D. Peters, E. Samuel, O. Velasquez, and . El, ¿contribuye China a su integración o desintegración? » In La nueva relación comercial de América Latina y el Caribe con China: ¿integración o desintegración regional?, pp.13-58, 2016.

E. Dussel-peters and . Chinese, Investment in Mexico: The Contemporary Context and Challenges, Asian Perspective, vol.40

D. Peters, E. Samuel, and O. Velasquez, Monitor de la manufactura Mexicana, vol.10, 2015.

. Dussel and . Peters,

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique, p.178, 2019.

, établissement, organiser l'évaluation et le suivi de leurs activités, la recherche de nouvelles formes d'organisation industrielle avec leurs fournisseurs et clients respectifs, et favoriser les externalités positives mentionnées plus-haut 273

D. Peters and E. , op. cit, 2014.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique, p.179, 2019.

A. Bibliographie, . Ernesto, and Z. Jaime, Reflexiones sobre la política comercial internacional de México, pp.53-98, 1986.

R. Agarwala, The Rise of China: Threat or Opportunity? Bookwell, 2002.

. Agendasia, Agenda Estratégica México-China. Dirigido al C. Presidente Electo Enrique Peña Nieto, 2012.

I. Alon, C. Julian, . Marc, . Lattemann-cristoph, . Mc et al., China Rules : Globalization and Political Transformation, 2009.

I. Alon, F. Marc, and G. Et-philippe, Chinese International Investments. Houndmills, 2012.

T. Altenburg, W. Hillebrand, and M. Et-jörg, Building Systemic Competitiveness: Concept and Case Studies from Mexico, 1998.

A. Roch and E. , « Perspectivas a largo plazo de la relaciones sino-mexicanas. » In Hacia un diálogo entre México y China: Dos y tres décadas de cambios socioeconómicos, Enrique Dussel Peters et Yolanda Trápaga Delfín, Sénat de la République et UNAM-Cechimex, pp.429-472, 2010.

S. W. Ardnt, K. Et-henryk, and . Introduction, éd. « Just How Big Is Global Production Sharing? » In Fragmentation: New Production Patterns in the World Economy, pp.1-16, 2001.

. Arès, C. Mathieu, . Deblock, T. Et, and . Lin, « La Chine et l'Amérique latine : le grand chambardement ? » Revue Tiers Monde n°208, pp.65-82

G. Arrighi, Adam Smith in Beijing: Lineages of the 21st Century. London, 2009.

G. Balcet, W. Hua, E. Xavier, and R. , Geely: a trajectory of catching up and asset-seeking multinational growth, International Journal of Automotive Technology and Management, vol.12, issue.4, pp.360-75, 2012.

. Bbva, China's Outward FDI Expands. » Economic Watch, China, 2011.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

G. ). Bittencourt-(coord, El impacto de China en América latina: comercio e inversiones. Red MERCOSUR de investigaciones económicas, 2012.

G. Bittencourt, Efectos de China sobre la captación de IED en América Latina, América Latina y El Caribe -China : Economía, Comercio e Inversiones, pp.223-52, 2013.

R. Boyer, Économie politique des capitalismes, 2015.

P. J. Buckley, R. Adam, . Cross, T. Hui, X. Liu et al., Historic and Emergent Trends in Chinese Outward Direct Investment, Management International Review, vol.48, issue.6, pp.715-763, 2008.

P. J. Buckley and M. Casson, The Future of the Multinational Enterprise, 1976.

, NBS. « China Statistical Yeabook, 2014.

C. Castro, H. Lorena, D. Et-enrique, and . Peters, « México y China en la cadena hilo-textil-confección en el mercado de Estados Unidos, Comercio exterior, vol.57, issue.7, pp.530-575, 2007.

. Cardenás, L. Castro, E. Et, . Dussel-peters, . El et al., Un comparativo entre China y Estados Unidos, Comercio exterior, vol.61, issue.4, pp.1-15, 2011.

L. Casanova, The challenges of Chinese investment in Latin America. » Consulté le 8 mai, 2018.

. Ccpit, Survey on Chinese Enterprises' Outbound Investment and Operation, 2012.

C. Chen, Foreign Direct Investment in China: Location Determinants, Investor Behaviour and Economic Impact, 2011.

J. Child, B. Suzana, and . Rodrigues, « The Internationalization of Chinese Firms: A Case for Theoretical Extension?, Management and Organization Review, vol.1, issue.3, 2005.

