.. .. Une-forte-croissance-démographique,

, Quand le Hamas a remporté les élections, le Fatah et la communauté internationale le laisserontils gouverner ?! Ils ont tous contribué à transformer la situation en une « guerre civile » qui a fait des centaines de jeunes hommes handicapés. Et les Accords d'Oslo? vraiment, ce sont des accords de vente de notre qadiya 683 . Comment signer un accord dans lequel le mot « occupation » n'est même pas mentionné !? En fait, c'est la ratification de l'occupation israélienne. Où sont allés les principes et al quadiya falastinya ?, Je ressens un sentiment général d'impuissance à changer la situation, notre vie et la vie de Gaza

, Dans son autre article, il évoque par ailleurs l'échec de l'OLP et le nationalisme lui-même : « Bien au-delà de l'échec personnel de Yasser Arafat et de l'organisation de l'OLP, c'est le nationalisme palestinien lui-même, structuré sous l'égide de la centrale palestinienne, qui se trouve mis en échec et, en conséquence, délégitimé. Dès lors que l'espoir du recouvrement du territoire à court ou moyen termes apparaît de plus en plus chimérique et que la conscience se fait plus forte que l'occupation a fait de la cassure du lien social l'instrument de sa domination et de sa pérennisation, la construction identitaire qui avait fait du lien à la terre le fondement de l'identité de la personne, François Legrain dans deux de ses articles : « Mais, en empêchant le Hamas d'exercer son mandat, le Président Mahmoud Abbas, vol.684, 2006.

, Je ne vais pas être très négative mais avec vous je peux parler franchement et partager mon absence croissante d'espoir pour un avenir meilleur. Il n'y a pas d'initiative parce que nous avons face à nous quelque chose de plus fort qui nous arrête et empêche notre mouvement, « Ah? les problèmes d'électricité ! Si nous pouvions avoir de l'eau potable à boire !

, En dépit de mes moments de désespoir, j'ai confiance en les Gaziotes et je sais qu'il y a parmi eux des personnes compétentes et courageuses qui peuvent nous mener vers un avenir meilleur. Après tout

F. Al-qadiya,

. Legrain-jean-françois, « La dynamique de la "guerre civile " en Palestine ou comment refuser au Hamas d'exercer son mandat, vol.36, 2006.

. Legrain-jean-françois, « La Palestine : de la terre perdue à la reconquête du territoire, vol.22, pp.171-221, 1996.

, Un jour que je suis arrivée à l'école avant mon cours, je me dirigeais vers la salle des professeurs où je devais récupérer quelques documents dont j'avais besoin quand, tout d'un coup, je me suis retrouvée devant la secrétaire de l'officier israélien chargé de l'éducation alors en visite auprès de la directrice de l'école

J. Lui and A. , Comprenant que j'allais être en retard pour donner mon cours si je ne me pressais pas, elle m'a dit de revenir la voir, plus tard, dans le bureau de la directrice. J'ai vécu dans un état d'anxiété jusqu'à cet instant?priant pour que le temps passe vite ! Enfin, Elle m'a répondu en Hébreu, tout en souriant, et elle s'est arrêtée et m'a parlé

, Le colonel, du département israélien de l'éducation m'a demandé si j'étais intéressée pour apprendre l'hébreu. Il m'a expliqué qu'il y avait un groupe de professeurs des écoles de Gaza qui était déjà parti pour Netanya pour y étudier. Toutefois, il y avait encore une place disponible et il voulait savoir si l'idée m, Elle m'a fait entrer dans le bureau où la directrice et le colonel israélien étaient déjà installés

. Il-m'a-dit, Va chez toi, si l'idée t'intéresse, parles-en à tes parents et s'ils te donnent la permission tu reviens ici demain avec tes bagages et tu pars pour Netanya. Tu auras une bourse d'études, tu n'auras rien à débourser de ta poche

, Égypte depuis 1949, est gérée à la fin de 1967 par une administration d'occupation israélienne. L'un des changements alors survenus tient à la langue employée pour effectuer les démarches administratives : désormais l'hébreu est ici parlé et, dès 1970, il est nécessaire de le maîtriser correctement. Afin que les professeurs gaziotes apprennent la langue, l'Administration organise des cours intensifs dans les Ulpan qui existent déjà pour y enseigner cette langue aux nouveaux arrivants juifs en Israël

, La relation qu'elle entretient avec ses parents donne à Samira le sentiment qu'elle va pouvoir quitter la maison pour étudier l'hébreu

, Gaziotes qui vivent dans un monde tellement réduit, avec un contact avec la réalité hors de Gaza seulement virtuel, c'est beaucoup plus délicat

«. Leur-monde-se and . Rétrécit, Leur horizon se limite aux frontières de la Bande, et elle est bien étroite ! J'ai toujours voulu faire des choses, avoir la possibilité de sortir de ce bout de terre qu'est Gaza, avec les mêmes gens, les mêmes visages et surtout les même pensées. J'ai marché, toujours

, En revanche elle doit aussi avoir des ennemis parce qu'une plainte a été déposée contre elle qui empêche la Mairie de lui renouveler son permis de travail pour le centre

, Elle persévère et trouve des solutions temporaires ; elle décide d'ouvrir le centre chez-elle, pour continuer à enseigner, telle est sa raison de vivre. Elle précise : « C'est ma mission bien sûr, mon obligation, mais surtout ma passion. La communication surtout avec les jeunes. C'est ma responsabilité de leur montrer des horizons plus vastes, plus conciliatoires et leur faire accepter? ou plutôt comprendre, les différences culturelles. C'est la raison pour

, Elle m'a expliqué que la principale cause des violences et des extrémismes des jeunes

. Gaziotes and . Du,

, Samira fait tout son possible pour que son centre de langue survive et soit toujours actif, allant jusqu'à couvrir ses frais en donnant des cours de langue à domicile aux étrangers des organisations internationales. Les Gaziotes paient, certes, mais pas pour des cours particuliers. Sa passion est plus forte que tout l'environnement qui se montre hostile à ses rêves

«. Après-avoir-eu-une-École-de, échanges internationaux, la fermeture des frontières et l'arrêt du versement de fonds nous a réduits à travailler depuis la maison de famille. C'est une chance que j'ai pu déménager dans un endroit sans trop de coûts de fonctionnement. J'ai eu aussi une histoire de permis de travail que je ne parviens pas à comprendre, parce que mes papiers et ceux du centre, sont tout à fait en règle. Alors pour le moment, c'est mieux de faire profil bas

