, Choix des pronoms ? Cohérence entre les différentes occurrences ? Pertinence des choix Variation des formes énonciatives : ? Formes impersonnelles ? Noms dont la sémantique exprime l'indéfini ? Voix passive et moyenne Modalisation du propos : modalités indirectes d'énoncé : ? Nombre de formes ? Variation des formes employées ? Anaphores 207 : reprise anaphorique dans leur programme de formation. Le premier, Khalil, est un étudiant marocain en 4 e année d'école d'ingénieur ESIX, école intégrée à l'université de Caen. La seconde étudiante est Indonésienne, Gati, en première année de biologie. Le niveau des étudiants dans ce cours n'est pas homogène. Le principe est de proposer un cours en littéracie universitaire -intitulé LANSAD FOU 209 -à des étudiants allophones déjà inscrits en composante 210, ? Dépassement de la contradiction : 3 ème voie Approche énonciative Pronoms personnels utilisés : ?

, En dernier lieu, même si dans un pays on trouve différentes prononciation, par exemple le Nord et le Sud du Maroc, ?. Enfin, la diversité linguistique a pour but de s'échanger entre différents peuples, gens. Puis partager. En guise de conclusion, je pense que la création d'une seule langue commune pour communiquer va nous aider pour juste communiquer mais pas pour s'échanger et cela va tuer l'histoire de beaucoup de pays, La langue est un outil pour communiquer et partager entre les gens, c'est un moyen intermédiare entre deux l'un est émetteur et l'autre récepteur pour discuter, persuader, argumenter des idées ou des opinions

, Nous avons considéré comme acquise une compétence identifiée une fois au niveau de l'approche de l'organisation textuelle, et avons mis sur le compte du manque de temps le fait que l'étudiant n'ait pas reproduit les trois étapes d'un paragraphe à chaque fois. Cette hypothèse nous a été confirmée par l'étudiant lui-même lors de la correction, Cela n'est pas la règle pour tout paragraphe, mais nous avons pris le paragraphe le plus abouti comme point de départ, pp.6-8, 2009.

A. Jean-michel, « La notion de typologie de textes en didactique du français : une notion dépassée ?, In Recherches, vol.42, pp.11-23, 2005.

A. Jean-michel, Linguistique textuelle : du genre de discours aux textes, 1999.

A. John, « Acquisition of Cognitive Skill, In Psychological Review 84-4, pp.369-406, 1982.

A. Nathalie, Le français comme langue de scolarisation : accompagner, enseigner, évaluer, se former, Favoriser les approches interculturelles et interlinguistiques »In Klein Catherine (dir.), pp.131-134, 2012.

A. Nathalie and M. Verdelhan, Les manuels et supports pédagogiques, Archives contemporaines, pp.307-313, 2011.

A. John-langshaw, Quand dire c'est faire, Le Seuil, 1960.

G. Peter, C. Rita, and B. Pierre, La dimension cognitive dans l'apprentissage des langues étrangères, vol.7, pp.25-38, 2002.

B. Sandrine, Une expérience d'enseignement du français sur objectifs universitaires ou comment apprendre à devenir apprenant dans une filière scientifique ?, Cailler Jacky, pp.33-42, 2011.

B. Jean-claude, Tâches, compétences de communication et compétences formelles », Synergies Brésil, pp.97-105, 2010.

B. Jean-claude, L'approche par compétences dans l'enseignement des langues, 2007.

M. Beillet, « Expérimentation d'une nouvelle épreuve du test d'évaluation de français académique pour les étudiants allophones, La formation du FLE/S en Belgique : un état des lieux, Le langage et l'homme n°481, pp.19-29, 2013.

M. Bento, « Regards théoriques sur la perspective actionnelle dans l'enseignement des langues en France, Éducation et didactique, pp.87-100, 2013.

B. Emile, Problèmes de linguistique générale, Gallimard, Bibliothèque des sciences humaines, 1966.

B. Evelyne and S. Borg, 3 ème colloque international de l'Association des directeurs de Centres Universitaires d'études françaises pour étudiants étrangers (ADCUEFE) 15-16 juin, CLA : université de Franche-Comté : l'ouverture des filières universitaires francophones aux étudiants étrangers : enjeux politiques, implications didactiques, culturelles et institutionnelles, Terres de FLE, p.2, 2007.

J. Berthoz-alain, O. Gérard-;-l'empathie, and . Jacob, , 2004.

, Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues : apprendre, enseigner, évaluer, 2001.

. Bally, Traité de linguistique générale et française, 1932.

C. Blaser, Pollet Marie-Christine (dir.) (2010), L'appropriation des écrits universitaires, Presses universitaires de Namur

F. Boch-françoise-et-rinck, Former à l'écrit universitaire, un terrain pour la linguistique, LINX, n°72, pp.111-130, 2015.

. Bouclet-yann, Français sur objectifs universitaires, français pour usages universitaires ou français à visée universitaire ? » In Cailler Jacky, 2011.

T. Boulton-alex and . Henry, Des documents authentiques aux corpus : démarches pour l'apprentissage des langues, 2014.

B. Pierre, Ce que parler veut dire, 1982.

B. Marie-françoise, « Le FOU en lettres et sciences humaines, à la croisée du culturel, du méthodologique et du disciplinaire, Cailler Jacky, pp.243-254, 2011.

