, son projet, d'assurer, d'une part, à la psychanalyse sa place dans les sciences

. ?dès-«-la-science, Lacan renonce implicitement à son projetcelui du « Discours de Rome » -de faire de la psychanalyse une science, p.422

. Dans-le-texte-«-la-science,

, à imposer un certain conformisme faisant l'apologie de l'usage de raccourcis, de « pensées » déjà prêtes à l'emploi : nous voilà assujettis à la culture des applis 424 , formes compactes et gadgétisées des échelles, des outils, pourtant déjà, économes en temps. Nous nous trouvons à une époque où l'urgence nous gouverne au point d'être assimilée à une réponse à un besoin. Le temps est un objet dont la perte est prétendument interdite. A cette urgence est associée la panacée de la mesure comme moyen de prévenir la perte

H. Zwirn, Les limites de la connaissance, p.215
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00792321

J. Lacan and . Ecrits, , pp.283-284

S. Askofaré, Clinique, structure et discours : de l'empirique au formalisable en psychanalyse, pp.265-277

J. Lacan and . Ecrits, , p.856

, Apocope du mot application formule contractée signifiant logiciel ayant une fonction d'application pratique

, Nous croyons qu'il a été fécond de pratiquer cette démarche comparative mais nous croyons qu'il peut être tout aussi fécond d'envisager une démarche d'approfondissement

P. Chamoiseau, Ecrire en pays dominé, pp.88-91

L. Léry, Le gang des Antillais

O. Douville, La Folie" du chaman, une controverse, 2014.

A. Jacques, L'inceste focal dans la famille noire antillaise, 1987.

A. Jacques, Les états limites, sous la direction de, 1999.

A. Hannah and . Eichmann-À-jérusalem, , 1966.

A. Hannah and L. Condition, , 2012.

. Balibar-etienne, . Pierre, ». Marx-et-marxisme, and E. Universalis, , 1988.

. Benveniste-emile, Problèmes de linguistique générale, vol.2, 1966.

. Bernabe-jean, L'harmattan, 1983.

. Cesaire-aimé, Les armes miraculeuses, 1970.

. Cesaire-aimé, Cahier d'un retour au pays natal, 1971.

. Cesaire-aimé and L. Moi, , 1982.

. Cesaire-aimé and . Ferrements, , 2008.

P. Chamoiseau, Ecrire en pays dominé, 1997.

. Chiland-colette.-l'entretien-clinique, , 1983.

. Coates-ta-nehisi, Autrement pour la traduction française, 2015.

, Codes noirs de l'esclavage aux abolitions, 2006.

. Confiant-raphael, La vierge du grand retour, 1996.

D. Charles, La descendance de l'homme et la sélection sexuelle

C. Reinwald and . Ie, , p.1891

. Deri-susan, DUPRÉ Francis, La "solution" du passage à l'acte. Le double crime des soeurs Papin, 1984.

. Durand-guillaume, Les noms de famille de la population martiniquaise d'ascendance servile, L'Harmattan, 2011.

. Eleb-danielle, Figures du destin : Aristote, Freud et Lacan, 2004.

. Fanon-frantz, Peau noire, masques blancs, 1952.

. Fanon-frantz, Ecrits sur l'aliénation et la liberté, 2015.

. Fedida-pierre, Des bienfaits de la dépression, 2001.

. Glissant-edouard and . Le-discours-antillais, , 1997.

E. Glissant, Traité du Tout-Monde, 1997.

A. Gobineau-joseph, Essai sur l'inégalité des races humaines, p.1884

. Gori-roland, Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ? ed. Les Liens qui Libèrent, 2014.

F. Gracchus, Les lieux de la mère dans les sociétés afro-américaines

. Caribéennes, , 1986.

P. Gutton, Violence et Adolescence, 2002.

W. Hegel-georg and . Friedrich, Phénoménologie de l'esprit, Paris : Flammarion, HUSSERL Edmund, Méditations cartésiennes, p.1947

. Jadin-jean-marie, , 2009.

E. Jakobson-roman and . De-linguistique-générale, , 1963.

. Kuhn-roland, Phénoménologie du masque à travers le test de Rorschach, 1957.