, « China tilts towards liberal Latin American economies. » Financial Times

R. Chittoor, « Internationalization of Emerging Economy Firms -Need for New Theorizing, » Indian Journal of Industrial Relations, vol.45, issue.1, pp.27-40, 2009.

. Cnn-expansión, . China-busca-minas, .. ». Ahora-en-méxico, and . Cnn-expansión, , 2009.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

E. Cufe and . Ccsi, Business School of Central University of Finance and Economics (CUFE) et Columbia Center on Sustainable Investment (CCSI, pp.4-2016

. Dgie, Inversión extranjera directa en México y en el mundo. Carpeta de información estadística, 2017.

J. H. Dunning, R. Van, R. Hoesel, and . Narula, Explaining the "new" wave of outward FDI from developing countries: The case of Taiwan and Korea ». ResearchGate 9, 2016.

J. H. Dunning, R. Van-hoesel, and E. R. Narula, Third World Multinationals Revisited: New Developments and Theoretical Implications. » In Globalization, Trade and Foreign Direct Investment, vol.13, pp.255-86, 1998.

J. H. Dunning, The Eclectic Paradigm of International Production: A Restatement and Some Possible Extensions, Journal of International Business Studies, vol.19, issue.1

J. H. Dunning, M. Et-sarianna, and . Lundan, Multinational Enterprises and the Global Economy, 2008.

E. Dussel-peters, K. P. Et, and . Gallagher, « El huésped no invitado del TLCAN. China y la desintegración del comercio en América del Norte, Revista de la CEPAL, vol.110, pp.85-111, 2013.

E. Dussel-peters and L. Características-de-la-inversión-extranjera-directa-china-en-américa, Chinese Investment in Mexico: The Contemporary Context and Challenges, vol.40, pp.627-52, 2000.

, Jorge Heine et Christine Zaino, Política industrial ¿sí o no? ¿es esa la cuestión para México en 2015? Enseñanzas del caso de China, pp.45-60, 2000.

D. Peters and E. , La inversión extranjera directa de China en América Latina: 10 casos de estudio, 2014.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

D. Peters, E. Samuel, O. Velasquez, and . El, « Monitor de la OFDI de China en América Latina y el Caribe. » Red académica de América Latina y el Caribe sobre China (Red ALC-China) et Monitor de la OFDI de China en América Latina y el Caribe, Monitor de la manufactura Mexicana, vol.10, pp.13-58, 2015.

Y. Du, K. Rongping, and K. E. Et-yinbin, Understanding the Growth Models of Chinese Multinational Corporations, International Journal of Chinese Culture and Management, pp.451-78, 2008.

R. Ellis and . Evan, China on the Ground in Latin America. Challenges for the Chinese and Impacts on the Region. The Political Economy of East Asia, The expanding Chinese footprint in Latin America: new challenges for China, and dilemmas for the US, 2009.

D. Ernst and K. Linsu, Global Production Networks, Knowledge Diffusion, and Local Capability Formation, Research Policy, vol.31, pp.1417-1446, 2002.

K. Esser, H. Wolfgang, M. Dirk, and M. Et-jörg, « Competitividad sistémica: nuevo desafío para las empresas y la política. » Revista de la CEPAL 59, vol.8, pp.39-52, 1996.

, fDi Intelligence. « The fDI Report 2015. Global greenfield investments trends. » fDi Intelligence, 2015.

R. C. Feenstra, « Integration of Trade and Disintegration of Production in the Global Economy, The Journal of Economic Perspectives, vol.12, issue.4, pp.31-50, 1998.

K. P. Gallagher, I. Amos, and K. Et-katherine, The New Banks in Town: Chinese Finance in Latin America

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

P. Gammeltoft, H. Barnard, and M. Et-anoop, « Emerging multinationals, emerging theory: Macro-and micro-level perspectives, Journal of International Management, vol.16, issue.2, pp.95-101, 2010.

G. Gereffi, H. John, and T. S. Et, The Governance of Global Value Chains, Review of International Political Economy, vol.12, issue.1, pp.78-104, 2005.

G. Gereffi and K. Miguel, Commodity Chains and Global Capitalism. ABC-CLIO, 1994.

R. Gonzalez-vicente, Mapping Chinese Mining Investment in Latin America: Politics or Market? » The China Quarterly, vol.209, pp.35-58, 2012.

. Gouvernement and . Mexique, Plan Nacional de Desarrollo 2013-2018. » Mexico : Journal officiel, 2013.