B. Jean-paul, Activité langagière, texte et discours. Pour un interactionnisme sociodiscursif, 1997.

C. Lucile, G. Ian, and M. Jean-marc, Langue et intégration : dimension institutionnelle, socio-professionnelle et universitaire, dir.) (2010)

C. Jacky and S. Borg, Le Français sur Objectifs Universitaires -colloque forum Héraclès et Université de Perpignan Via Domitia -10, vol.11, 2011.

C. Michel, L'éveil aux langues à l'école primaire, 2000.

C. Catherine, G. Océane, and T. Jacqueline, Réussir ses études d'ingénieur en français, 2014.

C. Christelle and J. Sorba, Etude diachronique du figement : collocations verbonominales » In Mejri Salah, Sfar Inès, pp.131-142, 2018.

C. Christelle, Former à l'écrit universitaire, un terrain pour la linguistique, Collocations transdisciplinaires dans les écrits de doctorants FLS/FLE, vol.72, pp.95-110, 2015.

C. Christelle, « Méthodologie de l'apprentissage de l'écrit universitaire, Faire des études supérieures en langue française, Le français dans le monde, vol.47, pp.151-162, 2010.

C. Christelle and C. Catherine, 3 ème colloque international de (ADCUEFE 15-16 juin, CLA : université de Franche-Comté : l'ouverture des filières universitaires francophones aux étudiants étrangers : enjeux politiques, implications didactiques, culturelles et institutionnelles, Terres de FLE, vol.2, pp.63-73, 2007.

C. Patrick, « De la compétence situationnelle aux compétences de discours, Actes du colloque de Louvain-la-Neuve sur Compétence et didactique des langues, 2000.

C. Virginie, M. De-la, C. Nadja, and R. Emmanuelle, « Les étudiants étrangers à l'université et le français sur objectifs universitaires : l'exemple de l'évaluation, Argod-Dutard Françoise (dir.), La langue française : de rencontres en partages : Quatrièmezs Lyriades de la langue française, 2010.

C. Luc and G. Guillaume, « Français sur objectif académique à l'Université catholique de Louvain et français de scolarisation à l'École européenne de Luxembourg. Regards sur deux dispositifs didactiques » In Cadet Lucile, Goes Ian, Mangiante Jean-Marc (dir.) Langue et intégration : dimension institutionnelle, socioprofessionnelle et universitaire, pp.168-181, 2010.

C. Claude and K. Abdelkrim, Faire des études supérieures en langue française, Le français dans le monde, vol.47, p.53, 2010.

C. Daniel, M. Danièle, and Z. Geneviève, Compétence plurilingue et pluriculturelle, Vers un Cadre Européen Commun de référence pour l'enseignement et l'apprentissage des langues vivantes : études préparatoires, 1997.

C. Ana-maria, La force des mots : les mécanismes sémantiques de production et l'interprétation des actes de parole menaçants, Fondements sémantiques et réalisations linguistiques de l'acte de langage reprocher, vol.9, 2012.

C. Antoine, Variation sur la linguistique : entretien avec Frédéric Fau, 2002.

C. Antoine, , 1991.

C. Patricia and W. , « L'enseignement supérieur aux Etats-Unis et le processus de Bologne », Faire des études supérieures en langue française, Le français dans le monde, vol.47, pp.64-71, 2010.

C. Jean-pierre, « Une synthèse, Cailler Jacky, pp.421-432, 2011.

D. Louise, L'éveil aux langues à l'école primaire, 2003.

D. Marc, Travail des représentations interculturelles en F.O.U. juridique : pertinence d'une approche hérméneutique ? » In Cailler Jacky, pp.79-90, 2011.

D. Marc, « L'apport d'une approche culturelle du français juridique en termes d'intégration des étudiants étrangers, 2010.

, Langue et intégration : dimension institutionnelle, socio-professionnelle et universitaire, pp.386-395

, Littéracies en contexte d'enseignement et d'apprentissages, Spirale, vol.53, 2014.

D. Isabelle, « De l'utilité de la notion de littéracies pour penser la lecture et l'écriture dans l'enseignement supérieur, De la maîtrise du français aux littéracies dans l'enseignement supérieur, Presses universitaires de Namur, pp.10-39, 2012.

D. Isabelle and . Lahanier-reuter, Les littéracies universitaires : influence des discipline et du niveau d'étude dans les pratiqurs de l'écrit, pp.11-42, 2010.

D. Oswald, Les topoi dans la 'Théorie de l'argumentation dans la langue» ' », In Plantin Claude (dir.) Lieux communs, topoi, stéréotypes, clichés, Kimé, pp.233-248, 1993.

E. Umberto, Lector in fabula ou la Coopération interprétative dans les textes narratifs, 1985.

F. Henri, La grammaire des fautes, 1929.

C. Fuchs, Les ambiguïtés du français, 1996.

F. Marie and ;. Harmattan, L'évaluation des productions complexes en français langue étrangère/seconde dans l'enseignement supérieur, 2010.

G. Olga and B. Abdeladi, Classe de langue et culture(s) : vers l'interculturalité ? Les actes du colloque " L'intégration de la culture en classe de langue : théorie, formation et pratique, Ancrage culturel sémantique et conceptuel des actes de langage, pp.141-160, 2010.