, Elle est aimée, admirée et bien connue pour son talent comme enseignante. Par ailleurs, il précise au cours d'entretiens ultérieurs, qu'il a emmené avec lui l'enfermement géographique qu'il vivait à Gaza, protégeant ainsi sa manière de vivre durant son séjour en France. La religion est le recours principal pour gérer son « exil » hors de Gaza pendant les neuf années qu'il passe en France. Ce peut être la raison qui pourrait donc expliquer qu'il n'ait même pas eu l'idée de regarder la direction dans laquelle coulait la rivière devant ses yeux, Pour Samira, l'enfermement est souvent lié à la réduction d'échelle dans le travail qui empêche la réalisation de sa mission comme enseignante

. Gaza, Il se renferme sur lui-même et sur ses priorités, sortant s'aérer seulement pour courir et se dépenser physiquement de la sorte. Notons, toutefois, qu'il est un fervent adepte du cinéma 695 , un plaisir qu'il ne peut assouvir à Gaza où il n'existe pas, qui l'aide beaucoup dans son apprentissage de la langue française et dans la compréhension de la culture qu'il côtoie désormais. Peu après son arrivé à Nantes, les communications avec Gaza ont étaient coupées du fait du soulèvement palestinien. Non seulement celles-ci ne sont plus actives, mais se pose également le problème de l'argent qui ne lui parvient plus

, Des années plus tard, le 28 juillet 1988, il annonce que les 1.3 billion de dollars qui devaient être versés pour des programmes de développement en Cisjordanie ne le seraient pas, expliquant par ce geste qu'il permettait à l'OLP d'assumer plus de responsabilités sur les Territoires palestiniens occupés. Quelques jours plus tard, le roi dissout les liens du Parlement jordanien avec la Cisjordanie ainsi que toutes les missions administratives et, par extension, bancaires, Dès lors, nous devons ouvrir une parenthèse pour expliquer les nouvelles données à prendre en compte dans la relation entre l'OLP et la Jordanie

, Nous avons connus encore le cinéma Al Nasser dans la ville de Gaza qui a été fermé en 1967 et reouvert pour fermer dans les 1980's pendant la première Intifad. Il a été ouvert en 1996 avec l'arrrivée de l'autorité palestinienne. Des films des cinéastes gaziotes qui travaillent depui Gaza ou hors Gaza se montrent d'habitudes dans le hall du Croissant Rouge ou dans l'Institut français

. Ainsi, il ne saurait être question de penser à rentrer à Gaza car même s'il parvenait à y aller, il n'est pas assuré de pouvoir en repartir. Voilà pourquoi il n'est pas encore prêt à rendre visite à sa famille : « En 1987, au moment de mon départ, j'avais déjà suivi quelques leçons de français à Gaza. Mais c'est plus tard, en travaillant en France, que je l'ai vraiment appris. Je n'ai pas perdu beaucoup de temps

, En fait, ces frais en France sont symboliques, 200 où 300 francs à l'époque. Mais le loyer, la nourriture, le transport et les vêtements sont chers, la vie est chère ! J'ai travaillé dans des restos, des stations-service où j'étais confronté à des populations avec des accents différents. A l'université, j'ai peut-être appris le français, la grammaire, le vocabulaire (je lis beaucoup) mais parler le français et vivre à la française, c'est en travaillant et en côtoyant les gens, La famille n'avait toujours pas réussi à m'envoyer d'argent, alors j'ai continué à travailler pour payer les frais de l'université

, Je fais ce que j'ai appris : Je traduis et j'interprète

. Après and F. Passés-en, Nemer a fait des économies et il considère qu'il a amassé suffisamment d'argent pour pouvoir se marier. Il décide alors de rentrer à Gaza. Le processus d'Oslo semble encore en vigueur et il pense qu'il pourra trouver un bon poste à l'université, au centre français ou, peut-être, auprès de l'autorité palestinienne. Son mariage a été arrangé par sa mère et ses soeurs. Il voulait quelqu'un qui ne soit pas très jeune et qui avait un certain goût pour les études. Rana, une jeune femme née dans un pays du Golfe a été choisie par la famille de Nemer. Toutefois, il a peur que cette dernière ne veuille pas quitter Gaza parce qu

A. , ils habitent en famille les premiers temps de leur union, sans beaucoup d'harmonie. Il a commencé à travailler au sein de l'université d'al Aqsa pour un programme de langue financé par le gouvernement français et, par ailleurs, il a bénéficié d'une bourse pour poursuivre ses études. Son épouse travail dans l

. «-après-mon-mariage and . Bénéficié-d'une-bourse-en, avant la Deuxième Intifada et je suis parti en France pour la deuxième fois. J'ai fini un DESS, c'est l'ancien nom pour le Master Nemer est le seul de ceux que nous avons interviewés qui, finalement, va réellement partir 699 . Nous avons rencontré plusieurs autres individus qui évoquaient régulièrement un possible départ mais dont l'idée restait, en fin de compte, assez lointaine dans leur esprit. Nous avons décidé d'inclure son entretien à notre étude afin de montrer son attachement pour Gaza et sa difficulté à partir. C'est son épouse, 2000.

, Entre temps, une amie chère, Samira, a trouvé refuge en Norvège à la fin de l'année 2016. Conclusion : S'en sortir sans sortie

M. Longari, raconte dans son allocution de départ de Gaza, ses souvenirs du désengagement des colonies de Gaza en août 2005 : il rappelle qu'en attendant le départ des Israéliens et la prise de contrôle par l'Autorité palestinienne, il regardait des hautes herbes qui se croisaient sous le vent et se redressaient comme si de rien n'était. L'image fut pour lui le symbole des habitants de Gaza. Il fut le spectateur des attaques répétées des Israéliens et de deux " guerres " et il a noté qu'à chacun de ses retours, il retrouvait Gaza recomposée, nettoyée, « debout devant la mer, photographe de l'AFP dans les Territoires Palestiniens occupés jusqu'en décembre 2013, vol.700