P. Gugler and B. Bertram, The Emergence of Chinese FDI: Determinants and Strategies of Chinese MNEs », 23. Copenhagen Business School, 2008.

T. Hanemann and D. H. Rosen, « China Invests in Europe. » Rhodium Group, 2012.

G. M. Hodgson, Economics and Institutions: A Manifesto for a Modern Institutional Economics. Cambridge, 1991.

J. Humphrey and S. Hubert, Governance and Upgrading: Linking Industrial Cluster and Global Value Chain Research. Brighton: Institute of Development Studies, Regional Studies, vol.36, issue.9, pp.1017-1044, 2000.

R. Jenkins, D. Enrique, . Peters, L. China, and . America, Economic Relations in the Twenty-First Century. DIE Studies 49, 2009.

A. E. Jilberto, . Fernández, H. Barbara, and É. , Latin America Facing China: South-South Relations beyond the Washington Consensus, 2012.

S. Kaplan, China Is Investing Seriously in Latin America. Should You Worry? » Washington Post, 2018.

B. Krug and H. Hans, « Framing China: Transformation and Institutional Change through Co-evolution, Management and Organization Review, vol.4, issue.1, pp.81-108, 2008.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

P. R. Krugman, La mondialisation n'est pas coupable: Vertus et limites du libre-échange. Editions La Découverte, 2000.

S. Lall, R. Et, and . Narula, « FDI and its Role in Economic Development: Do We Need a New Agenda, European Journal of Development Research, vol.16, pp.447-64, 2004.

B. Larmer, « Is China the World's New Colonial Power?, The New York Times, 2017.

A. Y. Lewin, C. P. Long, and T. N. Carroll, The coevolution of new organizational forms, vol.10, pp.535-50

J. Lin and . Yifu, Demystifying the Chinese Economy, 2012.

Y. Luo, X. Qiuzhi, and H. Et-binjie, « How emerging market governments promote outward FDI: Experience from China, Journal of World Business, vol.45, issue.1, pp.68-79, 2010.

J. A. Mathews, « Dragon multinationals: New players in 21th century globalization, Asia Pacific Journal of Management, vol.23, pp.5-27, 2006.

J. Mathews and . Alwyn, Dragon Multinational : A New Model for Global Growth, 2002.

T. Moran, K. Barbara, J. Et, and . Muir, Chinese Investment in Latin American Resources: The Good, the Bad, and the Ugly, vol.12

M. Moreira and . Mesquita, Ten years after the take-off taking stock of China-Latin America and the Caribbean economic relations, 2009.

J. Moreno-brid, . Carlos, P. Esteban, . Caldentey, R. Et-pablo et al., aciertos, yerros y omisiones. » Flacso México, 5 avril 2013

M. Muffat-jeandet, Histoire économique des relations entre le Mexique et l'Asie de l, Noces de cuivre pour le Chili et la Chine. Étude du cas chilien dans le cadre du boom des échanges économiques entre l'Amérique latine et la Chine. » Université Sorbonne Nouvelle, 2011.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

M. Myers and J. Guo, « China's agricultural investment in Latin America : A critical assessment. » The Dialogue, Leadership for Latin America, 2015.

L. Napoleoni, Traduit par Francisco Martín. Estado y sociedad. Barcelona ; México : Paidós, 2011. NAUGHTON, Barry. Growing Out of the Plan: Chinese Economic Reform, 1978.

J. E. Navarrete, « La relación bilateral China-México: una reflexión personal. » In 40 años de relación entre México y China: acuerdos, desencuentros y futuro, Enrique Dussel Peters, pp.73-78, 2012.

. Ndrc, Implementation Opinions on Encouraging and Guiding Private Enterprises to Engage in Investment Overseas, 2001.

D. C. North and . Institutions, Institutions, Institutional Change and Economic Performance, vol.5, pp.97-112, 1990.

N. C. , América Latina y el Caribe y China: hacia una nueva era de cooperación económica, Foreign Direct Investment in Latin America and the Caribbean. » CEPAL, 2015.

. Ocde, Définition de référence de l'OCDE des investissements directs internationaux, 2008.

, Organisation de coopération et de développement économiques, Latin American Economic Outlook 2016. Towards a New Partnership with China. » Paris : Organisation de cooperation et de développement économiques, vol.2014, 2015.

J. C. Oi, « Fiscal Reform and the Economic Foundations of Local State Corporatism in China, World Politics, vol.45, issue.1, pp.99-126, 1992.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

. Ortiz, S. Velasquez, and C. Conducta-de-la-ofdi-de, ), según dos enfoques metodológicos: activo/pasivo y direccional. » Monitor de la OFDI de China en ALC, 2005.

