Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Devenir maître d'apprentissage : configurations et affordances pour construire sa pratique tutorale en entreprise

Résumé : Notre travail s’intéresse aux maîtres d’apprentissage de l’enseignement supérieur et à la façon dont ils débutent dans cette fonction. En France, ceux qui occupent la mission de tuteur sont peu formés et les formations qui leurs sont proposées sont souvent de courte durée (1 journée). De même les prescriptions institutionnelles restent relativement floues, mentionnant peu le tuteur. Il semble dès lors que cette fonction s’apprenne très largement sur le tas. Notre objectif est ainsi de comprendre les pratiques formatives des tuteurs débutants et notamment, la façon dont les interactions et les relations que ces derniers vont voiravec d’autres acteurs (du monde scolaire, professionnel ou autre) vont les aider à construire leur pratique.Ce travail est construit à partir d’une enquête de terrain d’une année et d’un corpus caractérisé par une multiplicité de modes de production de données (observations participantes, captations audio et vidéo, entretiens, collecte de documents, etc.). Il prend la forme de trois études de cas dont le but est de comprendre comment se met en place une configuration tutorale (d’après Elias, 1981) et la façon dont cette configuration crée des affordances (Billett 1995, 2011), c’est à dire des opportunités d’apprentissage pour le tuteur débutant, dont il peut se saisir afin de construire sa pratique.Une analyse des prescriptions institutionnelles sur le tutorat et le rôle du maître d’apprentissage nous conduit à montrer que celui-ci occupe une place secondaire dans les discours institutionnels plutôt focalisés sur l’apprenti et adressés à ces derniers ou aux employeurs. De plus, les prescriptions se font à plusieurs niveaux (de la loi à l’école) et cela constitue un millefeuille de prescriptions qui restent floues et hétérogènes. Enfin, c’est une configuration tutorale relativement figée, incluant seulement trois acteurs (apprenti / MAP ou employeur / tuteur-école ou école) qui est la plupart du temps présentée.L’analyse de nos cas est réalisée en croisant deux niveaux : le niveau local et le niveau global. Il s’agit d’une part d’appréhender les interactions récurrentes et les relations qui se mettent en place dans le temps long et d’autre part, la façon dont les acteurs interagissent et se coordonnent dans des interactions et situations locales. Cela nous permet de documenter la façon dont une configuration tutorale émerge et se met en place dans le temps long, mais aussi la façon dont elle est localement consolidée ou au contraire bouleversée. Ces analyses nous permettent de mettre en avant que là où l’on a l’habitude de penser un duo tuteur-apprenti, il y a en réalité un réseau d’acteurs aux profils, objectifs et caractéristiques variés qui se crée dans le but d’accompagner l’apprenti. Cette configuration tutorale est dynamique et varie selon les contextes. Elle peut être constituée, outre l’apprenti et son tuteur, par des acteurs de la place de travail (hiérarchie, collègues, etc.), des acteurs de l’école (tuteurs-école, enseignants) ou encore des acteurs de la sphère familiale, amicale, etc. Chaque acteur de cette configuration a ses enjeux propres qui contribuent à orienter sa mise en place et son évolution dans le temps. Nos analyses montrent que cette évolution peut se faire en faveur de l’appropriation par le tuteur de son rôle. La configuration est, en effet, génératriced’affordances pour le maître d’apprentissage débutant, dont ce dernier peut se saisir afin de développer sa pratique tutorale. Ces affordances peuvent prendre des formes diverses (aide directe, inclusion à un collectif tutoral, échanges sur la pratique tutorale, etc.). Elles ne sont actualisées comme ressources que parce que le tuteur débutant s’en saisit, les rendant ainsi pertinentes pour sa pratique.Ces analyses nous conduisent à formuler des préconisations en vue d’améliorer la formation et l’information des tuteurs, notamment dans le cadre du travail d’ingénierie de formation actuellement mené par le CFA Formasup ARL.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02309613
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, November 29, 2019 - 2:25:58 PM
Last modification on : Tuesday, May 12, 2020 - 3:56:13 PM

File

these_internet_peycelon_m.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02309613, version 2

Collections

Citation

Marine Peycelon. Devenir maître d'apprentissage : configurations et affordances pour construire sa pratique tutorale en entreprise. Education. Université de Lyon, 2018. Français. ⟨NNT : 2018LYSE2094⟩. ⟨tel-02309613v2⟩

Share

Metrics

Record views

297

Files downloads

173