, on s'étonne de la qualité de la résistance aux chocs que subissent ses habitants. Cependant après plus de quinze ans d'expérience professionnelle dans la région nous notons qu'après chaque impact, bien que la population rebondisse et que la vie reprenne, les individus n'ont pourtant pas assez de ressources pour " guérir ". Chaque fois, à part les dégâts à l'infrastructure et à l'économie, les faits érodent le réseau social familial, diminue le réseau des amis, et augmente l'usure émotionnelle, mettant à l'épreuve la résilience. Tous rappellent qu'ils ne se sentent en sécurité nulle part, sans refuge ni protection. Rawia 701 , chère amie, femme d'exception et d'âge respectable, met en avant l'endurance et l'optimisme des Gaziotes face à toute adversité : « Les Gaziotes sont des combattants dès la naissance. Nous avons appris à Gaza, de bas en haut de l'échelle sociale, à vivre avec une goute d'huile et une pincée de dukka 702

, Dans les années qui suivent la guerre du 2014, la Bande se transforme en pion dans le jeu d'échecs géopolitique dans lequel s'engage Israël, Mahmoud Abas et ses vieillissants camarades du Fatah qui s

C. Beatrice, Gaza débout face à la mer, 2009.

, Entretien fait avant la guerre de 2014. Elle est décédé en juin, 2017.

, Agnès Heller 708 , il n'y a guère de vie quotidienne sans activité créatrice. Nous hésitons à utiliser le mot art, parce que trop lourd de sens et nous préférons dire expression du beau, fabrication de quelque chose qui sort de la vie de Gaza, Mélange d'épices qui se mangent avec du pain. déplacement imposées par l'occupation israélienne

, Pour ceux qui réussissent à sortir hors la Bande, la vie à Gaza ou la vie de Gaza reste le thème de leur inspiration artistique : en France comme ailleurs, ont essaimé des peintres, des rappeurs, des réalisateurs de films. À l'exception de quelques uns qui ont réussi à percer, le bilan global demeure modeste. De la poussée créatrice où ils puisent, surgit une identité perdue-reconstituée qui s'expose surtout dans une nostalgie de leur Bande de Gaza, qui n'exclut pas la mélancolie. Au contraire, les artistes de l'intérieur trouvent l'inspiration dans ce qu'ils vivent et expriment leur souffrance, la violence de la guerre et le viol de leur image, alors leurs oeuvres sont une restauration, Littérature ou peinture de résistance pour ceux qui sont dehors et exorcisme de la tragédie avec volonté de guérison pour ceux sont dedans

, L'artiste exilé formule une vision idéalisée, celui qui est enfermé élabore sur place l'exorcisme qui puisse dissiper la peur, Nous pouvons nommer les réalisateurs gaziotes, Rashid Masha'arwi qui travaille depuis la Cisjordanie ou les frères Nasser, Arab et Tarzan, pour tous ceux qui ont réussi à sortir de la

. Bande, Leurs films se projettent à Gaza s'ils passent la censure. C'est le cas du film produit en 2008, de Masha'arawi L'anniversaire de Leila. Le film Dégradée 709 des frères Nasser présentent une face de la réalité de la vie à Gaza de façon très réaliste, en utilisant la métaphore d'un salon de coiffure pour décrire les paradoxes du huit-clos de Gaza. Comme l'a dit un des réalisateurs lors du vernissage du film : « Se faire les ongles et se coiffer pendant la guerre, c'est déjà résister ! » Se faire belle quand tout s'effondre

. Heller-Àgnes, Sociología de la vida cotidiana, 1977.

A. Survey-of-palestine, for The Information of the Anglo-American Committee of Inquiry, 1945.

A. Ziy?d, Islamic fundamentalism in the West Bank and Gaza: Muslim Brotherhood and Islamic Jihad, 1994.

A. Ziad, « Hamas: a historical and political background, Journal of Palestine Studies, vol.88, pp.5-19, 1993.

A. Caroline, ONG Palestiniennes et Construction Étatique, 2007.

A. Majid, Social Research on Family Lifestyles among Arabs in Israel, Journal of Comparative Family Studies, vol.20, issue.2, pp.175-195, 1989.

D. Alhaj-wissam, &. Nicolas, and . Rébillard-eugénie, De la théologie à la libération ? Histoire du Jihad islamique palestinien, 2014.

. Al, « L'assistance humanitaire en faveur des réfugiés de Palestine, instrument de la politique étrangère américaine au Proche-Orient? » in Politique Américaine, pp.57-74, 2010.

Y. Allon, « The Case for Defensible Borders », Foreign Affairs, octobre, 1976.

A. Amireh, « Between Complicity and subersion: Body politics in palestinian National Narrative, The South Atlantic Quarterly, vol.102, 2003.

A. Anastasiou, The Communication of Empathy Through Art: Implications for Conflict Resolution and Social Justice, Art and Social Justice: The Media Connection (éd. Mike Hajimichael), pp.77-82, 2015.

. Antonious-george, The Arab Awakening, The Story of the Arab National Movement, 1946.

. Appadurai-arjun, Modernity at Large : Cultural Dimensions of Globalisation, 1996.

G. Aronson, « Issues Arising from the Implementation of Israel's Disengagement from the Gaza Strip, Journal of Palestine Studies, vol.34, issue.4, pp.49-63, 2005.

S. Aronson, The Politics and Strategy of Nuclear Weapons in the Middle East. Opacity, Theory, and Reality, 1960.

, Gaza : dans les coulisses du mouvement national palestinien, 2008.

. Barakat-halim, The Arab World: Society, Culture, and State, 1993.

. Barakat-halim, The Arab Family and the Challenge of Social Transformation, Women and Family in The Middle East, pp.27-48, 1985.

. Barber-brian and . Samuel, How can a majority be resilient? Critiquing the utility of the Construct of Resilience through a focus on Youth in Contexts of Political Conflict, Handbook of, 2013.

. Ferrari, , pp.233-252

H. Baumgarten, The Three Faces/Phases of Palestinian Nationalism, vol.34, pp.25-48, 2005.

J. Bendelac, L'économie palestinienne, 1999.

. Benedict-ruth, The Chrysanthemum and the Sword : Patterns of Japanese Culture, 1989.

. Benvenisti-meron and . Shlomo, The West Bank and Gaza Atlas, 1988.

. Berchet-jean-claude, Le voyage en Orient: Anthologie des voyageurs français dans le Levant au XIXe siècle, 1985.

J. Berque, Les Arabes d'hier à Demain, 1960.

D. Bertaux, L'enquête et ses méthodes, le récit de vie Barcelone, 2006.

. Bourdieu-pierre, « The genesis of the concepts of "habitus" and field, ». Sociocriticism, vol.1, issue.2, pp.11-24, 1985.

