, Histoire de la vie de H. Maubert, op. cit, p.35

, Henri Crouzaz de Mézery, né en 1716 marié à Suzanne Bergier. Son fils Benjamin épouse Isabelle de Montolieu

. Sinner-(jean-rodolphe, Voyage historique et littéraire dans la Suisse occidentale, 1787, p.181

, Extrait tiré de musees.lausanne, notice sur Henri Crousaz de Mézery

. Lamuniere-(jaques, « Les manèges de Lausanne », Revue historique vaudoise, vol.53, p.159, 1945.

. Agk and . Corr, , vol.13, p.1761

, MJ, p.5

. Van-helmont, Dictionnaire d'héraldique illustré, Article 23313 « Maubert » et 18033 « de Gouvetz », vol.2, 1992.

. Ibid,

. Agk and . Corr, , vol.13

, AD, 12881, Genealogica Maubert de Gouvest, p.2961

, Histoire de la vie de H. Maubert, op. cit, p.19

, MJ, p.6

. Ibid,

. Ibid, , p.10

. Agk and . Corr, , vol.13

. Ibid,

, MJ, p.27

, Soldat et écrivain militaire, il est le protégé de Frédéric II de Prusse. En 1758, il rejoint Frédéric II à Breslau et devient major. Il est également connu sous le pseudonyme de Quintus Icilius

. Guischardt-(charles, Mémoires militaires sur les Grecs et les Romains, La Haye, P. de Hondt, vol.2, p.1758

M. De-gouvest-(jean-henri, Mémoires militaires sur les Anciens, ou idée précise de tout ce que les Anciens ont écrit relativement sur l'Art militaire, recueillis et mises en ordre par M. Maubert de Gouvest, A Utrecht

, Journal des Savants, op. cit, pp.538-542

. Ibid,

. Ibid,

M. De-gouvest-(jean-henri, La paix générale, ou considérations du docteur Man'lover d'Oxfordt, mises en françois par Maubert de Gouvest

, MJ, p.52

M. De-gouvest-(jean-henri, La pure vérité

, Denkwürdigkeiten des Freiherrn Achatz von der Asseburg, p.211, 1842.

, MJ, p.51

, La crise de la conscience européenne, p.40

. Israel-(jonathan, Les Lumières radicales. La Philosophie, Spinoza et la naissance de la modernité, vol.935, pp.1650-1750, 2005.

. M. Goulemot-(jean and . Oster, Gens de lettres écrivains et Bohèmes, l'imaginaire littéraire 1630-1900, 1992.

. Burrows-(simon, Blackmail, Scandal, and Revolution : London's French Libellistes, vol.256, p.17, 1994.

. Hermann-(christian, , p.126

). Fumaroli-(marc and . La, République des lettres, l'Université et la grammaire, CIV, issue.2, pp.463-474, 2004.

. Cavaille-(jean-pierre, Le paladin de la République des lettres contre l'épouvantail des sciences sociales », Les Dossiers du Grihl, vol.3, p.388, 2007.

, Lenoir (1774-1775) et Albert (1775-1776) seront à la fois directeurs de la Librairie et lieutenants généraux de police -cf. MINOIS (George), Censure et culture sous l'Ancien Régime, Ces deux administrations sont entièrement distinctes. Elles ne sont unies qu'entre 1763 et 1776, lorsque Sartine (1763-1774), p.199

, Réorganisé sous l'impulsion du Pape Benoît XIV, pape de 1740 à 1758, par la bulle Sollicita ac provida du 9 juillet 1753, l'Index est nouvellement rédigé en 1757

). Maire-(catherine and «. Lumières, Index : le tournant de la double censure de l'Encyclopédie en 1759 », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 42 | avril 2007, mis en ligne le 30 avril 2010, consulté le 14 mai, p.2, 2018.

, « L'opinion au dix-huitième siècle », La fin du dix-huitième siècle, p.2

. Binoche-(bertrand)-dir, L'opinion publique dans l, Europe des Lumières : Stratégies et concepts, p.7, 2013.

). Caro-(edme-marie and «. , opinion au dix-huitième siècle », La fin du dix-huitième siècle, op. cit, vol.258, p.p

, MJ, p.5

. Goodman-(dena, The Republic of Letters : a Cultural History of the French Enlightenment, p.1, 1994.

, Histoire et Dictionnaire du temps des Lumières, vol.1722, 1995.

. Paquot-(thierry, L'espace public, vol.128, 2009.

, Sous la direction de ROCHE (Daniel) et FERRONE (Vincenzo), Le monde des Lumières, op. cit, pp.288-289

. Ibid,

. Ibid, , p.248

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, , p.iij

. Maubert-de-gouvest, C. Testament-politique-du-chevalier-de-walpoole, and . Orford,

. Zalamansky-(henri, L'étude des contenus, étape fondamentale d'une sociologie de la littérature contemporaine, in Le littéraire et le social, éléments pour une sociologie de la littérature, sous la direction de Robert Escarpit, p.124, 1970.

, L'invention de l'intellectuel, p.35

. Correspondance-littéraire-de-grimm, , p.320, 1829.

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot,

. Ibid, , vol.348, p.144

. Cf, L. De-gouvest, and . Pucelle, Orléans Poëme héroi-comique en 18 chants nouvelle édition augmentée d'une épître du père Grisbourdon à Mr de Voltaire, et d'un Jugement sur le poëme de la Pucelle à M***, p.1775

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, , pp.97-98

. Ibid, Jetant un regard retrospectif sur cette production littéraire en terre germanique, Madame de Staël écrira : « on peut juger par la quantité d'ouvrages qui se vendent à, p.241

, Mémoires du temps ou Recueil des gazetins de Bruxelles, Tome 1 er, p.1760

. Maubert-de-gouvest, Testament politique du cardinal Jules Alberoni

L. Maubert-de-gouvest and . Fortune,

H. Maubert-de-gouvest, , pp.1754-1755, 1757.

L. Maubert-de-gouvest, . 'illustre-paysan-ou-vie, D. De, and . Moginié,

. Maubert-de-gouvest, Mémoires militaires sur les Anciens, op. cit, p.1762

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, , pp.1766-1768

. Cf, , pp.508-535

, BARBIER (Frédéric), « La librairie allemande comme modèle ? », in MOLLIER (Jean-Yves), dir. Les mutations du livre et de l'édition dans le monde du XVIIIe siècle à l'an, p.36, 2000.

G. Stenger-(, L'affaire des Cacouacs : trois pamphlets contre les philosophes des Lumières, op. cit, p.7

. Hyacinthe-sigismond, Gerdil né en 1718, suit des études à Thonon et fait ses premiers pas dans la religion chez les Barnabites en 1734.Il est ordonné prêtre en 1741 puis s'adonne à l'enseignement. Il poursuit sa carrière religieuse en Italie où il devient évêque, puis cardinal. Il exerce ensuite en Savoie, puis est enfin nommé préfet de la congrégation de l

. Hampson-(norman, Le siècle des Lumières, p.30

, Les ennemis des philosophes, pp.7-8, 2000.

. Benrekassa-(georges, « Les Lumières : philosophie impure ?, Revue des sciences humaines, n°182, pp.31-44, 1981.

. Verniere-(paul, Lumières ou clair-obscur, vol.355, 1987.

, Dictionnaire des anti-Lumières et des antiphilosophes : (France, p.11, 2017.

P. De-meyzieu and . Ecole-militaire-»-de-l'encyclopédie,

. Roche-(daniel, La France des Lumières, p.382, 1993.

C. Grimm and . Littéraire, , vol.15, p.259

, La pédagogie en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, SNYDERS (Georges), p.349

. Grandière-(marcel, L'Idéal pédagogique en France au dix-huitième siècle, p.218

L. A. De-caradeuc and . Chalotais, Louis-René), Essai d'éducation nationale, ou plan d'étude pour la jeunesse, p.1763

F. Mercure-de, , p.76

. May-(georges, Le dilemme du roman au XVIIIe siècle : étude sur les rapports du roman et de la critique, pp.1715-1761, 1963.

. Boileau-despreaux, Nicolas), Les oeuvres de M. Boileau Despréaux avec des éclaircissements historiques, nouvelle édition, p.224

. Lenglet-dufresnoy, De l'usage des romans où l'on fait voir leur utilité et leurs différents caractères, p.1734

. Bougeant-(guillaume-hyacinthe, Voyage merveilleux du prince Pan-Férédin dans la Romancie, p.1735

. Poree-(charles, De Libris qui vulgo dicuntur romanenses, Apud Marcum Bordelet, vol.51, p.1737

. Weil-(françoise, L'interdiction du roman et la Librairie 1728-1750, vol.649, 1986.

. Jacquin-(armand-pierre, Entretiens sur les romans, ouvrage moral et critique, vol.396, p.1755

. Coulet-(henri, PELCKMANS (Paul), éd., L'épreuve du lecteur : livres et lectures dans le roman d'Ancien Régime, p.175, 1995.

. Ibid,

. Lesuire-(robert-martin, L'aventurier français ou Mémoires de Grégoire de Merveil

C. Goldoni-(, L'aventurier honnête, 1751, rééd, 1996.

. Lesage-(alain-rené, Gil Blas de Santillane, pp.1715-1735

. Lesage-(alain-rené, Le bachelier de Salamanque ou Mémoires et aventures de Don Chérubin de la Ronda, p.1736

. May-(georges, Le dilemme du roman au XVIIIe siècle : étude sur les rapports du roman et de la critique, pp.1715-1761

. Demoris-(rené, Le roman à la première personne, vol.509, 2002.

. Stroev-(alexandre, Les aventuriers des Lumières, p.123

. De-torres and . Villaroel, Vida, scendencia, nacimiento, crianza y aventuras del doctor D. Diego de Torres Villaroel, vol.399, p.1789

, Les lettres chérakéesiennes, mises en françois de la traduction italienne, par J.-J. Rufus, Sauvage Européen, Rome, de l'Imprimerie du Collège de la Propagande ; par ordre en forme de Brevet de sa Sainteté Clément XIII, vol.204

, Correspondance Littéraire Philosophique et Critique de Grimm et de Diderot depuis 1753 jusqu'en 1790, p.222

M. De-gouvest-(jean-henri, , p.31

L. Barbier, op. cit., t. II, pp.1278-1279

L. Querard and . France-littéraire, , p.628

, Les Lettres persanes

P. De-saint-foix, Lettres turques, revues, corrigées et augmentées, vol.1756, p.p

M. Boyer-(jean-baptiste and . Argens, Historique et Critique, Entre un Chinois Voyageur à Paris et ses Correspondans à la Chine, en Moscovie, en Perse et au Japon, A La Haye, Lettres Chinoises, ou Correspondance Philosophique, vol.5, p.p

, Lettres d'un péruvienne, A Peine, vol.337, p.1747

. Ibid, , vol.5, pp.16-1755

. Ibid, , vol.5, p.526

. Ibid, lettre 10713 à Marie de Vichy de Chamrond, vol.9, p.448

. Ibid, , vol.6

, Le chant de l'âne est un chant de La Pucelle qui n'est complet que dans cette édition

. «-l', éditeur de cette édition est le sieur Maubert, Ex-capucin

P. Nougaret, né en 1742 est l'auteur d'une importante oeuvre de plus de 140 ouvrages comme la Littérature renversée en 1775. A la fois romancier, auteur dramatique et poète. Il est proche de Restif de la Bretonne

. Rieger-(dietmar, Dynamique sociale et formes littéraires. De la société de cour à la misère des grandes villes, Etudes littéraires françaises, p.60, 1997.

A. De, L. A. Chesnaye, and . Bois, François-Alexandre), Dictionnaire militaire, op. cit, pp.970-971

R. Joumard and . De-linange, Après Genève et Hambourg il se réfugie en Hollande où il devient agent secret. Il rencontre ensuite le marquis de Langallerie, avec lequel il négocie des troupes auprès des corsaires de Madagascar

, Les espions des lumières. Actions secrètes et espionnage militaire sous Louis XV, éd. Nouveau Monde, p.88, 2013.

. Idéologie, E. Chantage, ». De-l'individu, and C. Genet-(stéphane, Désireux de prouver leur utilité, mais surtout de gagner des sommes importantes, les candidats sont prêts à tout. Comme l'écrit Ange Goudar, « il n'y eu jamais tant d'espions que lorsqu'on les pendit ; comme il falloit les récompenser dans la proportion du danger, cela les fit multiplier » 602. . La manne financière serait telle que de nombreux chevaliers de fortune auraient songé à faire carrière dans cette branche, Ce que les historiens anglo-saxons nomment « MICE (souris en anglais), décomposé ainsi : Money (argent), p.89

. Dans and . Vivier-de-candidats, Toute la difficulté pour les chevaliers de fortune réside donc dans l'approche de leur futur employeur. Ils doivent se glisser au plus près du pouvoir afin d'être recrutés et tenter de prouver que toute activité clandestine est pour eux une seconde nature. Cette espèce d'entretien d'embauche peut s'avérer ardue, comme le souligne Suzanne Roth, « on n'est pas nommé envoyé secret simplement parce qu'on le désire et qu'on se sent pour ce métier toute la subtilité

, Un aspect partriculier de l'espionnage dans la France du milieu du XVIIIe siècle mérite d'être rappelé : c'est celui d'espion ou de correspondant pour le « Secret du roi

. En-fondant-ce-service and X. V. Louis, observe une certaine forme d'autonomie par rapport à ses ministres, notamment celui des Affaires étrangères, organise une diplomatie parallèle. Créé à la suite de la guerre de Succession d'Autriche, le « Secret du roi » a comme première mission de favoriser l'accession du Prince de Conti

E. Dziembowski, . Kaunitz, . Eu, and F. De, Il ne s'agit bien évidemment pas du premier « cabinet noir » français. Louis XIV s'était déjà autorisé à mettre en place un service d'espionnage. D'après Julien Louis Vieillard, « on peut d'ailleurs considérer avec Wolfgang Krieger que le père Joseph, la fameuse « éminence grise » du cardinal de Richelieu, est [son] fondateur » 606 . La nouveauté réside dans l'organisation, vol.605

. Goudar-(ange, L'Espion français à Londres, op. cit, vol.1, p.8

A. De, L. A. Chesnaye, and . Bois, François-Alexandre), Dictionnaire militaire, op. cit, p.971

. Roth-(suzanne, Les aventuriers au XVIIIe siècle, op. cit, p.207

. Dziembowski-(edmond, La guerre de Sept Ans, p.116

. Vieillard-(julien and . Louis, « Le Secret du Roi, tentative de bureaucratisation des services secrets », Perspectives internationales, p.151, 2012.

W. Krieger-(, Services secrets : une histoire, des pharaons à la CIA, CNRS éditions, p.70, 2009.

. Vieillard-(julien and . Louis, « Le Secret du Roi, tentative de bureaucratisation des services secrets », Perspectives internationales, p.151, 2012.

M. Charles-françois-comte-de-broglie and . De, Ruffec est né en 1719. Militaire, il est aide de camp de son père le maréchal François-Marie de Broglie pendant une courte période. Il devient ensuite ambassadeur de Pologne en 1752. Lieutenant général en 1760, puis commandant en Franche-Comté entre 1761 et 1762, il est enfin gouverneur du Saumurois en 1770

. Jean-pierre, Tercier est né en 1704, il est premier commis aux Affaires étrangères jusqu'en 1759 d'où il est renvoyé, parallèlement il dirige le Secret dès 1757 et seconde de Broglie

. Kauffer-(rémi, Histoire mondiale des services secrets, vol.896, 2015.

P. De and L. Bély, Série XVIIIe siècle, vol.613, p.14, 2014.

, Une anthropologie historique du secret d'Etat contemporain, DEWERPE (Alain), vol.478, 1994.

, le marquis entre en conflit avec le chevalier de fortune au sujet de « la petite histoire

. Roth-(suzanne, Aventures et aventuriers au XVIIIe siècle, p.207

G. Casanova-(, Histoire de ma vie, p.292

. Hauc-(jean-claude, Aventuriers et libertins au siècle des Lumières, p.63

L. Carlet, Il entre comme volontaire dans le régiment de Conti en 1747, devient lieutenant l'année suivante et officier supérieur en 1750. En 1752, il part comme ingénieur dans les Indes orientales. Il écrit de nombreux ouvrages sur l'art militaire. Il participe à la guerre de Sept Ans dès 1757, dans l'armée de Westphalie et combat à Rosbach. Lieutenant-colonel des dragons en 1761, il est fait chevalier de l'ordre de Saint-Louis peu de temps après. Employé par de Broglie en 1763, on le retrouve en Angleterre entre 1765 et 1766. Il s'établit à Coblence et fait la campagne de 1792 en tant que maréchal de camp

M. Lever-(evelyne, Le Chevalier d'Eon, « une vie sans queue ni tête, 2009.

, Son brillant plaidoyer retient l'attention du marquis, qui intrigué, se renseigne sur lui. Vermond, son secrétaire, est chargé de l'approcher. Ecoutons l'auteur du mémoire judiciaire qui se plaît à raconter la rencontre : « Sa surprise fut si grande qu'il ne la pût cacher, en voyant au lieu d'un vieux Moine, un homme de trente ans tout autrement dessiné & figuré que n'est le Héros des Libelles » 625 . Vermond « imaginoit un de ces vieux Moines, qui ont contracté l'air maussade du Cloître » 626 et se trouve face à un Maubert tout rieur et amusé par sa surprise. Après un rapide entretien, un officier de la maison de l'ambassadeur vient transmettre une invitation à Maubert

. Il-va-de-soi and . Qu, un religieux apostat échappé d'un couvent français pourrait faire désordre à la table d'un serviteur du roi. Mais, rassuré par l'homme de confiance du marquis, le chevalier de fortune est reçu à dîner par l'ambassadeur, à Soleure, deux jours plus tard. Il y rencontre et est « l'objet de la curiosité et des politesses du Comte Neveu de l'Ambassadeur, du Président de Vergennes Mari de sa nièce, p.627

. Selon-le-chevalier-de-fortune, Chavigny se prend d'estime pour lui : « il agaça son convive, dont l'enjouement & la vivacité lui plurent beaucoup » 628 . Après dîner, la conversation continue, en privé, entre les deux hommes et reprend le lendemain. Durant leur entretien Chavigny fait une offre que Maubert peut difficilement refuser

, Chavigny ne s'avoue pas pour autant vaincu. Il lui propose de conserver sa nouvelle confession et d'accepter une pension de l'ambassade, ce qui ne l, Quelle aubaine pour Maubert, qui se voit offrir le rêve de tout aventurier : un poste officiel ! Ceui-ci, pourtant, p.20

. Ibid,

, MJ, p.19

. Ibid,

. Rouillé, Lors de leur rencontre : « De Bonnac ignorait les antécédents de Maubert

, MJ, p.19

M. François-armand-d'usson and . De, Bonnac est né en 1716. Il mène une carrière militaire dès 1738 puis choisit la voie diplomatique, probablement protégé par Madame de Pompadour. Entre 1751 et 1756, il est ambassadeur du roi de France à La Haye. Il épouse Marie-Louise Bidé de Grandville en 1740

. Coquelle-(pierre, « L'espionnage en Angleterre pendant la guerre de Sept Ans, p.509, 1900.

. Coquelle-(pierre, L'alliance franco-hollandaise contre l'Angleterre, 1735-1788 : d'après les documents inédits des archives du Ministère des affaires étrangères, Plon-Nourrit et cie, p.149, 1901.

, Cette version des faits a souvent été niée par le premier intéressé. Durant son trajet jusqu'à Londres, Maubert se défend d'avoir rencontré qui que ce soit à part La Beaumelle à Amsterdam et Joncourt à La Haye 637 . Sur un ton rempli d'humour, Maubert demande d'ailleurs à son correspondant : « Lorsque je passois par Carlsrhue en 1755, avois-je l'air & les allures d'un Espion qui avoit fait son marché pour aller espionner en Angleterre ?, vol.638, p.509

F. Nouveau, surgit dans notre histoire le mystérieux double de l'aventurier. A en croire ce dernier, l'espion à Londres n'est pas Maubert, mais son étrange alter ego qui a : « pris mon nom en Hollande

, Affry peut surprendre car c'est bien Bonnac qui s'occupe des agents à cette période. Il est possible que Maubert se trompe sciemment pour induire le lecteur à penser qu'il ne connaît effectivement rien au réseau secret de correspondants. Car en niant avoir espionné à Londres pour le compte de Bonnac, Maubert ment : comme on le verra bientôt, dans son mémoire à Kaunitz

P. Comme-l'indique and . Coquelle, Bonnac est en charge des rapports avec la

, Grande-Bretagne depuis que « les relations diplomatiques entre la France et l'Angleterre

, rompues en 1756, par suite du rappel de l'ambassadeur du roi, le duc de Mirepoix » 641 . La rencontre de Maubert avec l'ambassadeur datant de décembre 1755

. Agk and . Corr, , vol.13

. Ibid,

. Louis-auguste-augustin-d'affry-est-né-en-1713, Il entame une carrière militaire en 1725 dans les gardes suisses. Il intègre ensuite le corps diplomatique en tant que ministre plénipotentiaire de Louis XV en 1755. Entre 1759 et 1762 il est ambassadeur auprès des Etats-généraux de Hollande. Franc-maçon, il est membre de la loge la Société Olympique en 1786. Commandant de la division militaire de Paris et de l'Ile-de-France en 1791, il échappe de justesse aux exécutions du tribunal révolutionnaire

, MBC, p.1

. Coquelle-(pierre, L'alliance franco-hollandaise contre l'Angleterre, p.145

. Bretagne, Le rôle du marquis est double : son statut officiel est celui d'ambassadeur du roi à La Haye, celui officieux consiste à centraliser les informations fournies par les espions en mission à Londres. Versailles accorde d'ailleurs un intérêt tout particulier à ce service de correspondance. Le ministère français « offre de dépenser jusqu'à 80 et 100 000 livres par an, vol.642

. Grâce-À-la-somme and . Qu, Au fil de la correspondance, Maubert demande des sommes supplémentaires, notamment une rallonge de 100 livres sterling dans une lettre datée du 6 juillet 644 afin, dit-il, d'acheter certaines informations. nom de Botteman et se fait adresser son courrier « A MM. Chamflour, in Paradise row, Chelsea » 646 . Un système qui semble bien rôdé. Le chevalier de fortune, quant à lui, envoie ses lettres, sous des noms divers à l'adresse d'un imprimeur de La Haye, afin qu'il les remette à M. Holmann, banquier à Hambourg. L'imprimeur porte ensuite ces courriers à un libraire qui les transmet enfin à Bonnac 647 . En réponse, l'ambassadeur écrit à son espion sous le nom de Zezelin et date ses lettres de Bâle. Ces ruses de Sioux sont nécessaires pour tromper la vigilance, Maubert prétend vivre dans l'aisance. Il espère alors s'attirer la sympathie des gentilhommes qu'il côtoie. Rappelons qu'il se plaignait de l'importante dépense occasionnée par ses fréquentations londoniennes. Ainsi

). Coquelle-(pierre and L. Franco-hollandaise-contre-l'angleterre, , vol.643, p.147

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492, p.205

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492

. Coquelle-(pierre, « L'espionnage en Angleterre pendant la guerre de Sept Ans, vol.647, p.510

. Ibid,

A. E. and C. P. Hollande, , vol.489

A. E. and C. P. Hollande, , vol.489

A. E. and C. P. Hollande, , vol.489

A. E. and C. P. Hollande, , vol.491

, A bord du vaisseau l'Intrépide, en novembre 1756, l'amiral détruit le commerce des ennemis en causant d'importants dommages à leurs établissements et là encore, Maubert aurait eu un rôle à jouer dans cette opération militaire. Le 1 er juin, AV, 22553, f°61, lettre de Cobenzl à Kaunitz du 16 juin 1759. fortifications le long des côtes de Guinée

, Il ne peut s'agir que de notre chevalier de fortune qui est devenu très proche d'Henry Furnese avant son décès, nouant « une amitié intime » 655 avec le secrétaire du Prince Galitzin 656 . Ce ministre aurait également « pris quelque confiance en luy » 657 , permettant ainsi à Maubert d'agrandir son réseau de connaissances. Les gentilhommes russes qu'il côtoie à Londres font probablement partie de cet entourage. Rappelons que l'aventurier reconnaît fréquenter durant son séjour Mrs. de Woronzow et de Semzow, liés tous deux à l'ambassade impériale des Russies. L'aventurier fier de son succès indique que « le secrétaire de l'ambassade de Russie est à vous, si vous le voulez » 658 . Si l'on accorde du crédit à ses dires, il semble donc avoir réussi à nouer des contacts solides et infiltrer les milieux politiques -il dîne

C. Toutefois, Si l'ambassadeur reconnaît que les nouvelles reçues « d'Angleterre sont assez détaillées » 659 , il estime nénamoins qu'elles manquent de consistance au regard des sommes déboursées par le roi. Le marquis regrette également que Maubert ne soit pas plus actif. Sentant que le doute s'est installé sur son activité, le 5 juin 1756, Maubert passe à l'offensive et affirme s'être lié avec un député anglais, ce qui rend nécessaire une rallonge budgétaire ! Cette demande d'augmentation semble avoir un effet diamétralement opposé à celui escompté, après des débuts prometteurs, ses affaires se gâtent rapidement

. Le-commissaire-de-la-marine and . Saint, Sauveur exprime à son tour ses doutes à Bonnac : « Je vous avoue M. que le Sr Boteman me paroît assez bien payé pour les nouvelles qu'il vous donne et je ne crois point devoir proposer au Roi un surcroît de dépenses à cet égard sur

A. E. and C. P. , Hollande, 492, fol. 106 1 er juin 1756

. Ibid,

, Il s'agit probablement de Dimitri Alexeïevitch Galitzine, né en 1738. Diplomate russe dès 1754, il est envoyé à Londres en 1761 par l'impératrice en tant qu'ambassadeur. Il devient ensuite ministre plénipotentiaire en France entre 1763 et 1767, puis ministre à La Haye en 1773

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492

A. E. and C. P. , Hollande, 491, fol. 116 V, 1 er mars 1756

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492, pp.15-1756

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492, pp.25-1756

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492, pp.30-1756

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492, pp.30-1756

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492

. Coquelle-(pierre, « L'espionnage en Angleterre pendant la guerre de Sept Ans, p.509

A. E. and C. P. Hollande, , vol.408

, AV, vol.61, 22553.

