A. E. Abele, The dynamics of masculine-agentic and feminine-communal traits: findings from a prospective study, Journal of Personality and Social Psychology, vol.85, issue.4, pp.768-776, 2003.

A. , Le sexisme au travail, « redoutable instrument d'exclusion ». Repéré sur le site Libération, 2015.

A. Ahlgren and D. W. Johnson, Sex Differences in Cooperative and Competitive Attitudes From the 2nd Through the 12th Grades, Developmental Psychology, vol.15, issue.1, pp.45-49, 1979.

R. E. Akingbade, Between a rock and a hard place: backlash towards agentic women aspiring to high ranking jobs in Nigeria, Gender and Behaviour, vol.8, issue.2, pp.3265-3278, 2010.

A. and M. , A french version of the Bem Sex-Role Inventory, Psychological Reports, issue.2, pp.673-674, 1987.

J. Alcock, The triumph of sociobiology, 2001.

G. W. Allport, The Nature of Prejudice, 1954.

G. W. Allport, The nature of prejudice, Basic books, 1979.

J. Amadieu, DRH: le livre noir, 2013.

E. T. Amanatullah, Negotiating gender role stereotypes: The influence of gender role stereotypes on perceivers' evaluations and targets' behaviors in value claiming negotiations and situational moderation by representation role, 2007.

E. T. Amanatullah and C. H. Tinsley, Punishing female negotiators for asserting too much? or not enough: Exploring why advocacy moderates backlash against assertive female negotiators, Organizational Behavior and Human Decision Processes, vol.120, issue.1, pp.110-122, 2013.

C. Anderson, O. P. John, D. Keltner, and A. M. Kring, Who attains social status? Effects of personality and physical attractiveness in social groups, Journal of Personality and Social Psychology, vol.81, issue.1, pp.116-132, 2001.

J. Anderson, Blame the Arabs: Tensions in the Gulf bring bigotry at home. The Progressive, vol.55, pp.28-29, 1991.

N. H. Anderson, A Functional theory of Cognition, 1996.

J. K. Antill, J. D. Cunningham, G. Russell, and N. L. Thompson, An Australian sexrole scale, Australian Journal of Psychology, vol.33, issue.2, pp.169-183, 1981.

,

J. ;. Archer, ;. O'leary, . White, K. Smith, and F. , Sex differences in physical aggression to partners: A reply to Frieze, Psychological Bulletin, vol.126, issue.5, pp.697-702, 2000.

D. Arkkelin and R. Connor, The "good" professional: Effects of trait-profile gender type, androgyny, and likableness on impressions of incumbents of sex-typed occupations, Sex Roles, vol.27, issue.9, pp.517-532, 1992.

D. Arkkelin and R. Simmons, The "good manager": Sex-typed, androgynous, or likable?, Sex Roles, vol.12, issue.11, pp.1187-1198, 1985.

R. D. Arvey, Unfair discrimination in the employment interview: Legal and psychological aspects, Psychological Bulletin, vol.86, issue.4, pp.736-765, 1979.

,

S. E. Asch, Forming impressions of personality, The Journal of Abnormal and Social Psychology, vol.41, issue.3, pp.258-290, 1946.

L. E. Atwater, J. A. Carey, and D. A. Waldman, Gender and discipline in the workplace: Wait until your father gets home, Journal of Management, vol.27, issue.5, pp.537-561, 2001.

N. Aubert, Pouvoir et féminité dans l'organisation: réalité et imaginaire, Le sexe du pouvoir. Femmes, hommes et pouvoirs dans les organisations, pp.301-314, 1986.

C. J. Auster and S. C. Ohm, Masculinity and femininity in contemporary American society: A reevaluation using the Bem Sex-Role Inventory, Sex roles, vol.43, issue.7, pp.499-528, 2000.

D. Bakan, The duality of human existence: An essay on psychology and religion, 1956.

M. R. Banaji and A. G. Greenwald, The blindspot, 2013.

A. Bandura, Social foundations of thought and action: A social cognitive perspective, 1986.

R. A. Baron and P. A. Bell, Physical Distance and Helping: Some Unexpected Benefits of, Crowding In" on Others. Journal of Applied Social Psychology, vol.6, issue.2, pp.95-104, 1976.

S. Baron-cohen, L'autisme: une forme extrême du cerveau masculin? Terrain, 2004.
DOI : 10.4000/terrain.1703

URL : https://doi.org/10.4000/terrain.1703

, Anthropologie & sciences humaines, vol.42, pp.17-32

S. Baron-cohen, Why aren't more women in science? Top researchers debate the evidence, pp.159-217, 2007.

H. Barry, I. L. Child, and M. K. Bacon, Relation of child training to subsistence economy, American Anthropologist, issue.1, pp.51-63, 1959.

,

K. M. Bartol, Male versus female leaders: The effect of leader need for dominance on follower satisfaction, Academy of Management Journal, vol.17, issue.2, pp.225-233, 1974.

R. A. Bartsch, T. Burnett, T. R. Diller, and E. Rankin-williams, Gender representation in television commercials: Updating an update, Sex Roles, vol.43, issue.9, pp.735-743, 2000.

C. Baudoux, Une affaire d'hommes ou de femmes ? Cap-Rouge: Presses InterUniversitaires, 1994.

M. Y. Beattie and L. A. Diehl, Effects of social conditions on the expression of sexrole stereotypes, Psychology of Women Quarterly, vol.4, issue.2, pp.241-255, 1979.

S. Belouezzane, Discriminations à l'embauche: une étude sévère pour les grandes entreprises françaises, 2016.

S. L. Bem, The measurement of psychological androgyny, Journal of Consulting and Clinical Psychology, vol.42, issue.2, pp.155-162, 1974.

S. L. Bem, Gender schema theory: A cognitive account of sex typing, Psychological review, vol.88, pp.354-364, 1981.

J. L. Berdahl, The sexual harassment of uppity women, Journal of Applied Psychology, vol.92, issue.2, pp.425-437, 2007.

J. Berger, M. H. Fisek, R. Z. Norman, and M. Zelditch, Status characteristics and social interaction: An expectation-states approach, 1977.

J. Berger, C. L. Ridgeway, M. H. Fisek, and R. Z. Norman, The legitimation and delegitimation of power and prestige orders, American Sociological Review, pp.379-405, 1998.

P. Bernard, S. J. Gervais, J. Allen, A. Delmée, and O. Klein, From Sex Objects to Human Beings Masking Sexual Body Parts and Humanization as Moderators to Women's Objectification, Psychology of Women Quarterly, vol.39, issue.4, pp.432-446, 2015.

J. W. Berry, A cultural ecology of social behavior, Advances in Experimental Social Psychology, vol.12, pp.177-206, 1979.

D. L. Best, J. E. Williams, and S. R. Briggs, A further analysis of the affective meanings associated with male and female sex-trait stereotypes, Sex Roles, vol.6, issue.5, pp.735-746, 1980.

B. Bettencourt, K. Charlton, N. Dorr, and D. L. Hume, Status differences and ingroup bias: a meta-analytic examination of the effects of status stability, status legitimacy, and group permeability, Psychological Bulletin, vol.127, issue.4, pp.520-554, 2001.

R. J. Blair, A cognitive developmental approach to morality: Investigating the psychopath, Cognition, vol.57, issue.1, pp.1-29, 1995.

M. C. Bolino and W. H. Turnley, Counternormative impression management, likeability, and performance ratings: The use of intimidation in an organizational setting, Journal of Organizational Behavior, vol.24, issue.2, pp.237-250, 2003.

,

R. Bongiorno, P. G. Bain, and B. David, If you're going to be a leader, at least act like it! Prejudice towards women who are tentative in leader roles, British Journal of Social Psychology, vol.53, issue.2, pp.217-234, 2014.

V. Bonnot, Biais et stéréotypes, pour une prise de conscience. Communication orale présentée au Séminaire Régional Egalité Professionnelle organisé conjointement par le CNRS et Femmes & Sciences Occitanie, 2017.

V. Bonnot, E. N. Neuville, and C. Rastoul-migne, Stéréotypes d'incompétence: les conséquences professionnelles d'une menace sociale. L'orientation Scolaire et Professionnelle, p.41, 2012.

C. E. Bose and P. H. Rossi, Gender and jobs: Prestige standings of occupations as affected by gender, American Sociological Review, pp.316-330, 1983.

,

S. D. Bosscher and A. Durand-delvigne, Asymétrie sociale et asymétrie cognitive: étude de l'opérativité des catégories de sexe. L'orientation scolaire et professionnelle, p.31, 2002.

P. Bourdieu, La distinction: critique sociale du jugement, 1979.

D. Bousquet and I. Germain, Rapport relatif à la lutte contre les stéréotypes. Pour l'égalité femmes-hommes et contre les stéréotypes de sexe, conditionner les financements publics, Repéré sur le site du Haut Conseil à l'Egalité entre les Femmes et les Hommes, 2014.

H. R. Bowles, L. Babcock, and L. Lai, It depends who is asking and who you ask: Social incentives for sex differences in the propensity to initiate negotiation, vol.5, 2005.

. Cambridge, Massassuchetts: Faculty research working paper series

H. R. Bowles, L. Babcock, and L. Lai, Social incentives for gender differences in the propensity to initiate negotiations: Sometimes it does hurt to ask, Organizational Behavior and Human Decision Processes, vol.103, issue.1, pp.84-103, 2007.

,

J. D. Bremner, R. Soufer, G. Mccarthy, R. Delaney, L. H. Staib et al., Gender differences in cognitive and neural correlates of remembrance of emotional words, Psychopharmacology Bulletin, vol.35, issue.3, pp.55-78, 2001.

V. L. Brescoll, Who takes the floor and why: Gender, power, and volubility in organizations, Administrative Science Quarterly, vol.56, issue.4, pp.622-641, 2011.

,

M. B. Brewer, A dual process model of impression formation, Advances in social cognition, vol.1, pp.1-36, 1988.

M. B. Brewer, The social self: On being the same and different at the same time, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.17, issue.5, pp.475-482, 1991.

,

I. K. Broverman, S. R. Vogel, D. M. Broverman, F. E. Clarkson, and P. S. Rosenkrantz, Sex-Role Stereotypes: A Current Appraisal, Journal of Social Issues, vol.28, issue.2, pp.59-78, 1972.
DOI : 10.1111/j.1540-4560.1972.tb00018.x

D. E. Brown, Human universals, 1991.

V. Brown and F. L. Geis, Turning lead into gold: Evaluations of men and women leaders and the alchemy of social consensus, Journal of Personality and Social Psychology, vol.46, issue.4, pp.811-824, 1984.

M. Bruchon-schweitzer, Doit-on utiliser la graphologie dans le recrutement, RH. Les apports de la psychologie du travail, vol.1, pp.87-117, 2001.

J. S. Bruner and R. Tagiuri, The perception of people, Handbook of Social Psychology, vol.2, pp.634-654, 1954.

D. Burgess and E. Borgida, Who women are, who women should be: Descriptive and prescriptive gender stereotyping in sex discrimination, Psychology, Public Policy, and Law, vol.5, issue.3, pp.665-692, 1999.

J. K. Burgoon and L. Aho, Three field experiments on the effects of violations of conversational distance, Communications Monographs, vol.49, issue.2, pp.71-88, 1982.

,

J. B. Bryson and D. M. Corey, Sex-diagnosticity in 100 personality trait adjectives, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.3, issue.2, pp.301-306, 1977.
DOI : 10.1177/014616727700300231

,

D. Burgess and E. Borgida, Who women are, who women should be: Descriptive and prescriptive gender stereotyping in sex discrimination, Psychology, Public Policy, and Law, vol.5, issue.3, pp.665-692, 1999.
DOI : 10.1037//1076-8971.5.3.665

D. M. Buss, Sex differences in the evaluation and performance of dominant acts, Journal of Personality and Social Psychology, vol.40, issue.1, pp.147-154, 1981.

,

D. M. Buss, Psychological sex differences: Origins through sexual selection, The American Psychologist, vol.50, issue.3, pp.169-171, 1995.
DOI : 10.1037/0003-066x.50.3.164

D. M. Buss, The Evolution of Desire-Revised, Basic books, 2008.

D. M. Buss, M. Abbott, A. Angleitner, A. Asherian, A. Biaggio et al., International preferences in selecting mates: A study of 37 cultures, Journal of cross-cultural psychology, vol.21, issue.1, pp.5-47, 1990.

,

D. M. Buss, R. J. Larsen, D. Westen, and J. Semmelroth, Sex differences in jealousy: Evolution, physiology, and psychology, Psychological science, vol.3, issue.4, pp.251-255, 1992.
DOI : 10.1111/j.1467-9280.1992.tb00038.x

K. Bussey and A. Bandura, Social cognitive theory of gender development and functioning, pp.92-119, 2004.

B. P. Buunk, A. Angleitner, V. Oubaid, and D. M. Buss, Sex differences in jealousy in evolutionary and cultural perspective: Tests from the Netherlands, Germany, and the United States, Psychological Science, vol.7, issue.6, pp.359-363, 1996.

,

B. Cahill and E. Adams, An exploratory study of early childhood teachers' attitudes toward gender roles, Sex Roles, vol.36, issue.7-8, pp.517-529, 1997.

,

L. Cambon, La valorisation professionnelle des caractéristiques de personnalité masculines, féminines et androgynes. Psychologie du Travail et des Organisations, vol.17, pp.129-141, 2011.
DOI : 10.1016/s1420-2530(16)30122-4

L. Cambon, La désirabilité sociale et l'utilité sociale des professions et des professionnels, Perspectives cognitives et conduites sociales, vol.9, pp.187-212, 2004.

C. Cameron, Promise or problem? A review of the literature on men working in early childhood services, Work & Organization, vol.8, issue.4, pp.430-453, 2001.

L. L. Carli, Gender, language, and influence, Journal of Personality and Social Psychology, vol.59, issue.5, pp.941-951, 1990.
DOI : 10.1037//0022-3514.59.5.941

L. L. Carli, S. J. Lafleur, and C. C. Loeber, Nonverbal behavior, gender, and influence, Journal of Personality and Social Psychology, vol.68, issue.6, pp.1030-1041, 1995.
DOI : 10.1037//0022-3514.68.6.1030

R. Carlson, Sex differences in ego functioning: Exploratory studies of agency and communion, Journal of Consulting and Clinical Psychology, vol.37, issue.2, pp.267-277, 1971.

R. Carlsson, J. Agerström, F. Björklund, M. Carlsson, and D. O. Rooth, Testing for Backlash in Hiring: A Field Experiment on Agency, Communion, and Gender, Journal of Personnel Psychology, vol.13, issue.4, pp.204-214, 2014.
DOI : 10.1027/1866-5888/a000126

S. S. Case, Cultural differences, not deficiencies: An analysis of managerial women's language, pp.41-53, 1988.

G. Carnino, Pour en finir avec le sexisme, L'échappée belle, 2005.

S. S. Case, Wide-verbal-repertoire speech: Gender, language, and managerial influence, Women's Studies International Forum, vol.16, issue.3, pp.271-290, 1993.
DOI : 10.1016/0277-5395(93)90056-f

, , p.90056

S. S. Case, Men and women at work: Gender differences in communication styles, Women in management: Current research issues, pp.135-166, 1994.

S. S. Case and A. J. Oetama-paul, Brain biology and gendered discourse, Applied Psychology, vol.64, issue.2, pp.338-378, 2015.
DOI : 10.1111/apps.12040

T. F. Cash, B. Gillen, and D. S. Burns, Sexism and beautyism in personnel consultant decision making, Journal of Applied Psychology, vol.62, issue.3, pp.301-310, 1977.
DOI : 10.1037//0021-9010.62.3.301

A. Casini and M. Sanchez-mazas, «Ce poste n'est pas fait pour moi!»: l'impact de la norme de genre et de la culture organisationnelle sur la mobilité professionnelle ascendante, vol.3, pp.101-112, 2005.
DOI : 10.3917/cips.067.0101

URL : https://dipot.ulb.ac.be/dspace/bitstream/2013/179117/1/AC-MSM_CIPS_published.pdf

M. A. Cejka and A. H. Eagly, Gender-stereotypic images of occupations correspond to the sex segregation of employment, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.25, issue.4, pp.413-423, 1999.

J. S. Chafetz, Gender equity: An integrated theory of stability and change, 1990.

W. R. Charlesworth and C. Dzur, Gender comparisons of preschoolers' behavior and resource utilization in group problem solving, Child Development, vol.58, pp.191-200, 1987.

