-. Serratus-dôderlein-;-a--m-etacrinus-serratus and A. H. Clark, 1923 -Metacrinus serratus, A. H. Clark, p. 10. 1981 -Metacrinus serratus, Roux, p. 500. 1989 -Metacrinus serratus, -M etacrinus serratus Dôderlein, p.144, 1908.

-. H. Clark, 1907 -Metacrinus superbus, Dôderlein, p. 48. 1908 -Metacrinus superbus, Carpenter, 1885) Synonymie (limitée aux références importantes) 1885 -Metacrinus superbus Carpenter, p.125, 1908.

, 1912 -Metacrinus nobilis, Dôderlein, p. 31. 1922 -Metacrinus nobilis, Gislen, p. 147. 1923 -Saracrinus nobilis, Synonymie (limitée aux références importantes) 1884 -Metacrinus nobilis Carpenter, p.130, 1973.

, SARACRINUS ANGULATUS (Carpenter, 1884) Synonymie (limitée aux références importantes)

?. Metacrinus and . Carpenter, 1884 -Metacrinus cingulatus Carpenter, p. 347. 1907 -Metacrinus acutus Doderlein, p. 35. 1907 -Metacrinus suluensis Dôderlein, p.671, 1908.

A. H. Metacrinus, . H. Clark-;-a, and . Clark, 1923 -Saracrinus angulatus, p.45, 1977.

R. Saracrinus-angulatus, Saracrinus angulatus, p.117, 1989.

, De nombreuses espèces telles que S. acutus, S. cingulatus, S. batheri et S. suluensis espèces typologiques exprimeraient cette variabilité, S. angulatus se caractérise par W1e importante variabilité, 1989.

, Les affinités entre les divers spécimens sont indéniables et leur nombre est restreint. C'est pourquoi

, Le tableau 34 donne les localisations des prélèvements et l'appartenance aux divers musées des spécimens étudiés

A. H. Clark-;-a, ;. Clark, J. P. Bourseau, and . Roux-m, Pacifique) : une faune bathyale ancestrale issue de la Mésogée mésozoïque, Synonymie (limitée aux références importantes) 1907 -Jsocrinus sibogae "Doderlein, p. 18. 1908 -Endoxocrinus sibogae, pp.15-18, 1987.

. Ameziane-cominardi-n.-et-roux-m, Biocorrosion et micritisation des ossicules d'Echinodermes en milieu bathyal au large de la Nouvelle-Calédonie. C. R. Acad. Sei. Paris, t. 305, sér. II, vol.1, pp.701-705, 1987.

A. S. , Stratigraphie et variations de faciès du Jurassique inférieur de la région de Castellane (Alpes de Provence), 1972.

. Bas-t, Rifting liasique dans la marge passive téthysienne : le haut-fond de la Mure et le bassin de Beaumont (Alpes occidentales), Bull. Soc. géol. France, vol.6, issue.5, pp.717-723, 1988.

. A. Bather-f and . R. Lankester-e, A treatise on Zoology, BLACK A. et C. édit., London, part III, chap. XI (The Pelmatozoa Crinoidea), pp.1-127, 1900.

J. P. Bourseau and . Ameziane-cominardi-n.-et-roux-m, Un crinoïde pédonculé nouveau (Echinodermes), représentant actuel de la famille· jurassique des Hemicrinidae : Gymnocrinus richeri nov. sp. des fonds bathyaux de, pp.595-599, 1987.

J. P. Bourseau and . Ameziane-cominardi-n, La zonation bathymétrique des crinoïdes pédonculés actuels : un modèle de référence pour les reconstitutions paléobathymétriques. Gé o l. méditéranéenne

J. P. Bourseau and . Roux-m, Bathymétrie et variabilité morphologique chez les Pentacrinidae (Echinodermes -Crinoïdes pédonculés) du Pacifique occidental, Proc. fifth Internat. Echinoderm conf, pp.175-180, 1985.

J. P. Bourseau and . Roux-m, Echinodermes: Crinoïdes Pentacrinidae (MUSORSTOM 2 et CORINDON 2). in FOREST J, Résultats des campagnes MUSORSTOM, vol.4, pp.113-201, 1989.

. ;. Breimer-a, . C. Moore-r, and . Teichert-c, General features of crinoidea, Treatise on Invertebrate Paleontology, Part T, vol.1, pp.9-58, 1978.

. Bubenicek-l, Géologie du gisement de fer de Lorraine, Bull. Centre Rech. Pau-SNPA, vol.5, issue.2, pp.223-320, 1971.

. H. Carpenter-p, Challenger during the years 1873-1876. Part I -General morphology of the stalked crinoïds, Rep. Sei. Results Exp/or. Voyage H.M.S. Challenger, London, Zoology, vol.11, pp.1-442, 1884.

. H. Carpenter-p, On three new species of Metacrinus, Trans. Linn. Soc, London, vol.2, pp.435-444, 1885.

. Y. Chang-f and . L. Liao-y, On the recent stalked crinoïds of China, Acta Zoologica Sinica, vol.15, issue.2, pp.282-290, 1963.

