Measurement of the J/ψ elliptic flow in Pb-Pb collisions at √sNN=5.02TeV with the muon spectrometer of ALICE at the LHC

Résumé : Les conditions extrêmes de température et de densité d'énergie créées lors des collisions d'ions lourds ultra-relativistes au sein du Grand collisionneur de hadrons (LHC) fournissent une occasion unique d'étudier les propriétés de la matière. Une transition de phase de la matière hadronique vers un milieu déconfiné de quarks et de gluons (PQG) est prédite par la chromodynamique quantique et des efforts théoriques et expérimentaux considérables ont été investis pour étudier ses propriétés. Parmi les sondes éminentes du PQG, les quarks lourds jouent un rôle prépondérant car ils sont créés lors des processus durs initiaux, avant la formation du PQG, et leur nombre est conservé durant les phases partoniques et hadroniques de la collision. Les états liés de quarks lourds– quarkonium (charmonium pour cc et bottomonium pour bb), constituent des sondes remarquables du milieu. Les observations expérimentales de quarkonia aux énergies du LHC dans les collisions A-A sont reproduites au travers de deux mécanismes antagonistes : la suppression séquentielle, proposée très tôt comme signature du PQG, et la (re)génération de quarkonia par (re)combinaison de quarks déconfinés. Cependant des incertitudes importantes sont associées aux prédictions théoriques et de nombreuses inconnues demeurent. L'anisotropie azimuthale de l'espace des moments (désignée sous le terme de flot elliptique, v2) de la production de charmonium devrait permettre d'avoir une meilleure vue d'ensemble et de contraindre davantage les paramètres des modèles théoriques. Si les quarks charmés se (re)combinent en paires cc, les J/ψ produits devraient hériter de leur flot. Les études précédentes ont montré des premiers signes d'un v2positif du J/ψ dans les collisions Pb-Pb à √sNN=2.76TeV. Cette thèse porte sur la mesure de l'anisotropie azimuthale du J/ψ dans les collisions Pb-Pb à√sNN=5.02TeV où une (re)combinaison légèrement plus importante est prédite par rapport aux énergies inférieures et une augmentation statistique d'un facteur 3 a été enregistrée. L'étude du flot elliptique du J/ψ fournit des informations clés sur la magnitude et la dynamique des mécanismes de suppression et de (re)génération de charmonia. Par ailleurs elle offre un regard unique sur l'évolution et les interactions des quarks charmés au sein du milieu en expansion.
Type de document :
Thèse
High Energy Physics - Experiment [hep-ex]. Ecole nationale supérieure Mines-Télécom Atlantique, 2018. English. 〈NNT : 2018IMTA0087〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02010296
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 7 février 2019 - 09:33:35
Dernière modification le : samedi 9 février 2019 - 01:16:30

Fichier

2018IMTA0087_Francisco-Audrey....
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02010296, version 1

Citation

Audrey Francisco. Measurement of the J/ψ elliptic flow in Pb-Pb collisions at √sNN=5.02TeV with the muon spectrometer of ALICE at the LHC. High Energy Physics - Experiment [hep-ex]. Ecole nationale supérieure Mines-Télécom Atlantique, 2018. English. 〈NNT : 2018IMTA0087〉. 〈tel-02010296〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

53

Téléchargements de fichiers

9