2558 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université Pierre et Marie Curie - Paris VI (03/07/2009), Dan Sperber (Dir.)
Attached file list to this document: 
PDF
2009_Claidiere.pdf(4.5 MB)
Théories darwiniennes de l'évolution culturelle : modèles et mécanismes
Nicolas Claidière1

L'objet de cette thèse est de réaliser une revue critique des principaux modèles Darwiniens de l'évolution culturelle, de montrer dans quelle mesure et de quelle façon l'évolution culturelle est analogue à l'évolution biologique et de proposer des instruments conceptuels et formels pour étudier l'évolution culturelle dans cette perspective. Trois ensembles théoriques distincts sont étudiés. La mémétique repose sur l'idée qu'il existe dans le domaine culturel un mécanisme psychologique équivalent à la réplication en biologie. Nous montrons que l'imitation n'est pas assez fidèle pour jouer pleinement ce rôle et donc que le modèle mémétique ne peut pas servir de base à une théorie générale des phénomènes culturels. La théorie de la coévolution gène-culture part de l'idée que la sélection est un facteur dominant de l'évolution et soutient qu'il existe plusieurs mécanismes psychologiques et forces propres au domaine culturel. Nous montrons que l'importance de la sélection est à relativiser et dépend d'autres forces. Dans une partie dédiée à l'étude de l'épidémiologie culturelle, nous défendons l'idée selon laquelle les mécanismes psychologiques tendent à être modulaires et à maximiser la pertinence. Ces deux propriétés font que les mécanismes psychologiques construisent les éléments culturels qu'ils transmettent. Le phénomène d'attraction, conséquence à l'échelle de la population de ces transformations successives, permet d'expliquer la stabilité et l'évolution des éléments culturels. Attraction et sélection sont les deux sources de la stabilité des éléments culturels. L'évolution culturelle est donc à penser dans un cadre Darwinien populationnel.
1:  IJN - Institut Jean-Nicod
Evolution culturelle – modèles Darwiniens – évolution biologique – coévolution gène-culture
http://www.nicolas.claidiere.fr

Darwinian theories of cultural evolution: models and mechanisms
The purpose of this thesis is to conduct a critical review of key Darwinian models of cultural evolution, to show to what extent and how cultural change is analogous to biological evolution and to propose conceptual and formal models to study cultural evolution in this perspective. Three separate theories are studied. Memetic is based on the idea that a psychological mechanism analogous to the replication in biology exists in the cultural domain. We show that imitation is not faithful enough to play this role and therefore that the memetic model cannot serve as a basis for a general theory of cultural phenomena. The theory of gene culture co-evolution is based on the idea that selection is a dominant factor of evolution and argues that there are several psychological mechanisms and forces specific to the cultural field. However, we show that the importance of selection depends on other forces and is not necessarily dominant. Finally, in a chapter devoted to the study of cultural epidemiology, we defend the idea that the psychological mechanisms tend to be modular and to maximize relevance. These two properties are responsible for the fact that psychological mechanisms construct the cultural elements they transmit. Attraction is the result of these transformations at the population level and can explain the stability and evolution of cultural elements. Attraction and selection are the two sources of stability of cultural elements. Cultural evolution is therefore Darwinian in a populational sense.
Cultural evolution – Darwinian models – biological evolution – gene culture co-evolution