. Ainsi and . Ne-cesse-de-louvoyer-entre-la-présence-d'un, Doppelgänger et la demi-reconnaissance de son action comme agent de renseignement, son rôle n'aurait-il point été celui d'un espion ! A l'en croire, il aurait tout au plus fourni quelques renseignements à sa disposition, renseignements qui n'étaient en rien des secrets d'Etat. Vérité ? Sa correspondance livre un autre son de cloche. Si Maubert n'est demeuré que pendant une année au service de la France

, Intéressons-nous aux renseignements diffusés par l'aventurier dans ses courriers

, Le 2 janvier 1756, Bonnac joint à son courrier une pièce qui n'est pas encore éditée en Angleterre : « J'ay lieu de la soupçonner de M. Pitt avec qui mon Correspondant est fort lié ou de mon Correspondant luy même. Il m'exhorte fort de la faire imprimer en François et en anglois. Je crois que vous jugerez que cette pièce en vaut la peine » 668

. Rouillé, à faire impression sur la plus part des lecteurs » 669 . Nous savons que Maubert consacre son temps libre à l'écriture durant son séjour à Chelsea. Il aurait alors visiblement envoyé une partie de son ouvrage contenant un discours fictif de Pitt à la Chambre des Communes. L'espion qui est rusé ne mentionne pas l'auteur et conseille à Bonnac de faire imprimer et distribuer le volume sur le continent. Au vu des propos qui y sont développés et qui peuvent servir la cause française, Bonnac s'exécute. Il se félicite ensuite de l'impact qu'un tel écrit aura sur ses lecteurs : « la brochure paroîtra sans qu'on puisse me soupçonner d'y avoir la moindre part, reconnaît la valeur de l'écrit à publier car il « contient d'excellentes choses et elles sont dites sur un ton très p, p.670

. Maubert, Yorke pour la parution de certains de ses ouvrages, réussit finalement à faire publier un des fascicules de son écrit polémique sur Pitt par le gouvernement français. Un beau succès pour le chevalier de fortune en quête de ressources financières ! L'Esprit de la Présente guerre, composé de trois parties distinctes, n'est intégralement publié qu'en 1758. Toutefois, sous la forme de trois cahiers -Le Pitt, Le Contre-Pitt, Le Patriote -l'ouvrage semble avoir circulés de manière séparée avant cette date

A. E. and C. P. Hollande, , vol.491

A. E. and C. P. Hollande, , vol.491

A. E. and C. P. Hollande, , vol.491, pp.15-1756

, mais qui a également ses entrées auprès de la duchesse de Bedford et aussi, grâce à Horace Walpole, dans le salon de Mme du Deffand. L'homme semble également cultiver un certain goût pour certains spectacles

J. D'après-l'ouvrage-de, Heneage Jesse 677 , l'année de sa rencontre avec Maubert, Selwyn se serait rendu à l'exécution de Damiens à Paris

S. En-ce-qui-concerne-sa-carrière-politique and . Est, dans un premier temps, député à Ludgershall, un bourg de poche qui appartient à sa famille et qui lui permet d'entrer à la Chambre des Communes en 1747. Puis, suite au décès de son frère aîné en juin 1751, il hérite d'une propriété familiale à Gloucester dont il occupe le siège de 1754 à 1780. Membre de l'opposition, il n'aurait pourtant jamais vraiment respecté les principes ni admiré les positions de celui qui

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492

. Ibid,

R. Stanley, ). , É. , and G. Selwyn, , p.17

. Gaston-charles, Militaire, il devient colonel en 1719. Entre 1738 et 1740, il est ambassadeur de France à Vienne. Il est maréchal de camp pendant la guerre de Succession d'Autriche. Ambassadeur du roi en Angleterre en 1749, il reçoit ordre de revenir en France en 1755 où il est nommé lieutenant-général du Languedoc. Il devient maréchal de France en 1757 et meurt la même année

. Coquelle-(pierre, L'alliance franco-hollandaise contre l'Angleterre, p.148

A. E. and C. P. Hollande, , vol.492

J. Heneage, George Selwyn and his contemporaries, Londres, 1882, p. 12. aventurier voit probablement dans ce statut de contestataire des potentialités : pense-t-il que Selwyn pourrait aller jusqu'à des confidences frôlant la trahison

, Louis XV n'aurait pas été favorable à ce genre « d'acquisition en Angleterre » 679 même s'il ne s'y oppose pas véritablement. C'est le motif financier qui porte un coup d'arrêt au projet de Maubert : le prix des services de Selwyn aurait été trop élevé ou l'importance des informations n'aurait pas justifié la somme déboursée. Le chevalier de fortune n'est toutefois pas freiné dans son élan

, ores et déjà choisi sa cible « j'ay en vue un homme d'esprit qui peut lire qu'Holderness intervient en faveur du chevalier de fortune quand il tombe sous le coup d'une arrestation. C'est à lui que l'ordre aurait été présenté pour être signé

, Après avoir réfléchi quelque temps sur la facilité qu'il avoit eue de se laisser surprendre à la duplicité de cet homme

. Chevrier, Pour lui, l'aventurier mérite d'être puni et de « périr par le supplice le plus infâme » 687 , mais en homme bon et généreux, il le laisse partir, en « reconnoissance pour des services [qu'il ne lui a] jamais rendus » 688 . Malgré la version proposée par Saint-Flour et Chevrier, Holderness accuse Maubert d'avoir abusé de sa confiance et de l'avoir « trahi aussi bien que l'Etat » 686

A. E. and C. P. Hollande, Fol. 132V. 15 juin 1756, p.492

. Coquelle-(pierre, L'alliance franco-hollandaise contre l'Angleterre, p.148

A. E. and C. P. Hollande, Extrait d'une lettre de Londres du 6 juillet 1756 de Sr, vol.491

, Holderness est né en 1718. Il est ambassadeur de Venise entre 1744 et 1746. Il devient secrétaire d'Etat en 1751 mais il est renvoyé dix ans plus tard par George III. Il est ensuite précepteur des deux fils du roi entre 1771 et 1776

A. E. and C. P. Hollande, , vol.491

, MJ, p.7

, Histoire de la vie de H. Maubert, op. cit, p.59

. Ibid,

, Histoire de la vie de H. Maubert, op. cit, p.61

. Ibid,

. Robinson-«-pourrait-servir-À-contrôler-maubert, Mais en juin 1756, Robinson est percé à jour et se retrouve enfermé à la Tour de Londres où il demeure jusqu'en novembre. Quant à l'abbé Hensey, ce chapelain de Grimaldi 698 , ambassadeur d'Espagne à Londres, procure à Bonnac un correspondant qui se trouve être son propre frère, un médecin londonien. D'après Pierre Coquelle, « grâce à leur situation et à leurs relations étendues, [ils] se procuraient aisément des renseignements et faisaient un petit trafic de ces nouvelles » 699 . De par leur position, les deux frères négocient leurs informations avec plusieurs pays : la France, vol.697

, Rappelons qu'à son arrivée au fort Beauséjour en Acadie en 1753, personne ne désire vraiment s'octroyer les services de cet homme qu'on regarde avecsuspicion. D'après John Clarence Webster 700 , l'abbé Le Loutre 701 , un des partisans de la manie forte face aux Britanniques, prend Pichon en pitié et l'engage comme secrétaire. Voisin du fort Lawrence qui, sous contrôle anglais, lui fait face, Pichon se lie d'amitié avec son commandant, le capitaine Scott. C'est alors que la vie du Virois prend un tournant, comme le souligne Henry J Koren, « le jour où Pichon découvre en Scott un homme capable de le combler, lui le petit secrétaire, de richesse et d'honneur, la tentation devient irrésistible » 702 . Désireux de s'enrichir et de devenir un personnage important, Un autre représentant du milieu fermé de l'espionnage côtoie Maubert lors de son séjour britannique : Thomas Pichon. Désireux d'échapper aux représailles françaises consécutives à sa trahison, le Normand se terre à Londres

. Coquelle-(pierre, L'alliance franco-hollandaise contre l'Angleterre, p.150

P. Jerònimo-grimaldi-y-pallavicini and M. De, Grimaldi est né en 1710 à Gênes. Diplomate au service des rois d'Espagne, il est ministre plénipotentiaire en Suède et à Parme. En 1753, il devient ambassadeur aux Provinces-Unis, puis à Paris, où il négocie le Pacte de famille avec Choiseul. Il est ensuite nommé secrétaire d'Etat, un poste qu'il occupe jusqu'en 1776, date à laquelle il est envoyé à Rome

. Coquelle-(pierre, L'alliance franco-hollandaise contre l'Angleterre, p.151

W. Clarence, Thomas Pichon, the spy of Beauséjour, p.6, 1937.

J. Le-loutre-est-un-prêtre-missionnaire-en-acadie, Quand il s'installe à Beauséjour, les Anglais et les Français se disputent le territoire et Le Loutre intervient contre la construction de forts anglais dans la province

J. Koren-(henry, Aventuriers de la mission : les spiritains en Acadie et en Amérique du nord, Edition Karthala, p.56, 2002.

). Crowley-(terence-allan, «. Pichon, T. , and T. Tyrell, dans Dictionnaire biographique du Canada, vol.4, 2003.

. Artigas-menant-(geneviève, Lumières clandestines : les papiers de Thomas Pichon, p.94

. Artigas-menant-(geneviève, Un réseau d'antisuperstitieux : la correspondance de Thomas Pichon, p.211

A. David-(, Revue de l'université d'Ottawa, vol.III, pp.492-513, 1933.

). Coquelle-(pierre and L. Franco-hollandaise-contre-l'angleterre, , pp.1735-1788

C. Piot, Maubert écrit : « tout me dit que les lettres de Tercier sont fausses et que d'Hermannes est un imposteur de la dernière effronterie. Il a cessé de me voir, il m'évite. Il ne fonde plus aucune espérance sur la Cour et ses Ministres » 715 . Trois jours plus tard, l'aventurier a percé l'espion à jour et avertit Cobenzl du plan qu'il a monté pour y parvenir, il s'acquitte « d'autant plus volontiers d'une semblable mission, qu'il redoudait dans d'Hermannes un concurrent aux faveurs du Ministre, vol.714

L. Chevalier-de-fortune-réussit-donc-À-mettre-d, Hermannes en porte-à-faux, « après de grandes explications où il étoit plus humble qu'un novice capucin pris en faute, il m'a confessé la lettre de sa fabrique » 717 . L'espion fait le serment à Maubert d'aller, le lendemain, se confesser à Cobenzl « et [d']implorer sa miséricorde » 718 . Le chevalier de fortune joint un billet 719 signé par d'Hermannes dans lequel il reconnaît être l'auteur des fausses lettres de Tercier. Maubert jubile dans la suite de sa missive au ministre, savourant visiblement sa victoire : « il ira demain se jeter à vos piés Monseigneur

, Votre Excellence pourra tirer de lui le secret des correspondances qui lui font ces fausses lettres, et enfin, avoir une pleine confession » 720 . L'aventurier a en effet de de quoi se réjouir. Il a réussi à évincer un concurrent sérieux mais il a également prouvé son efficacité à Cobenzl. Il faut toutefois noter l'amertume dans le ton employé, Maubert regrettant que d'Hermannes ne puisse être inquiété davantage : « il nie tout ce qu'on ne peut pas prouver par écrit

, 715 SEG 1175, f°132, p.9

. Ibid,

. Ibid, 719 SEG 1175, f°136, billet écrit par Maubert et signé par lui-même et d'Hermannes. 720 SEG 1175, f°134

M. De-gouvest-(jean-henri, Sistème et conduite de la Prusse ou lettres d'un général saxon à un gentilhomme silésien. Dans les armées prussiennes pour servir de riposte aux Manifestes, exposés, Mémoires, Remontrances & autres Ecrits du Ministre prussien, A Varsovie, chez Pierre Ignace Zanki, 1756, vol.30

). Vercruysse-(jeroom and J. H. Candide-journaliste, Maubert de Gouvest Gazetier à Bruxelles 1758

, Maubert mentionne également cet écrit dans l'Avis au ministre de Prusse, p. 23 : « Pendant mon séjour à La Haye j'y publiai les Lettres sur le, p.83

M. De-gouvest-(jean-henri, Avis au ministre de Prusse (titre de départ : « L'Auteur d'Ephraïm justifié au ministre résident de Prusse, à La Haye, Au-delà du Mordick, p.23

, Du droit de la guerre et de l'invasion. Lettres d'un ministre prussien du directoire de Torgau à un général saxon, vol.19, p.1757

. Conlon-(pierre, Le siècle des Lumières : bibliographie chronologique, vol.8, p.16

M. De-gouvest-(jean-henri, Ephraïm justifié, mémoire historique et raisonné sur l'état passé, présent et futur des finances de Saxe, avec la parallèle de l'oeconomie saxonne, ouvrage utile aux Créanciers & Correspondants, aux Amis & aux Ennemis de la Prusse & de la Saxe, adressé par le Juïf Ephraïm de Berlin à son cousin Manassès d, vol.112

M. De-gouvest-(jean-henri,

M. De-gouvest-(jean-henri, Lettre du Prince de Prusse mourant, au roi son frère, vol.23

M. De-gouvest-(jean-henri, ). , and L. , Esprit de la présente guerre, discours de M. de G. dans la Chambre des C. pour ou contre les deux opinions dominantes dans le Parlement de la Grande-Bretagne, en faveur du Commerce britannique et de la Paix, vol.100

M. De-gouvest-(jean-henri, The secret Expedition, printed for Scott, vol.35

M. De-gouvest-(jean-henri, L'expédition secrette, comédie en deux actes, comme elle a été représentée sur le théâtre politique de l'Europe, avec de très grands applaudissements, 1758.

M. De-gouvest-(jean-henri, Le Patriote hollandais. Lettre première aux véritables Hollandais, pp.1758-1759

M. De-gouvest-(jean-henri, , p.47

. Coup-d'oeil-sur-l'angleterre-par-un-anglais and . Amsterdam, Second coup d'oeil sur l'Angleterre par un Anglais, A Amsterdam, 1758, 12 p., Troisième coup d'oeil sur l'Angleterre par un Anglais, A Londres, 1758, 16 p. Les quatrième et cinquième ne sont pas mentionnées dans le journal encyclopédique mais seulement dans la bibliographie de Pierre Conlon, Le siècle des Lumières : bibliographie chronologique, vol.8, p.163

, Troisième coup d'oeil sur l'Angleterre par un Anglais, A Londres, p.3, 1758.

, Coup d'oeil sur l'Angleterre par un Anglais, A Amsterdam, p.4, 1758.

. Berlin, Un membre de l'élite financière connu à cette époque et aisément reconnaissable par les lecteurs, qui, contrairement à nous, possèdent les codes de lecture leur permettant de déchiffrer et d'interpréter les événements, les demi-vérités et de démasquer les

M. De-gouvest-(jean-henri, Réflexions d'un Suisse sur les motifs de la guerre présente, p.3

M. De-gouvest-(jean-henri, , p.73

M. De-gouvest-(jean-henri, Ephraïm justifié, op. cit., p. VIII

E. Veitel-heine, Membre de l'élite financière juive, il fait fortune en collaborant avec l'état prussien. Il assiste Frédéric II dans ses opérations pour financer la guerre. Il meurt en 1775 à Berlin, Voir la biographie en allemand de Harry van der Linden intitulée : Veitel Heine Ephraim :Hofjude Friedrichs II, Hentrich & Hentrich, 2013, 76 p. Voir également Steven M. Lowenstein, The Berlin Jewish Community : Enlightenment, Famlily and Crisis, pp.381-382, 1994.

. Londres, 752 et utilise les renseignements qu'il a glané pendant son séjour. Ce voyage constitue une double source d'inspiration : Maubert a vécu plusieurs mois en GrandeBretagne et semble y avoir muri l'idée de sa rédaction, son personnage fictif s

, Le chevalier de fortune s'appuie également sur de véritables parcelles de sa vie dans l'Avis au ministre de Prusse. Il intègre à son récit des éléments du réel

M. De-gouvest-(jean-henri, Ephraïm justifié, p.23

M. De-gouvest-(jean-henri, Lettre du Prince de Prusse mourant, au roi son frère

, Journal Encyclopédique, p.104

M. De-gouvest-(jean-henri, , p.4

. Ibid,

M. De-gouvest-(jean-henri, , p.7

. Ibid, , p.12

. Lettre-de-d'affry-À-rouillé, Frankrijks invloed op de buittenlandschie aangelgenheiden der voormalige Nederlandsche Republiek, vol.17, p.73, 1858.

, Journal Encyclopédique, Liège, février 1759, p.117

, Journal Encyclopédique, op. cit., janvier 1759, p.105

. Ibid,

. Ibid,

, Journal Encyclopédique, op. cit., février 1759, p.119

, Journal Encyclopédique, Liège, avril 1759, tome 3, première partie, p.112

M. De-gouvest-(jean-henri, Frédéric II est devenu un roi-stratège, un roi-soldat. L'annexion la Silésie en 1742 laisse entrevoir à notre auteur les prémices d'une guerre qui ne débute que onze ans plus tard. Pour Maubert, les phénomènes sont liés puisque l'appropriation du territoire autrichien n'a jamais été acceptée par l'Impératrice-reine, Les réflexions d'un Suisse sur la guerre, p.5

S. Ans, Il fait ostensiblement le défenseur de la maison d'Autriche en assurant que, comme la Prusse s'était préparée à la

. Lié-À-la-cour-de-vienne and S. Le-cas-de-la, « ce pauvre Nain vis-à-vis du Géant Prussien, vol.791

, Mémoire raisonné sur la conduite des cours de Vienne et de Saxe et sur leurs desseins dangereux contre Sa Majesté le Roi de Prusse, avec les pièces originales et justificatives qui en fournissent les preuves 793 . Cette brochure accuse les cours de Vienne et de Saxe de complot, de trahison et tente de justifier leur agression imminente. D'après Maubert, et il n'a pas tort, ce mémoire est rempli de calomnies, de faux téoignages, Ce passage est capital car Maubert s'emploie à réfuter l'argument central d'un des écrits les plus importants de la propagande frédéricienne au début du conflit : le

M. De-gouvest-(jean-henri, Les réflexions d'un Suisse sur la guerre, p.26

, Mémoire raisonné sur la conduite des cours de Vienne et de Saxe et sur leurs desseins dangereux contre Sa Majesté le Roi de Prusse, avec les pièces originales et justificatives qui en fournissent les preuves, Berlin, 1756. l'écrivain gagiste des ennemis de ma maison, vol.815

, Cette conduite quasi blasphématoire d'un auteur vénal révolte au dernier degré le propagandiste à la solde du gouvernement prussien. Celui-ci s'emploie alors à le salir auprès du public en soulignant l'ignominie d'un homme qui s'abaisse à de telles méthodes

, Les propos se font alors extrêmement virulents, l'auteur se moquant de son statut d'écrivailleur à la solde d'un Etat : « rempant dans la poussière de ton galetas, téméraire Ecrivain as-tu jamais sçu par toi-même en quoi consistoient la douceur & la gloire du triomphe ? » 816 . Dénigrant sa production littéraire et sa situation de fortune, D'autres motifs de griefs sont aussi évoqués par l'auteur, qui apostrophe sans cesse Maubert en usant du cryptonyme « M***

. L'accusant-de-ne-pouvoir-exceller-que-dans-son-rôle-d'accusateur, , vol.817

, Son détracteur s'adresse alors à son auditoire « si la vengeance est un droit, à quel titre appartient-elle à nos ennemis plus qu'à nous ? » 820 . Il entreprend ensuite de démontrer que cette crainte suscitée par le résident du Sans-Souci ne doit pas se transformer en haine personnelle : « la France nous hait : pourquoi ? parce que nous avons battu son armée à Rosbach. Les disgrâces des successeurs du Maréchal d'Etrées ont excité nos railleries. Digne sujet de haine ! eussions-nous haïs les François si Mr, L'une des thèses défendues par Maubert est que le roi de Prusse représente luimême un « objet de vengeance » 819 , un homme redouté et redoutable

, L'auteur de la brochure continue son réquisitoire : selon lui, Maubert est un piètre juge des tenants et aboutissants du conflit et il ne peut deviner sur quelle voie vont déboucher les hostilités

. L'ombre-du-prince-de-prusse, Auteur de la Lettre du Prince de Prusse mourant au Roi son Frère, Aux Champs Elizées, & se vend en, Europe, p.3, 1758.

