. Palais,

L. De-palestrina and .. .. ,

.. .. Le-palais-de-villeneuve-les-avignon,

. Le and .. .. Du-rhône,

.. .. La-collégiale-saint-pierre-d'avignon,

.. .. La-collégiale-saint-martin,

.. .. Historique, l'époque médiévale à la fin du XVIII e siècle : entretien et bouleversements. 193

B. De-la-révolution-À-viollet-le-duc, classement de 1840 et le sauvetage de la collégiale

, D. Les derniers travaux des XX e et XXI e siècles

, La collégiale vue au fil du temps : descriptions et vues anciennes

.. .. Analyse,

L. Financement and .. .. ,

B. and .. .. ,

C. La and .. .. ,

.. .. De, 218 A. Nature de la pierre utilisée et localisation de la carrière

B. Une and .. .. , La chaux et le sable : les matériaux de maçonnerie

D. and .. .. ,

E. .. Les,

G. Une-grande-maîtrise-technique and .. .. ,

. Mérindol, , p.298, 2003.

, Cette fonction dynastique perdure tout au long de l'époque moderne et jusqu'au début du XX e siècle pour les derniers membres de la famille royale des Deux-Siciles

. Mérindol, , p.298, 2003.

, Le seul couvent des Dominicains de Paris accueillait notamment les dépouilles suivantes : le coeur de Pierre d'Alençon (+ 1283) ; le coeur de Charles II d'Anjou-Sicile (+ 1309) ; le coeur du roi Philippe III le Hardi, déposé par son fils Philippe le Bel ; le coeur de la seconde épouse de Philippe III

, ) ; le corps de la reine Clémence de Hongrie (+ 1328), seconde épouse de Louis X le Hutin ; le corps de Charles de Valois (+ en 1325) ; le tombeau des entrailles du roi Philippe VI (+ 1350) ; le tombeau de Charles d'Alençon, frère de Philippe VI, tué à la bataille de Crécy en 1346 ; le corps de Louis de France, comte d'Evreux (+ 1319) et de son épouse, Marguerite d'Artois (+ 1311) ; les coeurs de Philippe d'Evreux (+ 1343) et de sa femme Jeanne (+ 1343) fille du roi Louis X et héritière du royaume de Navarre ; l'église renfermait les tombeaux des premiers ducs de

I. Louis and . Duc-de-bourbon, , 1342.

I. Pierre, , 1356.

. Son-fils-frédéric and . Sicile, est un grand protecteur des frères Mineurs. Sa veuve, ses deux filles, deux de ses nièces et d'autres membres de sa famille vont faire profession au sein des Clarisses, Voir Castellano i Tresserra, p.28, 1998.

. Arch and . Dép,

, Une famille de même nom est mentionnée à plusieurs reprises sur cette paroisse, Arch. Dép

X. Lettres-communes-de-jean, , p.58409

, Lettres secrètes et curiales(relatives à la France) de Jean XXII, p.4974

. Arch and . Dép,

A. , , p.94, 1902.

A. , , p.94, 1902.

. Arch, . Dép, and . Tarn-et-garonne, , vol.789, p.65

. Arch, . Dép, and . Tarn-et-garonne, G 792, fondation de l'obit de Bernard de Arnaudone, prêtre de Montpezat. 655 Arch

. Arch and . Dép, , p.17

. Arch, . Dép, and . Tarn-et-garonne, , vol.786

. Costantini, , p.134, 2003.

P. Lo-ters-dia-de-pascas-als-v-pescaires-a-johan-eral, R. Floretas, and B. , Constans Aimeric Masip Alio losauals preiro en prezencia d'En B. de Pradinas per traire l'arena e per portar al port per doas cens navadas V fl. d'aor e X s. tor. Le 10 mai, les mêmes pêcheurs ont fourni 270 navadas et ont reçu la somme de 3 florins d'or et 12 deniers tournois, Comptes consulaires, pp.150-157

, En Avignon, sur le chantier du Palais des Papes, le terme employé est naviata, p.52, 2002.

, Une paire de comportes en bois a été achetée 4 sous 6 deniers le 30 mai 1363 : paguem a XXX de mai a'N Bruguieira lo comportier per I parelh de comportas que n'aguem a portar l'arena. Le même artisan les a réparées le 1er juillet : paguem a'N Bruguiera lo comportier a IIII de iulh per adobar las comportas de l'arena, Comptes consulaires, pp.160-165

, Bruguiera lo comportier per metre dos cercles e una berlieira e'las comportas I gros. Comptes consulaires, t. I, p.169

, Il est précisé dans un compte que le sac contenait un setier. Mais cela n'était peut-être pas valable pour tous, Comptes consulaires, p.163

. Arch, . Dép, and . Tarn-et-garonne, , vol.789

. Le and . Qu, , p.153

, Comptes consulaires, t. I, p, p.161

. Tricoit, , p.154, 2009.

. Tricoit, , p.154, 2009.

. Borlée, , p.30, 1992.

. Scellès, , pp.157-166, 1999.

. Loncan, , pp.192-195, 1993.

. Pousthomis, , pp.73-75, 2002.

G. Je-remercie, P. Séraphin, and . Garrigou-grandchamp,

. Gandoulès, semble-t-il dans la seconde moitié du XIV e siècle 1121 , ainsi que dans la chapelle Notre-Dame de Grâce de l'église Saint-Jaques de Puylaroque, édifiée vers 1366 par les soins de Bernard Carit, chanoine de Paris 1122

A. Balada, , p.145, 1999.

V. Sournia, , p.138, 2006.

, La date précise de l'obtention de ce bénéfice par Pierre des Prés n'est pas connue, faute d'un dépouillement des lettres communes du pape Clément VI. Le chanoine Godefroy plaide pour l'année 1343, le pape remerciant ainsi le cardinal pour sa mission diplomatique

, Cette chapelle a peut-être servi d'espace funéraire aux Montfavès ou aux Belfort, co-seigneurs du lieu à l'époque médiévale. Une litre funéraire, aujourd'hui disparue, 1990.

S. Bertrand and . Pouget, , 1993.

, en 1324, année de sa mort ; Gaillard est frère Mineur ; Guillaume s'est marié avec Alpaisie de Montpezat et aurait eu au moins un fils, prénommé Bernard, cité en 1342, aurait commandé les troupes pontificales à Ferrare. Voir Jugie, pp.182-183, 1902.

, Pour le chanoine Albe, c'est Bernarde du Pouget, soeur du cardinal, qui est signalée abbesse du couvent en 1342. Voir Albe, p.185, 1902.

, Pour Pierre Jugie, il s'agirait plutôt de Bertrande de La Pérarède, nièce du cardinal, p.73, 1993.

L. La-pérarède-sont-une-famille-d'ancienne-noblesse and . Connue-dès-le-xi-e-siècle-À-castelnau-montratier, Une soeur du cardinal Bertrand du Pouget, Finès, avait épousé avant 1281 Arnaud-Bernard de la Pérarède, Voir Albe, pp.144-168, 1902.

, de 1329 à 1348, année durant laquelle Clément VI le nomma à l'archevêché d'Aix-en-Provence, administrateur de l'évêché de Montauban en 1361, patriarche d'Alexandrie. Il a été créé cardinal par Urbain V le 22 septembre 1368 mais il n'a jamais reçu son chapeau, car il est mort quelques jours plus tard, Voir Albe, pp.154-155, 1902.

, Ceci sous-entendrait donc qu'au moment de son décès en 1352, son petit-neveu Bernard du Pouget est également décédé et avec lui le nom s'est effectivement éteint. Le frère de celui-ci, p.185, 1902.

, Il ne subsiste du décor d'origine du couvent des Dominicaines des Junies que des vitraux, dont la verrière de la fenêtre d'axe 1241 . Elle porte en partie basse une représentation du cardinal fondateur, qui tient entre ses mains la maquette de l'église du couvent ainsi qu'une aumônière démesurée, symbole parlant de sa générosité

É. Gisbert and . De, Sous chacun de ces trois personnages sont répétées trois fois les armes familiales : de gueules à deux lions passant d'or, à la bordure chargée de besants d'azur (fig. 126). S'il ne reste aujourd'hui que ce témoignage d'un décor héraldique au sein de l'église du couvent, il montre que bien après la mort du cardinal de Jean, ses héritiers se réclament de lui, de sa mémoire et de son prestige, Carcassonne 1242 et Philippe, seigneur des Junies 1243

, Avoir des héritiers de sa maison est essentiel pour conserver sa mémoire : Bertrand du Pouget, lui, a dû composer avec une absence de famille directe

G. Jean and R. , ait eu conscience que le nom même du Pouget allait disparaître faute d'héritiers mâles à la seconde génération. En effet, nous avons dit que Bertrand a légué tous ses biens au monastère qu'il avait fondé et non à l'un de ses neveux du même nom 1245 . unique prénommé Arnaud, très jeune lors de la fin du chantier de la collégiale de La Romieu. Le risque qu'il meure à son tour et que le lignage s'éteigne était donc assez élevé. Sur la famille d'Aux, voir le Memoire Généalogique de la Maison d'Aux de Lescout, dressé par Chérin et imprimé en 1788. Fort d'Aux, évêque de Poitiers, peut-être pour éviter l'extinction de son lignage par la branche aînée, a entrepris en 1340 d'obtenir du roi de France Philippe VI la légitimation de ses trois fils, Le choix du lieu peut surprendre : pourquoi implanter une maison de religieuses en dehors du bourg de Castelnau-Montratier, en rase campagne, sur les terres familiales ? Il se pourrait que Bertrand du Pouget, qui possédait pourtant au moins trois frères, dont deux religieux 1244, p.4010, 1990.

, Sur ce vitrail des Junies, 2013.

, Gisbert de Jean est évêque de Carcassonne de 1347 à sa mort en 1354

P. De and J. , seigneur des Junies et de Salviac, est mort à Cahors en 1355. Il avait souhaité être inhumé dans l'église des Junies si les travaux étaient terminés

, en 1324, année de sa mort ; Gaillard est frère Mineur ; Guillaume s'est marié avec Alpaisie de Montpezat et aurait eu au moins un fils, prénommé Bernard, cité en 1342, aurait commandé les troupes pontificales à Ferrare. Voir Jugie, pp.182-183, 1902.

, Ceci sous-entendrait donc qu'au moment de son décès en 1352, son petit-neveu Bernard du Pouget est également décédé et avec lui le nom s'est effectivement éteint. Le frère de celui-ci, p.185, 1902.

, Ces trous sont distant les uns les autres d'environ 60 à 70 centimètres

, Ce dernier était de section carrée et se terminait en pointe à quatre pans : sa partie supérieure a été retrouvée réutilisée

, Les 2 gonds en fer, scellés au plomb, ont été retrouvés en 2016 lors de la dépose des boiseries

, De la même manière, une image de la Vierge à l'Enfant était peinte au-dessus de la porte d'entrée de la chapelle castrale de Bioule, et conditionnait l'organisation du décor porté sur les murs de l'édifice, réalisé en 1336, Voir Czerniak, p.305, 2015.

, Le conditionnel semble de mise, car la statue est réputée être en albâtre

C. Le-chanoine-firmin, Galabert qui le premier a employé cette expression, p.89, 1918.

, Elle n'est pas en effet mentionnée dans la visite des membres du Congrès archéologique de France à Montpezat en 1865, ni dans le bulletin de la société archéologique de Tarn-et-Garonne dans les années qui suivent

, La statue a été présentée lors de la grande exposition sur l'art gothique du Midi, organisée à Montauban en 1956 par Mathieu Méras, alors conservateur des antiquités et objets d'art de Tarn-et-Garonne. À cette occasion, la plupart des oeuvres ont été restaurées par l'atelier de Marcel Mainponte. Par contre, il n'existe pas de rapport de restauration, Une photographie de l'état de l'oeuvre lors de sa découverte a été publiée par le chanoine Galabert. Galabert, p.91, 1918.

. Riou, , 2008.

, Charlotte Riou a démontré que ce dernier n'en était certainement pas l'auteur et qu'il fallait plutôt y voir la main de deux artistes différents, p.531, 2015.

. Riou, , p.64, 2008.

. France,

. Lemé, , p.24, 2004.

. Block, , p.174, 2003.

, Un constat similaire a été dressé par Claude Andrault-Schmitt pour les stalles de la collégiale de Saint-Germain-les-Belles, qu'elle attribue plutôt à la période de construction de l'édifice et non au XV e siècle, Andrault-Schmitt, p.541, 2015.

, Ce fut le cas à la collégiale Saint-Andoche de Saulieu : l'incendie du chevet, intervenu en 1360, fit disparaître les stalles primitives, qui furent remplacées entre 1385 et 1388. Richard-Revoire, pp.357-358, 1963.

. Arch and . Dép, , p.11

, « 5 sous pour achapt de 2 petites cordes une pour le valet de la porte de lesglise et lautre pour maistre au ridel de saintes reliques

. Arch and . Dép,

, Le maître-autel demandé en 1777 semble avoir été détruit à la Révolution, car il n'en subsiste aujourd'hui aucune trace

. Maillard-luypaert, , pp.42-43, 2004.

, Le fait d'acheter de quoi pendre des rideaux prouve l'existence d'ouvertures

, L'église de Saint-Nectaire conserve une armoire à reliques, réalisée en 1498 en pierre de Volvic, qui repose sur le sol et présente deux baies pour disposer les châsses

, entreprit vers 1440-1450 la construction d'une monumentale armoire à reliques, destinée à accueillir les corps de saint Odilon et saint Mayeul. Elle mesure 5 mètres de haut sur 3 mètres de large, dont l'espace intérieur est divisé en quatre au moyen d'un meneau de pierre. La partie supérieure est ornée de dais, consoles et frises sculptés. Quatre vantaux de bois, qui figurent les bustes des saints, p.71, 2008.

L. , ont été réalisés au crochet, suivant le point dit « coptic knitting ». Des ornements précieux, disparus, étaient cousus sur les plats. Les poignets sont brodées de personnages et de rinceaux, en fils de soie de couleurs, Alarcão, p.381, 2014.

. La-mitre-de-gonçalo and . Pereira, est en soie, rebrodée suivant la technique de l'or nué. L'iconographie présente sur cette pièce reprend le martyre de saint Laurent et de saint Étienne, restaurée par la fondation Abbeg, pp.374-375, 2000.

, C'est ainsi que son corps a été découvert en 1753, Andrault-Schmitt, pp.554-555, 2015.

. Fournier, , p.201, 1999.

. Georges-zimmermann, , p.53, 2014.

. Georges-zimmermann, , p.55, 2014.

L. Outre-la-gravelle and V. I. Pape-clément, Il mourut d'une tumeur intérieure qui, en se perçant, provoqua une hémorragie intérieure. Vu les risques accrus d'une putréfaction accélérée de la dépouille, une exposition découverte de son corps n'était pas envisageable, Déprez, p.235, 1900.

, ce qui expliquerait qu'il soit parvenu jusqu'à nous ? Une nouvelle liturgie des funérailles, qui devait reprendre très certainement le rituel déjà développé en Avignon, s'est déroulée dans la collégiale Saint-Martin. À la fin de la cérémonie, six chapelains du chapitre ont soulevé la bière et ont enseveli le cardinal dans le caveau aménagé sous le chevet à cet effet. Le sépulcre devait être accessible, car le chanoine Godefroy rapporte avoir vu la tête de Pierre des Prés, qu'il qualifie même de « fort gros ». Ce dernier détail pose question : faut-il en déduire que le cercueil de plomb du cardinal a été ouvert à une certaine époque 1393 ?

, relevait soit de la volonté même de son commanditaire, soit, si ce dernier n'avait rien anticipé avant son décès, de celle de ses exécuteurs testamentaires. Le programme iconographique du monument funéraire de Clément VI est par exemple détaillé dans le contrat passé avec le sculpteur Pierre Boye 1394 . Bernard Brun, neveu du cardinal de la Porte, successivement évêque du Puy, de Noyon et d'Auxerre, avait fait édifier avant sa mort son sépulcre dans la cathédrale de Limoges, face à celui de son oncle, comme il le précisait lui-même dans son testament 1395 (fig. 311)

, La collégiale n'a pas été victime de pillage durant les guerres de Religion, ce qui exclut cette hypothèse. Quant à l'attaque des Routiers anglais en 1383, aucune source contemporaine de l'évènement, ni le procès de 1443, où des témoins oculaires ont été auditionnés, ne mentionnent la violation de la sépulture du cardinal

. Mac-gee-morganstern, , 2001.

. Soulard, Le testament précise eligo sepulturam [?] in monumento meo noviter fabricato, pp.98-99, 2004.

. Gardner, milieu du XIV e siècle, grâce à l'opiniâtreté du cardinal Gaillard de La Motte 1397 . Pour Hugues Roger, cardinal de Tulle, si le tombeau avait bien été commandé de son vivant, il était toujours en attente, en 1375, soit douze années après son décès, chez son concepteur, p.118, 1992.