. H. Clark-a, Two new crinoids from the North Pacifie Ocean, Proc. U. S. natn. Mus, vol.32, pp.507-512, 1907.

. H. Clark-a, Infrabasals in recent genera of the crinoïd family Pentacrinidae, Proc. U. S. natn Mus, vol.33, pp.texte-fig, 1908.

. H. Clark-a, The nomenclature of the recent crinoids, Proc. U. S. natn. Mus, vol.34, pp.435-542, 1908.

. H. Clark-a, Preliminary notice of a collection of recent crinoids from the Philippines Islands, Smithon. Mise. Collections, Quart. issue, vol.52, issue.2, pp.199-234, 1908.

. H. Clark-a, Two new crinoid genera, Pro c. biol. Soc. Washington, vol.21, pp.149-152, 1908.

. H. Clark-a, On a collection of recent crinoids from the Philippines Islands, Proc. U. S. natn. Mus, vol.35, pp.391-410, 1909.

. H. Clark-a, Proisocrinus, a new genus of recent crinoids, Proc. U. S. natn. Mus, vol.38, pp.387-390, 1910.

. H. Clark-a, The crinoids of the lndian Ocean. Echinodermata of the lndian Museum, Calcuta, pp.48-61, 1912.

. H. Clark-a, Naumachocrinus, a new genus belonging to the crinoid family Phrynocrinidae. Proc. U. S. natn. Mus, vol.42, pp.195-197, 1912.

. H. Clark-a, A revision of the recent genera of the crinoid family Bourgueticrinidae with the descrition of a new genus, Journ. Washington Acad. Sei, vol.7, pp.388-392, 1917.

G. T. Références-bibliographiques, The crinoïds from Dr. S. Bock's expedition to Japan -1914, Regiae Soc. Sci.Uppsaliensis, vol.5, issue.6, pp.1-183, 1922.

. Gislen-t, Echinoderm studies, Zool . Bid. Uppsala, vol.9, pp.1-316, 1924.

. Gislen-t, Japanese crinoïds, Vidensk. Meddr. dansk. Naturh. Foren, vol.83, p.pl, 1927.

. Gislen-t, On a young specimen of Metacrinus rotondus Carpenter, Kung.fysiogr. sali, vol.11, issue.1, pp.3-6, 1942.

. Gislen-t, Crinoidea, with a survey of the bathymetric distribution of the deep-sea crinoids, Rept. Swedish Deep-Sea Exped., Gôteborg, vol.2, pp.51-59, 1951.

. J. Gould-s, Ontogeny and phylogeny, 1977.

. C. Graciansky-p, D. G. De, and . Gigot-p, Notice explicative de la feuille de Digne, 1/50 000 (n°944), B.R.G.M. édit, vol.18, 1982.

J. C. Grimmer, . D. Rolland-n, and . G. Messing-c, Fine structure of the stalk of the bourgueticrinid sea lily Democrinus conifer (Echinodermata: Crinoidea), vol.81, pp.163-176, 1984.

J. C. Grimmer, . D. Rolland-n, and . Hayami-i, Fine structure of the stalk of an isocrinid sea lily Metacrinus rotondus (Echinodermata : Crinoidea), Zoomorphology, B~rlin, vol.105, pp.39-50, 1985.

J. E. Guettard, Mémoire sur les encrinites et' les pierres étoilées dans lequel on traitera aussi des Entroques, vol.3, pp.318-354, 1761.

H. A. , Eustatic cycles in the Jurassic. Références bibliograplùques, 1978.

, CLARCK, a stalked crinoid new to New Zealand waters. New Zealand Journ. Mar. Freshwater Res., Wellington, vol.13, pp.497-499

. B. Macurda-d and . L. Meyer-d, Feeding posture of modem stalked crinoids, Nature, vol.247, pp.394-396, 1974.

. B. Macurda-d and . L. Meyer-d, The microstructure of the crinoid endoskeleton, Univ. Kans. Paleontol. Contrib, vol.74, pp.1-22, 1975.

. B. Macurda-d and . L. Meyer-d, The identification and interpretation of stalked Crinoids (Echinodermata) from deep water photographs, 1976.

. Bull, . Mar, and . Sei, Coral Gables, vol.26, pp.205-215

. B. Macurda-d, . L. Meyer-d, . ;. Roux-m, . C. Moore-r, and . Teichert-c, Treatise on Invertebrate Paleontology, Part T, vol.1, pp.185-192, 1978.

. B. Macurda-d and . Roux-m, The skeletal morphology of the isocrinid crinoïds Annacrinus wyvillethomsoni and Diplocrinus maclearanus, Contrib. Mus. Paleont. Univ. Michigan, Ann Arbor, vol.25, pp.169-219, 1981.

H. Matsumoto, On a new stalked Crinoid from the Sagami Sea, 1913.

. Annotat and T. Tokyo, , vol.8, pp.221-224

. Matsuyama-m.-et and . Teramoto-t, Observations of internai tides in Uchiura bay, Journ. Ocean. Soc. Japan, Tokyo, vol.41, pp.39-48, 1985.

