Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Les "marnes bleues" à nodules barytiques du Gargasien et de l'Albien de la fosse Vocontienne (sud-est de la France) : étude géochimique et minéralogique‎. Héritage, diagenèse, hydrothermalisme

Résumé : Les niveaux gargasiens et albiens du bassin vocontien (Sud-Est de la France) sont constitués par des marnes sombres dénommées "Marnes Bleues". Elles renferment en de nombreux points, des nodules barytiques qui ont été étudiés par PAILLERET (1983). Une étude minéralogique, granulométrique et géochimique est effectuée sur dix coupes, de situations géographiques et d’âges différents. La minéralogie des argiles est dominée par l’héritage, et elle permet de différencier trois périodes. - Gargasien – Albien inférieur : l’illite est dominante ; - Albien moyen : les smectites prennent le pas sur l’illite ; - Albien supérieur : les smectites dominent toujours, mais il apparaît une proportion importante de kaolinite. Ces observations sont comparées avec celles de BROSSE (1982) sur les black shales gargaso-albiens de l’Atlantique Central. Un certain nombre d’indices minéralogiques et de relations entre la minéralogie et la géochimie des marnes nous font envisager une origine diagénétique pour certains minéraux : la chlorite, le quartz et certains minéraux entourés d’une auréole de lattes. Il n’existe pas de variations minéralogiques et/ou géochimiques importantes dans les horizons à nodules barytiques. Cependant dans les niveaux à nodules de l’Albien moyen et supérieur, la teneur en Ba est anormalement élevée et se traduit systématiquement par la présence de cristaux de barite (de l’ordre de 1 micron) dans l’encaissant. L’étude granulométrique couplée aux résultats de l’analyse minéralogique permet de construire un modèle pour expliquer les différents types de croissances des nodules barytiques. Les teneurs anormales en Ba ne sont pas d’origine détritique : il n’existe aucune relation entre la teneur en Ba dans la roche totale ou la fraction argileuse et la proportion en smectites ou en illites des marnes. Tant que les teneurs en Ba restent faibles, une corrélation avec les quantités de silice biogénique permet de retenir une origine diagénétique pour cet élément. Mais cette relation disparait lorsque les teneurs sont très élevées. Seule l’hypothèse d’une origine hydrothermale peut alors être avancée. Des découvertes récentes (PAULL et al. ; 1984) sur un hydrothermalisme "froid" donnent un nouvel éclairage à ce problème.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [214 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02277626
Contributor : Sophie Passot <>
Submitted on : Tuesday, September 3, 2019 - 5:21:58 PM
Last modification on : Thursday, November 21, 2019 - 2:13:44 AM
Document(s) archivé(s) le : Wednesday, February 5, 2020 - 9:09:50 PM

File

These_S_Hite-Prat_1985_UCBL.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02277626, version 1

Collections

Citation

Sophie Hite Prat. Les "marnes bleues" à nodules barytiques du Gargasien et de l'Albien de la fosse Vocontienne (sud-est de la France) : étude géochimique et minéralogique‎. Héritage, diagenèse, hydrothermalisme. Sciences de la Terre. Université Claude Bernard - Lyon 1, 1985. Français. ⟨tel-02277626⟩

Share

Metrics

Record views

73

Files downloads

25