F. Acquatella and T. Houy, Le tâtonnement stratégique des plateformes de formation en ligne : illustration par le cas Coursera, I3 Working Paper Series, 2017.

B. Albero, L'autoformation dans les dispositifs de formation ouverte et à distance : instrumenter le développement de l'autonomie dans les apprentissages, pp.139-159, 2000.

B. Albero, Une approche sociotechnique des environnements de formation, 2010.
DOI : 10.4000/educationdidactique.715

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/edutice-00578357

M. Rationalités, action. Éducation et didactique, vol.4, issue.1, pp.7-24

B. Albero, Approche trilogique des dispositifs en formation : pourquoi est-ce que les choses ne fonctionnent-elles jamais comme prévu ?, pp.59-63, 2011.

N. Alter, Sociologie du monde du travail (2 nd éd, 2000.

R. Bachelet, M. Cisel, B. R. Pdf, R. ;. Chaker, C. Delgado-kloss et al., Évaluation par les pairs au sein du MOOC ABC de la gestion de projet : une étude préliminaire, Sixième édition de la conférence Environnements Informatiques pour l'Apprentissage Humain, vol.44, pp.1175-1184, 1989.

C. Banks and E. Meinert, The Acceptability of MOOC Certificates in the Workplace. International Association for Development of the Information Society, 2016.

J. Barbier, From political strategy to analytical research and back to politics : a sociological approach of flexicurity, Flexicurity and beyond. Finding a new agenda for the European Social Model, pp.155-188, 2007.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00157430

D. Barry, Managing the bossless team: Lessons in distributed leadership, Organizational dynamics, vol.20, issue.1, pp.31-47, 1991.

C. Batal, (dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités, 2016.

T. Bates, Comparing xMOOCs and cMOOCs: philosophy and practice [article deblog, 2014.

R. Bejaoui, G. Paquette, J. Basque, and F. Henri, Cadre d'analyse de la personnalisation de l'apprentissage dans les cours en ligne ouverts et massifs (CLOM), vol.24, 2017.

G. S. Becker, Human Capital : a Theoretical and Empirical Analysis, with Special Reference to Education (2 nde éd.), 1975.

P. Belleflamme, Organisation industrielle de la gratuité, Economie et Management, vol.134, pp.9-15, 2010.

P. Belleflamme and J. Jacqmin, An economic appraisal of MOOC platforms: business models and impacts on higher education, CESifo Economic Studies, vol.62, issue.1, pp.148-169, 2015.

P. Bernoux, Sociologie des organisations. Initiation théorique suivie de douze cas pratiques (6 ème éd, 2014.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00736402

A. Boboc and J. L. Metzger, La formation en entreprise au défi de la coopération : apports et limites des dispositifs numériques. Biennale de l'éducation, de la formation et des pratiques professionnelles 2015 :" Coopérer ?, 2015.

A. Boeckh, Verified Certificate MOOCs & Suggested Verified MOOCs Academic Pathways by MOOCs University. Global Directory of MOOCs, 2014.

J. M. Bonvin, La démocratie dans l'approche d'Amartya Sen. L'Économie politique, pp.24-37, 2005.

J. M. Bonvin, N. Farvaque, S. Deneulin, M. Nabel, and N. Sagovsky, Promoting Capability for Work. The Role of Local Actors, The Capability Approach. Transforming Injust Structures, pp.121-142, 2006.

J. M. Bonvin and N. Farvaque, L'accès à l'emploi au prisme des capabilités, enjeux théoriques et méthodologiques. Formation emploi, vol.98, pp.9-22, 2007.

D. Boullier, MOOC : en attendant l'innovation. Distances et Médiations des Savoirs, vol.6, 2014.

D. Bouteiller, P. Gilbert, F. Bouchet, and R. Bachelet, Do MOOC students come back for more? Recurring Students in the GdP MOOC, Réflexions croisées sur la gestion des compétences en France et en Amérique du Nord. Relations industrielles, vol.60, pp.174-182, 2005.

P. Bourdieu and M. Saint-martin, Anatomie du goût. Actes de la recherche en sciences sociales, vol.2, 1976.

J. R. Bourrel, M. Vidal, and F. Mahieux, L'histoire du CNED depuis 1939. Futuroscope Chasseneuil, France, 2008.

R. Boyer and J. P. Durand, L'après-fordisme. Alternatives économiques, 1993.

É. Bruillard, Mooc une forme contemporaine de livres éducatifs, Distances et Médiations des Savoirs, vol.18, 2017.

L. Breslow, D. E. Pritchard, J. Deboer, G. S. Stump, A. D. Ho et al., Studying learning in the worldwide classroom: Research into edX's first MOOC. Research & Practice in Assessment, vol.8, 2013.

G. Brougere, Les jeux du formel et de l'informel. Revue française de pédagogie, vol.160, pp.5-12, 2007.

S. Bulfin, L. Pangrazio, and N. Selwyn, Making ?MOOCs': The construction of a new digital higher education within news media discourse. The International Review of Research in Open and Distributed Learning, p.15, 2014.

P. Caillaud, G. Brucy, P. Caillaud, E. Quenson, and L. Tanguy, 5 : La construction d'un droit de la formation professionnelle des adultes, pp.171-210, 2007.

P. Caillaud and B. Zimmerman, Sécurisation des parcours et liberté professionnelle : de la « flexicurité » aux capacités. Formation emploi, vol.113, pp.33-48, 2011.

S. Candor, Au coeur de l'EAD : le tuteur. Les Dossiers de l'Ingénierie éducative, vol.38, pp.65-67, 2002.

P. Carre and J. Boissonat, L'apprenance : rapport au savoir et société cognitive. Formes et formations du rapport au savoir, vol.1, 2000.