. Ibid, , p.10

. Ibid,

M. De-gouvest-(jean-henri, Lettre du Prince de Prusse mourant, au roi son frère

. Ibid, d'utiliser la « même méthode que les Arabes et les Tartares » 826 , c'est-à-dire, la « loi du plus fort » 827 . Dans cette même correspondance, le 25 décembre 1758, Cobenzl charge Maubert de rédiger une réponse « à une pièce intitulée Lettre d'un secrétaire du Comte de Kaunitz à un secrétaire du Comte de Cobenzl, p.10

, Maubert s'exécute et rédige la Réponse à la lettre supposée d'un secrétaire du comte de

. Kaunitz, Kaunitz se montre satisfait : « J'ai lu avec attention la Réponse à la lettre supposée, elle est écrite d'un stile nerveux, soutenu, élégant. Il y a de l'harmonie dans les tournures, de la finesse dans les Pensées, de la force dans les argumens » 829 . Toutefois, il réclame quelques améliorations et fournit dans son la maison d'Autriche en sont restés

, Maubert apparaît donc tout à la fois comme un polémiste indépendant, avide de reconnaissance mais aussi d'argent et comme un propagandiste

, AV, vol.22517, pp.92-113

. Ibid,

, AV, 22516, f°22, lettre de Cobenzl à Kaunitz du 25 décembre 1758 contenant la réponse de Maubert

, AV, vol.10, 22518.

. Ibid and V. La-manière-de, Ainsi notre auteur s'improvise-t-il historien du temps présent, Jeroom Vercruysse le qualifie d'ailleurs d'« historien de l'actualité », qui n'hésite pas à devenir parfois une sorte de chroniqueur mondain, friand des anecdotes mais aussi de sujets sérieux et respectables de son époque

. De-son-séjour-en-espagne, âge de ses seize ans 833 , il a sans doute retenu l'histoire d'un personnage au destin fascinant : Jules Alberoni 834 . Comment rester inerte devant la trajectoire extraordinaire de cet « avanturier » 835 , alter ego et modèle éminent pour tout chevalier de fortune

. Agk and . Corr, , vol.13

M. De-gouvest-(jean-henri, Le temps perdu, p.51

. Agk and . Corr, , vol.13

, Diplomate espagnol, il intrigue en France contre le Régent. Agent du duc de Parme, il est célèbre pour avoir participé à la conspiration de Cellamare. Alberoni devient par la suite ministre de Philippe V. Sa carrière est souvent comparée à celle de Richelieu ou de Mazarin

M. De-gouvest-(jean-henri, Désireux de rendre les grands enjeux du siècle compréhensibles au plus grand nombre, Maubert met à la portée des lecteurs des notions qui lui semblent primordiales. Le public visé est principalement celui des jeunes gens « que leur Education destine à entrer de quelque manière que ce soit dans les affaires publiques » 843 . L'idée première de l'auteur est alors de rassembler les éléments de son ouvrage « sous forme d'une pièce de théâtre sans fiction, sans poésie juste avec les faits » 844 . Il détaille sa construction par le menu : l'événement aurait été l'état présent de l'Europe et l'intrigue tout ce qui s'est négocié dans les traités depuis un siècle. Maubert retient finalement une forme plus classique qui toucher davantage un public d'érudits. Cet ouvrage serait alors, d'après lui, notamment utile à l'Allemagne qui sort alors de la crise de la succession autrichienne. Les idées qu'il y développe viennent pour la plupart « des entretiens dont [l]'ont honoré plusieurs Hommes d'Etat de grande expérience » 845 . Le littérateur insiste sur le travail de fourmi qu'il a accompli pour recueillir ces matériaux, le mal qu'il s'est donné pour les amasser avec « une attention toute singulière à en recueillir de nouveaux, dans [son] voyage à travers l'Allemagne & les Sept Provinces, Testament politique du cardinal Jules Alberoni, op. cit., p. 153. servir sa patrie en insistant sur le caractère indispensable des histoires politiques qu'il évoque dès la première phrase de son discours préliminaire : « Il y a peu de livres aussi nécessaires qu'une Histoire Politique, vol.842

, Aventurier de son état, l'auteur se sert de ses prérogatives pour prouver aux lecteurs qu'il est le seul rédacteur de son ouvrage, évitant une polémique telle que celle qui s'éleva pour son Testament politique

, S'il admet l'influence de certaines oeuvres, en particulier « l'Histoire du Président ses yeux : « j'ose penser qu'il peut y avoir une méthode plus avantageuse que celle

M. De-gouvest-(jean-henri, Histoire politique du siècle

. Ibid and . Viii,

. Ibid,

. Ibid and . Vii,

. Ibid,

. Ibid,

. Ibid and . Viii,

. Ibid, Outre l'état de l'historiographie du temps, très sensible à la politique des chancelleries, il est dès lors logique que, dans la plupart de ses écrits, guerre de Succession d'Autriche (1740-1748), guerre de Sept Ans, pp.1733-1738

, Si les Lettres de Talbot et le Testament de Walpoole ont pour arrière-plan la guerre de Sept Ans, Maubert ignore la réalité des combats. Les deux ouvrages ont pour thème central l'Angleterre, Dans les derniers écrits de notre aventurier, la guerre est cependant devenue plus discrète

M. De-gouvest-(jean-henri, Histoire politique du siècle, op. cit., p. VIII

. Ibid and . Ix,

. Ibid,

. Ibid,

. Ibid,

. Ibid,

, Maubert est loin d'y montrer une admiration béate pour les insulaires. Son opinion est très partagée. Sa source d'inspiration remonte très certainement à son voyage en Angleterre en 1755, où il a découvert un dans lequel l'on peut faire imprimer des livres sans avoir à « capituler avec des censeurs sur la mesure de liberté qui

, Grande-Bretagne confinant à l'anglomanie

. Maubert, et tantôt il s'affiche anglophile, se faisant alors le porte-parole enthousiaste d'une suprématie nouvellement acquise. Son premier écrit d'après-guerre, les Lettres de Robert Talbot 857 , a pour cadre les mois qui précèdent la signature de la paix de Paris. Rédigé pendant la guerre de libelles qui s'abattent sur Maubert, cet écrit lui vaut cette réflexion : « c'est ce qui me fait craindre que quelque littérateur méchant ne vienne coudre une suite de sa façon à ces deux petits Tomes, & m'affubler de la haine & du mépris qui lui méritoient la licence & la satyre » 858 . Il est vrai que, dès sa sortie, l'ouvrage n'a pas bonne presse, le Journal Encyclopédique allant jusqu'à le qualifier « d'indéchiffrable » 859 . Habitué à jouer des rôles, l'aventurier s'est encore une fois glissé dans la peau d'un personnage, le Chevalier Robert Talbot, un homme de la suite du Duc de Bedford 860 dont il présente la correspondance traitant de différents sujets politiques avec, en toile de fond, les négociations menant à la paix de 1763. Pitt était au centre de L'Esprit de la présente guerre. Le même homme a totalement disparu de ce nouvel ouvrage. En semi-retraite au moment des négociations de paix, Pitt s'est effacé en 1761 devant le favori de George III, Il développe tantôt des idées anglophobes, qu'il convient même de qualifier de chauvines tant elles sont outrancières

M. De-gouvest-(jean-henri, Histoire politique du siècle, op. cit., p. VII

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, . Talbot, C. Le-testament-politique-du-chevalier-de-walpoole, and . Orford,

. Ibid,

, Journal encyclopédique, mai, vol.1767, issue.1, p.54

, Grenville sera destitué par George III en 1765. colonies, la paix est nécessaire. Par ailleurs, rien ne dit que l'Angleterre se réjouira longtemps de ses victoires, Bute part en avril 1763, il est remplacé par Grenville, l'instigateur du Stamp Act et le principal responsable des troubles dans les colonies d'Amérique

, Le littérateur place certes les Français devant la triste réalité : la Grande-Bretagne a désormais une place prépondérante, voire hégémonique sur l'échiquier international

, Notre écrivain n'est pas le seul à s'interroger sur les fondements de la puissance anglaise, nombre de littérateurs enquêtant au même moment sur la place centrale qu

, Quel serait l'élément décisif de la nation, qui lui permettrait de dominer les océans ? Cette domination est-elle aussi solide que le prétendent les Britanniques ? Beaucoup de Français répondent par la négative. Comme l'indique Edmond Dziembowski, il est impossible par exemple pour Choiseul d'imaginer à la fin du conflit que « la prépondérance acquise par la

, Dans une de ses lettres, Maubert-Talbot écrit à un certain Robert S. Alderman qui est échevin à Londres. Talbot a fait un songe, qu'il décrit en ces termes : « C'étoit un samedi, La puissance anglaise s'avérerait donc plus fragile qu'elle n'y paraît

L. Dziembowski and . De-sept-ans, , p.546

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, , pp.50-53

. Dziembowski-(edmond, La guerre de Sept Ans, p.466

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, , p.356

. Dziembowski-(edmond, Un nouveau patriotisme français 1750-1770, la Frace face à la puissance anglaise à l'époque de la guerre de Sept Ans, vol.564, 1998.

. Maubert-de-gouvest,

, 1673-1721) dirige la politique étrangère sous le règne de Georges 1 er ; il s'allie à la France dans la Triple et la Quadruple Alliance

J. Comte-de-granville, ambassadeur en Suède de 1719 à 1722, secrétaire d'Etat, est nommé lieutenant d'Irlande de 1724 à 1730 et prend ensuite la tête de l'opposition. Il favorise la politique extérieure de Georges II et les désastres que subit l'armée britannique dans son intervention contre la France causent sa chute, pp.1690-1763

, Une fois encore, Maubert privilégie la forme du faux testament politique en s'adonnant au jeu de masque qu'il semble tant apprécier. C'est un Premier ministre whig qu'il choisit comme porte-parole de ses réflexions

, Les Français sont ensuite présentés comme « un peuple inconséquent & orgueilleux » 881 . La critique propre au républicanisme classique, du luxe, refait également son apparition, sous la forme de réflexions qui n'auraient pas déparé sous la plume des écrivains patriotes anglais des années 1750, comme le docteur Brown : « c'est en ayant l'esprit constamment occupé aux arts du luxe, qu'ils, Maubert renoue avec la critique des moeurs françaises qu'il a déjà amplement développé dans son Talbot et lance de vives piques contre les travers du caractère français : « je ne suis grâce au ciel, assez François, pour tomber dans une si ridicule fatuité, vol.880

, Est raillé le caractère participatif du gouvernement « où il faut commencer par gagner l'entière confiance des petits, pour, à leur désavantage, se rendre ensuite utile aux grands, vol.884

, Ce commerce se développe régulièrement et, après 1715, les actions de la Compagnies des Mers du Sud sont l'objet d'une vive spéculation et atteignent des prix astronomiques : c'est un phénomène similaire à celui qui ruine le système de Law en France. Sunderland, Stanhope, le roi, la duchesse de Kendal, le prince de Galles sont impliqués dans ce processus. L'opinion publique est choquée par le nombre de gens ruinés. Deux journalistes, Thomas Gordon et John Trenchard veulent publier les noms des coupables dans les Cato's Letters. Leurs articles sont saisis et détruits. Cette faillite financière appelée d'une expression imagée, « the South Sea Bubble, La Compagnie des Mers du Sud a été encouragée par lord Oxford sous le règne de la reine Anne pour tirer profit des concessions commerciales avec les colonies espagnoles et du trafic des esclaves, facilités par la Paix d'Utrecht

, ambassadeur des Provinces-Unies, écrase le soulèvement jacobite en 1715 et se trouve au pouvoir en 1721 avec Walpole qui ne tarde pas à s'opposer à lui et le force à se retirer en 1730. Il est l'auteur d'un rapprochement entre l'Angleterre, pp.1674-1738

. Maubert-de-gouvest, Testament politique du Chevalier Walpoole, p.4

). Hyard-(alexandra, A. Smith, &. , and E. , , 2003.

. Maubert-de-gouvest, Testament politique du Chevalier Walpoole, p.109

. Ibid, Tant de petites Villes, de Villages & même de Hameaux, dont quelques-uns n'ont

. Speck-(william-arthur, The new history of England 6, Stability and strife, p.226, 1977.

. Maubert-de-gouvest, , p.32

). Postan-(michael, ). Hill-(christopher, H. Économique, and . Sociale-de-la-grande-bretagne, , p.430, 1977.

. Cannon-(john, Parliamentary Reform, pp.1640-1832, 1972.

. R. Christie-(ian and . Wilkes, Wyvill and Reform. The Parliamentary Reform Movement in British Politics 1760-1785, 1962.

. Spartan, Stability and strife, p.230, 1977.

. Maubert-de-gouvest, C. Testament-politique-du, C. Walpoole, . Orford, and . Et-ministre-d'angleterre, , p.114

, La signature de la Triple-Alliance en 1717, puis de la Quadruple-Alliance de 1718 contre la puissance d'Alberoni, incarne la politique agressive de l'Espagne, y concourt également. L'équilibre instauré par la concertation des puissances, cette « paix de marchand » selon les mots de Louis XV, n'en reste pas moins menacée entre 1715 et 1730, par les ambitions italiennes de l'Espagne. L'Europe n'est cependant pas à l'abri d'une crise, comme celle de la succession d'Autriche. Si la paix d'Aix-la-Chapelle permet à Louis XV de mettre un terme à la guerre de deux siècles qui durait entre les Habsbourgs et les Bourbons, selon Jean-Pierre Bois

, Publié en 1713, cet écrit suggère d'établir une paix fondée sur le Traité d'Utrecht. Pour garantir le maintien de la paix, serait créé un conseil d'arbitrage. Par ailleurs, l'Europe verrait la réunion de conférences régulières. Saint-Pierre a exercé une grande influence sur les philosophes du XVIIIe siècle. Ses projets retiennent également l'attention de Leibniz. Voltaire fustige toutefois les idées de « Saint-Pierre d'Utopie » même si pour lui, la grande ennemie de la civilisation est la guerre : cette « boucherie héroïque

I. I. Frédéric and . Dans-une-de-ses-lettres, explique avec beaucoup d'ironie que « la chose est très praticable, il ne manque pour la faire réussir que le consentement de l'Europe et quelques choses semblables » 905 . Rousseau, très critique, s'intéresse également à cette question et publie, en 1761

. Pierre, Il se demande « qui de nous oserait dire si cette ligue européenne est à désirer ou à craindre ?, vol.906

, Cette préoccupation constante d'une paix durable est également visible dans le thème du concours de l'Académie française en 1766 : « exposer les avantages de la paix

). Bois-(jean-pierre and L. , Europe à l'époque moderne XVIe-XVIIIe siècle, vol.352, 2003.

. Voltaire-(françois-marie and . Arouet, Correspondance, année 1742, p.124

). Rousseau-(jean-jacques, O. De, and J. Rousseau, réunir pour assurer la tranquillité générale » 907 . L'initiative de l'Académie est suivie de la parution de plusieurs écrits, comme Les avantages de la paix 908 de Gabriel Henri Gaillard ou encore Des malheurs de la guerre et des avantages de la paix de La Harpe publié en 1767 909, p.65, 1831.

. Aujourd'hui-encore and . Qu, il ait dû faire face à de nombreux reproches, Charles Irénée Castel de Saint-Pierre demeure celui qui est à l'origine d'une théorie novatrice sur la paix en Europe. Maubert ne l'a pas supplanté dans ce rôle et, malgré de bonnes critiques 911

, Ses projets de résolution des conflits mais aussi ses idées personnelles sur la manière de mettre fin à une guerre le rapprochent de la multitude de penseurs qui se sont penchés sur ces questions. L'abbé de Saint-Pierre demeure sans doute pour Maubert une référence. L'auteur utilise son nom dans ses Lettres de Robert Talbot : Maubert-Talbot explique à Henry Fox 912 qu'il a reçu la visite de cet homme qu'il surnomme « l'apothicaire politique de l'Europe » 913 . Mais comment peut-il rencontrer un homme mort depuis vingt ans ? L'abbé de Saint-Pierre n'est alors sans doute ici qu'une allégorie de la paix, qui permet à Maubert d'introduire l'idée de la proche signature du traité de 1763

, Le journal des Sçavans pour l'année 1767, vol.1767, p.390

. Gaillard-(gabriel-henri, Les avantages de la paix, discours qui a remporté le second prix au jugement de l'Académie Françoise, vol.47, p.1767

L. A. Harpe-(jean-françois-de, Des malheurs de la guerre et des avantages de la paix, discours qui a remporté le prix au jugement de l'Académie Françoise au mois de janvier 1767, p.1767

, Projet de paix perpétuelle, vol.114, p.1795

, Ouvrage profond dont la lecture, utile dans tous les tems, peut fournir, en 1797, aux négociateurs en état de l'entendre, des vues propres à concilier les intérêts de l'Europe, compromis par la Révolution Françoise. C'est bien ici la Paix Générale prise de la connaissance des hommes, ses loix, Sur un des exemplaires on peut lire une note manuscrite attribuée à Anquetil-Duperron, datée du 19 Mai 1797 : «

H. Fox, En 1743, il devient Lord du Trésor et en 1746, quand Pitt est Trésorier, et Secrétaire à la guerre dans l'administration Pelham. Mais la guerre n'est pas son métier ; s'il est spécialiste, il l'est surtout dans les affaires et le patronage. Il est assidu ; c'est un esprit rapide, qui sait manier les débats. En 1744, il s'enfuit avec Lady Catherine Lennox. Dans le désordre qui suit la mort de Henry Pelham en 1754, il siège temporairement aux côtés de Pitt, son rival et opposant. Newcastle reconnaît rapidement qu'il a besoin de son soutien et le nomme porte-parole du ministère aux Communes. En novembre 1755 il devient secrétaire d'Etat, mais en moins d'une année il démissionne. Quand Pitt devient ministre en 1757, pp.1705-1774

, Après le traité de Paris, en 1763, il obtient le pairage de Lord Holland. Il semble avoir suggéré à George III qu'il devait gouverner par influence sans s'occuper des partis

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, , p.3

S. Maubert, . De-la-situation, . La-france-ne-peut-pas-reprendre-de-force-le-canada, L. La-louisiane-et-l'acadie, . Martinique et al., De fait, l'auteur explique au lecteur tous les avantages que le royaume retire de la possession de ces nouveaux territoires : l'indigo, la canne à sucre, la morue canadienne? C'est également l'intérêt pour le commerce que le littérateur s'empresse de souligner : « Il n'y a pas d'Anglois assez pervers, pour parler de la restitution du Canada (?) [s]a possession fera la sûreté, la force, & l'opulence de tous les Etablissements Anglois, vol.917

. Anglais, mais sachant que le gouvernement n'a jamais véritablement pensé à garder les îles à sucre, l'auteur agit peut-être dans le sens de la propagande officielle

M. De-gouvest-(jean-henri, La paix générale ou considérations du Docteur Man'lover d'Oxfordt, mises en françois par Mr

, A une époque où l'élite sociale rédige pléthore de témoignages, laissant nombre de livres de raison et d'échanges épistolaires, il nous a semblé intéressant d'analyser le point de vue d'un homme appartenant plutôt aux catégories marginales des aventuriers et des « Rousseau des ruisseaux, La multiplication des mémoires, des romans personnels et autobiographiques mais aussi des correspondances, au cours du XVIIIe siècle, permet d'entrer dans l'intimité de personnages inconnus

, En donnant la parole à un quasi inconnu, en marchant sur ses traces, nous souhaitions de plus rapporter le témoignage original d'un homme à l'existence peu banale. Notre but était donc de retracer le destin de Jean-Henri Maubert de Gouvest, de mieux cerner sa personnalité, de cartographier son réseau de connaissances et de détailler son parcours littéraire afin de réhabiliter un écrivain méconnu et une oeuvre oubliée, mais aussi de montrer l, Ainsi avons-nous tenté d'esquisser un autre XVIIIe siècle, moins brillant, plus obscur, et de donner une idée originale de la vie sociale, littéraire et politique du siècle

, Mais il convenait aussi de démontrer l'importance de son cercle social pour sa carrière, qu'elle soit « politique » ou littéraire, en s'intéressant, à la manière de Jean Boutier, qui s'est penché sur les études des réseaux, aux différentes familles au sein desquelles évolue Maubert : ainsi que le montre le schéma heuristique établi par nos soins 928 , autour de Maubert se croisent et interragissent des « réseaux de famille, d'alliance, de parenté, de proximité, de voisinage, entourage, espace de connivence, chaînes de connaissances, en retraçant la biographie de Maubert, de lui redonner une place dans l'histoire et dans la littérature afin qu'il ne soit plus considéré comme un écrivailleur anonyme

, Nombre de ces groupes d'individus relient Maubert à une grande famille dont il épouse globalement les caractéristiques : les aventuriers

, Cf. schéma heuritique annexe 9, pp.590-591

. Boutier-(jean, TAURISSON (Dominique) (éd.), Les ego-documents à l'heure de l'électronique. Nouvelles approches des espaces et des réseaux relationnels, « Sources, objets, outils. Quelques remarques pour éviter de conclure, p.539, 2003.

