. Arbetsmiljöstatistik, Work-related disorders, Arbetsmiljöstatistik Rapport, p.4, 2014.

I. Arends, D. J. Bruinvels, and D. Rebergen, Interventions to facilitate return to work in adults with adjustment disorders, Cochrane Database of Systematic Reviews, 2012.

G. Aronsson and U. Lundberg, Interventioner för återgång i arbete vid sjukskrivning, 2015.

H. Arbete-och, , vol.49, pp.1-51, 2015.

M. Åsberg, Work related depression and exhaustion, European Psychiatry, vol.17, pp.1-40, 2002.

M. Åsberg, K. Glise, and J. Herlofson, Utmattningssyndrom-en kunskapsövesikt om stressrelaterad psykisk ohälsa, 2003.

M. Åsberg, T. Grape, I. Krakau, Å. Nygren, M. Rodhe et al., Stress som orsak till psykisk ohälsa, Läkartidningen, vol.19, pp.1307-1310, 2010.

M. Åsberg, C. Sköld, and K. Wahlberg, Nygammal metod för att lindra stress, 2006.

. Läkartidningen, , vol.42, pp.3174-3177

M. Åsberg, K. Wahlberg, and M. Wiklander, Psykiskt sjuk av stress, diagnostik, patofysiologi och rehabilitering, Läkartidningen, vol.36, pp.1681-1683, 2011.

M. Åsberg, A. Nygren, and A. Nager, Att skilja mellan depression och utmattningssyndrom, Läkartidningen, vol.110, pp.484-486, 2013.

M. Bachelart and F. Parot, La psychothérapie ne peut-elle être qu'intégrative ?, vol.3, pp.7-26, 2014.

A. Bandura, Social learning theory, 1977.

C. Barrois, Les Névroses traumatiques, 1988.

A. T. Beck, A. J. Rush, B. F. Shaw, and G. Emery, Cognitive therapy of depression, 1979.

J. Bégoin and L. Le-guillant, Le travail et la fatigue : la névrose des téléphonistes et des mécaographes, Éditions sociales, 1958.

S. Behaghel, Traumas et narcissisme, 2010.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00635359

V. Bénard, La souffrance éthique dans le travail des chargés de communication d'une administration, Travailler, vol.2, pp.155-170, 2006.

J. Benelbaz and A. Padurariu, Le destin de l'affect dans le burn-out. Corps & Psychisme, p.70

H. Bengtsson, The Swedish Model, International Policy Analysis, 2013.

J. Bengtsson, Den fenomenologiska rörelsen i Sverige. Mottagande och inflytande 1900-1968, 1991.

A. Bensaïd, Apport de la psychopathologie du travail à l'étude d'une bouffée délirante aiguë, Observations cliniques en psychopathologie du travail, pp.47-56, 2010.

C. Berghmans, Stress au travail : des outils pour les RH : mindfulness, gestion émotionnelle, gestion cognitive, 2010.

H. Berglund, E. Blix, A. Perski, and I. Savic, Long-term occupational stress is associated with regional reductions in brain tissue volumes, PLoS ONE, vol.8, issue.6, p.64065, 2013.

D. Bergman, B. Arnetz, R. Wahlström, and C. Sandahl, Effects of dialogue groups on physicians work environment, Journal of Health Organization and Management, vol.21, pp.27-38, 2007.

A. Beser, K. Sorjonen, K. Wahlberg, M. U. Peterson, A. Nygren et al., , 2014.

, Construction and evaluation of a self rating scale for stress-induced Exhaustion Disorder, the

, Karolinska Exhaustion Disorder Scale. Scandinavian Journal of Psychology, vol.55, pp.72-82

P. Bessoles, Les interventions psychothérapiques précoces post-traumatiques, 2006.

, L'information psychiatrique, vol.3, pp.231-237

I. Billiard, Santé mentale et travail, 2001.

A. Bioy and M. Bachelart, L'alliance thérapeutique : historique, recherche et perspectives cliniques, Perspectives Psy, vol.49, pp.317-326, 2010.

C. Björklund, M. Vaez, and U. Stoetzer, Tidiga indikationer för mobbning inom akademisk och industriell miljö. En studie om samband mellan arbetsrelaterade faktorer och uppkomst av mobbning, 2014.

M. Bjurvald, Från arbetarskydd till hälsofrämjande arbetsplater. Hälsofrämjande arbete på arbetsplater, effekter av interventioner refererade i systematiska kunskapsöversikter och i svenska rapporter, vol.32, pp.11-17, 2004.

I. M. Blackburn, J. Cottraux, L. Collet, E. Molard, and A. Beck, Thérapie cognitive de la dépression, 2001.

R. Blauner, Alienation and freedom. The factory worker and his industry, 1964.

R. Blauner, R. Blonk, V. Brenninkmeijer, L. Wijngaards-de-meij, and W. B. Schaufeli, Work-focused treatment of common mental disorders and return to work : A comparative outcome study, Journal of Occupational Health Psychology, vol.17, pp.220-234, 2012.

G. Bohman, Regeringens miljardsatsning på KBT. En vård utan valfrihet och förväntad effekt, Socionomen, vol.3, pp.31-33, 2012.

G. Bohman, E. Eneroth-säll, and M. L. Ögren, Rehabiliteringsgarantin-exempel på ett lärorikt missslyckande, Läkartidningen, p.113, 2016.

T. Bokanowski, Le concept de trauma chez S. Ferenczi, Le traumatisme psychique : organisation et désorganisation, pp.27-42, 2005.

T. Bokanowski, Le concept de traumatisme en psychanalyse, Les grands concepts de la psychologie clinique, pp.283-298, 2005.

L. Bonnafé, H. Ey, S. Follin, J. Rouart, and J. , Le Problème de la psychogenèse des névroses et des psychoses, 1950.

M. Borch-jacobsen, Situation de la psychothérapie, vol.5, pp.178-192, 2008.

E. S. Bordin, The generalizability of the psychoanalytic concept of the working alliance, Psychotherapy : Theory, Research and Practice, vol.16, pp.252-260, 1979.

F. Bourgeois and S. De-gasparo, La privation d'agir, objet commun d'analyse des TPS et TMS, Risques psychosociaux : quelle réalité, quels enjeux pour le travail ? Toulouse : Octarès, 2011.

C. Bouvet, Introduction aux thérapies comportementales et cognitives, 2014.

J. Bowlby, Attachement et perte, vol.1, 1969.

G. Brattberg, PTSD och ADHD bakom många fall av utmattningssyndrom, 2005.

C. Brenner, Working Alliance, Therapeutic Alliance, and Transference, Journal of the American Psychoanalytic Association, vol.27, pp.137-157, 1979.

J. Breuer and S. Freud, Études sur l'hystérie. Paris : PUF, Éd, 1895.

C. Brisson, R. Ndjaboue, and M. Vézina, Une revue de littérature des études prospectives portant sur trois modèles émergents, Travail et emploi, vol.129, issue.1, pp.23-34, 2012.

H. Busch, H. Bonnevier, J. Hagberg, M. Lohela-karlsson, L. Bodin et al.,

, En nationell utvärdering av rehabiliteringsgarantins effekter på sjukfrånvaro och hälsa, slutrapport, del I. Enheten för interventions-och implementeringsforskning, Institutet för miljömedicin (IMM). Karolinska Institutet

C. Canguilhem, Le normal et le pathologique, 1966.

W. Cannon, Kroppens visdom. Människans underbara anpassningsförmåga. Sotckholm: Natur & Kultur, 1949.

R. D. Caplan, R. C. Tripathi, and R. K. Naidku, Subjective past, present, and future fit: effects on anxiety depression, and other indicators of well-being, Journal of Personality and Social Psychology, vol.48, pp.180-197, 1985.

M. Carpentier-roy, Organisation du travail et santé mentale chez les infirmières en milieu hospitalier, 1990.

M. G. Carta, M. Balestrieri, and M. C. Hardoy, Adjustment Disorder: epidemiology, diagnosis and treatment. Clinical Practise and Epidemiology in Mental Health, vol.23, pp.927-938, 2009.

T. Chakor, Les pratiques des consultants dans la gestion des risques psychosociaux au travail. Thèse de doctorat en sciences de gestion, 2013.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-00860996

O. Chambon and M. Marie-cardine, Les bases de la psychothérapie, 2003.

G. Charbonnier, Psychanalyse et psychothérapie psychanalytique : variations du cadre psychanalytique pour gérer le retour du traumatique originaire, vol.1, pp.41-49, 2002.

C. Chiland, Pour une méta-théorie de la psychothérapie, Perspectives psy, vol.4, pp.356-363, 2012.

N. Chomsky, Le langage et la pensée, 1968.

L. Christansson, C. Flordh, T. Fahlén, L. Grosin, and R. Hedlund, Konsten att dressera människor, 1969.

Y. Clot, Clinique de l'activité et répétition. Cliniques méditerranéennes, vol.66, pp.31-53, 2002.

Y. Clot, L'autoconfrontation croisée en analyse du travail : l'apport de la théorie bakhtinienne du dialogue, Travail et pouvoir d'agir, pp.37-54, 2006.

Y. Clot, Au delà de l'hygiénisme : l'activité délibérée. Nouvelle revue de psychosociologie, vol.10, pp.41-50, 2010.

Y. Clot and D. Faïta, Genre et styles en analyse du travail. Concepts et méthodes, Travailler, 4, pp.7-42, 2000.

Y. Clot and M. Litim, , 2008.

S. Activité, Pratiques psychologiques, vol.14, pp.101-114

E. Condén, Type D Personality. Psychometric Properties of the DS14 and Associations with Ill Health and Coronary Heart Disease in General and Clinical Populations, 2014.