P. Carre, De la motivation à la formation, L'Harmattan, 2001.

P. Carre and O. Charbonnier, Les apprentissages professionnels informels. Paris : L'Harmattan, 2003.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01410800

P. Carre, L'apprenance. Vers un nouveau rapport au savoir, 2005.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01410790

J. Castaño-muñoz, M. Kalz, K. Kreins, Y. Punie, M. Khalil et al., Influence of employer support for professional development on MOOCs enrolment and completion: results from a cross-course survey, Proceedings of the European Stakeholder Summit on experiences and best practices in and around MOOCs, pp.251-263, 2016.

A. Graz and . Repéré-À,

, Apprendre en travaillant : Apprendre en contexte professionnel, exemples de réussite en Europe. Luxembourg : Office des publications de l'Union européenne, CEDEFOP, 2012.

, Encourager les adultes à apprendre (Note d'information -9099FR), CEDEFOP, 2015.

P. Cibois, Principe d'analyse factorielle, Analysis, pp.1-34, 2006.

M. Cisel, Une typologie des MOOC, 2013.

M. Cisel, Utilisations des MOOC : éléments de typologie (thèse de doctorat non publiée), 2016.

M. Cisel and É. Bruillard, Chronique des MOOC. Rubrique de la revue STICEF, vol.19, 2012.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01670296

M. Cisel, Les MOOC français à l'épreuve de la viabilité économique. Revue française des sciences de l'information et de la communication, vol.12, 2018.

O. Charbonnier, . Le, F. Dans, S. F. Oudet, and C. Batal, dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités, 2016.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01793992

B. Charlier, Les MOOC : une innovation à analyser. Distances et Médiations des Savoirs, vol.5, 2014.

B. Charlier, Comment comprendre les nouveaux dispositifs de formation, 2000.

S. Chauvin and N. Jounin, L'observation directe, 2012.

L. Sociologique, , pp.143-165

B. Charlier, F. Docq, M. Lebrun, S. Lusalusa, R. Peeters et al., Tuteurs en ligne : quels rôles, quelle formation, Actes du 2e symposium du CNED, 1999.

C. De and C. , Accompagner les formations ouvertes, l'Harmattan, 2001.

I. Chuang and A. Ho, HarvardX and MITx : Four Years of Open Online CoursesFall 2012 -Summer, 2016.

G. Christensen, A. Steinmetz, B. Alcorn, A. Bennett, D. Woods et al., The MOOC Phenomenon: Who Takes Massive Open Online Courses and Why, SSRN Scholarly, 2013.

D. Clark, MOOC : Taxonomy of eight types of MOOC, 2013.

, Travail et pouvoir d'agir, 2008.

, Evaluation des usages et des pratiques de la formation dans les entreprises de 10 à 49 salariés, CNEFP, 2013.

, Rapport 2017 sur le suivi et la mise en oeuvre du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF), CNEFOP, 2017.

S. Collin and H. Saffari, Le MOOC et le « hype » : analyse critique des discours médiatiques sur les MOOC, Revue Internationale des Technologies en Pédagogie Universitaire, vol.12, issue.1-2, pp.124-137, 2015.

M. C. Combes and P. Ughetto, Gérer le travail par la compétence, p.22, 2004.

. Commission-europeenne, Vers des principes communs de flexicurité : des emplois plus nombreux et de meilleure qualité en combinant flexibilité et sécurité, 1995.

J. Conde and S. Huguenin, État des lieux des MOOC au prisme de la conférence EMOOCS 2017, 2017.

C. De and N. , Rapport et projet de décret relatifs à l'organisation générale de l'Instruction publique, Enfance, vol.42, issue.4, pp.7-32, 1792.

B. Conter and J. F. Orianne, La flexicurité et la formation des demandeurs d'emploi : les politiques wallonnes à l'aune de l'approche par les capacités. Formation emploi, vol.113, pp.25-39, 2007.
DOI : 10.3917/form.113.0049

URL : https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/78631/1/FORM_113_0049.pdf

D. Corteel, M. Lambert, J. Vero, and B. Zimmermann, Capability for learning in French companies, Sensitising life course research ?Exploring Amartya Sen's capability concept in comparative research on individual working lives, pp.115-157, 2009.

P. Coulangeon, P. Menger, and I. &roharik, Les loisirs des actifs : un reflet de la stratification sociale, pp.39-55, 2002.
DOI : 10.3406/estat.2002.7392

J. W. Creswell, A. C. Klassen, V. L. Plano-clark, and K. C. Smith, Best practices for mixed methods research in the health sciences, National Institutes of Health, pp.541-545, 2011.

D. Cristol and A. Muller, Les apprentissages informels dans la formation pour adultes, Savoirs, vol.32, issue.2, pp.11-59, 2013.

M. Crozier and E. Friedberg, L'acteur et le système. Paris : Editions du Seuil, p.434, 1977.

J. Daniel, Making Sense of MOOCs: Musings in a Maze of Myth, Paradox and Possibility, Journal of Interactive Media in Education, vol.3, 2012.

H. C. Davis, K. Dickens, M. Leon-urrutia, S. Vera, M. Del-mar et al., MOOCs for Universities and Learners an analysis of motivating factors, 6th International Conference on Computer Supported Education, 2014.

P. Denimal, (dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités, 2016.

C. Depover, L. De, B. Peraya, D. Quintin, J. J. Jaillet et al., Le tutorat en formation à distance, 2011.

J. Deboer, G. S. Stump, D. Seaton, and L. Breslow, Diversity in MOOC students' backgrounds and behaviors in relationship to performance in 6, Proceedings of the Sixth Learning International Networks Consortium Conference. Cambridge, Etats-Unis, 2013.

E. L. Deci and R. M. Ryan, The "what" and "why" of goal pursuits: Human needs and the self-determination of behavior, Psychological inquiry, vol.11, issue.4, pp.227-268, 2000.

L. De, E. Vezinat, and N. , La formation continue, entre droit personnel et injonction sociale. Sociologies pratiques, vol.35, 2017.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-01671164

Q. Delpech, M. Diagne, S. Delpeyroux, and R. Bachelet, Intégrer un MOOC dans un cursus de formation initiale, MOOC, l'âge de la maturité ? Modèles économiques et évolutions pédagogiques, 2015.