M. De-gouvest-(jean-henri, Les Lettres iroquoises

M. De-gouvest-(jean-henri, La Pucelle d'Orléans, op

M. De-gouvest-(jean-henri,

M. De-gouvest-(jean-henri, Mémoires militaires sur les Anciens, op. cit

M. De-gouvest-(jean-henri, Testament politique du cardinal Jules Alberoni

M. De-gouvest-(jean-henri, Histoire politique du siècle, op. cit

, Ainsi Maubert offre-t-il aux lecteurs une perception de l'histoire immédiate filtrée par une expérience personnelle originale. Ses oeuvres sont donc le reflet, le miroir d'une vie d'aventurier, de diplomate, d'agent secret. Mais en filigrane, l'auteur y développe un esprit critique, produit de son itinéraire culturel. En effet, Maubert ne se contente pas de servir une cause unique, il préfère soutenir la Saxe, qu'il appelle sa patrie, L'analyse de ces livres permet alors de dégager une constante dans la production littéraire de l'auteur : des éléments personnels de sa vie émaillent et marquent ses ouvrages

M. De-gouvest-(jean-henri, ). , and L. ,

M. De-gouvest-(jean-henri, L'Illustre paysan

M. De-gouvest-(jean-henri, Sistème et conduite de la Prusse

M. De-gouvest-(jean-henri, Ephraïm justifié, op. cit

M. De-gouvest-(jean-henri,

M. De-gouvest-(jean-henri, Lettre du Prince de Prusse mourant

M. De-gouvest-(jean-henri,

M. De-gouvest-(jean-henri, La Paix générale

M. De-gouvest-(jean-henri,

. Stephane-(roger,

M. De-gouvest-(jean-henri, Trop est trop

M. De-gouvest-(jean-henri,

M. De-gouvest-(jean-henri,

. Yvon-(claude, Nécrologe des hommes célèbres, op. cit, p.174

. Sabatier-de-castre, Testament politique du cardinal Jules Alberoni recueillit de divers mémoires, op. cit, vol.3, p.177

M. Bousquet-&-cie, Réédition en 1754 à Lausanne, vol.460

, Edition en anglais en 1753 : The political testament of Cardinal Julius Alberoni

, Exhibiting a general view of the several courts of Europe, Extracted from Different Memoirs, Letters, and Other Papers of His Eminence. To which is Prefixed A Short Account of the Cardinal's Life. Translated from the Italian, vol.343, p.p

, L'ouvrage apparaît comme une compilation de lettres ou de pensées empruntées au Cardinal, que l'auteur a remises en forme. Même si Maubert est accusé de plagiat, il trouve, grâce à cet écrit et à l'éloge qu'en fait Voltaire dans son Examen, sa place dans la République des Lettres. Pour Grimm, qui raconte l'histoire de la publication de l'ouvrage, Maubert n'en est que l'éditeur, il aurait payé vingt écus à Durey et aurait publié six mois plus tard l'ouvrage sous ses propres initiales 6, Une polémique grandit autour de cet ouvrage car les matériaux nécessaires à sa composition auraient été recueillis par Durey de Morsan et utilisés sans trop de scrupules par Maubert de Gouvest, p.1767

, Durey reconnaît ne pas y avoir « mis la dernière main », ce qui expliquerait les inexactitudes. Barbier indique d'ailleurs que Voltaire connaissait bien Durey : il est probable qu'il avait conscience que cet ouvrage était davantage le sien que celui de Maubert. Le littérateur reprend cette polémique dans sa préface aux Lettres de Talbot et accuse le chroniqueur du Journal encyclopédique de proférer de fausses accusations, et donne sa version de la rencontre à La Haye avec Maubert

M. M. Supplément-À-la-correspondance-de, . Grimm, P. Diderot, and . Potey, , p.304, 1814.

M. Ibid and . 1767, , pp.51-60

S. Beaumelle, G. C. De-la-disgrâce-de-ce-fameux-poète,-À-dresde, . Walther, A. Du-roi, and . Privilège, , vol.438

, Louis XIV pour suppléer à ce qui manque à cet ouvrage de M. F. de Voltaire ». Barbier donne l'ouvrage pour une publication de Maubert 10

X. Le-siècle-politique-de-louis, G. C. Dresde, . Walther, A. Du-roi, and . Privilège, Afin que son édition « pirate » ait plus de cachet, Maubert prend soin d'éditer l'ouvrage chez George Conrad Walther

, Pour le rendre attrayant, il y insère des lettres de Lord Bolingbroke, Maubert explique pourquoi il a choisi d'imprimer ce nouveau volume : ce tableau des affaires politiques et militaires au temps de Louis XIV manque au Siècle de Louis XIV

, Voltaire fait du Testament politique d'Alberoni nous informe sur sa participation à ce projet éditorial

L. De-la-fortune, . Mémoires, and . Marquis-de-s.a***, , vol.2

, Jehan Nourss, 210 p

, Mémoires historiques et politiques du, vol.1

. Barbier-(antoine-alexandre, Le dictionnaire des ouvrages anonymes, op. cit., t. IV, pp.488-489

M. De-gouvest-(jean-henri, Le siècle politique de Louis XIV, p.411

. D'après-quérard and . Sépher, dans ses notes manuscrites sur la bibliothèque des romans de l'abbé Lenglet, cet ouvrage est assez rare et contient l'histoire du cardinal de Fleury 13

, Maubert relate l'ascension sociale d'un aventurier dans une société proche de celle qu'il connaît. Notre auteur évoque la vie rocambolesque d'un personnage fictif qu'il plante dans un décor bien réel : Maubert ponctue en effet son récit d'anecdotes sur le cardinal Fleury

, L'Illustre Paisan ou Mémoires et Aventures de Daniel Moginié

. Chézales, B. Au-canton-de-berne, and A. De-moudon-;-mort, le 22 Mai 1749, âgé de 39 ans; Omrah de la Ière Classe, Commandant de la Seconde Garde Mogole, Grand Portier du Palais de l'Empereur et Gouverneur du Paingeab. Où se trouvent plusieurs particularités anecdotes des dernières Révolutions de la Perse et de l'Indostan, et du règne de ThamasKouli-Kan. Ecrit et adressé par lui-même à son frère François

L. Maubert and P. A. Verney, Réédité en 1761 Lausanne, aux dépens de la Compagnie, libraire au Pont, vol.1, issue.8

, Omrah de la 1re classe, commandant de la seconde Garde Mogole, grand Portier du Palais de l'Empereur, et gouverneur du Paingead. Où se trouvent plusieurs particularités, anecdotes des dernières révolutions de la Perse et de l'Indoustan, et du règne de ThamasKouli-Kan. Ecrit et adressé par lui-même à son frère François, son légataire, réédité à Lausanne, Th. Sack, 1912.

.. .. Schweizers, B. B. Berne, and . Haut,

. Querard-(joseph-marie, , p.628

. Barbier-(antoine-alexandre, Le dictionnaire des ouvrages anonymes, p.130

D. Barbier, la Nouvelle biographie générale en annonce deux autres éditions : une à Londres, vol.1754

, La Bibliotheca Historica 16 , mentionne, quant à elle, deux traductions allemandes différentes

G. Le-nom-de-;-«-m.-de, 17 et il reconnaît avoir écrit l'ouvrage durant son séjour en Suisse 18 . L'attribution à Maubert a toutefois été contestée. Gottlieb-Emmanuel von Haller 19 avance que le bailli Samuel Engel 20 serait l'auteur de ce « roman ingénieux ». Il est possible que Maubert et lui aient collaboré pour la rédaction de l'ouvrage. Cet écrit, signé par Maubert, relate la vie et les exploits de Daniel Moginié. Né vers 1710, à Chesalles-sur-Moudon, il est le fils de Jacques Moginié, sergent de Chesalles-surMoudon et de Madeleine Moser 21 . Daniel est un aventurier suisse qui réussit à devenir un personnage de premier plan dans l'Empire Mogol. Avec son frère François né en 1712, ils auraient découvert, à l'intérieur du mur de leur maison, Maubert de Gouvest figure à la fin de la dédicace aux membres des autorités bernoises

. Daniel, . Stürler, and . Au-service-de-hollande, Parti faire fortune à Batavia, il serait passé par la Perse, où il combat les Afghans, avant de faire carrière en Inde et de devenir gouverneur du Penjab. Il se met au service du Grand Mogol et discipline ses troupes à l'européenne. Daniel fait parvenir à la soeur du monarque une copie du livre traduit en persan et qui témoignerait de ses origines

, Daniel épouse la princesse en 1742 mais elle décède trois ans plus tard. Daniel meurt, quant à lui, sans enfants en mai 1749. Son frère, devenu cabaretier à Londres

. Barbier-(antoine-alexandre, Le dictionnaire des ouvrage anonymes, op. cit., t. II, vol.36, p.891

. Struve-(burcard and . Gotthelff, Bibliotheca Historica, vol.II, pp.3-4

M. De-gouvest-(jean-henri, L'Illustre paysan, p.4

, AV, vol.56, 22517.

, Bibliothek der Schweizer Geschichte, vol.II, p.1144

S. Engel, né en 1702 à Berne, est protestant, élu au grand conseil à Berne en 1745 et également bibliothécaire jusqu'en 1748. De 1748 à 1754 il est bailli d'Aarberg, puis d'Echallens entre 1760 et 1765

, Un article du Conteur Vaudois 22 explique qu'après avoir été en possession de son héritage, personne n'entend plus parler de François Moginié et les versions divergent sur son devenir, certains pensent qu'il périt en 1751, dans un naufrage alors qu'il ramenait sa fortune en Europe. Les lettres introductives au roman mentionnent qu'il reste à Agra pour prendre la suite de son frère. D'autres sont persuadés qu'il a été assassiné, p.258, 2015.

, Chesalles au XIXe siècle, il aurait même rencontré un de ses parents devenu syndic de l'endroit

L. Verney, , p.12

. B***-avec-comte-son-neveu-sur-l'héroïsme and . Le-héros, Ecole du gentilhomme ou Entretiens de feu M. le Chevalier de B avec Comte son neveu sur l'Héroïsme et le Héros (1754), chez Kessinger Publishing, 272 pages. Pour Barbier 26 , l'ouvrage est bien de Maubert. Nous pouvons identifier l'auteur grâce à une dédicace : A Monsieur le Comte R. T. K. « Ça été pour vous, Monsieur, que j'ai composé ces Dialogue. La fortune, en me séparant de vous, Publié par l'auteur du Testament Politique du Cardinal Alberoni, à La Haye, chez H. Constapel, Libraire. Réédition, 2009.

, Conteur Vaudois, journal de la Suisse romande, n° 29, 17 juin 1865 23 Journal helvétique, décembre 1751, pp.604-614

. Freron-(elie-catherine, L'Année littéraire, p.263

, Voyage dans la Suisse française et le Chablais, BOUGY

. Barbier-(antoine-alexandre, son Nécrologe, l'Abbé Yvon explique que le second ouvrage « peut être regardé comme un sommaire de celui dont il fit paraître depuis le premier tome in-4°, en 1757, à Londres, Le dictionnaire des ouvrages anonymes, op. cit., t. II, p.33

, Pierre Rousseau reconnaît l'intérêt d'un « écrit où l'on se proposeroit de tracer dans un petit espace les opérations Politiques dont la chaîne s'étend depuis ce grand ministre

. Rousseau, Il aurait « considéré son ouvrage comme une pièce de théâtre » 35 . L'auteur résume ensuite l'ouvrage et en publie quelques extraits. Dans le numéro de décembre 1757, il conclut en ces termes : « l'ouvrage dont nous venons de rendre compte, nous a paru réunir toutes les qualités qui peuvent rendre une histoire agréable & intéressante » 36 . Pour lui le seul bémol est sur la forme : « la narration est rapide, le style est vif & animé mais déparé par quantité d'expressions vicieuses qu'il seroit aisé de corriger » 37 . Les Mémoires de Trévoux décrivent le projet de Maubert et s'interrogent sur l'auteur qui « écrit comme un Etranger qui auroit appris religion catholique, Maubert aurait su éviter de surcharger son récit tout en réussissant à approfondir le sujet

, et certaines tournures de phrases sont sévèrement critiquées, comme l'utilisation répétée du terme « décréter », qui ne s'emploie d'ordinaire que dans les procédures judiciaires. Des défauts qui, selon le journal « font d'autant plus de peine au Lecteur, que notre Historien étoit capable de donner un ouvrage curieux, réfléchi, p.40

L. Pucelle-d'orléans, Poëme héroi-comique en 18 chants nouvelle édition augmentée d'une épître du père Grisbourdon à Mr de Voltaire, et d'un Jugement sur le poëme de la Pucelle à M***

, Nécrologe des hommes célèbres, op. cit, p.148

, Journal Encyclopédique, novembre 1757, p.51

, Journal Encyclopédique, décembre 1757, p.63

T. Mémoires-de, , vol.1759, p.50

. Ibid, Réédition en 1757, même titre, à Amsterdam, en 1761 à Londres et en 1767, p.62

. Probablement-faite-en-france, édition de 1756 avec une note à la fin « L'éditeur de cette édition est le sieur Maubert, ex-capucin, auteur du Testament politique du cardinal Alberoni, lequel l'a fait imprimer à Glascow pour faire pièce à Voltaire, sur un exemplaire que cet auteur lui avoit confié dans le tems qu'ils étoient liés ensemble, Cette édition est la plus ample qu'il y ait et il y a dedans des choses qu'on attribue malicieusement au roi et à Madame la marquise de Pompadour?

, Sistème et conduite de la Prusse ou lettres d'un général saxon à un gentilhomme silésien. Dans les armées prussiennes pour servir de riposte aux Manifestes, exposés, Mémoires, Remontrances & autres Ecrits du Ministre prussien, A Varsovie

, In certain letters from a Saxon general in the Prussian army. In answer to the manifestos, memorials, remonstrances, and other papers, published by the Prussian ministry, Traduction anglaise de cet ouvrage : The Prussian system and proceedings stated, 1757.

, Réflexions d'un Suisse sur les motifs de la guerre présente, vol.52

, Réédité en 1757, même titre, vol.28

, SEG 1175 f°, vol.270

. Agk and . Corr, lettre de Maubert à un destinataire inconnu du 17 septembre 1761. En 1758 vraisemblablement le même ouvrage est édité sous le titre Avis d'un Suisse sur la guerre, vol.13

S. Quérard, . Luchet, and S. Dans, On trouve ici de nombreuses informations sur Frédéric II, la Prusse, la Saxe, l'Autriche et l'Europe centrale en général. Maubert semble répondre à la propagande frédéricienne et s'adresse sans doute plutôt aux Français. Le peuple suisse qui considère les Prussiens comme des alliés car étant de religion protestante n'est probablement qu'un écran de fumée. L'auteur se fait également défenseur de la Maison

L. De-la-présente-guerre, G. Discours-de-m.-de, and . Dans-la, Chambre des C. pour ou contre les deux opinions dominantes dans le Parlement de la Grande-Bretagne, en faveur du Commerce britannique et de la Paix, De l'Imprimerie du futur-Congrès, A l'olivier verd, vol.100

. L'anagramme-m-de-g-correspond-bien-entendu-À-maubert-de-gouvest,

. Encyclopédique, Auteur de cet ouvrage est un

, Anglois, membre du Parlement & très instruit des secrets des deux partis dominants, p.45

. S'ensuit, une critique plutôt laudative sur la restitution des discours, indiquant que l'écrivain a représenté les débats avec « des couleurs vives » et qu'il a « si bien imité la manière de ceux qui ont parlé dans les Parlements qu'on croit les entendre, vol.46

». Le-«-pitt, ». Le-«-contre-pitt, and . Le-patriote, Il semble que Maubert réalise ici une reprise des discours qu'il a effectivement entendu à la Chambre des Communes. L'ouvrage est composé de trois parties

, AV, vol.64, 22523.

, Journal Encyclopédique, septembre 1758, p.98

, Pitt appartient depuis son accession au pouvoir en juin 1757. Le contexte de la guerre de Sept Ans y est omniprésent. Maubert développe les deux opinions dominantes du Parlement se positionnant en faveur du commerce britannique et de la paix, vol.47

, Journal Encyclopédique de mai 1758, le chroniqueur indique que l'auteur prend parti dans la guerre qui oppose la Saxe à la Prusse mais le journaliste se garde de trancher dans le conflit et « laisse à [ses] lecteurs à juger si c'est la vérité qui aura conduit son pinceau » 50 . Il est précisé que l'Ephraïm qui s'exprime n'est pas celui qui s'est occupé des finances de la Saxe et « expie aujourd'hui dans une étroite prison ses malversations, Ephraïm justifié, mémoire historique et raisonné sur l'état passé, présent et futur des finances de Saxe, avec la parallèle de l'oeconomie saxonne, ouvrage utile aux Créanciers & Correspondants, aux Amis & aux Ennemis de la Prusse & de la Saxe, adressé par le Juïf Ephraïm de Berlin à son cousin Manassès d'Amsterdam, vol.51, p.1758

, Nécrologe des hommes célèbres, op. cit., p. 167. 48 SEG 1175 f°270

, AV, vol.63, 22523.

. Ibid,

. Ibid, Maubert se transforme en Veitel Heine Ephraim 53, p.26

M. Berlin and . De-l'élite-financière-de-cette-ville, L'auteur décrit ici les manoeuvres financières d'Ephraïm, l'accusant notamment d'avoir, sur ordre du roi de Prusse, dévalué la monnaie afin de financer les opérations en Saxe. Il défend donc ici la Saxe et notamment sa conduite face à la Prusse avec, comme l'indique le Journal Encyclopédique, une certaine ironie noire, Ephraïm ayant « os[é] piller entièrement la Saxe » 54 . La critique d'une gazette connue pour sa sympathie envers le roi de Prusse se termine de manière sévère : « l'esprit qui s'attaque à la majesté des rois ne sçauroit trouver d'excuse dans l'amour même de la patrie, & que leur personne doit être sacrée pour tout Ecrivain, vol.55

L. Haye and V. Hellen, Au-delà du Mordick, in-8, 47 p. Probablement imprimé en Belgique d'après le matériel typographique

». Hellen?, On sait d'après le titre que Maubert en est l'auteur

, Maubert livre ici son point de vue sur la politique menée par Van Hellen, le ministre de Prusse résident aux Provinces-Unies. Il intègre dans son ouvrage de nombreux éléments concernant sa vie personnelle et mentionne certains des ouvrages dont il est l

, Lettre du Prince de Prusse mourant, au roi son frère, vol.23

D. Vercruysse,

. Cioranescu, L'abbé Yvon qualifie l'ouvrage de « brochure Politico-polémique, vol.56

, Voir chapitre 9

, Journal Encyclopédique, op. cit., mai 1758, p.32

. Ibid, , p.37

, Sous le nom d'Auguste-Guillaume de Prusse 57 , un homme dont Frédéric II a fait son successeur mais qui meurt prématurément, p.167

I. I. Frédéric, Le prince qui entre en opposition avec son frère dès le début de la guerre de Sept Ans est un porte-parole. L'auteur dénonce dans la brochure la politique prussienne

, Adieu de l'Académie de Prusse

, Pas de précision sur l'ouvrage ou son sujet. Maubert le mentionne dans sa correspondance avec Cobenzl « j'ai l'honneur de présenter six exemplaires de l'Adieu, vol.58

C. Dans-sa, notre auteur insiste sur le fait que « toute l'édition demeurera en dépôt, et que ces Six Exemplaires sont les seuls hors de [ses

L. Peut-Être-est-ce,

, The secret Expedition, printed for Scott, London, in-8°, vol.35

, Traduction française : L'expédition secrette, comédie en deux actes, comme elle a été représentée sur le théâtre politique de l'Europe, avec de très grands applaudissements

J. B. Imprimée-À-londres and C. J. Scott, libraire dans Pater Noster Row, vol.1758, p.8

D. Vercruysse, Maubert aurait signé cet ouvrage, qui serait la seule pièce de théâtre de son oeuvre

A. , de Prusse est né le 9 août 1722 à Berlin. Il meurt le 12 juin 1758 à Oranienburg. 58 SEG 1175, f°132, lettre de Maubert à Cobenzl

, SEG 1175 f° 270

M. De-gouvest-(jean-henri, , pp.30-32

, Il s'agit d'une comédie en deux actes qui aurait été applaudie « sur le théâtre politique de l'Europe » 63 , qui prend la fiorme d'une satire sur l'expédition de Rochefort en 1757. Les noms des personnages prêtes à sourire : l'amiral Buse, le général Prudence, le général Brave, le capitaine Noble? il faut ajouter à cela des conversations visiblement grivoises : « L, L'intrigue nous est révélée dans le Journal Encyclopédique de juillet 1758 62

, quoique fort yvre, il est le plus raisonnable ; il fait finir ces plats propos. Ils sortent en criant : Point de Papisme : liberté : jouissance -vive à jamais l'Expédition Secrette !, vol.64, pp.1758-1759

. Le-patriote-hollandais, Lettre première aux véritables Hollandais, pp.1758-1759

D. Dans-laquelle-le-comte, Affry s'adresse à Rouillé et mentionne que Maubert lui a envoyé une lettre de Bruxelles avec un exemplaire d'une brochure intitulée : Le Patriote Hollandais, lettre première aux vrais Hollandais 65 . Maubert affirme luimême être l'auteur de ce texte dans ses lettres à Cobenzl. Il explique notamment au comte qu'il peine à mettre l'ouvrage en forme : « Je retourne le Patriote dans tous les sens, pour le mettre du côté indiqué. C'est un enfant bien difficile à baptiser ou ma tête n'est pas bien montée. Je crois cependant en avoir arrangé la distribution

, lettres qui critiquent la politique anglaise et qui réfutent un article du Monitor accusant les Hollandais d'être ingrats. L'auteur voit la Hollande comme un pays qui subit le joug anglais et s'affaiblit au fur et à mesure de leur partenariat

A. Roux and . Morin-d'hérouville, Annales typographiques ou notice du progrès des connaissances humaines, juillet 1760, A Paris, chez Vincent, p.86

, Journal Encyclopédique, op. cit., juillet, vol.1758, p.122

;. Lettre-de-d'affry-À-rouillé and . Van-hangest-d'yvoy-(daniel-maximilianmarie, Frankrijks invloed op de buittenlandschie aangelgenheiden der voormalige Nederlandsche Republiek, 1858, p. 73. 66 SEG 1175, vol.17

, Rousseau donne un compte rendu critique et descriptif pour la première lettre 67 , de la deuxième et la troisième lettre 68 , et de la quatrième lettre 69

J. London and . Townsend, Une critique acerbe émane du Journal Encyclopédique du mois d'octobre 1759 contre le périodique : « Il ne falloit pas moins que le nom de l'Auteur du Testament politique du cardinal Alberoni & de l'Histoire politique du siècle, pour relever le titre de Mercure historique & politique, ouvrage qui semble s'être avili en Hollande. Sous ce nom pompeux, on y doit chaque mois qu'un extrait informe de toutes les gazettes. Point de stile & encore moins de vues dans cette production, Mercure historique et politique des Pays-Bas N°1, mois de septembre 1759, vol.72, 1759.

