Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

La mobilité du code dans les systèmes embarqués

Résumé : Avec l’avènement du nomadisme, des périphériques mobiles, de la virtualisation et du Cloud Computing ces dernières années, de nouvelles problématiques sont nées aux vues des considérations écologiques, de la gestion d’énergie, de la qualité de service, des normes sécuritaires et bien d’autres aspects liés à nos sociétés. Pour apporter une solution à ces problèmes, nous avons défini la notion de Cloudlet tel un Cloud local où peuvent se virtualiser des périphériques et ses applications embarquées. Ensuite, nous avons conçu une architecture distribuée basée sur ce pattern d’architecture lié au Cloud Computing et à la virtualisation de ressources. Ces définitions permettent de placer notre travail par rapport aux autres approches de déportation d’applications mobiles.D’autre part, un réseau de Cloudlets permet la protection de l’activité effectuée sur un périphérique mobile par la déportation d’applications embarquées dans une machine virtuelle s’exécutant dans la Cloudlet, ainsi que le suivi des usagers dans leur déplacement.Ces définitions nous ont guidées dans l’écriture de spécifications formelles via une algèbre de processus d’ordre supérieure. Elles autorisent le calcul de la sémantique opérationnelle pour les différentes études de cas basées sur ce concept de Cloudlet. Ces spécifications ont permis de décrire une nouvelle vision de la composition des périphériques virtuels applicables à tous les périphériques, les capteurs ou les actuateurs. L’ensemble des équations obtenues constitue une définition formelle de référence non seulement pour le prototypage d’une Cloudlet mais aussi pour la construction des automates temporisés.En se basant sur la structure de nos spécifications, nous avons construit un modèle d’automates temporisés pour un réseau de Cloudlets. Par l’emploi de technique de model checking, nous avons établi des propriétés temporelles montrant que toute exécution d’une application mobile sur un périphérique mobile pouvait être déportée dans une Cloudlet sous condition d’une structure applicative. Ces travaux ont abouti à des choix techniques donnant lieu à un prototype d’une telle architecture distribuée par l’emploi de serveurs OSGi. D’une part, nous fournissons une architecture logicielle d’application mobile. D’autre part, nous mettons en œuvre le principe de migration vers une Cloudlet voisine et son retour. Ces résultats sont une validation de nos choix initiaux et attestent de la réalité de nos travaux. Ils autorisent la prise de mesure permettant de définir le coût d’une migration vers une Cloudlet pendant une exécution, ainsi que son suivi au cours du déplacement de l’usager
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02123855
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, May 9, 2019 - 9:44:06 AM
Last modification on : Friday, October 4, 2019 - 1:12:43 AM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, October 1, 2019 - 11:35:03 PM

File

TH2018PESC1112.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02123855, version 1

Collections

Citation

Guy Lahlou Djiken. La mobilité du code dans les systèmes embarqués. Automatique. Université Paris-Est; Université de Yaoundé I, 2018. Français. ⟨NNT : 2018PESC1112⟩. ⟨tel-02123855⟩

Share

Metrics

Record views

181

Files downloads

344