Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

(Re)penser la communication des associations de solidarité internationale françaises : d'un état des lieux à des pistes théoriques et opérationnelles

Résumé : La recherche doctorale, dont il est ici rendu compte, fait l’objet d’une CIFRE, au sein du réseau Auvergne-Rhône-Alpes d'appui à la coopération internationale (RESACOOP). Elle vise à comprendre le sens construit sur la solidarité internationale – par son histoire, les représentations sociales qui ont cours et la communication externe des associations de solidarité internationale (ASI) – ainsi qu’à proposer et expérimenter des pistes de communication de solidarité internationale (CSI) démocratique. La solidarité internationale est plurielle. Pour les associations du domaine (ASI), elle se réfère à trois activités principales : l’action humanitaire, le développement et l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI). Or, s’il existe bien des travaux portant sur la communication des ONG humanitaires (Carion, 2010; Dauvin, 2010), la CSI dans toute sa diversité ne fait pas l’objet de recherche. L’enjeu de cette thèse est d’essayer de combler cette lacune. D’un point de vue épistémologique, cette recherche s’inscrit en sciences de l’information et de la communication (SIC). Les SIC pensent les liens, elles se tiennent dans l’inter (Bougnoux, 1993) : ce sont les relations qui donnent sens au monde. Elles trouvent alors leur place dans le relationnalisme méthodologique, paradigme selon lequel les individus et les formes collectives sont une «cristallisation spécifique de relations sociales prises dans des contextes sociohistoriques variés» (Corcuff, 2017, p.111). Le langage de «ce programme relationniste» (Corcuff, 2017, p.111) est le constructivisme. Dans cette vision constructiviste, la communication participe à la définition des identités et du monde commun (Mucchielli, 2000). À l’inverse, la communication entre individus est fruit de la construction sociale de la réalité. D’où l’intérêt, et c’est l’un des enjeux de cette recherche, de faire dialoguer représentations sociales et communication et, plus particulièrement, représentations sociales de la solidarité internationale et communication de ses acteur·rices associatif·ves. Sur le plan théorique, cette thèse s’inspire de l’approche pragmatique de la communication proposée par John Dewey. Selon lui, l’une des visées instrumentales de la communication est de construire une Grande communauté (Dewey [1927], 2010, p. 236) qui est l’idéal de la démocratie. Tendre vers cet idéal implique que chacun·e ait la capacité de former des jugements publics, par la participation. Dans le développement de cette compétence démocratique, les ASI devraient jouer un rôle majeur. Pourtant, l’hypothèse qui a conduit à ce travail doctoral est que tel n’est pas le cas. En effet, cette thèse est née d’un trouble lié à ma pratique professionnelle : il existe un décalage entre la fin (l’aspiration à une solidarité internationale) et les moyens (une communication invitant les «citoyen·nes du Nord» à «aider les victimes du Sud»). Pour confirmer ce trouble et tenter de le résoudre, cette recherche-action adopte un plan en trois parties. La première dresse le cadre théorique et méthodologique de ce que John Dewey ([1938], 1993) nomme une «enquête sociale» et présente un historique de la solidarité internationale. La seconde confronte production des ASI et réception par des publics. Elle met en avant l’échec de la CSI qui ne parvient ni à faire évoluer les représentations sociales ni à atteindre les objectifs opérationnels fixés par les communicant·es rencontré·es. Partant de ce constat, la troisième partie s’efforce de proposer des pistes permettant de penser une nouvelle manière d’envisager et de pratiquer la CSI. Elle s’appuie sur des apports théoriques (la pensée décoloniale, la sociologie économique, le modèle de l’incommunication), mais aussi sur des expérimentations conduites tout au long de ces quatre années de recherche.
Complete list of metadatas

Cited literature [526 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02880650
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, June 25, 2020 - 10:39:56 AM
Last modification on : Friday, June 26, 2020 - 10:36:09 AM

File

2020CLFAL007_GARLOT.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02880650, version 1

Collections

Citation

Florine Garlot. (Re)penser la communication des associations de solidarité internationale françaises : d'un état des lieux à des pistes théoriques et opérationnelles. Sciences de l'information et de la communication. Université Clermont Auvergne, 2020. Français. ⟨NNT : 2020CLFAL007⟩. ⟨tel-02880650⟩

Share

Metrics

Record views

114

Files downloads

14