?. Comme-sa-lettre-À-nikolaj-boukharine-;-?????????? and «. ??????-?-?, ???????? ?? 2 ????? 1936 ????, ????? ????? ??????????????? ????????? ???????? ???? ?????????? ???, ???????, ???????? 19949. (Cité selon Janette FRIEDRICH, p.202

?. ?????????? and . ????????, ????? ????? ??????????????? ????????? ???????? ???? ?????????? ???, ???????, Document 19945. (Cité selon Janette FRIEDRICH, p.202, 1937.

?. ??????????, ????? ????? ??????????????? ????????? ???????? ???? ?????????? ???, ???????, Document, p.202, 19946.

?. ??????????, ???????? ???????? ?????????? ???????? / ??? ????? ???

, ????? ????????? ????? ? ???????? ????? ?. ?. ?????), vol.466, 1937.

?. ??????????, ???????? ???????? ?????????? ???????? / ??? ???. ? ? ???????

, ???????????. ???. 1-?. -???????.: ???????????? ???, 1965. / ???. 3-?. -??????: ???????????? ???, 2007. -488 ?. (?? ???????? ????????????? ??????????? ?????: ?????????? ?????????)

?. ??????????, ???????? ???????? ?????????? ???????? / ??? ???. ? ? ???????. ?. ?. ???????????. ???. 2-?. -???????. : ???????????? «??????????», 1973. 146 ????????? ???????????, ????? ????????? ?????????????. ???????? ????????????? ????????????, ???????, 1990.

, Au lieu d'envisager la qualité comme une catégorie extérieure qui viendrait donc du dehors pour ordonner l'expérience, Scheler l'implique dans l'évidence des unités chosales ou processuels qui sont donnés dans l'expérience, alors que Megrelidzé envisage les qualités des choses comme ce qui se manifeste dans la pratique, celle-ci étant le déclencheur d'une telle manifestation. Cf. Max SCHELER, « Phänomenologie und Erkenntnistheorie » in Gesammelte Werke X: Schriften aus dem Nachlaß, Bd. 1: Zur Ethik und Erkenntnislehre. Francke-Verlag, Bern/München, 1957. au lieu de son sens, ne permet pas de discerner, dans l'acte de conscience, la différence entre un objet réel et un objét imaginaire), Megrelidzé souligne que le problème logique lié aux concepts généraux provient du manque de définition de ce qu'est que « la qualité », mais il n'approfondit pas cette question. Pour expliciter la structure de cette difficulté nous nous référons au traité de Max Scheler

C. Ne, se réduit pas aux données des organes de sens (une simple réflexion de l'objectivité dans la conscience) et qui est, en même temps, objective (ce caractère étant garanti, nous le savons déjà, par la pratique et le travail)

F. De-son-côté, de la conscience qui aurait un certain dégrée d'indépendance, en tant que motivé par des intérêts pratiques : « Der Unterschied zum Tätigkeitsansatz besteht also darin, daß Megrelidze in der Beziehung zwischen Erkenntnissubjekt und Erkenntnisubjekt die Genesis eines eigenen Bewußtseinsinhalts behauptete. Das Subjekt produziert einen Bewußtseinsinhalt, der nicht mit dem Erkenntnisobjekt korrespondiert, Er ist jedoch auch nicht auf das Subjekt zurückführbar, vol.224

, Dans le chapitre suivant nous essayerons de montrer, en revanche, que cette double non-réductibilité de la conscience (comme de tous les autres champs dont il s'agit dans le livre) peut toute aussi bien être expliquée et fondée par la manière propre à Megrelidzé d'envisager la nature de la dialectique. C'est bien un telle espace d'interprétations non conflictuelles, mais parallèles, Selon les interprétations proposées par Friedrich et Zedania, la conscience selon Megrelidzé est phénoménologiquement définie, et, en tant que telle, ne se laisse réduire ni au pôle du sujet

, Là il s'agit d'une approche holiste qui met accent sur l'émergence dans la perception de formes qui ne se réduisent pas à leurs parties et sont perçues d'emblée comme entières et porteuses de sens

F. Janette, Der Gehalt der Sorachform. Paradigmen von Bachtin bis Vygotskij. Op. cit, p.225

. Gestalt, Leur synthèse a été tentée par des penseurs comme Merleau-Ponty et, déjà un peu plus tôt, à partir des années 1930 (parallèlement à Megrelidzé), par Aron Gurwitsch, qui avait interprété la conception phénoménologique de l'horizon de la perception

G. L'approche-holiste-de-la-psychologie-de-la, qui permet de penser l'émergence du sens dans la conscience sans passer à des explications propres à des conceptions atomistes, est à l'évidence importante pour Megrelidzé. Plus précisément, il y a dans cette théorie psychologique un point qui est d'une importance capitale pour Megrelidzé et qui prend des dimensions impressionnantes dans son projet théorique. Ce point consiste en ceci que

L. Gestaltpsychologie and . Modèle, spatial est devenu utilisable dans la description des états psychologiques, alors qu'auparavant, c'est le temps qui était considéré comme la seul dimension d'existence des phénomènes psychologiques

«. ,

. Megrelidzé-aussi and . Dans-le-sillage-de-la-gestaltpsychologie, Mais pour lui il s'agit de mettre ce point au service de l'explication de l'émergence de la conscience humaine. Ainsi, les premières solutions de problèmes sont liées à une certaine configuration du champ de perception qui fait surgir dans la conscience une image unifiée grâce aux liens logiques

, La spatialité du champ de l'objectivité se traduit donc dans la conscience qui, elle aussi, est 225 Kurt LEWIN, Principles of topological psychology, p.227, 1936.