, Hugues Roger a commandé vers 1363 à un atelier de Limoges un tombeau en cuivre émaillé et doré, très richement orné 1399 , tout comme le cardinal Pierre de La Chapelle-Taillefert quelques années auparavant 1400 . Il peut être comparé à celui de Blanche de Champagne, vers 1306 1401 . Le gisant de Bertrand du Pouget a été taillé dans un calcaire beige rosé

, Michel Lauwers a souligné, pour les XI e et XII e siècles, que les tombeaux des abbés défunts faisaient l'objet d'un « traitement particulier », assorti d'un entretien et d'une vénération qui perduraient dans le temps, Quant à l'emplacement même du monument dans l'église, il varie également suivant le souhait du commanditaire ou la place disponible

, Peut-être souhaitaient-ils imiter en cela le pape Clément V, dont le tombeau prenait place de manière similaire dans sa collégiale d'Uzeste, ou le monument funéraire de Clément VI à la Chaise-Dieu

, Un baldaquin d'argent, commandé à l'orfèvre d'Orléans Jean de Bonneval en 1315 a été retenu durant de nombreuses années par le comte d'Armagnac, époux de la petite-nièce du pape. Des reliefs d'albâtre, détruits à l'époque moderne, ornaient également la cuve du sépulcre. Le cardinal Gaillard de la Motte, neveu de Clément V, ne fût nommé exécuteur testamentaire de son oncle qu'en 1336. Le corps de Clément V fût, p.116

. Andrault-schmitt, , p.121, 1992.

. Andrault-schmitt, , p.1885, 2015.

, Une description précise de ce tombeau, d'après Beausmesnil, a été publiée en 1846 dans le bulletin de la société archéologique du Limousin

. Gardner, Le gisant est aujourd, p.113, 1992.

. Lauwers, , p.277, 1997.

. Mac-gee-morganstern, Toutefois, cette solution n'est pas systématique pour une église fondée ou reconstruite par un prélat : le gisant d'Arnaud d'Aux était ainsi disposé sous un enfeu, sur le mur nord du chevet de la collégiale, 2004.

. Chaalis, Le cardinal Michel du Bec Crespin, mort en 1318

, Lorsqu'il s'agissait d'édifier un monument funéraire dans une église déjà existante, il convenait de s'adapter à la place disponible, tout en répondant aux souhaits éventuels. Le but était également d'éviter un encombrement de l'aire du choeur, qui aurait été préjudiciable au bon déploiement de la liturgie 1407

, Ce type d'implantation, entre les colonnes de l'abside, avec le sanctuaire d'un côté et le déambulatoire de l'autre

. Jugie, . De-narbonne, and . Robert,

. Sens,

. Soulard, , p.99, 2004.

, La disposition des tombeaux des cardinaux Gaucelme de Jean dans le couvent des Cordeliers de Cahors et Bertrand du

. Mac-gee-morganstern, , pp.83-87, 2004.

, Caillet, p.107, 2104.

. Le, . Nicolas-de, and . Besse, , p.100, 2004.

. Voir and . Silva, à l'intérieur des églises, sauf pour les corps saints, Si au XIV e siècle les dépouilles de certains hauts personnages ont été ensevelies dans les lieux de culte, 2005.

, Coïmbra, la tradition de construire un édicule ou un enfeu en dehors des églises s'est perpétuée. Deux archevêques de Braga, Gonçalo Pereira, pp.1326-1348

. Vicente, En Espagne, l'Église, entre le XIII e et le XVI e siècle, a imposé des restrictions aux inhumations dans les édifices cultuels, considérant que le nombre croissant des monuments funéraires gênait le fonctionnement de la liturgie. Le synode d'Oviédo, tenu en 1377, a même ordonné que les tombes situées dans les églises soient arasées, ont ainsi bâti des chapelles funéraires adossées à leur cathédrale 1410, pp.1374-1397

, Autour du sépulcre prenaient également place des hauts-reliefs ou des statues en ronde-bosse, avec un programme iconographique eschatologique, parfois lié aux origines du défunt : des saints limousins comme saint Martial ou sainte Valérie pour Raynaud de La Porte (fig. 313) et Hugues Roger, une représentation du Christ juge, pour Raynaud de La Porte et Hugues Roger, ou une figuration du cortège apostolique, véritable manifeste des cardinaux avignonnais du Grand Schisme pour légitimer le Sacré-Collège comme successeur des disciples, colonnes de l'Église 1412 . Il s'agissait parfois d'une image inspirée d'oeuvres plus lointaines, La cuve qui supportait le gisant s'ornait de personnages, disposés sous des arcatures à gâbles et crochets

S. Vertus and . Au-tombeau-de-l'impératrice-marguerite-de-brabant,

, Malgré les différences de matériaux ou d'emplacement, ces oeuvres sont contemporaines les unes des autres et illustrent toutes les grands courants artistiques de leur époque, preuves évidentes de l'échange des savoirs et d'un mécénat de grands personnages

. Silva, , pp.105-107

. Silva, , p.111

. Baron, , 1979.

. Gardner, Le patronyme de Robellot, ou Roubellot 1426 est attesté en Bretagne et en Normandie. Il existe un Clermont-en-Auge, p.115, 1992.

. Calvados,

. Montpezat, Toujours est-il que le nom de la nièce de maître Pierre est d'origine septentrionale

, La somme est considérable : en comparaison, les trois sculpteurs du tombeau de Clément VI se partagèrent en 1351 3500 florins d'or pour leur ouvrage commun 1427 . Ainsi, ce Pierre est un sculpteur aisé. Il reste sa qualité : ymagier de la Cour. À quelle institution ce terme fait-il allusion ? La cour royale ou la cour du pape ? La réponse est donnée en comparant le gisant de Pierre des Prés avec d'autres oeuvres contemporaines, De plus, ce personnage a légué pas moins de 1604 écus d'or au chapitre pour cet obit

. Palestrina, En plus de ce signe de maturité, les deux oeuvres s'avèrent être très proches : même façon d'articuler les plis de la chape et de la chasuble (fig. 335), même soin apporté aux détails des vêtements ou des semelles des sandales (fig. 336 et 337)

, Seule l'expression générale diffère : Clément VI porte un masque de souffrance là où Pierre des Prés est serein . Le sculpteur du tombeau de Clément VI est Pierre Boye, p.1313

, Nous avons découvert, dans l'ouvrage de Françoise Lehoux sur l'histoire du bourg Saint-Germain de Paris 1429 , que notre artiste possédait également plusieurs maisons dans Paris : une dans laquelle il résidait, rue de la Blanche-Oie et une seconde, rue Saint-Sulpice, qu'il louait. Il était également qualifié « d'ymagier » dans les rôles d'impôts de Paris. Enfin, nous sommes en mesure de préciser le moment de son décès 1430 : il s'agit d'avant le mois de mai 1354, car c'est précisément à ce moment-là que son fils Jean géra les biens immobiliers issus de son père défunt 1431 . Nous avons souligné les liens, la confiance et l'estime mutuelle qui semblaient exister entre Clément VI et Pierre des Prés

, Là encore, il ne faut pas oublier qu'en occitan le « o » vaut pour le son « ou

. Costantini, , p.79, 2003.

, Je remercie vivement Pierre Jugie de m'avoir procurer les pages de cet ouvrage

L. Boye, présent ; il était seulement fait mention de la dernière trace de son activité

. Lehoux, , p.101

«. Officielle, intégrité du corps : peut-être même la plus solennelle qui ait été exprimée au Moyen Âge, 1442.

. Pourtant, effet et la pratique de la Dilaceratio corporis a continué, notamment chez les rois de France. Tous, à l'exception de Louis X et Jean II, ont bénéficié d'une triple sépulture, associée à une triple cérémonie de funérailles et à l

, Son silence est peut-être justement dû à la volonté de contourner de manière discrète la bulle de Boniface VIII. Toujours est-il que l'obituaire de la collégiale Saint-Pierre d'Avignon conserve la trace de l'inhumation, au sein de l'édifice, devant le maître-autel, du coeur et des entrailles du cardinal des Prés, fondateur de ce chapitre canonial 1445, p.26, 1992.

, Haude Morvan cite notamment les cardinaux Simon d'Armentières, Hugues Aycelin, Simon de Beaulieu et Nicolas de Nonancourt qui eurent deux sépultures, une pour leurs chairs en Italie où ils décédèrent, et une pour leurs ossements en France, p.14, 2013.

. Franco-mata, , p.71, 2002.

. Paravicini-baglioni, , p.27, 1992.

. Paravicini-baglioni, , p.29, 1992.

. Idem,

. Bande, , p.123, 2014.

. Font-réaulx, , p.2, 1958.

. Vierge, Cette absence amène des interrogations, d'autant plus qu'il semble que Pierre des Prés ait voué une grande dévotion à la mère du Christ. Il aurait d'ailleurs écrit un ouvrage pieux en ce sens, p.1459

, Le trésor recèle des fragments des quatre évangélistes ainsi que de cinq apôtres

T. Pierre, B. Mathias, . Et-philippe, and . Paul, Les reliques de saint Pierre et saint Paul, les deux colonnes de l'Église mais aussi les symboles de la papauté, présents sur l'avers des bulles pontificales, produites par le service du cardinal des Prés

, Le saint patron de la collégiale, saint Martin, est représenté

. Pasteur, Saint Didier, évêque de Cahors, compte lui-aussi parmi les saints du « paradis » montpezatais 1460 . Il existait également des reliques de sainte Brigitte d'Irlande 1461 . Pierre des Prés était très proche de certains évêques irlandais qu'il avait lui-même consacrés en Avignon 1462

, Ses reliques étaient présentes par exemple au couvent des chanoinesses de Saint-Sernin de Toulouse, où le fondateur, le cardinal Vital du Four, avait offert des fragments du saint qu'on lui avait rapporté directement de Sébaste. Pierre des Prés obtint une relique majeure : rien moins que l, Saint Blaise passait pour dispenser des vertus prophylactiques tant pour les hommes que pour le bétail

, Le morceau de bras symbolise la règle monastique écrite par le saint et son menton, parcelle de sa tête, permet d'accéder à son esprit. Saint Maur, successeur de saint Benoît, apparaît également au sein du « paradis » montpezatais, tout comme saint Hugues, grand abbé de Cluny. Pourquoi une telle présence de reliques des fondateurs ou réformateurs des moines noirs ? Un élément d'explication serait une volonté de rappeler ainsi l'appartenance primitive de l, Parmi les saints confesseurs se remarquent des fondateurs d'ordre et non des moindres. Saint Benoît lui-même est présent au travers de reliques considérées comme insignes : une parcelle du bras, du menton et d'autres fragments non qualifiés

, Cet ouvrage est mentionné par Duchesne et Léon Godefroy, biographe du cardinal, mais n'a pu être retrouvé aujourd'hui. Pierre Jugie se pose la question de son existence même, Voir Jugie, p.388, 2010.

, Ce qui est paradoxal, car les reliques de saint Didier ne sont pas connues ailleurs. Je remercie Fernand Peloux de m'avoir communiqué cette information

, Il ne peut s'agir que de la sainte irlandaise, car sainte Brigitte de Suède est morte en 1373 et sera canonisée en 1391

, Voir Moureau, 2017. ont survécu aux fontes révolutionnaires. Certaines d'entre elles étaient connues, mais ont malheureusement été presque toutes volées à la fin du XX e siècle. D'autres ont été identifiées dans le cadre de notre étude

, Un plateau polylobé, dont des pieds humains assuraient l'équilibre, portait le tout. Il s'apparentait de par son style à une production méridionale du milieu du XIV e siècle 1505 . Délesté de sa monture d'argent à la Révolution, le reliquaire, retrouvé par le chanoine Pottier dans la sacristie de la collégiale, a été remonté par l'orfèvre parisien Lesage vers 1904, puis en 1918 par les ateliers de Placide Poussielgue-Rusand 1506 . Le second, dérobé la même année, 1981.

, L'inventaire de 1436 mentionne un objet de ce type, offert par Bernard d'Arnaud, chapelain du chapitre 1507 , qui semble bien correspondre au diptyque jusqu'alors conservé dans la collégiale. Enfin, le troisième était un buste-reliquaire en bois, qui figurait un visage féminin

. Guyenne, Cette photographie montre un objet en fort mauvais état : seule subsiste l'âme de bois et le petit loculus à reliques, amovible. Les plaques d'argent et les éventuels cabochons qui la recouvraient ont été arrachés à la Révolution. Il est possible d'y voir l'une des deux chasses des Onze mille Vierges « avec des têtes desdites Vierges », mentionnées sous le n° 25 en 1436 1509 . Cet objet s'apparentait au buste-reliquaire de sainte Marthe, en bois recouvert d'argent partiellement doré et de cabochons, Nous avons eu la chance de découvrir à la Médiathèque du Patrimoine un cliché de cet objet avant sa restauration 1508 (fig. 362)

, Évoquons les pièces du trésor qui existent encore aujourd'hui

, Ce reliquaire peut être comparé à celui, assez similaire, de Saint-Polycarpe dans l'Aude (fig, vol.360

, Lors de la dernière restauration, une aile de l'ange de droite et la monture du cylindre en cristal ont été refaites, p.8, 1956.

, Il s'agit du n° 15, p.568

, La restauration, effectuée par l'atelier Mainponte, a été particulièrement invasive : l'ensemble de l'objet a été repeint et patiné

. Bourbon, , p.569, 1876.

, En 1877, le chanoine Pottier évoquait « des lames d'argent couvrant les séparations de petits casiers qui renferment les reliques ». Elles ne sont plus là aujourd'hui : la totalité de l'intérieur du diptyque a été repeint en doré, à une époque indéterminée, mais avant 1925, date du cliché le plus ancien de l'objet 1511 . Les reliques existent encore par contre, protégées par des feuilles de mica (fig. 370). Il peut être comparé avec les « deux tables de bois sur lesquelles sont fixées les images de Notre Seigneur et de la Sainte Vierge, d'argent doré, Ce buste est classé au titre des Monuments Historiques et porte le numéro PM24000304 dans la base Palissy. diptyque, en bois doré

. Puy-en-velay, doré, avec un fronton à gâbles et crochets, ornés de miniatures à l'intérieur et de multiples loculi à reliques, isolées par une mince feuille de mica (fig. 371). Comme pour celui de Montpezat, ce diptyque a été initialement offert par les vicomtes de Polignac à la chapelle Saint

, Elle repose sur un noeud en forme de polyèdre, une tige circulaire et un pied conique à huit pans. L'âme de bois est recouverte de fines plaques de laiton doré, guillochées au moyen d'un poinçon en forme de croix en X prise dans un carré à double traits. Des clous de même métal assurent la fixation de l'ensemble sur l'âme de bois, sauf autour de la forme carrée centrale

, encadrent des médaillons carrés qui prenaient place au centre et sur les bras de la croix, ainsi que sur certaines faces losangiques du noeud. Il s'agissait peut-être d'émaux de plique montés sur or. Cette hypothèse est renforcée par la présence, sur la partie inférieure du bras dextre de la croix, d'un petit élément de décor, de forme rectangulaire, qui figure des feuilles en or avec de l'émail rouge, seul reste du parti initial. Des cabochons enchâssés dans des battes rehaussaient l'ensemble. La croix a été pillée à la Révolution

, Le cliché, pris par Georges Estève, est reproduit sur la base mémoire sous la référence APMH00079334

. Bourbon, , p.568, 1876.

. Dor, vers 1865 par le chanoine Pottier dans la chambre de la bonne du curé de Montpezat, elle a été par la suite récupérée sur le tas de fumier du presbytère par le même ecclésiastique, qui l'a finalement donnée à la cathédrale de Montauban. Nous proposons de voir dans cet objet la croix décrite au numéro 165 de l'inventaire de 1436 : unam crucem fustema cohopertam de latone, cum crucifixo et tribus ymaginibus in capitibus et retro cump pede magestatis, cum uno botone in pede 1514, pp.466-467, 2013.

, Au centre de chacune des faces du coffret, y compris sur le couvercle, en forme de bâtière, se trouvent positionnées des plaques de nacre blanche, losangiques ou triangulaires. La moulure chanfreinée qui sert d'assise à la boîte était à l'origine recouverte du même décor argenté, mais la restauration de 1956 l'a fait disparaître. Un blason, en émaux de plique, évoqué plus haut, scande chaque face (fig. 376), Cette petite boîte 1516 , de forme rectangulaire, est en bois clair, recouvert à l'extérieur de fines lamelles d'argent, décorées au repoussé de rinceaux végétaux très finement estampés (fig. 374)

, Ce coffret nous semble bien être celui décrit en 1436 comme unum coffretum parvum cadratum rubeum cum quibusdam armis circumcirca in quo Corpus Domini nostri

, Il s'agirait d'une sorte de tabernacle portatif, destiné à conserver le Saint-Sacrement. La présence des plaques de nacre prend ici tout son sens : la couleur blanche évoque l'hostie consacrée. Le blanc, à l'époque médiévale, est le symbole de Dieu le Père, mais également de la Transfiguration et de la résurrection de la chair

. Bourbon, , p.576, 1876.