, Digital Comprehensive Summaries of Uppsala Dissertations from the Faculty of Medicine 1034

C. L. Cooper and S. Cartwright, An intervention strategy for workplace stress, Journal of Psychosomatic Research, vol.43, pp.7-16, 1997.

L. Cooper and P. Dewe, Stress: A brief history, 2004.

C. Craaford, Varför är psykoanalysen inte önskvärd, Kärlek, dikt och dröm. Strövtåg bland litterära texter, psykoanalytiska idéer och profeter, p.174, 2007.

L. Crocq, Les Traumatismes psychiques de guerre, 1999.

A. Cukier, Travail, critique et émancipation : l'enjeu du pouvoir, 2013.

, Émancipation, les métamorphoses de la critique sociale, pp.187-227

C. Damiani, Le soutien psychologique des victimes du terrorisme, Modalités et enjeux. Topique, vol.2, pp.173-185, 2003.

C. Damiani, 10 entretiens en psychologie clinique de l'adulte, pp.108-120, 2009.

F. Daniellou, A. Laville, and C. Teiger, Fiction et réalité du travail ouvrier. Cahiers Français, vol.209, pp.39-45, 1983.

F. Darses and M. Montmolin, , 2006.

P. Davezies, Éléments de psychodynamique du travail. Éducation permanente, vol.116, pp.33-46, 1993.

P. Davezies, Psychodynamique et évolution des pratiques en santé au travail perspectives et difficultés. Rapport introductif au Colloque International de Psychodynamique et Psychopathologie du Travail, 1997.

P. Davezies, Sur le rapport à l'autorité en clinique du travail, Pouvoir d'agir et autorité dans le travail, 2010.

C. De-clavière, V. Kasbi-benassouli, and A. G. Paollilo, , 2008.

, Archives des maladies professionnelles et de l'environnement, vol.69, pp.24-30

B. De-gelder, W. A. Van-de-riet, J. Grèzies, and J. Denollet, Decreased differential activity in the amygdala in response to fearful expression in Type D personality, 2008.

, Neurophysiologie Clinique, vol.38, pp.163-169

F. Debout, Le soin du maternage au travail maternel : contribution de la psychodynamique du travail à la psychopathologie des psychoses dissociatives chez l'adulte, 2016.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01451728

C. Dejours, Travail, usure mentale, 1980.

C. Dejours, Plaisir et souffrance au travail : l'approche par la Psychopathologie du Travail, 1988.

C. Dans and . Dejours, Plaisir et souffrance dans le travail I, pp.15-24

C. Dejours, Le facteur humain, 1995.

C. Dejours, Centralité du travail " et théorie de la sexualité, Adolescence, vol.14, pp.9-29, 1996.

C. Dejours, Psychologie clinique du travail et tradition compréhensive, Les histoires de la psychologie du travail, pp.157-182, 1996.

C. Dejours, Souffrance en France : La banalisation de l'injustice sociale, 1998.

C. Dejours, Violence ou domination ?, vol.3, pp.11-29, 1999.

C. Dejours, L'évaluation du travail à l'épreuve du réel, 2003.

C. Dejours, Le corps d'abord, 2003.

C. Dejours, Activisme professionnel : masochisme, compulsivité ou aliénation ? Travailler, 1, 11, pp.25-40, 2004.

C. Dejours, Commission « Violence, travail, emploi, santé ». Travaux préparatoires à l'élaboration du Plan Violence et Santé en application de la loi relative à la politique de santé publique du 9, 2004.

C. Dejours, Clinique du travail et psychiatrie : itinéraire interdisciplinaire. Travailler, vol.2, pp.9-17, 2008.

C. Dejours, Travail vivant, Sexualité et travail, vol.1, 2009.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01471455

C. Dejours, Travail vivant, Travail et émancipation, vol.2, 2009.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01471455

, Observations cliniques en psychopathologie du travail, 2010.

C. Dejours, Organisation du travail. Clivage-Aliénation, pp.149-158, 2012.

C. Dejours and E. Abdoucheli, Itinéraire théorique en psychopathologie du travail, 1990.

. Prévenir, , vol.20, pp.127-150

C. Dejours, C. Veil, and A. Wisner, , 1985.

P. Deligkaris, E. Panagopoulou, A. Montgomery, and E. Masoura, Job burnout and cognitive functioning: A systematic review, Work & Stress, vol.28, pp.107-123, 2014.

C. Demaegdt, Apport de la clinique du travail à l'anthropologie psychanalytique du sens moral : Vers une théorie psychanalytique de l'action, 2012.

C. Demaegdt, Traumatisme et travail : un siècle après les névroses de guerre, Champ psy, vol.2, pp.81-101, 2014.

C. Demaegdt, Traumatisme et travail dans l'étiologie des névroses de guerre, 2015.

. Travailler, , vol.1, pp.59-88

J. Denollet, DS14 : Standard Assessment of Negative Affectivity, Social Inhibition, and Type D Personality, Psychosomatic Medicine, vol.67, pp.89-97, 2005.

C. Desprats-pequignot, La psychanalyse. Paris : La Découverte Paris : Editions La Découverte, 2002.

D. Dessors and A. Flottes, , 2001.

, Colloque International de Psychopathologie et Psychodynamique du Travail. Paris : CNAM, pp.189-193

D. Desssors and C. Jayet, De l'ergonomie à la psychodynamique du travail : méthodologie de l'action, pp.103-121, 2009.

G. Devereux, Normal et anormal, pp.2-83, 1956.

. Saint-armand, , 1977.

G. Devereux, De l'angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, 1980.

G. Diatkine, Psychothérapies, psychanalyses, psychothérapies psychanalytiques, Perspectives Psy, vol.4, pp.331-335, 2012.

W. Dilthey, Le Monde de l'esprit, 1947.

J. Dumesnil, Art médical et normalisation du soin, 2011.

R. Doron and F. Parot, Dictionnaire de psychologie, 1991.

N. Duruz, Psychothérapie ou psychothérapies ? Paris : Delachaux et Niestlé, 1994.

M. Ekstedt, M. Söderström, and T. Åkerstedt, Sleep physiology and recovery from burnout, Biological Psychology, vol.82, pp.267-273, 2009.

A. Ellis, Handbook of rational-emotive therapy, 1962.

A. Elzinga, New Public Management, science policy and the orchestration of university research -academic science the loser, The Journal for Transdisciplinary Research in Southern Africa, vol.6, pp.307-332, 2010.

F. E. Emery, , 1963.

D. Enzmann, W. Schaufeli, P. Janssen, and A. Rozenman, Dimensionality and validity of the Burnout Measure, Journal of Occupational and Organizational Pscyhology, vol.71, pp.331-351, 1998.

. Eurofound, 5th European working conditions survey. Overview report, 2012.

P. Evrard, La psychiatrie à l'épreuve du management. Psy Cause, vol.52, pp.32-36, 2008.

W. Fairbairn, From instinct to self : selected papers of, Applications and early conributions, vol.II, 1974.

P. Falzon, , 2004.

. Fas, Utvärdering av svensk arbetsmiljöfoskning. Swedish council for working life and social research, 2007.

S. Ferenczi, Principe de relaxation et néocatharsis, OEuvres complètes, IV, pp.82-97, 1930.

S. Ferenczi, Analyse d'enfants avec les adultes, OEuvres complètes, IV, pp.98-112, 1931.

S. Ferenczi, Réflexions sur le traumatisme, OEuvres complètes, IV, pp.139-147, 1934.

G. Fernandez, Soigner le travail, 2009.

M. Ferrari, Introduction historique, Psychotraumatologie (p. IX-XXVIII), 2006.

M. Ferris, A. Hirst, N. A. Sanarti, and K. A. Sanati, The international contribution to occupational health research, Scandinavian Journal of Work, vol.41, pp.294-298, 2015.

F. E. Fiedler, The concept of an ideal therapeutic relationship, Journal of Consulting Psychology, vol.14, pp.239-245, 1950.

A. Flottes, Conflits de personnes, « guerre des clans » : deux enquêtes dans les services, Travailler, vol.1, pp.147-168, 2004.

A. Flottes, Dominique Dessors. La méthodologie d'intervention et le rapport entre terrain et laboratoire. Travailler, 1, 21, pp.33-46, 2009.

A. Flottes and P. Molinier, Travail et santé mentale : approches cliniques, Travail et emploi, vol.129, pp.51-66, 2012.

. Försäkringskassan, Vad kostar olika sjukdomar i sjukförsäkringen?, 2009.

M. François, Évolutions du travail, santé psychique et stress/points de repère, 2002.

, Stress au travail et santé psychique, pp.25-44

M. Frankenhaeuser, The sympathetic-adrenal and pituitary-adrenal response to challenge: comparison between the sexes, 1983.

. Bliimchen, Biobehavioral bases of coronary heart disease, p.247, 1997.

M. Frankenhaeuser, Kvinnligt, manligt, stressigt. Stockholm : Bromberg. Éd, 1993.

M. Frankenhaeuser and B. Gardell, Underload and overload in working life: Outline of multidisciplanry approcah, Journal of Human Stress, vol.2, pp.35-46, 1976.

M. Frankenhaeuser and G. Johanson, On the psycho-physiological consequences of understimulation and overstimulation. Reports from the Psychological Laboratories. The University of Stockholm, 1974.

M. Frankenhaeuser and G. Johansson, Stress at work: psychological and psychosocial aspects, Applied Psychology, vol.35, pp.287-299, 1986.

M. Frankenhaeuser, U. Lundberg, and L. Forsman, Dissociation between SympatheticAdrenal and Pituitary-Adrenal Response to an Achievement Situation Characterized by High Controllability: Comparison between Type A and Type B Males and Females, Biological Psychology, vol.10, pp.79-91, 1980.