G. Olga and ;. , Analyse du Discours dans la perspective de la Sémantique des Possibles Argumentatifs : les mécanismes sémantico-discursifs de construction du sens et de reconstruction de la signification lexicale, Garric Nathalie, Longi Julien (dir.), L'analyse linguistique de corpus discursifs. Des théories aux pratiques, des pratiques aux théories, vol.3, pp.49-68, 2009.

G. Olga, « La sémantique des possibles argumentatifs et ses enjeux pour l'analyse de discours, Salinero Cascante Maria José (dir.) Actes du Congrès International d'Etudes Françaises, vol.2, pp.213-225, 2002.

G. Sylvie, R. Fanny, and S. Frédérique, Former à l'écrit universitaire, un terrain pour la linguistique, p.72, 2016.

G. Claude and N. Joan, « Neurolinguisic aspects of implicit and explicit memory ; Implications for bilinguism » In Ellis (dir.) Implicit and Explicit Learning of second languages, pp.393-419, 1994.

G. Ernst-von, « L'université comme lieu d'intégration sociolinguistique des étudiants d'échange. Perspectives institutionnelles et didactiques » In Cadet Lucile, Goes Ian, Mangiante Jean-Marc (dir.) Langue et intégration : dimension institutionnelle, socioprofessionnelle et universitaire, « Introduction à un constructivisme radical » In Watzlavick Paul, L'invention de la réalité, pp.207-216, 1996.

G. Jan and M. Jean-marc, Les écrits universitaires : besoins linguistiques et méthodologie des étudiants allophones, vol.47, pp.140-150, 2010.

G. Jack and . Watt-ian, Literacy in Traditional Societies, The conséquences of littéracy, 1968.

G. Georges, M. René, and R. Paul, Sauvageot Aurélien (1956/rééd.1964), Élaboration du français fondamental, Étude sur l'élaboration d'un vocabulaire et d'une grammaire de base

G. Gaston and P. Ramona, Sémantique de la cause, Peeters , collection linguistique de la société linguistique de Paris, 2009.

G. Petar and R. Paul, Voix et Images de, 1961.

G. John and H. David, The Ethnography of Communication, American Anthropologist numéro spécial, vol.66, issue.6, 1964.

G. John, Engager la conversation. Introduction à la sociolinguistique interactionnelle, 1989.

H. Jean-françois, Interactions. L'interaction, actualités de la recherche et enjeux didactiques, Didactique des Textes », Presses universitaires de Metz, 1993.

E. Hawkins, Awareness of language : An introduction, 1984.

H. Emilia, Quelle homologie entre la fin et les moyens en français sur objectifs universitaires ?, Cailler Jacky, pp.91-98, 2011.

H. Emilia, ;. Fos-vire-au, F. , and B. Evelyne, Borg Serge (dir.) 3 ème colloque international de l'ADCUEFE 15-16 juin, CLA : université de Franche-Comté : l'ouverture des filières universitaires francophones aux étudiants étrangers : enjeux politiques, implications didactiques, culturelles et institutionnelles, Terres de FLE, vol.2, pp.49-62, 2007.

H. Dell, Vers la compétence de communication, coll. « langue et apprentissage des langues, 1984.

I. Fumiya, Le FLE comme matière universitaire en contexte hétéroglotte et extra-européen : statut académique et représentations sociales du FLE au Japon, pp.301-312, 2011.

L. Pierre, Une histoire du sens : panorama de la sémantique linguistique depuis Bréal, 2008.

L. Dominique and P. Anne, Sequential Patterns : a new corpus-based method to inform language for specific teaching purposes, Journal of Social Science, 2015.

L. Dominique, Tutin Agnès (dir.) (2013), Vers une extension du domaine phraséologique, Langages, p.189

, Legallois Dominique (2012) (dir. avec M. Bouveret) Constructions in French

L. Dominique, « La colligation : autre nom de la collocation grammaticale ou autre logique de la relation mutuelle entre syntaxe et sémantique ? », Corpus, 2012.

L. Dominique, Sur quelques caractéristiques des noms sous-spécifiés, Scolia n°23, pp.109-127, 2008.

L. Julien and S. Georges-elia, Dictionnaire de pragmatique, 2011.

M. Dominique, Initiation aux méthodes de l'analyse du discours, 1976.

M. Amin, Les Identités meurtrières, 1998.

M. Jean-marc and P. Chantal, Le français sur objectif universitaire, 2011.

M. Jean-marc and P. Chantal, Faire des études supérieures en langue française, Le français dans le monde, p.47, 2010.

M. Jean-marc and P. Chantal, Le Français sur Objectif Universitaire : de la maîtrise linguistique au compétences universitaires In Cailler Jacky, pp.115-134, 2011.

D. Mendelsohn, « Applying learning strategies in the second/foreign language listening comprehension lesson, pp.132-150, 1995.

M. Jean-claude, Les noms indistincts, 1983.

M. Hui, Faire des études supérieures en langue française, Le français dans le monde, vol.47, pp.25-44, 2010.

M. Danièle, Plurilinguismes à l'école, 2006.

M. Florence, « Le français sur objectif universitaire : entre français académique, français de spécialité et français pré-professionnel, Cailler Jacky, pp.135-144, 2011.

A. Müller-gjesdal, Etude sémantique du pronom « on » dans une perspective textuelle et contextuelle, thèse de doctorat de l'université de Bergen, 2008.

