Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Les valeurs éducatives des arts attribuées par de grandes approches de la culture occidentale et chinoise, par rapport à une configuration « bipolaire » ou « tripolaire »

Résumé : Cette thèse se situe dans la perspective de la philosophie de l’éducation et de l’art. Elle propose d’aborder, au travers de grands textes issus de la philosophie et de l’esthétique, la question des valeurs éducatives des arts. Cette question est ici considérée dans une perspective comparative et historique entre la culture chinoise et la culture occidentale. Le critère de comparaison, notamment inféré depuis des données de la mythologie chinoise et/ou de la Grèce ancienne, est celui d’approches soit « binaires », fondées sur deux pôles, ce que nous qualifions aussi de « bipolaire », soit « ternaires » ou « tripolaires », avec le rôle d’un Tiers, d’un « milieu ». La problématique ainsi retenue est la suivante :Quelles sont les valeurs éducatives des arts attribuées par de grandes approches de la culture occidentale et chinoise, par rapport à une configuration « bipolaire » ou « tripolaire » ?Au niveau historique, pour chaque culture, deux périodes jugées « significatives » dans le cadre de la philosophie de l’éducation esthétique/artistique ont été retenues. La première période correspond à l’Antiquité. Pour la chine, il s’agit de l’époque des Printemps et Automnes (771 à 476 av. J.-C.), pendant laquelle sont nés les courants philosophiques du confucianismeet du taoïsme. Pour l’Occident, il s’agit de la pensée grecque telle qu’elle est soulignée par Platon et Aristote. La seconde période, ne correspond pas à une synchronie entre la Chine et l’Occident. En revanche, elle se traduit dans un cas comme dans l’autre, par une profonde réforme des valeurs éducatives des arts. Cette réforme correspond pour l’Occident aux Lumières, notamment allemandes, par exemple avec la naissance, au XVIIIe siècle, de l’esthétique sous la plume de Baumgarten. Si la Chine était restée en phase avec la tradition de l’époque des Printemps et Automnes, il fallut attendre l’époque républicaine, à partir de 1919, pour que cette réforme se produise, précisément sous l’influence d’intellectuels chinois qui introduisirent de nouvelles conceptions très influencées par les Lumières européennes.Tel est le parcours historique que propose cette thèse, pour revenir finalement à la question de sa démarche comparative sur la base du « binaire » ou du « ternaire », base sur laquelle oscille l’ensemble du corpus présenté, tant en Chine qu’en Occident. Cette double configuration, repérée au centre des axiologies ici présentées, se prête ainsi, au-delà des valeurs éducatives des arts, à articuler un opérateur comparatif « transculturel » dont la proposition et l’essai constituent l’originalité de cette thèse au regard des approches sino-occidentales.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [462 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02292915
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, September 20, 2019 - 1:03:08 PM
Last modification on : Tuesday, April 28, 2020 - 5:00:03 PM
Document(s) archivé(s) le : Sunday, February 9, 2020 - 2:46:13 AM

File

these_intranet_shi_w.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02292915, version 1

Citation

Wen Shi. Les valeurs éducatives des arts attribuées par de grandes approches de la culture occidentale et chinoise, par rapport à une configuration « bipolaire » ou « tripolaire ». Education. Université de Lyon, 2018. Français. ⟨NNT : 2018LYSE2020⟩. ⟨tel-02292915⟩

Share

Metrics

Record views

147

Files downloads

101