Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Variabilités des temps de résidence de l’eau et du débit dans les rivières et les nappes phréatiques : implications sur la qualité de l’eau : inférence, modélisation et prédiction des temps de transit de l’eau dans les bassins versants

Résumé : Le transport de contaminants, l’altération des roches ainsi que les grands cycles biogéochimiques sont contrôlés par les temps de séjour de l’eau. Ces temps de séjour représentent le temps de transit durant lequel l’eau « voyage » dans un bassin versant. Contraindre ces temps de transit est donc un enjeu essentiel pour quantifier l’impact de l’homme sur la qualité de l’eau en rivières et dans les aquifères et pour évaluer la résilience des écosystèmes aquatiques continentaux. Cependant, les rivières comme les nappes phréatiques sont constituées d’un mélange d’eau de différents âges (une distribution des temps de transit ou des temps de résidence) qui varie avec le temps, en fonction des aléas météorologiques et climatiques, rendant difficile leur caractérisation ainsi que leur prédiction. Dans cette thèse, nous inférons ces temps de résidence à l’aide de traceurs géochimiques et de modèles guidés par les données. Nous montrons comment cette connaissance permet de quantifier l’altération des roches cristallines. Nous développons ensuite un cadre original de modélisation à base physique, capable de représenter la variabilité saisonnière et interannuelle des débits et des temps de transit mesurés en rivière. Nous montrons comment le processus de battements de nappes et son interaction avec les couches perméables du sol mène à la génération d’un ruissellement qui explique les fluctuations saisonnières de qualité de l’eau en rivières, traduites par des mesures de silice dissoute. Enfin, nous esquissons un cadre général de représentation de la réactivité à l’échelle du versant capable de rendre compte des processus biogéochimiques. En effet, représenter la dégradation des éléments réactifs (oxygène, nitrates, carbone) permettra d’évaluer les mesures de réduction d’intrants agricoles, de prédire l’évolution long terme de ces solutés en rivières, et donc leur potentiel d’eutrophisation ainsi que d’évaluer des mesures pour réconcilier agriculture et environnement. Cette réactivité apparaît comme le dernier maillon manquant pour comprendre, mesurer et prédire, les impacts anthropiques sur la zone critique.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02096703
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, April 11, 2019 - 3:08:08 PM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 3:29:11 AM

File

MARCAIS_Jean.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02096703, version 1

Citation

Jean Marçais. Variabilités des temps de résidence de l’eau et du débit dans les rivières et les nappes phréatiques : implications sur la qualité de l’eau : inférence, modélisation et prédiction des temps de transit de l’eau dans les bassins versants. Sciences de la Terre. Université Rennes 1, 2018. Français. ⟨NNT : 2018REN1B025⟩. ⟨tel-02096703⟩

Share

Metrics

Record views

221

Files downloads

3109