Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Écrire l’histoire : savoir et fiction chez Patrick Modiano et Amir Hassan Cheheltan

Résumé : Adaptant la théorie d’Ivan Jablonka sur les rapports entre l’histoire et la littérature ainsi que la théorie de la micro-histoire de Carlo Ginzburg, ce travail se propose d’étudier l’écriture de l’histoire (au sens d’historiographie) dans l’œuvre de deux écrivains contemporains issus de deux aires culturelles et géographiques différentes : l’écrivain français Patrick Modiano et le romancier iranien Amir Hassan Cheheltan. L’étude se concentre sur un choix sélectif des textes des deux auteurs. Le corpus des textes de Modiano est formé par les œuvres suivantes : La Place de l’étoile (1968), La Ronde de nuit (1969), Les Boulevards de ceinture (1972) et Dora Bruder (1997) ; de Cheheltan sont abordées les œuvres suivantes : La Salle des miroirs (Talâr-e aïné, 1990), La Mandragore (Mehr-e giâh,1998), Téhéran, ville sans ciel (Tehran, shahr-e bi asséman, 2001) et L’Aube iranienne (Sépidédam-e irani, 2005). Notre étude démontre que malgré l’omniprésence de l’histoire dans ces textes, ils ne respectent pas les critères du traditionnel roman historique et se rapprochent plutôt d’une littérature science-sociale qui, au moyen du raisonnement et de la narration, vise à dire la vérité sur le monde sans pour autant vouloir représenter ou recréer les grands événements historiques ou mettre en scène ses personnages notoires. « Romans-Histoire », ils invitent le lecteur à réfléchir sur les versions officielles de l’Histoire. Quant à Dora Bruder, il s’identifie plutôt à un « texte-recherche » (Jablonka) ou à une enquête micro-historique sans toutefois que la quête modianesque aboutisse à une réponse définitive. Une analyse de nature thématique montre que les deux auteurs s’intéressent à des figures problématiques ou marginalisées dans deux métropoles qui sont le théâtre de l’histoire : Paris (Modiano) ou Téhéran (Cheheltan). En dernier lieu, nous nous penchons sur l’aspect formel et esthétique des deux œuvres pour montrer la diversité des formes mobilisées par les deux auteurs, chacun à l’intérieur de son œuvre et l’un par rapport à l’autre. Il s’agit donc de comparer le traitement thématique, formel, esthétique mais aussi épistémique que ces écrivains réservent à l’Histoire et d’analyser les principales modalités de son inscription dans leurs œuvres.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [215 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02150591
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, June 7, 2019 - 11:59:07 AM
Last modification on : Saturday, June 8, 2019 - 3:06:32 AM

File

these_A_HASHEMI_ElahehSadat_20...
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02150591, version 1

Collections

Citation

Elaheh Sadat Hashemi. Écrire l’histoire : savoir et fiction chez Patrick Modiano et Amir Hassan Cheheltan. Littératures. Université Bourgogne Franche-Comté; University of Teheran, 2018. Français. ⟨NNT : 2018UBFCC012⟩. ⟨tel-02150591⟩

Share

Metrics

Record views

211

Files downloads

475