. Lesel-livia and . Le-père-oblitéré, Chronique antillaise d'une illusion, L'Harmattan, 1996.

. Maïdi-houari, Clinique du narcissisme L'adolescent et son image, 2012.

. Marx-karl and . Paris, , 2009.

. Mauss-marcel and P. Sociologie, , 1985.

L. Michaud-yves and . Qsj, , 1986.

L. Mounin-georges and . Linguistique, , 1968.

. Pelissier-jean, Utilisation des statistiques en psychologie -tome 3 Les variables d'intervalles, 1991.

. Pelissier-jean, Utilisation des statistiques en psychologie -tome 1 Les variables nominales, 1982.

L. Bergeret-jean and . Violence-fondamentale--l'inépuisable-oedipe, , 2000.

. Bioulac-bernard and . Michel, Données biologiques in Les dangerosités -de la criminologie à la psychopathologie -entre justice et psychiatrie, 2004.

. Biswanger-ludwig and . Rêve, , 2012.

L. Bourgeois-marc, Psychopathologie et comorbidité psychiatrique in Les dangerosités -de la criminologie à la psychopathologie -entre justice et psychiatrie, 2004.

J. Coursil, La fonction muette du langage, 2000.

B. C. De, M. Benezech, and C. Kottler, Les dangerosités -de la criminologie à la psychopathologie -entre justice et psychiatrie Paris, 2004.

. Douville-olivier, Les figures de l'Autre, 2014.

E. Dupré, Pathologie de l'imagination et de l'émotivité, 1925.

J. Esquirol, des Maladies mentales, t. II, p.1838

. Einstein-albert and . Sigmund, Pourquoi la guerre ? Paris : Payot et Rivages, 2005.

L. Fedida-pierre and . Concept, , 2012.

L. Fedida-pierre, S. Cas-en-controverse, E. Fedida-p, and . Villa-f, , 1999.

. Fedida-pierre, , 1978.

S. Freud, Malaise dans la civilisation, 1971.

E. Freud-sigmund and . De-psychanalyse-appliquée, , 1933.

. Freud-sigmund, Journal d'une analyse, 1974.

C. Freud-sigmund and . Psychanalyses, , 1984.

N. Freud-sigmund, , 1985.

S. Freud, Malaise dans la culture, 2010.

S. Freud, L'identification) dans OEuvres complètes, vol.XVI, 1991.

S. Freud, La théorie de la libido et le narcissisme l.26) dans OEuvres complètes, vol.XIV, 2000.

. Freud-sigmund, P. :. Métapsychologie, and . Gallimard, , 1968.

S. Freud, Psychopathologie de la vie quotidienne, 1981.

. Gontran-wilfried, « De la violence comme destin de l'évaluation, Psychologie Clinique, 2010.

. Gori-roland, Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ? Paris : ed Les liens qui libèrent, 2013.

. Gunn-john and . Jean, Institute of Psychology, et al. The Use of the

. Buss-durkee, Hostility Scale Among British Prisoners, 1976.

P. Gutton, Violence et adolescence, 2002.

. Halfon-olivier, . François, . Jacques, and . Blaise, Sens et non-sens de la violence, 2002.

. Heritier-françoise, De la violence, 1996.

. Heritier-françoise, . De-la-violence, and . Ii, , 2005.

. Jeammet-pierre, Sens et non-sens de la violence, 2002.

. Jesuino-ferretto-angela, . Violence, and . Au-brésil--le-maître, La violence L'adolescent, 2014.

. Klein-mélanie, Les tendances criminelles) dans Essais de psychanalyse, 1993.

. Klein-mélanie, La psychanalyse des enfants, 2009.

L. Laborit-henri, , 1983.

. Lacan-jacques, P. :. Ecrits, and . Seuil, , 1966.

J. Lacan, Les écrits techniques de Freud, Le séminaire I, 1975.

J. Lacan, Le moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse, Le séminaire II, 1978.

J. Lacan, De la psychose paranoïaque dans ses rapports avec la personnalité, 1980.

J. Lacan, Autres écrits, 2001.

. Lacan-jacques, X. Le-séminaire, and P. , , 2004.

