J. , Schaeffer évoque plusieurs concepts : l'hédonisme esthétique selon lequel l'art est une activité louable, le plaisir peut être intrinsèquement bon

V. Hugo, Ave, dea ; moriturus te salutat, 1872.

E. Morin, , p.50, 2016.

J. M. Schaeffer, L'expérience esthétique, Essais Gallimard, pp.177-178, 2015.

P. Notes, I. Et, and . Cliniques,

, afin de garder strictement anonyme et confidentiel les notes et observations recueillies au cours de ces séances, j'ai été dans l'obligation d'effacer beaucoup d'éléments intéressants significatifs. Car certaines personnes détenues m'ont parlée de leur vie, de leur enfance, de leur famille, de leur passé, de leurs délits, de leurs remords, de leur ressentis, de leurs états dépressifs, de leurs postures dans la vie

, leurs actes, m'ont été données, soit par eux-mêmes, ce qu'ils m'ont livré au cours des séances, soit par les surveillants et lieutenants, soit par les membres du Service de Probation Insertion Pénitentiaire de l'administration pénitentiaire, soit par une des infirmières. Je n'ai pu rencontrer ni le psychologue ni le psychiatre. Ce Centre pénitentiaire est le plus sécurisé de France. Il a d'ailleurs une réputation comme tel. Ceux qui en sortent pour être transférés ailleurs en usent et en abusent auprès des autres détenus, Je précise aussi que je n'ai lu aucun dossier et que les quelques informations recueillies sur leurs personnalités, leurs passés

, Immédiatement ces questions émergent : Pourquoi ? Qu'est-ce qu'être dangereux et violent ? Je tiens à préciser en reprenant les propos de Céline Masson 325 : « la psychanalyse ne saurait en aucun cas s'appliquer au matériau de la création, qu'il soit pictural, musical, p.321

P. Chaltiel, spécialiste des thérapies familiales, Chef de service du Pôle 14 à l'hôpital psychiatrique de Ville Evrard 93

B. L. Dieu and E. , Psychologie et violence, p.67, 2013.

G. Bonnet, Psychanalyse d'un meurtrier, Désir Payot, pp.14-16, 2000.

S. Freud, Essais de psychanalyse, Paris, Payot collection PBP Petite bibliothèque Payot p, p.325, 2011.

C. D. Masson, Psychisme et création, Paris, Perspectives psychanalytiques, L'esprit du temps, pp.7-8, 2004.

, De manière assez rationnelle finalement, j'ai opté pour des théories psychanalytiques psychologiques lorsque j'ai écrit sur les relations humaines et sur les personnes ; la population, les détenus, les relations entre eux, entre eux-mêmes et moi etc

, Et je me suis appuyée sur des théories artistiques et philosophiques lorsque j'ai écrit sur l'esthétique et sur leurs productions, par contre j'ai créé des liens entre psychanalyse

, Le but d'un artiste étant de rester ouvert, disponible, accueillant aux diverses théories dès lors qu'elles donnent du sens à ses propos

, À propos des statistiques, des nombres, des pourcentages je voudrais dire quelques mots

, De nombreux scientifiques et mathématiciens nous mettent en garde dans notre rapport au nombre, car ils peuvent aussi être invasifs, envahissants. Ils peuvent faire perdre la substance humaine ou faire perdre la notion d'individu, au profit de la masse quantifiée, qualifiée et réduite à des pourcentages. Etienne Klein 327 nous dit qu'autrefois l'homme marchait, courait, chassait. Aujourd'hui, il est assis toute la journée derrière un écran d'ordinateur et il doit aller courir et compter le nombre de ses pas le soir ou le weekend. Il va calculer son rythme cardiaque, le nombre de calories perdues lorsqu'il court, marche, fait du vélo, le corps devient un objet de calcul. En politique, ils parlent de courbes, d'inversion des courbes, de la courbe du chômage mais peu des individus et des chômeurs. Fermons cette petite parenthèse qui n'enlève rien à l'utilité fondamentale et précieuse des statistiques, des pourcentages, Aujourd'hui les statistiques, les pourcentages sont partout, et ils sont très utiles. Je les ai utilisés dans cette thèse, et j'ai réussi à les exploiter grâce à Mme Marion Botella, j'ai même découvert, compris et beaucoup apprécié leur intérêt dès lors que l'on veut prouver des hypothèses