, Entre l'épi et le fusil, BSISSO (Bisisu) Mu?in (trad. Mu?in Tawf?q, 1988.

. Budeiri-musa, The Palestinian Communist Party 1919-1948 -Arab and Jew in the Struggle for Internationalism, 2010.

G. Butt, Life at the Crossroads, a history of Gaza. Essex: Rimal, Scorpion Cavendish, 1995.

C. Vincent, Matériaux pour une sociologie de l'individu: perspectives et débats, 2004.

P. Caridi, Hamas -From resistance to government. Milano, Giangiacomo Feltrinelli Editore, 2009.

C. Olivier, Le nationalisme arabe, 1996.

R. Castel, L'Insécurité sociale. Qu'est-ce qu'être protégé?, 2003.

R. Castel, Les métamorphoses de la question sociale, 1995.

. Certau-michel-de, L'invention du quotidien, 1990.

B. Cyrulnik, Un merveilleux malheur, 1999.

C. Delcroix, Ombres et lumières de la famille Nour, comment certains résistent face à la précarité, 2005.

. Deniau-maroudis-géraldine, L'autonomie palestinienne intérimaire dans la bande de Gaza, vol.17, 1999.

. Department, . Statistics, . Government, and . Palestine, Palestine, Printed by the Governement Printer, pp.1944-1989

. Dowty-alan, « Prelude to the Arab-Israel Conflict, European Penetration of Nineteenth-century Ottoman, Contemporary Review of the Middle East, issue.1, pp.3-24, 2014.

;. Castree-noel and . Kitchin-rob,

. Roger-alistair, Carceral geographies" in Oxford Dictionary of Human Geography, 2016.

. Dubet-françois, Le Déclin de l'institution, 2002.

. Dubet-françois, Le Travail des sociétés, 2009.

. Dubet-françois, Sociologie de l'expérience, 1994.

. Dubet-françois and . Danilo, Dans quelle société vivons-nous?, 1998.

. Dumont-luis, Essaies sur l'individualisme. Une perspective anthropologique sur l'idéologie moderne, 1983.

. Duret-alain, Moyen-Orient, crises et enjeux, 1994.

E. Efrat, The West Bank and Gaza Strip -A geography of occupation and disengagement, 2006.

. Ehrenberg-alain, L'individu incertain, 1995.

. Ehrenberg-alain, La fatigue d'être soi. Dépression et société, 1988.

I. M. El-eini-roza, Mandated Landscape, 1929.

N. Elias, La société des individus. Paris, Fayard (d'après des textes écrits en 1939, 1940.

L. Esposito-john and . Tamimi-azzam, , 2000.

L. Farsakh, Palestinian Labor Flows to the Israeli Economy: A Finished Story, vol.32, pp.13-27, 2002.

L. Farsakh, Palestinian Labor Migration to Israel Since Oslo and Beyond, Topics in Middle Eastern and North African Economies, Electronic journal, vol.4, 2002.
DOI : 10.4324/9780203431658

. Feldman-ilana, Governing Gaza -Bureaucracy, authority, and the work of rule, pp.1917-1967, 2008.

P. Fenaux, Israël-Gaza : piège en haute mer, pp.22-25, 2010.

. Ferréol-gilles and . Philippe, Méthodologie des sciences sociales, 1993.

. Filiu-jean-pierre, Histoire de Gaza, 2012.

;. Foucault-michel, G. Paris, and . Frank, Banking on Families: How Families Generate and Distribute Social Capital, Journal of Marriage and Family, vol.67, 1975.

M. Gauchet, La démocratie contre elle-même, 2002.

C. Geertz, The Interpretation of Cultures, 1973.

C. Geertz, Savoir local, savoir global. Les lieux du savoir, 1983.

. Guelpa-beatrice, Gaza débout face à la mer, 2009.

E. Efrat, The West Bank and Gaza Strip, A geography of occupation and disengagement, 2006.

N. Élias, Fayard (1 re éd. d'après des textes écrits en 1939, La Société des individus, trad. fr, 1940.

E. Goffman, . La, . Sociale-À-l'épreuve-du, and . Temps, Hubert Peres, Cahiers Internationaux de Sociologie Nouvelle série, Les métamorphoses de la sociologie allemande, vol.107, 1999.

. C. Inquiry-a-a, The Information of the Anglo-American Committee of Inquiry, A Survey of Palestine, 1945.

H. Granqvist, Birth and Childhood Among the Arabs -Studies in a muhammadan village in Palestine. Helsingfors: Söderström & C:O Förlagsaktiebolag, 1947.

. Green-duncan, From Poverty to Power -How active citizens and effective states can change the world, 2008.

L. Grinberg-lev, Stéphanie Latte Abdallah (éd.), Images aux frontières représentations et constructions sociales et politiques : Palestine, Jordanie, 1948.

. Gunning-jeroen, Hamas in politics : democracy, religion, violence, 2008.

. Hadawi-sami, Bitter Harvest: A Modern History of Palestine, UK, Scorpion Cavendish Publishing Ltd. (1 re éd, 1989.

S. Hadawi, Village Statistics 1945 et PalestineRemembered.com, Village Statistics Project. Basé sur les données statistiques du Gouvernement de la Palestine pour les Nations Unis en 1945, 1945.

. Hammami-rema and . Eileen, After the Crisis : Structural Changes in Palestinian Political Life (en arabe). Ramallah: Muwatin -The Palestinian Institute for the Study of Democracy, 1998.

. Hammami-rema and . Salim, The Second Uprising: End or New Beginning?, Journal of Palestine Studies, vol.30, pp.5-25, 2001.

M. Hamza, Bidaiat (Abu Jihad al Wazir) Génese, en arabe, 1971.

K. Hansen, Gaza City: Analyse de transformations urbaines 1917 -2011, 281 pp. Thèse : Géographie, 2013.

A. Hass, Drinking the Sea at Gaza : Days and Nights in a Land under Siege, 1999.

&. Heiberg-marianne and . Ovenson-geir, Palestinian Society in Gaza, West Bank and Arab Jerusalem : a survey of living conditions, Fafo Report, vol.15, 1993.

J. Helm, Essays on the problem of tribe, proceedings of the 1967 Annual Spring Meeting of the American Ethnological Society, 1968.

. Hervieu-léger-danièle, La religion en miettes, 1980.