M. Frankenhaeuser, U. Lundberg, M. Fredrikson, B. Melin, M. Tuomisto et al.,

M. Hedman, B. Bergman-losman, and L. Wallin, Stress on and off the job as related to sex and occupational status in white-collar workers, Journal of Organizational Beahavior, vol.10, pp.321-346, 1989.

C. M. Franks and G. T. Wilson, Annual review of behavior therapy, Theory and practice, vol.11, 1974.

J. French, The conceptualization and measurement of mental health in term of selfidentity theory, pp.136-159, 1968.

S. Freud, Lettre à Wilhelm Fliess. Libres cahiers pour la psychanalyse, vol.6, pp.11-14, 1897.

S. Freud, Conseils au médecin dans le traitement psychanalytique, pp.83-94, 1912.

S. Freud, Sur l'engagement du traitement, La technique psychanalytique, pp.105-128, 1913.

S. Freud, Pour introduire le narcissisme, 1914.

S. Freud, Remémoration, répétition et perlaboration, La technique psychanalytique, pp.129-140, 1914.

S. Freud, Les voies de la thérapie psychanalytique Dans La technique psychanalytique, pp.157-168, 1915.

S. Freud, Introduction à la psychanalyse des névroses des guerres, Dans Résultats, idéees problèmes I, pp.243-247, 1919.

S. Freud, Au-delà du principe de plaisir, Oeuvres complètes : Psychanalyse, vol.XV, pp.273-338, 1920.

S. Freud, Psychanalyse et théorie de la libido, pp.1921-1938, 1923.

S. Freud, Ma vie et la psychanalyse. Paris : Gallimard. Éd, 1925.

S. Freud, Inhibition, symptôme et angoisse, pp.203-286, 1926.

S. Freud, L'Homme Moïse et la religion monothéiste, 1939.

S. Freud, Abrégé de psychanalyse, 1949.

S. Freud and J. Breueur, Études sur l'hystérie, 1895.

H. J. Freudenberger, The staff burn-out syndrome in alternative institutions, Pscyhotherapy: Theory, Research & Practice, vol.12, pp.73-82, 1975.

M. Friedman and R. H. Rosenman, Type A behaviour and your heart, 1974.

L. Gaignard, Incidences de la psychodynamique du travail sur la pratique analytique, 2002.

L. Gaignard, Légèreté d'être et estime de soi, vol.2, pp.77-92, 2003.

L. Gaignard, Les figures psychopathologiques de la culpabilité objective, 2005.

. Dejours, Commission « Violence, travail, emploi, santé ». Travaux préparatoires à l'élaboration du Plan Violence et Santé en application de la loi relative à la politique de santé publique du, vol.9, pp.70-79, 2004.

L. Gaignard, L'entretien clinique dans le contexte de la psychodynamique du travail, 2009.

, 10 entretiens en psychologie de l'adulte, pp.216-229

:. Paris and . Dunod,

L. Gaignard, Les techniques de réduction du malheur. Travailler, 1, vol.29, pp.243-256, 2013.

B. Gardell, Vrångbild av svensk arbetsvetenskap, Sociologisk Forskning, vol.6, pp.305-317, 1969.

B. Gardell, Produktionsteknik och arbetsglädje. En socialpsykologist studie av industriellt arbete, 1971.

B. Gardell, Arbetsinnehåll och livskvalitet. En sammanställning och disussion av samhällsvetenskaplig forskning rörande människan och arbetet, 1977.

B. Gardell, Autonomy and participation at work. Human Relations, 30, vol.6, pp.515-533, 1977.

J. Garfelt, H. Magnusson, H. Westerlund, and T. Åkerstedt, Work and sleep -a prospective study of stress, work, demands, physical work environment and work scheduling, Journal of Sleep Research, vol.23, 2014.

H. Garfinkel, Recherches en ethnométhodologie. Paris : PUF. Éd, 1967.

V. Gaulejac, Le coût de l'excellence. Paris : Seuil. Éd, 1999.

V. Gaulejac, La part maudite du management : l'idéologie gestionnaire. Empan, 1, n° 61, pp.30-35, 2006.

V. Gaulejac, Le capitalisme paradoxant. Un système qui rend fou, 2015.

D. Georgiou, Présentation du champ des méthodes qualitatives dans la psychologie anglo-saxonne, Les méthodes qualitatives en psychologie, pp.9-37, 2001.

S. Gieser, Psykoterapins pionjärer i Sverige, 2009.

E. Giusti, C. Montanari, and G. Montanarella, Manuele di psicoterapie integrata, 1995.

. Verso-un-eclettismo-clinico-metodologico and . Milan,

E. Giroux, Après Canguilhem : définir la santé et la maladie, 2010.

B. G. Glaser and A. L. Strauss, The Discovery of Grounded Theory: Strategies for Qualitative Research, 1967.

K. Glise, Utmattningssyndromet-klinisk bild och terapi, Läkartidningen, n°, vol.23, pp.1202-1206, 2004.

K. Glise, E. Hadzibajramovic, I. H. Jonsdottir, and G. Ahlberg, Self-reported exhaustion: A possible indicator of reduced work ability and increased risk of sickness absence among human service workers, International Archives of Occupational and Environmental Health, vol.83, pp.511-520, 2009.

K. Glise, G. Ahlborg, and I. H. Jonsdottir, Course of mental symptoms in patients with stress-related exhaustion: does sex or age make a difference, BMC Psychiatry, vol.12, pp.1-11, 2012.

K. Glise, G. Ahlborg, and I. H. Jonsdottir, Prevalence and course of somatic symptoms in patinets with stress-related exhaustion : does sex or age matter, BMC Psychiatry, vol.14, pp.1-13, 2014.

E. Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne. 1. La présentation de soi, p.251, 1973.

L. Éditions-de-minuit,

A. Golkar, E. Johansson, M. Kasahara, W. Osika, A. Perski et al., The influence of work-related chronic stress on the regulation of emotion and on functional connectivity in the brain, 2014.

M. Gollac and S. Volkoff, Les conditions de travail aujourd'hui, 2007.

R. R. Greenson, The working alliance and the transference neurosis, Psychodynamic Quarterly, vol.34, pp.155-181, 1965.

M. Grenier-pezé, Forclusion du féminin dans l'organisation du travail : un harcèlement de genre, Cahier du genre (Gedisst), vol.29, pp.37-52, 2000.

M. Grenier-pezé, Le harcèlement moral au travail : contrainte par corps, 2006.

. Boukobza, La psychanalyse, encore ! (p, pp.181-192

G. Grossi, Hantera din stress med med kognitiv beteendeterapi, 2008.

G. Grossi, K. Jeding, M. Söderström, W. Osika, M. Levander et al., Selfreported sleep lenghts ? 9 hours among Swedish patients with stressrelated exhaustion: Associations with depression, quality of sleep and levels of fatigue, Nordic Journal of Psychiatry, vol.69, pp.292-299, 2015.

G. Grossi, A. Perski, W. Osika, and I. Savic, Stress-related exhaustion disorderclinical manifestation of burnout? A review of assessment methods, sleep impairments, cognitive disturbances, and neuro-biological and physiological changes in clinical burnout, 2015.

, Scandinavian Journal of Psychology, vol.56, pp.626-636

B. Grunberger, Le narcissisme, Payot. Éd, 1971.

M. P. Guiho-bailly and P. Lafond, Docteur, l'Alzheimer, à mon âge, ça se voit, Observations cliniques en psychopathologie du travail, pp.57-71, 2010.

J. Habermas, La technique et la science comme idéologie, Saint-Amand : Gallimard, 1973.

J. Habermas, Théorie de l'agir communicationnel, vol.1, 1987.

P. Hägglund, P. Johansson, and L. Laun, Rehabiliteringsgarantin. Rapport, vol.26, 2012.

C. Håkansta, Between science and politics: Swedish work environment research in a historical perspective, p.7, 2013.

C. Håkansta, Svensk arbetslivsforskning: innehållsanalys och framtidsplanering, 2014.

&. Arbetsmarknad and . Arbetsliv, , vol.20, pp.67-85

L. Hallsten, K. Bellagh, and T. Gustafsson, Utbränning i Svergie-en populationsstudie, 2002.

, Arbetslivsinstitutet. Arbete och hälsa, p.6, 2002.

A. Hansson, Salutogent ledarskap för hälsosam frangång, 2010.

D. Hasson, Stress management interventions and predictors of long-term health, 2005.

S. C. Hayes, D. Barnes-holmes, and B. Roche, Relational Frame Theory: A PostSkinnerian account of human language and cognition, 2001.

S. Hayes, Acceptance and Commitment Therapy, Rational Frame Theory, and the Third Wave of Behavioral and Cognitive Therapies, Behavioral therapy, vol.35, pp.639-665, 2004.

M. Hedman, B. Bergman-losman, and L. Walin, Stress on and off the job as related to sex and occupational status in white-collar workers, Journal of Organizational Behavior, vol.10, pp.321-346, 1989.

J. Hellgren, G. Kecklund, P. Lindfors, and M. Sverke, International yearbook on psychosocial risks prevention and quality of work, pp.171-192, 2013.

T. Hellman, H. Bonnevier, I. Jensen, J. Hagberg, H. Busch et al., En processutvärdering av multimodala team inom ramen för rehabiliteringsgarantin Slutrapport. Enheten för interventions-och implementeringsforskning, Institutet för miljömedicin (IMM), 2014.