, est de particulier dans les langues à leur stade initial : « A première vue, nous n'avons que deux étapes dans l'évolution de la pensée par stades, dont la première est ce que Lévy-Bruhl appelle la pensée prélogique et ce que nous considérons plutôt comme la pensée imagée, pittoresque, qui a existé pendant des dizaines de millénaires. L'autre type est la pensée logique qui existe aussi depuis très longtemps. Mais sous ce rapport, il est difficile d'être exact : nous ne savons pas si la pensée logique existera encore longtemps ou si elle cédera ses positions au profit d'un autre système de pensée, vol.227

, Pour cette raison ces langues se laissent mieux analyser par la méthode paléontologique et permettent de remonter à des formes originelles de langue. Cet intérêt pour l'origine, ainsi que pour les premières étapes de l'évolution de la langue pourrait être relevé comme le trait distinctif principal de la théorie marriste. Voici ce qu'écrit l'un des élèves de Marr : « ?La théorie de Marr était essentiellement la théorie de l'origine de la langue. Cela veut dire que l'objet de ses recherches était l'ancienne période de la langue, alors que l'attention des nonmarristes était fixée sur les questions de la langue moderne, Plusieurs points d'importance transparaissent dans ces passages. Selon Marr les langues japhétiques sont celles qui ont gardé le caractère imagé propre à des premières étapes de l'évolution de la langue humaine, vol.228

?. ????????? and ?. ???????????-?????, ????????? ??????, ?. 1. ??????????????? ?????????-????????????? ????????????, p.295, 1936.

, Cité d'après : Ekaterina VELMEZOVA, Les lois du sens : la sémantique marriste, p.138, 2007.

, Cité à partir du manuscript de la monographie de Mikheil Tchkhaidze qui est en préparation pour l'édition par l'Institut de la recherche sociale et culturelle

, devenue l'édition périodique principale de l'Union Soviétique après l'expulsion des philosophes russes majeurs de l'époque (Berdjaev, S. N. Bulgakov, I. A. Il'in, Karsavin, Losski, Frank, etc), que Lénine, en 1922, prescrivant les lignes directrices et les objectifs généraux de la revue, avait insisté sur la nécessité d'une relecture matérialiste de la dialectique hégélienne, ainsi que sur son application à de nouveaux domaines, y compris aux sciences de la nature, semblable à celle qui a été entreprise par Marx lui-même dans son Capital, ???????? ?????, «? ???????? ????????????? ????????????» in ??? ???????? ?????????. ? 3, ???? 1922. Cf. ?. ?. ????????, « ????? ?? ????????? (?????? ?. ?. ????????), pp.133-149

, Les mécanistes étaient représentés, majoritairement, par des physiciens, mais aussi par Nikolaj Ivanovi? Boukharine. La querelle a été vidée en 1929 par le triomphe des dialecticiens avec Abram Mojsejevi? Déborin en tête, Le marquage des conceptions faussement matérialistes par le qualificatif « mécaniste » a été établi suite à la querelle entre les « dialecticiens » et les « mécanistes, pp.3-4, 1965.

, Cette dernière critique, qui a eu pour effet l'interdiction du livre de Lukács en Union Soviétique, a été exposée dans l'article de Déborin intitulé « G. Lukács et sa critique du marxisme » 234 . C'est bien cet affrontement entre Déborin et Lukács qui marque, dans l'image que nous avons de cette époque, Mécanistes, représentés principalement par des chercheurs en sciences de la nature qui refusaient d'adopter les principes dialectiques dans des recherches en physique

, L'histoire de ce débat n'a pas fait long feu et sa résolution n'a pas été équivoque

, En même temps, toujours d'après Déborin, cette manière de tracer la ligne de séparation aurait empêché la dialectique en tant que méthode de se défaire de ses origines idéalistes et hégéliennes pour se transformer en une dialectique véritablement matérialiste. C'est, d'un côté, par crainte de tomber dans l'idéalisme, et, de l'autre côté, par crainte de poser une substance qui échapperait à la dialectique, que le monisme a surgi comme un impératif ontologique et épistémologique. Le monisme devait être soutenu par une conception homogénéisant de la dialectique, car « l'on n'est jamais sûr d'avoir purifié la dialectique de ses scories idéalistes aussi longtemps qu'on ne l'a pas appliquée à la Nature ; ou mieux, aussi longtemps qu'on ne l'a pas tirée de la Nature. » 235 En prenant en compte ces arguments nous pourrions poser la question suivante : Comment pourraiton caractériser la relation que l'analyse de Megrelidzé entretient, Il s'agissait donc de déterminer si la méthode dialectique pouvait être appliquée non seulement à l'histoire, mais également à la nature, pp.6-7

. ??????, , pp.49-69, 1924.

P. Guy, Les catégories du matérialisme dialectique, Op. cit. p, vol.2, p.242

, Mais alors cela ne détruirait-il pas le cadre de recherche historique que dresse Megrelidzé ? En outre, comment peut-on se représenter l'historicité de l'historicité ? Un tel paradoxe est caractéristique d'un certain type de théories, y compris du marxisme, ainsi que de la sociologie du savoir. Il est lié à l'exigence d'autoréflexion de la théorie que celleci s'impose en vertu de ses propres prémisses. De telles théories qui, comme dirait Niklas Luhmann, s'observent soi-même, sont celles qui prétendent donner l'explication du savoir. Par cela même, elles sont obligées d'expliquer leurs propres explications. La théorie qui s'origine d'un tel paradoxe fait face au problème d' « autologie » : « Das moderne Wissen muß sich Erklärungen gefallen lassen. Wie kommt es damit zurecht? Üblicherweise gelten Erklärungen als das, was die Wissenschaft zu leisten hat. Erklärungen sind die Form, in der Wahrheiten ausgewertet werden. Sobald aber dies Programm des Erklärens universell, also auch auf sich selber angewandt werden soll, que celui que nous rencontrons à propos du complexe social. On a affaire à des constructions théoriques dans lesquelles un même élément se présente à la fois comme la condition et le conditionné : ainsi, par exemple, la conscience est le support du complexe social, mais également l'objet d'une reconstruction par le biais du complexe social

L. Niklas and . Die, Soziologie des Wissens: Probleme ihrer theoretischen Konstruktion, Gesellschaftsstruktur und Semantik: Studien zur Wissenssoziologie der modernen Gesellschaft. Bd. 4. Suhrkamp, Frankfurt am Main, 1999.