C. Depover, Quels modèles économiques et pédagogiques pour les MOOC, Distances et Médiations des Savoirs, vol.5, 2014.

P. Dietrich, M. Loison, and M. Roupnel, Articuler les approches quantitative et qualitative, PAUGAM, S. (dir). L'enquête sociologique, pp.207-222, 2012.
DOI : 10.3917/puf.paug.2012.01.0207

URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00754997

A. Dietrich and F. Pigeyre, (dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités, p.111, 2016.

F. Villeneuve-d'ascq, Septentrion Presses Universitaires

M. J. De, M. De, J. Zimmerman, and B. , Qu'est-ce qu'une capacité, pp.21-50, 2008.

C. Dubar, Les changements possibles du système français de formation continue. Formation emploi, vol.101, pp.167-182, 2008.

C. Dubar, La formation professionnelle continue (6 ème éd, 2015.

J. Dubois and C. Fournier, Les freins à la formation vus par les salariés, Bref Céreq, vol.323, 2014.

J. M. Dubois, I. Marion-vernoux, and E. Noak, Le dispositif d'enquêtes Defis, un nouveau regard sur la formation en entreprise, vol.344, 2016.

F. Dupuy, Lost In Management. La vie quotidienne des entreprises au xxi e siècle, 2011.

F. Dupuy, La Faillite de la pensée managériale, 2015.

M. Ebben and J. S. Murphy, Unpacking MOOC Scholarly Discourse: A Review of, Nascent MOOC Scholarship. Learning, Media and Technology, vol.39, issue.3, pp.328-345, 2014.
DOI : 10.1080/17439884.2013.878352

R. Elliott, J. Clayton, and J. Iwata, Exploring the use of microcredentialing and digital badges in learning environments to encourage motivation to learn and achieve, Proceedings ascilite, pp.703-707, 2014.

L. Endrizzi, Le développement de compétences en milieu professionnel, 2015.

P. Falzon, Ergonomics, knowledge development and the design of enabling environments, Proceedings of the Humanizing Work and Work Environment Conference, pp.1-7, 2005.

N. Farvaque, « Faire surgir des faits utilisables ». Comment opérationnaliser l'approche par les capabilités, p.436, 2008.

, Editions de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, pp.51-80

T. Fenwick, S. M. Scott, B. Spencer, and A. Thomais, Learning for life: Canadian readings in adult education, pp.140-152, 1997.

S. Fernagu-oudet, Concevoir des environnements de travail capacitants : l'exemple d'un réseau réciproque d'échanges des savoirs, Formation emploi, vol.119, pp.7-27, 2012.

S. Fernagu-oudet, L'approche par les capabilités au prisme de la formation : vers la conception d'environnements capacitants, 2016.

S. F. Fernagu-oudet and C. Batal, 2016) (dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités

N. Fielding and M. Schreier, Introduction : On the compatibility between qualitative and quantitative research methods, Forum : Qualitative Social Research, vol.2, issue.1, 2001.

D. Foray, L'Économie de la connaissance, 2000.

R. Foucher, L'autoformation reliée au travail : jalons pour un état de la question, FOUCHER, R. (dir). L'autoformation reliée au travail, pp.9-63, 2000.

S. Frenot, S. Grumbach, L. Calderan, P. Laurent, H. Lowinger et al., Des données à l'intermédiation, une révolution économique et politique, 2014.

C. Fretigne, Ce que former des adultes veut dire, 2013.

D. Frippiat and N. Marfquis, Les enquêtes par Internet en sciences sociales : un état des lieux, Population, vol.65, issue.2, pp.309-338, 2010.

S. Ganassali, J. Moscarola, and S. Georges-kot, Protocoles d'enquête et efficacité des sondages par Internet. Décisions marketing, vol.33, pp.63-75, 2004.

P. Gilbert, (dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités, Contribution à l'histoire du concept de compétence, 1960.

V. Glikman, Des cours par correspondance au e-learning : panorama des formations ouvertes et à distance, 2002.

C. Groleau, Conduire un projet de recherche. Une perspective qualitative, pp.211-244, 2003.

G. Gueguen and S. Yami, Mars). Vers une utilisation dynamique de l, 2004.

M. Hamori, C. D. Kloos, P. Jermann, M. Perez-sanagustin, D. T. Seaton et al., The Drivers of Employer Support for Professional Skill Development in MOOCs, pp.203-209, 2017.

J. D. Hansen and J. Reich, Democratizing education? Examining access and usage patterns in massive open online courses, Science, vol.350, issue.6265, 2015.

F. Henri and A. Kaye, Le savoir à domicile : pédagogie et problématique de la formation à distance, 1985.

A. D. Ho, J. Reich, S. O. Nesterko, D. T. Seaton, T. Mullaney et al., HarvardX and MITx: The First Year of Open Online Courses, Fall 2012-Summer, Social Science Research Network. Repéré, 2013.

F. M. Hollands and D. Tirthali, MOOCs: Expectations and Reality, Full Report. Repéré, 2014.

F. M. Hollands and D. Tirthali, MOOCs in Higher Education: Institutional Goals and Paths Forward. Etats-Unis, 2015.

I. Illich, Une société sans école, 1971.

. Insee, Taux de chômage selon le niveau de diplôme et la durée depuis la sortie de la formation initiale en, 2015.

A. Jezegou, Formation ouvertes : libertés de choix et autodirection de l'apprenant, 2005.

A. Jezegou, L'agentivité humaine : un moteur essentiel pour l'élaboration d'un environnement personnel d'apprentissage. Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Éducation et la Formation, vol.21, pp.269-286, 2014.

A. Jezegou, Diriger soi-même ses activités d'apprentissage par et dans un Mooc de type connectiviste, International Journal of E-Learning & Distance Education, issue.1, p.30, 2015.

A. Jézégou, The influence on the openness of an e-learning situation on adult students'self-regulation, International Review of Research on Open and Distance Learning, vol.14, issue.2, 2013.

