J. A. Adams, A closed-loop theory of motor learning, Journal of motor behavior, vol.3, pp.111-150, 1971.

. Aristote, Les Politiques, 1993.

P. Arnaud and G. Boyer, La psychopédagogie des activités physiques et sportives, 1985.

P. Toulouse,

S. Beaud, V. Dhorasoo, and L. Thuram, Le sport, un trait d'union, Futuroscope, CNDP/VEI diversité (Ville-Ecole-Intégration), 2013.

J. P. Bergheaud, A table ! Ou, un bref regard psychosociologique sur le karaté, 2011.

. Montrouge, Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées

B. Bertrand, Evaluation métacognitive du style de réponse à la frustration chez l'adulte selon la théorie de S. Rosenzweig. Maîtrise en Psychologie, 1991.

Q. Rivières,

D. Bodin and E. Debarbieux, Le sport, l'exclusion, la violence, in D. Bodin (dir.). Sports et violences, Chiron, pp.13-33, 2001.

D. Bodin, L. Robène, and S. Héas, , 2004.

P. Bourdieu, La distinction. Critique sociale du jugement, 1979.

P. Bordes, L. Collard, and E. Dugas, Vers une science des activités physiques et sportives. La science de l'action motrice, 0200.

G. Brewer and S. Howarth, Sport, attractiveness and aggression, Personality and individual differences, vol.53, pp.640-643, 2012.

J. M. Brohm, Sociologie politique du sport, 1976.

T. Cleary, La voie du samouraï, 2009.

L. Collard and A. Oboeuf, Impact de la sportification de 72 enfants de 8-9 ans sur leurs conduites motrices agressives au cours d'un jeu, International Journal on Violence and School, vol.4, pp.81-91, 2007.

L. Collard, Sport et agressivité. Méolens-Revel, 2004.

L. Collard, Facteur d'intégration, de socialisation et d'insertion des jeunes, 2012.

P. Combessie, Sociologie de la prison, 2014.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00283854

A. Comte-sponville, Dictionnaire philosophique, 2013.

P. Denaud and E. Charlot, Que sais-je? Les arts martiaux, 2000.

F. Didier, Karaté Do l'esprit du guerrier, 1988.

D. F. Draeger, Modern bujutsu and budo, 1974.

E. Dugas and G. Ferréol, Oser l'autre. Altérités et éducabilité dans la France contemporaine, 2015.

E. Durkheim, Les formes élémentaires de la vie religieuse, 1912.

N. Elias and E. Dunning, Sport et civilisation. La violence maîtrisée, 1994.

J. Fuchs, A. Mettler, and S. Julhe, Etude des karatékas en France. Elaboration d'une typologie des pratiquants. Rapport intermédiaire de la Direction Technique Nationale de la Fédération Française de, Karaté et Disciplines Associées, pp.7-8, 2009.

G. Funakoshi, Karaté-do, ma voie, ma vie, 1993.

D. Gallant, E. Sherry, and M. Nicholson, Recreation or rehabilitation? Managing sport for development programs with prison populations. Sport management review, vol.12, p.286, 2014.

P. Girodet, Karaté, dossier technique et pédagogique, Revue EPS, vol.336, pp.3-9, 2009.

E. Goffman, Interaction rituals, 1966.

E. Goffman, Asiles, études sur la condition sociale des malades mentaux. Paris, Les éditions de minuit, 1984.

J. H. Goldstein, Sports violence, 2011.

L. Gras, Carrières sportives en milieu carcéral : l'apprentissage d'un nouveau rapport à soi. Sociétés contemporaines, pp.191-213, 2003.

L. Gras, Le sport en prison, 2005.

E. T. Hall, La dimension cachée, 1971.

. Héraclite-d'ephèse, Fragments n°60, Battistini, Trois présocratiques, p.38, 1988.