, La relique dite du saint Voile est conservée à Puylaroque depuis l'époque médiévale semble-t-il

, L'absence d'études nous oblige à employer le conditionnel. Ce morceau de soie blanche pourrait être un fragment du Saint-Suaire de Carcassonne

, Le reliquaire mesure 27,3 centimètres de haut pour 14,3 centimètres de long et 14 centimètres de large

. Taburet-delahaye, , p.13, 1995.

. Bourbon, , p.576, 1876.

, Voir par exemple les visions d'Hilegarde de Bingen (1098-1179) et de Julienne de Norwich, pp.1342-1420

. Le, Il s'agit d'un écu mi-parti : à dextre, sept étoiles ou fleurs à cinq ou six rais ou pétales sont séparées par une bande ; à senestre, deux clés sont entrecroisées. Ce poinçon est celui décrit dans les sources, notamment dans l'inventaire de la vaisselle présentée en 1347 à Venise par Humbert, dauphin de Viennois, comme étant celui de la Curie 1520 -les deux clés entrecroisées en sautoir -associé aux armes personnelles du pape Clément VI -d'argent à la barre d'azur accompagnée de six roses de gueules, Or

, Il est donc possible de dater assez précisément la réalisation du coffret et de la croix durant le règne de Clément VI

, Il s'agit d'une croix pectorale, dont les extrémités, en forme de quadrilobe à redents, portaient des pierres enchâssées dans des bâtes, elles-mêmes fixées sur la croix au moyen d'un rivet, dont le trou est toujours visible. Le Christ, fondu à part et rapporté, est également solidarisé de la même manière, avec des clous à tête losangique. Son exécution est très fine : sa tête repose sur son épaule gauche, les traits du visage, bien qu'usés, sont assez réalistes, le périzonium est plutôt court. Au-dessus de sa tête se trouve une petite logette en forme de croix grecque, La croix (fig. 32) qui est actuellement au sommet du coffret a été rapportée et grossièrement soudée. Cet objet n'était pas destiné à l'origine à être placé là

. Montpezat, XIX e siècle que cette croix, réunie au coffret actuel 1523 , a été donnée à Puylaroque pour servir de reliquaire au saint Voile 1524 . La croix de Montpezat-Puylaroque est à notre connaissance la seule croix pectorale cardinalice portée par un membre Maisonneuve, 1988.

. Taburet-delahaye, , p.13, 1995.

. Taburet-delahaye, , pp.14-15, 1995.

. Duchesne, , p.618, 1660.

. Le, étant pas en métal précieux, il avait été épargné par les fontes révolutionnaires et laissé in situ. Il est d'ailleurs mentionné dans l'inventaire de 1790 : « une boîte en bois plaquée de petites feuilles d'argent, p.184

, La mémoire de ce transfert avait déjà été perdue en 1865, car le chanoine Pottier et le curé de Montpezat ne les mentionnent pas

, Propagé ensuite par les Dominicains, il est popularisé via le Speculum humanae salvationis, un livre de piété orné d'images, qui montrent notamment la Mère du Christ abritant l'humanité sous son vêtement. Paul Perdrizet, dans son étude monumentale de ce sujet, parue en 1908, a répertorié de nombreuses oeuvres d'art directement inspirées du Speculum 1526 . Le panneau de Montpezat dérivait peut-être de cet ouvrage religieux

Q. Palestrina and . Montrait-une-grande-dévotion-envers-la-vierge, Le style de ce panneau ainsi que certaines données techniques (toile de lin noyée dans la préparation, double couche de cette dernière notamment) suggéreraient une origine italienne ou tout au moins un peintre de la Péninsule, installé en Avignon. Pierre des Prés a donné l'ensemble des objets qui garnissaient les chapelles de sa livrée et de ses palais des bords du Rhône à sa collégiale, notamment plusieurs peintures sur bois, sans aucune autre indication. Cette oeuvre aujourd'hui redécouverte, bien que très lacunaire

. Curieusement, Pierre des Prés ne semble pas avoir offert d'autre représentation de Notre-Dame autre que celle en albâtre qui couronnait le jubé. Le cardinal Arnaud de Via avait, lui, donné, en plus d'une statue de pierre, également installée sur le jubé de la collégiale de Villeneuve-les-Avignon, une oeuvre en ivoire, rehaussée de polychromie 1527

, Quant aux ouvrages donnés à la collégiale par Pierre des Prés, soit ceux qui garnissaient sa chapelle ordinaire et les deux missels de sa chapelle privée, il n'en reste que quelques fragments potentiels

, Le feuillet repéré est incomplet. La première partie reproduit le Gloria de l'ordinaire de la messe : le verset chanté par le célébrant comporte une lettrine bleue ornée de rouge et le répons une initiale rouge

. Perdrizet, , 1908.

. Fournier, , 1997.

, Ce feuillet sert de page de garde à un registre

, La seconde partie est constituée des deux antiennes de la messe de Nöel : Facta est cum angelo multitudo celestis excercitus laudancium et dicencium gloria in excelsis deo et in terra pax hominibus bone voluntatis alleluya alleluya ; parvulus filius hodie natus est nobis et vocabitur deux fortis alleluya alleylua. La forme et la couleur des lettrines permettent de le rapprocher par exemple de l'antiphonaire des Dominicains de Poissy 1531

, Un second folio a été découvert, toujours réutilisé comme couvrure 1532 . Il s'agit d'une page complète

. Josué, Écrit sur un fin parchemin à l'encre noire, le texte, réglé, se présente sur deux colonnes. Il est orné de lettrines rouges et bleues, avec des rinceaux décoratifs. Ce folio peut être rapproché d'autres oeuvres avignonnaises contemporaines, dont le missel à l'usage de Caromb 1533

, Les objets : une mémoire vive Nous avons évoqué précédemment l'importance de l'héraldique au sein de la collégiale de Montpezat et particulièrement sur les objets du trésor. En tout, quatre calices, trois croix, trente-deux reliquaires et vingt pièces textiles sont mentionnés comme portant des armoiries. Par cette présence en image et symbole, le donateur de l'oeuvre demeurait présent dans la mémoire collective, à chaque utilisation ou présentation de la pièce

. Le, À. Hui-conservé-en-australie, and . Melbourne, State Library of Victoria, sous la cote Ms 096, vol.1, p.66

, La page a été utilisé pour recouvrir le manuscrit qui relate les obsèques du marquis Henry des Prés en 1619

D. Bibliothèque-municipale, , p.142

, Ce pontifical a été composé par un ornemaniste méridional pour Armand de Narcès, archevêque d'Aix-en-Provence, quercynois et proche de Pierre des Prés, Bibliothèque municipale, p.13

, Cet objet semble être, vu sa taille, une croix de procession, certainement utilisée régulièrement par le chapitre. Les fidèles avaient l'occasion de la contempler plus souvent que les autres objets, dissimulés derrière le jubé, dans l'armoire à reliques ou dans la sacristie. Ainsi, ils voyaient l'image du fondateur de leur église paroissiale, humblement prosterné devant le Rédempteur, preuve évidente de sa grande piété. La représentation figurée de Pierre des Prés peut être comparée à celle du cardinal Guillaume de Peyre Godin, sur la croix monumentale 1539 qu'il a offerte au couvent des Jacobins de Toulouse entre 1324 et 1335 (fig. 393). Le cardinal, revêtu de son habit de frère Prêcheur

, La liste établie dans ses dernières volontés est précise : les quatre calices avec lesquels la messe était célébrée quotidiennement, les deux cannettes et les deux chandeliers d'argent, les livres et missels, les ornements sacerdotaux, les aubes, amicts, étoles, manipules et nappes, l'ensemble des tableaux sur bois et une longue tenture figurant la Création du Monde d'après la Genèse 1540 . À cela s'ajoutaient également des pièces utilisées pour orner sa chaire épiscopale ou les autels. Ainsi, par ces dons spécifiques, le cardinal de Palestrina transférait et recréait le décor de ses chapelles avignonnaises dans le choeur liturgique de la collégiale de Montpezat. Il souhaitait peut-être reposer au sein d'un lieu familier, dans lequel il avait quotidiennement célébré l'eucharistie et passé l'essentiel de sa vie terrestre, alors qu'il n'était éventuellement revenu qu'une seule fois dans son village natal. Cette volonté expliquerait le choix à Montpezat d'un choeur liturgique assez réduit, qui reproduirait donc la chapelle privée de Pierre des Prés dans sa livrée d'Avignon. Vital du Four partageait ce souci de mémoire attachée aux objets, Le cardinal des Prés a souhaité que l'ensemble des objets qui garnissait les chapelles de ses palais, tant ordinaires que privées ou secrètes, soit transporté à Montpezat, dans l'église

, La croix, en bois peint, mesure 315 centimètres de haut sur 173 centimètres de large

, Une autre tapisserie, illustrant la vie de saint Pierre et de saint Paul a été offerte par le cardinal de Palestrina à la collégiale Saint-Pierre d'Avignon. Pottier, 1877, p.186

. Fournier, , 1997.

. Lauwers, , p.191, 1997.

. Arch and . Dép,

, Leur facture indique une probable réalisation en Catalogne ou en Italie à la

, La récente restauration de la tenture, et son étude par Pierre Maes de Wit n'a pas permis de déterminer de manière plus précise la localisation de l'atelier qui l'a réalisée

, La tenture a servi notamment de tapis lors des fêtes de la Fédération en 1791

, ont légué à la collégiale des objets précieux 1547 : nous avons évoqué Bernard d'Arnaud, chapelain du chapitre, qui donna un diptyque en bois garni d'argent. Le premier doyen de la collégiale, André Delmas, fit de même avec un objet similaire, en bois doré, de grandes dimensions, décoré d'une Annonciation. Jean de Salavert avait offert un ornement sacerdotal complet, à ramages jaunes, rouges et blancs, associés à de nombreuses autres couleurs, D'autres religieux ou des laïcs ont imité les seigneurs de Montpezat et, à leur tour

, Jeanne de Brus a donné une grande aumônière en lin rebrodée de soie multicolore, qui figure un calendrier 1548 (fig, vol.397

J. De-la-roche, deux courtines en soie bleue-verte pour le grand autel, ainsi qu'une tenture peinte avec la Trinité et saint Jean-Baptiste

. Pierre-de-passarassas and . Laine, Par ces dons, tous ont souhaité participer à l'enrichissement du trésor de la collégiale, à la beauté et au faste de la liturgie, mais également à conserver leur propre mémoire, au sein de la communauté

L. Le-sac-de-la-collégiale-par, Anglais en 1383 : quand le trésor devient monnaie d'échange En cette fin du XIV e siècle, la guerre franco-anglaise battait son plein

. Routiers, Certaines compagnies s'installaient dans des repaires fortifiés et vivaient là tels de grands seigneurs

, Montpezat n'est pas épargnée par ces soudards

. Béarn, L. Le-manoir-de, and . Bouffie,

. Bourbon, , 1876.

. Cette-bourse-existe-encore-dans-le-trésor-de-la-collégiale, Chaque mois de l'année est figuré par une scène domestique, encadrée d'un décor architectural. Aribaud, 2000. Le chanoine Godefroy, en 1656, avait conscience de leur valeur : « on conserve encore avec soin les bourses dans lesquelles elles furent apportées lesquelles sont à considérer pour leur riche broderie et ouvrage bien singulier

, nous l'avons vu, a une récente dette et humiliation à régler avec les Montpezatais. La lecture simultanée des deux documents subsistant sur cette affaire nous permet de proposer une chronologie des évènements

. Ramonet-de-sort, . Associé-À-jean, and . De-puycornet,

. Montpezat, . Le-;-il-dévasta-le-périgord, and . Le-quercy, Les habitants de la contrée tentèrent vainement de l'en déloger à plusieurs reprises. En 1383, il s'empara de Penne, pourtant fortement défendue. Par où les Routiers s'étaient-ils donc introduits dans Montpezat ? Peut-être par une brèche déjà mentionnée quelques mois plus tôt ? Ont-ils eu des complicités internes ? Cette dernière hypothèse pourrait être corroborée par le rôle très ambigu que semble jouer Hugues de Montpezat, à la fois prud'homme de la cité et participant actif au pillage des coffres de la collégiale. Le village était quasi désert, aux dires des témoins au procès (40 habitants sur 800, précise Bernard Siméon, rare témoin oculaire, encore en vie soixante ans après les faits), Béarnais n'en était pas à son coup d'essai 1552 . Énumérons ses faits d'armes antérieurs. À la tête d'une compagnie de soudards

. Gaillard-ii-de-durfort, Blanquefort et Villandraut. Il épouse Éléonore de Périgord puis Jeanne de Lomagne et devient en 1412 sénéchal d'Aquitaine pour le roi d'Angleterre. Pena, pp.1354-1422, 1975.

, des Prés, seigneur de Fumel, pp.1883-1886

, Raymond de Caussade trouva une parade pour légitimer ce pillage en règle. Il contraignit deux consuls encore présents, Quercy de Badailhac et Pierre Cariben, à convoquer l'assemblée des prud'hommes. Les 57 chefs de famille s'engagèrent sur leurs biens meubles et immeubles à restituer au chapitre les joyaux et vases sacrés ou à le rembourser de la valeur équivalente. Les objets volés auraient été donnés sous cette condition à Gaillard de Durfort et Ramonet de Sort, tous deux au service du roi d'Angleterre, pour obtenir la libération du village qu'ils occupaient avec leurs hommes. Raymond de Caussade a su, il est vrai, se montrer persuasif et les habitants ont cédé sous la promesse de garder leur tête sur leurs épaules. Leur forfait accompli, les Routiers abandonnèrent un Montpezat dévasté, les Routiers s'étaient emparés sous la menace de biens d'Église)

, Entre-temps, le repaire de Ramonet de Sort à La Bouffie 1554 avait été pris et complètement détruit, obligeant ce dernier à attaquer puis occuper le château de Saint-Laurent-les-Tours 1555 . Les consuls protestèrent énergiquement et refusèrent d'honorer leur promesse. Le chapitre collégial en appela au jugement de l'évêque de Cahors. L'official de ce dernier condamna en 1384 les édiles de Montpezat à rendre les joyaux dans un délai de cinq ans au maximum. Pourtant, ils refusèrent toujours d'obtempérer et se virent dès lors excommuniés. Il semblerait bien qu'à partir de ce moment-là, les consuls se décidèrent à satisfaire les chanoines, afin de lever leur lourde condamnation religieuse. Ils envoyèrent, aux dires de Jean Quercy, deux des leurs dans la capitale du Languedoc, auprès d'un certain Hébrard d'Hébrard, changeur, pour récupérer les objets dérobés. Il leur délivra un certificat de fin de paiement en 1387 1556 . Toutefois, un problème majeur se posait : les joyaux ont été retrouvés -ils figurent tous dans l, Les chanoines n'en restèrent pas là. Un an après les faits, ils réclamèrent leurs joyaux, qui s'avéraient être, pour la plupart d'entre eux, mis en gage à Toulouse

, Ramonet de Sort prend en 1388 le château de La Roque d'Aton, il rançonna les consuls d'Aurillac qui payèrent pour éviter la dévastation de leurs bien ruraux. Le comte d'Armagnac lui versa 2 000 francs or pour évacuer certains lieux fortifiés qu'il avait sous sa coupe. En 1409, Ramonet de Sort et son frère Arnaud s'emparèrent du château de Banes en Périgord, en chassèrent la propriétaire, Marquessa d'Esclamat, veuve de Bertucat d'Albret, lui aussi chef de routiers

. Arch, . Dép, and . Tarn-et-garonne,

, trésor de la collégiale dressé en 1436 1557 -sauf la grande « ymage » de saint Martin à cheval, en argent. Le chapitre collégial s'entêta

L. De-bourges, Les deux parties exposèrent leurs versions des faits. Les consuls argumentèrent -à juste titre -afin d'obtenir une annulation de l'acte de juin 1383, que Quercy de Badailhac et Pierre Cariben n'avaient jamais été missionnés par l'ensemble des édiles pour négocier cette affaire ; qu'en vertu de l'usage à Montpezat, la prescription intervenait au bout de trente ans

, Cette mission fut confiée sur place à Arnaud de Fagia, recteur de Bioule, associé à Arnaud de Reganhac et Pons Cléricy, notaires. Trouver des personnes encore vivantes près de soixante ans après les faits s'avéra peu aisé. Pourtant, dix Montpezatais furent auditionnés. Les réponses qu'ils apportèrent à une grille de questions préétablies s'avèrent très diverses, Le tribunal ecclésiastique demanda à entendre des témoins pour appuyer les dires des uns et des autres

B. Siméon, Il y a 30 ou 40 ans, les consuls ont levé un impôt pour dégager une croix d'argent, deux candélabres et une navette, conservés à Toulouse. D'après lui, au moment des faits, Montpezat comptait environ 800 habitants, mais en 1383, seuls 40 étaient encore dans la ville, ouvrier, était âgé de 65 ans

