2538 articles  [version française]
Detailed view PhD thesis
Université Pierre et Marie Curie - Paris VI (04/04/2003), Letessier-Selvon Antoine (Dir.)
Attached file list to this document: 
PS
tel-00002995.ps(31.7 MB)
PDF
tel-00002995.pdf(7.6 MB)
Observatoire Pierre Auger : Analyse des gerbes inclinées, observation de neutrinos d'ultra haute énergie, et signature d'une origine locale pour les rayons cosmiques chargés
Olivier Deligny1

L'observatoire Pierre Auger se propose de recueillir une statistique sans précédent concernant le spectre des rayons cosmiques d'ultra haute énergie. Les quelques données actuelles suggèrent une absence de coupure GZK, coupure liée à la distance d'atténuation des protons dans un milieu de propagation tel que le rayonnement fossile à 3K.
Après avoir étudié l'effet des champs magnétiques extragalactiques sur la propagation des rayons cosmiques et l'influence sur le spectre, une grande partie du chapitre consacré à la description de l'expérience Auger sera laissée au système d'acquisition des données.
L'étude des gerbes atmosphériques initiées dans la haute atmosphère sous incidence rasante est riche d'enseignements concernant la possibilité de détection de neutrinos. Une procédure de reconstruction de l'énergie des gerbes rasantes hadroniques est formalisée et appliquée aux événements du prototype dans le chapitre 4, et le calcul de la sensibilité aux neutrinos du détecteur complet est donné dans le chapitre 5.
Enfin, l'analyse des données de l'année 2002 du réseau prototype de l'expérience Auger est l'objet du chapitre 6.
1:  LPNHE - Laboratoire de Physique Nucléaire et de Hautes Énergies
rayons cosmiques – observatoire Pierre Auger – champs magnétiques extragalactiques – gerbe atmosphérique – neutrino – acquisition de données – analyse de données

NIL