P. Charrier, Comment envisage-t-on d'être sage-femme quand on est un homme? Travail, genre et sociétés, pp.105-124, 2004.
DOI : 10.3917/tgs.012.0105

A. Chatard, S. Guimond, F. Lorenzi-cioldi, and M. Désert, Domination masculine et identité de genre. Les Cahiers Internationaux de, pp.113-123, 2005.
DOI : 10.3917/cips.067.0113

A. Chatard, S. Guimond, and L. Selimbegovic, How good are you in math?" The effect of gender stereotypes on students' recollection of their school marks, Journal of Experimental Social Psychology, vol.43, issue.6, pp.1017-1024, 2007.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00158741

,

P. Chateau, Le travail, premier lieu de discrimination. Repéré sur le site du Figaro, 2017.

R. B. Cialdini and M. R. Trost, Social influence: Social norms, conformity and compliance, The handbook of social psychology, vol.1, pp.151-192, 1998.

M. Cianni-surridge and J. J. Horan, On the wisdom of assertive job-seeking behavior, Journal of Counseling Psychology, vol.30, issue.2, pp.209-214, 1983.

C. Civile and S. S. Obhi, Towards a mechanistic understanding of the effects of body posture on facial emotion categorization, The American journal of psychology, vol.128, issue.3, pp.367-377, 2015.

S. L. Cohen and K. A. Bunker, Subtle effects of sex role stereotypes on recruiters' hiring decisions, Journal of Applied Psychology, vol.60, issue.5, pp.566-572, 1975.
DOI : 10.1037/0021-9010.60.5.566

C. Clément-guillotin and P. Fontayne, Adaptation française d'une version courte de l'Inventaire des rôles sexués de Bem pour enfants, 2011.

P. Française, , vol.56, pp.59-72

I. Collet, Effet de genre: le paradoxe des études informatiques, Tic & Société, vol.5, issue.1, pp.12-34, 2011.
DOI : 10.4000/ticetsociete.955

URL : http://journals.openedition.org/ticetsociete/pdf/955

D. W. Collins and D. Kimura, A large sex difference on a two-dimensional mental rotation task, Behavioral neuroscience, vol.111, issue.4, pp.845-849, 1997.
DOI : 10.1037//0735-7044.111.4.845

,

J. Connellan, S. Baron-cohen, S. Wheelwright, A. Batki, and J. Ahluwalia, Sex differences in human neonatal social perception. Infant behavior and Development, vol.23, pp.32-33, 2000.
DOI : 10.1016/s0163-6383(00)00032-1

URL : http://www.math.kth.se/matstat/gru/5b1501/F/sex.pdf

M. Conway, M. T. Pizzamiglio, and L. Mount, Status, communality, and agency: implications for stereotypes of gender and other groups, Journal of personality and social psychology, vol.71, issue.1, pp.25-38, 1996.

O. Corneille, Nos préférences sous influence, 2010.

K. P. Cosgrove, C. M. Mazure, and J. K. Staley, Evolving knowledge of sex differences in brain structure, function, and chemistry, Biological psychiatry, vol.62, issue.8, pp.847-855, 2007.

P. Costa, . Jr, A. Terracciano, and R. R. Mccrae, Gender differences in personality traits across cultures: Robust and surprising findings, Journal of Personality and Social Psychology, vol.81, issue.2, pp.322-331, 2001.
DOI : 10.1037//0022-3514.81.2.322

N. Costrich, J. Feinstein, L. Kidder, J. Marecek, and L. Pascale, When stereotypes hurt: Three studies of penalties for sex-role reversals, Journal of Experimental Social Psychology, vol.11, issue.6, pp.90003-90010, 1975.

L. Cousteau, Benoît Hamon va enterrer les ABCD de l'égalité. Repéré sur le site de l'Express, 2014.

C. S. Crandall and A. Eshleman, A justification-suppression model of the expression and experience of prejudice, Psychological Bulletin, vol.129, issue.3, pp.414-446, 2003.

M. Crawford, Gender, age, and the social evaluation of assertion, Behavior Modification, vol.12, issue.4, pp.549-564, 1988.

J. T. Crawford, L. Jussim, S. Madon, T. R. Cain, and S. T. Stevens, The use of stereotypes and individuating information in political person perception, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.37, issue.4, pp.529-542, 2011.

N. R. Crick and J. K. Grotpeter, Relational aggression, gender, and socialpsychological adjustment, Child Development, vol.66, pp.710-722, 1995.
DOI : 10.1111/j.1467-8624.1995.tb00900.x

,

S. Cromer, C. Brugeilles, and I. Cromer, Comment la presse pour les plus jeunes contribue-t-elle à élaborer la différence des sexes? Les magazines d'enfants, Dossiers d'études n°104. Relevé sur le site de la Caisse d'Allocations Familiales, 2008.

A. J. Cuddy, S. T. Fiske, and P. Glick, When professionals become mothers, warmth doesn't cut the ice, Journal of Social Issues, vol.60, issue.4, pp.701-718, 2004.
DOI : 10.1111/j.0022-4537.2004.00381.x

A. J. Cuddy, S. T. Fiske, and P. Glick, Warmth and Competence as Universal Dimensions of Social Perception: The Stereotype Content Model and the BIAS Map, Advances in Experimental Social Psychology, vol.40, pp.61-149, 2008.

, , pp.2-2

A. J. Cuddy, E. B. Wolf, P. Glick, S. Crotty, J. Chong et al., Men as cultural ideals: Cultural values moderate gender stereotype content, Journal of Personality and Social Psychology, vol.109, issue.4, pp.622-635, 2015.
DOI : 10.1037/pspi0000027

,

M. D'allard, Discrimination. Les femmes, parent pauvre du monde du travail, 2017.

M. Dalmas, L'incidence des valeurs individuelles sur la motivation et l'implication organisationelle, pour des cadres en ressources humaines (Thèse de doctorat en sciences de gestion), 2008.

D. R. Dalton and I. F. Kesner, Cracks in the glass: The silent competence of women, Business Horizons, vol.36, issue.2, pp.6-11, 1993.

M. Daly and M. Wilson, Homicide, 1988.

M. Dambrun, S. Duarte, and S. Guimond, Why are men more likely to support group-based dominance than women? The mediating role of gender identification, British Journal of Social Psychology, vol.43, issue.2, pp.287-297, 2004.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00114608

,

M. Dambrun, S. Guimond, and S. Duarte, The impact of hierarchy-enhancing vs. attenuating academic major on stereotyping: The mediating role of perceived social norm, Current Research in Social Psychology, vol.7, issue.8, pp.114-136, 2002.

F. Dany and F. Hatt, Les pratiques de RH des entreprises en France: leurs spécificités par rapport aux pratiques de 32 autres pays. Enquête Cranet -Em Lyon business school. Relevé sur le site de l'EM Lyon Business School, 2004.

C. Darwin, The descent of man, vol.1, 1871.

K. A. Daubman, L. Heatherington, and A. Ahn, Gender and the self-presentation of academic achievement, Sex Roles, vol.27, issue.3, pp.187-204, 1992.

,

M. J. Davidson and R. J. Burke, Women in management: Current research issues, 2000.

H. K. Davison and M. J. Burke, Sex discrimination in simulated employment contexts: A meta-analytic investigation, Journal of Vocational Behavior, vol.56, issue.2, pp.225-248, 2000.
DOI : 10.1006/jvbe.1999.1711

D. M. Davis, Portrayals of women in prime-time network television: Some demographic characteristics, Sex roles, vol.23, issue.5, pp.325-332, 1990.

,

G. De-larquier and E. Marchal, Le jugement des candidats par les entreprises lors des recrutements. Document de travail n°109 relevé sur le site du Centre d'études de l'emploi, 2008.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00677786

P. De-oliveira, M. Dambrun, and S. Guimond, L'effet de la dominance sociale sur les idéologies de légitimation: le rôle modérateur de l'environnement normatif, vol.21, pp.115-150, 2008.

K. Deaux and L. L. Lewis, Structure of gender stereotypes: Interrelationships among components and gender label, Journal of personality and Social Psychology, vol.46, issue.5, pp.991-1004, 1984.

K. Deaux and B. Major, Putting gender into context: An interactive model of genderrelated behavior, Psychological Review, vol.94, issue.3, pp.369-398, 1987.
DOI : 10.1037/0033-295x.94.3.369

URL : http://majorsmatter.net/gender/Readings/Confirmation.pdf

,

N. Delacollette, B. Dardenne, and M. Dumont, Stéréotypes prescriptifs et avantages des groupes dominants. Année psychologique, vol.110, pp.127-156, 2010.
DOI : 10.4074/s0003503310001053

URL : https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/40736/1/Delacollette%20Dardenne%20Dumont%20%202010.pdf

,

D. Delignières and S. Matkowski, Une version courte de l'inventaire des rôles sexués de Bem, VIIe Congrès International de l'ACAPS, 1997.

C. Delphy, Classer, dominer: qui sont les" autres, La fabrique, 2008.
DOI : 10.3917/lafab.delph.2008.01

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00358653

S. Delroisse, Les processus de justification dans la discrimination à l'embauche (Thèse de doctorat), 2011.

S. Delroisse, G. Herman, and V. Yzerbyt, La justification au coeur de la discrimination: vers une articulation des processus motivationnels et cognitifs, vol.25, pp.73-96, 2012.

P. Desrumaux, Informations normatives et stéréotypiques: effets de l'internalité/externalité, du genre, de l'apparence physique et du type hiérarchique et sexuel du poste sur les décisions de recrutement, vol.18, pp.165-199, 2005.

P. Desrumaux, S. De-bosscher, and V. Léoni, Effects of facial attractiveness, gender, and competence of applicants on job recruitment, Swiss Journal of Psychology, vol.68, issue.1, pp.33-42, 2009.

P. Desrumaux, V. Léoni, and S. De-bosscher, Les effets de l'attrait, du sexe, des aptitudes de candidats à des postes de niveau hiérarchique et type sexuel différents sur les jugements de recrutabilité, d'utilité et de désirabilité, Psychologie du Travail et des Organisations, vol.14, issue.3, pp.30203-30208, 2008.

P. Desrumaux and S. Pohl, Juger la recrutabilité des candidats: quels effets de l'apparence et des aptitudes en fonction des types de postes? Psychologie Française, 2014.
DOI : 10.1016/j.psfr.2013.12.001

URL : https://dipot.ulb.ac.be/dspace/bitstream/2013/199860/1/PFDesrumauxPohl2014.pdf

P. Desrumaux-zagrodnicki, Recrutement, critères valides et norme d'internalité: effet de l'expérience professionnelle, de l'essai professionnel, de l'aptitude et du mode d'explication des candidats sur les décisions d'embauche, Le travail humain, vol.64, issue.4, pp.343-362, 2001.
DOI : 10.3917/th.644.0343

P. Desrumaux-zagrodnicki and N. Rainis, Recrutement pour un poste de cadre en fonction des explications causales et des aptitudes des candidats, Revue internationale de Psychologie Sociale, vol.4, pp.203-224, 2000.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-01564383

P. G. Devine, Stereotypes and prejudice: Their automatic and controlled components, Journal of personality and social psychology, vol.56, issue.1, pp.5-18, 1989.
DOI : 10.1037/0022-3514.56.1.5

,

M. Diehl, S. Owen, and L. Youngblade, Agency and communion attributes in adults' spontaneous self-representations, International Journal of Behavioral Development, vol.28, issue.1, pp.1-15, 2004.
DOI : 10.1080/01650250344000226

URL : http://europepmc.org/articles/pmc2441921?pdf=render

A. B. Diekman and A. H. Eagly, Stereotypes as dynamic constructs: Women and men of the past, present, and future. Personality and social psychology bulletin, vol.26, pp.1171-1188, 2000.

R. L. Dipboye, R. D. Arvey, and D. E. Terpstra, Sex and physical attractiveness of raters and applicants as determinants of resume evaluations, Journal of Applied Psychology, vol.62, issue.3, pp.288-294, 1977.

R. L. Dipboye, H. L. Fromkin, and K. Wiback, Relative importance of applicant sex, attractiveness, and scholastic standing in evaluation of job applicant resumes, Journal of Applied Psychology, vol.60, issue.1, pp.39-43, 1975.

R. L. Dipboye and J. W. Wiley, Reactions of college recruiters to interviewee sex and self-presentation style, Journal of Vocational Behavior, vol.10, issue.1, pp.90036-90043, 1977.

R. L. Dipboye and J. W. Wiley, Reactions of male raters to interviewee selfpresentation style and sex: Extensions of previous research, Journal of Vocational Behavior, vol.13, issue.2, pp.90044-90045, 1978.

, Repéré sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé, 2015.

K. A. Dodge, Social cognition and children's aggressive behavior, Child development, vol.51, issue.1, pp.162-170, 1980.

S. Duarte, M. Dambrun, and S. Guimond, La dominance sociale et les" mythes légitimateurs": Validation d'une version française de l'échelle d'orientation à la dominance sociale, vol.17, pp.97-126, 2004.

N. Dubois and J. Beauvois, Désirabilité et utilité: Deux composantes de la valeur des personnes dans l'évaluation sociale. Orientation scolaire et professionnelle, vol.30, pp.1-15, 2001.
DOI : 10.4000/osp.5151

URL : http://journals.openedition.org/osp/pdf/5151

D. Dunning and D. A. Sherman, Stereotypes and tacit inference, Journal of Personality and Social Psychology, vol.73, issue.3, pp.459-471, 1997.
DOI : 10.4324/9780203496398-3

A. H. Eagly, Sex differences in social behavior: A social-role interpretation, 1987.

A. H. Eagly, The science and politics of comparing women and men, American psychologist, vol.50, issue.3, pp.145-158, 1995.
DOI : 10.1037//0003-066x.50.3.145

A. H. Eagly and L. L. Carli, The female leadership advantage: An evaluation of the evidence. The leadership quarterly, vol.14, pp.807-834, 2003.

,

A. H. Eagly and L. L. Carli, Through the labyrinth: The truth about how women become leaders, 2007.

A. H. Eagly and S. J. Karau, Gender and the emergence of leaders: A meta-analysis, Journal of Personality and Social Psychology, vol.60, issue.5, pp.685-710, 1991.

A. H. Eagly and S. J. Karau, Role congruity theory of prejudice toward female leaders, Psychological Review, vol.109, issue.3, pp.573-598, 2002.

A. H. Eagly, S. J. Karau, and M. G. Makhijani, Gender and the effectiveness of leaders: a meta-analysis, Psychological Bulletin, vol.117, issue.1, pp.125-170, 1995.

,

A. H. Eagly, M. G. Makhijani, and B. G. Klonsky, Gender and the evaluation of leaders: A meta-analysis, Psychological Bulletin, vol.111, issue.1, pp.3-22, 1992.

,

A. H. Eagly and A. Mladinic, Are people prejudiced against women? Some answers from research on attitudes, gender stereotypes, and judgments of competence, European Review of Social Psychology, vol.5, issue.1, pp.1-35, 1994.
DOI : 10.1080/14792779543000002

,

A. H. Eagly and V. J. Steffen, Gender stereotypes stem from the distribution of women and men into social roles, Journal of Personality and Social Psychology, vol.46, issue.4, pp.735-754, 1984.

A. H. Eagly and W. Wood, The origins of sex differences in human behavior: Evolved dispositions versus social roles, American Psychologist, vol.54, issue.6, pp.408-423, 1999.

A. H. Eagly, W. Wood, and A. B. Diekman, Social role theory of sex differences and similarities: A current appraisal, T. Eckes & H. M. Trautner, pp.123-174, 2000.

A. H. Eagly, W. Wood, and M. C. Schmidt, Social role theory of sex differences and Similarities: Implication for the partner preferences of women and men, The Psychology of Gender, pp.269-295, 2004.

T. Eckes, Explorations in gender cognition: Content and structure of female and male subtypes, Social Cognition, vol.12, issue.1, pp.37-60, 1994.

L. Eliot, Pink brain, blue brain, 2009.

N. Ellemers, P. Kortekaas, and J. W. Ouwerkerk, Self-categorisation, commitment to the group and group self-esteem as related but distinct aspects of social identity, European Journal of Social Psychology, vol.29, issue.23, pp.371-389, 1999.

S. L. Ellyson and J. F. Dovidio, Power, dominance, and nonverbal behavior: Basic concepts and issues, pp.1-27, 1985.
DOI : 10.1007/978-1-4612-5106-4_1

B. Elman, Is There Evidence of a Backlash Effect? An Empirical Investigation (Thèse de doctorat), 2015.

E. Enquête, L'enquête Nationale sur les Violences Envers les Femmes en France. Repéré sur le site du Secrétariat d'état en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, 2000.

C. F. Epstein, The multiple realities of sameness and difference: Ideology and practice, Journal of Social Issues, vol.53, issue.2, pp.259-277, 1997.

L. S. Evelo, J. C. Jessell, and L. Beymer, Sex-typing of occupational preferences and liberality, Journal of Career Development, vol.18, issue.2, pp.139-151, 1991.

,

S. U. Evuleocha, S. D. Ugbah, and S. Law, Recruiter perceptions of information that employment references should provide to assist in making selection decisions, Journal of Employment Counseling, vol.46, issue.3, pp.98-106, 2009.

