Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Évaluation de la douleur et du mésusage de la buprénorphine et de la méthadone chez les patients dépendants aux opioïdes substitués

Résumé : La dépendance aux opioïdes est un problème majeur de santé publique dont la prévalence et l’incidence ne cessent d’augmenter. Sa prise en charge pharmacologique repose sur une approche substitutive basée sur la prescription des médicaments de substitution aux opioïdes (MSO), buprénorphine (BHD) et méthadone (MTD), commercialisés depuis 1995-1996 en France. Leur efficacité clinique a largement été démontrée en réduisant la consommation d’héroïne, la mortalité par overdose et en améliorant la qualité de vie des patients. Néanmoins, en parallèle, des problématiques en lien avec le mésusage des MSO ont émergé, pouvant conduire à des conséquences péjoratives pour les patients. La première partie de cette thèse a donc consisté à étudier le mésusage des MSO chez des patients dépendants aux opioïdes en France à travers l’identification d’un comportement de nomadisme médical, en exploitant les données nationales de l’EGB selon deux approches : 1/ une étude transversale répétée estimant la prévalence annuelle du mésusage des MSO entre 2004 et 2014 : la prévalence du nomadisme médical de la BHD a significativement diminué entre 2004 et 2014 (12,6 % vs 3,9 %, alors que celle de la MTD est restée faible sans évolution significative sur la période d’étude (0,2 % en 2004 à 0,5 % en 2014) ; 2/une étude de cohorte visant à estimer l’incidence du mésusage des MSO chez les patients dépendants aux opioïdes et identifier les facteurs de risque associés à ce mésusage : l'incidence à un an était de 8,4 % [IC 95 % : 7,0–10,1] dans le groupe BHD et de 0 % dans le groupe MTD, comparativement à 0,2 % [0,1-0,2] pour le groupe des diurétiques (contrôle négatif). Les facteurs associés au nomadisme médical étaient le sexe féminin (HR : 1,74 [1,20–2,54]), la précarité socio-économique (HR : 2,95 [2,07-4,44]), les comorbidités psychiatriques (HR : 1,43 [1,06–1,94]), les coprescriptions d’hypnotiques (HR : 1,90 [1,39–2,61]), d’antalgiques opioïdes faibles (HR : 1,48 [1,09–1,99]) et de morphine (HR : 1,69 [1,02–2,80]). Parmi les nombreuses motivations justifiant ce mésusage des MSO, l’existence d’une douleur mal soulagée est fréquemment retrouvée. En effet, la douleur constitue une problématique importante chez les patients dépendants aux opioïdes car elle reste encore trop souvent sous-diagnostiquée et sous-estimée, alors que sa prévalence est plus élevée qu’en population générale. Sa prise en charge adéquate est d’autant plus importante qu’elle va contribuer à une amélioration et un meilleur équilibre de la pathologie addictive. Aucune donnée française n’est disponible concernant la prévalence des phénomènes douloureux chez les patients MSO ainsi que la description des profils pharmaco-thérapeutiques antalgiques dans la vraie vie.Ces problématiques autour de la douleur ont fait l’objet des deuxièmes et troisièmes chapitres de cette thèse. La deuxième partie de ce manuscrit s’est effectivement attachée à estimer la prévalence de la douleur chez les patients dépendants aux opioïdes en France à travers une double approche : 1/ une étude de prévalence classique de terrain, incluant un échantillon représentatif de 509 patients dépendants aux opioïdes recrutés dans 12 centres de soins en addictologie : la prévalence de la douleur aiguë a été estimée à 42,0 % [37,7–46,3] et celle de la douleur chronique à 33,2 % [29,1–37,3] sans différence significative entre BHD et MTD ; 2/ une approche alternative originale, basée sur l’application de la méthode de capture-recapture aux données exhaustives du SNIIRAM : en 2015-2016, la prévalence de la douleur chronique était estimée à 31,1 % [28,0–34,9] chez les patients dépendants aux opioïdes traités par MSO vs 8,6 % [7,08–10,7] dans la population contrôle de patients non dépendants. (...)
Complete list of metadatas

Cited literature [287 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02874758
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, June 19, 2020 - 10:25:12 AM
Last modification on : Monday, June 22, 2020 - 11:35:10 AM

File

2019CLFAS023_DELORME.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02874758, version 1

Collections

Citation

Jessica Delorme. Évaluation de la douleur et du mésusage de la buprénorphine et de la méthadone chez les patients dépendants aux opioïdes substitués. Neurosciences [q-bio.NC]. Université Clermont Auvergne, 2019. Français. ⟨NNT : 2019CLFAS023⟩. ⟨tel-02874758⟩

Share

Metrics

Record views

90

Files downloads

36