R. B. Johnson, A. J. Onwuegbuzie, and L. A. Turner, Toward a definition of mixed methods research, Journal of mixed methods research, vol.1, issue.2, pp.112-133, 2007.

S. Karnouskos, Massive open online courses (MOOCs) as an enabler for competent employees and innovation in industry, Computers in Industry, vol.91, pp.1-10, 2017.

T. Karsenti, MOOC : Révolution ou simple effet de mode?, Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, vol.10, pp.6-37, 2013.

J. R. Katzenback and D. K. Smith, The wisdom of teams: creating the HighPerformance. Etats-Unis, 1993.

R. F. Kizilcec and E. Schneider, Motivation as a Lens to Understand Online Learners : Toward data-Driven Design with the OLEI Scale, ACM Transaction on Computer-Human Interaction, vol.22, issue.2, 2015.

M. S. Knowles, Self-directed learning : a guide for learners and teachers, 1975.

M. Lambert and I. Marion-vernoux, Quand la formation continue? Repères sur les pratiques de formation des employeurs et salariés, Céreq, 2014.

M. Lambert and J. Vero, Aspirer à se former, la responsabilité des entreprises en question. Bref Céreq, 310, 2010.

G. Lameul, A. Jezegou, and A. Trollat, Articuler dispositifs de formation et dispositions des apprenants, 2009.

M. Lambert and J. Vero, Formation continue : quelles capacités d'action des salariés ? L'approche par les capacités comme grille de lecture. Formation emploi, vol.98, pp.55-75, 2007.

M. Lambert and J. Vero, Aspirer à se former, la responsabilité des entreprises en question. Bref-Céreq, 279, 2010.

P. Landry, Les MOOC changeront-ils le rôle des universités ?, Distances et Médiations des Savoirs, vol.2, 2014.

L. Lane, Three kinds of MOOC, Lisa's (online) teaching blog, 2012.

F. Le-morellec, L'approche par les capabilités un nouveau cadre pour l'analyse de l'accessibilité universelle : application à la mobilité des personnes vieillissantes (thèse de doctorat non publiée), 2014.

Y. Lichtenberger and P. Ughetto, (dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités, 2016.

M. Linard, Des machines et des hommes : apprendre avec les nouvelles technologies, 1990.

T. R. Liyanagunawardena, A. A. Adams, and S. A. Williams, MOOC : A systematic study of the published literature 2008-2012. The International Review of Research in Open and Distributed Learning, vol.14, pp.202-227, 2013.

J. Lemasson, Les catégories d'entreprise en France : de la micro-entreprise à la grande entreprise, 2014.

Y. Lichtenberger, Compétences individuelles et employabilité : essai de clarification de leur articulation, vol.2, pp.13-40, 1998.

J. Luttringer, décembre). L'ANI du 14 décembre 2013 : nouvelles dynamiques et grandes fragilités juridiques, 2013.

L. , La réforme de la formation professionnelle deux ans après. Questions évaluatives et préconisations, 2016.

J. Mackness, S. Mak, and R. Williams, The ideals and reality of participating in a MOOC, th International Conference on Networked Learning, vol.5, pp.574-591, 2007.

F. Maillard, Démocratisation de l'accès au diplôme et validation des acquis de l'expérience : une avancée sociale, Cahiers de la recherche sur l'éducation et les savoirs, vol.6, pp.27-47, 2007.

F. Maillard, Des diplômes aux certifications professionnelles. Nouvelles normes et nouveaux enjeux, 2008.

F. Maillard, La fabrique des diplômés, 2015.

F. Mangenot, MOOC : hypothèses sur l'engouement pour un objet mal identifié, vol.7, 2014.

F. Mangenot, C. Dejean-thircuir, F. Mangenot, E. Nissen, and T. Soubrie, Du e-learning aux MOOC : quelle évolution des échanges, 2015.

F. Mangenot, Formation en ligne et MOOC : apprendre et se former avec le numérique, 2017.

C. Mariais, M. H. Comte, I. Rey, A. Bayle, and J. M. Hasenfratz, , 2017.

I. Marion-vernoux, Variété des politiques de formation continue dans les petites entreprises. Bref Céreq, 310, 2013.

V. J. Marsick and K. E. Watkins, Informal and incidental learning in the workplace (International perspectives on Adult and Continuing Education), RoyaumeUni : Routledge Handboks Online, 1990.

V. J. Marsick and K. E. Watkins, Les tensions de l'apprentissage informel sur le lieu de travail. Revue française de pédagogie, Recherches en éducation, vol.160, pp.29-38, 2007.
DOI : 10.4000/rfp.586

URL : http://journals.openedition.org/rfp/pdf/586

P. Mehaut, Appay B., La dictature du succès, le paradoxe de l'autonomie contrôlée et de la précarisation. Formation emploi, vol.94, pp.119-122, 2006.

V. Merle and Y. Licthenberger, Formation et éducation tout au long de la vie, deux réformes, un même défi. Formation emploi, vol.76, pp.169-190, 1971.

V. Merle, La validation des acquis de l'expérience dans le travail social, Informations sociales, vol.135, issue.7, pp.84-95, 2006.

J. Meister, How MOOCs Will Revolutionize Corporate Learning And Development. Performance Improvement, vol.54, 2013.

C. Milligan and A. Littlejohn, Supporting professional learning in a massive open online course. The International Review Of Research In Open And Distributed Learning, p.15, 2014.
DOI : 10.19173/irrodl.v15i5.1855

URL : http://www.irrodl.org/index.php/irrodl/article/download/1855/3113

C. Mongenet, Promotion et reclassement : Les élèves d'un centre d'enseignement par cours du soir à la recherche d'une promotion par un diplôme. Revue française de sociologie, Annales des Mines -Réalités industrielles, vol.2, issue.1, pp.208-217, 1968.

M. De and C. , Le public de la formation des adultes, Revue française de sociologie, vol.14, issue.4, pp.529-545, 1973.

M. De and C. , L'institutionnalisation de la formation continue vingt ans après. Regards sociologiques, pp.171-174, 2011.