M. Henry, La Barbarie, 1987.

F. Herzberg, The motivation to work, 1959.

A. Hetzler, &. D. Melén, and D. Bjersteds, Sjuk-Sverige, 2005.

H. Hirata and D. Kergoat, Rapports sociaux de sexe et psychopathologie du travail, 1988.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01505091

C. Dans and . Dejours, Plaisir et souffrance dans le travail, vol.2, pp.131-176

S. Hofmann, A. Asnaani, I. Vonk, A. Sawyer, and A. Fang, The Efficaciy of, 2012.

, Cognitive Beahvioral Therapy: A Review of Meta-analyses, Cognitive Therapy and Research, vol.1, pp.427-440

C. Hogstedt, M. Bjurvald, S. Marklund, E. Palmer, and T. Theorell, Bakgrund och syfte, Den höga sjukfrånvaron-sanning och konsekvens, pp.22-25, 2004.

L. Holm, M. Torgén, A. Hansson, R. Runeson, M. Josephson et al.,

E. Vingård, Återgång i arbete efter sjukskrivning för rörelseorganens sjukdomar och lättare psykisk ohälsa -en systematisk kunskapssammanställning om effekten av interventioner, rehabilitering och exponeringar i arbetet, Arbete och Hälsa, vol.44, issue.3, 2010.

B. Holmberg, Psykologutbildningens brokiga historia. Psykologtidningen, vol.4, pp.10-13, 1995.

A. Honneth, La lutte pour la reconnaissance, Gallimard. Éd, 1994.

F. Hubault, Le point de vue de l'activité de travail : comprendre autrement la performance de l'entreprise, pp.42-46, 1992.

F. Hubault, M. Noulin, and M. Rabit, L'analyse du travail en ergonomie, 1996.

F. Cazamian, Traité d'érgonomie, pp.289-309

W. Huber, Les psychothérapies-Quelle thérapie pour quel patient, 1993.

A. Hultberg, K. Skagert, P. Ekbom-johansson, and G. Ahlborg, Kunskap och metoder för hälsomfrämjande arbetsplatser, 2010.

T. Huzzard, The convergence on the Quality of Working Life and Competitiveness, 2003.

. Isf-rapport, Rehabiliteringsgarantins effekter på hälsa och sjukfrånvaro, 2014.

J. Ivancevich, M. Matteson, and C. Preston, Occupational Stress, Type A Behaviour, and Physical Well Being, Academy of Management Journal, vol.25, pp.373-391, 1982.

K. Jaspers, De la psychothérapie : étude critique, 1954.

K. Jeding, 29 sidor mot stress, 2010.

C. D. Jenkins, R. H. Rosenman, and M. Friedman, Development of an objective psychological test for the determinant of an objective psychological test for the determination of the coronary prone behavior pattern in employed men, Journal of Chronic Diseases, vol.20, pp.371-379, 1967.

S. M. Jex, Organizational psychology. A scientist-practicioner approach, 2002.

J. Johansson, A survey of Swedish work environmental and occupational research during the twentieth century, Human Factors and Ergonomics, vol.9, pp.1-14, 1999.

J. V. Johnson and E. M. Hall, Job strain, work place social support, and cardiovascular disease: a cross-sectional study of a random sample of the Swedish working population, 1988.

, American Journal of Public Health, vol.78, pp.1336-1342

H. G. Jones, Scenarios for Industrial Relations: Sweden Evolves a New Consensus, Long Range Planning, vol.20, pp.65-76, 1987.

I. Jonsdottir, A. Nordlund, S. Ellbin, T. Ljung, K. Glise et al., , 2013.

, Cognitive imparment in patients with stress-related exhaustion, Stress, vol.16, pp.181-190

C. Josefsson and U. Kindenberg, Företagshälsovårdens vägval. Arbetslivsinstitutet, 2006.

J. Kabat-zinn, Full Catastrophie Livning: Using the Wisdom of Your Body and Mind to Face Stress, Pain and Illness: Fifteenth Anniversary Edition, 1991.

A. Kagan and L. Levi, Adaptation of the psychosocial environment to man's abilities and needs, Society, stress and disease, 1971.

A. Kagan and L. Levi, Health and environment-psychosocial stimuli: a review, Social Science & Medecine, vol.8, pp.225-241, 1974.

R. L. Kahn and J. P. French, A summary and some tentative conlusions, Journal of Social Issues, vol.18, pp.122-127, 1962.

R. Karasek, Job Demands, Job Decision Latitude, and Mental Strain : Implications for Job Redesign, Administrative Science Quaterly, pp.285-308, 1979.

R. Karasek, Le modèle exigences professionnelles/autonomie : une approche sociale, psychologique et physiologique du risque de stress et de la réponse comportementale positive, 2000.

. Encyclopédie-de-sécurité and . De, , vol.2, pp.34-40

M. E. Kret, J. Denollet, J. Grèzes, and B. De-gelder, The role of negative affectivity and social inhibition in perceiving social threat: An fMRI study, Neuropsychologia, vol.49, pp.1187-1193, 2011.

T. Kristensen, M. Borritz, E. Villadsen, and K. Christensen, The Copenhagen Burnout Inventory: A new tool for the measurement of burnout, Work & Stress, vol.19, pp.192-207, 2005.

D. Lagache, Le problème du transfert, Le transfert et autres travaux psychanalytiques, pp.1-144, 1952.

D. Lagache, Psychanalyse et psychologie, Le transfert et autres travaux psychanalytiques, pp.281-294, 1956.

S. Lagerveld, R. Blonk, V. Brenninkmeijer, L. Wijngaards-de-meij, and W. B. Schaufeli, Work-focused treatment of common mental disorders and return to work: A comparative outcome study, Journal of Occupational Health Psychology, vol.17, pp.220-234, 2012.

S. Lagerveld and A. Borgström, Interpersonell psykoterapi ovanligt i Sverige, 2006.

. Läkartidningen, , vol.42, pp.3202-3203

M. Lambert, The Handbook of Psychology Integration, 1992.

A. Lancry, L'ergonomie, 2009.

J. Laplanche, Nouveaux fondements pour la psychanalyse, 1987.

J. Laplanche and J. B. Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, 1967.

R. Lazarus and S. Folkman, Stress, appraisal, and coping, 1984.

P. Légeron, Le stress au travail, vol.258, 2001.

L. Guillant and L. , Incidences psycho-pathologies de la condition de la « bonne à tout faire ». Évolution Psychiatrique, vol.28, pp.1-64, 1963.

L. Levi, Society, The Psychosocial Environment and Psychosomatic Disease, vol.1, 1971.

L. Levi, Quality of the working environment: Protection and promotion of occupational mental health, Conférence ILO New trends in the optimisation of the working environment, pp.16-19, 1978.

L. Levi, Preventing Work Stress, 1981.

L. Levi, Guidance on work-related stress. « Spice of Life -or Kiss of Death?, 1999.

L. Levi, Stressen i mitt liv. Stockholm : Natur och kultur, 2002.

L. Levi, Working life and mental health -A challenge to psychiatry? World Psychiatry, vol.4, pp.53-57, 2005.

L. Levi, Frisk av jobbet. Psykisk hälsa, vol.3, pp.6-15, 2012.

D. Lhullier, Cliniques du travail. Eres, 2006.

D. Lhullier, Introduction à l'oeuvre de Claude Veil, Vulnérabilités au travail, pp.9-51, 2012.

U. Lidwall, S. Marklund, P. Skogman-thoursie, and K. Gustafsson, Sickness absence in Sweden, pp.183-204, 2004.

P. Lindberg and E. Vingård, Indicators of healthy work environments -a systematic review, Work, vol.41, pp.3032-3038, 2012.

P. Lindberg, T. Karlsson, and E. Vingård, Determinants for positive mental health and wellbeing at work -a litterature reveiw, The Proceedings of the 19th Triennial Congress of the International Ergonomics Association -Melbourne, 9-14 Août, 2015.

A. Linell, M. X. Richardson, and S. Wamala, The Swedish national public health policy report 2010, Scandinavian Journal of Public Health, vol.41, pp.3-56, 2013.

M. Lövtrup, Psykiatrer unerkänner KBT-rekommendation, Läkartidningen, vol.38, p.2344, 2009.

L. Luborsky, Principes de psychothérapie psychanalytique, 1984.

U. Lundberg and M. Frankenhaeuser, Pituary-adrenal sympathetic-adrenal correlates of distress and effort, Journal of Psychosomatic Research, vol.24, pp.125-130, 1980.

U. Lundberg, M. Hedman, B. Melin, and M. Frankenhaeuser, Type A behavior in healthy males and females as related to physiological reactivity and blood lipids, Psychosomatic Medicine, vol.51, pp.113-122, 1989.

Å. Lundgren-nilssson, I. Jonsdottir, J. Pallant, and G. Ahlborg, Internal construct validity of the Shirom-Melamed Burnout Questionnaire (SMBQ), BMC Public Health, vol.12, pp.1-8, 2012.

L. Magnusson and J. Ottoson, Den hållbara svenska modellen -inovationskraft, förnyelse och effektivitet, 2012.

M. Mahoney, Behaviorism, cognitivism, and constructivism. Reflections on Persons and Patterns in My Intellectual Development, pp.183-200, 2000.

P. Marichalar, Un pas de côté vers le psychique -La recherche sur les facteurs psychosociaux de risque liés au travail en Suède, Approche interdisciplinaire des risques psycho-sociaux an travail, pp.299-308, 2015.

G. M. Mark and A. P. Smith, Stress models: a review and suggested new direction, 2008.

, Occupational Health Psychology, pp.111-144

M. D. Marshall, D. Randall, R. Spitzer, R. Michael, and M. D. Liebowitz, Review and critique of the new DSM-IV diagnosis of acute stress disorder, American Journal of Psychiatry, vol.156, pp.1677-1685, 1999.