T. Pairault, « L'investissement direct chinois en Afrique. » Outre-Terre n° 30, vol.21, pp.89-114

R. Pearce, China and the Multinationals: International Business and the Entry of China Into the Global Economy, 2012.

Y. Peng, Chinese Villages and Townships as Industrial Corporations: Ownership, Governance, and Market Discipline, vol.106, pp.1338-70, 2001.

Y. Qian, Government control in corporate governance as a transitional institution: lessons from China. » In Rethinking the East Asian Miracle, pp.297-333, 2001.

X. Qiu and . China, profundización integral de la reforma y sus relaciones con México. » Cuadernos de Trabajo del Cechimex, vol.3, pp.1-8, 2014.

C. Quenan, S. Viktor, C. Romain, and D. Et-Éric, La présence de la Chine dans la Caraïbe. Agence française de développement, 2015.

C. Quenan and V. Sébastien, Les enjeux du développement en Amérique latine. Dynamiques socioéconomiques et politiques publiques. » À savoir. AFD, janvier, 2014.

R. Ramamurti, What Have We Learned About Emerging-Market MNEs? Insights from a Multi-Country Research Project », 39. Copenhagen Business School, 2008.

R. Ramamurti, V. Jitendra, and . Singh, Emerging Multinationals in Emerging Markets, 2009.

B. Ren, L. Hao, and Z. Ying, « An Institutional Perspective and the Role of the State for Chinese OFDI, Chinese International Investments, édité par Ilan ALON, Marc FETSCHERIN, pp.11-37, 2012.

X. Richet, 'internationalisation des firmes chinoises : croissance, motivations, stratégies. » FMSH-WP-2013, p.27, 2012.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

D. Rodrik and . Chapter, Growth Strategies. » In Handbook of Economic Growth, édité par Steven N, Part A:967-1014, vol.1, 2005.

S. Romero and . China, s Ambitious Rail Projects Crash Into Harsh Realities in Latin America. » The New York Times, 3 octobre 2015, sect

O. Rosales, K. Mikio, and . China-y-américa-latina-y-el-caribe, Hacia una relación económica y comercial estratégica. Libros de la CEPAL 114, CEPAL-Nations Unies, 2012.

D. H. Rosen, Behind the Open Door: Foreign Enterprises in the Chinese Marketplace. Peterson Institute, 1999.

D. H. Rosen and H. Et-thilo, « China's Changing Outbound Foreign Direct Investment Profile: Drivers and Policy Implications. » Perterson Institute for International Economics, Policy Brief, pp.9-14, 2009.

J. Santiso, Development Centre Studies. The Visible Hand of China in Latin America, 2007.

K. P. Sauvant and C. Victor-zitian, « China's regulatory framework for outward foreign direct investment, China Economic Journal, vol.7, issue.1, pp.141-63

,

K. P. Sauvant, The Rise of Transnational Corporations from Emerging Markets: Threat Or Opportunity?, 2008.

A. Serrano, « Opinion | China Fills Trump's Empty Seat at Latin America Summit. » The New York Times, 17 avril 2018, sect

J. Shixue and . South, South Cooperation in the Age of Globalization : Recent Development of Sino-Latin American Relations and Its Implications. » ILAS (Académie chinoise des sciences sociales, Institut d'études latino-américaines) Working Paper, vol.7, p.16, 2005.

X. Song and . La-inversión-extranjera-directa-china-en-américa-latina-y-el-caribe, , pp.2000-2012, 2015.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

T. J. Sturgeon, Modular Production Networks: A New American Model of Industrial Organization. » Industrial and Corporate Change 11, pp.451-96, 2002.

,

T. J. Sturgeon and L. Et-ji-ren, « Industry Co-Evolution and the Rise of a Shared Supply-base for Electronics Manufacturing, 2001.

. Tejada, E. Canobbio, and . La, China y la industria electrónica de 1980 a, Lecciones de política económica e industrial para México: China industria electrónica y derechos de propiedad. » Cuadernos de Trabajo del Cechimex, p.7, 2005.

E. Tse, The China Strategy: Harnessing the Power of the World's Fastest-Growing Economy, 2010.

, UNCTAD, United Nations Conference on Trade and Development. « World Investment Report 2016: Investor Nationality -Policy Challenges. » United Nations, pp.22-2016

J. Urry, , 2003.

R. Vernon, International Investment and International Trade in the Product Life Cycle, » Quaterly Journal of Economics, vol.80, pp.90-207, 1966.