, Chapitre 2 : Du stade animal de la conscience à la pensée humaine, Racines biologiques de la conscience, vol.12

, Actions intellectuelles des animaux

, Défauts de la psychologie physiologique et de la psychologie classique

G. Sur-la-psychologie-de-la, , vol.15

, Manifestations de conscience chez les animaux ( § § 16, vol.17

, Le trait différentiel de la conscience humaine ( §18)

, Communication biologique et communication sociale ( §, vol.19

, Contenu idéatoire de la conscience, vol.20

, Caractéristiques essentiels de la conscience humaine ( §21)

, Activité de travail et la pensée, Chapitre, vol.3, p.23

, Valeur sociale de la raison chosifiée, vol.26

, Caractéristiques des rapports sociaux

, L'outil de travail -la main -la raison ( § § 28, vol.29

, Valeur cognitive de l'activité médiatrice ( § § 30, vol.31

, Légende sur la « transformation du transcendant en immanent » et « de l'immanent en transcendant, vol.32

, Question de la perception à la lumière de la philosophie marxiste. Le point de vue de la psychologie et de la philosophie classiques, Chapitre, vol.4

, La sensation n'est pas un atome psychique, vol.34

, La sensation n'est pas un symbole, mais une réflexion de la réalité, vol.36, p.35

, Conditionnement social des données sensibles, pp.37-40

, De l'histoire de la perception des couleurs ( § § 41, vol.42

, Question de la conscience de soi du sujet. Les choses sont perçues principalement selon leur valeur sociale, Chapitre, vol.5

, Historiquement, la conscience de soi est un phénomène plus tardif que la conscience des objets d'activité ( § 45)

, Chapitre 6 : Emergence de l'idée. Conception, concept ( § 48)

L. Particulier, , vol.50

, Doctrine du concept chez les empiristes et chez Kant ( §, vol.51

. Contingence, , vol.55

, Trois images du monde ( § 56)

, La formation fermée, vol.58

, La formation fermée et le concept concret ( § § 59

, Sur les notions mathématiques, vol.62, p.61

, Généralisation et concepts généraux ( §, vol.63

, La formation des concepts ( § §, vol.64

, Chapitre 7 : Sociogenèse des idées. Le caractère social de la pensée individuelle, vol.66

, La question des parallélismes et des affinités, vol.67

, Théorie de la dispersion, vol.68

, Théorie des emprunts, vol.69

, Théorie de l'identité de la raison humaine, vol.70

, Théorie géographique ( §

, Défauts des hypothèses existantes, vol.72

, Questions des parallélismes à la lumière marxiste, vol.73

, Affinités entre des types de pensée, vol.76

L. , , vol.77

. Individu, , vol.79, p.78

, Procès de circulation sociale des idées. Diffusion des idées, vol.8

, Circulation sociale des produits de la création spirituelle, vol.82

, Sur la création populaire, vol.83

, Conscience sociale ( §, vol.85

, Réalisation sociale des idées. Le support matériel des idées, vol.9, p.88

, Besoins et intérêts ( §, vol.90

, Structure des intérêts sociaux ( §, vol.91

, Domination des rapports fétichistes ( §, vol.92

, Surplus des produits et propriété privée

, L'aliénation propriétaire et sa liquidation ( § § 94, vol.95

. Intérêts-de-classe, , vol.98

, Les idées sont dérivées des intérêts sociales, vol.100, p.99

. Le-type-de-la-loi-historique, , vol.102

, Réalisation sociale des idées ( § § 103, vol.104

, Conscience de classe ( §, vol.105

, Mutations des idées et mutations sociales, vol.106

, Epreuve des idées dans le procès de la réalisation, Chapitre, vol.10

, Epreuve des idées par l'expérience

. Pragmatisme, , vol.109

, Thèse sur la pratique et sa signification philosophique, vol.110

, Tableau chronologique 1900 : Le 30 décembre Megrelidzé naît dans le village Khrialeti, le district (?????) d'Ozurgeti. Son père, Romanoz Megrelidzé, est prêtre orthodoxe. 1906 : Débute ses études à l'école du village. 1910-1918 : Etudie au gymnase pour les garçons à Poti (avec Sergui Danelia). 1918 : Professeur de langue allemande et de mathématique à l'école supérieure de Supsa

, Spécialité : philosophie et psychologie. Assiste aux cours de Shalva Nutsubidzé et Dimitri Uznadzé. Après l'achèvement de ses études poursuit sa formation à la faculté de philosophie en vue d, pp.1919-1923

, Donne des cours en psychologie générale et d'enfants à l'Institut pédagogique supérieur. 1924 -1925 : Suite à la décision du Commissariat populaire à l'éducation de la République socialiste de Géorgie et grâce à la bourse octroyée par l'Université de Tbilissi, Megrelidzé part pour Allemagne en vue de continuer ses études. Il s'inscrit à l'Albert-Ludwigs-Universität de Freiburg pour deux semestres. Il y suit le cours d'Edmund Husserl en histoire de la philosophie contemporaine, ainsi que son séminaire en phénoménologie, Directeur des études à l'Ecole centrale du parti et professeur d'économie politique et de matérialisme historique, vol.252, pp.1923-1924

, Megrelidzé organise l'Union des étudiants soviétiques en Allemagne et est élu président de son comité central exécutif. Il devient également membre du bureau des étudiants communistes auprès du comité central du parti communiste allemand. 1926 : Megrelidzé participe à la 2 e conférence pan-soviétique des étudiants prolétaires à Moscou en qualité de représentant de l'Union des étudiants soviétiques en Allemagne, Megrelidzé continue ses études à Friedrich-Wilhelms-Universität de Berlin et assiste, entre autres, aux cours de Max Wertheimer et Wolfgang Köhler, pp.1925-1927, 1925.