, Journal Encyclopédique, janvier 1759, t.1, 1 ère partie, pp.104-109

, Nécrologe des hommes célèbres, op. cit, p.167

, Journal Encyclopédique, octobre 1759, p.89

. Ibid, Réédition en 1764 à Francfort Republié en 2012, même titre, vol.284

, Cet ouvrage est une compilation des numéros du Mercure de septembre

, Mémoires militaires sur les Anciens ou Idée précise de tout ce que les anciens ont écrit relativement à l'art militaire, recueillis et mis en ordre par, Maubert de Gouvest, vol.2, issue.8, pp.233-248

, Autres éditions en 1762, même titre, à La Haye, chez H. Constapel, 2 vol, vol.233

, Autres éditions en 1762, même titre, vol.233, p.248

, Dans une lettre du 8 juillet 1760 Maubert revendique la paternité de cet ouvrage

. «-l', Edition de mes Mémoires Militaires est acrochée, faute d'argent » 74

, Il s'agit de réflexions classiques à la suite des grands tacticiens du XVIIIe siècle, sur les textes anciens en matière d'art militaire, à la recherche d'une alternative à la faiblesse de l'artillerie sur le champ de bataille et aux manques de mobilité des troupes en manoeuvre sur le terrain. L'histoire de la publication de cet écrit serait alors très complexe. Il semble que cet ouvrage soit en fait tiré des Mémoires militaires sur les Grecs et les Romains de Guischardt. Il donne ici de nombreux détails sur l'organisation de la cavalerie, et s'oppose principalement aux idées de Folard, pp.0-76

G. Correspondance-de, il ne fait aucun doute que Maubert soit l'auteur de cet ouvrage, même si Grimm signale le nom de « Guichard » pour une édition pirate hollandaise. Selon 74 SEG 1175 f°143

. Agk and . Corr, , vol.13

, Ce sont ces deux éditeurs qui signalent dans la préface de l'ouvrage que le livre a déjà été imprimé à Bruxelles par Maubert et qu'il a ensuite été imprimé par des éditeurs hollandais, car son auteur et propriétaire avait été obligé de quitter Bruxelles et avait été « contraint par décret du Gouvernement, de laisser l'édition à ses créanciers, vol.77

. Joseph-marie, Quérard souligne que sur les trois mille exemplaires tirés par Maubert et récupérés par les deux éditeurs, mille leur ont été volés, ce qui « donna lieu à une double publication de la même édition, p.79

. La-paix-générale and . Docteur-man'lover-d'oxfordt, De l'Imprimerie du futur congrès, In-8, 267 p. En réalité, il semble que l'ouvrage ait été imprimé à Berlin un an avant la fin de la guerre de Sept Ans

. Paris, Angleterre qui est désormais à la tête du premier empire colonial. Maubert met en avant l'importance de cette guerre et ses conséquences tant pour l'Europe que pour ses colonies américaines. Ses considérations, qu'il livre du point de vue anglais, portent sur le jeu des alliances, la guerre d'Amérique et les nouvelles relations en cas d'abandon de la Silésie par l'impératrice d'Autriche. L'auteur traite des « affaires d'Allemagne & du Nord », de la « guerre de Mer, & de ses suites possibles, en 1763, la France cède presque toutes ses possessions américaines et indiennes et l'Espagne cède la Floride au profit de l

M. De-gouvest-(jean-henri, Mémoires militaires sur les Anciens, vol.1762

. Ibid,

. Querard-(joseph-marie, Sur un des exemplaires consultés, on peut lire en regard du titre une note manuscrite autographe attribuée au célèbre orientaliste Anquetil-Duperron (1731-1805), datée du 19 Mai 1797 : « Ouvrage profond dont la lecture, utile dans tous les tems, peut fournir, en 1797, aux négociateurs en état de l'entendre, des vues propres à concilier les intérêts de l'Europe, compromis par la Révolution Françoise. C'est bien ici la Paix Générale prise de la connaissance des hommes, ses loix, Les supercheries littéraires, pp.210-211

P. , , vol.80

, Selon Edouard de la Barre Duparcq, il s'agit « d'un pamphlet en faveur de la

, Saxe (?) composé en véritable journaliste » 81

M. De, l'auteur insiste sur la vision prophétique de Maubert et reconnaît que son raisonnement est assez fin

, Manloveriana pour servir de supplément à l'Europe ridicule par rapport à la guerre présente

, Cet ouvrage est le même que celui qui a pour titre La Paix générale, ou considérations du docteur Manlover, d'Oxford, mises en françois par M. Maubert de Gouvest » 82 . Il s'agirait également d'après Weller d'une fausse adresse d'impression. L'ouvrage aurait probablement été imprimé aux Pays-Bas d'après le matériel typographique. Maubert aurait donc écrit un supplément à l'Europe ridicule de Jacob Nicolas Moreau. De fait, outre la préface

P. Dans-la, auteur s'adresse aux puissances en guerre se faisant le porte-parole de l'ensemble des sujets de l'Europe. Il interpelle les « Princes guerriers » pour qu'ils regardent les « misères de l, Europe

M. De-gouvest-(jean-henri, Mémoires militaires sur les Anciens, op. cit

B. De-la and . Duparcq, Etudes historiques et militaires sur la Prusse, p.28, 1856.

. Barbier-(antoine-alexandre, Le dictionnaire des ouvrages anonymes, vol.2, p.538

M. De-gouvest-(jean-henri, Manloveriana, op. cit., p. 2. un long réquisitoire sur les conséquences néfastes de la guerre sur le développement des états et le bien-être des populations

, patriote sur l'éducation de la première jeunesse en France, avec l'idée d'un nouveau collège et le précis de l'instruction qui y seroit donné, par M, Le temps perdu ou Les Ecoles publiques : considérations d'un

, Changuion, vol.146

, Il prévoit huit classes, portant chacune sur une matière spécifique. L'instruction doit porter sur le pratique. Il livre surtout ses idées sur une potentielle réforme de l'enseignement envisageable après le départ des Jésuites en 1762, Maubert rédige un manifeste sur l'éducation, ce qui doit être enseigné ou non et la manière d'organiser cet enseignement : perfectionner l'apprentissage des langues et supprimer celui du latin, vol.84

. La-pure-vérité and . De, Virtemberg pour servir à fixer l'opinion publique sur le procès entre le prince et ses sujets, par madame la baronne douairière de W., Augsbourg, in-8, 228 p. Réimprimé en, vol.174, 2011.

, Edition en allemand en 1765 Die reine Wahrheit oder Denkurïrdigkeiten des Hauses Wirtemberg zur Erläuterung verschiedener besonderen Umstände, den Proceß betreffend, worin der Herzog mit seinen Unterthanen verwickelt ist, vol.182, p.175

. Maubert-prend-la-défense-de-la-duchesse-de-wurtemberg-contre-le-duc, avoir des moeurs légères 85 . De fait, il dresse un portrait peu flatteur de la cour et du duc, écrivant notamment : « Je passe les premiers essais du libertinage de cet illustre scandaleux. Il voltigea, pour ainsi dire, sur les égouts de Cithère

, Au moment de sa chute, il s'accrocha à une Vénitienne » 86 . L'auteur reproche également au duc d'avoir abandonné la religion protestante pour revenir au catholicisme. Pour le Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire, il s'agit d'un « petit et curieux volume de Maubert de Gouvest, vol.87

J. Uriot-formule-une-réponse-dans-son-ouvrage, La Vérité telle qu'elle est contre La Pure vérité 88 . Il réfute point après point les arguments de Maubert en se livrant à une critique sévère de ses idées

C. R. Lettres and . Talbot, de la suite du duc de Bedford à Paris en 1762, sur la France, comme elle est dans ses divers départements ; avec nombre de particularités intéressantes touchant ses hommes en place mises en François par Maubert de G, Secrétaire du Feu Roi-Electeur Auguste III, vol.2

, Traduction en anglais en 1771 : Letters on the French Nation, Considered in its Different Departments : With many interesting particulars relating to its placemen

. En and . Casanova, Histoire de ma vie, une aventure avec une danseuse. CASANOVA (Giacomo), p.538

M. De-gouvest-(jean-henri, , p.111

, Janvier, vol.1870, p.387

, Cet ouvrage n'est pas identifié comme étant de Maubert par Cioranescu mais Jeroom Vercruysse l'attribue à notre aventurier dans son article 89 que l'édition est originale. Dans sa correspondance avec Cobenzl, Maubert revendique d'ailleurs d'en être l'auteur : « mes Lettres du Chevalier Talbot que j'ose regarder comme une Amusette digne de la curiosité des hommes d'Etat » 90 . D'après l'abbé Yvon, Maubert aurait composé cet ouvrage « dans sa paysage politique, social et moral de la France en 1766, sans doute dans le but de montrer la supériorité de l'Angleterre. Maubert prétend tenir ces missives du Chevalier Robert Talbot, un homme de la suite de John Russell, le 4 ème Duc de Bedford, qui représente l'Angleterre lors de la signature du Traité de Paris en 1763. Notre aventurier prétend, dans sa préface, être en relation avec Robert Talbot alors qu'aucun de ses biographes n'en fait mention, et qu'il n'a pas foulé le sol anglais depuis dix ans quand son ouvrage est édité. Ce roman épistolaire apocryphe regroupe la correspondance de Robert Talbot et de diverses personnes, Réimprimé sous le même titre en 2010, chez BiblioBazaar, 400 p et chez Nabu Press, 2011.

, anecdotes ; des récits fatiguans d'aventures supposées ; des traits hardis & le plus souvent révoltans, contre des hommes respectables, & plus respectés encore par l'intégrité de leurs moeurs que par les places éminentes qu'ils remplissent ; de longs & très-longs raisonnemens, qui seroient repréhensibles, s'ils étoient moins ridicules, sur les intérêts respectifs des nations européennes 89 VERCRUYSSE (Jeroom), « Candide journaliste, J. H. Maubert de Gouvest Gazetier à Bruxelles, pp.1758-1761

, Nécrologe des hommes célèbres, op. cit, p.174

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, , p.46

. Ibid, , p.91

, Traité d'alliance signé le 15 août 1761 entre les Bourbons de France et d'Espagne. ; des contes sans imagination ; des fables sans agrément; des sarcasmes sans sel

C. Testament-politique-du-chevalier-de-walpoole, . Orford, . Et-ministre-d'angleterre, C. Amsterdam, . Arkstée et al., Pour Grimm, dans sa Correspondance littéraire, l'auteur de ce Testament serait le même que celui qui a écrit l'Histoire du Ministère du Chevalier Robert Walpoole en trois volumes, en 1764, c'est-à-dire J. B. Dupuy-Demportes. L'ouvrage est mentionné par l, vol.2

, Cette analyse lui permet de définir si une alliance entre l'Angleterre et la nation étudiée serait bénéfique ou inopportune. Ce texte ne se présente donc pas comme une fiction, mais plutôt comme un tableau critique de la situation anglaise et européenne dans différents domaines : la politique, l'économie, les ressources, la population.? Cette esquisse, qui renferme plusieurs idées forces du siècle, Il s'agit d'un ouvrage apocryphe dans lequel Maubert dresse un tableau de la situation interne de l'Angleterre et de ses relations avec les puissances qui l'entourent

J. Selon-le and . Encyclopédique, il s'agit évidemment d'un faux testament, dans la veine de celui de Richelieu mais le chroniqueur apprécie le ton parfois enjoué de certaines remarques, comme celle que Maubert place dans la bouche de Walpole à propos des Italiens : « il n'est point de cabinet, pour bien fermé qu'il soit, qu'une clef d'or n'ouvre, surtout chez les Italiens, qui, tout catholiques qu'ils sont

, Journal Encyclopédique, mai 1767, p.51

, Nécrologe des hommes célèbres, op. cit, p.175

, journaliste, l'ouvrage contient « d'excellentes réflexions, vol.98

, Trop est trop, capitulation de la France avec ses moines et religieux de toutes les livrées, vol.299, p.12

, Autre édition, le même titre, la même année mais imprimée à La Haye, Chez Frédéric Staatman, 269 p. Réédition en 1772

, Oder : Capitulation des Königreichs Frankreich mit seinen Mönchen und Ordenspersonen von allen Livreyen, Francfurt. Republié en, vol.354, 2010.

, Si le chroniqueur ne cite pas expressément Maubert comme étant l'auteur, il laisse aux lecteurs des indices : « transfuge d'un couvent de Capucins de France trainant sa malheureuse vie d'état en état, de ville en ville, de prison en prison » 101 . Déclarant ensuite qu'il est celui qui prétend avoir écrit le Testament politique du cardinal Alberoni, le journaliste se moque ouvertement de « M, Le Journal Encyclopédique de mars 1768 consacre un violent article à l'ouvrage, qu'il qualifie de « monstrueuse brochure, vol.100

, Ce virulent pamphlet contre l'état monastique peut en effet faire rougir, certains propos étant, concédons-le, blasphématoires

, Journal Encyclopédique, mars 1768, p.94

. Ibid,

. Ibid, Les lettres chérakéesiennes, mises en françois de la traduction italienne, par J, p.94

S. Rufus, . Européen, and . Rome, Imprimerie du Collège de la Propagande ; par ordre en forme de Brevet de sa Sainteté Clément XIII, vol.204

, Comporte un pré-avis, écrit en latin par le Pape Clément XIII

D. Balmas, cet ouvrage ne serait qu'une contrefaçon des Lettres Iroquoises. La Correspondance littéraire nous apprend que cette édition, « entièrement de contrebande » 103 a paru en réalité en Hollande

J. Le-pseudonyme-utilisé-par-l'auteur-n'est-autre-que-le-nom-latinisé-de and . Rousseau,

, L'écrivain espérant sans doute avoir plus de succès grâce à ce stratagème

, Louis-Petit de Bachaumont émet un avis assez négatif sur l'ouvrage qui, selon lui, est « mal fait et d'un style plus que médiocre, [il] n'a pas même le mérite du fonds (?) on sent que ce traité est calqué sur une, Il s'agit d'une réédition de trente-six lettres des Lettres Iroquoises avec quelques changements dans le corps du texte

, mais l'auteur n'a de commun avec ses confrères que l'envie d'infecter de son poison ses lecteurs, qui ne seront point en grand nombre, vol.104

L. Lettre, invasion serait un ouvrage de Maubert selon Jeroom Vercruysse 105 . Maubert mentionne cet écrit dans l'Avis au ministre de Prusse : « Pendant mon séjour à La Haye j'y publiai les Lettres sur le Droit de l'Invasion » 106

. Kaunitz, Maubert reconnaît avoir publié « les lettres Sur le droit de la guerre et de l'invasion » 107 au moment de son séjour hollandais quand il demeure à Londres. Cet écrit n'est toutefois mentionné dans aucune synthèse bibliographique récente

D. Grimm and R. Meister-(etc, Correspondance Littéraire Philosophique et Critique, op. cit., t VI, 1829, p.222

, Mémoires secrets de Bachaumont de 1762 à 1787, vol.2, p.413, 1830.

). Vercruysse-(jeroom and J. H. Candide-journaliste, Maubert de Gouvest Gazetier à Bruxelles 1758-1761, p.83

M. De-gouvest-(jean-henri, , p.23

, AV, 22517, f°62, lettre de Cobenzl à Kaunitz du 16 juin 1759. ministre prussien 108 dont on trouve la trace dans la bibliographie chronologique de Pierre Conlon

, Bussi de Rabutin 110 qu'il indique avoir commencé en Suisse en 1754, l'Histoire d'un peuple nouveau que Maubert prétend s'être fait dérober par Saint-Flour lors de son séjour à Londres 111, D'autres écrits n'ont pas été publiés mais Maubert en reconnaît la paternité : un court Königstein, un roman intitulé Révolutions amoureuses des Gaules, pour servir de suite à l'Histoire de Mr

, Cauderbach » 112 qui sont une pièce de vingt-et-une pages, écrite à la fin de l'année 1758 et la

, Réponse à la lettre supposée d'un secrétaire du comte de Kaunitz

, Du droit de la guerre et de l'invasion. Lettres d'un ministre prussien du directoire de Torgau à un général saxon, vol.19, p.1757

, Geheimes Kabinett, loc. 589/39. Ce mémoire n'est malheureusement pas toujours lisible, AD, vol.10026

, AV, vol.49, 22517.

. Ibid, Il est toutefois paru anonymement sous le titre Histoire d'un peuple nouveau ou Découverte d'une île à 43 degrés 14 minutes de latitude Méridionale par David Thompson, Capitaine du Vaisseau le Boston, à son retour de Chine en 1756, à Londres, Aux dépens d'une société de Libraires, 1757, 2 t, f°60. Cet ouvrage n'en était visiblement qu'au tiers de sa rédaction

, AV, 22517, f°86, lettre de Cobenzl à Kaunitz du 4 janvier 1759 contenant la pièce de Maubert

, AV, 22516, f°22, lettre de Cobenzl à Kaunitz du 25 décembre 1758 contenant la réponse de Maubert

. Archives-d'etat-de-genève, Chambre des prosélytes, procès-verbaux

. Archives-de-dresde, Gouvernement Dresden loc. 14606, Archives de Dresde 11263, vol.11254

, Archives de Dresde, 12881, Genealogica, loc. 2961, abrégées AD

, abrégées ASM : registre 4E 02217 de la communauté des capucins de Sotteville de Rouen, pp.1737-1742

, abrégées ASM. Deux paroisses rouennaises : registres 4 E 02130 de Saint-Martin-sur-Renelle et 4E 09180 de Saint-Amand

, Archives du ministère des Affaires étrangères, Correspondance politique, Hollande, abrégées A. E., C. P. Archives générales du royaume de Belgique

. Archives-générales-karlsruhe, FA 5 A Corr, vol.13

. Archives-générales-karlsruhe, FA 5 A Corr 147, 70, lettre de Maubert à Karoline Luise von Baden

. Bibliothèque-municipale-de-vire, B 14) f°22, lettre de Maubert de Gouvest à Thomas Pichon, d'Amsterdam, vol.165

Ö. Staatsarchiv, Correspondance entre Vienne et Bruxelles, archives numérisées -D1001 -0 /22553, abrégées AV

, 29 p. petit in fol, abrégé MBC pour manuscrit de la bibliothèque des capucins et deux lettres de Maubert de Gouvest, l'une expédiée de Bruxelles le 23 mai 1760 à M

, Une lettre de change datée du 26 avril 1760 conservée dans la collection d'autographes de la bibliothèque de Rouen

B. , Sources imprimées

. Maubert-de-gouvest, Avis d'un Suisse sur la guerre, 1758.

. Maubert-de-gouvest, Histoire politique du siècle, où se voit développée la conduite de toutes les cours, d'un traité à l'autre, depuis le traité de Westphalie, jusqu'à la dernière paix d'Aix-la-Chapelle inclusivement, aux dépens de la Compagnie, vol.2, p.1754

L. Maubert-de-gouvest and . Fortune, , 1754.

L. Maubert-de-gouvest, M. 'école-du-gentilhomme-ou-entretiens-de-feu, . Le-chevalier-de-b***-avec-comte-son-neveu-sur-l'héroïsme, and . Le-héros, , p.1754

L. Maubert-de-gouvest, . 'illustre-paysan-ou-vie, D. De, and . Moginié, , p.1754

. Maubert-de-gouvest, La paix générale ou considérations du Docteur Man'lover d'Oxfordt, mises en françois par Maubert de Gouvest, p.1762

L. Maubert-de-gouvest and . Pucelle, Orléans Poëme héroi-comique en 18 chants nouvelle édition augmentée d'une épître du père Grisbourdon à Mr de Voltaire, et d'un Jugement sur le poëme de la Pucelle à M***, p.1756

. Maubert-de-gouvest, La pure vérité, lettre et mémoire sur le duc et le duché de Virtemberg pour servir à fixer l'opinion publique sur le procès entre le prince et ses sujets, par madame la baronne douairière de Virtemberg, p.1765

L. Maubert-de-gouvest and X. Siècle-politique-de-louis, avec les pièces qui forment l'Histoire du siècle de M. F. de Voltaire et ses querelles avec MM. de Maupertuis et de la Beaumelle, suivies de la disgrâce de ce fameux poète, vol.2, p.1753

. Maubert-de-gouvest, Considérations d'un patriote sur l'Education de la Première jeunesse en France, avec l'idée d'un nouveau collège et le précis de l'instruction qui y serait donnée, par Maubert de Gouvest, Le temps perdu ou Les Ecoles publiques, p.1765

. Maubert-de-gouvest, Les lettres Chérakéesiennes, mises en françois de, la traduction italienne, par J.-J. Rufus, sauvage européen, Rome : de l'imprimerie du Collège de la Propagande, p.1767

. Maubert-de-gouvest, Les lettres Iroquoises, Irocopolis, chez les Vénérables, p.1752

L. Maubert-de-gouvest, R. Du-chevalier, and . Talbot, de la suite du duc de Bedford à Paris en 1762, sur la France, comme elle est dans ses divers départements ; avec nombre de particularités intéressantes touchant ses hommes en place (traducteur : Maubert de Gouvest), vol.2, p.1768

. Maubert-de-gouvest, Mercure historique et politique des Pays-Bas N°1, mois de septembre 1759, p.1759

. Maubert-de-gouvest, Nouvel état politique de l'Europe et des Pays-Bas, Francfort, p.1764

. Maubert-de-gouvest, Testament politique du cardinal Jules Alberoni recueillit de divers mémoires, lettres et entretiens de S. E par A. M (Duprey de Morsan) traduit de l'italien par L. C de R. B. M (Maubert de Gouvest), p.1753

. Maubert-de-gouvest, C. Testament-politique-du-chevalier-de-walpoole, . Orford, . Et-ministre-d'angleterre, and . Amsterdam, Chez Arkstée et Merkus ; Et se trouve à Paris, 1767.