N. Dr and . Et-bourgeois-claude, « Regards d'étudiants japonais sur l'enseignement supérieur français, Faire des études supérieures en langue française, p.47, 2010.

N. Jean-luc, La neuropsycholinguistique 150 ans après Paul Broca

N. Franck, Dictionnaire des sciences du langage, 2011.

P. Chantal, « Éléments pour l'évaluation de la compréhension orale des cours magistraux à l'université » In Fougerousse Marie (dir.) L'évaluation des productions complexes en français langue étrangère/seconde dans l'enseignement supérieur, L'Harmattan 21-30, 2010.

P. Jean, « Éducation et instruction depuis, Psychologie et pédagogie, Gallimard, 1935.

P. Marie-christine, De la maîtrise du français aux littéracies dans l'enseignement supérieur, Presses universitaires de Namur, 2012.

P. Marie-christine, « L'acculturation des étudiants aux discours universitaires : allophones, francophones : même combat ?, Faire des études supérieures en langue française, Le français dans le monde, vol.47, pp.131-150, 2010.

P. Marie-christine, G. Carole, and T. Katia, « Pour un continuum dans l'appropriation d'une littéracie universitaire, Blaser Christiane, Pollet Marie-Christine (dir.) (2010), L'appropriation des écrits universitaires, Presses universitaires de Namur, 2010.

P. Anne, Les genres en classe de français dans l'enseignement secondaire : enjeux et perspectives, Genres vol7 : Recherches en didactique du français, pp.133-155, 2016.

P. Anne, Evaluer l'oral dans un enseignement de français sur objectif universitaire » In Actes du 7 ème colloque de l'ADCUEFE-CampusFLE Enseignementapprentissage de l'oral. État des lieux et perspectives, 16 juin 2016, à paraître Prunet Anne, Français sur objectif interuniversitaire » In Petitjean André (dir.) Didctiques du français et de la littérature, vol.14, pp.181-202, 2016.

P. Anne, « Enseigner la grammaire : de la séquence au socle commun, Les éditions de l'Ecole Polytechnique, pp.159-174, 2014.

P. Anne, « Itinéraire intertulturel : co-construction d'une posture réflexive, Actes du 6 ème colloque de l'ADCUEFE-CampusFLE, Les cultures dans la formation aux langues : enseignement, apprentissage, évaluation, 2014.

P. Anne, « Enseigner les littératures dans le souci de la langue : l'Exemple de l'enseignement du Français Langue Seconde en classe d'accueil, 2010.

P. Christian, « De l'approche communicative à la perspective actionnelle, Fiche pédagogique correspondante : « Les tâches dans la logique actionnelle, vol.347, pp.80-81, 2006.

R. Julie and S. Nathalie, Pratiques langagières en classe de littérature et développement des compétences. Les apports de la didactique cognitive des langues pour la formation en FOU, Cailler Jacky, pp.177-190, 2011.

F. Rastier, «Anthropologie linguistique et sémiotique des cultures» In Rastier François Bouquet Simon (dir.), Une introduction aux sciences de la culture, 2002.

R. François, Arts et Sciences du texte, 2001.

R. François, Le problème épistémologique du contexte et le statut de l'interprétation dans les sciences du langage, vol.129, pp.97-111, 1998.

Y. Reuter, Les didactiques et la question des littéracies universitaires », Pratiques, pp.161-176, 2012.

R. François, C. Marc, and A. Anne, Sémantique pour l'analyse. De la linguistique à l'informatique, 1994.

R. Jean-jacques, « Le Cadre européen commun de référence pour les langues : Des perspectives d'évolution méthodologique pour l'enseignement/apprentissage des langues ? », Synergies Chine, vol.5, pp.63-71, 2005.

R. Jean-jacques, Lecture du cadre : continuité ou rupture ? » In L'approche actionnelle dans l'enseignement des langues, pp.13-48, 2009.

R. Fanny, « Réflexivité et écrits de recherche. Propositions pour une formation universitaire à et par la littéracie, De la maîtrise du français aux littéracies dans l'enseignement supérieur, Presses universitaires de Namur, pp.79-91, 2012.

R. Fanny, L'article de recherche en Sciences du Langage et en Lettres. Figure de l'auteur et identité disciplinaire du genre, 2006.

R. Martin, P. Jean-christophe, and R. René, Grammaire méthodique du français, 1994.

R. Christophe, L'appropriation des écrits universitaires, Presses universitaires de Namur, pp.153-164, 2010.

R. Évelyne, Le point sur le Cadre européen commun de référence pour les langues, CLE international, 2010.

S. Mounia, FOS/FOU : Quel français pour les étudiants algériens des filières scientifiques, pp.75-80, 2011.

S. Georges-elia-;-langage and A. Colin, Discours et sens commun, 2008.

S. Bernard, Genres et types de discours : considérations psychologiques et ontogénétiques » In Reuter Yves, Les interactions lecture-écriture, Actes du colloque Théodile-Crel, 1993.

S. Larry and ;. Interlanguage, International Review of Applied Linguistics, vol.9, pp.115-123, 1972.

S. Gilles and . Van-raemdonck-dan, 100 fiches pour comprendre les notions de grammaire, 2007.

M. Soria, Borg Serge (dir.), 3 ème colloque international de l'ADCUEFE 15-16 juin, CLA : université de Franche-Comté : l'ouverture des filières universitaires francophones aux étudiants étrangers : enjeux politiques, implications didactiques, culturelles et institutionnelles, Terres de FLE, vol.2, pp.31-36, 2007.