H. Voss, The Determinants of Chinese Outward Direct Investment, 2011.

P. J. Williamson and E. Et-yin, « Racing with the Chinese Dragons. » In China Rules. Globalization and Political Transformation Catching-up and Development, 2010.

. World, D. Bank, and . China, Building a Modern, Harmonious, and Creative Society. » Text/HTML. World Bank/Development Research Center of the State Council, 2030.

L. Yue, Inversión extranjera directa de China en América Latina, América Latina y El Caribe -China : Economía, Comercio e Inversiones, pp.203-226, 2013.

H. Y. Zhang, D. Van-den, and . Bulcke, « International Management Strategies of Chinese Multinational Firms. » In Management Issues in China: International Enterprises, pp.141-64, 1996.

J. X. Zhan, « Transnationalization and outward investment: the case of Chinese firms, Transnational Corporations, vol.4, pp.67-100, 1995.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

, En particulier, Manille s'impose rapidement comme un carrefour commercial crucial en Asie. Les Espagnols y achètent des épices des Moluques, la soie, l'ivoire, La colonie espagnole des Philippines a été fondée en 1571

L. Chine, . Bois, and . Du-japon, En échange, l'Empire ibérique expédie de l'argent extrait des mines de la Nouvelle-Espagne

, Chine représente, déjà, une concurrence très rude pour les producteurs locaux mexicains

, De plus, les marchandises asiatiques repartent du port de Veracruz, dans le golfe du Mexique, pour atteindre la métropole espagnole. Effectivement, le Camino de China (la route de la Chine) mexicain est déterminant, Serge Gruzinski nous raconte la diffusion des produits chinois dans les provinces mexicaines : dès 1582

O. Dennis and A. Flynn, Giráldez estiment même que le commerce à l'échelle mondiale tire ses origines de la fondation de Manille. Cette économie-monde* serait née avec une cuillère d'argent dans la bouche, selon le titre de leur article (4)

. Chaunu, Empire espagnol : « L'achat de soie chinoise peut être la source de bénéfices illimités -à condition d'être soldé en métal blanc. L'extraordinaire chance des Philippines espagnoles, c'est d'être au point d'impact de deux systèmes monétaires, un monde d'argent cher et un monde d'argent bon marché (5). » Du côté de la demande, on trouve la Chine des Ming. Elle représente dans les années 1570, avec son système économique à la fois marchand et tributaire, plus du quart de la population mondiale. Cette période est marquée dans l'empire du Milieu par la conversion d'un système monétaire et fiscal basé sur le papier-monnaie à un système fondé sur l'argent. Par conséquent, la réforme fiscale dite du « coup de fouet unique

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

D. O. Et, A. Flynn, and . Giráldez, le plus grand boom minier de l'histoire est étroitement lié aux débouchés asiatiques. De plus, les revenus fiscaux tirés de l'activité minière permettent à la monarchie catholique de consolider son armée. En cela les auteurs affirment que, en dernier ressort, la Chine peut être tenue pour responsable du bouleversement de l'équilibre des puissances en Europe à l'époque moderne. Car c'est grâce à cet argent que la couronne de Castille peut s'engager militairement sur de nombreux fronts, Du côté de l'offre, ce sont les concessions minières contrôlées par la couronne espagnole qui bénéficient de coûts de production relativement faibles. Il en va ainsi des mines du Potosí, découvertes dans les Andes en 1545

, Et l'argent constitue l'étalon de l'économie mondiale en gestation au XVIe siècle. De cette façon, l'augmentation de la liquidité monétaire donne lieu à des investissements dans les pays émergents de l'époque, favorisant la création de nouveaux modes de production et de commerce. À cet égard, L. Berger parle d'un mouvement de délocalisation et de relocalisation de l'activité industrielle, Les principaux processus de la mondialisation sont, selon Laurent Berger, la recomposition de la division internationale du travail et l'approfondissement de la régulation marchande

L. Mexique, une périphérie chinoise ? Il importe cependant de rappeler que la mondialisation ibérique s'est heurtée à des réseaux marchands asiatiques pré-existants. On cite souvent le cas de la dynastie des Zheng (chronologies p. XXX), qui furent les artisans de l'expansion chinoise en Asie du

, en s'arrogeant le monopole du commerce de la soie et de la céramique. Aussi, Chumei Ho compare-t-il la dynastie des Zheng à la Compagnie néerlandaise des Indes orientales

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique, 2019196.