A. Hourani, A history of the Arab peoples, 2005.

. Hroub-khaled, HAMAS: A Beginner's Guide, 2006.

H. Jean-baptiste, Gaza Méditerranéenne : Histoire et archéologie en Palestine, 2000.

. Humbert-jean-baptiste and . «identités», Papier présenté pour Identities JerusalemConférence à l, 2001.

P. Huntington-samuel, The emperor has no clothes: Palestinians and the end of the peace process, Middle East Report, pp.122-129, 1996.

, Inside Gaza: The Challenge of Clans and Families, International Crisis Group, vol.20, 2007.

. Kaufmann-jean-claude, Une théorie de l'identité, 2005.

. Kaufmann-jean-claude, Agacements -Les petites guerres du couple, 2007.

. Kaufmann-jean-claude, L'Enquête et ses méthodes, L'Entretien compréhensif, 3 éd, 2014.

. Kempf-hervé and . Jérôme, , 2005.

G. Kepel, La Revanche de Dieu. Chrétiens, juifs et musulmans à la reconquête du monde, 1991.

, The Arab Cold War: Gamal 'Abd al-Nasir and His Rivals, 1958.

. Khalidi-rashid, The Iron Cage : The Story of the Palestinian Struggle for Statehood, 2007.

. Khoury-tadié-arlette, Une enfance à Gaza, 1942.

. Lahire and . Bernard, Portraits sociologiques : Dispositions et variations individuelles, 2002.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00425815

. Latte-abdallah-stéphanie and . Cédric, A l'ombre du mur : Israéliens et Palestiniens entre séparation et occupation, 2011.

L. Stéphanie, Images aux frontières, Représentations et constructions sociales et politiques, 1948.

. Legrain-jean-françois, « La dynamique de la guerre civile en Palestine ou comment refuser à Hamas d'exercer son mandat, 2006.

M. Lesch-ann, Gaza: Forgotten Corner of Palestine, Journal of Palestine Studies, vol.15, issue.1, pp.43-61, 1985.

L. Claude, The Jealous Potter, Introduction to the work of Marcel Mauss, 1950.

C. Levi-strauss, Anthropologie Structurelle, 1958.

L. Claude, « Introduction à l'oeuvre de Marcel Mauss, Sociologie et anthropologie par Marcel Mauss. Marcel Mauss, pp.1902-1938, 1950.

. Lévi-strauss-claude, Tristes tropiques, 1995.

L. Bernard, The Arabs in History, 1950.

L. Bernard, The Middle East: 2000 Years of History from the Rise of Christianity to the Present Day, 1995.

. Linton-ralph, Le fondement culturel de la personnalité, 1945.

. Lockman-zachary, Intifada: The Palestinian Uprising against Israeli Occupation, 1991.

D. Lybarger-loren, Identity and Religion in Palestine: The Struggle between Islamism and Secularism in the Occupied Territories, 2007.

. Manciaux-michel, La résilience : résister et se construire, 2001.

. Mansfield and . Peter, United Kingdom, Penguin Books, (1re éd, 1976.

D. Martuccelli, Une sociologie pour la modernité, Rennes, 2005.

D. Martuccelli, Les trois voies de l'individu sociologique, pp.1-12, 2005.

D. Martuccelli, Forgé par l'épreuve, L'individu dans la France contemporaine, 2006.

. Martuccelli-danilo, F. Singly, and . De, Les sociologies de l'individu, 2009.

D. Martuccelli, a) La société singulariste, 2010.

D. Martuccelli, b) Existen individuos en el sur ?, 2010.

. Marx-emmanuel, The Tribe as a Unit of Subsistence: Nomadic Pastoralism in the Middle East, American Anthropologist, v, vol.119, issue.1, pp.261-526, 1977.

. Massad-salwa, Mental Health of Children in Palestinian Kindergartens: Resilience and Vulnerability, In Child and Adolescent Mental Health, vol.14, issue.2, pp.89-96, 2009.

. Masalha-nur, A critique of Benny Morris, Journal of Palestine Studies, vol.21, 1991.

M. John and J. , The British Military Administration in Palestine 1917-1920, Journal of Palestine Studies, vol.7, pp.55-76, 1977.

. Meier-olivier and J. Pacitto, Le retour de l'acteur ou les « bonnes raisons » du comportement des dirigeants des très petites entreprises, p.5, 2007.

M. Beverley and . Stephen, Hamas: the Islamic resistance movement, 2010.

. Ministère-de-l'aménagement, Mid Term Development Plan, Ministry of Planning, 2005.

. Moors-annelies, . Von-teffelen-toine, and . Sharif, Discourse and Palestine : Power, Text and Context, Amsterdam, 1995.

. Morris-benny, Righteous Victims: A History of the Zionist-Arab Conflict, pp.1881-2001, 1999.

. Morris-benny, The Birth of the Palestinian Refugee Problem Revisited, 1988.

. Nguyen-gilham and . Viet, Normalising the abnormal: Palestinian youth and the contradictions of resilience in protracted conflict, In Health and Social Care in the Community, vol.16, issue.3, 2008.

W. Nietzsche-friedrich, Ainsi parlait Zarathoustra, 1997.

N. Pierre, « Les lieux de mémoire I, La République, 1984.

, Civil Society in the Middle East, vol.1, 1995.

. Norwegian and . Council, The Shari'a Courts and Personal Status Laws in the Gaza Strip, 2011.

. Norwegian and . Council, Customary Dispute Resolution Mechanisms in the Gaza Strip, 2012.

. Pappe-ilan, The Ethnic Cleansing of Palestine, 2006.

J. Peteet, Landscape of Hope and Despair: Palestinian Refugee Camps, 2005.

, Territoires palestiniens de mémoire, 2006.

C. Pirinoli, « Entre terre et territoire : enracinement de l'identité palestinienne, pp.91-107, 2002.

P. David, The Face of Defeat: Palestinian Refugees and Guerrillas, 1972.

. Qleibo-ali-hussein, Before the Mountains disappear, an ethnographic chronicle of the modern Palestinians, 1992.

A. Qleibo, Reflections on Palestinian Identity Al-Nakba: An Open Wound, 2009.

A. Qleibo, The Semiology of the Palestinian Face The Dichotomy of Private versus Public Space, 2011.

A. Qleibo, Sharaf in Palestinian Society, 2012.

A. Qleibo, Pilgrimage to Al-Aqsa Mosque The Symbolism of Jerusalem in Islam, 2013.

. Qleibo-elena and . Aetimad, Israeli restrictions in mobility for women in the Gaza Strip, 2009.