C. Maslach and S. Jackson, The Measurement of Experienced Burnout, Journal of Occupational Behaviour, vol.2, issue.2, pp.99-113, 1981.

C. Maslach, S. Jackson, and M. P. Leiter, Maslach Burnout Inventory: Manual, 1986.

C. Maslach, W. Schaufeli, and M. Leiter, Job burnout. Annual Review of Pscyhology, vol.52, pp.397-422, 2001.

M. Mauss, Les techniques du corps, Journal de Psychologie, 1935.

S. Melamed, T. Kushnir, and A. Shirom, Burnout and risk factors for cardiovascular disieases, Behavioral Medicine, vol.18, pp.53-60, 1992.

S. Melamed, A. Shirom, S. Toker, S. Berliner, and I. Shapira, Burnout and risk of cardiovascular disease: evidence, possible causal paths, and promising research directions, Psychological Bulletin, vol.132, pp.327-353, 2006.

F. Merienn, La Nouvelle Gestion publique : un concept mythique. Lien social et Politiques, vol.41, pp.95-103, 1999.

M. Merleau-ponty, Phénoménologie de la perception, 1976.

. Éd, , 2013.

S. Mesure, Dilthey et la fondation des sciences historiques, 1990.

P. Molinier, Psychodynamique du travail et identité sexuelle, 1995.

P. Molinier, Souffrance et théorie de l'action, Travailler, vol.1, pp.131-146, 2002.

P. Molinier, Le care à l'épreuve du travail. Vulnérabilités croisées et savoir-faire discrets. Le souci des autres. Éthique et politique du care, Le Souci des Autres : Ethique et Politique du Care, pp.299-316, 2005.

P. Molinier, Les enjeux psychiques au travail, 2006.

J. Moscovtiz, Approche psychiatrique des conditions du travail par une enquête effectuée parmi le personnel roulant de la SNCF, 1968.

A. Muchielli, Les méthodes qualitatives, 1997.

B. Nanda-patra and S. Sarkar, Adjustment Disorder : Current Diagnostic Status, Indian Journal of Psychological Medecine, vol.35, pp.4-9, 2013.

P. Nasse and P. Légeron, Rapport sur la déterminaton, la mesure et le suivi des risques psychosociaux au travail. Paris : ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, 2008.

T. Nathan, Psychothérapies, problèmes de définition et autres problèmes, 2000.

F. Neau, Le narcissisme, Les grands concepts de la psychologie clinique, pp.161-169, 2012.

J. Ochonisky, Propos sur le travail. Entretiens psychiatriques, vol.13, pp.135-160, 1967.

M. Olssen and M. Peters, Neoliberalism, higher education and the knowledge economy: from the free market to knowledge capitalism, Journal of Education Policy, vol.20, pp.313-345, 2005.

K. Orth-gomér, Le soutien social : un modèle interactif du stress, 2000.

. Stellman, Encyclopédie de sécurité et de santé au travail, vol.2, pp.34-49

, Genève : International Labor Organization

L. G. Öst, Beteendeterapeutiska föreningens historia. Beteendeterapeuten, vol.4, pp.20-21, 2012.

J. Y. Ottmann, Bien-être et mal-être au travail dans les métiers scientifiques : le cas du CEA, 2015.

E. Palmer, Sjukskrivningen i Sverige -inledande översikt, 2004.

S. Bjurvald and E. Marklund, Den höga sjukfrånvaron-sanning och konsekvens, Statens folkhälsoinstitut, pp.22-25

L. Pancheri and R. Brugnoli, Effeto placebo e fattori terapeuti aspecifici in psichiatria, 1992.

P. Dans and . Panscheri, Trattato Italiano di Psichiatria, vol.3

R. Pärssinen, Svar på skriftlig fråga 2007/08:165, Arbetsmiljöforskning, Sveriges Riksdag, 2007.

P. Perris, Modernisera KBT-begreppet i Sverige! Läkartidningen, vol.42, pp.3220-3221, 2006.

A. Perski, Det stressade hjärtat. Att förstå stress och hur vi hanterar livskriser, 1999.

A. Perski, Ur balans, 2002.

A. Perski, Rehabiliteringen av stressjukdomar sker i olika faser och blir ofta lång, 2004.

. Läkartidningen, , vol.14, pp.1292-1294

J. Petit, L. Querelle, and F. Daniellou, Quelles données pour la recherche sur la pratique de l'ergonome ?, Le travail humain, vol.4, pp.391-411, 2007.

J. Petot, Le transfert psychanalytique entre les illusions narcissiques du rapport magnétique et les réalités observables de l'alliance thérapeutique, 2011.

, L'alliance thérapeutique, pp.119-141

M. Pezé, Approche psychosomatique des lésions en chirurgie de la main, 1980.

M. Pezé, Le deuxième corps, 2002.

M. Pezé, Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés, 2008.

M. Pezé, R. Saada, and N. Sandret, Travailler à armes égales, 2011.

R. Pianta, B. Egeland, and A. Sroufe, Maternal stress in children's development: a predictions of school outcomes and identification of protective factors, 1990.

A. Gamezy, Risk and Protective Factors in the Development of Psychopathology, pp.215-235

P. Pignol, Le travail psychique de victime : essai de psycho-victimologie, 2011.

A. Pines and C. Maslach, Characteristics of staff burnout in mental health setting, 1978.

, Hospital & Community Psychiatry, vol.29, pp.233-237

A. Ragot, . Guiho-bailly, and M. Tanguy, Troubles psychiatriques rencontrés en consultation de psychopathologie du travail au centre hospitalier universitaire d, Angers. Santé Publique, vol.6, pp.729-736, 2013.

M. Reynaud and J. Malarewicz, La souffrance de l'homme: une approche globale du fonctionnement psychique, 1996.

. Riksrevisionen, Rehabiliteringsgarantin fungerar inte: tänk om eller lägg ner, 2015.

D. Rolo, Contraintes organisationnelles, distorsion de la communication et souffrance éthique. Le cas des centres d'appels téléphoniques, 2013.

D. Rolo, Retour de la fatigue nerveuse ou pathologie de la modernité ? Pathologies de la modernité ? Quelle place pour le travail ? Journée Scientifique du 21 mars, 2015.

M. Rosenberg, Society and the adolescent self-image, 1965.

J. Rotter, Generalized expectancies for internal versus external control of reinforcement, Psychological Monographs: General and Applied, vol.80, pp.1-28, 1966.

R. Roussillon, , 1999.

C. Agonie and . Paris,

R. Rousillon, Sur l'opposition psychothérapie/psychanalyse, Le Carnet PSY, vol.5, pp.43-45, 2006.

R. Roussillon, Complexité et paradoxes du transfert, Les grands concepts de la psychologie clinique, pp.261-279, 2012.

F. Sabonchi, A. Perski, and G. Grossi, Validation of Karolinska Exhaustion Scale: psychometric properties of a measure of exhaustion syndrome, Scandinavian Journal of Caring Sciences, vol.27, pp.1010-1017, 2013.

C. Sandahl, U. Lundberg, A. Lindgren, G. Rylander, J. Herlofson et al., Two Forms of Group Therapy and Individual Treatment of Work-Related Depression: A One-Year Follow-Up Study, International Journal of Group Psychotherapy, vol.61, pp.539-555, 2011.

K. Sadlier and G. Lopez, L'évaluation clinique initiale, Psychothérapie des victimes : le traitement multimodal du psychotraumatismes, pp.31-42, 1998.

A. Sandström, R. Säll, J. Peterson, A. Salami, A. Larsson et al., , p.265, 2012.

, Brain activation patterns in major depressive disorder and work stress-related long-term sick leave among swedish females, Stress, vol.15, pp.503-513

. Sbu, Arbetsmiljöns betydelse för symptom på depression och utmattninssyndrom. En systematisk litteraturöversikt. Rapport n o 223, 2014.

. Sbu, Utvärdering av metoder i hälso-och sjukvården -en handbok, Statens bereding för medecins utvärdering (SBU), 2 e édition, 2014.

W. Schaufeli and D. Enzmann, The burnout companion to study and practice: A critical analysis. Issues in Organizational Health, 1998.

O. Schenström, Mindfulness i vardagen: vägar till medveten närvaro, 2007.

S. Schimmin and D. Wallis, Fifty years of occupational psychology in Britain, 1994.

B. Schoendorff, M. Bolduc, and J. Grand, La thérapie d'acceptation et d'engagement : guide clinique, 2011.

N. Schutte, S. Toppinen, R. Kalimo, and W. Schaufeli, The factorial validity of the Maslach Burnout Inventory-General Survey (MBI-GS) across occupational groups and nations, Journal of Occupational and Organizational Psychology, vol.73, pp.53-66, 2000.

A. Schütz, The problem of social realtiy, collected papers, I, The Hague : Martinus Nijhoff. Éd, vol.5, pp.207-259, 1945.

M. Seligman, S. Maier, and J. Geer, Alleviation of learned helplessness in the dog, Journal of Abnormal Psychology, vol.73, pp.256-262, 1968.

H. Selye, The stress of life, 1956.

H. Selye, The evolution of the stress concept, American Scientist, vol.61, pp.692-699, 1973.

S. Shimmin and D. Wallis, Fifty Years of Occupational Psychology in Britain, 1994.

A. Shirom, Job-related burnout: A review, International review of industrial and organizational psychology, pp.245-265, 2003.

J. Siegrist, Adverse health effects of high-effort/low-reward conditions, Journal of Occupational Health Psychology, vol.1, pp.27-41, 1996.

J. Siegrist, Effort-Reward imbalance at work and cardiovascular diseases, International Journal of Occupational and Environmental Health, vol.23, pp.279-285, 2010.