B. I. Fagot, Consequences of moderate cross-gender behavior in preschool children, Child Development, vol.48, issue.3, pp.902-907, 1977.

A. Falconi and E. Mullet, Cognitive algebra of love through the adult life, The International Journal of Aging and Human Development, vol.57, issue.3, pp.275-290, 2003.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00109754

S. D. Farley, Attaining status at the expense of likeability: pilfering power through conversational interruption, Journal of Nonverbal Behavior, vol.32, issue.4, pp.241-260, 2008.

D. Feuer, How Women Manage, Training, vol.25, issue.8, pp.23-28, 1988.

L. S. Fidell, Empirical verification of sex discrimination in hiring practices in psychology, American Psychologist, pp.1092-1098, 1970.

M. Fioravanti, H. G. Gough, and L. J. Frere, English, French, and Italian adjective check lists: A social desirability analysis, Journal of Cross-Cultural Psychology, vol.12, issue.4, pp.461-472, 1981.

A. H. Fischer and A. S. Manstead, The relation between gender and emotions in different cultures, Gender and emotion: Social psychological perspectives, vol.1, pp.71-94, 2000.

S. T. Fiske, Controlling other people: The impact of power on stereotyping, American Psychologist, vol.48, issue.6, pp.621-628, 1993.

S. T. Fiske and A. J. Cuddy, 11 Stereotype content across cultures as a function of group status, S. Guimond, Social comparison and social psychology: Understanding cognition, intergroup relations, and culture, pp.249-263, 2006.

S. T. Fiske, A. J. Cuddy, P. Glick, and J. Xu, A model of (often mixed) stereotype content: Competence and warmth respectively follow from perceived status and competition, Journal of Personality and Social Psychology, vol.82, issue.6, pp.878-902, 2002.

S. T. Fiske, D. N. Bersoff, E. Borgida, K. Deaux, and M. E. Heilman, Social science research on trial: Use of sex stereotyping research in Price Waterhouse v, 1991.

, American Psychologist, vol.46, issue.10, pp.1049-1060

S. T. Fiske and S. L. Neuberg, A continuum of impression formation, from categorybased to individuating processes: Influences of information and motivation on attention and interpretation, Advances in experimental social psychology, vol.23, pp.1-74, 1990.

C. Fletcher, Candidates' beliefs and self-presentation strategies in selection interviews, Personnel Review, vol.10, issue.3, pp.14-17, 1981.
DOI : 10.1108/eb055436

C. Fletcher, Impression management in the selection interview, 1989.

P. Fontayne, P. Sarrazin, and J. Famose, The Bem Sex-Role inventory: Validation of a short version for French teenagers, European Review of Applied Psychology/Revue Européenne de Psychologie Appliquée, vol.50, issue.4, pp.405-416, 2000.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00387229

J. M. Frasher, R. S. Frasher, and F. B. Wims, Sex-role stereotyping in school superintendents' personnel decisions, Sex Roles, vol.8, issue.3, pp.261-268, 1982.
DOI : 10.1007/bf00287310

,

J. R. French and B. Raven, The bases of social power, Power and Politics Organization Theory, vol.7, pp.251-260, 1959.

S. Frileux, M. T. Munoz-sastre, E. Mullet, and P. Sorum, Deciding to end a patient's life, Journal of Medical Ethics, vol.29, pp.330-336, 2003.

G. C. Futoran and R. S. Wyer, The effects of traits and gender stereotypes on occupational suitability judgments and the recall of judgment-relevant information, Journal of Experimental Social Psychology, vol.22, issue.5, pp.475-503, 1986.

, , pp.90046-90052

N. Gadrey, Hommes et femmes au travail: inégalités, différences, identités. Paris: Editions L'Harmattan, 1992.

L. A. Galea and D. Kimura, Sex differences in route-learning, Personality and individual differences, vol.14, issue.1, pp.53-65, 1993.

K. Gana, Sexuation psychique et vieillissement. Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, vol.35, pp.30-48, 1997.

A. Garnham, S. Doehren, and P. Gygax, True gender ratios and stereotype rating norms, Frontiers in Psychology, vol.6, pp.1-7, 2015.
DOI : 10.3389/fpsyg.2015.01023

URL : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2015.01023/pdf

J. Garst and G. V. Bodenhausen, Advertising's effects on men's gender role attitudes, Sex Roles, vol.36, issue.9, pp.551-572, 1997.

J. Gatto, M. Dambrun, C. Kerbrat, and P. De-oliveira, Prejudice in the police: On the processes underlying the effects of selection and group socialisation, European Journal of Social Psychology, vol.40, issue.2, pp.252-269, 2010.

N. Gauvrit and F. Ramus, La «méthode Vidal», Science et pseudosciences, vol.309, pp.21-29, 2014.

D. C. Geary, Male, female: The evolution of human sex differences, 1998.

M. J. Gelfand, J. L. Raver, L. Nishii, L. M. Leslie, J. Lun et al., Differences between tight and loose cultures: A 33-nation study, Science, vol.332, issue.6033, pp.1100-1104, 2011.
DOI : 10.1126/science.1197754

URL : https://digitalcommons.ilr.cornell.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=2302&context=articles

J. C. Georgesen and M. J. Harris, Why's my boss always holding me down? A metaanalysis of power effects on performance evaluations, Personality and Social Psychology Review, vol.2, issue.3, pp.184-195, 1998.

G. L. Gerber, Status in same-gender and mixed-gender police dyads: Effects on personality attributions, Social Psychology Quarterly, vol.59, pp.350-363, 1996.

E. P. Gerdes and D. M. Garber, Sex bias in hiring: Effects of job demands and applicant competence, Sex Roles, vol.9, issue.3, pp.307-319, 1983.

E. P. Gerdes and J. H. Kelman, Sex discrimination: Effects of sex-role incongruence, evaluator sex, and stereotypes, Basic and Applied Social Psychology, vol.2, issue.3, pp.219-226, 1981.
DOI : 10.1207/s15324834basp0203_5

J. Germain, L'identification aux valeurs masculines chez les femmes cadres de la fonction publique québécoise, Recherches Sociographiques, vol.37, issue.1, pp.97-111, 1996.

D. T. Gilbert and J. G. Hixon, The trouble of thinking: Activation and application of stereotypic beliefs, Journal of Personality and Social Psychology, vol.60, issue.4, pp.509-517, 1991.

M. J. Gill, When information does not deter stereotyping: Prescriptive stereotyping can foster bias under conditions that deter descriptive stereotyping, Journal of Experimental Social Psychology, vol.40, issue.5, pp.619-632, 2004.
DOI : 10.1016/j.jesp.2003.12.001

,

&. Glassdor and . Llewellyn-consulting, Which Countries in Europe Have the Best Gender Equality in the Workplace?, Relevé sur le site de Glassdor, 2016.

P. Glick, Trait-Based and Sex-Based Discirmination in Occupational Prestige, occupational Salary, and Hiring, Sex Roles, vol.25, issue.5, pp.351-378, 1991.
DOI : 10.1007/bf00289761

,

P. Glick and S. T. Fiske, The ambivalent sexism inventory: Differentiating hostile and benevolent sexism, Journal of Personality and Social Psychology, vol.70, issue.3, pp.491-512, 1996.
DOI : 10.1037//0022-3514.70.3.491

P. Glick and S. T. Fiske, Sexism and other" isms": Independence, status, and the ambivalent content of stereotypes, Sexism and stereotypes in modern society, pp.193-221, 1999.

P. Glick, C. Zion, and C. Nelson, What mediates sex discrimination in hiring decisions, Journal of Personality and Social Psychology, vol.55, issue.2, pp.178-186, 1988.
DOI : 10.1037/0022-3514.55.2.178

S. A. Goodwin, A. Gubin, S. T. Fiske, and V. Y. Yzerbyt, Power can bias impression processes: Stereotyping subordinates by default and by design, Group Processes & Intergroup Relations, vol.3, issue.3, pp.227-256, 2000.
DOI : 10.1177/1368430200003003001

S. D. Gosling, S. J. Ko, T. Mannarelli, and M. E. Morris, A room with a cue: personality judgments based on offices and bedrooms, Journal of Personality and Social Psychology, vol.82, issue.3, pp.379-398, 2002.
DOI : 10.1037//0022-3514.82.3.379

R. J. Gould and C. G. Slone, The" feminine modesty" effect: A self-presentational interpretation of sex differences in causal attribution, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.8, issue.3, pp.477-485, 1982.

W. G. Graziano, L. A. Jensen-campbell, M. Todd, and J. F. Finch, Interpersonal attraction from an evolutionary psychology perspective: Women's reactions to dominant and prosocial men, Evolutionary social psychology, pp.141-167, 1997.

A. G. Greenwald, D. E. Mcghee, and J. L. Schwartz, Measuring individual differences in implicit cognition: the implicit association test, Journal of Personality and Social Psychology, vol.74, issue.6, pp.269-298, 1998.
DOI : 10.1037/0022-3514.74.6.1464

Y. Guichard-claudic, D. Kergoat, and A. Vilbrod, L'inversion du genre, 2008.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00649300

S. Guimond, Psychologie Sociale, perspective multiculturelle, 2010.

S. Guimond, M. Dambrun, N. Michinov, and S. Duarte, Does social dominance generate prejudice? Integrating individual and contextual determinants of intergroup cognitions, Journal of Personality and Social Psychology, vol.84, issue.4, pp.697-721, 2003.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00114562

S. Guisinger and S. J. Blatt, Individuality and relatedness: Evolution of a fundamental dialectic, American Psychologist, vol.49, issue.2, pp.104-111, 1994.

J. E. Haefner, Race, age, sex, and competence as factors in employer selection of the disadvantaged, Journal of Applied Psychology, vol.62, issue.2, pp.199-202, 1977.

,

R. L. Hagen and A. Kahn, Discrimination Against Competent Women, Journal of Applied Social Psychology, vol.5, issue.4, pp.362-376, 1975.
DOI : 10.1111/j.1559-1816.1975.tb00688.x

J. A. Hall, Gender effects in decoding nonverbal cues, Psychological Bulletin, vol.85, issue.4, pp.845-858, 1978.
DOI : 10.1037/0033-2909.85.4.845

J. A. Hall and J. D. Carter, Gender-stereotype accuracy as an individual difference, Journal of Personality and Social Psychology, vol.77, issue.2, pp.350-359, 1999.
DOI : 10.1037/0022-3514.77.2.350

,

D. F. Halpern, Sex differences in cognitive abilities, 2012.

S. Han, G. Northoff, K. Vogeley, B. E. Wexler, S. Kitayama et al., A cultural neuroscience approach to the biosocial nature of the human brain, Annual Review of Psychology, vol.64, pp.335-359, 2013.

J. R. Harrington and M. J. Gelfand, Tightness-looseness across the 50 united states, Proceedings of the National Academy of Sciences, vol.111, pp.7990-7995, 2014.
DOI : 10.1073/pnas.1317937111

URL : http://www.pnas.org/content/111/22/7990.full.pdf

A. C. Harris, Ethnicity as a determinant of sex role identity: A replication study of item selection for the Bem Sex Role Inventory, Sex Roles, vol.31, issue.3-4, pp.241-273, 1994.

J. R. Harris, Where is the child's environment? A group socialization theory of development, Psychological Review, vol.102, issue.3, pp.458-489, 1995.

M. B. Harris, The effects of gender, masculinity-femininity and trait favorability on evaluations of students, Contemporary educational psychology, vol.2, issue.4, pp.90043-90044, 1977.

L. Heatherington, K. A. Daubman, C. Bates, A. Ahn, H. Brown et al., Two investigations of "female modesty" in achievement situations, Sex Roles, vol.29, issue.11, pp.739-754, 1993.

M. E. Heilman, Sex bias in work settings: The Lack of Fit model, Research in Organizational Behavior, vol.5, pp.269-298, 1983.

M. E. Heilman, Information as a deterrent against sex discrimination: The effects of applicant sex and information type on preliminary employment decisions, Organizational Behavior and Human Performance, vol.33, issue.2, pp.90019-90028, 1984.

M. E. Heilman, Sex stereotypes and their effects in the workplace: What we know and what we don't know, Journal of Social Behavior and Personality, vol.10, issue.4, pp.3-26, 1995.

M. E. Heilman, Description and prescription: How gender stereotypes prevent women's ascent up the organizational ladder, Journal of Social Issues, vol.57, issue.4, pp.657-674, 2001.
DOI : 10.1111/0022-4537.00234

M. E. Heilman, C. J. Block, and R. F. Martell, Sex stereotypes: Do they influence perceptions of managers, Journal of Social Behavior and Personality, vol.10, issue.4, pp.237-252, 1995.

M. E. Heilman, C. J. Block, R. F. Martell, and M. C. Simon, Has anything changed? Current characterizations of men, women, and managers, Journal of Applied Psychology, vol.74, issue.6, 1989.

M. E. Heilman, A. S. Wallen, D. Fuchs, and M. M. Tamkins, Penalties for Success: Reactions to Women Who Succeed at Male Gender-Typed Tasks, Journal of Applied Psychology, vol.89, issue.3, pp.416-427, 2004.

M. E. Heilman and T. G. Okimoto, Why are women penalized for success at male tasks?: The implied communality deficit, Journal of Applied Psychology, vol.92, issue.1, pp.81-92, 2007.

M. E. Heilman and L. R. Saruwatari, When beauty is beastly: The effects of appearance and sex on evaluations of job applicants for managerial and nonmanagerial jobs, Organizational Behavior and Human Performance, vol.23, issue.3, pp.360-372, 1979.

M. E. Heilman and M. H. Stopeck, Attractiveness and corporate success: Different causal attributions for males and females, Journal of Applied Psychology, vol.70, issue.2, pp.379-388, 1985.
DOI : 10.1037//0021-9010.70.2.379

M. E. Heilman and M. H. Stopeck, Being attractive, advantage or disadvantage? Performance-based evaluations and recommended personnel actions as a function of appearance, sex, and job type, Organizational Behavior and Human Decision Processes, vol.35, issue.2, pp.202-215, 1985.

M. E. Heilman, A. S. Wallen, D. Fuchs, and M. M. Tamkins, Penalties for Success: Reactions to Women Who Succeed at Male Gender-Typed Tasks, Journal of Applied Psychology, vol.89, issue.3, pp.416-427, 2004.
DOI : 10.1037/0021-9010.89.3.416

D. Henderson-king and A. J. Stewart, Feminist consciousness: Perspectives on women's experience, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.23, issue.4, pp.415-426, 1997.
DOI : 10.1177/0146167297234007

URL : https://deepblue.lib.umich.edu/bitstream/2027.42/68346/2/10.1177_0146167297234007.pdf

H. G. Heneman, Impact of test information and applicant sex on applicant evaluations in a selection simulation, Journal of Applied Psychology, vol.62, issue.4, pp.524-526, 1977.

M. Hennig and A. Jardim, The managerial woman, 1976.

D. C. Hodgins and R. Kalin, Reducing sex bias in judgements of occupational suitability by the provision of sextyped personality information, Canadian Journal of Behavioural Science/Revue canadienne des sciences du comportement, vol.17, issue.4, pp.346-358, 1985.

A. Hofer, C. M. Siedentopf, A. Ischebeck, M. A. Rettenbacher, M. Verius et al., Sex differences in brain activation patterns during processing of positively and negatively valenced emotional words, Psychological Medicine, vol.37, issue.1, pp.109-119, 2007.

M. L. Hoffman, Sex differences in empathy and related behaviors, Psychological Bulletin, vol.84, issue.4, pp.712-722, 1977.
DOI : 10.1037//0033-2909.84.4.712

G. H. Hofstede, Culture's consequences: Comparing values, behaviors, institutions and organizations across nations, 2001.

J. Holmes, Gendered talk at work, 2006.

C. L. Holt and J. B. Ellis, Assessing the current validity of the Bem Sex-Role Inventory, Sex Roles, vol.39, issue.11, pp.929-941, 1998.

C. L. Hoyt, S. Simon, and L. Reid, Choosing the best (wo) man for the job: The effects of mortality salience, sex, and gender stereotypes on leader evaluations, The Leadership Quarterly, vol.20, issue.2, pp.233-246, 2009.

P. Huguet and I. Regner, Stereotype threat among schoolgirls in quasi-ordinary classroom circumstances, Journal of Educational Psychology, vol.99, issue.3, pp.545-560, 2007.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01440632

, Indice d'Inégalités de genre (IIG), Repéré à l'adresse, 2016.

M. C. Hurtig and M. F. Pichevin, La différence des sexes: questions de psychologie, 1986.

T. L. Huston and R. D. Ashmore, Women and men in personal relationships, The social psychology of female-male relations, pp.167-210, 1986.

M. Huteau, Les mécanismes psychologiques de l'évolution des attitudes et des préférences vis-à-vis des activités professionnelles, Orientation Scolaire et Professionnelle, vol.11, issue.2, pp.107-125, 1982.