, Megrelidzé occupe le poste de secrétaire du chef du Département de l'agitation et de la propagande auprès du Comité central du Parti communiste bolchevique de Géorgie et est chargé de suivre les dossiers liés à la science, la littérature et l'art. 1929-1931 : Occupe le poste de chef du Commissariat populaire à l'éducation de la République socialiste de Géorgie. 1929 : Megrelidzé fait connaissance d'Alexandra (Tsutsa) Kartsivadzé, sa future épouse. 1930 : L'Académie des Sciences de Géorgie est fondée, avec l'effort de Megrelidzé, chef du Commissariat populaire à l'éducation. Megrelidzé est élu comme akademik à l'Académie des Sciences. Il donne les cours en philosophie, matérialisme dialectique et matérialisme historique dans diverses écoles supérieures de Tbilissi -Université communiste transcaucasienne, Zarja vostoka couvrant le sujet de la situation politique en Allemagne. 1927 : Megrelidzé retourne en Géorgie, 1927.

. ?. Cf, ?. ?????, and . ??????????, ????) ????????? » in ?????????? ??? -??????? ????? ? ????????. ?????????????? ???????, pp.1-4

, Megrelidzé présente le plan général de son future livre à Nikolas Marr. 1933 : Megrelidzé se transfère de Tbilissi à Leningrad, à l'Institut de la langue et de la pensée de Nikolas Marr auprès de l'Académie des Sciences de l'URSS. Il se familiarise avec les écrits de N. Ya. Marr. 1933-1934 : Megrelidzé travaille à la rédaction de son ouvrage Les problèmes fondamentaux de la sociologie de pensée. Les préparatifs de sa publication dureront jusqu'à 1937, L'Académie des Sciences est fermée suite aux efforts de Lavrenti Beria, alors secrétaire général du Parti communiste géorgien, 1932.

. Mechtchaninov, V. Frank-kamenetsky, . Struev, A. Mechtchaninov, . Frank-kamenetski et al., Marr et la philosophie du marxisme » 1935-1936 : Megrelidzé est affecté à la Bibliothèque publique nationale d'Etat de Leningrad, en qualité de bibliothécaire principal et directeur du département des littératures nationales. 1936 : En mai, à l'Institut de la langue et de la pensée, par la décision de Deborin, Mechtchaninov, Frank-Kamenetzki Megrelidzé obtient le titre de candidat des sciences qui le rend recevable pour une thèse doctorale. 1936 : En août Megrelidzé est exclu du Parti Communiste Soviétique (officiellement il a été accusé du recel d'arrestation en 1923 pour la participation aux activités de l'organisation menchevik dirigée par sa femme). Il rédige une autobiographie préservée dans les archives de l'Académie des sciences de Leningrad. 1937 : Au mois de mars Megrelidzé écrit à Konstantiné Bakradzé, philosophe géorgien avec qui il a passé le temps de ses études à Freiburg, à propos du livre de celui-ci Hegel. Système et méthode, paru en géorgien en 1936. Il exprime son intention de s'adresser au « revu ?.?.?. » pour demander que le livre soit traduit en russe. 253 Il exprime sa désapprobation de l'introduction au livre écrite par un philosophe géorgien Konstantiné Sharia (Megrelidzé ne précise pas dans la lettre les points critiques qu'il aurait à adresser à Sharia, mais il faut penser qu'il éprouvait de l'aversion pour cette personne, depuis que ce chercheur très proche au Parti Communiste Géorgien avait, en 1930, en se pliant aux intérêts de Beria, voté pour l'abolition de l'Académie des Sciences de la Géorgie fondée avec les efforts de Megrelidzé). 1937 : Le 2 juin l'éditeur du livre de Megrelidzé, le professeur Léon Bachindjagian (par une note faite sur la page de grand titre du bon à tirer) ordonne l'impression de Les problèmes fondamentaux de la sociologie de pensée. 1938 : La 4 février Megrelidzé est arrêté, Ses interventions provoquent de l'intérêt auprès des collègues et y assistent des chercheurs extérieurs à l'Institut de la langue et de la pensée, 1933.

, Soviet philosophy. A general introduction to contemporary Soviet thought. D. Reidel Publishing Company, Dodrecht, 1964. p. 3. entièrement détruit. D'après sa fille, deux exemplaires en ont été sauvés. L'un fut apporté par Megrelidzé lui-même à Tbilissi où il le confia à son frère, David Megrelidzé (il ne paraît pas possible de retrouver la tracer de cet exemplaire). L'autre, de même qu'une partie de la correspondance, » Thomas J. BLAKELEY

. Tbilissi, Simon Janashia (en 1940), ainsi que, de toute évidence, par l'éditeur Angïa Bochorishvili (en 1965). Les auteurs, ainsi que les dates de grande partie de notes et marquages est difficile à identifier. 1938 : Le 15 février Léon Bachindjagjan est arrêté (fusillé plus tard, le 11 octobre). 1939 : Le 30 décembre Megrelidzé est relâché de prison. 1940 : Au début de l'année Megrelidzé rentre à Tbilissi (pour rétablir sa santé) et commence à travailler comme chercheur à l'Institut de langue, histoire et culture matérielle auprès de l'Académie des Sciences (ne pas confondre avec l'institution indépendante qui a été fondée par les efforts de Megrelidzé dix ans plus tôt, et fermée au bout d'un an, mais une succursale géorgienne de l'Académie des Sciences de la Russie ouverte dix ans plus tard), Il comporte des notes faites à la main de Léon Bashindjagian, 1937.