P. Rabinow, Un Ethnologue au Maroc : Réflexion sur une enquête de terrain (traduit par Tina Jolas), Mesnil-sur-Estrées, Hachette (1 re éd, 1977.

. Reynaud-jean-daniel, re éd, Les règles du jeu: L'action collective et la régulation sociale, Armand Colin, 1977.

D. Riesman, The lonely crowd, a study of the changing American Character, 1950.

E. Robinson-glen, Strategic Insights, bi-monthly electronic journal, 2008.

M. Rosenfield, Confronting the Occupation: Work, Education, and Political Activism of Palestinian Families in a Refugee Camp, 2004.

S. Roy, Civil Society in the Gaza Strip: Obstacles to Social Reconstruction, 1996.

E. J. Brill, Civil Society in the Middle, vol.2

. Roy-sara, The Gaza Strip, the political economy of de-development, 1995.

. Roy-sara, Praying with Their Eyes Closed: Reflections on the Disengagement from Gaza, Journal of Palestine Studies, vol.34, p.4, 2004.

. Roy-sara, Hamas and Civil Society in Gaza: Engaging the Islamist social sector, 2011.

. Roy-sara, The Gaza Strip, The Political Economy of De-development, 2016.

. Sabbagh-suha, Introduction, Suha SABBAGH éd., Palestinian Women of Gaza and the West Bank, pp.1-38, 1998.

J. Saco, Footnotes in Gaza, 2009.

E. Said, Orientalism, 1987.

. Sayigh-yezid, The Palestinian Economy under Occupation: Dependency and Pauperisation, Journal of Palestine Studies, vol.60, p.4, 1986.

. Sayigh-yezid, Armed Struggle and the Search for State, the Palestinian National movement, 1949.

. Schnapper-dominique, L'épreuve du chômage, 1994.

. Schwartz-olivier, Le monde privé des ouvriers, 1990.

. Segal-rafi and . David, A Civilian Occupation, the politics of Israeli Architecture, 2003.

. Sereen-hélène, Le réseau urbain 1879-2000. Permanences spatiales et stratégies de contournement de la contrainte colonial », Villes Arabes en Mouvement, vol.18, 2005.

. Sen-amartya, Un nouveau modèle économique : Développement, justice et liberté, 2003.

. Sharabi-hisham, Neopatriarchy, A Theory of Distorted Change in Arab Society, 1988.

, Warrior: An Autobiograhpy, SHARON Ariel with David CHARNOFF, 1989.

. Shikaki-khalil, Old Guard, Young Guard: the Palestinian Authority and the Peace Process at Crossroads, Political Analysis, PSR -Strategic Analysis Unit: Occasional Papers, 2001.

. Shikaki-khalil, The Future of Palestine, Foreign Affairs, vol°, vol.83, issue.6, 2004.

. Shehadeh-raja, The Land Law of Palestine: An Analysis of the Definition of State Lands, Journal of Palestine Studies, vol.11, issue.2, pp.82-99, 1982.

E. Shils, The Virtue of Civil Society, Government and Opposition, vol.26, pp.3-20, 1991.

A. Shlaim, The Rise and Fall of the All-Palestine Government in Gaza, Journal of Palestine Studies, vol.20, pp.37-53, 1990.

. Skeik-ibrahim, Gaza through history, 1965.

. Signoles-aude, « Les ingénieurs palestiniens entre restructuration interne et accession au pouvoir politique : Enjeux nouveaux de la phase de la construction étatique, Institut National d'Aménagement et d'Urbanisme (éd.), Les Métiers de la ville. Des métiers pour une gestion urbaine rénovée, pp.139-169, 2001.

. Signoles-aude, Les Palestiniens, 2005.

. Signoles-aude, Les représentations du passé en Palestine -Municipalités d'hier, municipalités d'aujourd'hui », Annales. Histoire, Sciences Sociales, pp.109-126, 2005.

. Signoles-aude-;-le and . Soi, Le Hamas au pouvoir et après ? Toulouse, Editions Milan Actu. SINGLY François de, 1996.

, Etre soi d'un âge à l'autre. Famille et individualisation, SINGLY François de (sous la direction, 2001.

. Singly-françois-de, Les Uns avec les autres : quand l'individualisme crée du lien, 2003.

, SINGLY François de (sous la direction de, 2001.

. Schnapper-dominique, L'Épreuve du chômage, 1994.

. Schwartz-olivier, Le Monde privé des ouvriers, 1990.

S. Tamari, La Montagne contre la mer -Essais sur la société et la culture palestiniennes (Dima Al-Wadi, 2011.

A. Tamimi, Hamas: Unwritten Chapters, 2006.

A. Tamimi, Hamas: A History from Within, 2007.

L. Taraki, Living Palestine: Family Survival, Resistance and Mobility under Occupation, 2006.

. Vaumas-Étienne-de, « Les trois périodes de l'immigration juive en Palestine, Annales de Géographie, vol.63, pp.71-72, 1954.

. Vulpian-alain-de, A l'écoute des gens ordinaires. Comment ils transforment le monde, 2004.

D. Wissam-alhaj, . Nicolas, and E. Rebillard, De La Théologie a la Libération ?, Histoire du Jihad Islamique Palestinien, 2014.

Y. William and . Seteney, Anthropological Approaches to the Arab Family: An introduction, Journal of Comparative Family Studies, vol.28, issue.2, pp.1-13, 1997.

. Zureik-constantine, Ma'na al-nakba (Le sens du désastre), 1948.

. Liens-raymond-boudon, La logique du social, 1979, par Paul Prigent in Sociologie de l'éducation, Cours d'Alain Léger

O. Meier, J. Pacitto, and M. Institut, Le retour de l'acteur ou les bonnes raisons du comportement des dirigeants des très petites entreprises ». Résumé. Colonies (israéliennes dans les Territoires Occupés)| Institut MEDEA, 2007.

S. Frontières-du, Un siècle de diplomatie au Moyen-Orient, pp.1840-1948

, QUAKERS IN ACTION: Jerusalem and Gaza, 1947.

