2457 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université Pierre et Marie Curie - Paris VI (15/12/1997), Jacques Pelon (Dir.)
Available versions:
Attached file list to this document: 
PDF
TEZ_Menut_1997.pdf(3.7 MB)
ETUDE EXPERIMENTALE ET THEORIQUE DE LA COUCHE LIMITE ATMOSPHERIQUE EN
AGGLOMERATION PARISIENNE
Laurent Menut1

La couche limite atmosphérique (CLA) constitue l'interface entre la surface et
l'atmosphère libre. C'est la partie inférieure de l'atmosphère qui est
sous l'influence directe des processus terrestres. Son extension verticale va de
la surface à quelques centaines de mètres d'altitude et
dépend directement de tous les paramêtres météorologiques (vent,
température, humidité, insolation), mais aussi de la topographie et du type
d'environnement (océan, continental rural ou urbain). L'amplitude de cette
extension va guider la dispersion des aérosols, notamment en milieu urbain
dans le cas des polluants atmosphériques.


L'accroissement de plus en plus important de la pollution est devenu aujourd'hui
un des principaux problèmes de la vie en milieu urbain. Son origine est
anthropique (circulation automobile, usines...) et à défaut de pouvoir
éliminer rapidement sa cause, il semble indispensable de bien comprendre les
phénomènes qui conduisent à son accumulation excessive afin d'essayer d'en
controler les effets. Cette compréhension ne pourra se faire que par une
étude précise de la couche limite urbaine.


Dans le cadre de cette étude, notre attention s'est portée sur la CLA
urbaine en région Parisienne. Ce milieu a jusqu'à présent peu fait l'objet
d'études, ce qui a conduit à la mise en place de la première campagne de
mesures : la campagne ECLAP, fruit d'une collaboration entre le CNRS et EDF,
pour la caractérisation des processus dynamique et thermique, par
l'expérimentation et la simulation numérique.
1:  SA - Service d'aéronomie
dynamique couche limite urbain pollution
http://euler.lmd.polytechnique.fr/menut/

Theoritical and experimental study of the atmospheric boundary layer in the Paris area
This thesis studied the urban boundary layer dynamic behaviour over the Paris area by comparing urban (Paris) and suburban (Palaiseau) dynamic data such as lidars, sodars, sonic anemometers.
All the data were obtained during the ECLAP experiment, specifically performed to characterize the differences between a city and its near environment.
boundary layer dynamic pollution urban