, sur la place, pour brûler le sacristain Jean Brugayrol si celui-ci ne donnait pas les clés des coffres du trésor. Il s'en souvenait d'autant mieux qu'à cette période, il était clerc de la collégiale -il avait alors huit ou neuf ans -et se, Les Anglais brisèrent les coffres dans la collégiale et entassèrent du bois devant l'église

. Arch, . Dép, and . Tarn-et-garonne, Contrairement à ce qu'affirme le chanoine Galabert, les joyaux n'ont pas disparu, pp.168-188

, À l'époque médiévale, le diocèse de Cahors dépend de la province ecclésiastique de Bourges dont l'évêque s'avère compétent en cas de conflit

, Les minutes sont conservées. Arch. Dép

J. Albrespy and . Marchand, Il relata que les joyaux furent apportés au château de Montpezat et que l'image de saint Martin fut prise par le sire de Blanquefort. Les Routiers entrèrent dans la collégiale par la porte extérieure qui est du côté de la porte del Pla

B. Guilhem, 70 ans, dit que pour lui il y avait 500 habitants à Montpezat

L. Jean-de, , vol.80

F. Jean-de, âgé d'environ 100 ans, de Castanède, répéta les mêmes propos que

B. Guilhem, qu'il tenait lui d'un certain Héliot

J. Lafargue, , vol.80

J. De and L. Bruguière, , vol.100

, Blanquefort avait pris l'image de saint Martin, et ce par son écuyer

, Pierre Linon, laboureur, 80 ans, ne savait rien de plus

J. Quercy, boucher, âgé de 70 ans, dit que deux consuls rendirent aux chanoines des joyaux dégagés à Toulouse

R. Cuquel, J. Veuve-de, and . Langlade,

, Il appert des divers témoignages que la grande « ymage » de saint Martin avait bien été emportée par Gaillard de Durfort, sire de Blanquefort, qui ne l'avait pas mise en gage à d'or, tout comme les manuterges, en lin et fils d'argent et les voiles, posés sur le calice, en soie brochée d'or. L'inventaire mentionne également une bourse pour ranger les corporaux, en drap d'or, brodé d'une figure du Christ en gloire, de l'Annonciation et des quatre évangélistes

, Le sacristain du chapitre ornait l'autel majeur, dédié à saint Martin, d'antependia très divers : en soie rouge, brodée des images du Christ, de la Vierge et des saints Pierre et Paul

, rouge et blanc ; multicolore avec des sirènes brodées ; bleue-verte ou encore rayée bleu et rouge ; en laine, avec saint Martin à cheval accompagné de deux anges. Des courtines, également en soie et de multiples coloris

. Chaque, Ils étaient dorés ou en soie de couleur, décorés de roues de paons, de lions, de pampres de vigne, de « serpents rouges et blancs portant des lettres », d'oiseaux multicolores, associés le plus souvent à des armoiries. Certains d'entre eux servaient également le Jeudi Saint pour décorer le reposoir. Le cardinal avait aussi offert un de ses étendards, en cendal 1565 rouge, qui figurait, outre ses armes, saint Martin. D'autres pièces de tissus étaient utilisées pour porter les croix processionnelles

. Enfin,

, la Création du Monde, il existait également une tenture de laine ornée du repas chez Simon

, Il s'agit également d'une marque de la popularité du culte de ce prélat dans le Midi, qui n'a pourtant été béatifié qu'en 1527. Sa présence est liée au Grand Schisme : la demande d'ouverture de son procès en canonisation avait en effet été effectuée par le roi Charles VI auprès du pape Clément VII, sur une tenture de chanvre présente en 1436 sur l'autel de la chapelle de la Vierge, prouve que cet objet remonte à la fin du XIV e ou au début du XV e siècle, p.160, 2009.

, Tous ces textiles, certes utilisés ou accrochés par alternance, offraient aux chapelains mais également aux fidèles, une impression d'abondance de couleurs. Elle était renforcée par l'aspect chatoyant de la soie ou les reflets de l'or grâce aux lampes qui éclairaient le sanctuaire ou la lumière naturelle, changeante suivant l'heure et les saisons. La liturgie passait aussi par la vision de ces ornements, qui participaient de facto à la solennité et au mystère des offices. Pour conclure avec Michel Pastoureau, qui cite Suger « toutes les techniques et tous les supports, peintures, vitraux, émaux, étoffes, pierreries, orfèvrerie, sont sollicités pour faire de la basilique un temple de la couleur car richesse et beauté, nécessaires pour vénérer Dieu, s'expriment d'abord par la couleur. Celle-ci est à la fois lumière et matière 1567

. Lüttenberg, , p.374, 1999.

. Pastoureau, , p.210, 1989.

, Les évêques des diocèses méridionaux, comme dans le reste du royaume, suite à la Pragamatique Sanction de Bourges en 1437, étaient nommés le plus souvent à la discrétion du roi. Ainsi, il n'existait quasiment plus de dynasties familiales locales qui se succédaient sur un même siège épiscopal, ce qui aurait pu favoriser la création par ces prélats de sanctuaires dynastiques, Limousin ou Gascogne, ce modèle d'une église funéraire dynastique promu par quelques cardinaux du XIV e siècle n'a pas été imité, excepté à Castelnau-Bretenoux

, Par contre, les raisons d'un tel échec demeurent obscures pour les grandes familles nobles 1570 qui en auraient eu les moyens et l'opportunité. Ailleurs dans le royaume de France, le phénomène prit au contraire de l'ampleur, comme l'a étudié Julien Noblet 1571 . En Bourgogne, en 1386, Philippe le Hardi fonda la chartreuse de Champmol, établie comme la nécropole ducale. Son geste, certainement inspiré de celui du pape Innocent VI avec la chartreuse de Villeneuve-les-Avignon, fut par la suite imité en Milanais, en Castille et dans les états bourguignons 1572 . À leur tour, aux XV e et XVI e siècles, des seigneurs laïcs ont été soucieux de conserver la « perpétuelle mémoire

. Val-de-loire, A. Anjou, and . Et-touraine, Tous au service du roi, auquel ils étaient parfois apparentés, ces aristocrates comme les cardinaux évoquées dans notre travail, délaissèrent comme lieux d'inhumation les villes où ils exerçaient leur pouvoir au profit d'une collégiale séculière

P. Ainsi, G. Des-prés, B. De-jean, and P. Du,

H. Roger and P. De,

, Auriolle, en pierre calcaire, a été détruit, tout comme la chapelle, en 1561 lors du sac du quartier cathédral par les Protestants. Des fragments du sépulcre ont été découverts au XIX e siècle. Ils montrent que le tombeau adoptait un style Renaissance digne des plus grands sculpteurs toulousains. La cuve du cénotaphe en elle-même comportait une représentation de saint Jean-Baptiste, patron du prélat, et de saint Antoine ermite, protecteur de sa famille, pp.42-45, 2009.

L. Cardaillac,

. Noblet, , 2009.

, précurseurs dans ce phénomène de fondations de sanctuaires dynastiques par de grands seigneurs laïcs. Tous partageaient la même idée, résumée par les vers de Pétrarque, un poète qu'ils ont fréquenté en Avignon : Fama vincit mortem

, Sources manuscrites GODEFROY Léon, La Vie de l'éminentissime Monseigneur Pierre Desprez évêque de Riez archevêque d'Aix cardinal du Saint Siège apostolique évêque de Preneste, vice-chancelier de l'Église Romaine et Légat, fondateur des chapitres de St Martin de Montpezat en Quercy, et de StPierre d'Avignon » , inédite, due à Léon Godefroy, Noblet, pp.49-71, 2009.

X. Jean, Lettres communes, vol.16, pp.1316-1334, 1904.

X. Benoît, Lettres communes, éd. J.-M. Vidal, vol.3, pp.1334-1342, 1902.

V. I. Clément, Lettres closes, patentes et curiales se rapportant à la France, éd. E. Déprez, G. Mollat et J. Glénisson, vol.3, pp.1342-1352, 1925.

V. I. Innocent, Lettres secrètes et curiales, éd. M.-H. Laurent et N. Gotteri, Paris, 1959-en cours de publication, vol.5, pp.1352-1362

V. Urbain, Lettres communes, éd. M.-H. Laurent et alii, vol.12, pp.1362-1370, 1954.

V. Urbain, Suppliques de 1362 à 1365 (années I à IV), éd. A.-M. Hayez, pp.1362-1370, 1978.

X. I. Grégoire, Lettres communes, années I à V, éd. A.-M. Hayez, pp.1370-1378, 1990.

, Registre du Trésor des Chartes, tome III règne de Philippe de Valois, registres JJ 65 à 69, Archives Nationales, vol.438, 1980.

, Archives Nationales, vol.458, 1978.

, Registre du Trésor des Chartes, tome III règne de Philippe de Valois, registres 76 à 79B, Archives Nationales, vol.608, 1984.

, Actes du Parlement de Paris, registres des jugés, deuxième série de 1328 à 1350, tome II, Archives Nationales, Paris Imprimerie nationale, vol.458, 1960.

A. Fasti-ecclesiae, , vol.4, p.1963

, Fasti Ecclesiae Anglicanae, vol.5, pp.1300-1541, 1963.

A. Fasti-ecclesiae, , vol.6, p.1963

, Fasti Ecclesiae Anglicanae, vol.10, pp.1300-1541, 1964.

A. Longnon, Pouillé du diocèse de Cahors, p.1877

. Poupardin-raymond, . La-vie-de-saint-didier, . Cahors, and P. Paris, Ouvrages généraux ALARCÃO Teresa, « A vestes funeràrias episcopais de D. Gonçalo Pereira acebispo de Braga, Clero Secular Medieval e as suas Catedrais: Novas Perspectivas e Abordagens, Lisbonne, Estudos de História Religiosa, pp.369-386, 1348.

. Albe-edmond and X. Autour-de-jean,

X. Jean and . Quercy, , pp.341-396, 1901.

A. Albe-edmond and X. De-jean, Hugues Géraud, évêque de Cahors : L'affaire des poisons et envoûtements en 1317, Cahors, J. Girma, 0200.

. Albe-edmond, . Familles, and . Quercy, Maison d'Hébrard et Maisons apparentées ou alliées », Bulletin de la Société des Études du Lot, 1905, tome 30, pp.497-504

«. Albe-edmond and . Dans-le-quercy, , pp.412-428

. Aliquot-hervé and . Robert, Nouvelles découvertes avignonnaises. Les fresques et les blasons de la livrée de Gaillard de La Mothe, pp.7-67, 1979.

. Aliquot-hervé, H. Achat-de-la-livrée-orsini-À-villeneuve, and . Roger, , pp.111-118, 1988.

A. Victoria, « La construcción medieval de la catedral de Tortosa. Integración y originalidades respecto al modelo catalán », Gotische Architektur in Spanien. La arquitectura gótica en España, Iberoamericana -Vervuert, pp.143-158, 1999.

D. I. Ameri-gianluca, L. Fabio-clario, and . Fieschi, , vol.190, pp.1300-1336, 2011.

A. Claude, Une histoire des circulations en Limousin : hommes, idées et marchandises en mouvement de la Préhistoire à nos jours, Presses universitaires de Limoges, pp.533-560, 2015.

. Angles-guillaume, Enquête sur le réseau des collégiales des diocèses de Cahors, vol.187, 2000.

. Anheim-Étienne, Repenser les statuts sociaux », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2013/4 68e année, pp.949-953

. Anheim-Étienne, Culture de cour et science de l'État », Actes de la recherche en sciences sociales, vol.133, pp.40-47, 2000.

. Anheim-Étienne, Une sociologie historique », Bulletin du centre d'études médiévales d'Auxerre | BUCEMA, La musique polyphonique à la cour des papes au XIV e siècle, 2008.

. Anheim-etienne and L. Le-pape, Réflexions sur les notions d'acteur et d'institution, 2012.

. Anheim-Étienne, Les hiérarchies du travail artisanal au Moyen Âge entre histoire et historiographie », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2013/4 68e année, pp.1027-1038

. Anheim-Étienne, Lire, écrire, vol.406, 2014.

, Archéologie et vie quotidienne aux XIII-XIVe siècle en, vol.347, 1990.

P. Araguas, , vol.95, 2001.

A. Marcel and . La, , pp.241-259, 1960.

. Autrand-françoise, image de la noblesse en France à la fin du Moyen Âge, tradition et nouveauté, Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, pp.340-354, 1979.

A. Joseph and . Église, paroisse, encadrement diocésain aux XII e et XIV e siècles, d'après les conciles et les statuts synodaux », La paroisse en Languedoc XIII e -XIV e siècles, vol.25, pp.23-49, 1990.

. Balagna-christophe, L. La-collégiale-de, and . Romieu, , pp.107-124, 2000.

L. Bande-alexandre, . Coeur, and . Roi, Les Capétiens et les sépultures multiples (XIII e -XV e siècles), vol.254, 2009.

. Bande-alexandre, Déplacer les morts. Voyages, funérailles, manipulations, exhumations et réinhumations de corps au Moyen Âge, Thanat'Os, Ausonius, pp.121-129, 2014.

D. Barbiche-bernard and . De-barbiche-ségolène, Bulla, legatus, nuntius: études de diplomatique et de diplomatie pontificales, vol.575, 2007.

B. De and . Xavier, Explication de quelques termes de l'inventaire de Montpezat (1436) », Bulletin de la Société archéologique et historique de, pp.145-167

R. Barbosa-morujao-maria-do, « La famille d'Ebard et le clergé de Coïmbra aux XIIIe et XIVe siècle », A igreja o clero português no contexto europeo, Centro de estudos de historia religiosa, universidade catolica portuguesa, pp.77-91, 2005.

. Baron-françoise, « Le maître-autel de l'abbaye de Maubuisson au XIVe siècle », Monuments et mémoires de la Fondation Eugène Piot, vol.57, pp.129-151, 1971.

. Baron-françoise, . Le, . Sculpté, and . Saint-jacques-aux-pèlerins, , pp.29-72

. Baron-françoise, Collèges apostoliques et couronnement de la Vierge dans la sculpture avignonnaise des XIV e et XV e siècles, pp.1979-1982

. Baron-françoise, Cahiers archéologiques, vol.55, pp.131-160, 2013.

. Barralis-christine, . Boudet-patrice, . Delivré-fabrice, . Église, and . État, Église ou État ?: Les clercs et la genèse de l'État moderne, vol.495, 2015.

. Baschet-jérôme and . Âme, Occident médiéval : une dualité dynamique, entre pluralité et dualisme », Archives de sciences sociales des religions, vol.112, pp.5-30, 2000.

. Batany-jean, Benoît XII et la construction du palais jugés par un moraliste contemporain », Avignon au Moyen Âge. Textes et documents, Avignon, Aubanel, pp.67-74, 1988.

A. Baud, Espace ecclésial et liturgie au Moyen Âge, vol.382, 2010.

. Bavoux-nadège and . Sacralité, Une histoire du vêtement d'autel (XIIIe -XVIe siècle), vol.855, 2012.

. Bazin-tacchella, . Sylvie, and . Un-chirurgien-clerc, , pp.33-44, 1995.

. Béa-adeline, . Les, and X. De-jean, , pp.91-106, 2000.

. Beaune-colette, ». Mourir-noblement-À-la-fin-du-moyen-Âge, and L. M. Au-moyen-Âge, Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public, 6? congrès, pp.125-144, 1975.

. Benoit-paul, Fer et plomb dans la construction des cathédrales gothiques », L'homme et la matière. L'emploi du plomb et du fer dans l'architecture gothique, pp.51-60, 2009.

. Berliere-ursmer, , vol.191, 1905.

. Berliere-ursmer, textes et analyses, Rome, Institut historique belge, vol.1004, pp.1342-1352, 1906.

. Berliere-ursmer, Le recrutement dans les monastères bénédictins aux XIII e et XIV e siècles, vol.66, 1924.

. Bernardi-philippe and . Jean-marc, Évaluation et mesure des bâtiments

». L'exemple-de-la-provence-médiévale, . Histoire-&-mesure, and . Xvi--, , pp.309-343, 2001.

. Bernardi-philippe and . Un, Monument de l'Histoire. Construire, reconstruire le Palais des Papes. XIV e -XX e siècles, pp.47-54, 2002.

. Bernardi-philippe, Monument de l'Histoire. Construire, reconstruire le Palais des Papes. XIV e -XX e siècles, pp.61-62, 2002.

. Bernardi-philippe and P. Dillman, « La place du métal dans la construction, Monument de l'Histoire. Construire, reconstruire le Palais des Papes. XIV e -XX e siècles, pp.63-70, 2002.

. Bertrand-paul, Authentique de reliques : authentiques ou reliques ? », pp.363-374

R. Beseran and . Pere, Incidències napolitanes a Catalunya. Revisions sobre l'escultura i arquitectura trescentista », El Trecento en obres. Art de Catalunya i art d'Europa al segle XIV, pp.131-159, 2009.

. Biget-jean-louis, La restitution des dîmes par les laïcs dans le diocèse d'Albi à la fin du XIII e siècle », Les évêques, les clercs et le roi, vol.7, pp.211-283, 1972.