. G. Messing-c, . Echinodermata, and . Balkema-a, Submersible observations of deep-water crinoid assemblages in the tropical western Atlantic Ocean, Proc. fifth Internat. Echinoderm conf, 1985.

A. Édit and R. , , pp.185-193

C. G. Messing, M. C. Rosesmyth, . R. Mailer-s, and . E. Miller-j, Relocation movement in a stalked crinoid (Echinodermata : Crinoidea), Marine biology

. L. Meyer-d, Post mortem disarticulation of Recent crinoids and ophiuroids under natural conditions, Geol. Soc. America Abs. with Programs, vol.3, pp.645-645, 1971.

. L. Meyer-d, C. G. Messing, and . B. Macurda-d, Zoogeography of tropical western Atlantic Crinoidea (Echinodermata), Bull. Mar. Sei, vol.28, pp.412-441, 1978.

. C. Moore-r, . C. Jeffords-m, and . H. Miller-t, 1%8) -Morphological features of crinoid columns

, Univ. Kans. Paleontol. Contrib, vol.8, pp.1-30

. Mouterde-r.-;-pruvost-p.-;-passard-s, Lexique stratigraphique international, Europe, fasc. IV, 107 p., 2 cartes h.t" MOUTERDE R, vol.1, 1956.

B. R. , Orléans, n°125, vol.1, pp.119-176

J. E. Mouterde-r.-et, C. Mouterde-r, and . Lias, Chaînes subalpines méridionales, 1984.

. France, . B. Mém, and . Gm, , vol.125, pp.154-155

. Mouterde-r, Y. Kerrien, and M. Labourguigne-j.-et, Basses-Alpes). Bull. Soc. géol. France, vol.3, pp.347-352, 1966.

. Oji-t, Skeletal variation related to arm regeneration in Metacrinus and Saracrinus, recent stalked crinoids, Lethaia, Oslo, vol.19, pp.355-360, 1986.

J. P. Paris, , p.113, 1981.

D. Pisera-a.-et, Tithonian crinoids from Rogoznik (Pieniny Klippen Belt, Poland) and their evolutionary relationships, Eclogae geol. Helv, vol.72, pp.805-849, 1979.

J. C. Rakotosalama, Le Lias supérieur du promontoire lyonnais : sédimentologie des niveaux à oolites ferrugineuses, 1987.

H. W. Rasmussen, A monograph on the cretaceous Crinoidea, Bid. Skr. Dan. Vid. Selsk., K0benhavn, vol.12, issue.1, pp.1-428, 1961.

H. W. Rasmussen, , 1978.

C. Teichert-c, Treatise on Invertebrate Paleontology, part T

B. America, , vol.3, pp.549-619

. Rat-p and . Amiot-m, Dispositifs sédimentaires crinoïdiques dans le "calcaire à entroques" de Bourgogne (Bajocien moyen) in Symposium "Sédimentation jurassique W européenne, Assoc. Franç. Sédiment, Publ. Sp, vol.1, pp.85-97, 1979.

R. J. Cubaynes-r, P. Faure, . Hantzpergue-p.-et, and . Pelissie-t, Stratigraphie séquentielle et évolution d'une plate-forme carbonatée : le Jurassique du Querçy, 1988.

R. Acad, . Sei, and . Paris, , vol.306, pp.1009-1015

. Rioult-m, Le Lias de Feuguerolles-surOme (Calvados), vol.9, pp.35-40, 1956.

. Rioult-m, Le Lias de Tilly-sur-Seulles (Calvados), vol.9, pp.103-107, 1956.

M. R. Rioult-m.-;-)--maine-et-normandie-in, C. Tintant-h, and . Lias, Synthèse géologique du bassin de Paris. M ém. B.R.GM, vol.101, pp.102-103, 1980.

. Rioult-m, Sédimentation et peuplements d'écueils. in Géodynamique des seuils et des hautsfonds, Ecueils paléozoïques armoricains dans les mers Jurassiques sur la bordure occidentale du bassin parisien, pp.177-188, 1985.

R. F. , Géologie lyonnaise. Presses Univ. de France, vol.356, 1926.

-. Rougerie-f.-;-le-lagon-sw-de-nouvelle and . Calédonie, , 1986.

. Roux-m, Les principaux modes d'articulations des ossicules du squelette des crinoïdes pédonculés actuels. Observations microstructurales et conséquence pour l'interprétation des fossiles, vol.16, pp.2015-2018, 1974.

. Roux-m, Aspect de la variabilité et de la croissance au sein d'une population de la Pentacrine actuelle : Annacrinus wyvillethomsoni JEFFREYS (Crinoidea), Thalassia Jugosl, vol.12, issue.1, pp.307-320, 1976.

. Roux-m, The stalle-joints of recent Isocrinidae (Crinoidea), Bull. British Mus. nat. Hist, vol.32, pp.45-64, 1977.

. Roux-m, Les Bourgueticrinina (Crinoidea) recueillis par la "Thalassa" dans le Golfe de Gascogne : anatomie comparée des pédoncules et, vol.426, pp.25-63, 1977.