D. Dans and . Uznadze, En réponse, Ivané Javakhichvili prie Megrelidzé de lui envoyer à relire la conclusion de son intervention faite à l'Académie des sciences de Géorgie. Les efforts de networking tentés par Megrelidzé portent leurs fruits : les professeurs Ivané Javakhichvili, Dimitri Uznadze, Simon Janachia prennent connaissance de son livre et décident de le faire publier à Tbilissi. Ce projet n'aura pas de suite, car la publication sera encore une fois empêchée par la ré-arrestation de Megrelidzé. 263 1940 : Le 11 décembre l'épouse de Megrelidzé est arrêtée au moment où elle entre à l'hôtel pour rencontrer la chanteuse géorgienne, femme du poète géorgien Ioseb Grishashvili, Keto Japaridze, arrivée à Leningrad. 1940 : Le 13 décembre Simon Janashia, historien, professeur à l'Université de Tbilissi, ordonne (par une note qu'il laisse sur le frontispice du bon à tirer datant de 1937) de produire quatre bons à tirer (qui étaient apparemment destinés également aux professeurs Uznadzé et Javakhishvili). 1940 : Le 18 décembre, poussé par l'arrestation de sa femme

, Il lui avoue qu'il est en train d'apprendre l'anglais avec un dictionnaire ; qu'il écrit des lettres à sa femme en anglais ; qu'il est en possession d'un manuel de langue italienne ; qu'il souhaiterait en avoir également un de langue grecque. 1943 : Le 20 avril, de la lettre à sa fille (Manana Megrelidzé) : « ?Sache que pour une authentique composition seule la langue maternelle est bonne?» 1943 : Dans la lettre de 23 juin, destinée à sa fille, Megrelidzé exprime le souhait d'avoir son retour concernant la légende « Sur un château mort » qu'il a composée pour elle. Quelques pensées sur la littérature géorgienne : la prose n'est pas très forte, en revanche la poésie est exquise. Exemples d'une prose sérieuse sont La veuve d'Otaraant d'Ilia Chavchavadzé, La marâtre de Samanichvili de Davit Kldiashvili. Dans la poésie il donne sa préférence à Akaki Tsereteli et Vazha-Phshavela. 264 1944 : Le 3 février, de la lettre à sa fille : « La bêtise s'impose toute seule. L'honnêteté, Kartsivadzé pour l'informer sur les circonstances de l'arrestation de sa femme. Leur appartement à Leningrad (7 rue Moscou) est scellé. Megrelidzé est réduit à passer ses nuits « aux toilettes sur l'île de Vasiljev, vol.32

. Megrelidzé, il fait savoir qu'il vient de finir la rédaction de son deuxième livre où il a pu « finalement » agencer toutes ses idées en un ensemble. Cela, il le ressent comme sa deuxième naissance

, Le 17 septembre Megrelidzé meurt (Oblast' de Kirov, la région de Kai)

, La fille de l'auteur, (à Tbilissi) et sa femme (en exil à Ienisseïsk) s'appliquent pour obtenir la réhabilitation pour Megrelidzé. Plus tard ils seront soutenus par les représentants de l'intelligentsia géorgienne tels que Veriko Anjaparidzé

N. Durmishidzé, V. Muskhelishvili, S. Phrangishvili, M. Tchikovani, S. Tchikovani et al., qui adresseront des lettres de recommandation à la commission de réhabilitation. La présidente de cette commission est Olga Shatunovskaïa, une libérée de l'exil, désignée à ce poste par Khrouchtchev. 1955 : La fille de Megrelidzé confère le bon à tirer des Problèmes fondamentaux de la sociologie de pensée à Anguïa Botchorishvili qui occupe alors le poste du secrétaire académique des sciences et est en même temps le directeur scientifique de Manana Megrelidzé, 1956.

. Le-livre-reste-À-tbilissi, Louria fut la rare figure à avoir, dès 1935 commenté par une recension l'oeuvre en chantier de Megrelidzé.) 1956 : Aleksandra Kartsivadzé, la femme de Megrelidzé, rentre à Tbilissi après 10 ans d'emprisonnement et 6 ans d'exil dans la ville Ienisseïsk. 1958 : Le 3 septembre Megrelidzé est réhabilité : la cour suprême de RSFS de Russie annule la décision de la cour municipale de Leningrad pour l'absence des preuves de l'accusation. 265 1958 : Suite à la réhabilitation de Megrelidzé, sa femme présente le livre à la Commission centrale

G. Sharashenidze, A. Tchitaia, N. ;. Botchorishvili, V. Karpov, A. Iakovlev et al., Botchorishvili note que dans son travail d'édition il a pris en compte les avis des représentants de physiologie, linguistique, psychologie, ethnographie et philosophie. 1965 : A l'Université de Rostov-sur-le-Don les philosophes N. Bronski et A. Kozaev publient l'article intitulé K. R. Megrelidzé -Les problèmes fondamentaux de la sociologie de pensée (« ?. ?. ?????????? -"???????? ???????? ?????????? ????????" », ???????????? «??????? ??????????», 1965 ?.). Plus tard, en 1967, la traduction de cet article sera publié in Sakartvelos komunisti N° 3, Tchavtchavadzé joignent leurs efforts en écrivant des lettres à la Commission. 1963 : Devi Stouroua, le nouveau président de la Commission centrale, une fois qu'il a lui-même pris connaissance de la version du livre fournie par la fille de l'auteur, décide de permettre la publication du livre, vol.266, p.267, 1965.