V. Imada and D. Matsumoto, The psychological and behavioral effects of judo, 2004.

K. Jaspers, Vom Ursprung und Ziel der Geschichte, 1949.

A. Kanniyan, A. Georges, and S. Valiyakath, Personality traits : an analytical study between sedentary males and sports males. Science, mouvement and health, vol.15, pp.5-9, 2015.

E. Kant, Sur les débuts de l'histoire humaine, Philosophie de l'histoire, p.169, 1947.

A. Paris,

B. W. Lamarre and T. A. Nosanchuk, Judo -the gentle way: a replication of studies on martial arts and aggression, Perceptual and Motor Skills, vol.88, pp.992-996, 1999.

R. Laporte, Sociabilité des pratiquants sportifs. L'année sociologique, vol.52, pp.371-387, 2002.

L. Robert and M. , Le Robert maxi plus 2016 de la langue française, 2015.

L. Scanff and C. , , 2003.

. Paris, Editions revue EPS

L. Scanff, C. Legrand, and F. , Psychologie. L'essentiel en sciences du sport, 2004.

D. Lhuilier and A. Lemiszewska, Le choc carcéral, survivre en prison, 2001.

, Convention partenariale pour le développement du karaté à la Maison d'Arrêt de Fresnes pour les personnes placées sous main de justice. Créteil, 2015.

K. Lorenz, L'agression, une histoire naturelle du mal, 1969.

J. F. Loudcher and J. N. Renaud, Education, sports de combat et arts martiaux, 2011.

P. Grenoble, , p.205

R. Malinauskas, A. Dumciene, and V. Malinauskiene, Perceived characteristics of aggressiveness in male adolescent athletes and nonathletes. Revsita de cercetare si interventie sociala, vol.45, pp.17-30, 2014.

M. Louise and C. , La pratique du karaté carcéral, 2014.

M. De and L. Justice, Guide de l'administration pénitentiaire, je suis un détenu -guide du détenu arrivant, 2014.

M. De and L. Justice, Guide des activités physiques et sportives en milieu carcéral, 2014.

M. Paris and . De-la-justice,

M. De and L. Justice, Chiffres clefs de l'administration pénitentiaire, statistiques mensuelles de la population écrouée et détenue en France, 2014.

K. Mitsuo, , 2003.

T. A. Nosanchuk, The way of the warrior : the effects of traditional martial arts training on aggressiveness, Human Relations, vol.34, issue.6, pp.435-444, 1981.

J. Pailhous, Aspects cognitifs dans l'acquisition d'habiletés motrices : deux expériences sur la danse. Communication au congrès de trois Rivières sur les « habilietés motrices et leurs acquisitions, 1979.

J. Paillard, Réactif et prédictif: deux modes de gestion de la motricité, Nougier, 1990.

J. P. Blanqui, Pratiques sportives et modélisation du geste, pp.13-56

P. Parlebas, Eléments de sociologie du sport, 1986.

P. Parlebas, Jeux, sports et sociétés, lexique de praxéologie motrice. Paris, INSEP. Personnel Pénitentiaire, Professeurs de Sports Pénitentiaires et Direction de la Maison d'Arrêt de Fresnes, Questionnaire. Fresnes, Maison d'Arrêt de Fresnes, 1999.

E. Reynes and J. Lorant, Competitive martial arts and aggressiveness : a 2-yr.longitudinal study among young boys, Perceptual and Motor Skills, vol.98, pp.103-115, 2004.

S. Ross, Effective aggressiveness and inconsistencies in the bijuridical treatment of aggressive behavior: mixed martial arts, bullying, and sociolegal quandaries. Osgoode legal studies research paper series, vol.10, p.14, 2014.

J. P. Sartre, La putain respectueuse, 1947.

R. A. Schmidt, Apprentissage moteur et performance, 1993.

E. L. Thorndike, Educational Psychology : The Psychology of Learning, 1913.

M. Tiric-campara, E. Tupkovic, E. Mazalovic, E. Karalic, M. Biscevic et al., Correlation of aggressiveness and anxiety in fighteeng sports, Medical Arhives, vol.66, issue.2, pp.116-121, 2012.