E. Klein, -) physicien chercheur directeur de recherche du CEA docteur en philosophie, 1958.

, Il est intéressant de constater aussi l'importance sur le plan esthétique des représentations symboliques dans leurs oeuvres, liées à leur état émotionnel, leur histoire personnelle ainsi que le contexte d'enfermement. Mais avant cette discussion je précise ce qu

, C'est un signe qui par une correspondance analogique plus ou moins éloignée représente

, La couleur la plus représentée, a été le bleu, cela me fait penser à cette phrase de Guillaume Apollinaire sur Picasso : « L'espace d'une année, Picasso vécut cette peinture mouillée, bleue comme le fond humide de l'abîme pitoyable? cet espagnol nous meurtrit comme un froid bref, ses méditations se dénudent dans le silence. Il vient de loin? 331, Les couleurs choisies et représentées avaient une signification émotionnelle et symbolique

. Le,

L. Puis, . Noir, and . Le-jaune, traité symboliquement comme un clair-obscur associé à l'ombre et à la lumière de l'homme blessé, blessant à son tour, et le rouge associé à la pulsion de vie, à la passion, au sang etc. Les émotions se précipitent dans ses couleurs

, Les thèmes ont, eux, évoqué le plus souvent la liberté, dehors, l'extérieur mais aussi la douceur que je développerais plus loin : par le ciel, les nuages, la nature, les oiseaux, l'abstrait, les fleurs, les papillons

. Il-est-positif-de-constater-que-le-groupe-a-«-bien and . Fonctionné, L'illusion groupale a émergé, car il y avait une réelle bienveillance entre eux. Dans ce cadre contenant, les personnes détenues se sentaient visiblement à l'aise pour « parler vrai » et être un peu moins masquées sous la façade de l'apparence. Ils se livraient à des commentaires positifs, admiratifs sur l'esthétique des dessins et peintures des autres participants. Des phénomènes d'empathie et des émotions ont surgit et circulés

, Il m'a semblé constater l'émergence d'émotion esthétique dans la relation transféro-contre-transférentielle avec moi-même, rendue possible par la confiance que j'avais tenté d'établir et d'obtenir assez rapidement -même avec les personnes les plus méfiantes, p.330

A. Lalande, Symbole vocabulaire technique et critique de la philsophie Paris, PUF pp, pp.107-108, 1976.

H. Piéron, Vocabulaire de la psychologie Paris, 1992.

G. Apollinaire, Picasso peintre et dessinateur dans les Chroniques d'art, vol.1, pp.1902-1918, 1993.

, jamais les images d'oeuvres violentes, fortes, plus dramatiques, dites « trash

C. , Alors que l'artiste, et je le confirme, va vers la beauté du conflictuel. Il cherche une autre beauté, qu'il construit sur un autre mode que l'apparence mais on ne peut y arriver que lorsque l'on est un sujet névrotique suffisamment construit pour pouvoir contenir un conflit (qui peut faire souffrir) mais sans éclater. Là, en prison, dans cet atelier le conflit est évincé, il est évité, mais malgré cela c'est tout de même une bonne entrée, et il n'y a pas vraiment d'autre entrée possible. C'est aussi le but de cette thèse de démontrer, qu'en prison, les personnes détenues vont d'abord chercher des contenus de beauté, qui peuvent véhiculer du bien-être, des bons côtés de soi, avant qu'ils puissent éventuellement montrer d'autres choses, plus graves, plus personnelles et alors les intégrer. Et se pose le problème de la structure psychologique (et parfois psychopathologique) qui peut être prioritaire par rapport aux capacités d'introduire, ou non, le mal-être, le conflictuel, les traumatismes. Julia Kristeva évoque le syndrome d'idéalité 338 , la recherche d'un idéal qui pourrait tenir les défauts narcissiques, et seulement peut être après avec le temps, mais sur la mise en place des contenus valorisés psychiquement, valorisés par la société, valorisé du point de vue esthétique, du côté du beau, du beau mais « plat », pas compliqué, du beau qui ne montre pas le conflictuel

, A la lecture des titres donnés à leurs dessins et peintures, nous retrouvons les thèmes décrits ci-dessus : le ciel, les papillons, les fleurs? et petit à petit des titres plus existentialistes : la folie, la nuit, une feuille tombée dans la nuit