. Roux-m, Ontogenèse et évolution des crinoïdes pédonculés depuis le Trias. Implications océanographiques. Thèse Doctorat ès Sciences nat., Univ. Paris-Sud, p.2082, 1978.

. Roux-m, Découverte de sites à Crinoïdes pédonculés (genres Diplocrinus et Proisocrinus) au large de Tahiti, pp.119-122, 1980.

. Roux-m, Crinoïdes pédonculés) : intérêt systématique et conséquences, Les articulations du pédoncule des Hyocrinidae (Echinodermes, vol.2, pp.31-57, 1980.

. Roux-m, Echinodermes: Crinoïdes Isocrinidae in Résultats des campagnes MUSORSTOM IPhilippines (18-28 mars 1976). Mém. ORSTOM, Paris, n° 91, De la biogéographie historique des océans aux reconstitutions paléobiogéographiques : tendances et problèmes illustrés par des exemples pris chez les Echinodermes bathiaux et abyssaux, vol.10, pp.478-543, 1981.

, Bull. Soc. géol. France, vol.6, issue.7, pp.907-916

. Roux-m, Découverte d'un représentant actuel des crinoïdes pédonculés paléozoïques Inadunata (Echinodermes) dans l'étage bathyal de l'ile de la Réunion, vol.10, pp.503-506, 1985.

. Roux-m, Evolutionary ecology and biogeography of recent stalked crinoids as a model for" the fossil record in JANGOUX M. et LAWRENCE J. M. , Echinoderm studies, BALKEMA A. A. édit, vol.2, pp.1-53, 1987.

M. Roux, J. P. Bourseau, T. Bas, . Dumont-t, . C. Graciansky-p et al., Bathymetric evolution of the tethyan margin in the Western Alps (data from stalked crinoids) : a reappraisal of eustatism problems during the Jurassic, Bull. Soc. géol. France, vol.4, pp.633-641, 1988.

. J. Simms-m, The taxonomy and palaeobiology of British Lower Jurassic Crinoid. Thesis, 1986.

. J. Simms-m, Patterns of evolution among Lower Jurassic crinoids, Historical Biol, vol.1, pp.17-44, 1988.

. Ubaghs-g, Classe des Crinoïdes, vol.166, pp.658-773, 1821.

. ;. Ubaghs-g, . Moore-r.-et, and . Teichert-c, Treatise on invertebrate paleontology, General features of Crinoidea, vol.2, pp.1-218, 1978.

C. R. Vail-p, . J. Du-chene-r, J. Kuchly, . Mediavilla-f.-et, and . Trifilieff-v, La stratigraphie séquentielle et son application aux corrélations chronostratigraphiques dans le Jurassique du bassin de Paris, vol.19, pp.1301-1321, 1987.

V. E. , rapport avec la sédimentation (Campagne BIOCAL 1985). DEA Sédipal, Univ. Bourgogne, 28 p, Les associations de foraminifères benthiques du bassin des Loyautés, vol.9, 1986.

. Articulata, Austinocrinus: p. 97. Balanocrininae : p. 88. Balanocrinus: p. 97, vol.13, pp.151-153

B. Gracilis, , vol.153, p.152

B. Quiaiosensis, 153. B. subteres: p. 119. B. subteroides: p. 119, vol.133, pp.13-14

C. Basaltiformis, 153, 155. C. robustus : p. 152, 153, 155. Cenocrinus: p. 88. Conocrinus: p. 110. Cotyloderma: p. 159. Cyclocrinus: p. 91, vol.135, pp.156-159

. Cyrtocrinida, , vol.92, pp.107-110

D. Maclearanus, , vol.64, p.109

D. , Eudesicrinidae: p. 91. Eudesicrinus: p. 159, p.65

. Eugeniacrinus, Guillecrinus sp, vol.97, p.12

. Holopodina, pl. 5 (fig. 11). Inadunata : p. 112. Isocrinida: p. 91, 108. lsocrinus: p. 117, vol.95, pp.157-159

, 153. I. psilonoti : p, vol.153, pp.151-153

M. Costatus, 151. M. interruptus: p. 13, vol.23, pp.84-88

M. Multisegmentatus, , p.46

M. , , vol.13, pp.107-109

M. Nodosus, , vol.109, p.110

M. Rotimdus, , vol.33, pp.84-88

M. Serratus, , vol.17, pp.85-89

M. Tuberosus, Phrynocrininae: p. 12. Phyllocrinus: p. 118, 119. Phynocrinus nu.dus: p. 92, 95. Plicatocrinus: p. 159. Porphyrocrinus: p. 93, vol.57, pp.151-153

S. , , vol.56, pp.70-72

S. Batheri, , vol.63, pp.107-109

S. .. Serratus, . ;--relations-entre-metacrinus, M. Serratus, .. .. Costatus-et-m.-levll, . ;--relations-entre-metacrinus et al., Zeuctocrinus sp, Teliocrinus : p. 88. Thalassocrinus : p. 93, vol.45, p.83

