Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Les formations carbonatées de la séquence ptérocérienne (Kimméridgien pars) dans le Jura francais et les régions voisines

Résumé : L’analyse détaillée des ensembles carbonatés kimméridgiens du domaine jurassien, qui a été entreprise par P. BERNIER (1985) pour le jura méridional, connait son achèvement dans le cadre de ce travail. Elle a permis d’établir une nouvelle nomenclature des formations kimméridgiennes du Jura français et de les intégrer dans un schéma stratigraphique assez précis, malgré la pauvreté des arguments paléontologiques. Ces formations s’enchainent dans le temps suivant trois séquences majeures, dont la reconnaissance est possible, non seulement sur la plate-forme jurassienne, mais également dans le bassin nord-téthysien. La séquence séquanienne s’achève au toit de la zone à Platynota (Kimméridgien basal) par une discontinuité U0. Le sommet de cette séquence est caractérisé au Nord par le dépôt des Calcaires de Besançon (faciès fins de plate-forme protégée de type interne) et au Sud par les Calcaires d’Aranc, ensemble oncolithique, qui constitue un seuil situé sur la bordure nord-ouest de la Haute-Chaine. La séquence ptérocérienne contribue tout d’abord à l’installation d’une vasière sur le domaine jurassien, limitée au Sud par le seuil oncolithique. Elle est caractérisée par une sédimentation calcaréo-argileuse, riche en faune (Calcaires et Marnes de Chargey), puis une sédimentation carbonatée de milieu pararécifal protégé (Calcaires de Matafelon). L’extension maximale de cette vasière, soulignée par l’épisode des Marnes de Rang, est corrélé avec les récurrences marneuses de la zone à Divisum observables dans le bassin du Sud-Est. Les faciès variés, qui succèdent aux Calcaires de Matafelon, expriment une structuration de la plate-forme. L’installation, sur le faisceau salinois, d’un haut-fond, siège d’une sédimentation de type tidal (Calcaires de la Loue ; Tidalites d’Arc-sous-Cicon), partage l’ancienne vasière en deux sous-bassins où se développent des calcaires blancs de plate-forme interne : les Calcaires des Fins au Nord et les Calcaires de Chougeat au Sud. Dans le Jura septentrional, la séquence virgulienne est marquée par une recrudescence des faciès marneux, au contact d’une importante surface de discontinuité U5 (Calcaires et Marnes de Savoyeux). En revanche, au Sud la monotonie des faciès ne permet que difficilement la distinction de cette séquence majeure. Elle se traduit par le dépôt de faciès riches en algues : les Calcaires de Foncine-le-Bas. Sur la Haute-Chaine, aux environs de Nantua et Oyonnax, l’ancien seuil oncolithique est soumis, pendant ce temps, à une sédimentation biodétritique, voire oolithique (Calcaires d’Oyonnax, Couches de Prapont inférieures) affectée toutefois d’incursions marines occasionnelles marquées par le dépôt de faciès à ammonites (Couches à Céphalopodes).
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [254 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02276580
Contributor : Sophie Passot <>
Submitted on : Monday, September 2, 2019 - 7:41:50 PM
Last modification on : Thursday, November 21, 2019 - 2:11:02 AM
Document(s) archivé(s) le : Wednesday, February 5, 2020 - 12:09:18 PM

File

These_T_Chevallier_1986_UCBL.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02276580, version 1

Collections

Citation

Thierry Chevallier. Les formations carbonatées de la séquence ptérocérienne (Kimméridgien pars) dans le Jura francais et les régions voisines. Stratigraphie. Université Claude Bernard - Lyon 1, 1986. Français. ⟨tel-02276580⟩

Share

Metrics

Record views

48

Files downloads

81