J. Dans-leur-réponse-cette-ambivalence, L'atelier a réellement fait émerger des questionnements, car l'art invite à la pensée à une remise en question possible. Les personnes détenues qui m'ont d'ailleurs le plus questionnée et ont le plus participé et réfléchi, ont fait un travail sur eux-mêmes, ces personnes sont aujourd'hui sorties. Et certains ont fait une formation, d'autres ont un travail

J. Kristeva, Il s'agit de se séparer du couple parental en le remplaçant par un modèle nouveau, porteur d'une satisfaction absolue de ce sujet adolescent dont la statue s'érige sur le socle du pervers polymorphe. Dans ce but, le narcissisme du moi, noué à ses idéaux, déborde sur l'objet du désir en donnant lieu à la passion amoureuse qui se caractérise par l'intrication de la pulsion avec l'idéalité. précisé : ils veulent faire du dessin et de la peinture, mais pas forcément faire de l'artthérapie, auraient-ils dit, car visiblement le mot thérapie fait encore peur, il est associé au mot « soin » et ils craignent d'être stigmatisés comme « fous ». Il y a encore du chemin à parcourir d'ailleurs le directeur du SPIP souhaite vraiment que je revienne faire des ateliers d'arts plastiques, Conférence de la SPP. Qu'est ce que le syndrome d'idéalité ? L'OEdipe adolescent est violent parce qu'il opère sur l'onde porteuse de l'idéalisation, 2010.

, Mais l'artistethérapeute grâce à son trait d'union est aussi « deux en un » car inévitablement l'art « soigne », un grand nombre d'artistes peuvent le confirmer. Aujourd'hui après les attentats, l'art-thérapie offre une réparation forte, sensible au-delà des mots, elle est fondamentalement thérapeutique. En témoigne le nombre de livres et d'oeuvres issus de chocs traumatiques vécus qui ont permis à leurs auteurs de survivre, mais encore faudrat-il qu'elle se « fasse entendre » par nos décideurs et accepté par l'ensemble du corps médical. Cette thèse constitue, entre autres, un objet en faveur de la réelle reconnaissance de l'art-thérapie. Le peintre Francis Bacon disait : « J'aurais dû être, par exemple, un escroc

, Niki de Saint Phalle 340 savait que l'art peut sauver le monde, parce que l'art l'a sauvée, de la « folie », de la violence, et d'elle-même. Et pour reprendre la phrase de Nietzche : « L'art est une consolation à la douleur de vie, p.339

D. Sibony, , 2003.

N. De-st-phalle, Artiste peintre, sculpteur, a subi l'inceste du père, Ses Nanas et Mariées sont exposées au Centre Georges Pompidou à Paris et dans de nombreux grands musées internationaux, 1930.

, J'ai donc été dans l'obligation de créer une grille d'observation avec les outils qui nous ont paru les plus pertinents à mes directrices de recherche et à moi-même

, Il a fallu l'instauration d'un cadre et son maintien, au sein de la relation art-thérapeutique, afin de mettre en mouvement la pensée et l'expression artistique dans un contexte si difficile d'enfermement. A propos de mon ressenti personnel, je me retrouve dans les mots de Dominique Sens 343 : « L'expérience esthétique personnelle, de se laisser affecter par l'objet plastique correspond à ma propre capacité empathique de me centrer sur le processus de mise en forme déclencheur d'une émotion. Cette posture empathique, fondée sur un regard qui accompagne "de l'intérieur" les mouvements du travail plastique par : "l'atteinte de l'image" (Josée Leclerc, 2009) 344 crée, de la sorte, une « écoute visuelle » informant de l'expérience corporelle et sensorielle du patient (ici du détenu) vis-à-vis du support plastique soumis à des modifications. » Et face à leurs oeuvres, je rejoins encore D. Sens lorsqu'il dit : « ?Il s'agit, concernant ma posture, de laisser en soi s'activer des images mentales et des éprouvés sur un mode que je qualifierais de « contre-transfert esthétique, L'analyse des productions témoigne d'une sensibilité et de l'émergence d'émotion en lien avec l'émotion esthétique lors du travail réalisé

, Du point de vue méthodologique, les difficultés ont concerné la méthode et les outils utilisés. Effectivement lors du recueil des données pour l'analyse des notes, la difficulté majeure a été de travailler à partir d'observations retranscrites de mémoire dans l'après-coup. L'analyse de la perception de l'émergence des émotions et de l'émotion esthétique s'est faite, entre autres, Lors de cette recherche, quelques obstacles d'ordre méthodologique conceptuel sont apparus et auquel je me suis confrontée

D. Sens, Thèse de doctorat sous la direction de Mme Édith Lecourt, L'image critique Une approche psychanalytique du surgissement de la forme dans la rencontre clinique en art-thérapie, p.254, 2013.