. .. Pedoncule,

. La and . .. De-bras,

. .. 5--conclusions,

. .. B--regeneration,

·. .. , , vol.87

-. .. ,

C. .. Mure,

D. .. Lyonnaise, ATLANTIQUES

A. .. ,

B. .. Bassin-aquitain,

. Elements-de-systematique,

, Al -Classification de la sous-classe des Articulata

, A2 -Clef de détermination des Pentacrines du sud-ouest Pacifique, p.191

C. De, L. A. Sous-classe-des-articulata-la-systématique-des-articulata-est-celle-proposée-par, and M. Roux, pour de plus amples détails il faut se référer à ses travaux. Pour ce qui est des Pentacrinidae, certains astérisques parsement le texte. Les taxons actuels étudiés en détail lors de ce travail sont signalés par l'étoile (*). Les espèces fossiles citées dans ce mémoire sont suivies d'un losange (?) . Les espèces, juste mentionnées, sont, 1978.

, Isocrinida Sieverts-Doreck, 1953. Famille : Pentacrinidae d'Orbigny, p.1852

, Articulations entre les columnales présentant typiquement une symétrie pentaradiée avec l'aréola subdivisée en cinq lobes nettement séparés par le crenularium, p.1852

, Nombre de II Br. généralement supérieur à 10. Radiales se prolongeant par de longues apophyses sur la partie proximale du pédoncule

. Sous-famille, Isocrininae Roux, 1981.

. Br, 2 axillaire. Nombre de II Br. généralement supérieur à 6. Trias supérieur-Actuel

?. Genre, Cenocrinus Wyville-Thomson, 1864. Actuel. monospéçifi4!1e : C. asterius (Linné, 1766)

?. ?-genre, lsocrinus Von Meyer, 1837. Trias (?)-Oligocène(?)

, E~ce type : /. pendu/us Von Meyer, p.1837

?. Uenréo, Jurassique moyen et supérieur. E~èce type: C. andreae (Desor, 1845), 1972.

, ? Uenré 0 : Chladocrinus Agassiz, 1836. Jurassique. ? Genre : Nielsenicrinus Rasmussen, 1961. Crétacé. Espèce type: N. obsoletus, 1913.

, Sous-famille : Diplocrininae Roux, 1981. I Br. 2 axillaire. Nombre de II Br

, toujours inférieur à 6. Symplexies du pédoncule à lobes de l'aréola toujours ouvert vers l'exterieur. Crétacé tenninal (?)-Actuel ? Genre* : Diplocrinus Dôderlein, 1912. -Sous genre : Annacrinus A. H. Clark, 1923. monospécifique : A. wyvillethomsoni (Jeffreys, nnmen nudum, vol.1871, 1872.

, Sous genre* : Diplocrinus (Doderlein, 1912) Espèce type : D. maclearanus (Wyville-Thomson, 1877) -Sous genre : Endoxocrinus A. H. Clark, 1908.

?. Genre, Caznocnnus Forbes, 1852. Paléogène. Espèce t~: C. tintinnabulum Forbes, p.1852

?. Genre, Teliocrinus Doderlein, 1909.

. -sous-famille, , 1981.

, Section du pédoncule généralement pentagonale ou circulaire. Symplexies aux lobes de l'aréola le plus souvent _pirifonnes ou triangulaires, Trias-Actuel

?. ?-genre, Balanocrinus De Loriol, 1879. Trias supérieur-Crétacé supérieur

?. Genre, Austinocnnus De Loriol, 1889. Crétacé supérieur, p.193

, Annexe Al Espèce type : A. erkerti (Dames, 1885)

?. Genre, Crétacé supérieur-Oligocène ESJ2èce t~ : /. didactylus (d'Archiac, 1846), 1914.

, Monos~ifiq_u~ : H. naresianus ? Genre 0 : Neocrinus Wyville-Thomson, 1864. Crétacé (?)-Actuel

, Espèce type: N. decorus, 1864.

:. ?-genre and . Rasmussen, , 1913.

. Sous-famille, , 1981.

, La première pièce axillaire des bras est toujours située au-delà de I Br, vol.2

*. ?-genre, Metacrinus Carpenter, 1882. ESJ2èce type: M. wyvillii Carpenter, p.1884

?. Uenré, ?. Saracrinus, and A. H. Clark, , 1923.

, Espèce type: S. nobilis (Carpenter, 1884)

. Ii--ordre, Pédoncule homéomorphe à section pentagonale à circulaire. Symplexies des columnales pentaradiées ou multiradiées. Embase du pédoncule parfois très dévelopée et encroûtant le substratum. I Br. 2 axillaire, Millericrinida Sieverts-Doreck, 1953. Crinoïdes pédonculés dépourvus de cirres (pédoncule homéomorphe ou xénomorphe), 1953.

, Nombre de bras fixés à 10. Primibrachiales pouvant être unies par de petites interradiales. Trias moyen. ?Genre: Dadocrinus Von Meyer, 1847. Anisien. 1. 2 -Famille : Millericrinidae Jaekel, 1918.