M. Hutson, How women can lean in without backlash

M. Ingalhalikar, A. Smith, D. Parker, T. D. Satterthwaite, M. A. Elliott et al., Sex differences in the structural connectome of the human brain, Proceedings of the National Academy of Sciences, vol.111, issue.2, pp.823-828, 2013.

. Insee, Femmes et hommes -Regards sur la parité. Repéré sur le site de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, 2012.

. Insee, Salaires mensuels moyens nets de tous prélèvements selon le sexe et la catégorie socioprofessionnelle, 2013.

. Insee, Nombre de chômeurs et taux de chômage selon le sexe et l'âge en 2014. Repéré sur le site de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, 2014.

. Insee, Salaire dans le secteur privé et les entreprises publiques. Repéré sur le site de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, 2014.

. Insee, Sous-emploi selon le sexe et la catégorie socio-professionnelle en 2014. Repéré sur le site de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, 2014.

. Insee, Statut et type de contrat selon le sexe en 2014. Repéré sur le site de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, 2014.

. Insee, Tableaux de l'Economie Française -Criminalité -Délinquance. Repéré sur le site de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, 2014.

. Insee, Catégorie socioprofessionnelle selon le sexe et l'âge en 2015. Repéré sur le site de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques à l, 2016.

M. R. Jackman, The velvet glove: Paternalism and conflict in gender, class, and race relations, 1994.

K. D. Jennings, People versus object orientation in preschool children: Do sex differences really occur?, The Journal of Genetic Psychology, vol.131, issue.1, pp.65-73, 1977.

J. T. Jost and M. R. Banaji, The role of stereotyping in system-justification and the production of false consciousness, British Journal of Social Psychology, vol.33, issue.1, pp.1-27, 1994.

J. T. Jost, M. R. Banaji, and B. A. Nosek, A decade of system justification theory: Accumulated evidence of conscious and unconscious bolstering of the status quo, Political Psychology, vol.25, issue.6, pp.881-919, 2004.

J. T. Jost and D. Burgess, Attitudinal ambivalence and the conflict between group and system justification motives in low status groups, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.26, issue.3, pp.293-305, 2000.

J. T. Jost, D. Burgess, and C. O. Mosso, The psychology of legitimacy: Emerging perspectives on ideology, justice, and intergroup relations, pp.363-88, 2001.

J. T. Jost and A. C. Kay, Exposure to benevolent sexism and complementary gender stereotypes: consequences for specific and diffuse forms of system justification, Journal of Personality and Social Psychology, vol.88, issue.3, pp.498-509, 2005.

,

J. T. Jost and E. P. Thompson, Group-based dominance and opposition to equality as independent predictors of self-esteem, ethnocentrism, and social policy attitudes among African Americans and European Americans, Journal of Experimental Social Psychology, vol.36, issue.3, pp.209-232, 2000.

C. M. Judd, L. James-hawkins, V. Yzerbyt, and Y. Kashima, Fundamental dimensions of social judgment: understanding the relations between judgments of competence and warmth, Journal of Personality and Social Psychology, vol.89, issue.6, pp.899-913, 2005.

T. A. Judge, B. A. Livingston, and C. Hurst, Do nice guys-and gals-really finish last? The joint effects of sex and agreeableness on income, Journal of Personality and Social Psychology, vol.102, issue.2, pp.390-407, 2012.

L. Jussim, Social perception and social reality: Why accuracy dominates bias and self-fulfilling prophecy, 2012.
DOI : 10.1017/s0140525x1500062x

J. Kagan, Acquisition and significance of sex typing and sex role identity, Review of child development research, vol.1, pp.137-167, 1964.

D. Kahneman and A. Tversky, On the psychology of prediction, Psychological Review, vol.80, issue.4, pp.237-251, 1973.

R. Kalin, P. Battle, and C. Heusser, Do gendertyped personality characteristics affect person evaluation?, International Journal of Women's Studies, vol.8, issue.5, pp.475-482, 1985.

R. Kalin and D. C. Hodgins, Sex bias in judgements of occupational suitability, Canadian Journal of Behavioural Science/Revue canadienne des sciences du comportement, vol.16, issue.4, pp.311-325, 1984.

R. Kalin and P. J. Tilby, Development and validation of a sex-role ideology scale, Psychological Reports, vol.42, issue.3, pp.731-738, 1978.

A. C. Kay, D. Gaucher, J. M. Peach, K. Laurin, J. Friesen et al., Inequality, discrimination, and the power of the status quo: Direct evidence for a motivation to see the way things are as the way they should be, Journal of Personality and Social Psychology, vol.97, issue.3, pp.421-434, 2009.

,

P. K'delant and K. Gana, A multitrait-multimethod analysis of scores on a French version of the Personal Attributes questionnaire (PAQ) among a female sample, Psychologie française, vol.54, issue.4, pp.323-336, 2009.

D. T. Kenrick, M. R. Trost, and J. M. Sundie, Sex Roles as Adaptations: An Evolutionary Perspective on Gender Differences and Similarities, The Psychology of Gender, pp.65-91, 2004.

D. Kimura, Sex and cognition, 1999.

D. Kipnis, Does power corrupt?, Journal of Personality and Social Psychology, vol.24, issue.1, pp.33-41, 1972.

O. Klein and S. Pohl, Les biais rencontrés dans le cadre du processus de sélection professionnelle: une analyse en termes de stéréotypes, Stéréotypes et préjugés au travail : Des processus aux conséquences, vol.1, pp.197-239, 2007.

G. P. Knight and C. Chao, Gender differences in the cooperative, competitive, and individualistic social values of children, Motivation and Emotion, vol.13, issue.2, pp.125-141, 1989.

D. Kobrynowicz and M. Biernat, Considering correctness, contrast, and categorization in stereotyping phenomena, Advances in Social Cognition, vol.11, pp.109-126, 1998.

A. J. Koch, S. D. Mello, and P. R. Sackett, A meta-analysis of gender stereotypes and bias in experimental simulations of employment decision making, Journal of Applied Psychology, vol.100, issue.1, pp.128-161, 2015.

L. A. Kohlberg, A cognitive-developmental analysis of children's sex role concepts and attitudes, pp.82-173, 1966.

C. Stanford,

P. C. Koolschijn and E. A. Crone, Sex differences and structural brain maturation from childhood to early adulthood, Developmental Cognitive Neuroscience, vol.5, pp.106-118, 2013.
DOI : 10.1016/j.dcn.2013.02.003

URL : https://doi.org/10.1016/j.dcn.2013.02.003

L. A. Krefting and P. K. Berger, Masculinity-femininity perceptions of job requirements and their relationship to job-sex stereotypes, Journal of Vocational Behavior, vol.15, issue.2, pp.90035-90041, 1979.

L. A. Krefting, P. K. Berger, and M. J. Wallace, The contribution of sex distribution, job content, and occupational classification to job sextyping: Two studies, Journal of Vocational Behavior, vol.13, issue.2, pp.181-191, 1978.

A. L. Kroeber and T. Parsons, The concepts of culture and of social system, American Sociological Review, vol.23, issue.5, pp.582-583, 1958.

J. Krueger and M. Rothbart, Use of categorical and individuating information in making inferences about personality, Journal of Personality and Social Psychology, vol.55, issue.2, pp.187-195, 1988.

Z. Kunda and S. J. Spencer, When do stereotypes come to mind and when do they color judgment? A goal-based theoretical framework for stereotype activation and application, Psychological Bulletin, vol.129, issue.4, pp.522-544, 2003.

Z. Kunda and P. Thagard, Forming impressions from stereotypes, traits, and behaviors: A parallel-constraint-satisfaction theory, Psychological Review, vol.103, issue.2, pp.284-308, 1996.
DOI : 10.1037/0033-295x.103.2.284

. La, Discrimination: les craintes des femmes au travail. Repéré sur le site de la Dépêche du midi, 2016.

S. Laberon, Attentes des recruteurs concernant le profil du candidat idéal pour différents postes de travail, Evaluation et développement des compétences, pp.251-261, 2003.

S. Laberon, Psychologie et Recrutement, 2011.

S. Laberon and J. Bernaud, Modélisations de la procédure de recrutement dans les recherches actuelles, S. Laberon, Psychologie et recrutement, pp.21-53, 2011.

S. Laberon, A. Pascual, and C. Lagabrielle, Etude des pratiques de recrutement et de sélectivité: une analyse des processus explicites, 2011.

S. Laberon and A. Vonthron, Les profils recherchés et rejetés par des recruteurs professionnels en France, vol.14, pp.30204-30211, 2008.
DOI : 10.1016/s1420-2530(16)30204-7

H. J. Ladegaard, Doing power'at work: Responding to male and female management styles in a global business corporation, Journal of Pragmatics, vol.43, issue.1, pp.4-19, 2011.

N. Lapeyre, Sexe et genre: éclairages sociaux-culturels. Quelles constructions peuvent nuire à l'égalité professionnelle? Communication orale présentée au Séminaire Régional Egalité Professionnelle organisé conjointement par le CNRS et Femmes & Sciences Occitanie, 2017.

. Larousse, Consulté sur le site Larousse en ligne à l, 2016.

L. Floch, V. Brunel, M. Py, J. Frugnac, and B. , Impact de la réputation dans le trio classique, Présenté au Symposium organisé pour le 53ème congrès de la Société Français de Psychologie (CSFP), 2011.

L. Monde, A même emploi, même temps de travail, l'écart de salaire entre hommes et femmes est d'environ 9%. Repéré sur le site du Monde, 2016.

M. R. Leary and R. F. Baumeister, The nature and function of self-esteem: Sociometer theory, Advances in Experimental Social Psychology, vol.32, pp.1-62, 2000.

, , pp.80003-80012

Y. Lee, C. Mccauley, and L. Jussim, Stereotypes as valid categories of knowledge and human perceptions of group differences, Social and Personality Psychology Compass, vol.7, issue.7, pp.470-486, 2013.

J. Légal and S. Delouvée, Stéréotypes, préjugés et discriminations, 2008.

M. J. Lerner, The belief in a just world, 1981.

S. C. Levine, J. Huttenlocher, A. Taylor, and A. Langrock, Early sex differences in spatial skill, Developmental Psychology, vol.35, issue.4, pp.940-949, 1999.

,

R. M. Levinson, Sex discrimination and employment practices: An experiment with unconventional job inquiries, Social Problems, vol.22, issue.4, pp.533-543, 1975.

,

C. Lévy-leboyer, Évaluation du personnel, Editions Eyrolles, 2011.

, « Théorie du genre" ou égalité entre les sexes? Repéré sur le site de l'Express, 2016.

J. P. Leyens, V. Yzerbyt, and G. Schadron, Stéréotypes et cognition sociale, 1996.

, Inégalités, discriminations: être une femme au travail, toujours pas une sinécure. Repéré sur le site de Libération, 2016.

W. Lippmann, Stereotypes. In W. Lippmann, Public Opinion, pp.79-94, 1922.

R. W. Livingston, A. S. Rosette, and E. F. Washington, Can an agentic black woman get ahead? The impact of race and interpersonal dominance on perceptions of female leaders, Psychological Science, vol.23, issue.4, pp.354-358, 2012.

,

A. Locksley, E. Borgida, N. Brekke, and C. Hepburn, Sex stereotypes and social judgment, Journal of Personality and Social Psychology, vol.39, issue.5, pp.821-831, 1980.
DOI : 10.1037//0022-3514.39.5.821

A. Locksley, C. Hepburn, and V. Ortiz, On the Effects of Social Stereotypes on Judgments of Individuals: A Comment on Grant and Holmes's" The Integration of Implicit Personality Theory Schemas and Stereotypic Images, Social Psychology Quarterly, pp.270-273, 1982.

F. Lorenzi-cioldi, Les androgynes, 1994.
DOI : 10.3917/puf.loren.1994.01

F. Lorenzi-cioldi, Dominants et dominés, Les identités des collections et des agrégats, 2009.

F. Lorenzi-cioldi, La norme d'androgynie, S. Laberon, Psychologie et recrutement, pp.110-127, 2011.

F. Lorenzi-cioldi and D. Joyce, Représentations de catégories socio-professionnelles: Aspects méthodologiques, Bulletin de Psychologie, vol.40, pp.377-390, 1988.

L. B. Lueptow, L. Garovich, and M. B. Lueptow, The persistence of gender stereotypes in the face of changing sex roles: Evidence contrary to the sociocultural model, Ethology and Sociobiology, vol.16, issue.6, pp.72-72, 1995.

R. Luzadis, M. Wesolowski, and B. K. Snavely, Understanding criterion choice in hiring decisions from a prescriptive gender bias perspective, Journal of Managerial Issues, pp.468-484, 2008.

K. S. Lyness and M. K. Judiesch, Are women more likely to be hired or promoted into management positions, Journal of Vocational Behavior, vol.54, issue.1, pp.158-173, 1999.
DOI : 10.1006/jvbe.1998.1646

M. Lynn and C. R. Snyder, Uniqueness seeking, Handbook of positive psychology, pp.395-410, 2002.

E. E. Maccoby, The two sexes: Growing up apart, vol.4, 1998.

É. Macé, Mesurer les effets de l'ethnoracialisation dans les programmes de télévision: limites et apports de l'approche quantitative de la «diversité», Réseaux, issue.5, pp.233-265, 2009.

J. M. Madera, M. R. Hebl, and R. C. Martin, Gender and letters of recommendation for academia: Agentic and communal differences, Journal of Applied Psychology, vol.94, issue.6, pp.1591-1599, 2009.

J. Magne, Evaluer l'identification aux stéréotypes de genre: proposition d'une méthodologie et résultats. Communication orale présentée à l'Association Internationale des Psychologues du Travail de Langue Française (ADRIPS), 2016.

I. Makris and É. Mullet, Judging the pleasantness of contour-rhythm-pitch-timbre musical combinations, The American Journal of Psychology, vol.116, issue.4, pp.581-611, 2003.

C. Marro, Évaluation de la féminité, de la masculinité, et auto-attribution des qualificatifs «féminin» et «masculin». Quelle relation? L'orientation scolaire et professionnelle, vol.31, pp.545-563, 2002.
DOI : 10.4000/osp.3421

URL : http://journals.openedition.org/osp/pdf/3421

C. L. Martin and D. Ruble, Children's search for gender cues: Cognitive perspectives on gender development, Current Directions in Psychological Science, vol.13, issue.2, pp.67-70, 2004.

C. Marro and F. Vouillot, Représentation de soi, représentation du scientifique-type et choix d'une orientation scientifique chez des filles et des garçons de seconde. L'Orientation Scolaire et Professionnelle, vol.20, pp.303-323, 1991.

R. F. Martell, C. Parker, C. G. Emrich, and M. S. Crawford, Sex Stereotyping in the Executive Suite, Journal of Social Behavior and Personality, vol.13, issue.1, pp.127-138, 1998.

C. L. Martin, Attitudes and expectations about children with nontraditional and traditional gender roles, Sex Roles, vol.22, issue.3-4, pp.151-166, 1990.

,

K. Marx and F. Engels, The German ideology, 1846.

C. Mazilescu and B. Gangloff, Métiers, caractéristiques et valeurs sociales attribues a la masculinité et a la féminité, Asocia?ia de Psihologie Industrial? ?i Organiza?ional?, pp.83-91, 2012.

D. P. Mcadams, The stories we live by: Personal myths and the making of the self, 1993.

C. R. Mccauley, C. L. Stitt, and M. Segal, Stereotyping: From prejudice to prediction, Psychological Bulletin, vol.87, issue.1, pp.195-208, 1980.

M. A. Mcdaniel, D. L. Whetzel, F. L. Schmidt, and S. D. Maurer, The validity of employment interviews: A comprehensive review and meta-analysis, Journal of Applied Psychology, vol.79, pp.599-616, 1994.

C. Mennesson, La gestion de la pratique des femmes dans deux sports «masculins»: des formes contrastées de la domination masculine. Staps, pp.89-106, 2004.
DOI : 10.3917/sta.063.0089

J. P. Meron, M. Okba, and X. Viney, Les femmes et les métiers: vingt ans d'évolutions contrastées, 2006.

M. Meron, L. Omalek, and V. Ulrich, Métiers et parcours professionnels des hommes et des femmes (Portrait social INSEE). Repéré à l, 2009.

A. Mignon, P. Mollaret, and B. Rousseaux, Norm of internality and evaluation of professional worth in an organizational context, Studia Psychologica, vol.45, issue.3, pp.211-220, 2003.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01473331

. Ministère-des-familles, Chronologie des dispositions en faveur de l'égalité femmes-hommes

W. Mischel, A social-learning view of sex differences in behavior, The development of Sex Differences, pp.56-81, 1966.

P. Moliner, P. Rateau, and V. Cohen-scali, Les représentations sociales: pratique des études de terrain. Rennes : Presses universitaire de Rennes, 2002.