G. Herbert, . Sosnovsky, and . Silvina, En 1927 le British Imperial Airways passe un accord avec le gouvernement du Mandat pour opérer un service de poste aérienne, la ligne Le Caire/Baghdad, s'arrêtant à Gaza, Bauhaus on the Carmel and the Crossroads of Empire, Yad Izhak Ben-Zvi, Publications, Jérusalem, pp.51-52, 1993.

S. Frontières-du, Un siècle de diplomatie au Moyen-Orient, pp.1840-1948

. Recherches,

R. Neuville, . France-À-jérusalem, and D. Au,

. Archives-de-l'unrwa, Une vingtaine d'entretiens exploratoires ont été menés bien avant l'inscription en thèse à l'Université de Franche Comté en 2014. Il s'agissait de s'imprégner dans la société gaziote et, de fait, ce sont moins des entretiens que des récits de vie que nous avons recueillis. Leur principal intérêt tenait à ce qu'ils permettaient de voir la force de l'histoire partagée, du récit collectif. Il s'agissait alors de la nakba, de la guerre de 1967, de la visite de Sadat à Jérusalem en 1973, des massacres de Sabra et Chatila en septembre 1982, de la guerre du Golfe en 1990, des deux Intifadas. Cette histoire encore était partagée lorsque nous avons revu une partie des membres de notre panel un peu plus tard, pour des événements plus récents comme la prise du pouvoir par le Hamas en juin, Caractéristiques des personnes interviewées Nous avons réalisé 120 entretiens individuels qui peuvent être classés en trois catégories: ?, 2007.

, Une quarantaine d'entretiens, assez courts, a été ensuite réalisée auprès d'autres personnes. Le but étant ici d'obtenir davantage de précisions sur ce qui semblait être des moments historiques marquants

?. Mais and . Le-coeur-de, notre enquête a été la réalisation d'une soixantaine d'entretiens approfondis ayant nécessité plusieurs rencontres d'un même individu (entre quatre et six) échelonnées sur une période assez longue. Celle-ci dépendant essentiellement de la disponibilité des personnes interrogées et de la facilité avec laquelle elles évoquaient leur histoire personnelle. Nous avons parfois entendu les deux conjoints d'un même couple, en veillant toutefois à le faire de façon séparée

, Les trois conflits des dernières dix années sont conçus et nommés par les Gaziotes comme des guerres, hurub. 713 A noter, mais nous y reviendrons, que les Accords d'Oslo, même s'ils sont connus de nos interlocuteurs

, Il est originaire d'Al-Shajaia et sa famille déménage à Rimal dans les années 1960. Son père est le mukhtâr (chef) de leur hamulah et, bien que s'agissant d'une famille de notables, il appartient à une branche sans richesse, mastourin. Le terrain et la maison sont la seule propriété de la famille. Haidar est l'aîné d'une fratrie de sept enfants, Haidar 48 ans en 2012 lors de notre premier rencontre Titulaire d'un diplôme d'agronome, il est au chômage depuis, vol.18, 2003.

. Le, une colonie constituée d'une plantation agricole à quelques minutes de Gaza. Il travaille dans cette colonie pendant des années en qualité de superviseur. Il a emménagé dans le quartier de Rimal dans les années 1960. Ils habitent tous la maison des parents de Haidar. Son père est le mukhtâr (chef) de leur hamulah

, Entretien n° 19 Mahdi, vol.35

, Dans les années 1980, son père qui travaille dans l'UNRWA, a acheté un terrain à l'est de Gaza, dans le quartier d'Al-Zeitoun, un grand voisinage de la ville de Gaza où il a construit une maison. Mahdi a trois frères et une soeur. Il est le benjamin et le préféré. Le premier enfant né de Mahdi et Hanan est un garçon, c'est le premier petit-fils de son père, ses autres petits-enfants étant toutes des filles. Les parents de Mahdi sont ravis de le garder près d'eux quand c'est nécessaire. Nous l'avons rencontré initialement en, Sa famille est originaire d'Eret Swidan, vol.32, 2009.

, La famille de Maher est arrivée à Gaza en provenance du village d'Al Majdal (Asqalan) dans les années de la nakba, entre 1946 et 1948, pour s'installer au camp de réfugiés de la Plage où Maher est né. Son père, alors jeune, a trouvé un emploi à la Mairie de Gaza, où il a travaillé plus de quarante ans. Il est maintenant à la retraite

, Mahdi fait partie des hommes qui ne sont jamais allés en Israël, malgré une activité rémunérée et permanente. sont ses compétences pour la couture et son souci du détail qui l'ont emporté et, après l'obtention de son diplôme, il s'est lancé dans un projet d'atelier plutôt que de chercher un poste de comptable. Avec l'aide de sa famille, il est à l'initiative de la création d'un atelier de couture à Sheikh Radwan qui emploie cinq personnes pour commencer puis compte, quelques temps après, une vingtaine d'employés, dont l'un de ses frères. Lui et son épouse Randa ont trois enfants et habitent au-dessus de ses parents, Cette catégorie concerne ceux qui ont travaillé à plein temps en Israël ou à Gaza, 2010.

, Parce que son père perçoit seulement sa retraite, Maher, bien évidemment, aide ses parents lorsque l'argent vient à manquer. Il finance ainsi les études universitaires de ses soeurs et règle les dépenses alimentaires des jours de fête. Son atelier a beaucoup de travail jusqu'en 2005. Mais, alors, l'entreprise israélienne avec laquelle il travaille depuis les années, Notons que, à l'étage suivant, se trouvent les appartements de ses deux autres frères, qui viennent d'épouser deux soeurs, 1980.

V. I. Chapitre,

, Entretien, vol.21, 2009.

. C'est-un-petit-commerçant-gérant-d'une-imprimerie-familiale and . Marié-À-miriam, Le père de Wajdi a étudié la littérature, s'intéressant par ailleurs à l'imprimerie qu'il a aussi pratiquée en Égypte. Il a travaillé en qualité d'apprenti chez des relations au Caire où il a vraiment appris le métier. Sa cousine parcourt l'Égypte elle aussi pour devenir enseignante d'arabe et revenir ensuite à Gaza, une fois son diplôme en poche. Le jeune homme choisit d'achever sa période d'apprentissage à l'imprimerie avant de revenir vers Gaza. Les familles arrangent le mariage dès son retour. Ils logent sur un terrain à côté des parents de la jeune mariée à Shajaia, l'un des plus vieux quartiers de la ville. Ils sont parents de quatre garçons et deux filles. L'aîné des fils reçoit une bourse pour étudier la médecine en Espagne où il va d'ailleurs rester. C'est Wajdi, alors, le deuxième fils qui, comme son père, a étudié la littérature, va devenir son bras droit dans l'imprimerie. Leur grande maison, érigée pour accueillir éventuellement la famille des enfants, Les parents de Wajdi sont originaires de Gaza. Ils sont cousins germains et ont poursuivi leurs études en Égypte sous l'Administration égyptienne de la ville

, explique et nous montre, textes à l'appui, qu'il avait encore, la façon qu'avaient les Israéliens de censurer les écrits 716

, Entretien, vol.48, 2010.

