Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Source, transfert et devenir des microplastiques (MPs) en mer Méditerranée Nord-Occidentale

Résumé : Les déchets plastiques et les produits issus de leurs fragmentations (microplastiques ou « MP », <5mm) représentent une menace globale et persistante pour l'ensemble des écosystèmes marins, du fait de leur facilité d'ingestion par une grande diversité d'espèces marines. La mer Méditerranée, de part sa nature semi-fermée et son littoral anthropisé, est très impactée par cette pollution. Cette thèse a pour objectif de mieux comprendre l'origine et le devenir des MP en mer, et ce, par la mise en place d'une stratégie d’échantillonnage le long du continuum terre-mer, i.e. des sources continentales aux récepteurs marins finaux. Cette approche holistique a été appliquée à l'échelle locale du golfe du Lion (Nord-Ouest de la Méditerranée) à l’ensemble des compartiments côtiers. Les MP ont été retrouvés dans toutes les matrices étudiées (eau, sédiment, dépôtatmosphérique et tissus biologiques) dans des quantités très variables à la fois dans les compartiments et entre les compartiments. Aucune sélection qualitative (forme, taille, polymère et couleur) majeure ne semble s'opérer lors du transfert des MP d'un compartiment à l'autre, et la majorité des MP sont des fibres. Quantitativement, la concentration des MP varie à des échelles temporelles et spatiales très courtes (<1 heure et <1 kilomètre). Si aucune relation claire entre les concentrations en MP et les forçages environnementaux (e.g. précipitation, débit des fleuves, vents, etc.) n'a été observée, les événements de précipitation semblent influencer grandement les quantités de MP transférées entre les compartiments. En extrapolant nos résultats aux bassins-versants du golfe du Lion, 30 ± 20 tonnes de MP se déposeraient via l'atmosphère sur les zones urbainescôtières et 7 ± 10 tonnes de MP seraient transportées par les fleuves vers la Méditerranée, chaque année. L'extrapolation des quantités de MP dans les compartiments marins, semble indiquer que la surface de la mer et les plages ne sont que des compartiments transitoires (< 1 tonne), tandis que les sédiments et la colonne d'eau sont potentiellement plus impactés (jusqu'à 350 tonnes pour les sédiments). De nouvelles données sont nécessaires pour la colonne d'eau et les sédiments pourconfirmer cette hypothèse, mais les résultats laissent penser qu'ils pourraient avoir un rôle majeur dans le stockage des MP.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [423 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02138186
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, May 23, 2019 - 3:50:08 PM
Last modification on : Thursday, June 13, 2019 - 9:42:17 AM

File

these_constant_2018.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02138186, version 1

Collections

Citation

Mel Constant. Source, transfert et devenir des microplastiques (MPs) en mer Méditerranée Nord-Occidentale. Océan, Atmosphère. Université de Perpignan, 2018. Français. ⟨NNT : 2018PERP0057⟩. ⟨tel-02138186⟩

Share

Metrics

Record views

1174

Files downloads

1654