S. Thierry, Scénarios TICE et perspective actionnelle : la norme mise à mal ?, Quel français enseigner ? La question de la norme dans l'enseignement/apprentissage, Les éditions de l'école polytechnique, pp.73-94, 2009.

T. Daria, Suspens de la référenciation : le groupe nominal chinois avec déictique, 2001.

. Tricot, Du mot au concept : utilité, « Utilité, apprentissages et enseignement : une approche évolutionniste, 2018.

T. André and S. John, « La cécité aux connaissances spécifiques », Éducation et didactique, pp.10-11, 2016.

T. André, « Apprendre l'infodoc : quelle médiation ?, In Apprentissage et enseignement : Mediadoc, 2011.

V. Paul, Notions générales sur l'art, Gallimard, Pléiade, T.1, 1076.

V. Gérard, Français langue seconde, n°88, Didier Érudition Visetti Yves-Marie, Proverbes, sens commun et communauté de langage In « Discours et sens commun », Langage, pp.79-91, 1992.

V. Lev, Pensée et langage, La dispute, 1985.

W. Annick, Faire des études supérieures en langue française, Le français dans le monde, vol.47, pp.14-24, 2010.

Z. Geneviève, « Le débat sur l'évaluation des compétences interculturelles : état des lieux » In Fougerousse Marie (dir.), L'évaluation des productions complexes en français langue étrangère/seconde dans l'enseignement supérieur, pp.155-161, 2010.

Z. Jean-michel, Comprendre les énoncés et les consignes : un point, 1999.

Z. Jean-michel, Lectures d'énoncés et de consignes, Cahiers Pédagogiques, CRAP : Centre de Recherches et d'Actions Pédagogiques, 1987.

, Liste des manuels de FLE analysés

A. Dominique, Ici, CLE international, 2008.

A. Christine, A propos, 2011.

A. Hélène, Tout va bien, CLE international, 2005.

B. David, , 2009.

B. Fabrice, , 2012.

B. Jean-claude and D. G. Marcella, , 2007.

A. Berthet, , 2012.

C. Guy and M. Robert, , 2008.

, Cocton Marie-Noëlle (dir.) (2014) Saison 1, Didier

C. Gaël, Interactions, CLE international, 2014.

. Denyer-monique, Version Originale, La Maison des Langues, 2009.

. Dubois-anne-laure, , vol.1, 2008.

F. Catherine, Nouveau rond-point, La Maison des Langues, 2011.

G. Jacky, , 2013.

, Heu Elodie (dir, 2012.

L. and L. , , 2014.

M. Régine and Y. Loiseau, , 2009.

M. Claire, Vite et bien, CLE international, 2009.

. Monnerie-goarin-annie, Métro Saint Michel, CLE international, 2006.

P. Sylvie, Festival, CLE international, 2005.

P. Sylvie, , 2011.

P. Sylvie, , 2012.

R. Alice, , 2012.

, occurrences qui font état d'une conséquence néfaste d'une langue commune sur le patrimoine culturel : (31) ETR6ESPlea je pense qu'une langue génèrale serait un erreur parce que les langues donnent de la culture

, ETR1ALLrusse_lettresmodernes Néanmois on risquerait un perd des langues minoritaires et ainsi aussi un perd de culture, (49) ETR9ALLsciencesdulang_lettresmodernes Donc, ne pas avoir une certaine langue veut dire perdre la culture ou perdre un grand aspect culturel

, ETR2ANGLartsduspectacle Si tout le monde est forcé d'apprendre une langue commune, on manquerait une partie de la culture

, ETR11RUSSEFranc Si on laissait de côté la diversité, par exemple en seulement autorisant aux professeurs sans accent d'enseigner on perdrait un peu de culture

, être favorable à la création d'une langue commune eg veut dire que vous allez mettre en évidence une seule culture, une seule manière de penser et de s'exprimer, vol.2

, ETR7ALLPsy La diversité linguistique nous permet d'organiser des échanges interculturels ce qui veut dire qu'une personne a la chance de partir à l'étranger non seulement pour améliorer ses connaissances linguistiques, mais aussi pour faire la connaissance d'un autre peuple ayant une culture différente

, Je m'explique : chacune de nous est différent, chacun a des habitudes et des pensées que ne sont pas les même des autres et c'est pour ça que il existe la curiosité pour une personne, une culture ou une langue que n'est pas comme nous. Personalement je suis très ouverte à tout ce qui est « divers » (38) ETR8ALLlve une seule langue, une seule culture et une seule mentalité et ça rend aussi l'esprit d'une unité que l'on se sent membre d, ETR5ITAlea La diversité linguistique c'est très importante pour assurer la diversité en general

, On doit garder sa langue, parce que la langue est le base d'une culture mais on doit s'améliore on doit accepter et partager les autres cultures, ETR2ANGLartsduspectacleL2 Si un peuple apprend sa culture et aussi les cultures étrangers, on progresse, vol.3

, ETR3ESPmedecine Avoir conaissance d'une lange est vital pour conaître la culture d'un pay

, ETR3Alllve Apprendre une langue étrangère ouvre ce fenêtre envers les autres, que l'on ne savait pas atteindre pendant des décennies. Et la mondialisation demande l'occupation d'autres culture, dont les langues étrangères servent à outil