E. Habite-dans-le-voisinage-d'al-mina-dans-rimal and . Shifa, Elle appartient à une famille chrétienne disposant de moins de ressources économiques

, Entretien, vol.49, pp.22-2012

, Après la guerre de novembre 2012, l'un de nos interviewés a été approché par des amis d'amis qui formaient le parti des Qassam. Les dirigeants du groupe connaissaient la situation économique difficile de Khalil qui, après ses études d'ingénierie agronome, Pour beaucoup de jeunes qui pensent ne pas avoir d'avenir après leurs études

, Entretien n° 50, Mohana, 30 ans au moment de notre rencontre en, 2008.

F. Mohana-Étudie-l'ingénierie, Il devient chef du département d'aménagement à la Mairie de Beit Hanoun et, en dépit de ses origines de Jabalaya, ses compétences et son savoir-faire lui permettent de devenir le bras droit du maire et un collaborateur apprécié de ses collègues, Après le conflit de 2014, il est pris dans une embuscade et attaqué de façon brutale sans que la police puisse retrouver ses agresseurs

. Zahara, entretien n°12 L'épreuve collective de l'enfermement, parle aussi de la censure des textes et de la répression, utile pour comprendre la situation des jeunes pendant ces années

, Akka et, une fois de plus, la ville de Gaza également. Leila a été scolarisée à l'école de Friends à Ramallah 717 en 1940. Elle se souvient vaguement avoir été emmenée avec une partie de sa famille à Hébron mais seul son père Abdel Razaq et un de ses collègues, le maire de Bier Saba, Shafiq Mushtaha avaient décidé d'y rester. Après plusieurs déplacements dans la Palestine en guerre, la famille rentre à Gaza sous l'Administration égyptienne, en 1952. Elle continue son cursus scolaire à l'école Zahara et quand elle obtient son tawjihi égyptien, elle est recommandée par le proviseur de l'école pour poursuivre des études d'anglais étant donné sa bonne prononciation. Leila part au Caire pour continuer ses études en 1956. Elle rentre à Gaza juste avant la crise du canal de Suez en septembre. Elle est à Gaza quand les forces étrangères et israéliennes occupent le canal et rentrent en novembre dans la Bande. C'est à l'époque où son père est maire de la ville de Gaza. Les forces franco-anglaises quittent les lieux à la demande des Nations unies et surtout des États-Unis, se repliant vers le canal jusqu'en décembre. Leila raconte que le succès remporté par Gamal Abdel Nasser a été très important et que, au-delà de l'invasion qui a été temporaire, le canal passe aux mains des Egyptiens. Voilà donc ce qui va assurer à

G. Bande-de and . Le-sinaï, En mars 1957, l'armée israélienne doit évacuer Gaza

, L'école de quakers arrive en Palestine sous l'Empire ottoman

. Sinaï, Leila raconte qu'il y avait des célébrations dans toute la Bande. La photo de Nasser est dans un lieu important de sa maison

. Saadiya-d'une-famille-de-réfugiés-de-khan and . Younes, La benjamine de la famille souffre d'une maladie des nerfs que les attaques fréquentes pendant les conflits et les incursions ad hoc de l'armée israélienne dans la partie proche de la frontière est avec Israël n'arrangent pas. Elle étudie pour devenir infirmière/sagefemme en Angleterre bénéficiant d'une bourse consulaire. Elle veut revenir à Gaza avec son diplôme. Elle décide d'intégrer le programme de formation continue proposé par l'université islamique, en 2010. Il s'agit de préparer un diplôme professionnel permettant de travailler dans l'administration sanitaire des ONG internationales qui oeuvrent sur ce thème. Nous nous rencontrons en 2011 à Mazaj (un café gaziote dans la rue Omar al Mukhtar) que nous fréquentons parce qu'il dispose d'un générateur fournissant de l'électricité, quand il n'y en a pas ailleurs, et de bonnes connexions Internet. Elle souhaite partir travailler ailleurs bien qu'elle se sente responsable de sa soeur et de sa famille. Elle est l'une des jeunes personnes que nous avons rencontrées qui consomment régulièrement des drogues et autres stupéfiants, elle est l'aînée de sept enfants (deux filles et cinq garçons), vol.53

, Abu Sharekh Une partie de la famille réside à Gaza, l'autre en Égypte. Ils sont originaires d

A. Majdal, Sa famille est, traditionnellement, religieuse sans pour autant être extrémiste. Ses oncles également ont étudié dans cette université. La pensée religieuse était un thème d'étude et de conversation. En 1995, il est arrivé à Gaza. Les universités sont devenues très chères en Égypte. Après la guerre du Golfe, les Palestiniens sont considérés comme des étrangers et les étudiants palestiniens devaient payer comme s'ils étaient étrangers, 3 000 sterling l'année pour pouvoir s'inscrire. Or, la famille ne disposait pas de cette somme. Deux choix sont alors envisageables : partir en Russie ou venir à Gaza. Il a choisi Gaza pour étudier le journalisme à l'université islamique puis a décidé d'y rester. Suite à de bonnes rencontres ayant entraîné des liens d'amitié, Il a étudié à Al Azhar pour ce qui est de l'école secondaire puis à l'université

, moment de notre première rencontre en 2009 après le conflit de fin 2008-début 2009. Randa est fille de Gaziotes, issue d'une famille bien connue de pêcheurs, Abu Hasira, une fahde (branche) pauvre. Ils habitent en bordure du camp de réfugiés de la Plage à Gaza. Maher était son voisin

, Randa épouse Maher contre la décision de sa mère qui voulait qu'elle se marie avec le fils de sa soeur. Randa a fini par convaincre ses parents bien que sa mère reste réticente envers lui. Elle n'abandonne pas ses obligations de fille mais souffre des frictions dans sa relation avec sa mère