K. Tokitsu, La voie du karaté, pour une théorie des arts martiaux japonais, p.207, 1979.

D. D. Vachon, D. R. Lynam, and J. A. Johnson, The (non) relation between empathy and aggression : surprising results from a meta analysis. Psychological bulletin. Online first publication, 2013.

C. Verdot, Influence de la pratique physique sur la qualité de vie en prison : de l'utilisation des activités physiques et sportives comme stratégie d'ajustement spécifique, 2008.

U. Doctorat and . Claude,

J. Vertonghen and M. Theeboom, The social-psychological outcomes of martial arts practice among youth : a review, Journal of Sports Science and Medicine, vol.9, pp.528-537, 2010.

G. Vigarello, Le corps redressé, 2004.

L. Wacquant, Corps et âmes. Carnets ethnographiques d'un apprenti boxeur, 2000.

A. Marseille,

D. W. Winnicott, , 1994.

. Agressivité and G. Paris,

C. Le-contrôle-de-moi, Et en fait grâce à A., j'ai pu maîtriser mon caractère, mon comportement et c'est pour ça que j'ai remercié A. d'ailleurs mardi et sans lui je pense que j'en serais pas là où j

, Et tu penses que c'est la pratique du karaté qui t'a apporté?

. Oui, Le kick boxing comme je t'ai dit toute à l'heure c'est un sport très violent, c'est à peu près comme le mwa tai. Mais le kick boxing c'est je reçois un coup, en fait il faut donner coup pour coup, alors qu'avec le karaté j'ai appris à me contrôler, si quelqu'un me provoque, hop je m'en vais. Avant le karaté, hum, non, (rire), non on me provoque, bah ça partait (rire gêné), c'est pour ça que moi je pense que c'est grâce au karaté que j'ai réussi à avoir un contrôle entièrement de mon tempérament

, ? Que penses-tu du fait qu'un sport de combat puisse t'apprendre à maîtriser ton agressivité ?

, Bah moi ce que je pense, c'est que il faut vraiment le vivre pour pouvoir en parler, et moi actuellement je le vis, donc c'est pour ça que je suis peut-être le mieux placé pour en parler, donc moi je pense que oui, le karaté ce n'est pas violent du tout, ce n'est pas violent, euh? comme dit les trois phrases qui caractérisent le karaté : c'est l'attitude

, ? Tu peux dire ce que ça représente pour toi tout simplement

. Pour, Pour moi c'est ça le karaté. C'est pas ouais, je fais du karaté e cinq minutes après je critique Pierre, Paul, Jacques, ou je les rackette, ou je les cherche. Pour moi ça c'est pas un bon karatéka

, Bon bah là c'est pareil, j'ai l'intention d'aller le voir. Alors il me dit c'est bien tu viens, comme ça tu pourras faire un entrainement. Voilà ça me crée du contact et ça me donne envie de revoir les personnes qui sont venues nous rendre visite, parce que bon venir en prison, c'est pas évident pour les extérieurs, alors que je connais en plus, qui était 5 ème dan

C. , Parce que la chaleur qu'il nous apporte de l'extérieur, moi de l'intérieur, j'ai envie de leur donner une chaleur différente, tout simplement et puis tous ceux qui viennent c'est comme ça. Là c'est comme les deux intervenants qu'on a, bon bah là il y a A. il est de Bonce, je connais, j'ai une de mes frangine qui est à côté, je sors, bon je dis pas aujourd'hui ou pour Noel, mais bon à l'occasion j'aurai le plaisir d'aller le voir. C'est pareil D

, Que bon je me sois remis en venant sur le problème qui m'a amené en prison. Je me serais remis auparavant au karaté, j'aurai pas vu le même problème que j'avais et au lieu d'agir comme j'ai agis, j'aurai déjà agis différemment, j'aurais eu une solution intermédiaire qui m'aurait pas permis de faire une connerie, de me retrouver en prison. Ça m'aurait permis d'avoir une réflexion autre, d'envisager le problème autrement, pas dire, euh, de l'accepter comme il était, bon je pouvais me séparer, je pouvais faire quoi que ce soit. Ou alors, à ce moment-là je peux pas savoir