, ETR4AnglfrançaisL2 Bien sur il y aura toujours des traducteurs et c'est bien pour une petite visite, pour vraiment se plonger dans une culture complètement étrangère

, ETR4All lettres modernes Pour resumer les arguments présentés, nous voulons mettre l'accent sur le fait que l'emploi ainsi que l'apprentissage des différents langues sont des moyens appropriés pour faire connaissance de la culture et de la mode de vie des locuteurs. mondiales et c'est insupportable qu'une seule langue -y compris la culture qui appartient à cette langue : la culture des pays anglophones -remplace et

, ETR2ANGLartsduspectacle La langue change uniquement avec la culture et ça, (40) ETR8CHIxx l'histoire et la culture décident la diversité linguistique, présicément, la context sociale et l'habitude de vivre influent la diversité linguistique

, ETR13BULhistoire En ce temps-là tous les habitants ont parlé une langue commune. Ils ont creé leur propre organisation social, des différents métiers, emploi du sol

, Contexte plus large : Selon moi, la diversité linguistique est liée aussi d'une diversité culturelle et ça c'est vraiment important d'avoir. Chaque langue à sa propre histoire et caractère. On trouve cette diversité même dans un seul pays. On trouve ça dans le vocabulaire, l'acsent, les jestes

, ETR9ALLmedecine Pour cette raison il faut connaître la culture pour apprendre une langue, (20) ETR4All lettres modernes il ne faut pas ignorer que les différentes langues des différents groupes linguistiques sont liées à la culture de ceux-derniers

, ETR2ANGLartsduspectacle Une langue est la réflexion d'une culture unique ? (2) ETR1ALLrusse_lettresmodernes comme chaque reflète sa propre culture, ses propres pensées et son propre point de vu sur le monde

, ETR2ANGLartsduspectacle Il y a trois choses qui apportent la diversité linguistique : une culture

, ETR2ANGLartsduspectacle De la culture vient la littérature. La littérature expressée dans la langue donne une

, ETR2ANGLartsduspectacle Le français mise avec les langues des Anglo-saxons et une nouvelle langue se forme avec une nouvelle culture

, ETR2ANGLartsduspectacle Quand on a l'experience des autres cultures et langues, on trouve des nouveaux traits de sa langue et sa culture

, ETR9ALLmedecine Une langue est toujours aussi joindu à une culture. Pour cette raison il faut connaître la culture pour apprendre une langue, mais il faut aussi connaître la langue pour s

, ETR4All lettres modernes La culture ainsi que l'identité spécifique d'un certain peuple peuvent être menacées par l'emploi d'une seule langue

, ETR14PORTfr Cette diversité est tellement liée à la culture, aux habitudes que dans un même pays peut exister une variation linguistique considérable

, ETR7ALLanglais_lettresmodernes la culture des pays anglophones -remplace et minimise la diversité culturel d'autres pays (47) ETR9ALLsciencesdulang_lettresmodernes la langue est liée à une certaine culture d'un certain peuple, vol.7

, ETR4L3Anglfrançais Les langues sont ce que nous sépare une culture de l'autre. FR : Sens 1 : la langue est constitutive de la culture (11) FR8anglaisUn échange entre des personnes qui sont curieuse de connaître une langue, une culture

, FR8anglais différentes langues apportent une certaines curiosité au niveau de la langue, mais aussi de la culture

, Selon moi, la diversité linguistique me donne l'opportunité de mieux saisir la culture des autres en ne se limitant pas à leurs actes et « coutumes » mais en s, FR2anglais Les langues ne sont pas figée, elles évoluent dans le temps et dans l'espace

, FR18 SDLANGL En effet pouvoir dialoguer avec un habitant dans sa langue d'origine permet sans doute de mieux d

, pour moi la langue est synonyme d'une culture (24) FR16ANGL je pense que le fait de simplifier la communication avec l'autre retire l'effort qui doit être réalisé pour comprendre une autre culture et entrettenir une relation de respect

, FR4anglais Mettre en place une langue unique représenterait la fin d'une partie de la culture propre à chaque pays ou société (21) FR13 italien La communication entre chaque individu est essentielle et primordiale mais approfondir une seule et même langue (comme l'anglais) afin d'échanger est-elle une bonne chose pour la culture générale de chacun ?

, serait un objet de conflits entre les pays, certains pays avec qui nous sommes en conflits aujourd'hui n'accepteraient pas cette langue, car cela serait comme une culture Sens 3 : (29) FR17ANGL. Je ne considère cependant pas l'anglais comme un plus dans mon CV, mais comme un moyen de découvrir la culture de nombreux pays, Distributivité informationnelle Sens, vol.4

, ETR3ALLlve La mondialisation n'exige pas une langue commune, mais une altercation avec une grande gamme des langues pour comprendre des cultures respectives

, ETR3ALLlve La raison pour ce intéret en autres langues, c'est au fond l'intéret aux autres cultures

C. Etr6esplea, est important de savoir aussi qu'une nouvelle langue te permettra avoir une vision et une mentalité plus grandes pour connaître d'autres cultures

, ETR6ESPlea Cette reflection nous emmene à être plus tolerants avec les gens d'autres cultures qui font des choses très differents à les nôtres

, Ici le contexte plus large permet de donner un sens de langue vecteur de culture : « parler plusieurs langues peut ouvrir beaucoup de portes dans l'extérieur