. Chez-khi-lo-khula, Imprimeur privilégié pour les mauvais ouvrages, L'an de Sal-ChodaÏ 623, vol.98

, Histoire de la vie de H. Maubert, soi-disant Chevalier de Gouvest, Gazetier à Bruxelles, et auteur de plusieurs libelles politiques. Mise en lumière pour l'utilité publique, p.1763

, Histoire de la vie de H. Maubert, soi-disant Chevalier de Gouvest, Gazetier à Bruxelles, et auteur de plusieurs libelles politiques

, Les Amusements des Dames de B***, Epître dédicatoire « à Monsieur Jean-Henri Maubert, dit Gouvest, retiré incognito à Francfort sous le nom de M. Martin

). Chevrier-(françois-antoine, L. Trois, C. , and C. Métaphysique, imité de l'espagnol, et ajusté sous des noms français, pour la commodité de ceux qui n'entendent pas le flamand, par l'auteur du Colporteur. Seconde partie des Amusements des Dames de B***., A Nancy, chez Henri Gouvest, à l'enseigne du capucin, près le Place de l'Alliance, cette présente année

, Recueil de ces Dames, A Bruxelles, Aux dépens de la Compagnie, vol.290, p.1745

D. Grimm and R. Meister-(etc, Correspondance Littéraire Philosophique et Critique, p.1829

, Electeur de Saxe Auguste III et propriétaire de la Gazette des Pays-Bas, Ex-Directeur Propriétaire de l'Imprimerie Royale à Bruxelles, Appelé au Haut Tribunal de la Cour de Hollande & Westfrise d'une Sentence rendue en sa faveur le 9 juillet 1765 par le Tribunal Municipal d'Amsterdam maintenant Appelant de la Sentence de la Cour de Hollande et de Westfrise, au Haut Conseil, p.1759

). Yvon-(abbé, M. Eloge-de, and . Maubert, , p.1769

, Autres sources

«. L'examen,

. Aleman-(matéo, , p.1600

. Barbeyrac-(jean, , p.1709

. Bayle-(pierre, De la tolérance, commentaire philosophique sur ces paroles de Jésus Christ : contrain-les d'entrer, A Cantorbery, p.1686

. Bayle-(pierre, Pensées diverses écrites à un Docteur de la Sorbonne BAYLE (Pierre), Pensées diverses écrites à un Docteur de la Sorbonne à l'occasion de la comète qui

. Boileau-despreaux, Nicolas), Les oeuvres de M. Boileau Despréaux avec des éclaircissements historiques, nouvelle édition, p.1735

. Bougeant-(guillaume-hyacinthe, Voyage merveilleux du prince Pan-Férédin dans la Romancie, p.1735

M. Boyer-(jean-baptiste and . Argens, Historique et Critique, Entre un Chinois Voyageur à Paris et ses Correspondans à la Chine, en Moscovie, en Perse et au Japon, A La Haye, Lettres Chinoises, ou Correspondance Philosophique, vol.5

H. Buffon and . Paris, , vol.36, pp.1749-1789

, De la manière de négocier avec les souverains, CALLIERES, p.1716

. Caraccioli-(louis-antoine, La grandeur de l'âme, Francfort, p.1762

. Caraccioli-(louis-antoine, La jouissance de soi-même, Autrecht, chez H. Spruit, p.1759

G. Casanova-(, Soliloque d'un penseur, p.1786

C. Charles-irénée, Avantages de l'éducation des collèges sur l'éducation domestique, Amsterdam, 1740. Catalogue des livres de la bibliothèque de feue Madame de Pompadour, Dame du Palais de la Reine, p.1765

. Chanlaire-(claude-louis, L'ami de la concorde ou essai sur les motifs d'éviter les procès et sur les moyens d'en tarir la source par un avocat au Parlement, p.1765

C. Joseph, Nouveau plan d'études ou Essai sur la manière de remplir les places dans les collèges que les Jésuites occupoient ci-devant, p.1762

, Mémoire pour servir à l'histoire de Louis XIV, p.1727

, Mémoire de l'Université sur les moyens de pourvoir à l'instruction de la jeunesse et de la perfectionner, & de remplacer les Collèges des Jésuites, éd. Originale, p.1762

C. De-sandras, , p.1711

, Nouveau traité de la civilité qui se pratique en France parmi les honnestes gens, à Paris, chez Helie Iosset, p.1671

C. Louis, Difficultés proposées à Monsieur de Caradeuc de La Chalotais, procureur-général au Parlement de Bretagne, sur le mémoire intitulé "Essai d'éducation nationale, ou Plan d'études pour la jeunesse, p.1763

. De-caradeuc-de-la and . Chalotais, Essai d'éducation nationale, ou plan pour la jeunesse, p.1763

. De-cloots-(jean-baptiste, Voeux d'un gallophile, p.1786

. De and . De-moiry, , p.1765

. De-torres and . Villaroel, Vida, scendencia, nacimiento, crianza y aventuras del doctor D. Diego de Torres Villaroel, p.1789

. Diderot-(denis, Discours prononcé dans l'Académie françoise, Le jeudi 16 Février 1775, à la réception de M. de Lamoignon de Malesherbes, p.1775, 1767.

. Duhamel-du-monceau-(henri-louis, , p.1771

). Dulaurens-(henri-joseph, L. 'arretin-moderne, and . Rome, Aux dépens de la Congrégation de l'Index, p.1774

D. , Les Jésuitiques, enrichies de notes curieuses pour servir à l'intelligence de cet ouvrage, p.1761

, Histoire de la ville de Rouen, FARIN (François), pp.3-1738

. Fielding-(henry, The History of the Adventures of Joseph Andrews and his Friend Mr

A. Adams, , p.1742

. Fielding-(henry, The History of the Adventures of Joseph Andrews and his Friend Mr

A. Adams, , p.1742

. Fougeret-de-monbron, , p.1750

. Fougeret-de-monbron, La Capitale des Gaules ou la nouvelle Babilonne, vol.1, p.1759

. Gabanon-(léonard, Le catéchisme des francs-maçons, A Jérusalem, Chez l'Auteur, p.1740

, Etat politique actuel de l'Angleterre, ou Lettres sur les écrits publics de la Nation anglaise, vol.10, pp.1757-1759

C. Goldoni-(, L'aventurier honnête, 1751, rééd, 1996.

. Gorani-(giuseppe, Mémoires secrets et critiques des cours, des gouvernements et des moeurs des principaux états de l'Italie, vol.3, p.1793

. Goudar-(ange, L'Espion françois à Londres ou observations critiques sur l'Angleterre et sur les Anglois, Aux dépens de l'auteur, p.1780

). Goudar-(ange and L. François, A Amsterdam, Aux dépens d'Etienne Roger, vol.2, p.1746

. Goudar-(ange, Les intérêts de la France mal entendus dans les branches de l'agriculture, de la population, des finances, du commerce, de la marine, 1756.

, Lettres d'un péruvienne, A Peine, p.1747

. Grotius-(hugo, Le droit de la guerre et de la paix, p.1687

. Guischardt-(charles, Mémoires militaires sur les Grecs et les Romains, La Haye, P. de Hondt, vol.2, p.1758

. Howard-(john, Etat des prisons, des hôpitaux et des maisons de force, p.1788

. Jacquin-(armand-pierre, Journal helvétique ou Recueil de pièces fugitives de littérature choisie, vol.17, 1751.

, Projet de paix perpétuelle, p.1795

L. Samuel-françois, La Hollande au dix-huitième siècle ou Nouvelles lettres contenant des remarques et observations sur cette province, p.1779

L. France-littéraire, , p.1769

L. A. Harpe-(jean-françois-de, Des malheurs de la guerre et des avantages de la paix, discours qui a remporté le prix au jugement de l'Académie Françoise au mois de janvier 1767, p.1767

, L'année littéraire ou suite de lettres sur quelques écrits, p.1754

. Lassels-(richard, The Voyage of Italy, or a compleat Journey through Italy, vol.2, p.1670

L. Villeray, Abrégé de l'histoire ecclésiastique, p.1759

. Le-moyne-desessarts, Les siècles littéraires de la France ou Nouveau dictionnaire critique et bibliographique, de tous les écrivains français vivants ou morts jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, 1800.

L. Charles, Observations sur les manuscrits de feu M. du Marsais, avec quelques réflexions sur l'éducation, p.1760

. Lenglet-dufresnoy, De l'usage des romans où l'on fait voir leur utilité et leurs différents caractères, p.1734

, Les lettres sur l'histoire par Milord Bolingbroke, trad, vol.2, p.1752

C. Les-oeuvres-de-maître, . Loyseau, À. Avocat-en-parlement, and . Lyon, , p.1701

. Lesage-(alain-rené, Gil Blas de Santillane, pp.1715-1735

. Lesage-(alain-rené, Le bachelier de Salamanque ou Mémoires et aventures de Don Chérubin de la Ronda, p.1736

L. Lesuire, . Les-mémoires-de-grégoire, and . Merveil, , p.1782

. L'ombre-du-prince-de-prusse, Auteur de la Lettre du Prince de Prusse mourant au Roi son Frère, Aux Champs Elizées, & se vend en Europe, 1758.

M. Pirate, Les Moyens de monter au plus haut grade de la marine sans se mouiller, ou les Secrets des chevaliers de l'ordre de la Félicité, A fond de Cale, Chez Marin Borée, à l'Ancre d'or et chez la Veuve Matelote

. Marmontel-(jean-françois, Les contes moraux, Edition Augmentée en 1761, p.1792, 1765.

, Mémoires de Schach Tamas II empereur de Perse, écrit par lui-même, & adressés à son fils, 2 t, 1758.

, L'Ami des hommes, 1756.

). Moet-(jean-pierre and L. 'antropophile, ou Le secret et les mistères de l'Ordre de la Félicité dévoilés pour le bonheur de tout l'univers, p.1746

, Les lettres persanes, nouvelle éd, p.1765

, L'aveugle sur la montagne : entretiens philosophiques, A Rome chez Vincent Poggioli, 1797, p.18

, Mémoires historiques et politiques sur les Pays-Bas autrichiens, p.1785

P. De-meyzieu and . Ecole-militaire-»-de-l'encyclopédie,

. Poree-(charles, De Libris qui vulgo dicuntur romanenses, p.1737

P. De-saint-foix, Lettres turques, revues, corrigées et augmentées, p.1756

, Vie de l'aventurier don Pablo de Ségovie, 1626. SINNER (Jean-Rodolphe), Voyage historique et littéraire dans la Suisse occidentale, p.1787

. Smollett-(tobias, XX, Londres, 1750. The Persian Cromwell : Being an Account of the Life and Surprizing Atchievements and Successes of Miri-Ways, Great Duke of Candahar, and Protector of the Persian Empire. Written by a Swedish Officer Who, for Many Years, The Adventures of Roderick Random, 1724.

, Discours sur la richesse et les avantages du duché de Würtemberg, A Stougard, chez Christophe Frédéric Cotta, p.1770

, La Vérité telle qu'elle est contre La Pure vérité. Par une société d'honnêtes gens instruits de tout ce qui regarde la Cour et les Etats de Wurtemberg, A Stougard, chez Christophe Frédéric Cotta, p.1765

. Voltaire, Collection complète des oeuvres de Mr, p.1772

D. Voltaire, M. Du-docteur-akakia, and . Du-pape, , p.1753

L. Voltaire and . Portatif, Londres, 1764. II.Outils de travail et de méthodologie ALEMBERT, p.1751

A. De, L. A. Chesnaye, and . Bois, François-Alexandre), Dictionnaire généalogique, héraldique, historique et chronologique, p.1761

A. De, L. A. Chesnaye, and . Bois, François-Alexandre), Dictionnaire militaire, p.1745

. Barbier-(antoine-alexandre, Dictionnaire des ouvrages anonymes et pseudonymes composés traduits ou publiés en français avec les noms des auteurs, traducteurs et éditeurs, pp.1806-1809

, Presses de l'université Laval, vol.IV, pp.1771-1800, 1980.

). Bely-(lucien, D. De-l'ancien-régime, and . Paris, Dictionnaire de pédagogie et d'instruction primaire, p.1887, 2003.

A. Castre-(antoine and S. De, La Haye, chez Gosse Junior, 1779. Catalogue des livres en feuilles, reliés et brochés qui sont déposés à St. Louis de la Culture provenant de la Bastille, mis en ordre par le Sr. Poinçot, libraire rue de La Harpe, par ordre de Messieurs les commissaires après avoir mis à part ceux qu'il réclamoit. Commencé son travail le 14 juin et fini le 15 septembre de l, Trois siècles de littérature françoise

, Dictionnaire historique ou histoire abrégé de tous les hommes qui se sont faits un nom par leur génie, par leurs talents, leurs vertus, leurs erreurs ou leurs crimes depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours, par une société de gens de lettres

. Conlon-(pierre, Le siècle des Lumières : bibliographie chronologique, pp.1757-1760

). Delon-(michel and D. , Dictionnaire encyclopédique des Lumières, 1997.

, Dictionnaire générale de biographie et d'histoire, de mythologie, de géographie ancienne et moderne comparée, des antiquités et des institutions grecques, romaines, françaises et étrangères, 2ème partie, DEZOBRY (Charles) et BACHELET (Théodore), p.1866

, Dictionnaire de l'Académie françoise dédié au Roi, p.1694

, Dictionnaire historique ou histoire abrégée des hommes qui se sont fait un nom, 2 nde éd, p.1797

. Feller-(françois-xavier, Biographie universelle ou dictionnaire historique des gens qui se sont faits un nom par leur génie, p.1839

, Dictionnaire des Vies privées, 2011.

, Manuel du bibliographe normand ou dictionnaire bibliographique historique, p.1860

. Furetiere-(antoine, Dictionnaire universel françois & latin, p.1732

). Germain-(jean and . Herbillon-(jules, Dictionnaire des noms de familles en Wallonie et à Bruxelles, 2007.

. Gillet-(nicolas-antoine, Notice historique et biographique sur Chevrier », Mémoires de l'Académie de Stanislas, p.1863

E. Haag-(eugène, , p.1857

, HOEFER, Nouvelle biographie générale depuis les temps reculés jusqu'à nos jours, p.1866

. Kölving-(ulla, Inventaire de la correspondance littéraire de Grimm et Meister, 1984.

). Liebrecht-(henri, L. Grande-encyclopédie-de-la-belgique, and C. Du, , 1938.

. Martignier-(david, Dictionnaire historique, géographique et statistique du canton de Vaud, p.1867

, Dictionnaire des anti-Lumières et des antiphilosophes, pp.1715-1815, 2017.

. Menage-(gilles, Dictionnaire étymologique de la langue françoise, p.1750

L. Michaud-(, . Gabriel, and . Joseph-françois, Biographie universelle, p.1843

, Encyclopédie méthodique, Histoire, p.1790

). Querard-(jean-marie, A. De, and . Vitry, Bibliographie voltairienne, Firmin-Didot frères et Daguin frères, p.1842

. Querard-(joseph-marie, La France littéraire ou dictionnaire bibliographique, p.1833

. Richelet-(pierre, Dictionnaire François, p.1693

. Savary and . Bruslons, Dictionnaire universel du commerce, p.1750

. Van-helmont, Dictionnaire d'héraldique illustré, vol.2, 1992.

. Benoît, La population française : aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, pp.1498-1789, 1995.

). Bois-(jean-pierre and L. , Europe à l'époque moderne XVIe-XVIIIe siècle, Statistique monumentale du Calvados, p.1846

, La civilisation de l'Europe des lumières, 1971.

, CONCHON (Anne) et alii, Le XVIIIe siècle 1740-1820, 2007.

, Histoire de la ville de Rouen, FARIN (François), pp.3-1738

, Le peuple au siècle des Lumières, 1990.

, Mémoires inédits sur le dix-huitième siècle et la révolution françoise de 1756 à nos jours, 1990.

. Hampson-(norman, HAZARD (Paul), La pensée européenne de Montesquieu à Lessing, Le siècle des Lumières, 1946.

. Hermann-(christian, , 2008.

L. Samuel-françois, La Hollande au dix-huitième siècle ou Nouvelles lettres contenant des remarques et observations sur cette province, p.1779

). Lavisse-(ernest, T. Histoire-de-france, and . Huitième, , 1911.

L. E. Roy-ladurie-(emmanuel and ). Le-système-de-la-coutume, Le territoire de l'historien, pp.222-251

, LEBRUN (François), La vie conjugale sous l'Ancien Régime, Armand Colin, U Prisme, 1975.

. Lüthy-(herbert, La banque protestante en France de la Révocation de l'Edit de Nantes à la Révolution, 2 ème éd, vol.2, 1970.

. Mousnier-(roland, Les institutions de la France sous la monarchie absolue. 1598-1789, Quadrige manuels, 2005.

). Muchembled-(robert, . Société, X. Dans-la-france-moderne, C. Paris, and A. Colin, OBERKIRCH (Henriette Louise Waldner de Freunstein d'), Mémoire de la baronne, p.1853, 2003.

). Postan-(michael, ). Hill-(christopher, H. Économique, and . Sociale-de-la-grandebretagne, Des origines au XVIIIe siècle, vol.1, 1977.

L. Queriere-de, Description historique des maisons de Rouen, Eustache), p.1821

. Roche-(daniel, La France des Lumières, 1993.

J. Schweizer-(rainer and «. Bürgerrecht-und-korporationen, Revue de l'Etat civil, vol.11, pp.337-345, 1989.

. Sole-(jacques, L'amour en Occident à l'époque moderne, 1976.

A. Sorel-(, , vol.1, 1907.

, De l'Allemagne, nouv. éd, STAEL, 1968.

. Venturi-(franco, Europe des Lumières : recherches sur le 18e siècle, 1971.

. Viret-(jérôme-luther, « La reproduction familiale et sociale en France sous l'ancien régime. Le rapport au droit et aux valeurs, vol.29, 2008.

, Les Lumières clandestines : Les papiers de Thomas Pichon, 2001.

. Artigas-menant-(geneviève, Un réseau d'antisuperstitieux : la correspondance de Thomas Pichon

, BALMAS (Enea), éd. Les Lettres Iroquoises, 1962.

. Berkvens-stevelinck, Le métier de journaliste au XVIIIe siècle, correspondance entre Prosper Marchand, 1993.

. Boisson-(didier, Consciences en liberté ? Itinéraires d'ecclésiastiques convertis au protestantisme, p.1860, 2009.

H. Colson-(, , vol.2, p.1851

, Moginié, an eighteenth-century adventure, 2004.

, SETH (Catriona), dir., Voltaire en Europe Hommage à Christiane Mervaud, DELON (Michel), 2000.

. Kölving-(ulla, Inventaire de la correspondance littéraire de Grimm et Meister, 1984.

L. Haag-(e-&-e) and . France-protestante,

A. Lacroix-(p.) and ». De-fortune, Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire, revue mensuelle publiée par J. Techener, p.1851

, Vie politique, littéraire et morale de Voltaire, Paris, A la société catholique des bons livres, p.1825

. Orieux-(jean, Voltaire ou la royauté de l'esprit, vol.2, 1977.

, Réhabilitation d'une oeuvre, pp.1715-1793, 2006.

, Extrait des Bulletins de l'Académie Royale

, Voltaire en son temps, vol.2, 1995.

. Vercruysse-(jeroom, Candide journaliste : Jean-Henri Maubert de Gouvest gazetier à Bruxelles, les Cahiers bruxellois, 1975.

). Vercruysse-(jeroom and «. Maubert-de-gouvest, Dictionnaire des journalistes, sous la direction de Jean SGARD, vol.2, p.699, 1999.

, VERCRUYSSE (Jeroom), éd. La Pucelle d'Orléans, Institut et musée Voltaire, 1970.

, Le Comte de Cobenzl, ministre plénipotentiaire des PaysBas, 1925.

C. Voltaire, . Compilée-par-théodore, . Besterman, . Paris, . Gallimard et al., XIII volumes, mention dans les tomes, 1993.

, Essai historique et critique sur les journaux belges, Gand, 1845. C.Les aventuriers et leurs caractéristiques ALMERAS (Henri d'), « François-Antoine Chevrier, Chronique des livres, pp.10-15, 1904.

. Arbellot-(guy, « La grande mutation des routes de France au XVIIIe siècle, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 1973.

. Barbier-(antoine-alexandre, Examen critique et complément des dictionnaires historiques les plus répandus, p.1820

, Jouer autrefois : Essai sur le jeu dans la France moderne (XVIeXVIIIe siècle), Bulletin de la société des Bibliophiles liégeois, IV, pp.1889-1891, 2006.

, Dictionnaire universel d'histoire, 1878.

, Situations de Fougeret de Monbron (1706-1760), thèse de doctorat en littérature française, sous la direction de Jacques Wagner, soutenue en, 2007.

, Situations de Fougeret de Monbron, pp.1706-1760, 2010.

. Boutier-(jean, « Le grand tour : une pratique d'éducation des noblesses européennes (XVIe-XVIIIe siècles) », Le voyage à l'époque moderne, n°27, 2004.

). Bretschneider-(falk and «. Enfermements, circulation et croisement des pratiques dans l'espace germanique à l'époque moderne, CLAUSTRE (Julie) et LUSSET (Elisabeth), Enfermements. Le cloître et la prison (Viè-XVIIIè siècle), 2011.

G. Casanova-(, Histoire de ma vie, 1993.

G. Casanova-(, Le Duel ou Essai sur la vie de J. C. Vénitien, traduit de l'Italien par Raoul Vèze, éd, 1998.

, Casanova, biographie nouvelle, traduction française de Francis Laura-Mars, 1962.

A. David-(, Revue de l'université d'Ottawa, vol.III, 1933.

. Degez-(camille, « Les conditions de vie en prison à l'époque moderne. L'exemple de la Conciergerie, CLAUSTRE (Julie) et LUSSET (Elisabeth), Enfermements. Le cloître et la prison (VIè-XVIIIè siècle), 2011.

J. Delort-(, Histoire de la détention des philosophes et des gens de lettres à la Bastille et à Vincennes, p.1829

. Denis-(vincent, Administrer l'identité », Labyrinthe, n°5, 2000.

. Denis-(vincent, Imposteurs et policiers au siècle des Lumières, p.74, 2006.

. Deville-(albéric, Arnoldiana ou Sophie Arnould et ses contemporains, p.1813

). Dunkley-(john, . Les-jeux-de-hasard, ». La-loi-au-xviiie-siècle, L. Dans, and . Au-xviiie-siècle, Colloque d'Aix-en-Provence, 30 avril, 1 er et 2 mai 1971, Centre Aixois d'Etudes et de Recherches sur le XVIIIe siècle, 1976.

. Engel-(claire-eliane, Figures et aventures du XVIIIe siècle : voyages et découvertes de l'Abbé Prévost, 1939.

, Aventuriers et favorites, Presses Pocket, 1963.

. Exquemelin-(alexandre-olivier, Histoire des aventuriers flibustiers, p.1686

. Foucault-(michel, Surveiller et punir, 1975.

). Funck-brentano-(frantz and D. Paul, « Figaro et ses devanciers, BULOZ (Françoise), vol.52, 1909.

F. Frantz, La Bastille des Comédiens, 1903.

, Vivre en prison au XVIIIe siècle. Lettres de Pantaléon Gougis vigneron chartrain, GARNOT (Benoît), pp.1758-1762, 1994.

C. Goldoni-(, L'aventurier honnête, 1751, rééd, 1996.

. Grasilier-(léonce, Aventuriers politiques sous le consulat et l'empire, 1902.

. Grussi-(olivier, La vie quotidienne des joueurs sous l'Ancien Régime à Paris et à la Cour, 1985.

, SIRON (Nicolas), « L'invitation au voyage. Acteurs, représentations, enjeux, GUICHARROUSSE (Romain), p.17, 2014.

). Hauc-(jean-claude and A. Goudar, , 2000.

. Hauc-(jean-claude, Aventuriers et libertins au siècle des Lumières, les Editions De ParisMax Chaleil, 2009.

(. Hauc, ). Jean-claude, and A. Goudar, , 2004.

, Trenck, un aventurier prussien du dix-huitième siècle, 1923.

. Journeaux-(isabelle, Le jeu à travers les romanciers français et anglais au XVIIIe siècle, 1993.

J. Koren-(henry, Aventuriers de la mission : les spiritains en Acadie et en Amérique du nord, Edition Karthala, pp.1732-1839, 2002.

. Lamuniere-(jaques, « Les manèges de Lausanne », Revue historique vaudoise, vol.53, 1945.

). Le-glay-(andré, T. De-neuhoff, and . Roi-de-corse, , 1907.

M. Lever-(evelyne, Le Chevalier d'Eon, « une vie sans queue ni tête, 2009.

. Loubegre-(stéphanie, Un abc libertin des Lumières : le Dictionnaire d'amour de Dreux du Radier, vol.38, 2006.

, Casanova mémorialiste, 1998.

-. Mars-(francis, « Ange Goudar cet inconnu », Casanova's gleaning, 1966.

, La fin d'un aventurier : Casanova après les mémoires, MAYNIAL (Edouard) et VEZE (Raoul), 1952.

. Monnier-(marc, Un aventurier italien du siècle dernier : le comte Joseph Gorani, d'après ses Mémoires inédits, 1884.

). Mortier-(roland and L. &. Prince-d'albanie, Honoré Champion, 2001.