J. Siegrist, J. Li, and D. Montano, Psychometric properties of the Effort-Reward Imbalance Questionnaire, 2014.

F. Sigaut, Folie, réel et technologie. Techniques et culture, vol.15, pp.167-179, 1990.

F. Sironi, Bourreaux et victimes. Psychologie de la torture, 1999.

F. Sironi, Psychopathologie des violences collectives, 2007.

S. Sjöqvist, Evidensbegreppet som maktinstrument. Insikten, vol.1, pp.7-15, 2009.

B. F. Skinner, L'analyse expérimentale du comportement, 1968.

R. B. Sloane, F. R. Staples, A. H. Cristol, N. J. Yorkston, and K. Whipple, Short-Term Analytically Oriented Psychotherapy versus Behavioral Therapy, 1975.

N. Smith, Le travail comme expression. Travailler, 2, 30, pp.67-86, 2013.

. Socialdepartementet, Överenskommelse mellan staten och Sveriges Kommuner och Landsting om rehabiliteringsgaranti 2015, Socialdepartementet, Sveriges Kommuner och Landsting, 2015.

. Socialförsäkringsrapport, Sjukfrånvaro i psykiska diagnoser, 2014.

. Socialstyrelsen, Internationell statistisk klassifikation av sjukdomar och relaterade hälsoproblem, svensk version, 2011.

M. Södersström, K. Jeding, M. Ekstedt, A. Perski, and T. Åkerstedt, Insufficient sleep predicts clinical burnout, Journal of Occupational Health Psychology, vol.17, pp.175-183, 2012.

. Sou, Work Environment Law. Stockholm: Statens Offentliga Utredningar, p.1, 1976.

. Sou, Handlinsgplan för ökad hälsa i arbetslivet, 2002.

. Sou, Rehabiliteringsrådets slutbetänkande, SOU : 2011 :15, 2011.

I. Soucy-chartier, V. Blanchet, and M. Provencher, Activation comportementale et dépression : une approche de traitement contextuelle, Santé mentale au Québec, vol.36, pp.175-194, 2013.

P. Spector and B. O'connell, The contribution of personality traits, negative affectivity, locus of control and Type A to the subsequent reports of job stressors and job strains, Journal of Occupation and Organizational Psychology, vol.67, pp.1-12, 1994.

E. Ställdal and P. Allebeck, Rehabilitering och samordning, 2015.

:. Stockholm and . Forte,

S. Stendahl, De mobbade och rättvisan: När kränkande särbehandling blir en arbetsskada -en analys av domar från kammarrätterna 2015-2012, pp.71-132, 2013.

I. Stengers, Qu'est-ce que l'hypnose nous oblige à penser ? Ethnopsy/Les mondes contemporains de la guérison, 2001.

C. M. Stolt, Evidensbaserad medecin: Tio kritiska invändningar mot en värdefull metod. Läkartidningen, vol.98, pp.3255-3256, 2001.

C. Svanborg, Historisk tillbakablick: Svenska förenningen för kogniva och beteendeinriktade terapier (sfKBT). Beteendeterapeuten, 4, pp.22-25, 2012.

L. Svensson and Y. Ulfsdotter-eriksson, Yrkesstatus. En sociologisk studie av hur yrken uppfattas och värderas. Forskningsrapport, vol.140, 2009.

, Swedish research into working life -a resource for welfare, health and growth, p.3, 2009.

A. Tammelin, A. Karell, and P. Nilsson, Sjukvårdsklädsel måste förena bra förtroende och god hygien, Läkartidningen, vol.5, pp.350-351, 2007.

S. Tereno, I. Soares, E. Martins, D. Sampaio, and E. Carlson, La théorie de l'attachement : son importance dans un contexte pédiatrique, Devenir, vol.2, pp.151-188, 2007.

T. Theorell, Prolactin-a hormone that mirrors passiveness in crisis situations, 1992.

, Integrative Physiological and Behavioral Science, vol.27, pp.32-38

T. Theorell, I spåren av 90-talet, 2006.

T. Theorell, Psychosocial factors in research on work conditions and health in Sweden, Scaninavian Journal of Work, Environment and Health, vol.33, pp.20-26, 2007.

T. Theorell, Det svenska 90-talet i ett stressmedecinskt perspektiv, Arbetsmarknad & Arbetsliv, vol.15, pp.43-55, 2009.

T. Theorell, Arbetsmiljöfrågan i 2010-talets Sverige, Psykisk hälsa, vol.3, pp.16-23, 2012.

T. Theorell, Psykoscial miljö och stress, 2012.

T. Theorell, L. Alfredsson, P. Westerholm, and B. Falck, Coping with unfair treatment at work-what is the relationship between coping and hypertension in middle-aged men and Women? An epidemiological study of working men and women in Stockholm (the WOLF study), Psychotherapy and Psychosomatics, vol.69, pp.86-94, 2000.

A. Thomasset, Paul Ricoeur. Études, vol.403, pp.5-8, 2005.

S. Tomkins, Affect Imagery Consciousness : Volume I, The Positive Affects, 1962.

S. Tomkins, Affect Imagery Consciousness : Volume I, The Negative Affects, 1963.

J. Torrente, La souffrance au travail entre servitude et soumission, 1999.

J. Torrente, Le psychiatre et le travailleur, cheminement de la psychopathologie du travail d'hier à demain, 2004.

J. Torrente, Psychopathologie du travail, EMC-Médecine, vol.2, pp.392-400, 2005.

R. Turner and S. Swearer-napolitano, Cognitive Behavior Therapy (CBT), 2010.

, Encyclopedia of Cross-Cultural School Psychology, pp.226-229

A. Väänänen, E. Anttila, J. Turtiainen, and P. Varje, Formulation of work stress in 1960-2000: Analysis of scienitic works from the perspective of historical sociology, Social Science & Medicine, vol.75, pp.784-794, 2012.

G. Valléry and S. Leduc, Les risques psychosociaux, 2014.

A. Van-dam, A. Keijers, P. Eling, and E. Becker, Impaired cognitive performance and responsiveness to reward in burnout patients: Two years later, Work & Stress, vol.26, pp.333-346, 2012.

J. J. Van-der-klink, R. W. Blonk, A. H. Schene, and F. J. Van-dijk, Reducing long term sickness absence by an activating intervention in adjustment diorders : a cluster randomised controlled design, Occupational Environmental Medecine, vol.60, pp.429-437, 2003.

R. Van-harrison, Person-Environment Fit and Job Stress, Stress at work, pp.175-205, 1978.

C. Veil, Handicap et société, 1968.

S. J. Vermeulen, M. V. Heymans, J. R. Anema, A. J. Schellart, and . Van-mechlen,

A. J. Beek, Economic evaluation of a participatory return-to-work intervention for temporary agence and unemployed workers sick-listed due to musculoskeletal disorders, 2013.

, Scandinavian Journal of Work, vol.39, pp.46-56

M. Vézina, Stress et psychodynamique du travail : de nouvelles convergences, vol.1, pp.201-218, 1999.

E. Vingård, Psykisk ohälsa, arbetsliv och sjukfrånvaro, 2015.

S. Volkoff, Statistiques « ouvertes » et ergonomie « myope » : combiner les niveaux d'analyse en santé au travail. Sciences sociales et santé, vol.28, pp.11-29, 2010.

S. Vuaillat, Les relations précoces entre la mère et l'enfant : la théorie de la relation d'objet selon Fairbarin, Devenir, vol.3, pp.289-299, 2003.

E. Wadensjö, 1990-talets ekonomiska utveckling och arbetsmarknaden. Statens offentliga utredningar, vol.69, pp.41-61, 1999.

R. Waintrater, Sortir du génocide, 2003.

D. Wainwright and M. Calnan, Work Stress: The Making of Modern Epidemic, 2002.

P. Buckingham,

J. Watson, Le behaviorisme. Paris : Centre d'étude et de promotion de la lecture, 1925.

J. Weiss, Effects of coping behavior in different warning signal conditions on stress pathology in rats, Journal of Comparative and Physiological Psychology, vol.77, pp.1-13, 1971.

G. Westlander, På väg mot det goda arbetet. Om akademikers arbetsvillkor, 1995.

G. Westlander, Kontrollbegreppet -Ett tema i socialpsykologisk arbetslivsforskning växer fram, Arbetsmarknad & Arbetsliv, vol.19, pp.15-25, 2013.

H. Widemar, Ur ett rättsligt perspektiv, 2001.

D. Widlöcher, Traité de psychopathologie. Paris, PUF. Éd, 1994.

D. Widlöcher, La méthode du cas unique, Monographie de psychopathologie, vol.1, pp.191-199, 1999.

, International Classification of Diseases, World Health Organization, 2010.

M. Young, Counseling methods and techniques. An eclectic approach, 1992.

E. R. Zetzel, Current concepts of transference, International Journal of PsychoAnalysis, vol.37, pp.369-376, 1956.

, Articles de presse

. Aftonbladet, Därför har vi snart fler Macchiarini-skandaler. Aftonbladet, 6 septembre, 2016.

G. Bohman, E. Eneroth-säll, and M. L. Ögren, Ensidig satsning på KBT skadar svensk psykvård, Svenska Dagbladet, 2015.

. Expressen, Svårt att bevisa mobbning på jobbet. Expressen, 10 mars, 2014.