?. Le, Essayer de le prendre, tout en le repoussant mais sans aller à l'extrême. Un peu Oui, parce que quand j'étais dehors, puisque je faisais pas de karaté, mais j'ai été entraineur, du moins entraineur c'est un grand mot ; j'entrainais les petits de 5 à 6 ans au foot, ça veut dire faire les slaloms, faire un match comme ça inter régional, entre commune et comme ça et c'est ce que je leur disais aux gamins

, ? Donc ce sont des valeurs que tu avais déjà

, Que j'avais déjà et que j'arrive à maîtriser parce que bon, même si le gars le fait exprès, y a un moyen de lui faire comprendre que bon il l'a fait peut-être fait exprès, mais c'est pas une façon de refaire et moi j'estime que c'est pas en tapant dans la tête du mec que? parce que après on dégénère, on n'arrive plus à rien. Il faut savoir être humble à soi-même et montrer aux autres l

?. Et-sur-le-plan-physique and &. Qu, est-ce que ça t'apporte ? Bah le karaté pour moi ça m'apporte déjà de me développer, d'avoir un esprit, un mental différent que j'avais et puis ça me, euh?comment dire euh? ça me donne à me projeter

B. Physiquement, . Ça, . Fait, and . De-bien, parce que c'est vrai que pendant un temps j'avais pas mal grossi et bon en me remettant au sport bon j'ai quand même bien perdu. Il faut que je pense que j'ai quand même 53 ans maintenant et puis j'espère vivre encore quelques années, bon je demande à arriver jusqu'à 100 ans, mais si je vis encore une vingtaine d'années ça sera bon et si ça, ça peut m'aider je

, ? Que penses-tu d'amener un sport de combat en prison ?

, Ben moi euh? par rapport à mon point de vue et par rapport à ce que je vois avec les autres détenus, moi pour certains euh? j'estime que c'est un bien. Et c'est très bien parce Je pense que c'est ça et je pense que ça m'aide aussi surtout pour ce que j'ai réussi et ce que j'ai eu les échecs dans la vie

, des réussites et bon le karaté pour moi, c'est pareil, y a un échec, y a une réussite et c'est pour ça que ça me donne à voir plus loin et à me dire bon bah voilà t'auras encore des échecs, t'auras encore des réussites, mais faut pas baisser les bras

, ? Tu voyais les choses comme ça avant de pratiquer ?

, Que maintenant, je réfléchis autant sur la victoire que sur l'échec. Voilà la différence qu'il y a. Et je sais que ça me fait super du bien et je vois des fois avec ma copine quand on se voit, on parle de trucs et on essaie d'approfondir, que ça soit sur n'importe quoi. Que même elle, elle me dit tu vois t'as approfondi, et d'une phrase à l'autre ça engrène autre chose. Et puis j'espère que ça continueras (rires), surtout pour elle (rires), elle trouvera pas aussi bien (rires), mais ça c'est elle qui le dit. Je peux jurer sur mes trois, mes quatre, Oui, mais pas aussi profondément parce que je serais plus resté à réfléchir sur l'échec que sur la victoire

, Depuis 7 ans, depuis le début, j'ai commencé tout de suite, dès que l'activité a commencé. ? Sans interruption depuis 7 ans ?