). Piot-(charles and «. François-antoine-chévrier-en-belgique, Bulletins de l'académie royale, p.1880

P. De-ligne, Fragments de l'histoire de ma vie, 1927.

. Ramsay-(malcolm, « L'évolution du concept de crime. L'étude d'un tournant : l'Angleterre de la fin du dix-huitième siècle, Déviance et société, vol.3, pp.131-147, 1979.

, Archives de la Bastille, RAVAISSON (François), p.1881

). Regnard-(jean-françois and L. Joueur, Casanova : A New Perspective, 1988.

. Roche-(daniel, Humeurs vagabondes : de la circulation des hommes et de l'utilité des voyages, 2003.

. Roche-(daniel, La culture des apparences, 1988.

. Roth-(suzanne, Aventures et aventuriers au XVIIIe siècle : essai de sociologie littéraire, thèse de doctorat sous la direction de Francis Pruner, Dijon, 1976, service de reproduction des Thèses universitaires de Lille III, vol.2, 1980.

. Roth-(suzanne, Les aventuriers au XVIIIe siècle, 1980.

, Le collectionneur d'impostures, 2010.

, STENDHAL, Mémoires d'un touriste, (1838), rééd. La Pléiade, 1992.

. Stephane-(roger, , 1965.

. Stroev-(alexandre, Les aventuriers des Lumières, 1997.

, Une cour et un aventurier au XVIIIe, le baron de Ripperda, SYVETON (Gabriel), p.1896

A. Taube-(, La Forteresse de Königstein publiée en français, 2004.

. Tilly-(alexandre, Mémoire du Comte Alexandre de Tilly pour servir à l'histoire des moeurs de la fin du 18e siècle, Chez les marchands de nouveautés, 1828.

G. Vitali-volant-(maria, Thèse de Doctorat de l'université Paris 8 Discipline littérature, études italiennes 16 octobre 2004, Aventure, histoire, écriture de soi à la fin du XVIIIe siècle : Giuseppe Gorani (1740-1819), Lettres et mémoires

. Wilding-(peter, Les grands aventuriers du XVIIIe siècle, 1938.

, Excentriques et aventuriers de divers pays, 1910.

. Zweig-(stefan, Trois poètes de leur vie, 1938.

A. Luciano, « Un modèle de mobilité sociale préindustrielle, Turin à l'époque napoléonienne, Annales. Histoire, issue.2, pp.443-474, 2005.

. Antoine-(annie)-dir, Les sociétés au XVIIe siècle, 2006.

. Bardet-(jean-pierre)-dir, Etat et société en France aux XVIIe et XVIIIe siècles : Mélanges offerts à Yves Durand, p.183, 2000.

. Beauguitte-(laurent, « L'analyse de réseaux en sciences sociales et en histoire : Vocabulaire, principes et limites », Le réseau, usages d'une notion polysémique en sciences humaines et sociales, pp.9-24, 2016.

. Beaurepaire-(pierre-yves, « La Franc-maçonnerie, observatoire des tensions et des dynamiques sociales au 18e siècle, Dix-huitième siècle, 2005.

. Beaurepaire-(pierre, Yv es), L'espace des francs-maçons. Une sociabilité européenne au XVIIIe siècle, 2003.

). Beaurepaire-(pierre-yves and L. , Europe des francs-maçons XVIIIe-XXIe siècles, 2002.

. Beaurepaire-(pierre-yves, La République universelle des francs-maçons des Lumières aux Révolutions, 2018.

, BERTRAND (Michel) et LEMERCIER (Claire), « Introduction : où en est l'analyse de réseaux en histoire ? », REDES, vol.21, p.1, 2011.

, BLUCHE (François), La vie quotidienne au temps de Louis XV, 1987.

J. ). Burke-( and J. , Les premières francs-maçonnes au siècle des Lumières, 2010.

. Burke-(peter, « Les langages de la politesse », Terrain, n°33, septembre 1999, pp.111-126

. Carre-(henri, La noblesse de France et l'opinion publique au XVIIIe siècle, 1920.

, COSANDEY (Fanny) dir., Dire et vivre l'ordre social, 2005.

, Les sociétés secrètes et la société, DESCHAMPS (Nicolas), p.1882

. Dinaux-(arthur, Les sociétés badines, bachiques, chantantes et littéraires, 1867.

Y. Durand-(, Les structures sociales européennes » Histoire générale de l'Europe, LIVET (Georges) et MOUSNIER (Roland) (dir), pp.50-51, 1980.

J. Hecht-(, « Un problème de population active au XVIIIe siècle en France. La querelle de la noblesse commerçante, Population, vol.19, pp.267-290, 1964.

. Hivert-messeca, Femmes et franc-maçonnerie : Trois siècles de francmaçonnerie mixte en France (de 1740 à nos jours, Gisèle et Yves), 2015.

, Ordre social : mythe et hiérarchie dans la France du XVIe siècle, JOUANNA (Arlette), 1977.

. Kenneth-(loiselle, « « Nouveaux mais vrais amis » : la franc-maçonnerie et les rites de l'amitié au dix-huitième siècle », Dix-huitième siècle, vol.39, pp.303-318, 2007.

L. E. Bihan-(alain, Francs-maçons et atelier parisien de la Grande Loge de France au XVIIIe siècle, pp.1760-1795, 1973.

. Lemercier-(claire, « Analyse de réseaux et histoire », in Revue d'histoire moderne et contemporaine, vol.52, pp.88-112, 2005.

. Lepetit-(bernard, « La société comme un tout : sur trois formes d'analyse de la totalité sociale, Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques, 1999.

. Mossdorf-(friedrich, Aligemeinis Handbuch, der freimaurerei, 1900.

. Mousnier-(roland, Les hiérarchies sociales de 1450 à nos jours, 1969.

. Nicolas-(jean, La Savoie au XVIIIe siècle : nobles et bourgeoisie, vol.2, 1978.

. Olivier-martin, L'organisation corporative de la France d'Ancien Régime, 1938.

. Perrot-(jean-claude, « Rapports sociaux et villes », pp.241-268, 1968.

. Rentet-(thierry, « L'analyse de réseau en histoire moderne, esquisse bibliographique et cas concret, 2008.

S. Shields-(david, Civil Tongues and Polite Letters in British America, 1997.

E. Littérature,

). Angelet-(christian and . Herman, Recueil de préfaces de romans du XVIIIe siècle, vol.2, pp.1751-1800, 2003.

, AUBERTIN (Charles), L'esprit public au XVIIIe siècle. Etude sur les mémoires et les correspondances politiques des contemporains : 1715 à 1789, p.1873

, Mémoire secret pour servir à l'histoire de la République des Lettres, éd. Augmentée par Ravenel, 1830.

). Bellany-(allastair, ». Libel, J. Dans, and . Raymond, The Oxford History of Popular Print Culture, vol.1, pp.141-163, 2011.

, BARBIER (Frédéric), « La librairie allemande comme modèle ? », in MOLLIER (Jean-Yves), dir. Les mutations du livre et de l'édition dans le monde du XVIIIe siècle à l'an, 2000.

. Benrekassa-(georges, « Les Lumières : philosophie impure ?, Revue des sciences humaines, n°182, pp.31-44, 1981.

). Benrekassa-(georges, «. Lumières, and . Sophistique, Les marges des Lumières françaises (1750-1789), sous la dir, 2004.

. Berkman-(gisèle, Lire la correspondance de Rousseau : actes du Colloque international de Paris, textes rassemblés par Jacques Berchtold et Yannick Séité, 2007.

. Binoche-(bertrand)-dir, L'opinion publique dans l, Europe des Lumières : Stratégies et concepts, 2013.

. Birn-(raymond, La censure royale des livres dans la France des Lumières, 2007.

. Birn-(raymond, Pierre Rousseau and the Philosophes of Bouillon, 1964.

. Boulard-jouslin-(claire, Du Mercure Anglois au Paris Monthly Review : Quelques réflexions sur les phénomènes de transfert et d'influence dans les presses anglaise et française du long XVIII e siècle », Études Épistémè, 2014.

. Bourdin-(philippe, Bulletin de l'Académie royale des sciences, Révoltes, réformes, révolution française à l'Est de l'Europe (Etats Habsbourg et Pologne) », Siècles, vol.27, p.1880, 2008.

. Burrows-(simon, Blackmail, Scandal, and Revolution : London's French Libellistes, pp.1758-1792, 2006.

, « L'opinion au dix-huitième siècle », La fin du dix-huitième siècle, p.1880

). Cavaille-(jean-pierre and L. Le-paladin-de, République des lettres contre l'épouvantail des sciences sociales », Les Dossiers du Grihl, 2007.

. Cerf-(madeleine, « La Censure Royale à la fin du dix-huitième siècle, Communications : La censure et le censurable, vol.9, pp.2-27, 1967.

. Chappey-(jean-luc, « Les « anti-Lumières » et les oppositions intellectuelles à la révolution, pp.165-180, 2005.

. Charon-(annie)-Éd, Le livre maritime au siècle des Lumières : édition et diffusion des connaissances maritimes, actes du colloque de Brest, 15-16 novembre, 2002.

. Chartier-(roger, Lectures et lecteurs dans la France d'Ancien Régime, 1987.

. Chartier-(roger, MARTIN (Henri-Jean) et alii., L'histoire de l'édition française, 1986.

. Coulet-(henri, PELCKMANS (Paul), éd., L'épreuve du lecteur : livres et lectures dans le roman d'Ancien Régime, pp.175-191, 1995.

). Coursin-(régie and . République-atlantique, Double conscience, liminalité et modernité/colonialité à la fin du xviii e siècle (1754-1788) », La Révolution française, 12 | 2017, mis en ligne le 15 septembre, 2017.

. Darnton-(robert, Les encyclopédistes et la police », Recherches sur Diderot et l'Encyclopédie, pp.94-109, 1986.

. Darnton-(robert, Affaire des Quatorze, Poésie, police et réseaux de communication à Paris au XVIII? siècle, 2014.

. Darnton-(robert, Bohème littéraire et révolution. Le monde des livres au XVIIIe siècle, 1983.

. Darnton-(robert, Le diable dans un bénitier : l'art de la calomnie en France 1650-1800, 2010.

. Darnton-(robert, Le grand massacre des chats, attitude et croyances dans l'ancienne France, coll. Les hommes et l'histoire, Robert Laffont, 1985.

L. Dawson-(robert, Confiscations at customs: banned books and the French booktrade during the last years of the Ancien Regime, 2006.

, Littérature française au XVIIIe siècle, PUF, coll. 1 er cycle, DELON (Michel) et MALANDAIN (Pierre), 1996.

, Itinéraire intellectuel et réussite nobiliaire au siècle des Lumières, pp.1718-1784, 1987.

). Domenech-(jacques and D. , Censure, autocensure et art d'écrire : de l'antiquité à nos jours, Editions Complexe, 2005.

. Drujon-(fernand, Les livres à clef, étude de bibliographie critique et analytique, T. 1, p.1888

. Escarpit-(robert)-dir, Le littéraire et le social, éléments pour une sociologie de la littérature, 1970.

. Escarpit-(robert, Sociologie de la littérature, 1973.

. Estivals-(robert, La Statistique bibliographique de la France sous la monarchie au XVIII e siècle, 1965.

, Dire et mal-dire. L'opinion publique au XVIIIe siècle, FARGE (Arlette), 1992.

. Fattori-(marta)-Éd and . La, République des Lettres redécouverte », Il Vocabolario della République des Lettres. Terminologia filosofica e storia della filosofia. Problemi di metodo, 1997.

F. Simon, Mémoires et correspondance littéraires, dramatiques et annecdotiques, 1808.

). Francillon-(roger and É. , Histoire de la littérature en Suisse romande, Carouge, Edition Zoé, 2015.

). Fumaroli-(marc and . La, République des lettres, l'Université et la grammaire, CIV, issue.2, pp.463-474, 2004.

, Livre et société dans la France du XVIIIe siècle, 1965.

. Gerard-(guillaume, La Pensée politique d'Ange Goudar, aventurier polygraphe du XVIII e siècle. Mémoire de maîtrise en histoire moderne préparé sous la direction

U. Dziembowski and . De-franche-comté, Faculté des Lettres et Sciences humaines, 2000.

). Gillet-(jean, «. Lesuire, and . Le-roman, MELLIER (Denis) dir., Dramaxes de la fiction policière, fantastique et d'aventure, pp.267-282, 2002.

. Goodman-(dena, The Republic of Letters : a Cultural History of the French Enlightenment, 1994.

. M. Goulemot-(jean and . Oster, Gens de lettres écrivains et Bohèmes, l'imaginaire littéraire 1630-1900, 1992.

). Grin-(micha and «. Préface, L'extraordinaire odyssée de l'illustre paysan Daniel Moginié, général du Grand Mogol (?) écrit et adressé par lui-même à son frère François, son légataire, 1988.

, L'espace public, trad. Marc de Launay, HABERMAS, 1993.

). Hyard-(alexandra, A. Smith, &. , and E. , , 2003.

. Israel-(jonathan, Les Lumières radicales. La Philosophie, Spinoza et la naissance de la modernité, pp.1650-1750, 2005.

, Pour une esthétique de la réception, JAUSS, p.1978, 1967.

, Les pouvoirs de la littérature : histoire d'un paradoxe, 2000.

, Bibliothèque Ouvaroff, Catalogue spécimen, Sciences secrètes, p.1870

. Lechanteur-(fernand, Principaux types toponymiques de la Normandie, vol.2, pp.2-3, 1952.

J. Lepan-(edouard-marie, Vie politique, littéraire et morale de Voltaire, Paris, A la société catholique des bons livres, p.1825

, Histoire de la langue française des origines à 1900 : Le français hors de France au XVIIe siècle, 1935.

). Maire-(catherine and «. Lumières, Index : le tournant de la double censure de l'Encyclopédie en 1759 », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 42 | avril 2007, mis en ligne le 30 avril, 2010.

. Manganelli-(giorgio, La littérature comme mensonge, Traduit de l'italien par Philippe Di Méo, 1991.

, Philosophes, écrivains et lecteurs en Europe au XVIIIe siècle, 1995.

, L'invention de l'intellectuel, 1994.

, Les ennemis des philosophes, 2000.

). Mauss-(marcel, «. Essai, and . Le-don, Forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques », L'année sociologique, nouvelle série, 1, 1925 in Sociologie et Anthropologie, 1950.

. May-(georges, Le dilemme du roman au XVIIIe siècle : étude sur les rapports du roman et de la critique, pp.1715-1761, 1963.

). Mellot-(jean-dominique, «. Entre-«-librairie-française, and ;. , Le Livre et l'historien dir., Barbier (Frédéric), pp.493-517, 1997.

, Mémoires d'une honnête femme : écrits par elle-même et publiés par M. de Chevrier, rééd. BOKOBZA-KAHAN (Michèle), 2005.

M. Baio-(helder, Rêves de citoyens, Mythes et utopies dans les pays romands au temps des Lumières, 2016.

. Minois-(george, Censure et culture sous l'Ancien Régime, 1995.

. Mornet-(daniel, Les Enseignements des bibliothèques privées (1750-1780) », Revue d'histoire littéraire de France, 1910.

. Mortier-(roland, Clarté et ombres du siècle des Lumières, Etudes sur le XVIIIe siècle littéraire, 1969.

, Lectures interdites : le travail des censeurs au XVIIIe siècle 1723-1774, 1995.

. Onfray-(michel, Théorie du voyage -Poétique de la géographie, 2007.

. Orieux-(jean, Voltaire ou la royauté de l'esprit, vol.2, 1977.

. Ozouf-(mona, Le concept d'opinion publique au XVIIIe siècle, vol.1, pp.349-365, 1997.

. Paquot-(thierry, L'espace public, 2009.

, Littérature française : de Fénelon à Voltaire, 1998.

, Voltaire en son temps, 1995.

J. D. Popkin-(, The Darnton debate Books and revolution in the eighteenth century, pp.105-129, 1998.

). Pujol-(stéphane, «. Rousseau, ». La-parole-publique, and R. Descartes, , vol.84, pp.110-127, 2015.

. Rieger-(dietmar, Dynamique sociale et formes littéraires. De la société de cour à la misère des grandes villes, Etudes littéraires françaises, 1997.

, The Darnton debate Books and revolution in the eighteenth century, MASON (Haydn Thomas)

E. Saint-simon and . Inédits, , p.1893

. Santis-(vincenzo-de, « De Londres à Paris et de Paris à Londres : Zaïre et le théâtre anglais, Revue Voltaire, n°15, pp.203-220, 2015.

. Sapiro-(gisèle, La sociologie de la littérature, 2014.

. Séguin-(marie-sylvie, Histoire de la littérature en France au XVIIIe siècle, 1992.

. Smith-(david, Bibliography of the writings of Helvetius, 2001.

G. Stenger-(, L'affaire des Cacouacs : trois pamphlets contre les philosophes des Lumières, 2004.

, Les anti-Lumière du XVIIIe siècle à la Guerre froide, Fayard, L'espace du politique, STERNHELL (Zeev), 2006.

). Trousson-(raymond and D. , Romans libertins du XVIIIe siècle, 1993.

. Va-rry-(dominique, Les Soirées helvétiennes, alsaciennes et fran-comtoises (1771), Mélanges offerts au professeur Maurice Gresset : des institutions et des hommes, pp.509-519, 2007.

. Ventre-(madeleine, L'imprimerie et la librairie en Languedoc au dernier siècle de l'Ancien Régime, 1958.

. Verniere-(paul, Lumières ou clair-obscur, 1987.

, « Mise en scène de l'opinion publique dans la littérature des Lumières, Dix-huitième Siècle : Politiques et cultures des Lumières, sous la direction de Michel Porret, vol.37, pp.445-465, 2005.

. Viesse-de-marmont, Voyage du maréchal duc de Raguse, p.1838

, La typographie bruxelloise au XVII e siècle et au XVIII e siècles », dans Histoire du livre et de l'imprimerie en Belgique des origines à nos jours, 1925.

). Waquet-(françoise and «. Qu, est-ce que la République des Lettres ? Essai de sémantique historique, Bibliothèque de l'école des chartes, pp.473-502, 1989.

. Weber-(max, Profession et Vocation, prononcée en 1917 à Munich, Conférence, La Sciences

. Weil-(françoise, « Le fonctionnement de la censure en France au XVIIIe siècle

. Censure, écrire : de l'antiquité à nos jours, sous la direction de DOMENECH (Jacques), Editions Complexe, pp.127-131, 2005.

. Weil-(françoise, L'anonymat du libraire-éditeur à la fin du XVIIIe siècle », Littératures classiques, vol.80, pp.63-68, 2013.

. Weil-(françoise, Aux Amateurs de Livres, 1986. F.L'éducation et la religion, L'interdiction du roman et la Librairie 1728-1750

, ARIES (Philippe), L'enfant et la vie familiale sous l'Ancien Régime, nouv. éd, 1973.

. Bonnenfant-(georges, Les séminaires normands du XVIe au XVIIIe siècle. Fondation, organisation, fonctionnement, 1915.

). Coste-(pierre and É. , Saint-Vincent de Paul. Correspondance, entretiens, documents, 1920.

C. Jacques, Clément XIV et les Jésuites ou Histoire de la destruction des Jésuites, 1848.

. Dagenais-(daniel, Signification des transformations contemporaines de la famille, 2000.

. Dompnier-(bernard, Enquête au pays des frères des anges : les Capucins de la province de Lyon aux XVIIè et XVIIIè siècles, 1993.

, Education et pédagogies au Siècle des Lumières : actes du colloque 1983 de l'Institut des sciences de l'éducation, 1985.

. Eude-(thérèse, Groupe Histoire des Hôpitaux de Rouen

. Goldwyn-(henriette, « L'éducation des femmes aux XVIIe siècle », Cahiers du XVIIe siècle, pp.249-262, 1991.

). Gouesse-(jean-marie, «. Parenté, . Famille, and . Mariage-en-normandie, Annales ESC, t, vol.27, pp.1139-1154, 1972.

. Grandière-(marcel, L'Idéal pédagogique en France au dix-huitième siècle, 1998.

. Grosperrin-(bernard, Les petites écoles sous l'Ancien Régime, 1984.

. Hasquin-(hervé, Joseph II, catholique anticlérical et réformateur impatient, Bruxelles, éd. Racines, 2007.

, Histoire de la pédagogie, 1949.

). Jacob-(marie and «. , École royale militaire : un modèle selon l'Encyclopédie ? », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, n°43, pp.105-126, 2008.

. Roche-(daniel, Le précepteur dans la noblesse française : instituteur privilégié ou domestique ? », in Actes des séminaires organisés par l'École française de Rome et l'Università di Roma, La Sapienza, vol.104, pp.13-36, 1985.

). Rousset-(maurice, «. Compte-rendu-de, and S. Lemaire, , p.58, 1927.

G. La and . De, Espions et ambassadeurs au temps de Louis XIV, 1990.

. Bely-(lucien, Les relations internationales en Europe XVIIe-XVIIIe siècles, 1992.

B. Dodington-(george, The diary of the late George Budd Dodington, Hunt and Clarke, Londres, 1828. CANNON (John), Parliamentary Reform, pp.1640-1832, 1972.

. R. Christie-(ian and . Wilkes, Wyvill and Reform. The Parliamentary Reform Movement in British Politics 1760-1785, 1962.

. Coquelle-(pierre, « L'espionnage en Angleterre pendant la guerre de Sept Ans, Revue d'histoire diplomatique 14, pp.508-533, 1900.

. Coquelle-(pierre, L'alliance franco-hollandaise contre l'Angleterre, 1735-1788 : d'après les documents inédits des archives du Ministère des affaires étrangères, Plon-Nourrit et cie, 1901.

, DEWERPE (Alain), Espion. Une anthropologie historique du secret d'Etat contemporain, 1994.

. Dziembowski-(edmond, Un nouveau patriotisme français, 1750-1770 La France face à la puissance anglaise à l'époque de la guerre de Sept Ans, 1998.

. Gaillard-(gabriel-henri, Les avantages de la paix, discours qui a remporté le second prix au jugement de l'Académie Françoise, p.1767

, Les espions des lumières. Actions secrètes et espionnage militaire sous Louis XV, éd. Nouveau Monde, 2013.

G. Holmes-(, The age of oligarchy pre-industrial Britain, SZECHI (Daniel), pp.1722-1723, 1993.

J. Heneage, George Selwyn and his contemporaries, p.1882

. Kauffer-(rémi, Histoire mondiale des services secrets, 2015.

W. Krieger-(, Services secrets : une histoire, des pharaons à la CIA, CNRS éditions, 2009.

. Speck-(william-arthur, The new history of England 6, Stability and strife, 1977.

R. Stanley, ). , É. George-selwyn, and ;. T. Uwin, , p.1899

. Vieillard-(julien and . Louis, « Le Secret du Roi, tentative de bureaucratisation des services secrets », Perspectives internationales, janvier 2012, pp.151-160

). Warlin-(jean-fred, J. Tercier, and X. V. De-louis, , 2014.