L. Lacan-jacques and . 'acte-psychanalytique-le-séminaire, , 1967.

. Lacan-jacques and X. Le-séminaire, , 2006.

. Pago-gilbert, , 2011.

. Pham-hoang-thierry, La psychopathie : contribution dans le domaine de la criminologie et de la psychologie fondamentale in Les dangerosités -de la criminologie à la psychopathologie -entre justice et psychiatrie, 2004.

C. Pham-hoang-thierry and . Gilles, Psychopathie : Théorie et recherche, Villeneuve-d'Asq : Presse Universitaire du Septentrion, 2000.

. Pommier-gérard, Le nom propre Fonctions logique et inconsciente, 2013.

L. Sauret-marie-jean, . Psychologie-clinique, and . Histoire, , 1993.

. Sauret-marie-jean, Psychanalyse et politique Huit questions de la psychanalyse au politique, 2000.

J. Semelin, Pour sortir de la violence, Les éditions ouvrières, 1983.

. Sibony-daniel and . Violence, , 1998.

. Thom-rené, Prédire n'est pas expliquer, 1993.

. Vanier-alain, . Droit, ». Violence, L. De, and C. Boukobza, , 2006.

C. Van-reeth, Autour de l'affect : Léopold Szondi » in Phénoménologie et criminologie, 2013.

C. Vimont-jean, La prison A l'ombre des hauts murs, 2004.

L. Wajeman-gérard and . Maître, , 1982.

H. Wallon, L'évolution psychologique de l'enfant, 1941.

H. Wallon, Les origines de la pensée chez l'enfant, 1989.

L. Wallon-henri and . Turbulent, , 1984.

«. Bautista-balbino and . L'hystérie, , pp.5-26, 2009.

. Bourdieu-pierre, Rites et fétiches, Actes de la recherche en sciences sociales, vol.43, pp.58-63, 1982.

N. Bremaud, Retour sur les stéréotypies psychotiques, vol.85, pp.877-890, 2009.

L. Brown-stephen and E. Forth-adelle, Psychopathy and sexual assault: static risk factors, emotional precursors, and rapist subtypes, Journal of consulting and clinical psychology, vol.65, pp.848-857

.. B. Bryant-fred and D. Smith-bruce, Refining the Architecture of Aggression : A Measurement Model for the Buss-Perry Aggression Questionnaire, HOUSSIER Florian, « L'illusoire attente de la demande, vol.35, pp.919-933, 2001.

«. Chartier-jean-pierre and . Peut, Topique 2007/2 (n°99), pp.61-78

J. Ferguson-christopher and D. Dyck, « Paradigm change in aggression research: The time has come to retire the General Aggression Model, Aggression and Violent Behavior, vol.17, issue.3, pp.220-248, 2012.

. Gravier-bruno, . Valérie, and . Jean-louis, L'évaluation actuarielle de la dangerosité : impasses éthiques et dérives sociétales, vol.88, pp.599-604, 2012.

. Haddad-mustapha, « La violence et l'histoire dans la pensée de Frantz Fanon, 2007.

;. Hasenbalg-corabianu-virginia, . Michel, and . Marie-jean, La psychanalyse avec la science, pp.143-168, 2005.

. Legrand-dorothée, Je vous écoute » » Impact clinique de la rencontre, vol.16, pp.127-136, 2013.

. Leplat-jacques and . De, étude de cas à l'analyse de l'activité », Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, pp.4-6, 2002.

,

L. Victor,

. Marchal-pierre, «. La, and . Malangue,

. Montagner-henri, éthologie éclaire-t-elle sur des conditions de vie sociales qui répondraient mieux aux spécificités de l'espèce humaine, Économie rurale. N°124, pp.51-54, 1978.

L. Mucchielli, Une société plus violente ? Une analyse sociohistorique des violences interpersonnelles en France, des années 1970 à nos jours

». and D. Société, , vol.32, pp.115-147, 2008.

. Ohayon-annick, . Une, and . Contestée,

». Szondi and L. 'homme, , pp.163-174, 2008.