, Ah oui j'avais arrêté une année et puis j'ai pris quelque retard, parce que des fois, comme on travaillait l'après-midi, je préférais travailler l'après-midi, des fois y avait la vidé, parce que je participe aussi à des courts-métrages

, et puis quand l'entraînement était Et le corps. Ouais parce que j'avais déjà commencé à faire des petits trucs comme ça, un petit peu de yoga et puis bon ma religion au départ quand j'ai commencé, c'était l'hindouisme, bon alors du coup j'ai continué. Mes grands-parents sont indiens, mon père est indien, j'avais déjà commencé dans cette étude là

, Et puis toujours éviter la violence, préférer le dialogue que la violence parce que c'est quand même, la violence c'est plutôt l'orgueil de l'homme qui l'emmène à la violence, parce que il ne sait pas faire des concessions par rapport à l'autre, alors il va réagir tout de suite. Faire un retrait de tout ça, Et ben je trouve que si quelqu'un arrive à bien comprendre le karaté et bien il va bien

, ? Tu me parle d'éviter la violence qu'est-ce que ça évoque pour toi la pratique d'un sport de combat qui permet d'éviter la violence ?

. Bah and . Qu, on va trouver violent dans l'imaginaire des gens et en réalité c'est de la non-violence. Parce qu'il est plus basé sur la défense, attaque mais pour la maîtrise de l'autre, que aller directement aller attaquer les autres

, Alors c'est là, c'est cet équilibre est très bon au contraire si on sait l'appliquer pour soimême. Et on trouve, c'est une bonne psychologie quoi

, Ça va faire du bien à beaucoup de gens, ceux qui savent l'apprécier puisque pour le moment je trouve que? y a pas beaucoup ont essayé. Bon c'est-à-dire, ils ont pas mis tout leur esprit pour pouvoir continuer, ils ont je vais pas aller faire des combats, c'est par rapport à mes lunettes

, Comment tu gères quand tu vas recevoir un coup ou mal en contrôler un ?

L. Et-ben, Mais si j'attrape un coup, au départ je pars à l'esprit que je vais prendre un coup, que c'est un sport, on est en train de pratiquer un sport, c'est pas euh? comment dirais-je euh, un combat où ma vie en dépend, alors j'accepte tous les coups, y a pas de problème parce que c'est pas tout le monde qui sait contôler les coups alors il peut y avoir un coup qui part, dans tous les sports c'est comme ça, il faut le prendre au départ comme ça. Il faut pas être rancunier et dire il m'a donné un coup, il faut que je lui donne aussi, non, non, c'est là l'orgueil, il faut effacer te retirer tout cet orgueil qu'on a en soi

, Est-ce que tu penses que ça on peut le retrouver dans de sports collectifs ou d'autres sports individuels ?

D. Dans-pleins, Parce que à l'école j'ai fait du foot, j'qi fait du basket, j'ai fait de la natation, j'ai fait un peu de tout, mais normalement dans l'esprit collectif, c'est tout le monde ensemble, c'est là, c'est là le jeu. On part pour gagner le partie, mais pas pour battre les autres

. Donc, si ce sont des valeurs que l'on retrouve dans tous les sports, qu'estce qui te pousse plus vers le karaté mis à part la philosophie ?

. Si-on-fait-la-différence, euh l'esprit d'équipe est différent, puisqu'ils sont, comment dirais-je, de toutes façons chaque est unique, mais c'est toujours le même esprit, dans le tout mais à différents niveaux, différentes façons. C'est quand j'ai regardé les championnats du monde de karaté

, ? Est-ce que tu veux rajouter quelque chose ?

, Si chacun pouvait avoir un regard humain sur les autres, il se comporterait mieux avec les autres

, Interview libre de Monsieur Richard Ségissement sur son travail d'éducateur sportif, activité karaté, à la Maison d'Arrêt de Fresnes, Annexe, vol.3

, Enseignant de karaté depuis 1993, mon parcours mon parcours m'a amené depuis, 2009.

, Il a fallu faire accepter cet art martial au sein de la maison d'arrêt par les surveillants ainsi que par tous ses cadres!