. Billota-maria-alessandra, . La, and A. Dei-santi, Francesco e Ludovico nel ciclo scultoreo della Chapelle Notre-Dame de Rieux a Tolosa. Tra devozione francescana e conformita istituzionale », Il Santo. Rivista francescana di storia dottrina arte, LIV, issue.2-3, pp.405-418, 2014.

J. Biraben, Les hommes et la peste en France et dans les pays européens et méditerranéens : la peste dans l'Histoire, vol.455, 1975.

J. Biraben and «. Épidémies, hygiène et santé publique au moyen-âge », Colloque international d'histoire de la médecine médiévale (4-5 mai 1985), Orléans, Société Orléanaise d'Histoire de la Médecine, pp.74-82, 1985.

J. Biraben and «. , Histoire de la population française. Des origines à la Renaissance (I), pp.421-462, 1988.

. Blanc-odile and . Le-luxe, le vêtement et la mode à la fin du Moyen-Age », dans Bulletin du centre d'histoire économique et sociale de la région lyonnaise, 4, pp.23-44, 1983.

. Blanc-odile, Les stratégies de la parure dans le divertissement chevaleresque (XVe siècle) », dans Parure, pudeur étiquette, vol.46, pp.49-65, 1987.

A. Blanchet-adrien, Manuel de numismatique française, pp.1912-1936

H. Bliss-william, Calendar of Papal Registers Relating To Great Britain and Ireland, Originally published by Her Majesty's Stationery Office, vol.2, p.1895

H. Bliss-william, Petition to the pope, vol.760, p.1896

C. Block-elaine, Corpus of Medieval Misericords in France XIII e -XVI e century, vol.444, 2003.

N. Bock, Reliques et reliquaires, entre matérialité et culture visuelle », Perspective, pp.361-368, 2002.

B. Bombi, Il registro di Andrea Sapiti, procuratore alla curia avignonese, 2007.

M. Bompaire, Une information imparfaite et inégale », Revue européenne des sciences sociales, Évaluer les monnaies a la fin du Moyen-Âge

. Borlée-denise, , pp.21-37

«. Borlée-denise and . Le,

J. De-cuiseaux, ». , and I. Situ, , vol.22, 2013.

. Boucheron-patrick, implicite du signe architectural : notes sur la rhétorique politique de l'art de bâtir entre Moyen Âge et Renaissance », Perspective, pp.173-180

G. Bourbon, « Inventaire du trésor et du mobilier de l'église collégiale Saint-Martin de Montpezat », Revue des sociétés savantes de la France et de l'étranger, 1876, pp.577-581

, « Satan hérétique : l'institution judiciaire de la démonologie sous Jean XXII », Médiévales, 2014.

J. Bousquet, « La dédicace ou consécration des églises et ses rapports avec leur construction », Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, n°3, pp.53-60, 1972.

. Bouygues-baptiste, XXXX, pp.247-250, 1912.

. Bouyé-Édouard, Église médiévale et les armoiries. Histoire d'une acculturation », Mélange de l'École Française de Rome, t, vol.113, pp.493-542, 2001.

. Bouyé-Édouard, Les armoiries pontificales à la fin du XIII e siècle : construction d'une campagne de communication », Médiévales, vol.44, pp.173-198, 2003.

. Bozoky-edina, « Prolégomènes à une étude des offrandes de reliquaires par les princes, Reliques et sainteté dans l'espace médiéval, pp.91-116, 2005.

O. Brel-bordaz, Broderies d'ornements liturgiques

. Brelaud-jean-pierre and . Le-choeur, Le choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, pp.6-9, 2004.

L. Broconat and . Roumieu, Étude archéologique et historique », Bulletin de la Société archéologique du Gers, pp.94-115, 1906.

, Archives de pierre, vol.319, 2011.

. Bru-nicolas, Archives de pierre, pp.104-113, 2011.

R. Brun, « Notes sur le commerce des objets d'art en France et principalement à Avignon à la fin du XIVe siècle, pp.327-346

B. D. De, utile : le bijou ecclésiastique à la fin du Moyen-Age », dans Revue Historique, vol.609, pp.3-22, 1999.

. Burgess-clive and . Martin, The late medieval english college and its context, Boydell & Brewer Ltd, vol.290, 2008.

J. Caille, Les ordres mendiants à Narbonne des origines à la fin du Moyen Âge », Le Ciel sur cette Terre. Dévotions, Église et religion au Moyen Âge, Mélanges en l'honneur de Michelle Fournié, pp.165-206, 2008.

«. Caillet-jean-pierre, . Lieux, and ». Mises-en-scène-de-la-sépulture-Épiscopale-dans-le-royaume-de-france, Identité et mémoire au Moyen Âge, pp.103-122, 2014.

L. Caillet-louis and F. Papauté-d'avignon-et-l'église-de, , vol.608, pp.1316-1334, 1975.

Y. Carbonell-lamothe, . Pradalier-schlumberger, . Michèle, and . Le-pontifical-de-pierre-de-la-jugie-À-narbonne, Midi : revue de sciences humaines et de littérature de la France du Sud, pp.19-25, 1986.

C. Louis, Benoît XII et la mission charitable de Bertrand Carit dans les pays dévastés du nord de la France (Cambrésis, Vermandois, Thiérache) », Mélanges d'archéologie et d'histoire, vol.62, pp.165-232, 1950.

C. Louis, Bibliothèques médiévales inédites, d'après les archives du Vatican », Mélanges d'archéologie et d'histoire, t. 53, pp.330-377, 1936.

. Carraz-damien, . Une-commanderie-templière, and . Sa-chapelle-en-avignon, , pp.7-24

C. Sophie, Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public. 30e congrès, Des étrangers à la cour. Les artistes et les échanges culturels en Europe au temps du gothique international, pp.165-177, 1999.

T. Castellano-i and . Anna, Pedralbes a l'edat mitjana. História d'un monastir femenì, vol.400, 1998.

M. Castelnuovo-enrico and . Giovannetti, Monument de l'Histoire. Construire, reconstruire le Palais des Papes. XIV e -XX e siècles, pp.70-75, 2002.

C. De, Mémoire historique de la généralité de Montauban, manuscrit, 1713

A. Cathala-coture, H. De, and . Politique, , p.1785

. Cauchies-jean-marie, Fêtes et cérémonies aux XIVème-XVème siècle, Rencontres de Lausanne (23-26 septembre 1993), Neûchatel : Centre européen d'études bourguignonnes, n°34, vol.239, 1994.

. Chabbert-roland and . Les-miséricordes-de-la-cathédrale-d'albi, Le miroir des miséricordes (XIII e -XVII e siècles), Les Cahiers de Conques, pp.185-196, 1996.

. Chanteperdrix-(b, Testaments montalbanais (1390-1418), mémoire de maîtrise d'histoire médiévale, université de Toulouse-Le Mirail, 1997.

M. Cherin and M. Généalogique-de-la, Aux de Lescout, 1788.

C. Pascale, Les gisants des saints abbés Mayeul et Odilon découverts à Souvigny », Sculptures médiévales en Auvergne: création, disparition et réapparition, pp.53-71, 2008.

. Chomel and . Vital, « Droit de patronage et pratique religieuse dans l'archevêché de Narbonne au début du XVe siècle », Bibliothèque de l'école des chartes, vol.115, pp.58-137, 1957.

. Chopin-hervé, Le choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, vol.52, 2004.

. Chopin-hervé and . La, Aigueperse : un exemple de modifications architecturales liées à un changement de statut, Le choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, pp.27-33, 2004.

-. Claverie-pierre and . Vincent, Les acteurs du commerce des reliques à la fin des croisades, pp.589-602, 2008.

. Combes-gérard and . Autour-de-jean-de-lettes, Bulletin de la Société archéologique et historique de, vol.132, pp.63-76, 2007.

, Une forme particulière de mise en défense collective : les forts villageois dans l'ouest du Lot à la fin du Moyen Âge », Vivre et mourir en temps de guerre de la préhistoire à nos jours : Quercy et régions voisines, Toulouse, Presses universitaires du Midi, pp.97-111, 2013.

, Commerce, finances et société (XIe-XVe siècles) : recueil de travaux d'histoire médiévale offerts à M. le professeur Henri Dubois, vol.507, 1993.

P. Contamine, Aperçus sur la propagande de guerre, de la fin du XIIe au début du XVe siècle : les croisades, la guerre de Cent ans, pp.5-27, 1993.

P. Contamine, Espaces féminins, espaces masculins dans quelques demeures aristocratiques françaises, XIVème-XVIème siècle », dans Das Frauenzimmer, die Frau bei Hafe in Spätmittelalter und früher Neuzeit, pp.79-90, 2000.

. Contamine-philippe, XIVe-XVe siècles », dans Histoire de la vie privée, sous la dir. de Philippe Ariès et de Georges Duby, 2, De l'Europe féodale à la Renaissance, pp.421-501, 1985.

P. Contamine, Noblesse française, nobility et gentry anglaise à la fin du Moyen Âge », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, vol.13, pp.105-131, 2006.

G. Contamine-philippe, État et société à la fin du Moyen Âge, vol.757, 1972.

P. Cordez, Gestion et médiation des collections de reliques au Moyen Âge. Le témoignage des authentiques et des inventaires », Reliques et sainteté dans l'espace médiéval, pp.33-63, 2005.

W. Cornish-sydney, , vol.81, p.1869

L. Costantini-frédérique-anne, L. Saint-robert-de, and . Chaise-dieu, , vol.500, 2003.

. Coulaud-hélène and . Le-trésor-de-la-cathédrale-de, Narbonne pendant la période tridentine, entre splendeur et sobriété. Édition et commentaire de la visite du cardinal Pierre de Bonzi (1677) », Patrimoines des Sud, pp.1-69

. Coupry-claude and . Peinture-murale, Couleurs mélangées, de l'Antiquité au Moyen Âge », Bulletin du centre d'études médiévales d'Auxerre | BUCEMA, vol.15, pp.225-228

D. Courcelle and . De, Livres et bibliothèques (XIIIe-XVe siècles), vol.31, pp.185-207, 1996.

. Courtel-anne-lise, Les clientèles des cardinaux limousins en 1378, pp.889-944

E. Couvaras, L'architecture et la topographie des couvents dominicains et franciscains dans l'ancien diocèse de Cahors (XIIIe-XVe siècle), mémoire de Master II d'études médiévales, vol.254, 2008.

. Crémier-jean-pierre, « Les perforations aménagées (et décorées) dans les voûtes, pp.109-110, 2013.

. Cros-gutierrez-almudena, The artistic patronage of Gil de Albornoz (1302-1367), a cardinal in context, thèse de doctorat en histoire de l'art, vol.2, p.p, 2008.

. Curzi-gaetano, . Culto, ». Reliquie-e-reliquiari, L. Collegiata, and . Santi-cesidio-e-rufino-a-trasacco, , pp.111-122, 2016.

. Cuzange-laurence and . Annick, Les plombs des vitraux : caractéristiques et typologie », L'homme et la matière. L'emploi du plomb et du fer dans l'architecture gothique, pp.215-226, 2009.

«. Czerniak-virginie and . L'église, son décor peint du XIVe siècle », L'art du Sud : de la création à l'identité, pp.99-110, 2001.

. Czerniak-virginie and . Montpezat-de-quercy, Bulletin de la Société archéologique et historique de Tarn-et-Garonne, t. CXXVI, pp.193-195, 2001.

. Czerniak-virginie, La peinture murale médiévale en Quercy (XII e -XVI e siècles), thèse de doctorat en histoire de l'art, vol.4, 2004.

. Czerniak-virginie, « Les figures peintes et la polychromie du portail occidental de la cathédrale Saint-Étienne de Cahors : une étude pluridisciplinaire, pp.97-113, 2007.

. Czerniak-virginie, . La, and . Murale, Archives de pierre. Les églises du Moyen Âge dans le Lot, pp.88-103, 2011.

. Czerniak-virginie, « Pigments rares, matériaux précieux et procédés techniques élaborés : l'expression d'un raffinement certain dans la peinture murale méridionale du XIVe siècle », Mercados del lujo, mercados del arte, Presses universitaires de Valencia, pp.299-308, 2015.

D. Claudia and . Di, Avignone. Sculpture nel contesto, vol.342, 2013.

N. Dalton-john, The collegiale church of Ottery Saint Mary, vol.310, 1917.

P. Dautrey, Les chantiers de 1344-1345 à travers leurs comptes », Monument de l'Histoire. Construire, reconstruire le Palais des Papes. XIV e -XX e siècles, pp.41-46, 2002.

«. Daux-camille and . L'ordre-franciscain-dans-le-montalbanais, , 1903.

«. Daux-camille and . L'ordre-franciscain-dans-le-montalbanais, Bulletin de la Société archéologique du, 1902.

. Daux-camille, . Histoire-de-l'église-de-montauban, . Paris, . Ii, . Paris et al., , vol.870, p.686, 1881.

. Debax-hélène, Vicomtes et vicomtés dans l'occident médiéval, vol.340, 2008.

. Deeley-ann, « Papal Provision and Royal Rights of Patronage in the Early Fourteenth Century, The English Historical Review, vol.43, issue.172, pp.497-527, 1928.

P. Defontaine, Recherches sur les prieurés réguliers, monastiques et canoniaux des anciens diocèses de Chalon et Mâcon (X e -XIV e siècles), thèse de doctorat en histoire médiévale, vol.1040, p.p, 2013.

R. Delort, Notes sur les livrées en milieu de cour au XIVème siècle

. Commerce, XIème -XVIème siècle, recueil de travaux d'histoire médiévale offert à M. le professeur Henri Dubois, pp.361-368, 1994.

. Deluz-christiane, . Croisade, and . Paix-en-europe-au-xivesiècle, Cahiers de recherches médiévales

. Demore-myriam, . Jean, and . Olivier, Autour des maîtres d'oeuvre de la cathédrale de Narbonne : les grandes églises gothiques du Midi, sources d'inspiration et construction, Colloque d'histoire de l'art meridional au Moyen-Age (3e, vol.170, 1992.

. Demore-myriam, . Jean, L. Olivier, and . Grand-retable-de-narbonne, Le décor sculpté de la chapelle de Bethléem à la cathédrale de Narbonne et le retable en pierre du XIVe siècle en France et en Catalogne, Colloque d'histoire de l'art méridional au Moyen Âge (1er, vol.138, 1988.

. Deneau-mélanie, Les ordres mendiants en Limousin : l'implantation dans l'ancien diocèse de Limoges », dans Les ordres religieux au Moyen Age en Limousin, pp.152-193, 2003.

. Deneau-mélanie, L'implantation des ordres mendiants dans l'ancien diocèse de Limoges. Histoire et vestiges des couvents fondés avant 1500, mémoire de maîtrise en histoire, vol.139, 2002.

. Déprez-eugène, Les funérailles de Clément VI et d'Innocent VI d'après les comptes de la Cour Pontificale », Mélanges d'archéologie et d'histoire, vol.20, pp.235-250, 1900.

. Deremble-jean-paul and . Matières-immatérielles, Pour une théologie médiévale de la matière, L'homme et la matière. L'emploi du plomb et du fer dans l'architecture gothique, pp.29-36, 2009.

. Desachy-mathieu, . Fonder, and . Durer, Notes sur les fondations de collégiales en Rouergue à la fin du Moyen-Age et à l'époque moderne », Collégiales et chanoines dans le centre de la France du Moyen-Age à la Révolution, pp.95-110, 2010.

M. Desachy, Un ramassis d'autels et de chapelles », pp.441-482, 2008.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01832068

. Devailly-guy, « Les patronats d'église en Normandie aux XIIIe et XIVe siècles, Cahier des Annales de Normandie n°23, pp.351-359, 1990.

C. Di-fabio, « Gli scultori del monumento del cardinale luca Fieschi nelle cattedrale di

. Genova, Precizacioni e proposte », Arnolfo Di Cambio: il monumento del cardinale Guillaume de Bray dopo il restauro, Bolletino d'arte, 2009-VII, pp.263-288

«. Di-fabio-clario and M. Della-regina, , vol.64, pp.7-20, 2000.

. Domenge-i-mesquida-joan, Traces épiscopales dans la cathédrale gothique de Majorque : espaces, sépultures, mobilier liturgique », L'évêque, l'image et la mort. Identité et mémoire au Moyen Âge, Études lausannoises d'histoire de l'art, vol.16, pp.300-304, 2014.

. Donadieu-rigaut-dominique, . Les, . Religieux, and M. Le-manteau-de, Cahiers de recherches médiévales, vol.8, pp.107-134, 2001.

. Dor-pierre, , vol.694, 2013.

. Dossat-yves and . De, Vaudès à saint François à Montauban », Les franciscains en Languedoc, Cahiers de Fanjeaux, n°8, 1973.

. Dossat-yves, Alphonse de Poitiers aux Clarisses de Montauban (mai 1270) », Moissac et sa région, 1963.