N. P. Morris, S. Hotchkiss, and B. Swinnerton, Can demographic information predict MOOC learner outcomes, Proceedings of the European MOOC Stakeholder Summit, pp.199-207, 2015.

. Mozilla, Open Badges for Lifelong Learning. Mozilla, 2012.

M. Nagels and P. Carre, Apprendre par soi-même aujourd'hui : Les nouvelles modalités de l'autoformation dans la société digitale, 2016.

C. G. Northcutt, A. D. Ho, and I. L. Chuang, Detecting and preventing -multiple-account? cheating in massive open online courses, Computers & Education, vol.100, pp.71-80, 2016.

M. Ogouchi, Grandeur et descendance des MOOCs : Synthèse de quatre années de veille sur les MOOCS dans le cadre du sous-projet uTOP-Inria. Document de synthèse sur 4 années de veille sur les MOOCs, 2016.

S. Olivier-de and J. P. , La rigueur du qualitatif. Les contraintes empiriques de l'interprétation socio-anthropologique, 2008.

G. Ortoleva, C. Peltier, and M. Betrancourt, Pour une caractérisation systématique des MOOC orientée ingénierie pédagogique. Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Education et la Formation, p.24, 2017.

L. Pappano, The Year of the MOOC. The New York Times, vol.2, 2012.

S. Paugam, ) (dir). L'enquête sociologique, 2010.

M. Perman, Quels impacts les MOOCs vont-ils avoir sur le marché de la formation continue en Suisse ? (mémoire de Bachelor), 2014.

R. Pierik and I. Robeyns, Resources versus capabilities: Social endowments in egalitarian theory, Political Studies, vol.55, issue.1, pp.133-152, 2007.

G. Pronovost, Le temps dans tous ses états : temps de travail, temps de loisir et temps pour la famille à l'aube du XXIe siècle, vol.8, 1843.

M. Prost and S. Fernagu-oudet, L'apprenance au prisme de l'approche par les capabilités. Éducation permanente, 2(207), 2016.

E. Quenson, La formation en entreprise : évolution des problématiques de recherche et des connaissances, Savoirs, vol.28, issue.1, pp.11-63, 2012.

I. Quentin and J. Conde, Les rôles endossés par les apprenants les plus actifs dans un forum de MOOC : le cas d'ItyPA 2, Distances et médiations des savoirs, p.443, 2016.

A. W. Radford, J. Robles, S. Cataylo, L. Horn, J. Thornton et al., The employer potential of MOOCs: A mixed-methods study of human resource professionals' thinking on MOOCs. The International Review of Research in Open and Distributed Learning, p.15, 2014.

J. E. Raffaghelli, S. Cucchiara, and D. Persico, Methodological approaches in MOOC research: Retracing the myth of Proteus, British Journal of Educational Technology, vol.46, issue.3, pp.488-509, 2015.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01156416

S. Ravet, Réflexions sur la genèse des Open Badges. Distances et Médiations des Savoirs, vol.20, 2017.

J. Rawls, A theory of Justice, 1971.

J. Reich, Big Data MOOC Research Breakthrough : Learning Activities Lead to Achievement, 2014.

J. Reich, Rebooting MOOC research, Science, vol.347, issue.6217, pp.34-35, 2015.

I. Robeyns, An unworkable idea or a promising alternative? Sen's capability approach re-examined, Econometrics. Repéré, 2000.

I. Robeyns, Sen's capability approach and gender inequality: selecting relevant capabilities, Feminist economics, vol.9, issue.2-3, pp.61-92, 2003.

I. Robeyns, The Capability Approach: a theoretical survey, Journal of Human Development, vol.6, issue.1, pp.93-117, 2005.

C. O. Rodriguez, MOOCs and the AI-Stanford like courses: Two successful and distinct course formats for massive open online courses, European Journal of Open, Distance and E-Learning. Repéré à, 2012.

M. Romero, A. Tricot, and C. Marine, Effects of a context awareness tool on students' cognition of their team-mates learning time in a distance learning project activity, Proceedings of the 9th international conference on Computer supported collaborative learning, vol.1, pp.641-645, 2009.

J. A. Rosendale, Gauging the value of MOOCs: An examination of American employers' perceptions toward higher education change. Higher Education, Skills and Work-Based Learning, vol.7, pp.141-154, 2017.

M. Rosselle, P. Caron, and J. Heutte, A typology and dimensions of a description framework for MOOCs, 2014.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02133656

R. M. Ryan and E. L. Deci, Self-determination theory and the facilitation of intrinsic motivation, social development, and well-being, American psychologist, vol.55, issue.1, pp.68-78, 2000.

P. Santelmann, La formation professionnelle continue. Paris : La Documentation française, 2006.

A. Sen, Development as Freedom, 1999.

A. Sen, Repenser l'inégalité, 2000.

A. Sen, L'idée de justice, 2009.

D. Shah, MOOC in 2013 : Breaking Down the Numbers, 2013.

D. Shah, Online courses raise their game: A review of MOOC stats and trends in 2014, 2014.

D. Shah, MOOC trends in 2015 : Big MOOC providers find their business models, vol.23, 2015.

D. Shah, Less experimentation, more iteration: a review of MOOC stats and trends in 2015, 2016.

G. Siemens, Connectivism: A learning theory for the digital age, International Journal of Instructional Technology and Distance Learning, vol.2, issue.1, pp.3-10, 2005.

J. C. Sigot and J. Vero, Démocratiser la formation continue dans l'entreprise : le rôle de l'information, des entretiens professionnels et des supports collectifs, Bref Céreq, vol.260, 2009.

G. Veletsianos, The research that MOOCs need, 2014.

G. Veletsianos, A. Collier, and E. Schneider, Digging deeper into learners' experiences in MOOCs: Participation in social networks outside of MOOCs, notetaking and contexts surrounding content consumption, British Journal of Educational Technology, vol.46, issue.3, pp.570-587, 2015.