A. Bibliographie and . Vladimir, Que peut apporter l'héritage de Marr ?, 2005.

A. Sylvie, « La notion d'aperception, Slavica Occitania, pp.95-114, 2010.

L. Berger-peter and . Thomas, The social construction of reality, a treatise in the sociology of knowledge, 1991.

J. Blakeley-tomas, « A bibliography of Soviet philosophy, Studies in Soviet thought, I. D. Reidel Publishing Company, Dodrecht, 1961.

J. Blakeley-thomas, Soviet philosophy. A general introduction to contemporaty Soviet thought, 1964.

J. Blakeley-thomas and . Perroud-françois, Notes and Comments » in Studies in Soviet Thought, vol.17, 1977.

M. Bochenski-j?sef, Bibliographie der Sowjetischen Philosophie, 1968.

M. Bochenski-j?sef, Russian philosophical terminology, 1964.

C. Brandist, Semantic paleontology and the passage from myth to science and poetry: the work of Izrail' Frank-Kamenetskij (1880-1937) » in Studies in East European Thought, vol.63, 2011.

«. Cotten-jean-pierre, B. Analyse-»-in-gérard, and L. Georges, Dictionnaire critique du marxisme, 1985.

J. Derrida, Les éditions de minuit, 1967.

. Durkheim-emile, ENGELS Friedrich, Dialectique de la nature, Editions Flammarion, 1968.

. Friedrich-janette, N. Les-traces-de, and K. Marr-dans-le-livre-de, Megrelidze Osnovnye problem sociologii myslenija (1937) » in Cahiers de l'ILSL, vol.20, 2005.

. Friedrich-janette, ;. Vygotskij--volosinov--megrelidze, . Ehrlich-konrad, and . Katharina, Der Versuch einer metalinguistischen Zeichentheorie

, Aktualität des Verdrängten, Studien zur Geschichte der Sprachwissenschaft im 20, Jahrhundert. Synchron, 2004.

J. Friedrich, Der Gehalt der Sprachform. Paradigmen von Bachtin bis Vzgotskij, 1993.

. Gobar-ash, Bibliography of Georgian philosophy, vol.18, pp.1946-1976, 1978.

R. Graham-loren, Science, philosophy, and human behavior in the Soviet Union, 1987.

. F. Hegel-g, Enzyklopädie der philosophischen Wissenschaften im Grundrisse, 1970.

. F. Hegel-w, Vorlesungen über die Geschiche der Philosophie I, Werke, Band 18, 1986.

H. Dieter, Hegel im Kontext. Suhrkamp, Frankfurt am Main, 1956.

E. Husserl, Phänomenologie als strenge Wissenschaft. Frankfurt am Main, 1965.

. Kaparyt-jan and R. Steindl, « Historicity materiamismus a etologicka redukce socialniho na biologicke, Sociologicky Casopis / Czech Sociological Review, issue.5, 1980.

K. Koffka, Die Grundlagen der psychischen Entwicklung. Verlag von A.W. Zickfeldt, Osterwieck am Harz, 1921.

S. Kuhn-thomas, The structure of scientific revolutions, 1996.

L. René, Science et perversion idéologique : Marr, marrisme, marristes, une page de l'histoire de la linguistique soviétique, 1987.

. Labica-georges, B. Marxisme-léninisme-»-in-gérard, and L. Georges, Dictionnaire critique du marxisme, 1985.

K. Lewin, Principles of topological psychology, 1936.

. Luhmann-niklas, Die neuzeitlichen Wissenschaften und die Phänomenologie [Vortrag im Wiener Rathaus am 25. Mai, Wiener Vorlesung im Rathaus, vol.46, 1995.

. Luhmann-niklas, Die Soziologie des Wissens: Probleme ihrer theoretischen Konstruktion 269

. Lyons-john, Gesellschaftsstruktur und Semantik: Studien zur Wissenssoziologie der modernen Gesellschaft. Bd.4. Suhrkamp, Frankfurt am Main, 1968.

. Marcellesi-jean-baptiste and N. Girard, « Ni cet excés d'honneur, ni cette indignité, Langage et classes sociales : Le marrisme, pp.3-23

. Marcou-lilly, B. Stakhanovisme-»-in-gérard, and L. Georges, Dictionnaire critique du marxisme, 1985.

L. Marx-karl and . Capital, , 1993.

. Marx-karl and . Friedrich, , 1983.

. Marx-karl, Ökonomisch-philosophische Manuskripte aus dem Jahre 1844. Werke, Bd. 40, 1968.

. Marx-karl and L. Friedrich, Editions sociales, Paris, 1968. NAHIRNY Vladimir C., « Soviet criticism of Western sociology, The American catholic sociological review, vol.19, 1958.

N. Novikov, -1970) and the institutionalization of sociology, Studies in Soviet thought, vol.23, issue.2, 1960.

. Perlina-nina, ga Freidenbert on Myth, Foklore, and Literature » in Slavic Review, vol.50, issue.2, 1991.

M. Plank, Initiations à la physique, 1993.

P. Guy, Les catégories du matérialisme dialectique, 1965.

. Rosentahl-marc, , 1955.

. Sasse-sylvia and . Vorwort, Zur Philosophie der Handlung. MSB Matthes & Seitz, 2011.

M. Scheler, Die Stellung des Menschen im Kosmos, 1991.

. Scheler-max and . Phänomenologie-und-erkenntnistheorie, Gesammelte Werke X: Schriften aus dem Nachlaß, Bd. 1: Zur Ethik und Erkenntnislehre, 1957.

A. Schutz, On phenomenology and social relations, 1970.

. Strauss-leo, « Persecution and the art of writing, Social Research, vol.8, pp.1-4, 1941.