. Douët-d'arcq and . Louis, Collections de sceaux, vol.3, pp.1863-1868

M. Douglas, P. , and F. Maspero, , 1967.

. Duchesne-françois, Histoire de tous les cardinaux françois de naissance, p.1660

. Duhamel-louis and . Le-tombeau-de-jean-xxii-À-avignon, Mémoires de l'Académie de Vaucluse, vol.1882, pp.24-46

. Dumas-de-rauly, « Inventaire des reliquaires et joyaux de l'église cathédrale de Montauban en 1516 », Bulletin de la Société archéologique du, pp.263-285

. Durliat-marcel, ». La-romieu, C. Archéologique-de, and F. , , vol.128, pp.181-193, 1970.

. Duval-sylvie and . Les, Moines et religieux dans la ville, pp.495-516, 2009.

. Duval-sylvie, Les Dominicains et les femmes (fin du Moyen Âge-début de l'époque moderne) », Les Dominicains en France

D. Louis, Élaboration d'un document pontifical : les travaux préparatoires à la constitution apostolique Cum inter nonnullos (12 novembre 1323) », Aux origines de l'État moderne. Le fonctionnement administratif de la papauté d'Avignon. Actes de la table ronde d'Avignon (23-24 janvier, pp.385-409, 1988.

. Duvernoy-jean, Inquisition en Quercy. Le registre des pénitences de Pierre Cellan 1241-1242, Cahors, L'Hydre, vol.285, 2001.

M. Dykmans, « Les palais cardinalices d'Avignon », Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, pp.389-438

. Dykmans-marc and C. De, Étude biographique et testament du 17 juin 1348 », Bulletin de l'institut historique belge de Rome, XLIII, pp.1282-1350, 1973.

L. Eden-bradford, The Feast of Relics in medieval England », Reliques et sainteté dans l'espace médiéval, pp.301-304, 2005.

.. .. Enquête and . En-tarn-et-garonne, ESPAÑOL Francesca, « Joan Avesta, sculpteur de Carcassonne. L'influence de l'atelier de Rieux sur la Catalogne, pp.383-403, 2008.

F. Español, L'arts dels reis catalans, vol.254, 2010.

. Esquieu-yves and . Introduction, Espace ecclésial et liturgie au Moyen Âge, pp.70-73, 2010.

L. Esquieu, Essai d'un armorial quercynois, vol.282, 1907.

C. Eubel, Hierarchia catholica medii aevi, vol.8, pp.1913-1978

. Fages-rené, . Le, and . Du, , vol.12, p.1885

R. Fangarezzi, « Il cardinalo Bertrando del Poggetto, l'abate Bernardo, la lunetta araldica della torre di Nonantola nella Rocca de Vignola », Memorie. La rivista del Centro Studi Storici Nonantolani, vol.10, pp.3-7, 2010.

M. Fareló, Les pouvoirs du parvis : pour une comparaison des élites ecclésiastique et municipale à Lisbonne (1325-1377) », Centros Periféricos de Poder na Europa do Sul, pp.115-141, 2012.

M. Fareló, « Les clercs étrangers au Portugal durant la période de la papauté avignonnaise : un aperçu préliminaire », Lusitania sacra, vol.22, pp.85-147, 2010.

. Fareló-mario, . Payer-au-roi, and . Pape, Les décimes pontificales imposées au clergé portugais pendant l'époque avignonnaise », Financiar el reino terrenal. La contribución de la iglesia a finales de la edad media (siglos XIII-XVI), pp.55-106, 2013.

. Fareló-mario and . Filipa, MARQUES André Evangeslista, « Les clercs dans l'administration dionysienne (1279-1325) », Carreiras eclesiàsticas no ocidente cristao (séc. XII-XIV), Centro de estudos de historia religiosa, universidade catolica portuguesa, pp.271-316, 2007.

. Fau-jean-claude, Sources miraculeuses et saints guérisseurs en Tarn-et-Garonne », Bulletin de la Société archéologique et historique, pp.29-58, 2010.

. Faucon-maurice, Les arts à la cour d'Avignon sous Clément V et Jean XXII, p.1307

. Faucon-maurice, « Les arts à la cour d'Avignon sous Clément V et Jean XXII (d'après les registres caméraux de L'Archivio segreto Vaticano), seconde partie (1320-1334) », Mélanges d'archéologie et d'histoire, t 4, 1884, pp.57-130

. Favier-jean, Finances et fiscalités au Bas Moyen-Age, Société d'édition de l'enseignement supérieur, vol.355, 1971.

. Favier-jean, La guerre de Cent Ans, vol.678, 1980.

. Favreau-robert, Études d'épigraphie médiévale, Presses universitaires de Limoges, vol.612, 1995.

«. Ferão-miguel-pedro, clero secular e a ourivesaria da Sé de Coimbra entre os seculos XIV-XVI, Clero Secular Medieval e as suas Catedrais: Novas Perspectivas e Abordagens, Lisbonne, Estudos de História Religiosa, pp.387-412, 2014.

. Feuchter-jörg, K. Ketzer, . Und-büßer, M. Tubingen, and . Siebeck, , vol.607, 2007.

. Finance-laurence-de, Chronologie de la renaissance du vitrail à Paris au XIX e siècle : L'exemple de l'église, 2008.

M. Fol, Comprendre la fondation des collégiales du diocèse de Genève à la fin du Moyen Age, pp.219-266, 2003.

F. Jacques and L. 'église-collégiale-saint-pierre-d'avignon, , vol.6, 1958.

. Forestié-Édouard and . Les-livres-de-comptes-d'un-marchand, Lecture faite à la Sorbonne, avril 1881, pp.138-153

. Forestié-Édouard, Trois prélats de la maison de Belfort au XIV° siècle », Bulletin de la Société archéologique du, pp.48-57

. Forestié-Édouard, Les livres de comptes des frères Bonis : marchands montalbanais du XIV e siècle, pp.1890-1894

. Forestié-Édouard and . Le-château-de-piquecos, Bulletin de la Société archéologique du, pp.217-230, 1903.

. Fossier-arnaud and . La-pénitencerie-pontificale-en-avignon, XIVe siècle) ou la justice des âmes comme style de gouvernement », Les justices d'Eglise dans le Midi, vol.42, pp.199-239, 2007.

. Fournié-michelle, L. Le-blevec-daniel, and . De-narbonne-au-moyen-Âge, , vol.214, 2008.

. Fournié-michelle, . Fabrice, . Dubreuil-arcin-agnès, X. Jean, and F. Le-remodelage-de-la-carte-ecclésiastique-du-midi-de-la, une réforme discrète, vol.98, pp.29-60, 2003.

. Fournier-priscille, . Un, and . Méconnu, Annales du Midi, issue.111, pp.199-216, 1999.

. Franco-mata-angela and . De-toledo, entre la tradición local y la modernidad foránea », Gotische Architektur in Spanien. La arquitectura gótica en España, Iberoamericana -Vervuert, pp.83-104, 1999.

A. Franco-mata, « Iconografia funeraria gotica en Castilla y Leon (siglos XIII y XIV) », De Arte, vol.2, pp.47-86, 2003.

M. Frauer, « Die Dominikanerkirche Santa Catalina in Barcelona -Aspekte zur

. Entstehungsgeschichte, Gotische Architektur in Spanien. La arquitectura gótica en España, pp.119-142, 1999.

. Freigang-christian, , pp.517-542, 1989.

. Freigang-christian, Imitare ecclesias nobiles. Die Kathedraen von, vol.406, 1992.

. Freigang-christian and . La-cathédrale-gothique-septentrionale-dans-le-midi, symbole royaliste ou formule ambitieuse ? », Autour des maîtres d'oeuvres de la cathédrale de Narbonne, pp.15-26, 1994.

. Freigang-christian, La conception spatiale des chevets gothiques : points de vue liturgiques, pp.67-78, 2012.

«. Gaillard-georges, ». L'architecture-gothique-catalane, and B. Hispanique, , pp.257-271

, Bulletin de la société archéologique du Midi de la France, pp.179-190, 1903.

. Galabert-firmin, Montpezat-de-Quercy, sa collégiale, ses seigneurs, vol.254, 1918.

. Gane-robert and . Le-chapitre-de-notre-dame-de-paris-au-xiv-e-siècle, étude sociale d'un groupe canonial, vol.431, p.p, 1999.

. Gardelles-jacques, . Recherches, and . Villandraut, Revue historique de Bordeaux et du département de la Gironde, vol.20, pp.49-56, 1971.

. Gardelles-jacques and P. Paris, , vol.288, 1992.

. Gardner-julian, Curial Tomb Sculpture in Rome and Avignon in the Later Middle Ages, vol.183, p.p

. Gardner-julian and . Importation, Le tombeau du pape Jean XXII à Avignon dans son contexte européen », Les transferts artistiques dans l'Europe gothique, pp.337-352, 2014.

. Gasnault-pierre, élaboration des lettres secrètes des papes d'Avignon : Chambre et Chancellerie », Aux origines de l'État moderne. Le fonctionnement administratif de la papauté d'Avignon. Actes de la table ronde d'Avignon (23-24 janvier, pp.209-222, 1988.

. Gaussin-pierre-roger, Les communautés féminines dans l'espace languedocien de la fin du XI e à la fin du XIV e siècle », La femme dans la vie religieuse du Languedoc (XIII e -XIV e s, vol.23, pp.299-332

M. Gayet, Monographie de trois monastères fortifiés du XIV e siècle construits au sudest-d'Avignon : Montfavet, Sainte-Praxède, Bonpas », Mémoires de l'Académie de Vaucluse, pp.1-91

. Germain-rené, « Déplacements temporaires et déplacements définitifs dans le centre de la France aux XIVe et XVe siècles », Déplacements temporaires et déplacements définitifs dans le centre de la France aux XIVe et XVe siècles, Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public, pp.53-61, 1996.

. George-philippe, Les reliques des saints. Publications récentes et perspectives nouvelles », Revue belge de philologie et d'histoire, tome, vol.80, pp.563-591, 2002.

. Georges-zimmermmann-patrice and . Être, Traitement des corps morts plus ou moins loin au Moyen Âge, Déplacer les morts. Voyages, funérailles, manipulations, exhumations et réinhumations de corps au Moyen Âge, Thanat'Os, pp.37-57, 2014.

. Gilles-henri, . Juristes, ». Au-service-de-la-papauté, L. Papauté-d'avignon, and . Le-languedoc, Cahiers de Fanjeaux, vol.26, pp.113-125, 1991.

. Girard-alain, « La construction de l'église Saint-Didier d'Avignon, Avignon au Moyen Âge. Textes et documents, Avignon, Aubanel, pp.119-126, 1988.

. Girardin-léa, ) XV e -XVIII e siècles, vol.60, 2017.

. Golvin-lucien, « Notes sur quelques objets en ivoire d'origine musulmane », Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, pp.413-436, 1973.

A. Gomes-saul, Centro de estudos de historia religiosa, universidade catolica portuguesa, La formation intellectuelle du clergé séculier portugais du XIIe au XIVe siècle, pp.103-122, 2007.

. Gomis-stéphane, « Les collégiales et les chanoines du diocèse de Clermont à l'époque moderne », Collégiales et chanoines dans le centre de la France du Moyen-Age à la Révolution, pp.111-143, 2010.

. Gorguet-pascale, Répertoire des albâtres anglais du XIV e et du XV e siècles dans le sudouest, mémoire de maîtrise en histoire de l'art, sous la direction d'Yves Bruand et Michèle Pradalier, vol.2, p.p, 1984.

. Gournay-francois-de,-«-relire-la-chanson-de-sainte-foy, Annales du Midi, pp.385-399, 1995.

L. Greil, États des monastères des filles religieuses du diocèse de Cahors en 1668 », Bulletin de la société des études du Lot, t. XXV, pp.114-121, 1900.

. Griffe-Élie, « Les origines de l'archiprêtre de district », Revue d'histoire de l'Église de France, tome 13, n°58, pp.16-50, 1927.

L. Grillon-guillaume and . Message, étude des monuments funéraires de la Bourgogne ducale XII e -XVI e siècles, thèse de doctorat en histoire médiévale, vol.2, p.p, 2011.

. Guérard-benjamin, Collection des cartulaires de France ; 8-9, vol.944, p.1857

P. Guerre and . Au-moyen-Âge, Mélanges en l'honneur de Philippe Contamine, 2000.

. Guerreau-alain, étude de l'économie médiévale : genèse et problèmes actuels

L. Moyen, Age aujourd'hui, trois regards contemporains sur le Moyen-Age : histoire, théologie, cinéma, Paris, Cahiers du Léopard d'Or, pp.31-82, 1998.

L. Guéry, « Rapport sur plusieurs sépultures découvertes dans la cathédrale d'Évreux », Recueil de la société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l, Eure, vol.5, issue.2, pp.3-8

. Guillemain and . Bernard, « Les chapelains d'honneur des papes d'Avignon », Mélanges d'archéologie et d'histoire, t 64, pp.217-238, 1952.

. Guillemain-bernard, ». Les-tribunaux-de-la-cour-pontificale-d'avignon, . Dans-l'église, . Le, and . Dans-le-midi, , pp.339-360, 1994.

. Hartmann-virnich-andreas, Malte : approches d'un premier chantier de gothique rayonnant en Provence », Bulletin Monumental, tome 154, n°4, année 1996, pp.345-350

. Hartmann-virnich-andreas, . La, and . Saint-laurent, analyse archéologique d'un corps de bâtiment », Monument de l'Histoire. Construire, reconstruire le Palais des Papes. XIV e -XX e siècles, pp.55-60, 2002.

. Hautefeuille-florent, Structures de l'habitat rural et territoires paroissiaux en Bas-Quercy et Haut-Toulousain du VII e au XIV e siècle, 1998.

«. Hayez-anne-marie, Bulletin philologique et historique du comité des travaux historiques et scientifiques, pp.99-120, 1979.

. Hayez-anne-marie, Une famille cardinalice à Avignon au XIV e siècle : les La Jugie », Annuaire de la Société des amis du palais des papes et des monuments d'Avignon, pp.25-48, 1980.

. Hayez-anne-marie, Une fondation avignonnaise du pape Jean XXII: L'église Notre-Dame des Miracles », Annuaire de la Société des amis du palais des papes et des monuments d'Avignon, pp.27-41, 1982.

. Hayez-anne-marie, Les environs de l'église Saint-Pierre d'Avignon au XlV e siècle » Annuaire de la Société des amis du palais des papes et des monuments d'Avignon, pp.25-44, 1984.

. Hayez-anne-marie, Le terrier avignonnais de l'évêque Anglic Grimoard, vol.413, pp.1366-1368, 1993.

. Hayez-anne-marie, « La paroisse Saint-Agricol au temps des papes d'Avignon », Annuaire de la Société des amis du palais des papes et des monuments d'Avignon, pp.74-97, 1994.

M. Hayez, son histoire, pp.245-249, 2014.

. Higounet-nadal-arlette, « Inventaire de la marchandise d'un drapier de Perigueux (1407), Annales du Midi, pp.337-340, 1965.

A. Higounet-nadal and . Hygiène,

. Périgueux, Annales de démographie historique, pp.81-92, 1975.

. Hingeston-francis-charles, Bell and sons, 1894, The register of John de Grandisson, bishop of Exeter (A.D. 1327-1369), vol.630

H. Le-tombeau,

. Trastevere, Mélanges d'archéologie et d'histoire, t. 43, pp.43-60, 1926.

D. Hüe, Espace et Paysage chez Pierre Bersuire et quelques Avignonnais », Cahiers de recherches médiévales, 2014.

D. Hüe, Tradition et moralisation chez Pierre Bersuire », Encyclopédire. Formes de l'ambition encyclopédique dans l'Antiquité et au Moyen Âge, éd. Arnaud Zucker, Turnhout, Brepols (Collection d'études médiévales de, vol.14, pp.349-364, 2013.

. Iogna-prat-dominique, Une histoire monumentale de l'Église au Moyen Âge, vol.683, 2006.

. Iribarren-isabel, Consensus et dissidence à la cour papale d'Avignon, 2014.

M. Jalabert, Autour du Livre vert : idéal et réalités de la seigneurie des archevêques de Narbonne de Gilles Aycelin à Pierre de la Jugie (1290-1375), thèse en histoire médiévale, vol.3, p.p, 2007.

. Jamme-armand, . Écrire, and . Le-pape-du-xie-au-xive-siècle, Formes et problèmes », Mélanges de l'École française de Rome -Moyen Âge, pp.128-129, 2016.

. Jugie-pierre, , pp.99-127

. Jugie-pierre, « Les familiae cardinalices et leur organisation interne au temps de la papauté d'Avignon. Esquisse d'un bilan », Aux origines de l'État moderne. Le fonctionnement administratif de la papauté d'Avignon, Actes de la table ronde d'Avignon, pp.23-24

É. Rome and . Française-de-rome, , pp.41-59, 1990.

U. Jugie-pierre and . Quercynois-À-la-cour-pontificale-d, Avignon : le cardinal Bertrand du Pouget (v. 1280-1352) », La papauté d'Avignon et le Languedoc (1316-1342), Cahiers de Fanjeaux, vol.26, pp.68-95, 1993.