, Pédoncule à section pentagonale ou circulaire, avec des columnales proximales dont les facettes articulaires possèdent une aréola unique ou pentalobée, Jurassique moyen-Actuel

?. Genre, Jurassique supérieur -Crétacé inférieur. Espèce type: A. nodotianus d'Orbigny, 1840. ? Genre : Ceriocrinus Koenig, 1825. Callovien-Kimméridgien, 1911.

?. Genre, Millericrinus d'Orbigny, 1840

, EsJ?èce type: M. munsterianus d'Orbigny, 1840. ? Uenré? : Proisocrinus A. H. Clark, 1910. Actuel. Espèce type: P. ruberrimus A. H. Clark, 1910.

, Calice constitué de plusieurs columnales proximales, de la coupe dorsale, des primibrachiales et des secondibrachiales. Pédoncule cylindrique. Articulations entre les columnales toujours multiradiées. ? Genre: Apiocrinus Miller, 1821. Dogger-Néocomien, Apiocrinidae d'Orbigny, 1852

?. Genre, Pédoncule généralement xénomorphe. Columnales unies par des synarthries (au moins dans une partie du pédoncule de l'adulte). Fixation par un disque encroûtant ou des rhizoïdes, Jurassique moyen?-Actuel. 2. 1 -Famille : Bourgueticrinidae de Loriol, 1884. 2. 1. 1 -Sous-famille: Phrynocrininae Roux, 1953.

, Calice peu individualisé faisant transition entre le pédoncule et la coupe dorsale. Tegmen souvent

, ? Genre, vol.0

. Clark, , 1907.

?. Genre, , 1925.

, Espèce type: P. verrucosus Gislen, 1925.

?. Genre, Dunnicrinus Moore, 1967. Maestrichtien. Espèce type: D. mississipiensis Moore, 1967. 2. 1. 2 -Sous-famille: Bourgueticrininae Roux, 1978.

, Proxistèle peu développé. Fixation par rhizoïdes issus des columnales les plus distales. Crétacé supérieur-Actuel, Nombre de bras fixé à 5

:. D. Espèce-t~ and . Perrier, , p.1883

?. Genre, Conocrinus d'Orbigny, 1850. Danien-Actuel

, Espèce t~: C. thorenti (d'Archiac, 1846)

?. Genre, Bourgueticrinus d'Orbigny, 1840. Danien-Actuel

, Espèce type: B. ellipticus (Miller, 1821)

, Nombre de bras fixé à 20. I Br. 2 axillaire. Coupe dorsale faisant la transition entre le pédoncule et la couronne de bras sans constituer une unité morphologique propre, 1898.

*. ?-genre, , 1917.

, Espèce t~ : M. recuperatus (Perrier, 1885)

?. Genre, Genre : Paleobathycrinus Roux, 1978. Danien. Espèce type: P. windi, 1912.

, Présence d'une centrodorsale s'articulant avec le pédoncule par une synarthrie. Basales souvent très réduites, Thiolliericrinidae Jaekel, 1918.

?. Genre, Thiolliericrinus Etallon, 1859. Malrn-Néocomien. Espèce type: T.faveri, 1879.

?. Genre, Burdigalocrinus Jaekel, 1918. Malrn-Néocomien. Espèce type: P. windi, 1961.

?. Genre, Loriolicrinus Jaekel, 1918. Malrn. Espèce type : L. insuetus, 1890.

. Iii--ordre, Crinoïdes pourvus d'un pédoncule de taille variable, souvent court ou même absent (formes sessiles). Pas de cirres, Cyrtocrinida Sieverts-Doreck, 1953.

, De nombreuses espèces fossiles ne sont connues que par des columnales isolées ou des fragments de pédoncule. Ces pièces sont généralement rapportées par convention au genre Cyclocrinus d'Orbigny, 1850. 1. 1 -Famille : Sclerocrinidae Jaekel, Le sous-ordre des Cyrtocrinina regroupe les formes pourvues d'un pédoncule, 1918.

?. Genre, Sclerocrinus Jaekel, 1891. ?Genre: Pilocrinus Jaekel, 1907.

?. Genre, Cyrtocrinus Jaekel, 1891. ? Genre 0 : Hemicrinus d'Orbigny, p.1850

*. ?-genre, Gymnocrinus de Loriol, 1879. Jurassique supérieur -Actuel

?. Genre, Phyllocrinus d'Orbigny, 1850. ? Genre : Pyramidocrinus Remes, 1913. ?Genre: Apsidocrinus Jaekel, 1907. ? Genre : Psalidocrinus Remes, 1913.