D. S. Moore and S. P. Johnson, Mental rotation in human infants: A sex difference, Psychological Science, vol.19, issue.11, pp.1063-1066, 2008.

P. Morchain, Tous racistes? Petit précis des déterminants psychosociaux du racisme et de la discrimination, 2012.

V. Morin, En entreprise, une femme qui parle est bavarde, un homme qui parle est un leader, 2017.

A. M. Morrison, R. P. White, and E. Van-velsor, Breaking the Glass Ceiling. Reading, M.A, 1987.

C. A. Moss-racusin, J. E. Phelan, and L. A. Rudman, When men break the gender rules: Status incongruity and backlash against modest men, Psychology of Men & Masculinity, vol.11, issue.2, pp.140-151, 2010.

P. M. Muchinsky and S. L. Harris, The effect of applicant sex and scholastic standing on the evaluation of job applicant resumes in sex-typed occupations, Journal of Vocational Behavior, vol.11, issue.1, pp.95-108, 1977.

L. Mullany, Gendered discourse in the professional workplace, 2007.

B. Mullen, R. Brown, and C. Smith, Ingroup bias as a function of salience, relevance, and status: An integration, European Journal of Social Psychology, vol.22, issue.2, pp.103-122, 1992.

G. P. Murdock and C. Provost, Factors in the division of labor by sex: A cross-cultural analysis, Ethnology, vol.12, issue.2, pp.203-225, 1973.

G. F. Nagy, How are personnel selection decisions made?: an analysis of decision strategies in a simulated personnel selection task, 1981.

R. Nalliat, Femmes de plus en plus cadres, et de plus en plus dirigeantes, 2011.

A. N. Nash, J. Stephen, and S. J. Carroll, A hard look at the reference check: Its modest worth can be improved, Business Horizons, vol.13, issue.5, pp.90112-90118, 1970.

A. Ndobo, Les nouveaux visages de la discrimination, 2010.

V. F. Nieva and B. A. Gutek, Sex effects on evaluation, Academy of Management Review, vol.5, issue.2, pp.267-276, 1980.

, « ABCD de l'égalité »: une propagande « douce » marquée par la théorie du genre. Repéré sur le site d'Egalité et Réconciliation, 2014.

, Une répartition déséquilibrée des professions entre les hommes et les femmes, Observatoire des inégalités, 2014.

T. G. Okimoto and V. L. Brescoll, The price of power: Power seeking and backlash against female politicians, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.36, issue.7, pp.923-936, 2010.

E. M. Ott, Effects of the male-female ratio at work: Policewomen and Male Nurses, Psychology of Women Quarterly, vol.13, issue.1, pp.41-57, 1989.

W. Owens, Background date, M. Dunette, Handbook of industrial and organizational psychology, pp.609-644, 1976.

D. Páez, A. Vergara, and C. Achúcarro, Sex, gender identity and emotions, vol.8, pp.7-28, 1995.

P. Pansu, Norme d'internalité et appréciation de la valeur professionnelle: l'effet des explications internes dans l'appréciation du personnel, Le travail Humain, pp.205-222, 1997.

P. Pansu and M. Dubois, The effects of face attractiveness on pre-selective recruitment, Swiss Journal of Psychology/Schweizerische Zeitschrift für Psychologie/Revue Suisse de Psychologie, vol.61, issue.1, pp.15-20, 2002.

,

E. J. Parks-stamm, M. E. Heilman, and K. A. Hearns, Motivated to penalize: Women's strategic rejection of successful women, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.34, issue.2, pp.237-247, 2008.

P. J. Pelto, The differences between "tight" and "loose, societies. Society, vol.5, issue.5, pp.37-40, 1968.
DOI : 10.1007/bf03180447

N. Pettersen, Évaluation du potentiel humain dans les organisations, élaboration et validation d'instruments de mesure, Sainte-foy, 2000.

N. Pettersen and A. &-?-durivage, L'entrevue structurée: pour améliorer la sélection du personnel, Sainte-foy, 2006.
DOI : 10.2307/j.ctv5j01r3

M. M. Petty and G. K. Lee, Moderating effects of sex of supervisor and subordinate on relationships between supervisory behavior and subordinate satisfaction, Journal of Applied Psychology, vol.60, issue.5, pp.624-628, 1975.

J. E. Phelan, C. A. Moss-racusin, and L. A. Rudman, Competent yet out in the cold: Shifting criteria for hiring reflect backlash toward agentic women, Psychology of Women Quarterly, vol.32, issue.4, pp.406-413, 2008.

J. E. Phelan and L. A. Rudman, Reactions to ethnic deviance: The role of backlash in racial stereotype maintenance, Journal of Personality and Social Psychology, vol.99, issue.2, pp.265-281, 2010.

J. E. Phelan and L. A. Rudman, System justification beliefs, affirmative action, and resistance to equal opportunity organizations, Social Cognition, vol.29, issue.3, pp.376-390, 2011.
DOI : 10.1521/soco.2011.29.3.376

S. Pinker, The blank slate: The modern denial of human nature, 2002.

J. H. Pleck, The myth of masculinity, 1981.

J. H. Pleck, F. L. Sonenstein, and L. C. Ku, Masculinity ideology and its correlates, S. Oskamp & M. Costanzo, pp.85-110, 1993.

B. B. Polk and R. B. Stein, Is the grass greener on the other side, C. SafiliosRothchild, pp.14-23, 1972.

G. N. Powell and D. A. Butterfield, The" Good Manager" Did Androgyny Fare Better in the 1980s? Group & Organization Management, vol.14, pp.216-233, 1989.

T. A. Powers and D. C. Zuroff, Interpersonal consequences of overt self-criticism: A comparison with neutral and self-enhancing presentations of self, Journal of Personality and Social Psychology, vol.54, issue.6, pp.1054-1062, 1988.

F. Pratto and A. Walker, The Bases of Gendered Power, pp.242-268, 2004.

F. Pratto, J. Sidanius, and S. Levin, Social dominance theory and the dynamics of intergroup relations: Taking stock and looking forward, European Review of Social Psychology, vol.17, issue.1, pp.271-320, 2006.

F. Pratto, J. Sidanius, L. M. Stallworth, and B. F. Malle, Social dominance orientation: A personality variable predicting social and political attitudes, Journal of Personality and Social Psychology, vol.67, issue.4, pp.741-763, 1994.

D. A. Prentice and E. Carranza, What women and men should be, shouldn't be, are allowed to be, and don't have to be: The contents of prescriptive gender stereotypes, Psychology of Women Quarterly, vol.26, issue.4, pp.269-281, 2002.

J. Py, V. Le-floch, and C. Sakulwongsa, CV, entretien, prise de références: quel poids relatif dans les décisions collectives de recruteurs professionnels. Communication orale présentée au 8ème colloque international de psychologie sociale appliquée, 2007.

P. C. Quinn and L. S. Liben, A sex difference in mental rotation in young infants, Psychological Science, vol.19, issue.11, pp.1067-1070, 2008.

N. Rainis and P. Desrumaux-zagrodnicki, Evaluation factuelle ou utilité sociale: l'influence de la norme d'internalité et de la graphologie sur les procédures de recrutement. Revue Européenne de Psychologie Appliquée, vol.53, pp.43-56, 2003.

M. Reinhard, S. Schindler, D. Stahlberg, M. Messner, and N. Mucha, I Don't Know Anything About Soccer, Swiss Journal of Psychology, vol.70, pp.149-154, 2011.
DOI : 10.1024/1421-0185/a000050

M. Rennung, J. Blum, and A. S. Göritz, To Strike a Pose: No Stereotype Backlash for Power Posing Women, Frontiers in Psychology, vol.7, p.1463, 2016.

P. A. Renwick and H. Tosi, The effects of sex, marital status, and educational background on selection decisions, Academy of Management Journal, vol.21, issue.1, pp.93-103, 1978.

J. A. Richeson and N. Ambady, Effects of situational power on automatic racial prejudice, Journal of Experimental Social Psychology, vol.39, issue.2, pp.521-529, 2003.

C. L. Ridgeway, Gender, status, and leadership, Journal of Social Issues, vol.57, issue.4, pp.637-655, 2001.

C. L. Ridgeway and J. Berger, Expectations, legitimation, and dominance behavior in task groups, American Sociological Review, pp.603-617, 1986.

C. L. Ridgeway and C. Bourg, Gender as Status. An Expectation States Theory Approach, pp.217-241, 2004.

C. L. Ridgeway, E. H. Boyle, K. J. Kuipers, and D. T. Robinson, How do status beliefs develop? The role of resources and interactional experience, American Sociological Review, vol.63, pp.331-350, 1998.

C. L. Ridgeway and K. G. Erickson, Creating and Spreading Status Beliefs, American Journal of Sociology, vol.106, issue.3, pp.579-615, 2000.
DOI : 10.1086/318966

M. Rigoglioso, Researchers: how women can succeed in the workplace, 2011.

N. Rinfret and M. Lévesque, Comparaison transculturelle d'une analyse psychométrique du Personal Attributes Questionnaire (PAQ), Science et Comportement, vol.28, issue.2, pp.185-202, 2000.

R. Rivadeneyra and L. M. Ward, From Ally McBeal to Sábado Gigante, Contributions of Television Viewing to the Gender Role Attitudes of Latino Adolescents, Journal of Adolescent Research, vol.20, issue.4, pp.453-475, 2005.

R. Rodríguez-bailón, M. Moya, and V. Y. Yzerbyt, Why do superiors attend to the negative stereotypic information about their subordinates? Effects of power legitimacy on social perception, European Journal of Experimental Social Psychology, vol.30, pp.651-571, 2000.

G. L. Rose and P. Andiappan, Sex effects on managerial hiring decisions, Academy of Management Journal, vol.21, issue.1, pp.104-112, 1978.
DOI : 10.5465/255666

B. Rosen and T. H. Jerdee, Influence of sex role stereotypes on personnel decisions, Journal of Applied Psychology, vol.59, pp.9-12, 1974.

J. B. Rosener, Ways women lead, Harvard business Review, vol.68, issue.6, pp.119-125, 1990.
DOI : 10.1007/978-90-481-9014-0_3

F. Rt-en, Migrants, théorie du genre : les manuels scolaires français n'échappent pas à la propagande d'État. Repéré sur le site d'Egalité et Réconciliation à l, 2016.

C. Routa, Le Backlash Effect, présent en France? Impact du genre et de la personnalité des recruteurs sur la recrutabilité des candidats contre-stéréotypiques, 2017.

M. Rubin, S. Paolini, and R. J. Crisp, Linguistic Description Moderates the Evaluations of Counterstereotypical People, Social Psychology, vol.44, issue.4, pp.289-298, 2013.

L. A. Rudman, Self-promotion as a risk factor for women: the costs and benefits of counterstereotypical impression management, Journal of Personality and Social Psychology, vol.74, issue.3, pp.629-645, 1998.

L. A. Rudman and K. Fairchild, Reactions to Counterstereotypic Behavior: The Role of Backlash in Cultural Stereotype Maintenance, Journal of Personality and Social Psychology, vol.87, issue.2, pp.157-176, 2004.

L. A. Rudman and P. Glick, Feminized management and backlash toward agentic women: the hidden costs to women of a kinder, gentler image of middle managers, Journal of Personality and Social Psychology, vol.77, issue.5, p.1004, 1999.

L. A. Rudman and P. Glick, Prescriptive gender stereotypes and backlash toward agentic women, Journal of Social Issues, vol.57, issue.4, pp.743-762, 2001.
DOI : 10.1111/0022-4537.00239

,

L. A. Rudman and P. Glick, The Social Psychology of Gender, 2010.

L. A. Rudman and S. E. Kilianski, Implicit and Explicit Attitudes Toward Female Authority, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.26, issue.11, pp.1315-1328, 2000.
DOI : 10.1177/0146167200263001

L. A. Rudman, C. A. Moss-racusin, P. Glick, and J. E. Phelan, Reactions to Vanguards, Advances in Experimental Social Psychology, vol.45, pp.167-227, 2012.

L. A. Rudman, C. A. Moss-racusin, J. E. Phelan, and S. Nauts, Status incongruity and backlash effects: Defending the gender hierarchy motivates prejudice against female leaders, Journal of Experimental Social Psychology, vol.48, issue.1, pp.165-179, 2012.

A. N. Ruigrok, G. Salimi-khorshidi, M. Lai, S. Baron-cohen, M. V. Lombardo et al., A meta-analysis of sex differences in human brain structure, Neuroscience & Biobehavioral Reviews, vol.39, pp.34-50, 2014.

,

G. Saenger, The social psychology of prejudice; achieving intercultural understanding and cooperation in a democracy, 1953.

G. Schadron, De la naissance d'un stéréotype à son internalisation. Cahiers de l'Urmis, pp.10-11, 2006.

I. Sachdev and R. Y. Bourhis, Status differenttals and intergroup behaviour, European Journal of Social Psychology, vol.17, issue.3, pp.277-293, 1987.

,

I. Sachdev and R. Y. Bourhis, Power and status differentials in minority and majority group relations, European Journal of Social Psychology, vol.21, issue.1, pp.1-24, 1991.

N. K. Sandnabba and C. Ahlberg, Parents' attitudes and expectations about children's cross-gender behavior, Sex Roles, vol.40, issue.3, pp.249-263, 1999.

,

V. E. Schein, Relationships between sex role stereotypes and requisite management characteristics among female managers, Journal of Applied Psychology, vol.60, issue.3, pp.340-344, 1975.

V. E. Schein, R. Mueller, and C. Jacobson, The relationship between sex role stereotypes and requisite management characteristics among college students, Sex Roles, vol.20, issue.1-2, pp.103-110, 1989.

S. Schnurr, Leadership discourse at work: interactions of humour, gender and workplace culture, 2009.

S. H. Schwartz and T. Rubel, Sex differences in value priorities: cross-cultural and multimethod studies, Journal of Personality and Social Psychology, vol.89, issue.6, pp.1010-1028, 2005.

S. Sczesny and D. Stahlberg, The influence of gender-stereotyped perfumes on leadership attribution, European Journal of Social Psychology, vol.32, issue.6, pp.815-828, 2002.

C. Sedikides, L. Gaertner, and Y. Toguchi, Pancultural self-enhancement, Journal of Personality and Social Psychology, vol.84, issue.1, pp.60-79, 2003.
DOI : 10.1037/0022-3514.84.1.60

D. R. Shaffer, A. Gresham, E. G. Clary, and T. J. Thielman, Sex-ratios as a basis for occupational evaluations: A contemporary view, Social Behavior and Personality: an international journal, vol.14, issue.1, pp.77-83, 1986.
DOI : 10.2224/sbp.1986.14.1.77

J. Shanteau, How much information does an expert use? Is it relevant?, Acta Psychologica, vol.81, issue.1, pp.90012-90015, 1992.
DOI : 10.1016/0001-6918(92)90012-3

J. Shanteau and G. F. Nagy, Information integration in person perception: Theory and application. In M. Cook, Issues in person perception, pp.48-86, 1984.

E. A. Shaw, Differential impact of negative stereotyping in employee selection, Personnel Psychology, vol.25, issue.2, pp.333-338, 1972.

B. A. Shelton and D. John, The division of household labor, Annual Review of Sociology, vol.22, issue.1, pp.299-322, 1996.

W. O. Shepard and D. T. Hess, Attitudes in four age groups toward sex role division in adult occupations and activities, Journal of Vocational Behavior, vol.6, issue.1, pp.90019-90025, 1975.
DOI : 10.1016/0001-8791(75)90019-6

E. H. Shinar, Sexual stereotypes of occupations, Journal of vocational behavior, vol.7, issue.1, pp.90037-90045, 1975.
DOI : 10.1016/0001-8791(75)90037-8

J. Sidanius, J. H. Liu, J. S. Shaw, and F. Pratto, Social dominance orientation, hierarchy attenuators and hierarchy enhancers: Social dominance theory and the criminal justice system, Journal of Applied Social Psychology, vol.24, issue.4, pp.338-366, 1994.
DOI : 10.1111/j.1559-1816.1994.tb00586.x

J. Sidanius and F. Pratto, Social dominance: An intergroup theory of social hierarchy and oppression, 1999.

J. Sidanius, F. Pratto, and L. Bobo, Social dominance orientation and the political psychology of gender: A case of invariance?, Journal of Personality and Social Psychology, vol.67, issue.6, pp.998-1011, 1994.

L. Sinclair and Z. Kunda, Motivated stereotyping of women: She's fine if she praised me but incompetent if she criticized me, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.26, issue.11, pp.1329-1342, 2000.
DOI : 10.1177/0146167200263002

P. M. Smith, Language, the sexes and society, 1985.

T. W. Smith and S. Kim, National Pride in comparative perspective: 1995/96 and 2003/04, International Journal of Public Opinion Research, vol.18, pp.127-136, 2006.
DOI : 10.1093/ijpor/edk007

URL : https://academic.oup.com/ijpor/article-pdf/18/1/127/2388251/edk007.pdf

C. R. Snyder and H. L. Fromkin, Abnormality as a positive characteristic: The development and validation of a scale measuring need for uniqueness, Journal of Abnormal Psychology, vol.86, issue.5, pp.518-527, 1977.