J. Leclerc, Dessins et destins de l'image : le pouvoir transformationnel de l'image en artthérapie d'orientation psychanalytique. Revue québécoise de psychologie, vol.30, pp.43-56, 2009.

D. Bibliographie, Le corps de l'oeuvre, essai psychanalytique sur le travail créateur, Les enveloppes psychiques, p.-, 1974.

A. S. , L'atelier d'expression en psychiatrie, 2000.

, ARISTOTE, 1895.

. Aulagnier-p, La violence de l'interprétation, 2001.

. Balier, Psychanalyse des comportements violents Paris, Puf. BENSLAMA F, 1988.

. Berenstein-i and J. Puget, Psychanalyse du lien, clinique et théorie, 2011.

. Berge-a.-clancier-a, P. Ricoeur, and . Rubinstein-l-h, L'art et la psychanalyse Paris, 2012.

, Voulons-nous des enfants violents, BERGERET, 2012.

. Berger-m, Voulons-nous des enfants barbares ? Prévenir et traiter la violence extrême, 2008.

. Berthoz-s and . Krauth-gruber-s, La face cachée des émotions, 2001.

. Boudinet-g, Des arts et des idées au XXème siècle, 2000.

. Brenot-p, Le génie et la folie, 1997.

. Bun-a, Les médiations thérapeutiques, 2011.

. Brun-a and . Chouvier-b, Les enjeux psychopathologiques de l'acte créateur, 2011.

D. Bruxelles and . Boeck,

. Cazenave-m, Encyclopédie des symboles, 1989.

. Changeux-j-p, Du vrai du Beau du Bien, 2008.

. Channouf-a, Les émotions une mémoire individuelle et collective, 2006.

. Chasseguet-smirgel-j, Psychanalyse de l'art et de la créativité, 1979.

. Chemama-b, Psychologie médicale, S.P.E.I éditeur, vol.13, pp.1345-1346, 1981.

. Cheng-f, Cinq méditations sur la beauté, 2006.

. Chouvier-b, Les processus psychiques de la médiation, 2001.

. Chouvier-b, Ed) Matière à symbolisation, art, création, psychanalyse, pp.17-21

D. Lausanne-paris and . Niestlé,

. Ciccone-a, L'observation clinique, 1998.

. Corcos-m, De René Magritte à Francis Bacon Psychanalyse du regard, 2009.

. Cyrulnik-b and . Duval-p, Psychanalyse et résilience, 2006.

. Dantzer-r, Les émotions, 1988.

. Debray-r, Vie et mort de l'image, Folio, essais, 1992.

. Debray-r, C. Dejours, and P. Fedida, , 2002.

C. Dejours, Le corps, d'abord, 2003.

. Delage-m, La vie des émotions et l'attachement dans la famille, 2008.

. Deleuze-g, La logique de la sensation, 1982.

. Derrida, La vérité en peinture, 1999.

F. De-singly, L'enquête et ses méthodes, Le questionnaire, 2005.

. Despret-v, Ces émotions qui nous fabriquent, Paris, Les empêcheurs de penser en rond/Seuil, 2001.

F. De-waal, L'Age de l'empathie, leçons de la nature pour une société solidaire, 2010.

. Didi-huberman-g, La peinture incarnée, 1985.

. Dolto-f, L'image inconsciente du corps, 1984.

. Dormoy-o, Soigner et/ou punir, 1995.

. Duchamps-m, Le processus créatif, 1987.

. Dutton-k, La sagesse du psychopathe, 2015.

. Ehrenzweig-a, L'ordre caché de l'art, 1970.

. Estrade-m, Création, arts et psychanalyse, 2010.

. Estellon-v, Les états limites, Que sais ?, 2010.

. Fos-falque-s, La chair des émotions, 2014.