». Manille, la colonie chinoise était même supérieure en nombre à la population de la ville des Espagnols

, Malgré les racines asiatiques de l'économie de marché, la « grande divergence

. Entre-la-chine, Europe à l'époque moderne consacre le contrôle effectif de périphéries lointaines et complémentaires comme une des clés du développement de l

K. Effectivement, comme le fonctionnement des marchés, dans l'industrialisation de l'Europe. Aujourd'hui, on assiste à un déplacement du centre de gravité de l'économie mondiale vers l'Asie de l'Est. Et les investissements récents de la Chine en Afrique font écho à l'arrivée des compagnies chinoises en Amérique latine, qui comprend également beaucoup de pays riches en ressources naturelles. En effet, l'industrialisation effrénée de la Chine depuis les années 1980 a nécessité l'importation de grandes quantités de matières premières, Pomeranz considère que l'exploitation des ressources de l'Afrique et du Nouveau Monde constitua un facteur déterminant par rapport à d'autres institutions, 2007.

L. Pourtant and . Mexique, Au contraire, en tant qu'économie industrialisée et ouverte, le Mexique est entré en concurrence avec la Chine sur des secteurs stratégiques, comme la fabrication de biens de consommation (vêtements, chaussures notamment). Ainsi, des délocalisations d'activités productives ont eu lieu depuis le Mexique vers l'Asie. En règle générale, le modèle industriel mexicain de la maquiladora reste très dépendant de la conjoncture internationale. En particulier, les États-Unis reçoivent toujours la majeure partie des exportations mexicaines. De plus, les firmes transnationales ont tendance à décomposer le processus de production à l'échelle planétaire. De cette manière, en matière d'investissements, le Mexique a été choisi par les Chinois en tant que plate-forme d'exportation vers le marché nord-américain. Concrètement, dans la construction automobile, des pièces asiatiques peuvent être envoyées vers un port californien, pas autant profité de ce nouveau débouché que les pays d'Amérique du Sud, dont les exportations agricoles ou minières ont été dopées par l'augmentation de la demande chinoise dans les années, 2000.

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

F. Pour, Braudel, les périphéries sont « condamnées à accorder leur production moins aux besoins locaux qu'à la demande des marchés extérieurs (10)

, Cependant, il est intéressant d'interroger la structure de l'exploitation des ressources de l'Amérique latine depuis l'époque coloniale. À cet égard, F. Braudel souligne que « l'Amérique est le faire de l'Europe, l'oeuvre par laquelle elle révèle le mieux son être ». En cela, peut-être que l'Amérique latine a également été le « faire » de la Chine depuis 1571, à travers la conversion de son système monétaire à l'argent. En outre, le grand écart opéré entre la mondialisation ibérique (1570-1640) et la mondialisation contemporaine permet de mesurer la permanence de certains principes dans l, Mexique au sein de CGV pose des problèmes de développement, en termes d'extraversion économique notamment

. Européens, ont tracé une voie que suit aujourd'hui la Chine en croissance, à savoir s'approvisionner en matières premières auprès de l'Amérique latine

M. Muffat and -. , Essai sur l'intensification des relations économiques entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes. Internationalisation des firmes chinoises et investissements directs au Mexique

, Cet article fut publié au sein d'un ouvrage codirigé par Phlippe Norel et Laurent Testot (Une histoire du monde global, Éditions Sciences Humaines, 2012.

A. Rouquié, Amérique latine. Introduction à l'Extrême-Occident, 1998.

S. Gruzinski, Les Quatre Parties du monde. Histoire d'une mondialisation, 2006.

O. Dennis, A. Flynn, and . Giráldez, Silver Spoon": The origin of World trade in 1571, Journal of World History, vol.VI, issue.2, 1995.

P. Chaunu and . Le-galion-de-manille, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, vol.VI, p.451, 1951.

P. Beaujard, L. Berger, and P. Norel, Histoire globale, mondialisations et capitalisme, La Découverte, 2009.

G. Arrighi, Adam Smith à Pékin. Les promesses de la voie chinoise, trad. fr. Nicolas Vieillescazes, 2007.

K. Pomeranz, Une grande divergence. La Chine, l'Europe et la construction de l'économie mondiale, trad, 2000.

E. Robert-evan, Latin America: the whats and wherefores, 2009.

F. Braudel, Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVeXVIIIe siècle. Tome 3, Le temps du monde, Armand Colin, 1979.