C. R. Snyder and H. L. Fromkin, Uniqueness: The pursuit of human difference, 1980.

G. Sonnert and G. Holton, Career patterns of women and men in the sciences, American Scientist, vol.84, issue.1, pp.63-71, 1996.

C. Soubrier, A. Pelissou, V. Le-floch, J. Py, and M. Brunel, Utilisation de références: pratiques de recruteurs et influence sur la sélection d'un candidat, Pratiques Psychologiques, vol.22, issue.2, pp.191-203, 2016.
DOI : 10.1016/j.prps.2015.10.001

J. T. Spence, C. Buckner, and E. , Instrumental and expressive traits, trait stereotypes, and sexist attitudes, Psychology of Women Quaterly, vol.24, pp.44-62, 2000.
DOI : 10.1111/j.1471-6402.2000.tb01021.x

J. T. Spence and R. L. Helmreich, Masculinity and femininity: Their psychological dimensions, correlates, and antecedents, 1978.

J. T. Spence, R. L. Helmreich, and C. K. Holahan, Negative and positive components of psychological masculinity and femininity and their relationships to self-reports of neurotic and acting out behaviors, Journal of Personality and Social Psychology, vol.37, issue.10, pp.1673-1682, 1979.

J. T. Spence, R. Helmreich, and J. Stapp, The Personal Attributes Questionnaire: A measure of sex role stereotypes and masculinity-femininity, JSAS Catalog of Selected Documents in Psychology, issue.4, pp.43-44, 1974.

J. T. Spence, R. Helmreich, and J. Stapp, Ratings of self and peers on sex role attributes and their relation to self-esteem and conceptions of masculinity and femininity, Journal of Personality and Social Psychology, vol.32, issue.1, pp.29-39, 1975.

S. J. Spencer, C. M. Steele, and D. M. Quinn, Stereotype threat and women's math performance, Journal of Experimental Social Psychology, vol.35, issue.1, pp.4-28, 1999.

C. Staerklé, C. Delay, L. Gianettoni, and P. Roux, Qui a droit à quoi ? Représentations et légitimation de l'ordre social, 2007.

C. Stangor, L. Lynch, C. Duan, and B. Glas, Categorization of individuals on the basis of multiple social features, Journal of Personality and Social Psychology, vol.62, issue.2, pp.207-218, 1992.

C. M. Steele and J. Aronson, Stereotype threat and the intellectual test performance of African Americans, Journal of Personality and Social Psychology, vol.69, issue.5, pp.797-811, 1995.

M. C. Steffens and B. Mehl, Erscheinen «Karrierefrauen» weniger sozial kompetent als «Karrieremänner»?, Zeitschrift für Sozialpsychologie, vol.34, issue.3, pp.173-185, 2003.

M. C. Steffens, J. C. Schult, and I. D. Ebert, Feminization of management leads to backlash against agentic applicants: Lack of social skills, not gender, determines low hireability judgments in a student sample, Psychology Science Quarterly, vol.51, issue.1, pp.16-46, 2009.

D. D. Steiner, Perceptions des méthodes de recrutement en France: la perspective de la justice organisationnelle, Psychologie du Travail et des Organisations, vol.6, issue.1-2, pp.89-106, 2000.

J. M. Stoppard and R. Kalin, Can gender stereotypes and sex-role conceptions be distinguished?, British Journal of Social and Clinical Psychology, vol.17, issue.3, pp.211-217, 1978.

J. M. Stoppard and R. Kalin, Gender typing and social desirability of personality in person evaluation, Psychology of Women Quarterly, vol.7, issue.3, pp.209-218, 1983.

F. F. Strayer, Child ethology and the study of preschool social relations. In H. C. Foot, Friendship and social relations in children, pp.235-265, 1980.

J. Swim, E. Borgida, G. Maruyama, and D. G. Myers, Joan McKay versus John McKay: Do gender stereotypes bias evaluations?, Psychological Bulletin, vol.105, issue.3, pp.409-429, 1989.

J. K. Swim and L. J. Sanna, He's skilled, she's lucky: A meta-analysis of observers' attributions for women's and men's successes and failures, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.22, issue.5, pp.507-519, 1996.

H. Tajfel, H. Turner, and J. C. , The Social Identity Theory of Intergroup Behavior, The Psychology of Intergroup Behavior, pp.7-24, 1986.

D. Tannen, Talking from 9 to 5: How women's and men's conversational styles affect who gets heard, who gets credit, and what gets done at work, 1994.

D. Tannen, You just don't understand: Women and men in conversation, 2007.

M. R. Tarampi, N. Heydari, and M. Hegarty, A Tale of Two Types of Perspective Taking Sex Differences in Spatial Ability, Psychological Science, vol.27, issue.11, pp.1507-1516, 2016.

M. S. Taylor and D. R. Ilgen, Sex discrimination against women in initial placement decisions: A laboratory investigation, Academy of Management Journal, vol.24, issue.4, pp.859-865, 1981.

S. E. Taylor and J. Crocker, Schematic bases of social information processing, Social cognition: the Ontario symposium, vol.1, pp.89-134, 1981.

J. Taynor and K. Deaux, Equity and perceived sex differences: Role behavior as defined by the task, the mode, and the actor, Journal of Personality and Social Psychology, vol.32, issue.3, pp.381-390, 1975.

N. Teisseyre, E. Mullet, and P. C. Sorum, Under what conditions is euthanasia acceptable to lay people and health professionals?, Social Science & Medicine, vol.60, issue.2, pp.357-368, 2005.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00109662

B. Testé and K. Simon, Valeur affective et utilité sociale des traits dans les stéréotypes de genre, le soi féminin et le soi masculin. Revue internationale de psychologie sociale, vol.18, pp.81-94, 2005.

J. E. Thompson and J. H. Pleck, The structure of male role norms, American Behavioral Scientist, vol.29, issue.5, pp.531-543, 1986.

L. Z. Tiedens and A. R. Fragale, Power moves: complementarity in dominant and submissive nonverbal behavior, Journal of Personality and Social Psychology, vol.84, issue.3, pp.558-568, 2003.

C. H. Tinsley and E. T. Amanatullah, Backlash: who does it, when and why ? Communication présentée à la 21 ème conférence annuel de l'International Association for Conflict Management, 2008.

H. L. Tosi and S. W. Einbender, The effects of the type and amount of information in sex discrimination research: A meta-analysis, Academy of Management Journal, vol.28, issue.3, pp.712-723, 1985.

M. Tostain, Androgynie psychologique et perception de la déviance: Aspects développementaux, Revue Internationale de Psychologie Sociale, vol.6, pp.87-104, 1993.

J. M. Twenge, Changes in masculine and feminine traits over time: A meta-analysis, Sex Roles, vol.36, issue.5-6, pp.305-325, 1997.

, The World's Women 2015: Trends and Statistics (Rapport No. E.15.XVII.8), United Nations Statistics Division, 2015.

V. L. Vignoles, E. Owe, M. Becker, P. B. Smith, M. J. Easterbrook et al., Beyond the 'east-west'dichotomy: Global variation in cultural models of selfhood, Journal of Experimental Psychology General, vol.145, issue.8, pp.966-1000, 2016.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01592065

J. Vittori, Sous les inégalités de salaire entre femmes et hommes. Consulté 13 mai 2017 sur le site des Echos, 2017.

L. M. Ward, E. Hansbrough, and E. Walker, Contributions of music video exposure to black adolescents' gender and sexual schemas, Journal of Adolescent Research, vol.20, issue.2, pp.143-166, 2005.

D. Watkins, J. Adair, A. Akande, A. Gerong, D. Mcinerney et al., Individualism-collectivism, gender and the self-concept: A nine culture investigation, Psychologia, vol.41, issue.4, pp.259-271, 1998.

D. Weichselbaumer, Is it sex or personality? The impact of sex-stereotypes on discrimination in applicant selection, Eastern Economic Journal, vol.30, pp.159-186, 2004.

N. Weiler, Trois femmes salariées sur quatre sont victimes de sexisme au travail, 2016.

D. J. Weiss and J. Shanteau, Empirical assessment of expertise, Human Factors, vol.45, issue.1, pp.104-116, 2003.

J. L. Wessel, N. Hagiwara, A. M. Ryan, and C. M. Kermond, Should Women Applicants "Man Up" for Traditionally Masculine Fields? Effectiveness of Two Verbal Identity Management Strategies, Psychology of Women Quarterly, vol.39, issue.2, pp.243-255, 2015.

M. G. Wiley and A. Eskilson, Speech style, gender stereotypes, and corporate success: What if women talk more like men?, Sex Roles, vol.12, issue.9, pp.993-1007, 1985.

C. L. Williams, Gender differences at work: Women and men in non-traditional occupations, 1995.

J. E. Williams and D. L. Best, Sex stereotypes and trait favorability on the Adjective Check List, vol.37, pp.101-110, 1977.

J. E. Williams and D. L. Best, Measuring sex stereotypes: A thirty-nation study, 1982.

J. E. Williams and D. L. Best, Sex stereotypes and intergroup relations, Psychology of intergroup relations, pp.244-259, 1986.

J. E. Williams and D. L. Best, Sex and psyche: Gender and self-viewed crossculturally, vol.13, 1990.

K. D. Williams, Ostracism. Annual Review of Psychology, vol.58, pp.425-452, 2007.

M. J. Williams and L. Z. Tiedens, The subtle suspension of backlash: A meta-analysis of penalties for women's implicit and explicit dominance behavior, Psychological Bulletin, vol.142, issue.2, pp.165-197, 2016.

M. Wilson and M. Daly, Competitiveness, risk taking, and violence: The young male syndrome, Ethology and Sociobiology, vol.6, issue.1, p.90041, 1985.

H. A. Witkin, H. B. Lewis, M. Hertzman, K. Machover, P. B. Meissner et al., Personality through perception: An experimental and clinical study, 1954.

J. Wood, Gendered lives: Communication, gender, and culture, 2013.

W. Wood and A. H. Eagly, Once again, the origins of sex differences, American Psychologist, vol.55, issue.9, pp.1062-1063, 2000.

W. Wood and A. H. Eagly, A cross-cultural analysis of the behavior of women and men: Implications for the origins of sex differences, Psychological Bulletin, vol.128, issue.5, pp.699-727, 2002.

W. Wood and A. H. Eagly, Biosocial Construction of Sex Differences and Similarities in Behavior, Advances in experimental social psychology, vol.46, pp.55-123, 2012.

B. Yoo, N. Donthu, and T. Lenartowicz, Measuring Hofstede's five dimensions of cultural values at the individual level: Development and validation of CVSCALE, Journal of International Consumer Marketing, vol.23, issue.3-4, pp.193-210, 2011.

,

V. Y. Yzerbyt, J. Leyens, and G. Schadron, Social judgeability and the dilution of stereotypes: The impact of the nature and sequence of information, Personality and Social Psychology Bulletin, vol.23, issue.12, pp.1312-1322, 1997.

,

V. Y. Yzerbyt, G. Schadron, J. Leyens, and S. Rocher, Social judgeability: The impact of meta-informational cues on the use of stereotypes, Journal of Personality and Social Psychology, vol.66, issue.1, pp.48-55, 1994.

W. G. Zikmund, M. A. Hitt, and B. A. Pickens, 11) 6,24 (1,80) 0.96*** Raisonnable 4,93 (1,60) 6,25 (1,63) 0.81*** Soigné(e) 5,02 (2,02) 6,7 (1,7) 0.90*** Gentil(le) 5,37 (1,64) 6,55 (1,59) 0.74*** Chaleureux(se) 5,06 (1,65) 6,34 (1,58) 0.79*** Influençable, ,67) 7,35 (1,41) 1.96*** Intéressé(e) par les enfants 4,73 (1,64) 7,22 (1,59) 1.54*** Exprime ses émotions, vol.63, p.41, 1978.

, ,75) 2.47*** Posséder le sens des affaires 7,17 (1,69) 3,25 (1,66) 2.33*** Affirmé(e) 7,24 (1,16) 4,12 (1,54) 2.30*** Dominateur(trice) 6,91 (1,60) 3,36 (1,60) 2.22*** Soigner les apparences 7,48 (1,19) 4,37 (1,63) 2.18*** Exigeant(e) 7,51 (1,29) 4,14 (1,74) 2.20*** Assertif(ve) 6,92 (1,79) 3,53 (1,67) 1.96*** Posséder une forte personnalité 7,28 (1,53) 4,31 (1,57) 1.91*** Arrogant(e) 6,18 (1,87) 2,91 (1,63) 1.87*** Analytique, Les traits en italique correspondent à des traits à tendance stéréotypiques tandis que les autres sont des stéréotypes, vol.7

, ,72) 6,03 (1,53) 1.57*** Serviable 3,57 (1,84) 6,14 (1,59) 1.49*** Gentil(le) 3,82 (1,69) 6,02 (1,30) 1.37**, vol.3

. Entretien, . Agentique, and . Competent, Recruteur : Bonjour, je vais commencer par vous demander de vous présenter

. Docteur-sébastien-mullen, Je suis Maître de conférences depuis que j'ai obtenu mon diplôme en littérature contemporaine à l'université de la Sorbonne, à Paris. Depuis, j'ai écrit 30 articles en langue française et anglaises, ainsi que 5 romans. Voilà pour mes accomplissements. (sourire) Recruteur : Qu'en a pensé la critique ?

D. and S. Mullen, Le dernier a été nominé pour le prix Goncourt. Recruteur : Intéressant. Vous n'avez pas reçu de propositions de poste suite à cette nomination ?

D. and S. Mullen, Si, j'ai eu plusieurs propositions, dont à l'étranger, notamment par l'université de Princeton

. Recruteur, Et votre CV est impressionnant. Vous enseignez la littérature contemporaine depuis dix ans, c'est cela ?

D. and S. Mullen, Oui, j'enseigne depuis que j'ai été nommé Maître de conférences. Les notes de mes étudiants sont élevées

, dans votre CV que vous étiez critique. Pouvez-vous m'en parler un peu plus ?

D. and S. Mullen, Je l'ai décrit comme manquant de cohérence au niveau de l'intrigue, tout en ayant le potentiel pour surprendre et émouvoir les lecteurs? Je donne une évaluation toujours objective des livres qu'on me donne, afin que les auteurs puissent toujours améliorer leurs travaux. J'ai l'ambition de maintenir des standards élevés à la littérature contemporaine. Le plus important pour moi est de pouvoir contribuer, Oui. Lorsqu'on est critique, il est nécessaire de fournir des évaluations concrètes et pertinentes des travaux littéraires que nous lisons

, Recruteurs : C'est une position pertinente. Qu'en pensent vos collègues ?

D. and S. Mullen, Ils disent que j'ai réussi à me créer l'autonomie nécessaire pour faire correctement mon travail

. Voix-haute and . De, Baldwin se vendait grâce à la loyauté de ses fans, qui ont l'habitude de passer au-dessus de son style sur-détaillé. Cela paie bien, certes, mais cela diminue le niveau de qualité des publications françaises actuelles. Alors, je l'ai dit. Cela ne fait peut-être pas plaisir à entendre malheureusement, mais c'est la vérité, Recruteurs : Avez-vous déjà suivi des thésards en collaboration avec des collègues Professeurs

D. Sébastien-mullen and :. Oui, En plus de la méthodologie élémentaire, je m'applique à leur expliquer et à leur montrer qu'il ne faut pas avoir peur d'affirmer son opinion dans cette profession et qu'un peu de compétition est toujours profitable quand il s'agit de donner le meilleur de soi-même

:. Recruteur and . Bien, Je ne vous promets rien, évidemment, mais je peux vous dire qu'elle sera très appréciée

. Entretien, . Communautaire, and . Competent, Recruteur : Bonjour, je vais commencer par vous demander de vous présenter

. Docteur-sébastien-mullen, Je suis Maître de conférences depuis que j'ai obtenu mon diplôme en littérature contemporaine à l'université de la Sorbonne, à Paris? A ce jour, j'ai écrit environ 30 articles en langue française et anglaises? J'ai aussi publié 5 romans. Voilà pour mes accomplissements, Bien sûr. Je m'appelle Sébastien Mullen

D. and S. Mullen, Le dernier a été nominé pour le prix Goncourt. Recruteur : Intéressant. Vous n'avez pas reçu de propositions de poste suite à cette nomination ?

D. and S. Mullen, Si, j'ai eu plusieurs propositions? dont à l'étranger, notamment par l'université de Princeton

. Recruteur, Et votre CV est impressionnant. Vous enseignez la littérature contemporaine depuis dix ans, c'est cela ?