T. Gunther and . Vefassungsfragmente, Gesellschaftlicher Konstitutionalismus in der Globalisierung, Suhrkamp. Berlin, 2012.

. Tosel-andré, Marx et les abstractions » in Archives de philosophie, vol.65, 2002.

E. Velmezova, VELMEZOVA Ekaterina, « Les 'lois du sens diffus' chez N. Marr », in Un paradigme perdu : la linguistique marriste. Cahiers de l'ILSL N20, 2005.

H. Vitzthum, Mit der Wurzel ausrotten, Erinnerungen einer ehemaligen Kommunistin, 1984.

A. Wesselski, Versuch einer Theorie des Märchens, p.1931

. Wertheimer-max and . Über-gestalttheorie, Gestalt Theory, vol.7, 1925.

. ?i?ek-slavoj, Discussion at Rostov (on the Don) Univesity on The Basic Problems of the Sociology of Thought, a book written in the thirties by, Georg Lukács as the philosopher of Leninism" in A defence of History and class consciousness. Verso, vol.8, 1967.

, « Bibliography of Soviet philosophy » in Studies in Soviet thought, vol.15, issue.1, 1975.

, « Foreign-language books received, vol.20, 1966.

, « Books received » in Studies in Soviet Thought, vol.14, 1974.

?. ????????????, ?????. ???????????? ???, 1999.

?. ???????-????????, ?????????? ? ????????? » in ???????????? ????????????? ? ????????? ?????. «?????+», ???? «????????????, 2009.

?. ???????-????????, ?????????? ?????? ? ??????? ?????. ????????? ???????????? ?????? ? ????????» in ????????????? ? ????????? ?????, ?. XI. ?1

. ??????-??????, . ?????, and . ??????, ???????? ????????? ? ???? ?????. ?. 3. ????? ?????????? ???????, 2012.

?. ?. ???????, ??????????????????? ?????????? ??????????: ??????????????? ??????? ???????? ? ??????????? ????????? » in ?????????? ? ??????. ???????????? « ?? ??????????, 1996.

?. ????????? and ?. ?. , «?????? ?????????? ???????-????????? ? ???, ????????????? ??????, vol.3, 1932.

. ???????????-?????, « ?????????? ? ??????? ???????. ??????????? ?? ??????? ???????, ?????????? ?????????? ?????????, ???????? ???????? ?????????? ????????, ???????, 1973.

. ????????-?, ??????????? ???????? ? ????????? ??????????. ?????, ??????, 1972. ??????? ???????, ?????? ????????????? ????????????. ?????????? ??????? ???????????? ??????????. ??????????????? ????????????, 1928.

. ?????????-? and . ?????-?, ??? ??? ? ?????????? ? ? ????? ???????? ???. ???????????» in ??? ???????? ?????????, ?1, 1930.

. ?. ?????????-?, . ?. ???????-?, and . ???????-??????????, ?????????? ? ??????. ???????????? « ?? ??????????, 1996.

«. ???????-?????-?????????, ????? ? ??? ??????? ????????? » in ??? ???????? ?????????, pp.6-7, 1924.

. ??????-????, . ????????, ?. ?. ????????-?-??????, and . ??????????, ?????????? ??????? ????????. ????????????? ??????????? ? ????????. ???????????? ?????. ??????, 1979.

?. ??????-???? and . ??????????, , 1982.

?. ????????-??????, ?????????? ???????????? ? ??????????? ? « ???????? » ??????, ???????????? ???????? ???? ????, 1960.

?. ?. ?????????, Acta linguistic petropolitana, ????? ????????? ??????????????? ????????????, 2013.

. ?????????-?????, . ??????, and . ?????, ???? ???????, vol.88, 1967.

?. ?. ????????, « ????? ?? ????????? (?????? ?.?. ????????) » in ??????? ?????????, vol.10, 2015.

?. ?. ??????, « ????????? ?? ???????? ? ????????. ??????? ??????? ???????? ? ???????? (????? ????? ?????????) » in ??? ???????? ?????????, 1939.

. ?. ???????????-? and . ?. ??-???????-?, ????? ???? ? ??????????. ?????????? ? ??????????. ??????? ? 2. ???????????, ???, 1914.

«. ?????-????????-?????, ?. ?. ?????????-??-?????, and . ????????, ????????? ??????????? ???????" » in ????????? ???????, XL. ???????????? ???????????? ??????????, 1985.

?. ?????-????????, ??????????? ? ????????????????. ???????????? ???????????? ??????????, 1986.

?. ?????-????????, ??????????? ? ????????????????. ??????????? ????????? ?? ????? ??????????? ?????????. ???????????? ???????????? ??????????, 1986.

«. ?????-????????-????? and . ?-???????-?-??????????, ??????????? ???????, ?????? ???????? ?????????, ?. 29. ???????????? ???????????? ??????????, 1973.

?. ?????-????????, ???????? ????? ?????? ????? ?????? » in ??????????? ???????. ?????? ???????? ?????????, ?. 29. ???????????? ???????????? ??????????, 1973.

?. ?????-????????, ??? ????? «?????? ??????» ? ??? ??? ????? ?????? ????????????????? » in ?????? ???????? ?????????., ?. 1. ???????????? ???????????? ??????????, 1967.

«. ?????-????????-?????, ??? ???????? ?????????. ? 3, ???? 1922 ?

?. ?????-????????, ??????? ? ????????? ?? ??????? ?. ????????? « ????????? ?????? ? ????? », ??????????, 1912 » in ????????? ???????. XL. ???????????? ???????????? ??????????, 1985.

?. ?????-???????, ?????? ??? ??????? ??????, ??????????? ?????????, 2006.

«. ?. ?????-?????????-????????? and . ??????????, ?? ????????? ???????? ? ?????????????» in ???? ? ????????, V. 1935, ???. ???????? ???? ????, ??????? ?? ????, 8-9, 1936.