, Alors il reste extrémement important, voire il devient de plus en plus actuel d'avoir une sorte de medium entre des cultures différentes. Le terme médium est intéressant/à rapprocher de vecteur, ETR10RUSSEfranc Pourtant il n'est guère possible d'apprendre toutes les langues mondiales

, reconnaître de nouveaux personnes et pourquoi pas faire montrer nos cultures. Ici c'est la langue commune qui permet l'accès à la culture d'autrui. Noter que les étudiants ont à ce sujet des positions antagonistes : certains pensent que la langue commune détruit les particularités et l'identité propre à chaque groupe les autres pensent que c'est la langue commune qui permet de comprendre et d'accéder aux particularités des autres groupes linguistico-culturels, ETR12ARAautomatique_informatiqueindustrielle de plus de ça avoir une langue commune va encourager les personnes à visiter plusieurs endroit dans le monde et avoir la possibilité de découvrir les traditions des autres, les richesses de leurs pays

, ETR13BULhistoire Si plusieurs cultures se rencontrent pour p.ex. un projet de travail ou une conférence

, ETR3ALLlve La question concernant la diversité linguistique est dévenue de plus en plus important dès que la fin de la seconde guerre mondiale. L'unification dé l'Europe et le commencement de la mondialisation élèvent la question de la communication avec d'autres cultures

, EXP ETR5ITAlea Mais il ne faut pas s'attacher à cette langue et donc ne apprendre pas les autres qui ont une « valise » culturelle pleine et prête à nous faire comprendre l'avantage d'avoir plusieurs langues dans la monde. Valise culturelle d'une langue : discours métaphorique incarnant bien le fait que la langue est un réceptacle dans lequel se véhicule la culture

, ETR11ESPmedecine D'abord il te permet ouvrir l'esprit

M. L. Le-«-te-»-est-un-calque-de-la, , p.esp

, ETR8ALLanglall Où restent les cultures différentes ? Les mentalités ? La possibilité d'apprendre une nouvelle langue ? implicite à contextualiser + abs de conditionnel + mauvais pronom interrogatif

, ETR3RUSSEfrancais-anglaisL3 En deux mots, la diversité linguistique montre la diversité mondiale. Elle dévoile les cultures, les façons de penser. De plus, je me rappelle qu'un linguiste (Ferdinand de Saussure) a dit que les pensées n'existent pas sans un langage. Par là, on peut dire que la langue est une façon d'exprimer sa personnalité et les personnalités des gens qui sont tout à fait différentes. Connecteur : de plus vs en outre + emploi de révéler . NB les problèmes sémantiques semblent venir de mauvaise appréhension de liens logiques également, ETR8ALLlve Je supporte la diversité linguistique et voilà les cultures différents. Supporter/unterstützen + voilà : connecteur : présentatif ou moyen ? confusion (20)

, ETR9ESPLettresclassiquesL3 Il nous faut un moyen de communication pour que les échanges culturels et communicationals soient possible, mais au même temps, c'est absolument nécessaire de protéger notre diversité linguistique. La culture forge la langue : confirmé par le contexte : ex : des esquimaux et de la couleur blanche

, ETR2ANGLartsduspectacleL2 En effet, la diversité dérive des cultures et histoires différentes

, ETR8ESPMedecineL3 Même si parler avec des personnes d'autres cultures est magnifique, le faire en esperanto (pour moi, une langue artificielle) n'est pas le mieux. (?) Précision. A typologiser pour les obj didactiques

, Sens, vol.6

, Quand on a l'experience des autres cultures et langues, on trouve des nouveaux traits de sa langue et sa culture

*. Fr, Sens 1 : (21) FR14anglaisL2 dont certaines sont des vrais vestiges culturels qui risquent de disparaître à tout moment

, FR15anglaisL2 De plus, les langues sont un signe d'appartenance culturel et permettent souvent à acceder à un sentiment d'unité nationale

, FR12ItalienL1 Et toutes ces traditions, cultures ammènent cette curiosité à découvrir des langues

, FR1anglaisLL2 La diversité linguistique représente un aspect culturel immense dans la société

, FR15anglaisL2 Ainsi, se pose la question des langues

, FR14anglaisL2 l'utilisation de langues commune ne ferait que détruire la diversité culturel petit à petit et par là même occasion détruire les langues de ce monde Emploi du connecteur « par là même » : doit-on comprendre l'inverse : langue commune = destruction des langues de ce monde et par là même destruction de la diversité culturelle ?

, Sens, vol.2

C. Ainsi, . Diversité, and . De-montrer,

, FR18SDL Le mot maître que j'utiliserais pour décrire ces moments passés en contact intensif (du à l'immersion) avec une langue étrangère est PARTAGE, un grand sens de partage non seulement linguistique mais aussi culturel

, FR19SDL Ce qui m'amène à dire que la diversité linguistique va de pair avec la diversité culturelle, qui formerait ainsi un couple presque inséparable « langue + culture » est représentatif d'un groupe, d'un ensemble de personnes et constitue l

, FR6anglaisL1 Les diversités culturelle et linguistique sont une richesse pour le monde, vol.3

, FR6anglaisL1 Cela nous permet également d'apprendre de nouvelles langues (et donc par la même occasion, de découvrir de nouvelles cultures), ce qui est un enrichissement personnel pour chacun de nous