D. and S. Mullen, Oui, j'enseigne depuis que j'ai été nommé Maître de conférences. C'est un plaisir d'enseigner, surtout quand les élèves sont intéressés par votre matière. Je ne connais rien de plus gratifiant que de voir vos étudiants arriver en cours de bonne humeur

, dans votre CV que vous étiez critique. Pouvez-vous m'en parler un peu plus ?

D. and S. Mullen, Je sais que tous les critiques ne sont pas d'accord avec moi, mais c'est ainsi, je ne peux pas m'empêcher de ménager leur fierté. La dernière critique que j'ai faite était sur le dernier livre assez conformiste de Margaret Crosley, et je l'ai décrit comme bien écrit, léger, et familier. J'ai essayé de mettre les qualités de son oeuvre en avant, de faire en sorte qu'elle ne se démotive pas devant la difficulté, Bien sûr. Je pense que lorsqu'on est critique, il est nécessaire d'être à l'écoute des auteurs et de les soutenir dans leur travail

, Recruteur : C'est une position pertinente. Qu'en pensent vos collègues ?

D. and S. Mullen, Je ne dis jamais quelque chose qui pourrait être blessant, même si c'est vrai

D. and S. Mullen, Hm?, par exemple, au débat public de Philip Baldwin à la convention ALA 2013, mes collègues ont souligné sa tendance au surplus de détails dans la rédaction

. C'est-vrai, mais j'ai préféré mettre en avant sa capacité à mettre en scène une histoire crédible et palpitante. Je préfère mettre les qualités d'une oeuvre en avant. Philip m'a mis sur la page de remerciement de son dernier livre car face à son désarroi, je lui avais gentiment conseillé d'être plus concis dans ses descriptions. Cela m'avait mis mal-à-l'aise à l'époque ; mon conseil n'entrait même pas dans ma critique « officielle

, Recruteur : Avez-vous déjà suivi des thésards en collaboration avec des collègues Professeurs ?

D. and S. Mullen, La collaboration est la base de notre métier. C'est bien simple, tous mes travaux sont en collaboration, je ne fais rien seul? et je mets un point d'honneur à ce que tout se passe toujours du mieux possible, au niveau relationnel. Par exemple, je fais toujours en sorte de rassurer et de réconforter les auteurs. Leur bien-être est vraiment quelque chose d'important, j'aime les voir heureux, détendus, Oui et c'est quelque chose qui m'enthousiasme énormément

. Entretien, . Agentique, and . Competent, Recruteur : Bonjour, je vais commencer par vous demander de vous présenter

D. and S. Mullen, Je m'appelle Sébastien Mullen. J'ai réalisé tout mon parcours à l'université de Grenoble. Après avoir obtenu mon diplôme, j'ai fait une thèse durant 3 ans

. Ayant, durant ce temps-là, publié les deux articles réglementaires, j'ai été accepté dans leur laboratoire de littérature. Je candidate aujourd'hui pour le poste complet de Professeur

. Docteur-sébastien-mullen, réalisé tout mon parcours à l'université de Grenoble. Après avoir obtenu mon diplôme, j'ai fait une thèse durant 3 ans. Ayant, durant ce temps-là, publié les deux articles réglementaires, j'ai été accepté dans leur laboratoire de littérature. Je candidate aujourd'hui pour le poste complet de Professeur

, Recruteur : Vous enseignez la littérature contemporaine depuis dix ans, c'est cela ?

D. and S. Mullen, Oui, c'est cela, j'enseigne depuis que j'ai été accepté au laboratoire de Grenoble. Recruteur : J'ai vu dans votre CV que vous étiez critique. Pouvez-vous m'en parler un peu plus ?

D. and S. Mullen, Je sais que tous les critiques ne sont pas d'accord avec moi, mais c'est ainsi, je ne peux pas m'empêcher de ménager leur fierté. La dernière critique que j'ai faite était sur le dernier livre assez conformiste de Margaret Crosley, et je l'ai décrit comme bien écrit, léger, et familier. J'ai essayé de mettre les qualités de son oeuvre en avant, de faire en sorte qu'elle ne se démotive pas devant la difficulté, Bien sûr. Je pense que lorsqu'on est critique, il est nécessaire d'être à l'écoute des auteurs et de les soutenir dans leur travail

D. and S. Mullen, Je ne dis jamais quelque chose qui pourrait être blessant, même si c'est vrai

D. and S. Mullen, Hm?, par exemple, au débat public de Philip Baldwin à la convention ALA 2013, mes collègues ont souligné sa tendance au surplus de détails dans la rédaction

. C'est-vrai, mais j'ai préféré mettre en avant sa capacité à mettre en scène une histoire crédible et palpitante. Je préfère mettre les qualités d'une oeuvre en avant. Philip m'a mis sur la page de remerciement de son dernier livre car face à son désarroi, je lui avais gentiment conseillé d'être plus concis dans ses descriptions. Cela m'avait mis mal-à-l'aise à l'époque ; mon conseil n'entrait même pas dans ma critique « officielle

, Recruteur : Avez-vous déjà suivi des thésards en collaboration avec des collègues Professeurs ?

D. and S. Mullen, La collaboration est la base de notre métier. C'est bien simple, tous mes travaux sont en collaboration, je ne fais rien seul? et je mets un point d'honneur à ce que tout se passe toujours du mieux possible, au niveau relationnel. Par exemple, je fais toujours en sorte de rassurer et de réconforter les auteurs. Leur bien-être est vraiment quelque chose d'important, j'aime les voir heureux, détendus, Oui et c'est quelque chose qui m'enthousiasme énormément

. Hypotheses and . Supplementaires, Nous avions choisi d'ajouter deux variables au protocole, à savoir l'« esprit d'entreprise

, Dubois, 2003) était influencée par les valeurs individualistes ou collectivistes de l'entreprise. La norme d'internalité consiste à préférer un candidat donnant des explications « internes » (c'est-à-dire en rapport à lui-même) plutôt qu'un candidat donnant des explications « externes » (c'est-à-dire en rapport aux autres et à l'environnement) à ses comportements, L'esprit d'entreprise correspond aux valeurs dominantes véhiculées dans une entreprise. Testé (2012) avait ainsi mis en évidence que la préférence pour l'internalité des candidats (cf. norme d'internalité, 1981.

, La non-conformité entre la personnalité et l'esprit d'entreprise qui recrute amènera à une moindre évaluation d'employabilité des candidats -H7

, En outre, les femmes étant stéréotypées communautaires et les hommes agentiques, nous nous attendions à ce que

, La non-conformité entre le sexe des candidats et l'esprit d'entreprise qui recrute amène à une moindre évaluation d'employabilité des candidats -H8

, Nous avons également choisi d'ajouter la variable de l'origine ethnique du candidat

, En effet, il a été montré que non seulement le sexe, mais également l'origine ethnique du candidat induisait des discriminations (Petit, Duguet, L'Horty, du Parquet & Sari, 2013.

. Laberon, . Michinov, . Dambrun, . Guimond, ;. Méot et al., Le rapport Fauroux (2005) indiquerait que l'origine ethnique serait même le principal facteur de discrimination, et notamment l'origine maghrébine. D'une façon générale, les hommes d'origine maghrébine souffrent de discrimination, 1990.

, comparativement à un homme d'origine française, 2005.

;. Foroni and . Petit, les candidats d'origine maghrébine sont discriminés par rapport aux candidats d'origine française. En outre, la discrimination de la femme d'origine maghrébine est encore plus forte que celle à l'égard de l'homme d'origine maghrébine, signe que l'effet du sexe est modulé par l'origine ethnique, Les stéréotypes associés à l'homme maghrébin sont effectivement très négatifs : on ne pourrait pas lui faire confiance, 1991.

. Rigal, Or, certains de ces stéréotypes sont à l'opposé de ceux associés à un haut-statut, étant donné que les haut-statuts sont vus comme devant être fiables et travailleurs, 2014.

, En outre, les minorités ethniques seraient considérés comme de plus bas-statut relativement aux personnes d'origine européenne, En conséquence, nous avons posé l'hypothèse supplémentaire suivante, 2007.

. Cuddy, Cette non-conformité est basée sur le fait que pour maintenir la hiérarchie sociale entre les individus d'origine maghrébine et les individus d'origine européenne, La non-conformité entre l'origine ethnique du candidat et le statut du poste amènera à une moindre évaluation d'employabilité -H9, 2007.

, En conséquence, nous nous attendions également à ce que

, La non-conformité entre l'origine ethnique et la personnalité du candidat amène à une moindre évaluation d'employabilité -H10

, L'hypothèse 8 (relative à la non-conformité entre l'origine ethnique et le statut) sera vérifiée d'autant plus que le niveau d'ODS des répondants est fort -H11

, relative à la non-conformité entre l'origine ethnique et la personnalité) sera vérifiée d'autant plus que le niveau d'ODS des répondants est fort -H12

». Samia, ;. Laura, ». Karim, «. Mathieu, ;. Mathieu et al., En termes de matériel, le prénom du candidat retranscrivait à la fois son sexe et son origine ethnique

, Les prénoms ont environ

. Le-même-Âge-;-pascual, . Guéguen, . Vallée, and . Cosnefroy, les prénoms ont été soumis à un pré-test. Ils ont été choisis de manière à ce que les hommes et les femmes soient perçus comme ayant le même niveau d'attraction et de compétence, mais il se trouve que les prénoms français ont été vus comme étant plus attractifs, La popularité des prénoms influençant l'employabilité de leur porteur, 2015.

, En termes d'esprit d'entreprise, les modalités étaient soit collaboratives (« qui a la réputation de favoriser l'esprit de collaboration entre ses employés ») soit compétitive (« qui a la réputation de favoriser l

, RESULTATS SUPPLEMENTAIRES : L'analyse de variance à mesures répétées selon un plan 2(sexe du candidat : homme, femme) x 2(origine ethnique du candidat : française, maghrébine) x 2(statut du poste : haut, bas) x 2(genre du poste : féminin, masculin) x 2(esprit d'entreprise : compétitive, collaborative) x 2(personnalité : communautaire, agentique) x 2(niveau d'ODS : élevé, bas) montrent l'effet simple supplémentaire suivant : les candidats aux entreprises ayant l'esprit collaboratif (M = 66,38, ET = 12,92) sont jugés plus recrutables que les candidats aux entreprises ayant l, Durant la phase de test, le sexe et l'ethnie a été contrôlés pour être vus autant de fois par les participants

, Mathieu était en majorité un prénom français (n = 63, 1 « je ne sais pas », 1 manquants), Samia était en majorité un prénom maghrébins (n = 48, 11 « sud-africaine », 2 « français » et 3 « je ne sais pas », 1 manquant) et Karim était en majorité un prénom maghrébin, Un pré-test a permis de s'assurer que les prénoms français étaient bien vus comme français et les prénoms maghrébins comme étant maghrébins, vol.34

, ET = 1,48) et Samia (M = 3,07, ET = 1,31) avaient la même attractivité perçue que les hommes, Une analyse de variance à mesures répétées menée selon un plan 2(sexe : homme, femme) x 2 (origine ethnique : française, maghrébine) en variables intra-sujets a ensuite montré que les femmes, à savoir Laura (M = 3, vol.47

, 000, mais les prénoms d'origine maghrébine étaient vus comme moyennement moins compétents que les prénoms d'origine française, Une analyse de variance à mesures répétées menée selon un plan 2(sexe : homme, femme) x 2 (origine ethnique : française, maghrébine) en variables intra-sujets a ensuite montré que les femmes, à savoir Laura (M = 3, vol.86

. Interview-travailleur-agentique-directeur-d'une-entreprise-de and . Btp, Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé

, Au début, je proposais surtout les prestations qui concernaient la construction de chaussées, puis j'ai étendu l'entreprise à tous les domaines du BTP. Aujourd'hui, j'ai une entreprise de 120 salariés, avec un chiffre d'affaire annuel de 5 millions d'euros. Mon travail est de meilleure qualité que la plupart des grands leaders du marché car, à leur différence, j'ai construit une entreprise réactive et qui répond à toutes les demandes de nos clients

, Quelles qualités possédez-vous pour ce métier ?

. Je and . De-compétition, Ces deux qualités m'ont permis de décrocher des partenariats avec de grandes institutions et d'assurer les meilleures prestations de la région. J'ai été nommé « Meilleure PME de France » l'année dernière. J'ai le sens des affaires. En tant que directeur d'entreprise, il faut savoir tout négocier : les contrats, les prix, les délais. Si vous ne savez pas le faire

, Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez fondé votre société ? Ma première motivation, c'est l'argent. Pour moi, l'argent est synonyme de liberté et de pouvoir. J'ai toujours su que je dirigerai une entreprise. Je suis fait pour diriger des équipes et prendre les bonnes décisions. Je ne compte pas m'arrêter là. Lorsqu'on se lance dans un projet, il faut être sûr d'être le meilleur dans son domaine et je le suis

, Je suis quelqu'un qui va droit au but ; si quelque chose entrave la bonne marche de mon entreprise, je prends toutes les mesures nécessaires pour que le problème soit résolu. Si l'un de mes salariés n'écoute pas les ordres que je lui donne, je le remets de suite à sa place. Il faut savoir cadrer. Une fois, un stagiaire a fait une erreur et n'a pas voulu reconnaître sa responsabilité : j'en ai fait un exemple pour tout le monde et l'ai relégué au nettoyage des spatules pendant trois semaines, Je suis exigeant et ils le savent : je ne supporte pas les fainéants

». Btp, Je suis dans le domaine du BTP depuis ma naissance, mon père m'a transmis le métier. J'ai toujours travaillé sur les chantiers, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme en Gestion d'entreprise et j'ai fondé mon entreprise, Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé

, Mon père était chef d'équipe sur les chantiers ; il me montrait des astuces et des techniques quand j'étais adolescent. A l'époque, je n'osais jamais les mettre en pratique, mais ces moments m'ont influencé quand il a fallu choisir un métier. Aujourd'hui, je suis directeur d'une entreprise de BTP d'environ 120 salariés et nous faisons un chiffre d'affaire annuel autour des 5 millions d'euros. C'est très gratifiant

, Quelles qualités possédez-vous pour ce métier ?

, Il faut aussi avoir un bon caractère. C'est toujours plus agréable pour les clients d'avoir affaire à des personnes avec qui ils s'entendent bien. Il faut aussi savoir être patient, lorsque l'un de mes salariés fait une erreur, par exemple, car l'erreur est humaine, ou lorsqu'on rallonge les délais avec un fournisseur si celui-ci n'envoie pas ses produits à la date convenue. Aussi, l'entreprise été récompensée « meilleure PME de France » l'année dernière et ce genre de récompense a beaucoup d'impact sur nos clients, J'aime les gens ! C'est vraiment important d'aimer les gens car vous êtes constamment en interaction avec eux

, Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez fondé votre société ?

J. , Au fond de moi, j'ai toujours cette peur de ne pas être à la hauteur. Mais finalement, mes parents m'y ont encouragé et jusqu'ici, tout se passe bien. J'aime ce métier car vous êtes proche des gens. Vous travaillez en équipe. Le BTP, c'est construire ensemble. C'est ma première motivation, je dirai. Ensuite, il est vrai que je suis heureux lorsque les autres le sont. Quand un maire de commune est contrarié ou déprimé à cause de sa place centrale en mauvais état, j'aime me dire qu'il va retrouver le sourire grâce à nous. Je suis quelqu'un de sensible et je suis triste lorsque les gens sont malheureux. Je me fais parfois avoir, par exemple lorsque mes salariés ont tendance à prendre leurs vacances en été alors que c'est la période où nous travaillons le plus. Mais bon, il faut les comprendre, la période de l'été est vraiment idéale pour les vacances

, Nous nous appelons tous par nos prénoms, l'ambiance est toujours joyeuse et nous nous voyons quelques fois en dehors du travail pour des repas d'entreprise. J'ai la chance d'avoir une équipe qui privilégie la bonne entente et la communication. Une fois, nous avions un stagiaire qui avait plutôt mauvais caractère et c, Comment ça se passe avec vos salariés ? Malgré ma timidité, nous nous connaissons depuis plusieurs années et nous sommes très soudés

. Heureusement and . Lui-en-a-fait-la-remarque,

». Beaute, Je suis dans le domaine du BTP depuis ma naissance, ma mère m'a transmis le métier. J'ai toujours travaillé sur les chantiers, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme en Gestion d'entreprise et j'ai fondé mon entreprise

, Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé ?

, créé mon SPA-institut de beauté il y a 11 ans. Ma mère était esthéticienne ; l'esthétisme, c'est mon domaine. Au début, je proposais surtout les prestations d'un institut de beauté

. Aujourd'hui and . De, Mon travail est de meilleure qualité que la plupart des grands leaders du marché car, à leur différence, j'ai construit une entreprise réactive et qui répond à toutes les demandes de nos clients, vol.120

, Quelles qualités possédez-vous pour ce métier ?