G. Veletsianos, J. Reich, and L. A. Pasquini, The Life Between Big Data Log Events: Learners' Strategies to Overcome Challenges in MOOCs, AERA Open, vol.2, issue.3, 2016.

,

J. M. Verd and J. Vero, Introduction : Pourquoi la flexicurité mérite-telle qu'on en débatte à partir de l'approche par les capacités, Formation emploi, vol.113, pp.5-14, 2011.

J. Vero, Promouvoir le développement des capacités des salariés à agir sur leur parcours professionnel : la responsabilité des entreprises en question, 2016.

J. Vero and J. C. Sigot, Comment les entreprises s'organisent pour mettre les salariés en capacité de se former, Formation emploi, vol.1, issue.137, pp.73-95, 2017.

É. Vrillon, Comprendre la mobilisation des MOOC dans les trajectoires individuelles : mise au jour de registres d'usages. Raisons éducatives, vol.21, pp.9-30, 2017.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-01620483

B. L. Watkins, (dir.). The foundations of American distance education: A century of collegiate correspondence study, pp.1-35, 1991.

E. Dubuque,

R. A. Wilson, Skills supply and demand in Europe: medium-term forecast up to 2020, 2010.

. Cédéfop-référence and . Repéré,

W. De and S. , La compétence professionnelle, enjeu stratégique (tome 1), 1998.

S. Zheng, M. B. Rosson, P. C. Shih, and J. M. Carroll, Understanding student motivation, behaviors and perceptions in MOOCs, CSCW'15 Proceedings of the 18th ACM conference on computer supported cooperative work & social computing, pp.1882-1895, 2015.

C. Zhenghao, B. Alcorn, G. Christensen, N. Eriksson, D. Koller et al., Who's benefiting from MOOCs, and Why, Harvard Business Review, vol.25, 2015.

B. Zimmermann, Une sociologie des capacités et des parcours professionnels (2 ème éd, 2014.

B. Zimmermann, (dir). (R) évolution du management des ressources humaines : des compétences aux capabilités, 2016.

, Tableau 36 Typologie intégrative des obstacles à la formation en entreprise (Solar et coll, 2016.

, Abrami « un lien évident avec les différentes dimensions de l'encadrement suggérées par Depover et coll. (2011) pour soutenir le processus d'apprentissage, à savoir le soutien sociomotivationnel (dimension interpersonnelle), le soutien pédagogique (dimension cognitive) et le soutien organisationnel (dimension fonctionnelle), p.101

, l'assignation de rôles aux individus composant un groupe leur permet : -d'être davantage centrés sur la tâche, qui devient par ailleurs mieux coordonnée ; aux membres du groupe de montrer des signes supérieurs de sentiment d'auto-efficacité (Strijbos, 2004) -de s'engager davantage dans le processus d'apprentissage ; les rôles seraient particulièrement utiles dans la gestion des discussions, Si l'on s'intéresse à présent aux effets des rôles sur l'efficacité du groupe, selon de nombreuses enquêtes relevées par Temperman, 2005.

, est-à-dire « assignés par un formateur pour structurer l'apprentissage collaboratif », en opposition aux rôles « émergents » qui émergent spontanément d'un collectif, souvent de manière informelle et sans nécessairement que les rôles restent stables dans le temps. C'est par exemple en étudiant l'émergence de ces rôles en situation de travail durant 9 ans, que Belbin a construit son modèle. Quentin et Condé ont également procédé de la sorte dans le cadre de l'analyse de contenus de forums de discussion pour voir émerger des récurrences de rôles structurants chez les participants les plus actifs, Notons que toutes ces expériences relèvent de ce que Strijbos et De Laat (2010) appellent les « rôles désignés

, On s'appuie sur R.B. pour recadrer l'activité ou pour débloquer une situation. La réunion se termine avant l'achèvement de la carte conceptuelle définitive, mais je reçois le lendemain le travail finalisé qui fait l'objet, MOOC ait servi de déclencheur à l'activité du jour, il est utilisé comme référence à de nombreuses reprises

, La directrice, malade, ne peut pas être présente lors de cette séance. À l'heure prévue, l'équipe se met en place autour de la table dans la même disposition qu

, Après avoir choisi celle qui semble le mieux convenir au projet en cours (Cuisine de rue), une discussion s'engage sur les modalités techniques du travail collaboratif à venir. La CPC propose de le faire « low Tech », c'est-à-dire, sans ordinateur, La RH commence par un bref retour sur les différentes méthodes de mindmaping

, En attendant la CPS qui n'est pas encore arrivée, une discussion concernant le suivi du MOOC s'engage. L'assistante (ASS) a visionné toutes les vidéos d'une traite et trouve le cours « assez indigeste » bien que « riche et plutôt synthétique ». La RH lui répond que 30' par jour lui semble être un bon rythme

, La CPS finit par arriver avec 1 h de retard sans que cela ne contrarie la petite assemblée

. Je and . Qu, Alex a pris une grande quantité de notes, une dizaine de pages, lorsqu'elle les sort pour poser une question sur un point du cours qu'elle n'a pas bien compris. La RH lui donne une réponse qui semble la satisfaire. Pendant la première phase de discussion sur l'objectif du brainstorming, on prend conscience que l'ASS a anticipé, chez elle, le travail du jour en réalisant seule la carte mentale du projet, dans son intégralité

, des mots qui serviront d'entrées pour la carte conceptuelle. Alex fait référence au MOOC en rappelant que « normalement c'est que des mots », pour insister sur la nécessité de concision de l'exercice. Elle rappelle aussi le principe du QQOQCP (Quand, Quoi, Ou, Qui, Comment, Pourquoi) vu dans une des diapos du MOOC. Il s'agira donc d'écrire ces entrées sur des post'it

, Je note que les moments de réflexion individuels sont parfois coupés de question sur les consignes tacites de l'activité en cours. Ces questions sont posées à l'attention du groupe, mais le plus souvent, c'est la RH qui se charge d