A. Hernadi, Läkarrocken hotad efter bristande läkarhygien. Svenska Dagbladet, 21 février, 2007.

R. Holmqvist, Om vikten av mångfald i psykoterapiforskningen, Socionomen, vol.3, pp.25-29, 2012.

T. Lerner, Freuds drömmar lever vidare. Dagens nyheter, 25 mars, 2015.

S. Linderoth and K. Holmberg, Hundratals tar sina liv efter mobbning på jobbet, ETC, p.272, 2014.

M. Zaremba, Fritt fram i Sverige, Men brottsligt i Frankrike. Dagens nyheter, 2010.

M. Zaremba, Säg inget vänligt till mig. Dagens nyheter, 2010.

M. Zaremba, De skiter i vilket -Så sviker vi de mobbade. Dagens nyheter, 2010.

M. Zaremba, Värst för dig själv. Vår heder har, 2010.

, Allt fler sjuka av mobbning på arbetsplatsen », programme de radio diffusé sur Radio Sweden P6, 22 août, 2006.

A. Les, CRITÈRES Critère 1 : Rompre avec l

, Ce critère vise à éviter « l'errance thérapeutique » du patient et à l'inclure dans un réseau de praticiens constitué de métiers différents qui se coordonnent entre eux

A. ?-catégorie and J. Dans-un-réseau-pluridisciplinaire-?-catégorie, Accueillir le patient dans une institution pluridisciplinaire Critère 2 : Reconnaître la souffrance du patient Cet item se reflète par la tendance du praticien à fournir une certaine légitimité à la souffrance du patient, lui permettant de sentir que la décompensation est acceptable par son entourage

B. ?-catégorie, Prescription d'un arrêt-maladie ? Catégorie K : Poser un diagnostic d'ordre nosographique Critère 3 : Écouter le récit du patient

, Le praticien accueille la parole du patient par l'écoute d'un récit portant sur son vécu des enchaînements des évènements afin de mettre de l'ordre dans sa pensée

C. ?-catégorie, Écouter le déroulé chronologique des évènements ? Catégorie L : Diagnostic qualitatif Critère 4: Explorer les raisons de la décompensation Cet élément cherche à faire un lien de causalité entre le déroulé des événements concernant le patient et la décompensation. Cet élément permet au patient de comprendre ses réactions dans l

, Et je la vois toujours. Et on est plutôt aujourd'hui dans un travail autour de la question de la place dans la famille et du non-respect de sa place dans la famille. C'est-à-dire, des démarches pour trouver un logement et se dégager d'une position d'exclusion sociale et professionnelle. Mais en parallèle

. Donc, Il y a des gens pour qui c'est très difficile. Et après interviennent des différences à l'intérieur de l'équipe. C'est vrai qu'on a des tolérances envers les uns les autres qui peuvent être divers. On aura quelqu'un qui pendant six mois va nous parler : « le 11 janvier à 14h il m'est arrivé ça et ma chef était méchante etc. ». Il y a des gens qui ont besoin de ce récit pendant pas mal de temps. Un récit assez factuel. Même si on leur rappelle qu'ils viennent voir un psy, ils sont ici assez factuels, comme ça. Très cristallisés autour de quelque chose qui vaut comme un traumatisme, vraiment. Et il y a parfois besoin de pas mal de séances qui vont se dérouler comme ça. Jusqu'à ce que ça puisse un peu se dégager et qu'on puisse un peu parler d'un positionnement de sujet. Après, il y a des gens autour de nous qui parfois vont dire que, je suis dégoûté, il y a un relais, Et un tiers qui vient quelques fois et on règle des choses qui sont autour de

, Où il y a chaque fois l'assistante sociale et une psychologue ou un psychiatre avec une mise en commun d

. Chacun-ayant-le-sien, Et la confrontation autour de ce qui est pareil et de ce qui est distinct, à chaque fois. Ça c'est un peu important. Ce qui est pareil au sein du groupe et ce qui est aussi très distinct. Il y a des gens qui viennent et qui sont dans des histoires très personnelles. Il y a des gens qui ont déjà été éjectés du travail depuis un moment

, Et ces groupes, au fil des années, on s'est rendu compte aussi qu'ils servent à des gens qui sont très isolés, en exclusion du travail. Ce sont des gens qui sont parfois en arrêt. Qui tentent de se retrouver, en attente de fin de procédure. Ce tout cas. J'ai des collègues qui font une demi-heure, mais on fait presque tous une heure maintenant, Dans le groupe ça permet de travailler ces deux choses. Puis les places respectives, des appuis juridiques, des appuis du côté des syndicats

. Lorsque, est pas une spécificité, elle est d'accord avec Christophe Dejours. Il écrit aussi qu'il n'y a pas de psychopathologie spécifique au travail. Même s'il y a un tas de choses à savoir. C'est quand même quelqu'un qui a inversé la question en « Qu'est-ce qui rend les gens malades au travail ? » en « Qu'est-ce qui fait que les gens ne

C. Le-paradigme-introduit-par, C. Dejours, and . Donc,

, on observe des tableaux de dépression anxieuse, avec des gens qui ne dorment plus, Nous

, Je n'ai pas fait de statistiques, mais on a beaucoup de ça. Des douleurs de dos. Des prises de poids, des pertes de poids. On a des choses de ce qui s'approche de la littérature sur le burn-out aujourd'hui, qu'on ne traduit pas très bien : épuisement professionnel, Des somatisations majeures. Des douleurs de dos. Alors, je ne sais pas si c'est du Tchernobyl ou le travail, mais beaucoup d'hyperthyroïdie chez les femmes

, Mais il y a des personnes qui reviennent nous voir sporadiquement. Et puis il y a les gens qu'on suit pendant très longtemps, quand même, JB : Est-ce que vous suivez les personnes une fois qu'elles ne sont plus en thérapie dans l'institution ? NR : On ne fait pas d'études ni de recherche ici. Parfois, je fais un rapport d'activité, parce que ça m'intéresse

, On trouve une réponse à une question ou un ajustement. Mais ce sont des gens qui viennent nous voir tôt dans leur histoire de travail, qui plutôt ont une situation socio-professionnelle bonne et qui ne sont pas trop abimés. Les femmes seules qui ont des emplois dans des grandes surfaces, mal payées, pas de qualifications, pas de formation, elles mettent du temps à se remettre. Parce nous, une différence entre les gens qui peuvent avoir été très malmenés et qui ont pu transactionner très vite un départ ou une procédure juridique et ceux qui viennent consulter très tard et qui sont déjà mal depuis longtemps avec un arrêt de travail, Un tiers des gens pour lesquels on instaure un suivi psychiatrique, des traitements, on a des prescriptions kinésithérapeutiques parfois

, Les patients, ils payent, mais les consultations sont prises en charge par la sécurité sociale, les mutuelles et la

, JB : Le problème, c'est que les personnes qui vont dans des associations? NR

, JB : Mais ils ont un psychologue, aussi qui fait? NR : Il y a une psychologue, mais elle ne fait pas le même travail, je pense, qu'ici. Elle fait un travail d'écoute, mais pas à la même place. Elle n'est pas dans un lieu de soin, mais dans un lieu d'association de défense du salarié. Et nous, ici, on a quand même beaucoup étudié ça

, Ça serait une opération qui permettrait un certain soulagement. C'est un monsieur qui s'est battu un peu tout seul dans une structure, une sorte [type de structure] qui dépend de l'État. Il a une position très solitaire, très volontaire. Il a attaqué au pénal un chef. Je pense que ça le dégagerait. C'est une personne qui a développé un cancer, deux cancers. Il était allé demander à un cancérologue si c'était à cause de l'histoire au travail. Le cancérologue a dit qu'il y avait un terrain, mais que peut-être ça lui avait aidé à se déclencher. Ce monsieur, je vais l'envoyer à un collègue à un service de pathologie professionnelle, parce que je pense que ça viendra calmer quelque chose pour lui, personne que je vois depuis plusieurs années avec une psychologue

, NR : Parce que ce monsieur a eu un accident de trajet sur son trajet au travail, et qui a été de travail. Ça lui a été insupportable qu'il n'y ait aucune reconnaissance à ce que ça aille mal au travail. Il demande que, socialement, il y ait la reconnaissance de quelque chose

, JB : Vous savez en quoi c'est différent ce qu'ils font dans les services de pathologie professionnelle et ce qui est fait ici ? NR : Je vais vous le dire tout de suite. A [Service de Pathologie professionnelle] les gens sont reçus deux fois. Point. Voilà. Ça peut pas être la même chose, vous comprenez. Même si une psychologue, les gens sont vus que deux fois

, Puis après il les revoit six mois plus tard. Il s'intéresse beaucoup à la clinique

, Mais il fait un travail, comment dire, d'évaluation si vous voulez

C. Marrant, Autant cette personne a navigué d'emploi en emploi, puis les prud'hommes. Maintenant elle est dans un âge où il est difficile de retrouver un travail. Ça peut pas être la même chose. C'est vrai que je ne sais pas qui sont vos collègues qui disent que les gens se remettent tout de suite ou que ça dure très longtemps. Nous, on a l'idée qu'il y a des gens qui sont effectivement [partie inaudible] où c'est très long et ils se remettent avec beaucoup de cicatrices. Cette personne, par exemple, elle a des troubles cognitifs. Alors, cette personne a été suivie ici, puisque comme il y a des médecins et psychologues partout, le monde croit que c'est pareil partout ! Mais, évidemment, c'est pas une structure du tout positionnée pour faire un travail?