W. Clarence, Thomas Pichon, the spy of Beauséjour, Halifax, 1937. H.Histoire des Pays-Bas

. Baelde-(michel, Les Conseils collatéraux des Anciens Pays-Bas (1531-1794), pp.203-212, 1968.

). Bernard-(bruno and . Patrice, François de Neny (1716-1784), portrait d'un homme d'état » in Etudes sur le XVIIIè siècle, vol.XXI, 1993.

. De-boom-(ghislaine, Les ministres plénipotentiaires dans les Pays-Bas autrichiens, principalement Cobenzl, 1933.

, DUVILLIER (Thibaut) et JACOB (Steve), « Recension. Histoire politique et administrative des Pays-Bas autrichiens au XVIII e siècle », Pyramides, 2000.

. Galand-(michèle, Dans les coulisses du pouvoir : la veuve Nettine (1706-1775), banquière de l'Etat dans les Pays-Bas autrichiens, 2000.

. Galand-(michèle, Charles de Lorraine, gouverneur général des Pays-Bas autrichiens (1744-1780), Etudes sur le XVIIIe siècle, vol.20, 1993.

. Mortier-(roland, HASQUIN (Hervé), dir. Etude sur le XVIIIe siècle, « Charles Piot, historien catholique patenté, p.11, 1993.

. Mortier-roland and É. Hervé, Bruxelles au XVIIIe siècle" in Etudes sur le XVIIIè siècle, vol.IV, p.120, 1977.

). Moureaux-(philippe, . Charles-de-cobenzl, . Roland, and É. Hervé, Etudes sur le XVIIIe siècle, vol.I, p.172, 1974.

Y. Quairiaux-(, « Charles de Lorraine à Mariemont : le domaine royal de Mariemont au temps des gouverneurs autrichiens : [exhibition] Musé royal de Mariemont, 16 octobre 1987-14 février, 1987.

, SORGELOOS (Claude), Les Mémoires historiques et politiques sur les Pays·Bas autrichiens de Patrice·François de Neny : Rédaction, diffusion et publication, Archives et bibliothèques de Belgique, pp.33-38, 1989.

. Vanderhaeghen-(olivier, « La correspondance de dom Nicolas Spirlet, dernier abbé de Saint-Hubert, avec Patrice-François de Neny, chef-président du Conseil privé des Pays-Bas autrichiens (1760-1782) », in., Bulletin de la Commission royale d'histoire, 2006.

). Vanhoorne-(frédérick and «. L'empreintes-des-lumières-dans-le-luxembourg, les curiosités intellectuelles de Nicolas Spirlet, dernier abbé de Saint-Hubert (1715-1794) », in., SORGELOOS (Claude) dir., Autour de Charles-Alexandre de Lorraine, gouverneur général des Pays-Bas autrichiens, pp.1744-1780, 2000.

, Ville de Bruxelles : inventaire des cartulaires et autres registres faisant partie des archives anciennes de la ville, WAUTERS (Alphonse)

J. Extrait-de-baptême-de and . Maubert, , p.137

, Extrait des registres paroissiaux -Vêtures et professions 4E 02217 -1737 -1742 -Rouen (communauté Capucins de Sotteville), p.8

, Lettre de change datée du 26 avril 1760 dans laquelle Maubert mentionne sa « femme

, Annexe 6

, Lettre écrite par Maubert à un proche du margrave de Bade-Dourlach, datée du 17 septembre 1761. Archives générales de Karlsruhe, FA 5 A Corr, vol.13

, Première page d'un ouvrage inédit de Maubert sur les chevaliers de l'ordre de Malte, conservé aux archives de Dresde, 10026, Geheimes Kabinett

, Mort de sa mère

, Maubert s'échappe de son domicile et part à Paris où un ami de son père le recueille, il voyage ensemble jusqu'en Espagne 15 mars 1738 Prend les habits au couvent des capucins de Sotteville

, Il fait ses voeux sous le nom de frère Bernard

, Il s'échappe du couvent de Cahors où il a été transféré 1744 Il s'engage dans l'armée française

, Jours après Mâcon Il arrive à Genève puis part à Lausanne Août 1755

, Se trouve à La Haye pour rencontrer l'Abbé de la Ville avec une

. Se, Maubert se rapproche de Tyrrell 1763 Parution d'un ouvrage de Chevrier reprise textuelle de l'Espion 1763 Tyrrell se sépare de Madame de Beaumont Octobre, p.1763

, Maubert s'arrête à Mayence

. Mi-décembre, , p.1763

, Maubert se rend à Francfort et sur demande d'un client, essaie de lui obtenir la direction de comédiens français pour les fêtes de couronnement auprès des ministres germaniques 16 février 1764

, Maubert part de Francfort à cette date et arrive à Manheim le lendemain. Il est emprisonné pendant 11 mois sans procès et s'évadera

, Il fait paraître à Francfort le Nouvel état politique des Pays-Bas

, Il part à Amsterdam où il ne reste que deux jours avant d'être jeté dans une prison civile le, vol.21, pp.1765-1767

, Il est emprisonné à Amsterdam sur la plainte d'un libraire avec lequel il était en procès : Constapel 1765 Il fait paraître à Augsbourg La pure vérité

, Il fait paraître à Amsterdam Le temps perdu 11 juillet 1765 Sentence prononcée par les Echevins de la ville d'Amsterdam concernant le procès de Maubert. Mai 1766 On apprend par ses lettres (Pichon alias Tyrrell) qu'il est à La

, Dans sa lettre Maubert explique à Tyrrell son projet de savon et cire d'Espagne 1767 Il part pour le Danemark

, Il fait paraître le Testament politique du Chevalier de Walpoole 1767 Il publie à La Haye Trop est trop la lisibilité de l'index, les noms revenant trop régulièrement dans le corps de texte, tels que Chevrier, Cobenzl et Maubert ont été retirés

S. Accarias-de, , vol.240, p.254

J. Adelung, , vol.20, p.107

A. Albani and . Cardinal, , p.155

L. Albergoni, , p.99

G. Alberoni, , vol.341, p.512

J. Alembert and . Le-rond-d, , vol.310, p.372

A. Archinto and . Comte, , vol.152, p.207

S. Arnould, , vol.238, p.565

I. Auguste and . De-pologne, , vol.539, p.585

A. De-prusse, , vol.297, p.523

B. Barbeu-du, , vol.412, p.558

J. Barbeyrac, , p.181

J. Bassompierre, , vol.324

P. Bayle, , vol.166, p.349

L. Beaujeu-de and . Salle, Humbert, vol.37, p.57

C. Beaumont and . De, , p.349

J. Bedford, . Russel, and . De, , vol.440, p.538

X. Benoît and . Pape, , vol.164, p.321

A. Bénouville and . De, , vol.61, p.500

J. Bernardin-de-saint-pierre, , vol.96, p.345

D. Bernier, , vol.19, p.586

F. Bernis and . Pierre, , p.451

J. H. Bernstorff and . Ernst-von, , vol.178, p.298

N. Boileau and . Boileau-despréaux, , vol.381, p.553

H. Bolingbroke and . St-john, , vol.126, p.584

, Bonnac François-Armand d'Usson marquis de, vol.5, p.584

C. Bonneval, C. Alexandre, and . De, , vol.14, p.86

G. Bottarelli, , vol.37, p.155

J. Boubers and . De, , vol.249, p.324

J. Boucherie, , vol.189, p.197

G. Bougeant, , p.381

J. -. Boyer, M. Baptiste, and . Argens, , p.322

V. Branicki, , p.82

C. Broglie and C. De, , vol.299, p.431

H. Brühl and . De, , vol.98, p.586

G. Buffon and . Leclerc, , p.345

J. Cagliostro, . Balsamo, and . De, , vol.48, p.230

H. Calenberg and . De, , p.191

F. Callières and . De, , p.429

L. Caraccioli and . De, , vol.125, p.393

C. De and L. Chalotais, Louis-René, vol.361

G. Casanova, , vol.28, pp.548-550

I. I. Catherine and . De-russie, , vol.118, p.407

P. Celesia and . Paolo, , p.298

S. Chamfort, , p.99

C. Champigny, François d'Hennezel chevalier de, vol.236, p.261

C. Chanlaire, , vol.367

C. Ier and . Roi-d'angleterre, , vol.342

C. Théodore, , p.258

. Charles-alexandre, , p.282

. Charles-alexandre, , vol.66, p.566

. Charles-frédéric and . De-badedourlach, , vol.574, p.584

A. J. Chaumeix and . De, , vol.347, p.369

J. Chauvelin, , vol.327, p.397

M. Chavigny and . De, , vol.125, p.583

E. Choiseul and . François-comte-de-stainville, , vol.77, p.531

. Choisy, François-Timoléon abbé de, vol.80, p.546

F. Claudinot, , p.188

J. A. Clavel-de-brenles and . Daniel, , vol.417, p.423

J. Cleland, , vol.28, p.69

X. Clément and . Pape, , vol.321, p.534

J. Colbert, , vol.265, p.352

F. Combalusier and P. De, , p.369

E. Condillac and . Bonnot-de, , vol.313, p.360

T. Conolly, , vol.288, p.289

, Constant de Rebecque, David-Louis seigneur d'Hermenches, p.280

H. Constapel, , vol.527, p.588

L. Conti and . De-bourbon, , vol.359, p.431

P. Coste, , p.360

. Coyer and . Gabriel-françois, , p.365

C. Crébillon and . De, , vol.382, p.398

J. Crevier and . Louis, , p.369

O. Cromwell, , vol.386, p.560

S. Cursay, M. Douilly, and . De, , p.235

L. D'affry, , vol.434, p.524

. De-la-salle, , vol.360

C. Desroches and . Brindeau, , vol.64, p.257

D. Denis, , vol.10, p.563

G. Dodington and . Bubb, , vol.292, p.564

J. Dotrenge, , vol.262, p.263

J. Douxfils, , vol.51, p.240

L. Douxfils, , vol.6, p.544

H. Duhamel-du-monceau, , vol.177

D. , , vol.1, p.544

B. Dupac-de, , p.264

S. Durand-de, , p.505

J. Durey-de-morsan, , vol.28, p.510

J. Duthuillé, , p.235

R. Edgecumbe and . Baron, , p.292

E. Ière and . De-russie, , vol.264, p.299

S. Engel, , vol.385, p.514

C. Eon and D. De-beaumont-chevalier, , vol.14, p.548

V. Ephraim and . Heine, , vol.453, p.522

C. Eudes, , vol.30, p.33

. Fénelon, François de Salignac de La Mothe-Fénelon dit, vol.354, p.559

V. Fermor and . De, , p.191

E. Féron and . Catherine, , p.356

H. Fielding, , vol.400, p.483

. Fleury, André Hercule de, cardinal, vol.193, p.513

C. Fleury, , p.370

C. Fleury and . De, , vol.359, p.360

C. L. Flotow and . Wilhelm, , p.298

B. L. Fontenelle and . Bouyer-de, , vol.41, p.362

L. Fougeret-de-monbron, , vol.1, p.546

H. Fox, , vol.437, p.489

W. Fraigneau, , vol.288, p.583

I. I. Frédéric and . Roi-de-prusse, , vol.45, p.523

H. Furnese, , vol.291, p.437

. Furstenhof, , vol.117, p.224

A. Galli and . Andrea, , p.321

P. Ganay, , vol.51, p.52

E. Genet, , p.456

P. Gentils and . Marquis-de-langallerie, , p.172

G. Ier and . Roi-de-grande-bretagne, , vol.240, p.485

I. I. Georges and . Roi-de-grande-bretagne, , vol.355, p.481

I. George and . Roi-de-grande-bretagne, , vol.441, p.492

H. Gerdil, , p.346

M. Gingins-de, , vol.385, p.386

C. Goldoni, , vol.383, p.399

G. Gorani, , vol.15, p.550

A. Goudar, , vol.548, p.556

S. Goudar, , vol.67, p.183

F. Gougnies and . De, , p.260

C. Gozzi, , p.383

F. Graffigny and . De, , p.401

. Grasset, , vol.421, p.422

F. Grimm and . Melchior, , vol.16, p.544

B. Groschlagen and . De, , vol.267, p.268

L. Groubentall-de, , vol.164, p.373

K. Guischardt and . Gottlieb, , vol.133, p.526

L. Guyton, , vol.361, p.367

C. Helvétius, , vol.325, p.351

J. D. Hémery, , vol.64, p.416

. Hermannes, , vol.259, p.448

J. Hobart and . Buckingham, , vol.291, p.295

W. Hogarth, , vol.483, p.485

P. Holbach and . Thiry-baron-d, , vol.156, p.371

R. Holderness, . Darcy-comte, and . De, , vol.126, p.442

J. Howard, , vol.219, p.228

T. Humberston, , p.295

D. Hume, , p.330

M. Imbert, , vol.47, p.394

A. Jacquin, , vol.382

S. Jeanneret-de-vaumarcus, , p.290

. Joseph-ii-d'autriche and . Empereur, , vol.134, p.563

J. Joumard, , p.427

E. Kant, , p.489

J. Kauderbach and . Heinrich-von, , vol.454, p.535

W. Kaunitz, , vol.19, p.587

G. Kersaint and . De, , p.436

L. Kolli, . Collignon-baron, and . De, , p.11

H. Kruyningen and . Baron-de, , vol.135, p.445

M. Kulbel, , p.222

. L'honoré, , p.227

L. Chalotais and L. De, , vol.366, p.380

L. Mettrie, Julien Offray de, p.322

L. Rozière, L. Carlet, and M. De, , p.431

L. Salle and J. De, , p.375

L. Salle, J. Gillain-de-bénouville, and M. De, , vol.61, p.500

L. Vaucluse, , p.70

A. Lamey, , p.214

L. Loutre and J. , , p.444

L. Prince-de and J. Beaumont, , vol.58, p.80

L. Rebours and C. , , p.367

. Lenglet-dufresnoy, , p.381

R. Lesuire, , vol.11, p.556

S. Linguet, , vol.347, p.480

L. Livry and . De, , vol.62, p.582

J. Locke, , vol.169, p.487

L. Carteret, J. Comte-de, and G. , , p.481

X. Louis and . Roi-de-france, , vol.75, p.564

X. V. Louis and . Roi-de-france, , vol.33, p.565

X. Louis and . Roi-de-france, , vol.99, p.347

A. Madaillan-de-lesparre and M. De-lassay, , p.365

. Mairobert, , p.337

J. Maistre and . De, , p.347

C. Malesherbes and . De-lamoignon-de, , vol.235, p.555

. Marie-thérèse-d'autriche, . De-bohême, and . De-hongrie, , vol.267, p.269

P. Marivaux, , vol.398, p.400

J. Marmontel, , p.371

V. Martinelli, , p.94

C. Mascau, , vol.185, p.272

P. Maupertuis and . De, , vol.412, p.537

J. Mazarin and . Raymond, , vol.341, p.542

T. Medin, , p.83

T. Medini, , p.230

L. Mercier, , vol.312, p.336

A. Méré, . Gombaud-chevalier, and . De, , p.178

J. Meusnier, , p.235

H. C. Mézery and . De, , vol.96, p.97

V. Mirabeau, M. Riquetti, and . De, , p.145

. Mirepoix, , p.434

J. Molière and . Poquelin, dit, vol.348, p.464

M. E. Montaigne and . De, , p.403

C. Montesquieu and . Secondat, , vol.26, p.542

C. Montmartin and . De, , vol.282, p.286

M. Jacob-nicolas, , vol.5, p.528

F. Moula, , p.290

C. Nélis and . De, , vol.265, p.266

P. Neny and . De, , vol.218, p.567

B. Nettine and . Stoupy, veuve, vol.131, p.566

T. Neuhoff and . De, , vol.13, p.548

I. Newton, , p.302

J. Nollet and . Abbé, , vol.289, p.583

P. Nougaret, , p.423

J. Nourse, , vol.69, p.538

N. Oddi and . Cardinal, , p.214

J. Olenschlager and . Daniel-von, , vol.267, p.269

F. Osterwald and . Samuel, , p.290

T. Paine, , p.158

, Palissot de Montenoy Charles, vol.5, p.354

J. Pâris-de-meyzieu, , vol.366

, Pâris de Montmartel, p.106

P. Parisot and N. Dit-père, , vol.141, p.316

J. Pascal, , vol.256, p.257

. Passionei, Domenico Silvio cardinal, vol.164, p.419

J. Patkul and . Reinhold-von, , vol.221, p.222

M. Pavie, , vol.30, p.251

T. Pelham and . Duc-de-newcastle, , p.292

. Pergen, Johann Anton von, vol.266, p.268

J. Perreau, , vol.418, p.419

J. Pestalozzi, , p.361

V. Philippe and . Roi-d'espagne, , vol.11, p.511

, Pichon Thomas alias Tyrrell, vol.80, p.589

, Pinot Duclos, vol.310, p.348

W. Pitt and . Ancien-comte-de-chatham, , vol.440, p.521

A. Pocchini, , vol.139, p.183

S. Pombal and . José-de-carvalho-e-melo, , p.164

J. Pompadour, M. Poisson, and . De, , vol.70, p.554

L. Ponte and . Da, , p.383

C. Porée, , vol.381, p.382

, Poullain de Saint-Foix, vol.401

C. Prince-de-ligne and . Lamoral, , p.231

J. Rambaud and . Cabaud-de, , p.236

G. Raynal and . Thoma, , vol.337, p.360

R. De-la-bretonne, Nicolas Edme, vol.312, p.423

M. Rey, , vol.186, p.557

G. Ripperda-juan, , vol.11, p.549

. Rolland-d'erceville and . Barthélémy-gabriel, , vol.367, p.380

C. Rollin, , p.360

A. Rouillé, , vol.433, p.524

J. Rousseau, , vol.534, p.560

P. Rousseau, , vol.64, p.553

R. De and M. Jean, , vol.6, p.544

F. Rutowski and . De, , vol.107, p.583

S. , Donatien-Alphonse-François marquis de, vol.67, p.183

C. Saint-germain and . De, , vol.30, p.427

. Saint-yldro, , vol.82

J. Schöpflin and . Daniel, , p.214

G. Selwyn and . Augustus, , vol.440, p.565

. Séraphina, Lorenza Feliciani dit, vol.12, p.182

A. D. Servigni and . De, , vol.115, p.206

W. Shakespeare, , vol.353, p.354

T. Smollett, , vol.222, p.226

N. Spirlet, . Abbé-de, and . Saint-hubert, , vol.261, p.567

A. Staël and . Necker, , vol.343, p.344

J. Stanhope and . De, , vol.481, p.482

S. Leszczynski, . Duc-de-lorraine, and . Roi-de-pologne, , vol.112, p.541

J. Stassart and . De, , vol.130, p.270

J. Suard, , p.400

J. Swift, , vol.368, p.483

F. T'serstevens, , p.189

H. Taine, , p.330

J. Tercier, , vol.299, p.565

M. Théveneau-de, , vol.118, p.314

J. Tilly and C. De, , vol.14, p.549

T. Villarroel and D. De, , p.384

C. Townshend and . De, , p.482

F. Trenck and . Baron-de, , vol.11, p.548

T. Tschoudy and B. De, , vol.74, p.109

A. Turgot, , vol.158

T. Voir and P. Thomas, Uriot, vol.355, p.530

. Van-hellen, , vol.71, p.522

G. Van-swieten, , vol.4, p.566

E. Vatel and . De, , p.290

S. L. Vauban, M. Prestre, and . De, , vol.336, p.491

F. Vicedom and . De, , vol.123, p.274

M. Vindora and . De, , p.271

V. Arouet, , vol.302, p.587

F. Voltaire and . Arouet, , vol.156, p.160

K. Von-baden and . Luise, , vol.19, p.536

B. Vrintz-barberich and . De, , vol.266, p.267

J. Walderdorff and . De, , p.215

J. Wallace, , p.442

R. Walpole and . Orford, , vol.94, p.532

G. Walther, , vol.411, p.512

W. Wentworth and . Strafford, , vol.288, p.293

. Wiedmacker, , vol.296, p.465

M. Woronzow and . De, , vol.218, p.437

C. Wurtemberg and . De, , vol.217, p.286

J. Yorke, . Général, and . Baron-dover, , vol.217, p.585

C. Yvon, , vol.53, p.585

S. Zannovitch and P. De, alias Castriotto d'Albanie, vol.16, p.385

A. Zen, , p.83

. Zerbst-callenberg, , vol.259, p.260

J. Gouvest, Développant des relations avec certains hommes d'Etat et de nombreux autres aventuriers au fil de ses péripéties, Maubert se constitue un véritable réseau et concentre entre ses mains de la matière pour écrire, se muant peu à peu en aventurier d'écritoire. Ses faibles revenus et son mode de subsistance le placent alors plutôt dans la catégorie des « Rousseau des ruisseaux » analysée par Robert Darnton. Vivant d'expédients, Maubert réussit à s'attirer les bonnes grâces d'un mécène : Cobenzl, ministre plénipotentiaire à Bruxelles avec lequel il entretient une correspondance. Malgré l'aide de son bienfaiteur, Maubert est contraint de produire une littérature alimentaire offrant à ses lecteurs une vision originale du XVIIIe siècle filtrée par son parcours personnel. Polygraphe, il s'intéresse à l'éducation, à la politique, à la religion et réécrit certains ouvrages de Voltaire. Sa carrière de littérateur s'achève néanmoins assez rapidement. Contraint de quitter Bruxelles pour Amsterdam où ses créanciers le rattrapent, il est emprisonné pendant près de dix-huit mois et se retrouve pris dans la tourmente d'un interminable procès. Sorti de prison dans un état de santé déplorable, Maubert meurt en 1767, à Altona, dans des circonstances troublantes. Son oeuvre littéraire, aujourd'hui méconnue, est pourtant riche d'une trentaine de titres et gagnerait à être redécouverte par les historiens. Ainsi, en analysant la spécificité de ce réseau satellisé autour de Maubert, il nous intéresse d'établir si et, le cas échéant, de quelle manière, les différents membres de ce groupe sont représentatifs et vecteurs des idées des Lumières, rompant les relations avec sa famille

A. Rousseau and . Ruisseaux,

J. Gouvest, Living precariously, Maubert succeeded in attracting the good graces of a patron : Cobenzl, a plenipotentiary minister in Brussels with whom he maintained a correspondence. Despite the help of his benefactor, Maubert was forced to produce a literature only to survive, offering his readers an original vision of the eighteenth century filtered through his own experience. Polygraphe, he was interested in education, politics, religion and rewrote some of Voltaire's works. Nevertheless, his literary career ended fairly quickly. Forced to leave Brussels for Amsterdam where his creditors caught up with him, he was imprisoned for nearly eighteen months during his endless trial. Leaving prison in a deplorable state of health, Maubert died in 1767, in Altona, in troubling circumstances. His literary work, unknown today, is however rich, including about thirty titles and would benefit being rediscovered by the historians. Thus, by analyzing the specificity of Maubert's network, we are interested in establishing whether and in what way, the different members of this group are representative and vectors of Enlightenment ideas, fact, by breaking relationships with his family

, Adventurer -Enlightenment -« Rousseau des ruisseaux