D. Petit-annie, C. Comte, and . Bernard, Romantisme, pp.45-62, 1978.

;. Pham-thierry-et-all, . Saint-martin-(de)-claire, . Anne, . Silvia, and . La-réflexivité-chez-le-doctorant-praticien-chercheur, Une situation de Liminalité », dans revue ¿ Interrogations ?, N°19. Implication et réflexivité -II, Psychopathie et troubles mentaux graves chez des patients internés, vol.163, 2005.

. Surena-guillaume, ». Traumatisme, and L. Coq-héron,

, Evoque son désir de retourner en Guyane. Il a reçu la visite de sa mère et de son frère aîné. La famille lui manque fortement dit-il. Entretien 21 : Son fils a passé son Bac. Il souligne l'importance d'être présent pendant la « croissance » de son enfant. Il souligne qu'il n'a pas su se mettre à la hauteur de ses devoirs, Brad exprime des pensées d'ordre métaphysiques ou des pensées générales sur le monde où il va, vol.19

, Annexe 3

, Il considère n'avoir connu que des malheurs dans sa vie, Johnny Entretien, vol.1

, Elle lui a répondu qu'il était en prison. Il a voulu savoir pourquoi, sa mère lui a dit quelles en étaient les raisons. Il a ressenti très jeune le besoin d'affection et en l'absence du père, c'est auprès des garçons qu'il dit avoir trouvé cette affection. Dès 7 ou 8 ans, il a eu des relations qu'il qualifie d'homosexuelles, mais précise-t-il, c'est à l'âge de 12 ans qu'il connaît une première expérience érotique marquée par la pénétration sexuelle, Puis il nous demande ce que nous voulons savoir. Nous lui présentons le cadre de notre travail

, Ce qui le déçoit. Vers 18 ans, il ne sent plus aussi intéressé par les relations avec les hommes dont il attendrait plus d'affection que de sexe. Il a des relations avec des hommes d'âge mûr qui l'aident matériellement et le soutiennent moralement ; mais en définitive, ils sont attirés par lui sexuellement, conclue-t-il. Il trouvera enfin un homme qui voudra l'adopter comme un fils. Cet homme vient, expressément, adresser cette demande « d'adoption » auprès de sa mère, Mais cette retrouvaille ne correspond pas à ses attentes, son père ne lui accorde que peu de temps quand il vient le voir, et ne lui fait montre que de peu d'attention spontanément selon ce dont Johnny témoigne

, Nous lui demandons de qui parle-t-il ? -De moi et de nous ses enfants

, Il ajoute que son père lui a manqué pour lui faire connaître les choses fondamentales de la vie d'un homme, pour lui « faire savoir : qu'est-ce qu'un homme ?, vol.8

. Les-propos-de-johnny-présentent-une-tonalité-dépressive, Il se dit trop faible pour supporter l'enfermement. Il se plaint de la morosité de ce qui l'entoure et de se sentir immobile

. Il-déclare-qu'il-ne-peut-se-montrer-faible, Dès qu'il sortira du bureau il devra se montrer ferme, qu'il va afficher la posture d'un criminel. Car il doit être perçu par les autres détenus comme tel s'il veut être respecté. Il dit que si on le respecte, il respecte autrui. Si on le dérespecte, il agit en conséquence. Les filles dit-il enfin aiment les bad-boys. Entretien 9 : Le patient dit aller mieux, il s'accroche à son projet d'étude et à ses objectifs d'examens et 11 : Le patient nous fait

U. -je-suis-réellement and . Homme, Un homme c'est le maître, celui qui mène la barque dit-il. Puis nous confie d'un trait : à l'âge de 17 ans j'ai été séquestré par quelqu'un qui a abusé de ma faiblesse. -Abusé c'est-à-dire ? Lui demandons nous. -Abusé sexuellement répond-il sans s'étendre sur le sujet

, Puis Johnny nous parle de sa relation avec l'homme qui sera victime de son geste meurtrier