E. Était,

C. Qu, elle était très malmenée par la direction. Très engagée dans son travail. Narcissiquement, elle s'est beaucoup écroulée. Donc, ça s'est un peu reconstruit, mais avec beaucoup? voilà. Donc, je continue à la voir. Mais c'est vrai que

, Elle reçoit des gens qui vont avoir une reconnaissance du service de pathologie professionnelle, mais en même temps ils ont besoin d'être suivis. Ils vont très mal. Elle fait pas de suivi. Elle voit des gens. Elle est extrêmement bienveillante et sympathique. Mais elle nous adresse des gens pour qu'on fasse des soins psy. C'est-à-dire qu'on les suit. C'est peutêtre un avantage, je sais pas si c'est français. Vous [en Suède] c'est plutôt des services de santé au travail ? Moi, je me suis beaucoup intéressé à la question du trauma

, Il y a, d'une part, ce qui a fait trauma au sens freudien du terme, c'est-à-dire effraction psychique. Et puis, d'autre part, on a des tableaux cliniques, alors là plus médicaux, pas très loin des PTSD bien sûr, avec des cauchemars, des réminiscences comme des tableaux décrits par des médecins militaires. Puis, on a parfois la question du trauma freudien, l'effraction elle est la réflexion d'un chef. JB : Comment vous travaillez ? NR : Il me reste encore 5 minutes, NR : Pas réductible au PTSD

, Mais je peux recevoir des gens comme un docteur. Par moment, je peux mettre des antidépresseurs, ou pas, j'envoie faire de la relaxation ou pas, des choses simples. Et puis, au bout de six mois ou un an, si ça émerge, les gens peuvent aller faire une thérapie. Effectivement, c'est pas forcément possible tout de suite. Parfois, il y a tout un temps, il faut que les gens se remettent. J'envoie parfois chez un collègue qui fait de la relaxation, NR : Comment travailler avec des choses comme des troubles du sommeil, des troubles cognitifs ? NR : On n'est pas dans la réhabilitation

. Jb-:-qu'est-ce-qui-marche, ?. Qu'est-ce-qui-ne-marche-pas, and . Nr-:-qu, est-ce qui marche, qu'est-ce qui marche pas ? C'est au cas par cas ! Pour faire quoi ? Pour retaper les travailleurs cassés ? Et les remettre au travail ? [Rire] Il y a de la politique derrière ! JB : L'action rationnelle peut parfois être de faire travailler la personne ? NR : Nous, c'est pas notre but, de faire travailler. C'est pour qu'ils puissent être un peu de nouveau des êtres humains debout. Mon but, c'est pas forcément qu'ils retravaillent. Par exemple, ce monsieur-là, dont je parlais, qui voit [Nom de la personne] à qui je vais l'envoyer, peut-être qu'il va finalement prendre sa retraite. C'est lui qui a décidé ça. Il ne va peut-être pas retourner au combat, parce que lui c'est un combattant. Mais, finalement, avec le travail qu'il fait

, Alors on nous a beaucoup reproché au début : « Vous n'écoutez pas le travail ! Vous ne voulez pas entendre les spécificités du travail ! ». Ça fait quand même douze ans maintenant qu'on écoute pas mal le travail et ça plus que plein de gens. J'ai des collègues psychiatres-psychanalystes en ville qui m'envoient des gens et disent : « Ils ne parlent que du travail ! Je ne peux plus supporter ! » Ça ça m'étonne, par exemple. Je me dis que moi, comme analyste, j'écoute d'où qu'ils viennent. Et on a pas mal de collègues de ville, j'en ai pas mal, qui m'envoient parce qu'ils ne supportent plus qu'ils ne parlent que du travail. OK, je veux bien, mais je veux pas qu'ils me parlent du travail ! Et ça me fait penser, pareil, parce que je m'intéresse aussi à l'addictologie : « OK ! Je ne veux plus entendre parler de produits. Je ne veux plus entendre parle de l'alcool ! ». Ce qui est un drôle de position ! On a ça, JB : Y a-t-il une différence entre une psychothérapie dite classique et une thérapie pour quelqu'un qui a été cassé au travail ? NR : Ici, on va vous répondre : a priori non ! Le mode d'entrée va être différent et peut-être qui va y avoir tout un temps où c'est différent. Mais après, je trouve pas

, Les patients avec qui on a l'impression qu'on va soutenir quelque chose. Mais on va pas pouvoir bouger quelque chose. Ça ne sort pas d'une position où ils sont très lésés, très victimes. Très blessés, aussi bien psychiquement que physiquement, JB : Y a-t-il des patients avec lesquels c'est difficile, avec lesquels ça ne marche pas ? NR : Oui, oui

, En échec, soit parce que on n'arrive pas à les aider à embrayer sur un travail où ça mettrait des choses plus personnelles soit parce que ce qu'ils peuvent travailler ici, ils n'en font rien dans leur vie ! C'est-à-dire, ils peuvent élaborer des choses, mais il n'y a pas de modification dans la vie réelle. Ils se plaignent des mêmes choses, font le même boulot. On a l'impression qu'il y a une sorte de jouissance là-dedans. Là je parle plus comme une psychanalyste lacanienne ! C'est-à-dire qu'ils repèrent quelque chose, mais au fond ils restent raccrochés. Ils vont continuer à se plaindre du chef. Il y a une sorte de jouissance au sens morbide du terme. De rester se plaindre dans quelque chose dans laquelle ils restent

. Alors-Ça, On peut arrêter un travail de thérapie ici et dire que « Peutêtre ce serait bien de faire quelque chose plus corporelle ! Arrêter de faire avec la parole ». Je dis ça ! Ce sont des positions très modestes. On voit parfois qu'il y a quelque chose qui est repérée, mais ça ne modifie absolument rien. Il y a quelque chose qui est repérée dans l'histoire personnelle et dans l'histoire au travail. Mais que, au fond, il y a un raccrochage dans une jouissance morbide. Une mise en oeuvre de la pulsion de mort avec des gens qui restent au travail dans une souffrance. Et que ça reste comme ça. Et que ce qui s'élabore ici, ça ne se modifie pas du tout. Donc là c'est aussi, les gens sont très contents de venir ici, ce sentiment d'échec où ça reste un peu fixé. On se pose des questions, qu'est-ce qu'on fait ici comme travail ? Est-ce qu'ici on fixe pas quelque chose aussi ? C'est une question d'analyste !

. Parfois-on-décale and . Complètement, Ou thérapie corporelle. Mais pas la gymnastique suédoise ! 298

, Ou des personnes très démunies sans diplômes. Et, de toute façon, à un moment ils seront toujours coincés. Il y a le social quand même qui est lourd. Et qui fait buter sur le travail qu'on peut faire. Les gens peuvent trouver autre chose psychiquement, qui peut se dégager. Ça c'est bien, JB : Ça peut arriver d'envoyer des patients pour faire un travail plus comportemental ou cognitif ? NR : Alors oui, on a des gens dans cette unité, deux personnes qui font ça

, JB : Il semble que la question du sens revient assez souvent

, En fonction de l'histoire que je raconte, je réfléchis à quels éléments qui ont pu contribuer à ma manière de me positionner par rapport aux différentes choses. Comment je me suis positionné par rapport à mon travail. Comment je décris mes collègues. Comment je décris mes relations etc. Ce sont des éléments qui font partie de l'entretien clinique. Parfois il ne s'agit que d'une charge de travail élevée

, Et là, on peut voir qu'il y a quelque chose à approfondir. Dans ma fonction ici, où je suis spécialiste sur le stress, je ne peux pas m'occuper de ça. Je peux alors adresser le patient. En revanche, je fais souvent un plan avec les patients, On peut alors faire référence à certains styles d'attachement

, Trouver des routines et structurer la vie quotidienne. Et ça, c'est mon domaine, parce qu'il n'y a personne d'autre qui s'occupe de ça. Puis, je peux adresser le patient lorsqu'il va un peu mieux et est en mesure de penser et réfléchir sur les choses. Je peux alors l'adresser vers un psychologue en ville ou bien à un centre. JB : Cela vous arrive de recevoir des patients en thérapie ? TF : Oui, ça peut m'arriver ! Certaines personnes s'accrochent ici ! Comme, Je pense que nous devons le traiter un jour ! Mais je ne pense pas que c'est le moment aujourd'hui

, Voilà comment les choses peuvent se dérouler. Puis, je les contacte et je leur dis : « Avez-vous la possibilité de venir pour que nous échangions autour de ce que se passe au travail ? Puis, j'ai compris par, alors me dire : « Pouvez-vous rencontrer ce patient ? Il y a quelque chose qui ne marche pas au travail

, JB : Donc certaines personnes reviennent seulement pour traiter quelque chose de spécifique ? TF : Oui, tout à fait ! Puis, à la base il y a les rendez-vous chez le médecin tout au long du processus. On est en contact avec le médecin en permanence. Par contre, ça ne veut pas forcément dire qu'on est en contact avec moi. Il peut s'agir d'un patient que je ne rencontrais pas du tout au début du processus, puisqu'il avait un psychologue au centre médical et tout marchait très bien. Et il fonctionnait très bien, il avait ses routines, Ou bien quelqu'un qui se retrouve dans une situation de crise où il y a un problème avec le partenaire ou bien dans ce genre-là

. Après-un-an and . Demi, Est-ce que c'est quelque chose avec quoi il [le patient] a besoin d'aide ? Ou bien s'agit-il de quelque chose de temporaire ? À quoi ça peut être lié ? Est-ce qu'il s'agit de quelque chose avec quoi je peux travailler en ce moment avec un nombre limité de sessions ? Ou bien qu'est-ce qu'on prévoit ? JB : Vous savez où je peux accéder à de la littérature historique qui relate comment les choses se sont déroulées ici en Suède ? Tout en étant en lien avec les services de santé au travail et comment le champ apparaît ? Je sais qu'il y a des choses écrites par Theorell : « Dans les traces des années 90 ». Par contre, qu'est-ce qu'il en est de ce qui précède les années 90 ? JB : Je pense qu'il vaut mieux que vous échangiez avec, Et puis alors le médecin peut me demander de rencontrer le patient à ce moment-là. Et puis je fais un bilan

, Mais je vais aller chercher le numéro de téléphone !