, Nombre d'internodales fréquemment à 7. La section transversale du pédoncule est pentagonale. L'ornementation du pédoncule est légère. L'ensemble des caractères morphologiques est variable, M. serratus 5 b -nombre de bras compris généralement entre 40 et 70 avec 5 à 10 II Br. (mode à 7); 9 à 26 III Br. (mode à 13)

. Iii-br, Nombre d'internodales fréquemment à 9 voire 10. La section transversale du pédoncule est pentagonale à subpentagonale

. .. , L'ornementation du pédoncule fortement variable passe de fonnes lisses à très carènées. L'ensemble des caractères morphologiques sont fortement variables

M. Levii,

. Ii-br, Nombre d'internodales fréquemment à 7. La section transversale du pédoncule est arrondie

, Nombre d'internodales fréquemment à 11. La section transversale du pédoncule est étoilée à subpentagonale. Le pédoncule a tendance à être lisse. les caractères morphologiques externes sont dans l'ensemble peu variables, Le nombre d'ossicules par série brachiale varie énormément. Le nombre de créneaux maximum varie de 12 à 15 (mode à 14) pour les symplexies et de 8 à 12 (mode à 12) pour les synostoses. Le nombre de dichotomies brachiales atteint rarement cinq : gradient M etacrinus interruptus

. Ii-br, Le pédoncule s'orne d'une carène nette et vive. les caractères morphologiques externes sont dans l'ensemble peu variables

. Iii-br, Nombre d'internodales fréquemment à 10. La section transversale du pédoncule est pentagonale. L'ornementation du pédoncule est variable. les caractères morphologiques externes sont variables

. Ii-br, Le pédoncule s'orne de quelques tubercules qui peuvent parfois former une fine carène. les caractères morphologiques externes sont fortement variables, vol.1, p.0

. Iii-br, Nombre d'internodales fréquemment à 13. La section transversale du pédoncule est étoilée à subpentagonale. Le pédoncule est lisse. les caractères morphologiques externes sont constants

. Iii-br, Nombre d'internodales fréquemment à 13. La section transversale du pédoncule est étoilée à pentagonale. Le pédoncule présente différents types d'ornementation. les caractères morphologiques externes sont variables

. Iii-br, Nombre d'internodales fréquemment à 6 et à 8. La section transversale du pédoncule est pentagonale à subcirculaire. Le pédoncule est lisse. Les caractères morphologiques externes sont constants, p.13

, La section transversale du pédoncule est très étoilée. L'ornementation variable qui passe d'un type lisse à carèné. Les zones pétaloïdes des symplexies sont lancéolées à très lancéolées. Le lumen des synostoses est pentalobé. La couronne de bras possèdent cinq voire six dichotomies, Section transversale des columnales montrant des zones pétaloïdes lancéolées sans réseau stéréomique à maille losangiques

, Pédoncule lisse de section transversale pentagonale à subcirculaire. Bras peu nombreux mais supérieur à 15. Séries brachiales toujours réduites à deux pièces unies par synostoses : gradient Diplocrinus alternicirrus

. .. Localisation, E. Stations, and . Sont, Rypalocrinus Cette clef sert à déterminer rapidement les individus. Toutefois, avant de créer une nouvelle espèce, il est nécessaire de bien comparer tous les paramètres avec ceux des espèces déjà existantes et ce, à cause de la grande variabilité intraspécifique. Cette variabilité entraine bien souvent une multiplication des espèces

, -la largeur de la zone pétaloïde (lzp) et celle de la zone interpétaloïde (lzip)

, Afin de comparer les différents individus entre eux, j'ai pris le rapport longueur sur largeur

. St, , p.135

. St, , p.135

. St, , p.135

. St, , p.105

. St, , p.105

. St, , p.105

. St, , p.105

. St, , p.105

. St, , vol.5634

. St, , vol.4934

. St, , p.3102

. St, , vol.5577

. St,

. St, , vol.5367

. St, , vol.4934

. St, , vol.4934

. St, , vol.4934

. St, , vol.4934

. St, , vol.4934

. St, , vol.493

, DESCRIPTION DES TAXONS FOSSILES Isocrinus tuberculatus (Miller, 1821) synonymie (limitée aux références importantes)

, Pentacrinites tuberculatus Miller 1845 -Pentacrinus crassus (pars), Desor 1884 -Pentacrinus tuberculatus, de Loriol

, Les angles sont peu saillants. La surface des columnales est couverte de tubercules. Les pédoncules sont souvent de forte taille, le diamètre maximal pouvant atteindre 20 mm. Le nombre d'intemodales par nodotaxis mature est compris entre 8 et 10. Les surfaces articulaires des symplexies sont pentagonales. Les aréolas des symplexies sont lançéolées. Le crenularium est bien développé. Les créneaux sont massifs (leur nombre est compris entre 22 et 25) réduisant ainsi la zone interpétaloïde en un très fin sillon, La section transversale du pédoncule est légèrement étoilée en partie proximale et pentagonale en partie distale

, Bien que peu épaisses, les columnales sont hétérométriques. Le nombre d'intemodales par nodotaxis mature se localise entre 7 et 9. L'insertion cirrale est ovale et occupe presque toute la largeur de l'article. Les surfaces articulaires des symplexies sont pentagonales. Les aréolas des zones pétaloïdes sont lançéolées. Les zones interpétaloïdes sont réduites en un fin sillon qui va en s'évasant à l'extérieur. Le crenularium est bien développé, La section transversale du pédoncule est étoilée dans les parties proximales, pentagonale dans les parties distales. Les angles sont peu saillants

