Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Contribution à l'étude géologique des chainons externes nord-occidentaux du massif de Chartreuse - Savoie - Alpes françaises

Résumé : Le terrain étudié correspond à la bordure nord-occidentale du massif de la Grande Chartreuse, entre Chambéry au Nord et le Guiers Mort au Sud . C'est ici que l 'un des derniers chaînons jurassiens méridionaux ( chaînon de l'Epine) vient se "fusionner" topographiquement aux chaînons subalpins . Du point de vue stratigraphique : - Il apparait qu 'une partie de terrains attribués au Valanginien sont en réalité berriasiens. Plus précisément, le Berriasien est représenté par une trilogie tout au long de la bordure occidentale des massifs subalpins . Cette trilogie caractéristique de la " zone présubalpine" comprend .une formation 1 marneuse, pélagique, absente dans le Jura, bien développée dans le Subalpin ; . une formation 2 organodétritique, bicolore, absente aussi bien dans le Jura que dans le Subalpin franc ; . une formation 3 de calcaires clairs plus ou moins micritiques , d 'ambiance subrécifale et de tendance émersive qui marquerait l'avancée, par progradation, de la plateforme jurassienne vers l'Est . Cette " zone présubalpine" , définie plus au Nord par N. Steinhauser (1969), s 'étend depuis Annecy (limite Bauges-Bornes), au Nord , jusqu'au Vercors au Sud . Sa localisation est à mettre en rapport avec le tracé d'une paléo-faille de type cévenol, ayant délimité la bordure originelle de la plateforme jurassienne et du talus descendant vers le sillon dauphinois. - Il apparaît , d 'autre part, que les calcaires gréseux échinodermiques appelés "Lumachelles" considérés comme d'âge Aptien supérieur , sont , en réalité, d'âge Aptien inférieur. Ces "Lumachelles' pourraient donc s'intégrer dans le complexe Urgonien ( s . lato) au sein de la "couche supérieure à Orbitolines" . - D' autre part , les "bétons phosphatés" ne sont pas albiens . Ils marquent le début de la transgression campanienne qui remanie des fossiles clansayesiens , albiens et cénomaniens . - Enfin, un épisode continental à Microcodium a été mis en évi dence. L' âge de cet épisode n 'a pu être défini avec précision ( Paléocène ? ) . Du point de vue tectonique : - La géométrie des plis a été précisée . Il apparaît , en particulier, que le Synclinorium de Couz , à faciès jurassiens, est pris en écharpe par l'accident de Voreppe . Les plis jurassiens ne se prolongent donc pas en Chartreuse, dans les plis pré-subalpins. - Cet accident de Voreppe semble avoir sa prolongation septentrionale au front des Bauges. Il s ' agit donc d'un accident majeur qui est sans doute la trace en surface d 'un grand chevauchement en rotation antihoraire des massifs subalpins de Chartreuse et des Bauges sur la plate forme jurassienne: la flèche du chevauchement pourrait dépasser 15 kilomètres à la hauteur de Chambéry . L' ancrage relatif se fait vers le S W .
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00614975
Contributor : Pascale Talour <>
Submitted on : Friday, August 23, 2013 - 2:49:25 PM
Last modification on : Wednesday, December 9, 2020 - 3:16:21 PM
Long-term archiving on: : Thursday, April 6, 2017 - 6:02:18 AM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00614975, version 2

Citation

Jose Mariano Santos Narvaez. Contribution à l'étude géologique des chainons externes nord-occidentaux du massif de Chartreuse - Savoie - Alpes françaises. Minéralogie. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 1980. Français. ⟨tel-00614975v2⟩

Share

Metrics

Record views

487

Files downloads

117