. Je and . De-compétition, Ces deux qualités m'ont permis de décrocher des partenariats avec de grandes institutions et d'assurer les meilleures prestations de la région. J'ai été nommé « Meilleure PME de France » l'année dernière. J'ai le sens des affaires. En tant que directeur d'entreprise, il faut savoir tout négocier : les contrats, les prix, les délais. Si vous ne savez pas le faire

, Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez fondé votre société ? Ma première motivation, c'est l'argent. Pour moi, l'argent est synonyme de liberté et de pouvoir. J'ai toujours su que je dirigerai une entreprise. Je suis fait pour diriger des équipes et prendre les bonnes décisions. Je ne compte pas m'arrêter là. Lorsqu'on se lance dans un projet, il faut être sûr d'être le meilleur dans son domaine et je le suis

, Je suis quelqu'un qui va droit au but ; si quelque chose entrave la bonne marche de mon entreprise, je prends toutes les mesures nécessaires pour que le problème soit résolu. Si l'un de mes salariés n'écoute pas les ordres que je lui donne, je le remets de suite à sa place. Il faut savoir cadrer. Une fois, un stagiaire a fait une erreur et n'a pas voulu reconnaître sa responsabilité : j'en ai fait un exemple pour tout le monde et l'ai relégué au nettoyage des spatules pendant trois semaines, Je suis exigeant et ils le savent : je ne supporte pas les fainéants

, Au niveau formation, quel a été votre parcours ?

, Je suis dans le domaine de l'esthétisme depuis ma naissance, ma mère m'a transmis le métier

J. Beaute, toujours travaillé sur les chantiers, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme en Gestion d'entreprise et j'ai fondé mon entreprise, Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé

, Ma mère était esthéticienne; elle me montrait des astuces et des techniques quand j'étais adolescent. A l'époque, je n'osais jamais les mettre en pratique, mais ces moments m'ont influencé quand il a fallu choisir un métier. Aujourd'hui, je suis directeur d'un SPA-institut de beauté d'environ 120 salariés et nous faisons un chiffre d'affaire annuel autour des 5 millions d'euros. C'est très gratifiant

, Quelles qualités possédez-vous pour ce métier ?

, Il faut aussi avoir un bon caractère. C'est toujours plus agréable pour les clients d'avoir affaire à des personnes avec qui ils s'entendent bien. Il faut aussi savoir être patient, lorsque l'un de mes salariés fait une erreur, par exemple, car l'erreur est humaine, ou lorsqu'on rallonge les délais avec un fournisseur si celui-ci n'envoie pas ses produits à la date convenue. Aussi, l'institut a été récompensé « meilleure PME de France » l'année dernière et ce genre de récompense a beaucoup d'impact sur nos clients, J'aime les gens ! C'est vraiment important d'aimer les gens car vous êtes constamment en interaction avec eux

, Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez fondé votre société ?

J. , Au fond de moi, j'ai toujours cette peur de ne pas être à la hauteur. Mais finalement, mes parents m'y ont encouragé et jusqu'ici, tout se passe bien. J'aime ce métier car vous êtes proche des gens. Vous travaillez en équipe. L'esthétisme, c'est rendre les gens beaux et détendus. C'est ma première motivation, je dirai. Ensuite, il est vrai que je suis heureux lorsque les autres le sont. Quand une cliente est contrariée ou déprimée à cause de la ligne de ses sourcils, j'aime me dire qu'elle va retrouver le sourire grâce à nous. Je suis quelqu'un de sensible et je suis triste lorsque les gens sont malheureux. Je me fais parfois avoir, par exemple lorsque mes salariés prennent leurs vacances en été alors que c'est la période où nous travaillons le plus. Mais bon, il faut les comprendre, la période de l'été est vraiment idéale pour les vacances

, Nous nous appelons tous par nos prénoms, l'ambiance est toujours joyeuse et nous nous voyons quelques fois en dehors du travail pour des repas d'entreprise. J'ai la chance d'avoir une équipe qui privilégie la bonne entente et la communication. Une fois, nous avions un stagiaire qui avait plutôt mauvais caractère et c, Comment ça se passe avec vos salariés ? Malgré ma timidité, nous nous connaissons depuis plusieurs années et nous sommes très soudés

. Heureusement and . Lui-en-a-fait-la-remarque,

, Au niveau formation, quel a été votre parcours ?

, Je suis dans le domaine de l'esthétisme depuis ma naissance, ma mère m'a transmis le métier

J. and ;. Btp, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme en Gestion d'entreprise et j'ai fondé mon entreprise

, Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé ?

, Au début je faisais surtout les chaussées, puis j'ai étendu mon savoir-faire à tous les domaines du BTP. Aujourd'hui, je suis salarié dans une grande entreprise de BTP qui compte 120 salariés et qui a un chiffre d'affaire annuel de 5 millions d'euros. Mon travail est de meilleure qualité que la plupart des autres ouvriers, car à leur différence, je peux travailler sur tous les types de chantier, Je m'appelle Marc Aussel. Je suis ouvrier du BTP depuis 11 ans

, Quelles qualités possédez-vous pour ce métier ?

. Je and . De-compétition, Ces deux qualités m'ont permis d'être embauché dans une entreprise très réputée et d'effectuer le meilleur travail de la région. J'ai été nommé « Meilleur ouvrier de France » l'année dernière. J'ai le sens des affaires. Je sais ce que je vaux et je me suis négocié un très bon contrat de travail. Il m'arrive de rester jusqu'à 20h sur les chantiers et il est normal que mon professionnalisme soit récompensé à sa juste valeur

, Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez choisi ce métier ? Ma première motivation, c'est l'argent. Pour moi, l'argent est synonyme de liberté et de pouvoir. J'ai toujours su que je ferai un métier professionnel. Je suis fait pour prendre les bonnes décisions et diriger des équipes. Je ne compte pas m'arrêter là. Lorsqu'on se lance dans un métier, il faut être sûr d'être le meilleur dans son domaine et je le suis

, Je suis quelqu'un qui va droit au but ; si quelque chose entrave la bonne marche de mon travail, je prends toutes les mesures nécessaires pour que le problème soit résolu. Si l'un de mes collègues devient prétentieux, je le remets de suite à sa place. Il faut savoir se faire respecter. Une fois, un stagiaire a fait une erreur et n'a pas voulu reconnaître sa responsabilité : j'en ai fait un exemple pour tout le monde et l'ai relégué au nettoyage des spatules pendant trois semaines, Je suis exigeant et ils le savent : je ne supporte pas les fainéants

». Interview-travailleur-communautaire-ouvrier and . Btp, Je suis dans le domaine du BTP depuis ma naissance, mon père m'a transmis le métier. J'ai toujours travaillé sur les chantiers, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme de BTP et j'ai été embauché

, Je suis ouvrier BTP depuis 11 ans. Mon père était chef d'équipe sur les chantiers ; il me montrait des astuces et des techniques quand j'étais adolescent. A l'époque, je n'osais jamais les mettre en pratique, mais ces moments m'ont influencé quand il a fallu choisir un métier. Aujourd'hui, je suis salarié dans une entreprise BTP d'environ 120 salariés et qui a un chiffre d'affaire annuel autour des 5 millions d'euros. En un an et d'un chantier à l'autre, « Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé ? Je m'appelle Marc Aussel

, Quelles qualités possédez-vous pour ce métier ?

, Si vous n'aimez pas les gens, il vous sera difficile de faire ce métier. Il faut aussi avoir un bon caractère. C'est toujours plus agréable d'avoir affaire à des collègues avec qui on s'entend bien. Il faut aussi savoir être patient, lorsqu'un collègue est de mauvaise humeur, par exemple, ou lorsqu'on reste jusqu'à 20h sur un chantier si une équipe a pris du retard. L'erreur est humaine. Cela arrive fréquemment quand on travaille pour une entreprise aussi demandée. Aussi, j'ai été récompensé « meilleur ouvrier de France

, Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez choisi ce métier ?

J. , Au fond de moi, j'ai toujours cette peur de ne pas être à la hauteur. Mais finalement, mes parents m'y ont encouragé et jusqu'ici, tout se passe bien. J'aime ce métier car vous êtes proche des gens. Vous travaillez en équipe. Le BTP, c'est construire ensemble. C'est ma première motivation, je dirai. Ensuite, il est vrai que je suis heureux lorsque les autres le sont. Quand un maire de commune est contrarié ou déprimé à cause de sa place centrale en mauvais état, j'aime me dire qu'il va retrouver le sourire grâce à nous. Je suis quelqu'un de sensible et je suis triste lorsque les gens sont malheureux. Je me fais parfois avoir, par exemple lorsque les clients ne veulent pas de travaux durant l'été. Nous faisons de plus grandes journées afin que le chantier soit terminé à temps et je rentre chez moi plus tard que prévu. Mais bon, il faut les comprendre, la période d'été est vraiment idéale pour les touristes

T. Malgré-ma, Nous nous appelons tous par nos prénoms, l'ambiance est toujours joyeuse et nous nous voyons quelques fois en dehors du travail pour des repas d'entreprise. J'ai la chance de faire partie d'une équipe qui privilégie la bonne entente et la communication. Une fois, nous avions un stagiaire qui avait plutôt mauvais caractère et c'est vrai que ça alourdissait l'ambiance. Heureusement, le reste de l'équipe lui en a fait la remarque et après cet épisode, nous nous connaissons depuis plusieurs années et nous sommes très soudés

». Interview-travailleur-agentique and . Estheticien, Je suis dans le domaine du BTP depuis ma naissance, mon père m'a transmis le métier. J'ai toujours travaillé sur les chantiers, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme de BTP et j'ai été embauché

, Je suis esthéticien depuis 11 ans. Ma mère était esthéticienne, « Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé ? Je m'appelle Marc Aussel

, Au début, je faisais surtout les épilations, puis j'ai étendu mon savoir-faire à tous les domaines de l'esthétisme. Aujourd'hui, je suis salarié dans un grand institut de beauté qui compte 120 salariés et qui a un chiffre d'affaire annuel de 5 millions d'euros. Mon travail est de meilleure qualité que la plupart des autres esthéticiens car, à leur différence, je peux travailler sur tous les types de prestations

, Quelles qualités possédez-vous pour ce métier ?

, J'ai été nommé «Meilleur ouvrier de France» l'année dernière. J'ai le sens des affaires. Je sais ce que je vaux et je me suis négocié un très bon contrat de travail. Il m'arrive de rester jusqu'à 20h à l'institut et il est normal que mon professionnalisme soit récompensé à sa juste valeur. Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez choisi ce métier ? Ma première motivation, c'est l'argent. Pour moi, l'argent est synonyme de liberté et de pouvoir. J'ai toujours su que je ferai un métier professionnel. Je suis fait pour diriger des équipes et prendre les bonnes décisions. Je ne compte pas m'arrêter là. Lorsqu'on se lance dans un métier, Je suis ambitieux et j'ai l'esprit de compétition. Ces deux qualités m'ont permis d'être embauché dans un institut très réputé et d'assurer les meilleures prestations de la région

, Je suis quelqu'un qui va droit au but ; si quelque chose entrave la bonne marche de mon travail, je prends toutes les mesures nécessaires pour que le problème soit résolu. Si l'un de mes collègues devient prétentieux, je le remets de suite à sa place. Il faut savoir se faire respecter. Une fois, un stagiaire a fait une erreur et n'a pas voulu reconnaître sa responsabilité : j'en ai fait un exemple pour tout le monde et l'ai relégué au nettoyage des spatules pendant trois semaines, Je suis exigeant et ils le savent : je ne supporte pas les fainéants

, Au niveau formation, quel a été votre parcours ?

, Je suis dans le domaine de l'esthétisme depuis ma naissance, ma mère m'a transmis le métier

J. and ;. Estheticien, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme d'Esthétisme et j'ai été embauché

, Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre métier et comment avez-vous commencé ?

M. Je-m'appelle and . Aussel, Je suis esthéticien depuis 11 ans. Ma mère était esthéticienne ; elle me montrait des astuces et des techniques quand j'étais adolescent. A l'époque, je n'osais jamais les mettre en pratique, mais ces moments m'ont influencé quand il a fallu choisir un métier. Aujourd'hui, je suis salarié dans un institut de beauté d'environ 120 salariés et qui a un chiffre d'affaire annuel autour des 5 millions d'euros. Dans une journée, on peut me demander de faire tous les types de prestation proposés en institut. C'est très gratifiant

, Si vous n'aimez pas les gens, il vous sera difficile de faire ce métier. Il faut aussi avoir un bon caractère. C'est toujours plus agréable pour les clients d'avoir affaire à des personnes avec qui ils s'entendent bien. Il faut aussi savoir être patient, lorsqu'un client est de mauvaise humeur par exemple, ou lorsqu'on reste jusqu'à 20h à l'institut si celui-ci est en retard. L'erreur est humaine. Cela arrive fréquemment quand on travaille pour un institut aussi réputé. Aussi, j'ai été récompensé « meilleur ouvrier de France

, Quelles étaient vos motivations lorsque vous avez choisi ce métier ?

J. , Au fond de moi, j'ai toujours cette peur de ne pas être à la hauteur. Mais finalement, mes parents m'y ont encouragé et jusqu'ici, tout se passe bien. J'aime ce métier car vous êtes proche des gens. L'esthétisme, c'est rendre les gens beaux et détendus. C'est ma première motivation, je dirai. Ensuite, il est vrai que je suis heureux lorsque les autres le sont. Quand une cliente est contrariée ou déprimée à cause de la ligne de ses sourcils, j'aime me dire qu'elle va retrouver le sourire grâce à moi. Je suis quelqu'un de sensible et je suis triste lorsque les gens sont malheureux. Je me fais parfois avoir, par exemple lorsque les clients veulent prendre leurs rendez-vous le soir. Nous dépassons l'horaire de fermeture et je rentre chez moi plus tard que prévu. Mais bon, il faut les comprendre, le soir est vraiment le moment idéal pour eux

T. Malgré-ma, Nous nous appelons tous par nos prénoms, l'ambiance est toujours joyeuse et nous nous voyons quelques fois en dehors du travail pour des repas d'entreprise. J'ai la chance de faire partie d'une équipe qui privilégie la bonne entente et la communication. Une fois, nous avions un stagiaire qui avait plutôt mauvais caractère et c'est vrai que ça alourdissait l'ambiance. Heureusement, le reste de l'équipe lui en a fait la remarque et après cet épisode, nous nous connaissons depuis plusieurs années et nous sommes très soudés

, Au niveau formation, quel a été votre parcours ?

, Je suis dans le domaine de l'esthétisme depuis ma naissance, ma mère m'a transmis le métier

, toujours travaillé en institut, que ce soit l'été ou pendant les week-ends. Après mon bac, j'ai passé mon diplôme d'Esthétisme et j'ai été embauché

. Vignette-«-communautaire-1-»-femme-:-vignette-«-communautaire-2, HOMME : Note. La vignette « agentique 1 » Homme comportait les mêmes éléments que la vignette « agentique 1 » Femme, excepté que l'avatar était une femme et que les mots étaient conjugués au féminin. Le même principe s'applique aux autres vignettes. Les participants ne voyaient que 4 vignettes : Vignette « agentique 1 », « agentique 2 », « communautaire 1 » et « communautaire 2 », sachant qu'une des vignettes agentiques présentait une femme et l'autre un homme

, vantards (M = 4,07, ET = 0,93) que les femmes

, Ce dernier effet est cependant à interpréter au regard de l'effet d'interaction entre le sexe des candidats

, Les analyses des effets simples montrent que si les hommes (M = 4,11, ET = 0,95) sont bien perçus comme étant plus vantards que les femmes (M = 3, vol.57

, 16) pour en faire une échelle. Nous comparerons donc les stéréotypes individuels. Pour chaque trait, nous avons soustrait les évaluations associées aux injonctions masculines des évaluations associées aux injonctions féminines, créant l'échelle de prescription féminine de sensibilité, l'échelle de prescription féminine de chaleur, l'échelle de prescription féminine d'intérêt envers les enfants, Egalement, les 3 traits communautaires ont une cohérence interne est trop basse, vol.2, pp.sous-échelles

, Sous-échelle 1 de stéréotypes injonctifs féminins de dominance, mesurant à quel point les participants considèrent que la dominance est proscrite pour les femmes. Ont été moyenné les traits « intimidating », « dominating » et « aggressive, vol.83

, Sous-échelle 2 de stéréotypes injonctifs masculins de dominance, mesurant à quel point les participants considèrent que la dominance est proscrite pour les hommes. Ont été moyenné les traits « intimidating », « dominating » et « aggressive, vol.80

. Enfin, mesurant à quel point les participants considéraient que les femmes se devaient d'être moins dominantes que les hommes, en soustrayant les évaluations de la sous-échelle 1 (proscriptions masculine de dominance) de la sous-échelle 2 (proscriptions féminine de dominance), de façon à ce qu'un score élevé indique que les participants reportent de plus fortes proscriptions de dominance aux femmes qu'aux hommes