Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Le mensonge comme manœuvre d’acquisition de légitimité organisationnelle : considérations éthiques et processus de réalisation

Résumé : Le présent travail de recherche a pour objectif de focaliser l’attention sur le concept de « mensonge de légitimation » afin de briser les tabous l’entourant et apporter un éclairage théorique sur un phénomène organisationnel prégnant. Il vise, particulièrement, à fournir des éléments de compréhension sur la façon dont certains entrepreneurs agissent afin d’acquérir, moyennant le mensonge, une légitimité initiale à leurs petites et nouvelles entreprises. Cette légitimité leur permet de remporter le soutien des parties prenantes et d’accéder aux ressources requises pour le développement de leurs activités. L’étude de l’association antinomique du mensonge et de la légitimité nous a amené à nous pencher sur deux questions : la première question est liée aux considérations éthiques du mensonge et la deuxième question concerne son processus de réalisation.Sur le plan théorique, notre étude a procédé à une réévaluation des approches morales classiques et a proposé une nouvelle alternative dépassant les anomalies opérationnelles dépistées. Par ailleurs, la multi-dimensionnalité du processus du mensonge a été démontrée par le croisement de plusieurs champs disciplinaires examinant, à la fois, la cognition, les échanges sociaux et les émotions.Sur le plan méthodologique, notre étude s’est basée sur une approche qualitative explorant en profondeur les perceptions, les caractéristiques ainsi que le processus du mensonge de légitimation auprès d’une vingtaine d’entrepreneurs tunisiens. L’examen des données collectées s’est appuyé sur des analyses de contenu complétées par des démarches assignées aux cartes visuelles.Les résultats ont suggéré un processus du mensonge de légitimation composé de cinq phases : (1) une phase d’identification de problèmes, en lien avec la légitimité organisationnelle, dont les solutions reconnues sont inaccessibles. (2) Une phase de construction de la manœuvre mensongère permettant à l’entrepreneur d’identifier ses complices, les parties prenantes victimes et de déterminer la forme et le contenu du mensonge. Durant cette phase, des émotions morales négatives, telles que l’anxiété et la culpabilité, sont susceptibles d’émerger chez l’entrepreneur. Elles reflètent, par leur nature, la valeur éthique associée au mensonge. (3) Une phase de prise de décision, lors de laquelle l’entrepreneur, poussé par ses ambitions et par d’autres facteurs environnementaux, procède à la rationalisation de son comportement et à la neutralisation des émotions négatives qui en découlent. (4) Une phase de réalisation de la manœuvre mensongère et (5) une phase de contrôle.L’examen des considérations éthiques du mensonge a laissé apercevoir un « espace moral individuel libre », représentant une marge entre les valeurs éthiques individuelles de l’entrepreneur, les normes éthiques et morales de la société et de la profession ainsi que les circonstances, permettant l’émission de certains mensonges sans qu’ils ne soient perçus comme un dépassement des limites éthiques.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02445955
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Tuesday, January 21, 2020 - 10:41:06 AM
Last modification on : Friday, January 24, 2020 - 9:08:08 AM
Document(s) archivé(s) le : Wednesday, April 22, 2020 - 4:30:07 PM

File

88036_BACCOUCHE_2019_archivage...
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02445955, version 2

Citation

Lobna Baccouche. Le mensonge comme manœuvre d’acquisition de légitimité organisationnelle : considérations éthiques et processus de réalisation. Gestion et management. Université Bourgogne Franche-Comté; Université de Carthage (Tunisie), 2019. Français. ⟨NNT : 2019UBFCG005⟩. ⟨tel-02445955v2⟩

Share

Metrics

Record views

394

Files downloads

871