Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Rôle de la dérégulation neuronale de la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK) dans la pathologie tau, l’intégrité des synapses et le métabolisme énergétique : relevance pour la maladie d’Alzheimer

Résumé : La maladie d'Alzheimer (MA) est une pathologie neurodégénérative principalement caractérisée par la présence de dépôts amyloïdes et d'enchevêtrements neurofibrillaires composés de protéines tau hyperphosphorylées. Tau est une protéine associée aux microtubules qui possède de nombreux sites de phosphorylation pouvant être phosphorylés par différentes kinases. En plus de la pathologie tau, on observe également dans le cerveau des patients atteints de la MA, une apparition précoce d’altérations métaboliques ainsi qu’une perte synaptique qui est à l’origine du développement des troubles cognitifs. En effet, les synapses sont des connexions neuronales essentielles pour la formation de la mémoire qui nécessitent une importante quantité d’énergie pour maintenir leurs fonctions. Depuis plusieurs années, des études suggèrent que l’AMPK – senseur métabolique essentiel des cellules – pourrait être impliquée dans le développement de la MA. En effet, des travaux réalisés in vitro ont permis de montrer que l’AMPK est une kinase de tau. Par ailleurs, il a été mis en évidence que chez les patients atteints de la MA, l’AMPK est dérégulée dans les neurones en dégénérescence où elle co-localise avec les protéines tau hyperphosphorylées. Enfin, des études menées dans notre équipe ont également permis de mettre en évidence que suite à une activation synaptique, l'AMPK restaure les niveaux d'énergie des neurones laissant ainsi supposer qu'une dérégulation de son activité pourrait avoir un impact néfaste sur le métabolisme neuronal. Au vu de ces données, les objectifs de mon projet de thèse ont donc été de déterminer l'impact d'une dérégulation de l’AMPK neuronale sur la pathologie tau, la perte synaptique et le métabolisme énergétique neuronal dans un modèle de culture primaire de neurones et in vivo chez la souris. La réalisation de ces objectifs nous a permis de démontrer (1) que l'AMPK régule la phosphorylation et la pathologie tau, (2) que la dérégulation de l’AMPK induit une diminution du nombre des synapses ainsi qu'une perte de la fonctionnalité du réseau neuronal, via une voie de signalisation impliquant l’autophagie et (3) que la dérégulation de l’AMPK entraine des perturbations du métabolisme énergétique neuronal. En conclusion, ce travail de thèse a permis d’apporter une meilleure compréhension sur le rôle de la dérégulation de l’AMPK dans le développement des différentes caractéristiques de la MA. Dans l’ensemble, ces données laissent fortement suggérer que l’AMPK pourrait faire le lien entre les dysfonctionnements métaboliques et l’ensemble des altérations qui se mettent en place au cours de la MA.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [829 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02162394
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, June 21, 2019 - 5:21:07 PM
Last modification on : Thursday, July 4, 2019 - 10:48:10 AM

File

2018LILUS034.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02162394, version 1

Collections

Citation

Manon Domise. Rôle de la dérégulation neuronale de la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK) dans la pathologie tau, l’intégrité des synapses et le métabolisme énergétique : relevance pour la maladie d’Alzheimer. Médecine humaine et pathologie. Université du Droit et de la Santé - Lille II, 2018. Français. ⟨NNT : 2018LIL2S034⟩. ⟨tel-02162394⟩

Share

Metrics

Record views

542

Files downloads

225