«. ?????-?????????-?????????, ?????????? ???' ? ?????????? ?????, ????? ????? ? ???????, ?12, ???????? ? ???, 1933.

«. ????-???????-????????? and . ???????????, ??????????? ??????? -III, p.175, 1925.

?. ????-???????, ???????? ???????? ??????????? ?????? ? ?????????? ???? » in ????????? ??????, ????? ???????? ??????????? ??????, ?. I. ???????????? ??????????????? ???????? ??????? ???????????? ????????, ?????????, 1933.

?. ??????????-?????, ?????? ?????? ???????? » in ???. ???????, ? 68, 21 ?????, 1967.

?. ??????????-??????????, ? ??????? ????????? ? «?????????????» ??????? ???????? (??????? ????-?????) » in ?? ????. XLV. ????????? ?. ?. ?????. -?????? -????????? : ???????????? ?? ????, pp.461-496, 1935.

?. ??????????-??????????, ????????????? ????? ???(?) ?. ?. ??????????». ????? ???????? ???? -?????-?????????. ?. 77, ??. 5. ??. 106. ??????? ?? ??????? ?14 ?? ??????? ??????? ????????? ????? ? ???????? ?? ?. ?. ????? ?? ???? ?? 11/II-38 ?

?. ??????????-??????????, ?? ????????? ???????? ? ?????????????, pp.5-62

. «. ??????????-??????????-?????????, ???? ? ????????? ?????????, ???????? ??????? ??????????????????? ???????. N. 3-4. ????, ??????-?????????, 1935.

. «. ??????????-??????????-?????????, ???? ? ????????? ?????????, ??? ???????? ?????????. ?3, 1935. ???????????? ?? ??? (?) « ??????

?. ??????????-??????????, ???????? ???????? ?????????? ???????? / ??? ????? ???, 1937.

?. ??????????-??????????, ???????? ???????? ?????????? ????????. ??????????, ???????, 1965.

?. ??????????-??????????, ???????? ???????? ?????????? ???????? / ??? ???. ? ? ???????, ???????????? ???, 2007.

?. ??????????-??????????, ???????? ? «??????? ?????»», in ???????????? ??????, ?12, ???????, 1980.

?. ??????????-??????????, ???????? ?????? ? «???????? ????????? ?????????? ???????? » ??????? ? ???????????? ???????? ???? ????, 1937.

?. ??????????-??????????, « ??????? ?????? ? ?????? ? ????? ????? ???????? ???????????? ??????????, ????? ????? ??????????????? ????????? ???????? ???? ?????????? ???, 19946.

?. ??????????-??????, ??? ????? ?? ????, ??????????? ? ??????????????? ?????, pp.93-106, 1989.

. ???????????-? and . ??????-?, ???????????? ?????» in ??????, 13 ???????, 1967.

?. ?. ????????, ??????? ???????? ?????????? ? ??????, 1996.

. ?. ????????-? and . ???????-?, ?. «30 ??? ??????» in ?????? ?????????, vol.4, 1968.

?. ??????-?????, ??????? ?????????? ???????????????? ?????? (???????????), 1938.

?. ??????-?????, ???????????? ????????? ?????? ? ??????: ???? ?? ????????? ????????????? ??????? ?? ? ??? ???(?) 23 ??????? 1927 ?. » in ?????????, ?. 10. ??????????????? ???????????? ???????????? ??????????, 1949.

?. ??????-?????, ?????? ???????? ? ?????? ????? ? ????? ??????: ?? ??????????? ?? ???????????? ????????? ????????? ?? ? ?????????? ??? ???(?) ? ????? ?????? ? ? ?????? ??????? 1929 ?. » in ?????? ?.?. C????????. ?. 11, 1949.

?. ??????-?????, ???????? ? ??????? ??????????? » in ?????????, ?. 16. ????????, ??????, 1997.

?. ??????-?????, ???? ?? ?????? ?????????? ????????? ???????????, 17 ?????? 1935 ???? », ?????????, ???. 14. ???????????? «????????, 1997.

?. ????????-???????, ? ??????? ? ???? ???????? ? ??????? », ????????? ??????????? ????????????. ?. 2. ??????????????? ???????????? ???????????? ??????????, 1956.

?. ????????-???????, ???????? ??????? ????????? ?????????. ????????? ??????????? ????????????. ?. 3. ??????????????? ???????????? ???????????? ??????????, 1957.

.. ?. ???????-???????, . Ii, and ?. ??????????, , 1969.

. ???-???????-????????, . ????-?-????????, and ?. ????????, , 2010.

. ?. ?????-? and . ??????????, ?????????? (????) ????????? » in ?????????? ?????????? ????? ? ????????. ?????????????? ???????, pp.1-4

«. ?????????-?-?????, ??? ???????? ?????????. ?3, 1935. ???????????? ?? ??? (?) « ??????

. ???????-?, ?. ???????, «. ??????????, . ??????????, and . ???????, ??????????? ?????????, p.3

?. ???????-????, . ????, . ???????????, . ?????????-??????, . ????? et al., , 2017.

. ????????-??????, . ???????????, . ?. ???????, . ??????????, and . ???????, , 2013.

. ?????????-???????????, . ???????????, . ????????, . ????????, . ????? et al.,

. ????????-?????????????-???????????? and . ???????, , 1990.

«. ?????????-???????????, . ??????, and . ??-?????, ??????????? ????? ??????? (??????? ????-??????) » in ????? ????????? ?????????????

. ????????-?????????????-???????????? and . ???????, , 1990.

?. ?????????-???????????, . ?????????-?????????????, . ????????, . ????????????, and . ???????, , 1990.

«. ???????-???????, ?. ?????????-»-in, . ?????????-?????????????, . ????????, . ???????????? et al., , 1990.