L. Jugie-pierre and . Sacré, Collège et les cardinaux de la mort de Benoît XII à la mort de Grégoire XI (1342-1378), thèse de doctorat de l'université de Paris I-Panthéon Sorbonne, sous la direction de Mme le Professeur Claude Gauvard, 2010.

P. Julien, « De l'arbre à l'oeuvre : naissance d'une miséricorde, Le miroir des miséricordes (XIII e -XVII e siècles), Les Cahiers de Conques, pp.9-20, 1996.

A. Keegan-john, R. De-la-bataille, and . Laffon, , 1995.

A. Kumler, « Manufacturing the Sacred in the Middle Ages: The Eucharist and others medieval works of Ars », English language notes, pp.9-44, 2015.

J. Kroesen, « The altar and its decorations in medieval churches, A functionalist approach, vol.17, pp.153-183, 2014.

. Lachaud-frédérique, Les livrées de textiles et de fourrures à la fin du Moyen-Age : l'exemple de la cour du roi Edouard 1er Plantagenêt (1272-1307) », Le vêtement, histoire, archéologie et symbolique vestimentaire au Moyen-Age, pp.169-180, 1989.

. Lacoste-guillaume, Histoire générale de la province du Quercy, publiée par L. Combarieu et F. Gangardel, Cahors, Girma, p.1883, 2014.

. Lacroix-guillaume, Series et acta episcoporum caturcensium, vol.288, p.1617

. Lamauvinière-abel, . La, and . Saint-Étienne, Le choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, pp.10-16, 2004.

L. De, Histoire universelle civile et ecclésiastique du pays de Forez, Lyon, Poysnel, vol.483, p.1674

. Langlois-jean-yves, . Bonis-armelle, and M. Wabont, Une princesse maudite jusque dans sa sépulture ? La tombe attribuée à Blanche de Bourgogne ( ? 1326) dans le chapitre de l'abbaye, pp.227-242, 2009.

P. Lardin, Les travailleurs des métaux sur les chantiers du bâtiment », L'homme et la matière. L'emploi du plomb et du fer dans l'architecture gothique, pp.89-92, 2009.

. Lartigaut-jean, Les moulines à fer du Quercy vers 1440 -vers 1500, vol.81, pp.279-293, 1969.

. Lartigaut-jean, XCVIII, p.167, 1977.

. Lartigaut-jean, Les campagnes du Quercy après la guerre de Cent-Ans : vers 1440-vers 1500, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, vol.606, 1978.

. Lartigaut-jean, Histoire du Quercy, vol.264, 1993.

R. Latouche, La Vie en Bas-Quercy du XIVe au XVIIIe siècle, vol.520, 1923.

C. Lautier, Restaurations récentes à la cathédrale de Chartres et nouvelles recherches », Bulletin Monumental, tome 169, n°1, année 2011. La cathédrale de Chartres. Restaurations récentes et nouvelles recherches, pp.3-11

M. Lauwers, La mémoire des ancêtres, le souci des morts. Morts, rites et société au moyen âge (diocèse de Liège, XIe-XIIIe s, vol.577, 1997.

. Lauwers-michel and . Paroisse, paroissiens et territoire. Remarques sur parochia dans les textes latins du Moyen Âge », Médiévales, vol.49, pp.11-32, 2005.

. Lauwers-michel, «. Treffort-cécile, and . Ronde-», , pp.439-450

. Lauwers-michel and . Le, Le cimetière au village dans l'Europe médiévale et moderne, Presses universitaires du Midi, pp.41-60, 2015.

. Lauwers-michel and . Des-«-pierres-vivantes, Construction d'églises et construction sociale dans l'Occident médiéval, Matérialité et immatérialité dans l'Église au Moyen Âge, pp.359-378, 2012.

M. Lauwers, « Des vases et des lieux. Res ecclesie, hiérarchie et spatialisation du sacré dans l'Occident médiéval », Le sacré dans tous ses états, pp.259-279, 2013.

E. Lauziere, La basilique de la Madeleine à Sain-Maximin en Provence, Fraternité sainte Marie-Madeleine, vol.189, 2003.

R. R. Lavedan-pierre and F. Du-midi-de-la, Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, vol.48, pp.409-413, 1936.

D. Le-blévec, Les difficultés d'un hôpital avignonnais sous Clément VI : N-D du Pontfract », Avignon au Moyen Âge. Textes et documents, Avignon, Aubanel, pp.75-80, 1988.

D. Le-blévec, Les sources d'information et leur transmission en gestion et management, Toulouse, Presses de l'Université des sciences sociales, Gestion et comptabilité dans l'aumônerie pontificale au XIVe siècle d'après les registres du Vatican, pp.65-72, 1994.

D. Le-blévec, , vol.950, 2000.

D. Le-blévec, «Les chartreux de Villeneuve-lès-Avignon et leurs bienfaiteurs (XIVe-XVe siècle)», Die Kartäuser und ihre Welt, Kontakte und gegenseitige Einflüsse

. Salzbourg, , pp.160-170, 1993.

. Le-blévec-daniel and . La-vie-féminine-consacrée-en-france-méridionale-au-moyen-Âge, État de la question, pp.107-115, 1995.

D. Le-blévec, Les ordres religieux et la ville : Montpellier (XIIe -XIVe siècles) », Moines et religieux dans la ville, pp.203-220, 2009.

D. Le-blévec, Chartreuses pontificales. Remarques sur les fondations cartusiennes de Trisulti (1208), Bonpas (1318), Cahors (1328) et Villeneuve-lès-Avignon (1356) », Entre France et Italie. Mélanges offerts à Pierrette Paravy, Presses universitaires de Grenoble, pp.133-140, 2009.

. Le-bret-(h, Histoire de Montauban, Montauban, 1668, réédition assortie des commentaires de l'abbé Marcellin et de Gabriel Ruck, p.1841

J. Le-goff, « Les métiers et l'organisation du travail dans la France médiévale, La France et les Français, pp.296-347, 1972.

S. Le-goff-jacques and . Louis, , vol.954, 1996.

. Le and . Au-moyen-age, , vol.332, 1989.

«. Leguay-jean-pierre and . Banquets, cadeaux alimentaires et autres présents aux visiteurs de marque dans les villes françaises à la fin du Moyen-Age », Jeux, sports et divertissements au Moyen-Age et à l'âge classique, Actes du 115 e congrès des sociétés savantes, section d'histoire médiévale et de philologie, vol.296, 1991.

. Leguay-jean-pierre, Urbanisme et ordres mendiants : l'exemple de la Savoie et de

, Genève (XIII e -début XVI e siècle) », Religion et mentalités au Moyen Age, Rennes, Presses universitaires de Rennes, pp.167-182, 2003.

L. Lehoux-françoise, depuis ses origines jusqu'à la fin de la Guerre de Cent ans, vol.476, 1951.

. Lemaître-jean-loup, Les créations de collégiales en Languedoc par les papes et les cardinaux avignonnais sous les pontificats de Jean XXII et de Benoît XII, vol.26, pp.156-198, 1991.

. Lemaître-jean-loup, 10644, fol. 121-122) », Revue Mabillon, vol.58, pp.271-286, 1970.

. Lemaitre-jean-loup, « Les ordres mendiants en Limousin : l'apparition des ordres mendiants, dans Les ordres religieux au Moyen Age en Limousin, pp.141-151, 2003.

J. Lemaitre, Reliques et reliquaires dans le Hierogazophylacium Belgicum d'Arnould de Raisse, vol.356, pp.813-822, 2004.

. Lemé-kristiane, Le miroir des miséricordes (XIII e -XVII e siècles), Les Cahiers de Conques, pp.21-38, 1996.

. Lemé-kristiane, ». Le-choeur, and L. Choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, pp.21-26, 2004.

. Lentsch-roberte, « La localisation et l'organisation matérielle des services administratifs au palais des Papes », Aux origines de l'État moderne. Le fonctionnement administratif de la papauté d'Avignon. Actes de la table ronde d'Avignon (23-24 janvier, pp.293-312, 1988.

. Le-pogam-pierre-yves, «. De, and . La-cité-de-dieu-»-au-«-palais-du-pape, Les résidences pontificales dans la seconde moitié du XIIIe siècle, vol.813, 2005.

A. Leturque, Le savoir technique dans l'art de peindre au Moyen Âge : les modes opératoires décrits dans le Liber Diversarum Artium (MS. H277, bibliothèque de l'école de médecine de Montpellier), vol.22, 2013.

. Llompart-gabriel, . Joana, . La, and . Gótica, , pp.53-73, 1995.

. Llompart-gabriel, . Mateo, and J. Palou, , pp.107-121, 1995.

H. Lorgue and . De-mortemart, , p.1893

. Loye-georges-de, Réceptions du pape Clément VI par les cardinaux Annibal Ceccano et

, Pedro Gomez à Gentilly et Montfavet (30 avril-1 er mai 1343) d'après une relation anonyme contemporaine, pp.83-92, 1988.

. Luce-siméon, Histoire de Bertrand Du Guesclin et de son époque, vol.624, p.1876

. Lury-(abbé, « Documents pontificaux extraits des archives vaticanes pour servir à l'histoire du diocèse de Montauban aux XIV° et XV° siècles, pp.327-342

. Lüttenberg-thomas and . Le, Les fonctions des tentures à la cour d'Aragon et à Barcelone (XIVe-XVe siècles) », Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, t. 111, N°1, pp.373-392, 1999.

R. Lutzelschwab, « Non solum assumuntur ad partem sollicitudinis, sed quodammodo in plenitudinem potestatis : Clément VI et son Sacré Collège », Offices et papauté (XIVe-XVIIe siècle), pp.16-27, 2005.

R. Lutzelschwab, Flectat cardinales ad velle suum ? ein Beitrag zur kurialen Politik in der Mitte des 14, Jahrhunderts : Clemens VI. und sein Kardinalskolleg, 2007.

. Madou-mireille, Le costume civil, typologie des sources du Moyen-Age occidental, fascicule, vol.47, 1986.

«. Maillard-luypaert-monique, ». Dans-la-collégiale-saint-vincent-de-soignies, and L. Choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, pp.40-45, 2004.

. Maisonneuve-roland, Le symbolisme sacré des couleurs chez deux mystiques médiévales : Hildegarde de Bingen et Julienne de Norwich », Les couleurs au Moyen Âge, pp.253-272, 1988.

. Mane-perrine and . Françoise, , vol.206, 1995.

A. Massoni, Les collégiales limousines au Moyen-Age, enjeux de pouvoir entre l'Église et le siècle », Collégiales et chanoines dans le centre de la France du Moyen-Age à la Révolution, pp.81-93, 2010.

. Massoni-anne and M. Le-cardinal-pierre-de, Mélanges offerts à Claude Andrault-Schmitt, textes réunis par Marcello ANGHEBEN

. Marcoux-robert and . Au-moyen-Âge, Une enquête anthropologique sur les tombeaux médiévaux de la Collection Gaignières, thèse de doctorat en histoire de l'université Laval, vol.479, 2013.

M. Gee-morganstern-anne, « Art and Ceremony in Papal Avignon: A Prescription for the Tomb of Clement VI, Gesta, vol.40, pp.61-77, 2001.

M. Gee-morganstern-anne, Liturgical and honorific implications of the placement of gothic wall tombs », Hortus artium medievalum, vol.10, pp.81-96, 2004.

. Maroteaux and . Vincent, Trésors de vermeil et d'argent. L'orfèvrerie religieuse dans le Cher du XII e au XIX e siècle, vol.111, 2003.

. Mazeran-frédéric, . Larpin-dominique, and . Hérault, Hôtel des Monnaies " », Bulletin Monumental, tome 165, n°3, pp.291-296, 2007.

. Medica-massimo, Giotto e le arti a Bologna al tempo de Bertrando del Poggetto, vol.224, p.p, 2006.

. Menache-sophia and V. Clement, , vol.351, 2003.

. Méras-mathieu, Trésors d'art sacré de Haute-Guyenne, Musée Ingres, vol.55, 1956.

. Méras-mathieu, G. La-pierre-tombale-de, and . Amiel, Bulletin de la Société archéologique du, p.85, 1959.

. Méras-mathieu and . Un-bourgeois-de-montauban-sous-alphonse-de-poitiers, Bulletin philologique et historique, pp.693-702, 1960.

. Méras-mathieu and P. Le-cardinal-pierre-des, Bulletin de la Société archéologique du, pp.27-45, 1962.

«. Mérindol-christian-de, héraldique des princes angevins, Les princes angevins du XIII e au XV e siècle. Un destin européen, pp.277-310, 2003.

. Mérindol-christian-de, V. I. Clément, and . Le-témoignage-de-l'emblématique, Le décor des églises en France médiévale (XIII e -XV e siècle), p.28, 1993.

«. Mérindol-christian-de and . Le-couvent-de-saint-nicolas-de-tolentino-À-brou, Réflexion sur les églises et les chapelles à destination funéraire à la fin du Moyen Âge», Bulletin de la société nationale des Antiquaires de France, pp.140-150, 1993.

A. Meyer, Aspects socio-historiques des provisions pontificales », Aux origines de l'État moderne. Le fonctionnement administratif de la papauté d'Avignon. Actes de la table ronde d'Avignon (23-24 janvier, Les littere in forma pauperum, pp.315-327, 1988.

. Michel-fançois, Recherches sur le commerce, la fabrication et l'usage des étoffes de soie, d'or et d'argent pendant le Moyen-Age, vol.2, p.1852

J. Molina-figueras, Rhétoriques visuelles et débats historiographiques autour de la Naples angevine », Perspective, pp.375-383, 2002.

. Mollat-guillaume, Les vacances à la cour pontificale au XIV e siècle », Mélanges d'archéologie et d'histoire, vol.65, pp.215-218, 1953.

L. Mollat-guillaume, . Saint-siège, and V. I. La-france-sous-le-pontificat-de-clément, , p.1342

. Monsabert-pierre-de, Chartes et documents pour servir à l'histoire de l'abbaye de Charroux, vol.624, 1910.

M. De and . Valbonnais-jean-pierre, Histoire de Dauphiné et des princes qui ont porté le nom de dauphins ?, tome II, Barrillot et Fabri, vol.627, p.1722

D. Moulenq-françois and . Historiques-sur-le-tarn-et-garonne, , vol.4, pp.1879-1894, 2033.

, « La collégiale Saint Etienne du Tescou et la crise urbaine à Montauban vers 1360, 2001.

, Vivre en ville au temps des papes d'Avignon : Montauban (1317-1378), vol.252, 2009.

, Congrès archéologique de France, 170 e session, pp.413-417, 2014.

, Congrès archéologique de France, 170 e session, pp.389-397, 2014.

. Müntz-eugène, La tiare des papes du XIIe au XIVe siècle », Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, pp.115-116

. Murat-laurence, Document final de suivi archéologique, Service régional de l'archéologie de Midi-Pyrénes, vol.11, 2005.

. Napoleone-anne-laure, Les réserves lapidaires médiévales du Musée Ingres de Montauban », Montauban et les anciens pays de, pp.111-128, 1986.

. M. Newton-s, Fashion in the age of the Black Prince, 1981.

. Noblet-julien, Les tombeaux des collégiales funéraires », Le choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, pp.46-48, 2004.

. Noblet-julien, En perpétuelle mémoire. Collégiales castrales et saintes-chapelles à vocation funéraire en France (1450-1560), vol.322, 2009.

P. Nold-patrick, X. John, and . His-franciscan, Bertrand de la Tour and the apostolic poverty controversy, vol.228, 2003.

. Olson-linda and . Reading, Augustin's Confessiones in fourteenth-century England : John de Grandisson's fashioning of text and self, Traditio, vol.52, pp.201-257, 0200.

R. Pade-marianne, . Jensen-hannemarie, ;. Waage-lene, and R. Bretschneider, in France -France in Italy in the Fourteenth century, vol.190, 1997.

. Palazzo-?ric, . Les, and . Liturgiques, Des objets ecclésiastiques au service de la théologie du rituel, Clero Secular Medieval e as suas Catedrais: Novas Perspectivas e Abordagens, Lisbonne, Estudos de História Religiosa, pp.141-151, 2014.

. Panfili-didier, Alliances et réseaux aristocratiques dans la Grande Guerre méridionale : la création de Montauban et l'élection d'Amiel, pp.501-514, 2003.

. Panfili-didier, Aristocraties méridionales, Toulousain-Quercy, XI e -XII e siècles, vol.460, 2010.

. Pannier-léopold, P. Notice-biographique-sur-le-bénédictin, and . Bersuire, premier traducteur français de Tite-Live, pp.325-364

. Paravicini-bagliani-agostino, Démembrement et intégrité du corps au XIII e siècle" » Terrain, vol.18, pp.26-32, 1992.

L. Paravicini-bagliani-agostino and T. Chiavi-e-la, Immagini e simboli del papato medievale, 2005.

. Paravicini-bagliani-agostino, Il potere del papa. Autorappresentazione e simboli, Firenze, SISMEL -Edizioni del Galluzzo, 2009.