, Ainsi ma pédagogie fut basée sur une chose essentielle : le respect et valorisation du détenu par un travail physique, intensif, cardio' qui lui permette de se dépasser

J. ,

, Sans oublier des notions essentielles que sont le respect -comme je l'ai dit plus haut, l'échange, l'écoute, le dialogue et l'entraide entre détenus

, Une phrase essentielle : « On ne Peut pas changer le passé, mais on peut en changer les conséquences

. Le, ) de professer le karaté par un entraînement certes technique, mais aussi mental, pour essayer de faire des pratiquants

, Ainsi le mois prochain

, Au centre pénitentiaire de Fresnes j'enseigne dans les trois divisions et la maison d'arrêt des femmes

, Après ces 5 années d'enseignements j'espère sincèrement pérenniser cette activité et pourquoi pas le développer dans d'autres centres Pénitentiaires

, Pour finir je tiens à remercier sincèrement Monsieur André Rousseau, Monsieur Dany Mont, les moniteurs de sport Patrick

M. Georges-maniey, Monsieur Jérôme Frigout

, Mademoiselle Angeline Lepresle (Agent de Développement, ligue 94) mais aussi mes

P. Dan, Monsieur Jean-Louis Morel huitième dan, Monsieur Daniel Baur huitième dan ainsi que Monsieur Christian Babille cinquième dan

, Je remercie toutes ces personnes sans qui rien n'aurait pu être mis en place

, Annexe, vol.9

, Source CSDGE, vol.59, 1979.

, lieu où se pratique la voie. Ce mot identifie les lieux de pratique : du karaté, mais aussi des autres arts martiaux japonais, ainsi que d'activités diverses comme la pratique du zen. Hajime : commencez Heian : famille de cinq kata issus des « Pinan, Mots les plus usuels : Bunkaï : application des kata Dan : grade Do : la voie Dojo : littéralement, lieu de la voie

. Funakoshi, Le nom réfère entre autre à une période féodale Japonaise pouvant signifier la paix

, Ippon : point marqué en combat, sur critères d'efficacité possible

, Ippon shobu : forme de combat très rugueuse, sans protections ni catégories de poids, arbitrée en un Ippon ou deux Waza Ari

, Jiyu ippon kumite : forme de kumite réalisé avec travail de recherche de distance, et où diverses conventions peuvent ou non intervenir (niveau d'attaque, type d'attaque) Yoï : prêt, position d'attente Zanshin : focalisation de l'attention, vigilance Déplacements : Ayumi ashi : avancer d'un pas Hiki ashi : reculer d'un pas Mawari ashi : déplacement tournant autour du pied avant Okuri ashi : double pas Tsugi ashi : pas chassé Ushiro ashi mawari ashi : déplacement tournant autour du pied arrière Yori ashi : pas glissé Positions : Fudo Dachi, Jion : nom d'un kata tiré du nom d'un temple Bouddhiste

D. Ko-kutsu, fente arrière Kosa Dachi : position pieds croisés Neko ashi Dachi : position du chat Sanchin Dachi : position du sablier

D. Zen-kutsu,

, Gedan Baraï : défense basse par un mouvement de balayage avec le bras Jodan age Uke : défense haute par un mouvement remontant avec le bras Shuto Uke : défense avec le tranchant de la main

U. Soto-ude, défense avec le bras dans un mouvement de l'extérieur vers l'intérieur

, Uchi ude Uke : défense avec le bras dans un mouvement de l'intérieur vers l'extérieur Techniques de percussion avec le membre supérieur

G. Zuki, coup de poing avec le bras inverse à la jambe avancée Haïto Uchi : attaque avec le tranchant interne de la main

, poing en poursuite avec un pas Shuto Uchi : attaque circulaire avec le tranchant de la main Teisho Uchi : coup avec la paume Uraken Uchi : attaque circulaire avec le dos du poing Techniques de percussion avec le membre inférieur : Hiza Geri

M. Geri, coup de pied de face

M. Geri,

M. Geri, Coup de pied en croissant

U. Geri, coup de pied en revers Ushiro Geri : coup de pied arrière Yoko Geri : coup de pied latéral Niveaux : Chudan : moyen Gedan : bas