, La section transversale du pédoncule est très étoilée en partie proximale et très fortement étoilée en partie distale. Les angles sont tranchants. Très souvent les intemodales portent au centre de leur face une

, Les créneaux sont nombreux (supérieurs à 28) et petits. Le canal axial est circulaire . Isocrinus subsulcatus (Munster 1831) synonymie (limitée aux références importantes). 1831 -Pentacrinus subsulcatus Munster. 1850 -Pentacrinus laevis, d'Orbigny. 1879 -Pentacrinus subsulcatus, de Loriol. 1867 -Pentacrinus subsulcatus, Dumortier. 1869 -Pentacrinus scalaris, Dumortier. 1886 -Pentacrinus subsulcatus, de Loriol. 1889 -Pentacrinus subsulcatus, de Loriol. diamètre pédonculaire dépasse fréquemment 10 mm. Le nombre d'intemodales par nodotaxis mature est compris entre 13 et 14. Une petite dépression s'individualise sur chaque face, près des angles. Les columnales sont très souvent lisses, quelque fois quelques petits tubercules peuvent apparaître. L'insertion cirrale des nodales est ovale et n'affecte aucune intemodale. Les surfaces articulaires des symplexies sont étoilées. Les aréolas des zones pétaloïdes sont lancéolées. Les zones interpétaloïdes sont réduites à un fin sillon. Le crenularium est bien développé et le nombre de créneaux est important. Le canal axial est petit et circulaire, La surface articulaire des symplexies est très étoilée. Les aréolas des zones pétaloïdes sont lançéolées. Le crenularium externe est bien développé alors que l'interne est inéxistant

, Annexe E lsocrinus jurensis, p.1852

, 1850 -Pentacrinus vulgaris d'Orbigny. 1852 -Pentacrinus jurensis ,Quensdedt. 1886 -Pentacrinus jurensis, de Loriol. 1890 -Pentacrinus jurensis, Synonymie (limitée aux références importantes

, Le nombre d'intemodales par nodotaxis mature est compris entre 8 et 10. Les surfaces articulaires sont très étoilées. Les aréolas des zones pétaloïdes sont fortement lancéolées à lancéolées. Les zones interpétaloïdes peuvent être réduites ou larges. De nombreux petits créneaux forment le crenularium. Le canal axial est petit et circulaire. Les surfaces articulaires des synostoses sont également étoilées. Les zones pétaloïdes sont séparées par des zones interpétaloïdes plus ou moins larges. Le crenularium est souvent peu développé. Chladocrinus basaltiformis (Miller, 1831) synonymie (limitée aux références importantes). 1821 -Pentacrinus basaltiformis Miller. 1836 -Chladocrinus basaltiformis, La section transversale du pédoncule est fortement étoilée en partie proximale et très fortement étoilée à étoilée en partie distale. Les faces des columnales sont plus ou moins évidées et les angles sont plus ou moins aigus

, Certaines internodales sont lisses, d'autres possèdent quelques tubercules situés au centre des faces et enfin d'autres ont une fine carène qui se développe sur les faces latérales des ossicules. Le diamètre pédonculaire varie entre 3 et 12 mm. Les columnales plutôt plates se caractérisent par une très forte hétérométrie. Le nombre d'internodales par nodotaxis mature est généralement compris entre 15 et 18. Cette espèce se caractérise très souvent par une importante variabilité intraspécifique. Les surfaces articulaires des symplexies sont étoilées. Les aréolas des zones pétaloïdes sont lancéolées. Les zones interpétaloïdes sont réduites en un fin sillon. De nombreux petits créneaux (20-22) forment le crenularium. Le nombre de créneaux augmente en fonction de l'accroissement de la taille des individus. Le canal axial est petit et circulaire. Les surfaces articulaires des synostoses sont également étoilées. Les zones pétaloïdes sont séparées par un fin sillon interpétaloïde. Balanocrinus subteroides (Quenstedt, 1858) synonymie (limitée aux références importantes, La forme du pédoncule est étoilée pour les parties proximales et subpentagonale pour les parties distales. Les arêtes sont anguleuses

, Le crenularium a tendance à prendre une disposition radiale. Le nombre de créneaux varie suivant le diamètre du pédoncule (20-25) et à taille égale, il est plus élevé que celui des C. basaltiformis. Les zones interpétaloïdes sont réduites en un très fin sillon. Les synostoses sont circulaires et seuls quelques créneaux s'individualisent sur le pourtour de la pièce. Il existe également des articulations multiradiées. Les créneaux sont fins, nombreux (16 à 36) et ils occupent la moitié voire le trois-quart de la surface articulaire. Le canal axial se devine parfois et tend à prendre une fome pentalobée. Il pourrait s'agir des columnales distales de B. subteroides et non celles de Millericrinida, Le diamètre maximal du pédoncule atteint rarement 5 mm, la moyenne se situant aux environs de 2 à 3 mm. Les columnales possèdent une section transversale circulaire voire subpentagonale, 1988.

. Rasmussen, , 1978.