, Etudes franciscaines, pp.1-34, 1959.

T. Pastoureau-michel and P. Paris, , 1979.

M. Pastoureau, Figures et couleurs, études sur la symbolique et la sensibilité médiévales, Le léopard d'or, vol.244, 1986.

. Pastoureau-michel, P. Couleurs, and L. Léopard, , vol.291, 1989.

, La couleur, regards croisés sur la couleur du Moyen-Age au XXème siècle, Léopard d'or, vol.236, 1994.

R. Pastoureau-michel, Une histoire des rayures et des tissus rayés, 1995.

M. Pastoureau, Jésus chez le teinturier, couleurs et teintures dans l'Occident médiéval, vol.216, 1997.

. Pastoureau-michel and . La, Pigments et colorants de l'Antiquité et du Moyen Âge : Teinture, peinture, enluminure, études historiques et physico-chimiques. Nouvelle édition, pp.21-40, 2002.

E. Payan-paul, . Rome, and . Avignon, une histoire du Grand Schisme, vol.321, pp.1378-1417, 2009.

. Pepin-guilaume, « Towards a new assessment of the Black Prince's principality of Aquitaine : a study of the last years (1369-1372) », Nottingham medieval studies, 2006.

P. Perdrizet, La Vierge de miséricorde : étude d'un thème iconographique, vol.260, 1908.

;. Piponnier-françoise and L. Marchand-au-moyen-age, Boutiques et commerces à Dijon d'après les inventaires mobiliers (XIVe-XVe siècles), pp.155-163, 1989.

. Piponnier-françoise, « Des peaux pour tous : artisanat et commerce de détail à Dijon au XVe siècle », Milieux naturels, espaces sociaux, Etudes offertes à Robert Delort, pp.353-364, 1997.

. Piponnier-françoise and . Le-costume-nobiliaire-dans-la-france-du-bas-moyen-Âge, Adelige Sachkultur des Spätmittelalters internationaler Kongress

. Piponnier-françoise, « Les étoffes de deuil », A réveiller les morts : la mort au quotidien dans l'Occident médiéval, P.U.L, pp.134-140, 1993.

. Piponnier-françoise, « Linge de maison et linge de corps au Moyen Age d'après les inventaires bourguignons, vol.3, pp.239-248, 1986.

. Piponnier-françoise, Une révolution dans le costume court masculin au XIVe siècle », Le vêtement, histoire, archéologie et symbolique vestimentaire au Moyen-Age, pp.225-253, 1989.

. Piponnier-françoise, « Usages et diffusion de la soie en France à la fin du Moyen-Age », dans La seta in Europa, socc XIII-XX, Ist. Inter. di storia économica, F. Datini Prato, Série II, 1993.

. Popoff-michel, . Des-papes, P. Cardinaux, and L. Léopard, Bulletin de la Société archéologique et historique de, L'inventaire de Montpezat, pp.168-187, 1436.

. Pottier-fernand and . Un, Bulletin de la Société archéologique du Tarn-et-Garonne, 1892 . POTTIER Fernand, Notes archéologiques sur le couvent des Cordeliers de Montauban, 1903.

M. Prinet, « Quelques seings manuels de cardinaux (1344) », Bibliothèque de l'école des chartes,1928, tome 89, pp.175-182

. Puas-marie-pierre, Les plantes consommées au Moyen Age en France méridionale d'après les semences archéologiques », Archéologie du Midi médiéval, pp.179-204, 1997.

«. Pycke-jacques and . L'examen-d, un groupe social local devenu international : la prosopographie du chapitre cathédral Notre-Dame de Tournai de 1080 à 1340 », A igreja o clero português no contexto europeo, Centro de estudos de historia religiosa, universidade catolica portuguesa, pp.207-232, 2005.

J. Quicherat, Histoire du Costume en France depuis les temps les plus reculés jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, p.1875

L. Razoua, Notes et documents pour servir à l'histoire civile et religieuse de Puylaroque, vol.397, p.1883

. Rabikauskas-paulius and . La-parte-sostenuta-dalla-cancelleria-nelle-concessioni-papali-delle-grazie, Aux origines de l'État moderne. Le fonctionnement administratif de la papauté d'Avignon. Actes de la table ronde d'Avignon (23-24 janvier, pp.223-236, 1988.

. Recht-roland and . Le, , pp.149-161, 2001.

L. Régnier and L. 'église-notre-dame-d'ecouis, , vol.435, 1913.

. Reveyron-nicolas,

». Lyon and L. Choeur, définitions, organisations des espaces, cheminement et franchissement, Journées d'études UMR 5138 -groupe « Collégiales, pp.17-18, 2004.

N. Reveyron, Archéologie et histoire de l'art. Nouvelle édition, 2005.

. Reveyron-nicolas, . Le, ». Dans-les-monuments-gothiques-de-lyon-entre-le-xiii-e-et-le-xv-e-siècle, and L. , , pp.175-188, 2009.

. Reveyron-nicolas, . Lumière, and . Au-moyen, Age : la transcendance incarnée, Matérialité et immatérialité dans l'Église au Moyen Âge, pp.317-336, 2012.

. Rey-raymond, . Une, and . De, Annales du Midi, pp.163-173, 1956.

. Reymond-maxime, Une famille de bourguignons-vaudois, les Grandson (XII e -XIV e siècles), pp.209-223, 1931.

R. Monique, , pp.367-376, 1963.

. Riou-charlotte and . La, Vierge à l'Enfant dite Vierge aux colombes, pp.63-65, 2008.

, « Un groupe de Vierge à l'Enfant entre Languedoc et Catalogne : diffusion d'un type iconographique », Mercados del lujo, mercados del arte, Presses universitaires de Valencia, pp.527-544, 2015.

L. Ripart, Moines ou seigneurs : qui sont les fondateurs ? », Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest, pp.113-116, 2006.

J. Rivieres and . De, Le couvent des frères prêcheurs de Montauban », Bulletin de la Société archéologique du, pp.218-231, 1899.

M. Robin-françoise and . Gothique, , vol.389, 1999.

. Robinson-james, . Lloyd-de, and A. Harnden, Matter of Faith: an Interdisciplinary Study of Relics and Relic Veneration in the Medieval Period, The British Museum, vol.216, 2014.

. Rocacher-jean, Rocamadour et son pélerinage, étude historique et archéologique, thèse de doctorat, vol.1030, 1978.

M. S. Rodrigues-ana, M. Carlos, P. Da-costa-maria-anonieta, . Maciel-maria, and . Justiniana, Os capitulares bracarenses (1245-1374) : noticias biograficas, Lisbonne, 2005.

T. Rodrigues-ana-maria, M. Carlos, P. Da-costa-maria-antonieta, . Maciel-maria, and . Justiniana, Os Capitulares Bracarenses (1245-1374) : noticias biograficas, Centro de estudos de Historia religiosa, vol.311, 2005.

B. Roest, Order and Disorder: The Poor Clares between Foundation and Reform, vol.450, 2013.

M. Rosas-lùcia, «. Cardoso, and . Espaço-regilioso-e-transformação, A fundação de capelas na época gòtica, Clero Secular Medieval e as suas Catedrais: Novas Perspectivas e Abordagens, Lisbonne, Estudos de História Religiosa, pp.101-122, 2014.

. Rossi-vairo-giulia, « Rainha para sempre: o túmulo de Isabel de Aragão em Coimbra », Tesouro da Rainha Santa, pp.85-97, 2016.

. Roy-bruno and . Pierre, Bersuire : une fenêtre allégorique sur la destinée humaine », Par la fenestre : Études de littérature et de civilisation médiévales, pp.397-402, 2003.

R. Jean-baptiste and «. La-chartreuse-de-mortemar, Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, t. XI, p.1861

. Rupin-ernest and . De-moissac, , vol.394, p.1897

E. Rupin, Roc-Amadour : étude historique et archéologique, vol.416, 1904.

S. Sandra, Coloring the Middle Ages: Textual and Graphical Sourcesthat Reveal the Importance of Color in Medieval Sculpture, Zwischen Kunsthandwerk Und Kunst: Die ,Schedula Diversarum Artium, pp.274-287, 2013.

A. Saint-denis and . Soin, du corps et médecine contre la souffrance à l'Hôtel-Dieu de Laon au XIIIe siècle, pp.33-42

. Samaran-charles, ». Pierre-bersuire, and F. Histoire-littéraire-de-la, , pp.259-450

«. Sandron-dany, , pp.218-219

. Sansterre-jean-marie, Le rôle des images et ses limites dans la diffusion de la présence et de la virtus des saints autres que la Vierge, d'après les textes de l'espace français des dernières décennies du XIIIe à la seconde moitié du XVe siècle, dans le cadre du séminaire de Catherine Vincent et Marielle Lamy « Pratiques et cultures religieuses du XIII

. Scellès-maurice, . Cahors, and . Au-moyen-Âge, , vol.252, 1999.

. Segre-carlo, ». Di-magia, S. Petrarcheschi, L. Florence, and . Monnier, , pp.199-224, 1903.

. Seixas-miguel-metelo-de and . Heràldica-eclesiàstica, Clero Secular Medieval e as suas Catedrais: Novas Perspectivas e Abordagens, Lisbonne, Estudos de História Religiosa, pp.136-315, 2011.

. Serdon-valérie, Archéologie et culture, Armes du diable, arcs et arbalètes au Moyen Age, vol.335, 2005.

J. Shatzmiller, Justice et injustice au début du XIVe siècle : l'enquête sur l'archevêque d'Aix et sa renonciation en 1318, vol.302, 1999.

«. Sigal-pierre-andré and . Reliques, Revue d'histoire de l'Église de France, pèlerinages et miracles dans l'Église médiévale (XI e -XIII e siècles), vol.76, pp.193-211, 1990.

N. Siraisi, Medieval and early Renaissance Medicine. An Introduction to Knowledge and Practice, 1990.

T. C. Sosson-jean-pierre, S. Thonon, and . Van-hemelryck-t, Les niveaux de vie au Moyen-Age, Mesures, perceptions et représentations, Actes du colloque international de Spa, vol.462, 1998.

. Soulard-thierry, Du testament au tombeau : les monuments funéraires des prélats limousins sous les papes d'Avignon », Hortus artium medievalum, vol.10, pp.97-108, 2004.

. Sournia-bernard, . Jean-louis, and . Le, Sacré Collège en villégiature : le palais d'un cardinal au temps de la papauté avignonnaise, Situ, pp.1-17

. Suau-jean-pierre, Un vitrail quercynois du début de la guerre de Cent-ans : la verrière christique de l'ancienne église conventuelle des Junies (vers 1355-1360), Presses universitaires du Mirail, pp.123-149, 2013.

«. Subes-picot-marie-pasquine, . Peinture, and . Pierre, note sur la technique des peintres du XIIIe siècle découvertes à la cathédrale d'Angers », Revue de l'Art, 1992, n°97, pp.85-93

. Sullivan-thomas, Benedictine Monks at the University of Paris: A.D. 1229 -1500 ; a TIMBERT Arnaud, « L'emploi du plomb et du support monolithique dans l'architecture gothique : les exemples des cathédrales de Laon, L'homme et la matière. L'emploi du plomb et du fer dans l'architecture gothique, pp.113-118, 2009.

. Tomei-alessandro and . Percorsi-della-''pittura-rinnovata, artisti e committenti tra Italia e Francia nella prima metà del Trecento », El Trecento en obres. Art de Catalunya i art d'Europa al segle XIV, pp.105-130, 2009.

. Tréffort-cécile and . Moines, , pp.113-116, 2006.

. Uffler-anne-marie and . Françoise, Les vitraux du XIXe siècle : création et restauration, Caylus et, pp.358-372, 1993.

É. Ugaglia, L. Collégiale-saint-pierre-de, and L. Romieu, , 1978.

. Ugaglia-Évelyne, , vol.32, 2003.

. Tonnerre-noël-yves and . Élisabeth, Les princes angevins du XIIIe au XVe siècle. Un destin européen, vol.322, 2003.

. Tricoit-mathieu, Le plomb dans la construction au Moyen Age. Nouvelles observations sur le triforium de Saint-Denis », L'homme et la matière. L'emploi du plomb et du fer dans l'architecture gothique, pp.149-158, 2009.

J. Van-beveren and . Joseph, Costume du Moyen âge d'après les manuscrits, les peintures et les monuments contemporains, p.1847

A. Velasco-gonzales, , pp.61-73

. Verger-jacques, entourage du cardinal Pierre de Monteruc (1356-1385) », Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, pp.515-546

. Vergnolle-Éliane, . La, and P. De-la, Geste éditions, pp.91-94, 2013.

. Victoir-géraldine, « La polychromie et l'apport de son étude à la connaissance de l'architecture gothique », Architecture et sculpture gothiques. Renouvellement des méthodes et des regards, pp.121-136, 2012.

. Victoir-géraldine, . Un-modèle-de-piété, and . De-charité, le décor de la chapelle seigneuriale de Lachapelle-sous-Gerboy (Oise) et son cycle de la vie de Saint-Eustache, situ, vol.22, 2013.

«. Vidal-franquet-jacobo and . Relíquies, béns, joyes, robes, argent, perles, pedres precioses, vestiments e altres coses, Recerca, vol.16, pp.11-56, 2015.

T. Villaseñor-sebastián-fernando, . Pablos-maria, . Dolores, . Muller-welleda, and . Billiet-frédéric, Choir Stalls in Architecture and Architecture in Choir Stalls, Cambridge scholars publisching, vol.515, 2015.

. Vincent-catherine, Les luminaires dans les lieux de cultes latins au Moyen Âge : supports matériels d'un discours sur l'immatériel », Matérialité et immatérialité dans l'Église au Moyen Âge, pp.403-418, 2012.

. Viollet-le-duc-eugène-emmanuel, , vol.1, pp.1854-1868

. Viollet-le-duc-eugène-emmanuel, Dictionnaire raisonné du mobilier, t. 2, Armes médiévales offensives et défensives, p.332, 2004.

. Viollet-le-duc-eugène-emmanuel, Dictionnaire raisonné du mobilier, t. 3, Le costume médiéval, 2005.

. Viret-jérôme, L. Luther, and . Sol, La famille et la reproduction sociale en France du Moyen Âge au XIX e siècle, vol.491, 2014.

. Volti-panayota, Le choeur des soeurs mendiantes au Moyen Age

P. Paris, , pp.79-86, 2012.

. Volti-panayota, Les couvents des ordres mendiants et leur environnement à la fin du Moyen Âge, vol.311, 2016.

. Voyer-cécile, . Donner, and . Au-verbe, les images de l'Annonciation au Moyen Âge central », Matérialité et immatérialité dans l'Église au Moyen Âge, pp.101-112, 2012.

V. Anne, Structure et couleur : du faux appareil médiéval aux reconstitutions du XXIe siècle (Position de thèse), Revue d'Alsace, vol.131, pp.493-506, 2005.

V. Anne, Le mythe du blanc manteau d'églises de Raoul Glaber : étude de la polychromie des cathédrales à travers les sources médiévales», Art sacré, vol.26, pp.131-139, 2008.

V. Anne, La polychromie de l'architecture est-elle une oeuvre d'art ? De sa découverte à sa restauration, l'importance de la couleur dans l'étude des édifices mediévaux, pp.13-47, 2013.

. Walsh-katherine, « Archbishop Fitzralph and the Friars at the Papal court in Avignon, Traditio, vol.31, pp.223-245, 1975.

L. Weckerlin-jean-baptiste and . Drap-Écarlate-au-moyen-age, Essai sur l'étymologie et la signification du mot écarlate et notes techniques sur la fabrication de ce drap de laine au Moyen-Age, vol.90, 1905.

S. Wenzel, Sermon collections from later medieval England, vol.713, 2005.

D. Williman, The right of spoil of the Popes of Avignon 1316-1415, Philadelphie, vol.269, 1988.

. Wolf-philippe, Automne du Moyen-Âge ou printemps des temps nouveaux ? L'économie européenne au XIVème-XVème siècle, vol.710, 1954.

. Wolff-(ph, « Réflexions sur l'histoire médiévale de Montauban, Congrès des sociétés savantes, 1954.

P. Zacour-norman, Papal Regulation of Cardinals' Households in the Fourteenth Century », Speculum, vol.50, pp.434-455, 1975.

P. Zacour-norman, The Cardinal of Périgord (1301-1364) », Transactions of the American Philosophical Society, vol.50, pp.1-83, 1960.

K. Zangger, Contribution à la terminologie des tissus en ancien français, attestés dans des textes français, provençaux, italiens, espagnols, allemands et latins, Zürich, Arts Graphiques Schüler, 1945.

A. Zaragosa-catalan, El taller de imagenes de piedra del siglo XIV de San Mateo (Castellon), 2015.

P. Zutschi, a contribution to papal diplomatic », Aux origines de l'État moderne. Le fonctionnement administratif de la papauté d'Avignon. Actes de la table ronde d'Avignon (23-24 janvier, The political and administrative correspondence of the Avignon popes, pp.371-384, 1988.