, Après quelques minutes balbutiantes, la CPC propose de prendre un peu de temps pour que chacun puisse, individuellement, noter 10 mots ou concepts clés sur un post'it, avant la mise en commun des idées. Cette remarque approuvée est aussitôt mise en pratique. Je remarque une grande application dans ce travail qui est aussi fait de manière stylisée

, Les mots clés ainsi collectés sont ensuite distribués collectivement en catégorie correspondant plus ou moins au QQOQCP. À ce stade de la séance, tout le travail a été fait à l'écrit, manuellement, sur du papier. L'ambiance est bonne, l'écoute mutuelle attentive

, Quand il y a une opposition de point de vue, c'est visiblement la meilleure idée qui l'emporte sur l'autre

, Pendant le travail d'assemblage qui suit le brainstorming individuel, la RH fait à son tour allusion au MOOC en remarquant qu'il y a bien plus que 15 entrées. La CPC et l'ASS rectifient en coeur, « il ne s'agit pas de 15 mais de 40 entrées maximum par projet

, les services d'hygiène, les chômeurs en réinsertion et l'A.C. commencent à trouver leur place dans une carte conceptuelle axée autour des grandes questions directrices du QQOQCP. Ce travail préliminaire permet de faire apparaître la nécessité du « Label qualité », pierre angulaire du projet Cuisine de rue. À ce stade, la table de travail est entièrement recouverte de post'it et de notes en tout genre ce qui rend la lecture difficile. Après une heure de séance, la CPS propose de synthétiser les propositions faites sur un tableau Velléda. La RH corrobore : « maintenant pour visualiser il faudrait un support vertical ». Je propose aussi une carte conceptuelle numérique que j'ai faite pendant ce temps-là sur mon ordinateur, Après 45' de séance, les acteurs de la politique locale, les forces de l'ordre

, La fin des 8 présentations de module marque le début de la réflexion de groupe sur la manière de « valoriser l'investissement » qu'a représenté le suivi du MOOC GDP. Elle débute lors de la séance 7 et débouchera sur une dernière séance dédiée au travail de synthèse

, L'appropriation et la matérialisation des acquis semblent être au coeur des nouveaux objectifs

. La, C'est dense tout ça, quels moyens on se donne pour l'appliquer de manière systématique ? » « Est-ce qu'on investit du temps pour mettre au point notre méthodo ? » Plusieurs options sont alors envisagées : une synthèse

, mais la RH « voit quelque chose de plus schématique? une manière de plus de s'approprier les contenus ». En réaction, la CPS propose de faire une flèche chronologique avec des éléments méthodologiques en fonction des moments du projet. Finalement, deux options semblent tenir la corde. Dans un cas, on conserve les outils de synthèse du MOOC, dans l'autre, on crée une synthèse adaptée. Le choix tend finalement vers la conception d'une outiltech « pas forcément systématique », très ciblée sur les besoins de l'organisation

, Durée : 2 h 30

, Résumé La dernière séance a été réalisée dans une ambiance très détendue. L'objectif était de valoriser le temps investi dans le MOOC en créant une outiltech en forme de carte conceptuelle, travail facilité par une proposition de l'assistante. Une carte dont chaque axe a été discuté avant d'aboutir à une proposition commune

, pas travailler sur l'ordinateur pendant la séance. C'est le fruit du travail du jour qui a prévu d'être synthétisé informatiquement par la suite (« Utilisation de l'ordinateur en synthèse après-coup, mais plus sur papier en direct live

, Si la RH admet dans une ambiance bon enfant qu'elle n'a rien préparé pour la séance du jour, l'ASS qui n'est pas venue les mains vides présente au groupe une carte mentale très fouillée qu'elle a réalisée à partir des notes prises pendant le MOOC

, Liées à l'environnement facilitant (dimension managériale)

, Les participants n'hésitent pas à proposer leurs états d'âme, leurs inquiétudes ou leurs motivations personnelles

, Le Directeur adjoint s'est chargé de préparer l'ordre du jour, il a distribué la parole et a servi de point d'appui à la discussion, en la relançant et en l'alimentant. Il a également été à l'origine de la proposition de travailler en groupe autour d'un projet. L'exercice de ces différentes tâches lui confère un statut évident de meneur de réunion

, Cette ouverture ne déclenche pas de réactions particulières si ce n'est celle de la jeune secrétaire assistante (SA1) qui propose d'imprimer les notes du cours, d'une fois sur l'autre

, Cette première réunion permet de mettre en lumière les affinités préalables. Plusieurs éléments nous laissent deviner que CM3, CM2, SA1, SM5 et CM4, tous ayant entre 25 et 30

, Elle adopte durant la réunion une attitude très en retrait, ne prenant la parole qu'une fois ou deux pour dire à quel point tout cela lui semble compliqué et concernant sa motivation elle pose une réserve, indiquant que des éléments personnels influenceront l'évolution du MOOC. CM1, volontaire comme tous les salariés présents, adopte une posture très négative à l'égard de sa première expérience, Leurs interactions sont particulièrement débridées, les blagues et les rires fusent à de nombreuses reprises. D'un autre côté se distingue un second groupe composé de CM1, RS, SA2 et du Directeur adjoint (entre 50 et 60 ans)

. ***,

, cette première réunion a permis, sinon de se mettre d'accord sur les modalités d'action pédagogiques des réunions, d'entamer une discussion sur l'intérêt du MOOC pour les individus pour le service et pour l'organisation. Elle a également été un lieu de partage des représentations de chacun positives, Menée du début à la fin par le directeur adjoint dans un rôle d'animateur non monopolisateur de parole

, Si l'hypothèse de l'apparition de tensions dues à l'hétérogénéité du groupe semble se confirmer, celle de l'adhésion collective à une pédagogie collaborative de projet est, à ce stade, visiblement infondée

. Cm2, toujours en déplacement et le Directeur adjoint, sont les seuls absents de cette réunion composée de 7 personnes (2 assistances secrétaires et 5 chargés de mission)