. Ferry-l, La naissance de l'esthétique, 2004.

. Franck-a, Beauté et transfert, 2007.

. Freud-a, Le moi et les mécanismes de défenses, 1975.

. Freud-s, La métapsychologie, 1964.

. ________, L'inquiétante étrangeté, 1985.

. ________, Trois théories sur la sexualité, 1942.

. Fernandez-l and . Catteluw-m, La recherche en psychologie clinique, 2003.

G. H. , Les intelligences multiples, 1993.

C. Giudicelli, , 2002.

. Green-a, Narcisse de vie, Narcisse de mort, 1983.

J. Guillaumin, Psychanalyse de la créativité, 1998.

J. Guillaumin, Le moi sublimé, 1835.

. Heinich-n, Être artiste, 2007.

H. M. , Voir l'invisible, Le poison de la dépendance, 1988.

. Ionescu-s, Les mécanismes de défense, Théorie et clinique, 1997.

. Ionescu-s, 15 Approches de la psychopathologie, 2015.

C. Javeau, L'enquête par questionnaire, 1990.

. Jeammet-p, Quand nos émotions nous rendent fous, 2017.

. Jimenez-m, Qu'est-ce-que l'esthétique ?, 2007.

C. Joubert and . Talpin-j-m, Cinq paradigmes cliniques du vieillissement, Paris, Collection inconscient et culture, 2005.

J. C. Chouvier-b, L'entretien clinique : l'entretien psychanalytique groupal familial, 2016.

C. Joubert, Dialogue 171 La parentalité à l'épreuve du temps Paris, Cette étrange idée du beau, 2006.

. Kaes-r, Crise rupture et dépassement, 1979.

C. E. Kahn-p, . Demonque-c, and . Hansen-love-l, La philosophie de A à Z, 2000.

. Kandinsky-w, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier, 1989.

. Kant-e, Critique de la faculté de juger, Librairie philosophique

. Kaufmann-j-c, L'entretien compréhensif, 2011.

K. E. , Psychanalyse de l'art, Paris Puf, Le fil rouge, 1952191978.

J. Lacan, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse, 1973.

P. Laplanche-j.-et, Vocabulaire de la psychanalyse, 1978.

C. Lecoq, La peinture et la traversée du pire Acéphale, 1988.

L. E. , Découverte de la psychanalyse, Les processus psychiques de la médiation, p.-, 2004.

. Ledoux-m, Corps et création, 1992.

. Lelort-f and . André-c, La force des émotions, 2001.

. Lenoir-f, La puissance de la joie, 2015.

. Lubart-t, Psychologie de la créativité, 2003.

. Lhuilier-d and . Lemiszwcka-a, Le choc carcéral, 2001.

J. Mcdougall, Psychanalyse et littérature, l'artiste et le psychanalyste, 2008.

. Maclagan-d, L'image en Art-Thérapie : des symboles aux qualités esthétiques, extrait de l, Internationnal Journal of Art therapy, 1998.

H. Maldiney, Art et existence, 2003.

. Meltzer-d, H. Meg, and . Williams, L'Appréhension de la beauté, 2000.

. Le, , 1988.

. Menger-p-m, Le travail créateur s'accomplir dans l'incertain, 2008.

. Menger-p-m, Portrait de l'artiste en travailleur, 2003.

. Merleau-ponty-m, , 1964.

L. , P. , and F. Essais,

M. B. , Soigner en prison. Paris, Puf coll, 2001.

. Milner-m, L'inconscient et la peinture, Le fil rouge, 1976.

J. Miro, Ceci est la couleur de mes rêves, 1977.

J. D. Nasio, Les 7 concepts cruciaux de la psychanalyse, 2004.

. Nietzsche-f, Humain, trop humain, 1988.

C. Olivenstein, Le non-dit des émotions, 2000.

. Pain-s, Les fondements de l'arthérapie, 2007.

. Pankow-g, L'être là du schizophrène, 1981.

C. Paradas, Les mystères de l'art, 2012.

. Pessoa-f, Fragments d'un voyage intime, 1984.

J. Postel, Dictionnaire de la psychiatrie, 2002.

. Parot-f, L'homme qui rêve ; de l'anthropologie du rêve à la neurophysiologie du sommeil paradoxal, 1995.