, FR16ANGLL2 Si l'on veut pleinement profiter de ce qu'un pays a à offrir d'un point culturel, y parler sa langue est nécessaire

. Fr17angll2-en, une diversité linguistique apporte une ouverture d'esprit sur les différents pays du monde entiers. Elle aide l'individu sur les différents pays à s'ouvrir sur différentes cultures

, FR11anglaisL1 et donc, leurs civilisations et cultures associées si nous avons envie de les apprendre

, FR8anglaisLL2 Avoir des langues différentes permet de créer des échanges, des liens, cela permet de s'intéresser à d'autres cultures, d'autres personnes

, FR6anglaisL1 De plus, la diversité linguistique nous permet de s'ouvrir aux autres et de s'intéresser à d'autres cultures

, FR6anglaisL1Cela nous permet également d'apprendre de nouvelles langues (et donc par la même occasion, de découvrir de nouvelles cultures), ce qui est un enrichissement personnel pour chacun de nous

, les langues et leurs dérivations sont ce qui renferment les clés pour comprendre les cultures de chacun, N.B. idée de dérivation pour langue/langue régionale ? ou langue et langage ? non verbal ? (29) FR17ANGLL2 Pour conclure, malgré la généralisation des diverses langues par une langue commune, elle permet à l'humanité de découvrir les autres ; sois-même et surtout d'accepter une diversité culturelle

, FR8anglaisLL2 Il va sans dire que la diversité des langues possède un côté attractif avec la possibilité d'apprendre un nouveau langage et de découvrir que même au-delà de nos frontières, il y a des populations avec des cultures différentes -chose que les français ont parfois du mal à mémoriser -Contradiction évidente : même au delà de nos frontières : a fortiori au delà de nos frontières

, Sens, vol.4

, FR4anglaisLL2 La diversité linguistique est se qui forge l'appartenance culturelle des individus

, FR5anglaisL1 La diversité linguistique offre une diversité culturelle. (?) Comme l'autre parle différement il pense aussi différement. La logique de l'ordre des mors de ses phrases est propre à sa langue

, Ceci gommerait donc l'identité culturelle propre de chacuns des pays, FR17ANGLL2 Les différentes nations aimeraient toutes représenter une langue « universelle

, nous avons la chance de bénéficier d'une grande diversité linguistique donc de cultures. Donc : non sens sens 4 ou non sens

, FR6anglaisL1 En effet, cette diversité linguistique apporte au monde une diversité très enrichissante, qui se manifeste par exemple par une diversité culturelle, liée la diversité linguistique, Connecteur ou absence : « lié

, FR6anglaisL1 Cette diversité culturelle comprend, entre autres, les gestes et attitudes qui diffèrent selon les groupes, et qui ne sont donc pas perçus de la même façon selon les groupes et les pays, vol.5

, FR7norvégienL1 Chaque langue à sa culture, ses expressions, même si la langue est la même dans les différents pays. Par exemple, l'anglais est parler en Angleterre, aux Etas-Unis et en Australie, pourtant ils ont des accents différents, des prononciations d'un même mot différents et des expressions propre à chaque pays

, FR8anglaisLL2 Mais il paraît, d'un autre côté totalement impossible d'imposer aux populations une seule langue pour deux principales raisons : d'abord, certaines langues, sinon toutes, sont trop ancrées dans la cultures comme les dialectes locaux

, FR18SDL Ainsi, n'oublions pas que la diversité linguistique et culturelle sont en corrélation, vol.7

, FR13ItalienL1 Cependant, toutes ces cultures ne font pas qu'unir les Hommes entre eux, bien au contraire, comme peut le démontrer l'attentat de Charlie Hebdo à Paris (France) le 8 janvier, Les littéracies en français sur objectifs universitaires, 2015.

, de la nécessité d'un enseignement conjoint de la langue et des contenus disciplinaires, notre travail consiste à proposer des approches et modalités complémentaires aux outils du FLE « tout public » utilisés pour l'enseignement du français à l'université. Nous analysons d'abord ces outils du FLE : manuels de l'approche actionnelle, CECRL et certifications de langues (DELF/DALF et TCF), afin de mettre en exergue leurs apports pour un public étudiants allophones , mais aussi les lacunes qu'ils présentent pour une formation spécifiquement universitaire. Les études menées dans le domaine du FOU nous ont ensuite permis de formuler 5 hypothèses préalables à l'analyse de notre corpus contrastif. Ce corpus a été constitué dans le but d'identifier les besoins spécifiques des étudiants allophones dans l'exercice d'une production écrite argumentée. Il est constitué de productions d'étudiants allophones d'une part (corpus ETR) et francophones d'autre part (corpus FR). Nous présentons ce corpus et son analyse selon la typologie constituée sur la base de nos hypothèses de départ et proposons pour conclure une grille de critères permettant d'établir une évaluation diagnostique des compétences en littéracies universitaires, Comment définir des objectifs d'apprentissage linguistiques spécifiques à un public d'étudiants allophones dans le domaine de la production écrite par l'étude d'un genre particulièrement représenté dans les littéracies universitaires : le texte argumentatif ? Partant de l'hypothèse

. Mots-clés, Français sur objectifs universitaires, littéracies, production écrite argumentée, corpus, francophone, allophone Literacies in French for Academic Purposes : Study of a comparative Corpus of argumentative written Productions, and didactic Perspectives