, prend le temps de réexpliquer l'intérêt et les modalités d'action de ce temps de réunion : l'idée est de s'appuyer sur les questions posées en fin de semaine par Rémi Bachelet pour susciter le débat et discuter du contenu du cours. Les deux semaines creuses qui séparent la fin des cours de l'évaluation finale seraient utilisées pour choisir et monter un projet collaboratif. À la suite de cette remise au point de CM2, les deux participants initialement les plus opposées, à l'idée de monter un projet pour s'approprier le contenu du MOOC (CM1 et SA1), semble profiter de l'absence du directeur adjoint pour clarifier leur position : « Moi je suis pas d'accord avec le projet

«. Non, mais comme ça c'est bien

, sais on s'les note, et puis une fois par semaine on échange là-dessus quoi? » (CM1, chargée de projet). À la suite de ces remarques, CM2 explique une nouvelle fois qu'il ne s'agit pas de réaliser un projet tout de suite, mais plus tard, à la fin du MOOC, quand tout le monde aura les mêmes acquis. Le sujet fait l'objet d'une discussion de quelques minutes débouchant sur un semblant d

, Ce à quoi elle a répondu qu'elle travaillait sur son temps de pause le midi. Le Directeur adjoint lui aurait alors répondu que « c'était très bien comme ça ». S'en serait suivi -assistante (SA1) analyse ce revirement en faisant l'hypothèse qu'une certaine limite aurait été franchie, notamment à cause des « danses de la joie », manifestation visible et audible par tous d'un certain niveau d'investissement dans le MOOC. CM3 tente d'élever le débat. Selon lui, il faut remettre cette réaction dans le contexte plus général de la perception, par l'organisation, de la DMS, qui serait l'objet de considération du type : « pour qui ils se prennent? ? » et puis, le fait qu'ils aient été vus les casques aux oreilles à chanter et danser, ça donnait l'impression qu'ils le faisaient tout le temps? Selon CM2 qui semble recueillir l'assentiment du reste de ses collègues présents, « on en parlait plus qu'on en faisait ». Selon CM3, Le Directeur adjoint craindrait de voir l'expérience mal appréciée par le reste de l'organisation qui l'appréhenderait au regard de certains éléments visibles, au détriment de l'objectif de fond qui reste bénéfique pour la structure et pour l'équipe. Selon lui, et en rapport à une discussion qu'il aurait eue avec le Directeur adjoint, « il faut qu'on fasse le test, mais pas qu'on montre trop comment ça se passe pour savoir si on peut le remettre ou pas. » Pour CM2, « il (le Directeur adjoint) s'est mis à flipper d'un coup, à prendre conscience d'un truc ». Pour CM3 il y a un problème de jalousie, « il y aurait d'autres gens qui voudraient le faire, SA1 laisse ensuite entendre qu'elle subit des pressions pour que le MOOC se fasse davantage sur son temps personnel : « moi quand je le faisais sur mon temps de travail, on m'a fait comprendre très clairement qu'il fallait que je le fasse sur mon temps personnel ». Nous la questionnons pour en savoir davantage. Il s'avère qu'après l'entretien téléphonique, elle a dit au Directeur adjoint qu'elle avait discuté assez longuement avec moi, ce qui lui a valu une forme de remontrance, ou de cadrage : « attends tu vas pas y passer des journées au MOOC?

, CM2 en revient à la présentation à venir, et dit vouloir essayer d'éclaircir un peu les choses au sujet du contrat de départ et notamment relativement au MOOC sur le temps de travail, p.3

, propose un format d'une demi-journée par semaine, toutes les semaines

, Il rappelle que l'objectif de la formation était de faire une expérience à une petite échelle pour qu'ensuite ça puisse être inscrit dans le plan de formation. La proposition serait de revenir sur un format plus classique : faire 4 heures par semaine ensemble. CM5 (à distance) qui n'était pas intervenu depuis presque 15 minutes, donne son point de vue : pour lui

, « Certaines personnes peuvent le faire quelques heures par jour, d'autres, il leur faudra une demi-journée, etc? je trouve dommage de perdre la souplesse que permet le MOOC? On perdrait beaucoup à perdre cette souplesse qu

, S'agit-il des autres services ? SA1 me répond : « Les autres services commencent à nous demander ce que c'est, et pourquoi tu fais ça ? Et c'est quoi cette histoire ? (?) Ça a commencé du fait que j'ai commandé des casques en fait? et là, tout de suite, la réaction du service informatique, c'est pourquoi vous voulez des casques ? » Dans sa description de la scène, la jeune secrétaire-assistante explique avoir ressenti une sorte de dénigrement, sans doute liée à l'image d'innovateur de la DMS, toujours un peu en dehors des sentiers battus. « On est une direction toujours dynamique

, La DMS aurait « d'autres façons de faire, qui tranche avec des services spécifiques? J'ai toujours entendu des trucs au sujet de notre service? on a une souplesse dans notre direction qui fait que? ». Pour CM3, l'acceptation par les autres services des formations MOOC passera par une rationalisation liée au temps : « il faudrait dire que c'est 20 h, comme une formation classique. ». Rationaliser la chose permettrait à tous de mieux se représenter le MOOC, CM3 propose un recadrage historique en expliquant que la DMS est structurellement un peu à part

, Cette intervention lance un petit débat sur le temps effectif demandé par le MOOC. Pour SA1

, il s'agit plus de 3 h par semaine, même si ça dépend des semaines. Pour CM3 il faut réussir à « le vendre comme une formation classique » pour avoir le temps de se poser, p.1

, C'est pas parce que tu fais le MOOC que t'as pas de travail, c'est juste que tu sais t'organiser, c'est aussi un message à faire passer, ces derniers temps, j'ai eu une charge de malade, mais ça m'a pas empêché de continuer parce que j'ai trouvé du temps sur mon temps personnel

, Je propose l'idée d'un créneau fixe dans la semaine, qui pourrait ou non être utilisé par la personne, mais qui permettrait en tous les cas, d'avoir un temps « protégé