, Il dit qu'il s'est senti pris au piège à nouveau

, Il y avait des moments où cela vacillait, je lui demandais, alors, s'il était homosexuel, il me répondait que non?J'ai eu recours à lui pour avoir une bouffée d'air pour préparer mes examens

&. Aujourd and . Hui, je me rends compte que je peux réussir tout seul, que je devais savoir me faire

, Il était âgé de 5 ans environ, ils étaient à la plage, son beau-père excédé par son allure féminine l'aurait empoigné, soulevé puis balancé dans l'eau. -Qu'est-ce que vous avez ressenti ? -Que l

, Aujourd'hui sa mère et sa soeur se culpabilisent d'avoir souligner ma faiblesse, mon côté féminin. Elles me traitaient de « makoumè » (d'« homosexuel ») et d'autres quolibets qui me stigmatisaient notamment en se moquant de ma voix. Les seules personnes qui ne m'ont pas portées de tels propos sont ma grand-mère, mes demi-soeurs et mon demi-frère

-. Pleurais, Il arrivait que je n'adresse pas la parole à ma mère et à ma soeur. Elles me voyaient moitié garçon, moitié fille et elles me traitaient de fillette. Elles voulaient me « remasculiniser

. Pinel-ne, Ce grand maître a fait de la statistique dans la seconde édition de son immortel Traité de l'aliénation mentale. Pinel enseignait que le médecin puise ses inspirations thérapeutiques dans l'étude du commémoratif des affections cérébrales et dans la connaissance de tout ce qui a précédé l'explosion du délire, Les docteurs Ruch en Amérique

H. Angleterre and . En-norvège, Guallandi en Italie, Rech à Montpellier, et bien d'autres

, « Des tableaux statistiques, construits avec conscience, d'après des notes journalières, recueillies, pendant plusieurs années, sur un grand nombre d'aliénés soumis aux mêmes conditions

S. L'expérience-de and . Milgram,

. L'université, Yale à New Haven faisait paraître des annonces dans un journal local pour recruter les sujets d'une expérience sur l'apprentissage. La participation devait durer une heure et était rémunérée 4 dollars américains, plus 0,5 $ pour les frais de déplacement, ce qui représentait à l'époque une bonne affaire, le revenu hebdomadaire moyen en 1960 étant de 25 $ 2 . L'expérience était présentée comme l'étude scientifique de l'efficacité de la punition

, Les participants étaient des hommes de 20 à 50 ans de tous milieux et de différents niveaux d'éducation. Les variantes impliquent le plus souvent trois personnages : ? l'élève (learner), qui devra s'efforcer de mémoriser des listes de mots et recevra une décharge électrique, La majorité des variantes de l'expérience a eu lieu dans les locaux de l'université Yale

, En cas d'erreur, il enverra une décharge électrique destinée à faire souffrir l'élève

, L'expérimentateur et l'élève sont en réalité des comédiens et les chocs électriques sont fictifs

. Dans-le, Dans le cadre de l'expérience réelle (niveau d'obéissance, soumission à l'autorité), seul l'enseignant sera désigné comme sujet

. Au, Il lui décrit les conditions de l'expérience, il est informé qu'après tirage au sort il sera l'élève ou l'enseignant, puis il est soumis à un léger choc électrique (réel celui-là) de la véracité de l'expérience. Une fois qu'il a accepté le protocole

, Wikipédia, l'encyclopédie libre. 10 mars, vol.03, p.43, 2015.

, séparée par une fine cloison, et attaché sur une chaise électrique. Le sujet cherche à lui faire mémoriser des listes de mots et l'interroge sur celles-ci. Il est installé devant un pupitre où une rangée de manettes est censée envoyer des décharges électriques à l'apprenant

, Sa souffrance apparente évolue au cours de la séance : à partir de 75 V il gémit, à 120 V il se plaint à l'expérimentateur qu'il souffre, à 135 V il hurle, à 150 V il supplie d'être libéré, à 270 V il lance un cri violent, à 300 V il annonce qu'il ne répondra plus. Lorsque l'apprenant ne répond plus, l'expérimentateur indique qu'une absence de réponse est considérée comme une erreur. Au stade de 150 volts, la majorité des sujets manifestent des doutes et interrogent l'expérimentateur qui est à leur côté. Celui-ci est chargé de les rassurer en leur affirmant qu'ils ne seront pas tenus pour responsables des conséquences, Les réactions aux chocs sont simulées par l'apprenant

