Effects of information quantity and quality on collective decisions in human groups

Résumé : Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés à l'impact de la quantité et de la qualité de l'information échangée entre individus d'un groupe sur leurs performances collectives dans deux types de tâches bien spécifiques. Dans une première série d'expériences, les sujets devaient estimer des quantités séquentiellement, et pouvaient réviser leurs estimations après avoir reçu comme information sociale l'estimation moyenne d'autres sujets. Nous contrôlions cette information sociale à l'aide de participants virtuels (dont nous contrôlions le nombre) donnant une information (dont nous contrôlions la valeur), à l'insu des sujets. Nous avons montré que lorsque les sujets ont peu de connaissance préalable sur une quantité à estimer, (les logarithmes de) leurs estimations suivent une distribution de Laplace. La médiane étant un bon estimateur du centre d'une distribution de Laplace, nous avons défini la performance collective comme la proximité de la médiane (du logarithme) des estimations à la vraie valeur. Nous avons trouvé qu'après influence sociale, et lorsque les agents virtuels fournissent une information correcte, la performance collective augmente avec la quantité d'information fournie (fraction d'agents virtuels). Nous avons aussi analysé la sensibilité à l'influence sociale des sujets, et trouvé que celle-ci augmente avec la distance entre l'estimation personnelle et l'information sociale. Ces analyses ont permis de définir 5 traits de comportement : garder son opinion, adopter celle des autres, faire un compromis, amplifier l'information sociale ou au contraire la contredire. Nos résultats montrent que les sujets qui adoptent l'opinion des autres sont ceux qui améliorent le mieux leur performance, car ils sont capables de bénéficier de l'information apportée par les agents virtuels. Nous avons ensuite utilisé ces analyses pour construire et calibrer un modèle d'estimation collective, qui reproduit quantitativement les résultats expérimentaux et prédit qu'une quantité limitée d'information incorrecte peut contrebalancer un biais cognitif des sujets consistant à sous-estimer les quantités, et ainsi améliorer la performance collective. D'autres expériences ont permis de valider cette prédiction. Dans une seconde série d'expériences, des groupes de 22 piétons devaient se séparer en clusters de la même "couleur", sans indice visuel (les couleurs étaient inconnues), après une courte période de marche aléatoire. Pour les aider à accomplir leur tâche, nous avons utilisé un système de filtrage de l'information disponible (analogue à un dispositif sensoriel tel que la rétine), prenant en entrée l'ensemble des positions et couleurs des individus, et retournant un signal sonore aux sujets (émit par des tags attachés à leurs épaules) lorsque la majorité de leurs k plus proches voisins était de l'autre couleur que la leur. La règle consistait à s'arrêter de marcher lorsque le signal stoppait.
Type de document :
Thèse
Data Analysis, Statistics and Probability [physics.data-an]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2017. English. 〈NNT : 2017TOU30367〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [41 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02009806
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 6 février 2019 - 15:53:34
Dernière modification le : jeudi 14 février 2019 - 11:05:47

Fichier

2017TOU30367b.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02009806, version 1

Collections

Citation

Bertrand Jayles. Effects of information quantity and quality on collective decisions in human groups. Data Analysis, Statistics and Probability [physics.data-an]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2017. English. 〈NNT : 2017TOU30367〉. 〈tel-02009806〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

46

Téléchargements de fichiers

9