R. , Passage à l'acte. Entre perversion et psychopathie, 2002.

. Réja-m, L'art chez les fous, 2000.

. Rizzolatti and . Sinigaglia, Les neurones miroirs, 2008.

H. Romano, L'enfant face au traumatisme, Le livre des symboles. Réflexions sur des images archétypales, 2011.

R. S. , Les émotions, 2004.

H. Saigre, Deviens ce que tu seras, essai sur l'Art-Thérapie, 2009.

, Sous la direction de l'équipe du foyer d'accueil et de promotion Hubert-Pascal, L'art ça nous regarde, Préalables à des pratiques d'atelier, repères, concepts Les éditions du Champs social, 2001.

. Schaeffer-j, L'expérience esthétique, 2014.

H. Segal, Revue française de psychanalyse, Psychanalyse et esthétique" n°5, 1979.

S. Paris,

. Serban-i, Les mécanismes de défenses, 2016.

. Sibony-d, Création, essai sur l'art contemporain, 2005.

. Sudres-j-l, Exclusions et art thérapie, Psychanalyse et civilisations, issue.dir, 2010.

. Talon-hugon-c, L'esthétique, Que sais-je ?, 2004.

. Tapiès-a, La pratique de l'art, 2003.

. Tisserond-s, Vérité et mensonges des émotions, p.-, 2005.

. Thirioux-b and . Jorland-g, Note sur l, 2008.

. Vigouroux-r, La fabrique du beau, 1992.

C. Wiart, Expression picturale et psychopathologie. Essai d'analyse et d'automatique documentaires Doin, 1967.

. Winnicott-d, Jeu et réalité, 1971.

. Zagury-d, Revues : -Revue française de psychanalyse « l'objet esthétique, 2008.

-. , Sublimations n°46. -La Revue Française de Musicothérapie -Revue annuelle Société Française de Psychopathlogie de l'Expression et d'Art thérapie, novembre 2013 Regards -Beaux Arts magazine. -Philosophie Magazine, juin 2013, Actes du congrès Crises et chuchotements, vol.112, pp.3389-3390, 2006.

. -l', Cursus Armand Colin Vincent di Rocco Paris. -Créations, psychanalyse sous la direction de Annie Anagyros-klinger Ilana ReissSchimmel Steven Wainrub monographies d'eva revue de psychanalyse puf, /1 (n°2) pratiques artistiques et thérapies -émotions contre transférentielles dans la relation art-thérapeutique émotion de la rencontre émotion esthétique, 2004.

C. Peut, Traumatisme et transmission transgénérationnelle 2012 l'évolution psychiatrique 75, vol.1, pp.45-59

-. , Identification à l'agresseur et identification projective à l'adolescence. A propos d'un cas. Topique numéro 115 P, pp.127-140

-. , Qui est qui qui, agresse qui ? Traumatisme passage a l'acte et identification projective à l'adolescence in Perspective psy N° 2, pp.134-139, 2013.

-. Toutenu, Crime et narcissisme : à propos du passage à l'acte criminel in Revue Française de psychanalyse n°3, pp.983-1003, 2003.

-. Voir-l'invisible and É. F. Bourin, sur l'Art monumental, et pp. 228-244 sur l'Art et le Cosmos. -Créations, psychanalyse sous la direction de Annie Anagyros-klinger Ilana ReissSchimmel Steven Wainrub monographies d'Eva revue de psychanalyse puf. -Revue psychosomatique relationnelle 2014 /1 (n°2), pratiques artistiques et thérapies émotions contre transférentielles dans la relation art-thérapeutique émotion de la rencontre émotion esthétique. -Revue Française de psychanalyse, Esthétique. -Le journal des psychologues, vol.67, issue.2, pp.176-190, 1988.

, III.3.8 -Quelles émotions avez-vous ressenties ? 213

, III.3.9 -Vous êtes-vous senti apaisé ? 214

, 10 -Vous êtes-vous senti contrarié, p.217

, 11 -Vous êtes-vous senti détendu ? 218

, 12 -Vous êtes-vous senti ému ? 219, vol.3

, 13 -Vous êtes-vous senti énervé ? 221

, 14 -Vous êtes-vous senti pensif ? 222

, 15 -Vous êtes-vous senti surpris ? 223

, 16 -Vous êtes-vous senti triste ? 224