, Si un sujet exprime le désir d'arrêter l'expérience, l'expérimentateur lui adresse, dans l'ordre, ces réponses : 1. « Veuillez continuer s'il vous plaît

. «-l'expérience-exige-que-vous-continuiez,

, « Il est absolument indispensable que vous continuiez

«. Vous-n'avez-pas-le-choix, vous devez continuer

, Si le sujet souhaite toujours s'arrêter après ces quatre interventions, l'expérience est interrompue. Sinon, elle prend fin quand le sujet a administré trois décharges maximales

B. Le, Buss et Perry Aggression Questionnaire Le questionnaire suivant comporte un certain nombre d'affirmations. Indiquez, en entourant le chiffre correspondant, à quel point ces affirmations sont vraies, vous concernant. Il n'y a pas de "bonne

, N'entourez la réponse 3 que lorsque vous vous y sentez vraiment obligé(e)

, Il m'arrive d'être tellement en colère que je ne peu

, Je e ses paafois oe u aail de poude, ps d'eplose????

, Il 'est aaiv de e pouvoi oottôle ue ipulsioo à ffappe uelu'u???????????, vol.4, p.5

?. , la fââheuse ipessioo ue les hoses souiet plus souvet au auttes u'à oi???

. ?. ??, Quaad o e et hos de oi, je teds à iposte paa des popos dsoligeaats???

, Lorsque les gens se montrent gentils avec moi, je me demande souvent ce que cela peut ie ahe ??????????????????????????????????????????????

?. , Je suis du geeee à e pas efuse de e attte uaad la situatioo le deaade???????

, Parfois je 'epote pou des hoses saas ipotae?????

, Je n'hésite pas à prononcer des menaces envers ceux qui se conduisent mal vis-à-vis de oi??

, tendance à dire des grossièretés à ceux qui s'en prennent à moi, même si parfois je le eggette aps?????

J. ,

, Je suis parfois révolte paa le fait ue la vie est ijuste à oo gaad???????????.?? 13. Je 'hsite pas à utilise la foe pou dfede es doits?????????????

, Je vais jusqu'à adresser des insultes à ceux ou celles ui e aauet de espet?????

J. and .. .. ,

J. ,

?. , Cetais 'ot telleet pousse à out ue ous ee sooes veus au ais????

, J'ai teedaae à taitee de tous les os euu ou elles ui e auset du tot????????

. .. , Certain(e)s de mes ami(e)s disent ue je suis epotte, ipulsifve????????, vol.19

, Il e sele paafois ue les ges iet de oi daas oo dos??????????????????

, Annexe 15

E. De, Peau noire masques blancs de Frantz Fanon, pp.184-186

. Ce-n'est-pas-le-monde-noir-qui-dicte-ma-conduite, En tant qu'homme je m'engage à affronter le risque d'anéantissement pour que deux ou trois vérités jettent sur le monde leur essentielle clarté

, Je n'ai pas le droit, moi homme de couleur, de souhaiter la cristallisation chez le Blanc d'une culpabilité envers le passé de ma race

, Je n'ai pas le droit, moi homme de couleur, de me préoccuper des moyens qui me permettraient de piétiner la fierté de l'ancien maître

, Je n'ai ni le droit ni le devoir d'exiger réparation pour mes ancêtres domestiqués

, Il n'y a pas de mission nègre

, Je me découvre un jour dans un monde où les choses font mal ; un monde où on me réclame de me battre

, Je me découvre, moi homme, dans un monde où les mots se frangent de silence

. Non and . Blanc, Je n'ai pas le devoir de murmurer ma reconnaissance au Blanc

. Non and . Le-droit-d'être-un-noir,

, Je suis nègre et des tonnes de chaînes, des orages de coups, des fleuves de crachats ruissellent sur mes épaules

. Mais, Je n'ai pas le droit d'admettre la moindre parcelle d'être dans mon existence