De la puissance de la modération involontaire aux réputations harmonieuses : monographie des actions des intermédiaires locaux de la politique sociale d'EDF, des acteurs faibles en statut mais riches de leurs capitaux symboliques

Résumé : EDF, comme tant d’autres monopoles publics en France, a vu son statut évoluer ces dernières années. Dans le même temps que de nouvelles problématiques sociales apparaissent pour les entreprises, l’électricien se trouve de plus en plus face à des factures impayées. Les valeurs de l’entreprise, historiquement portées sur le social, sont réinterrogées en ces temps de crise où les individus semblent faire face à de plus en plus de risques au quotidien. Dans ce contexte, il apparait intéressant de réfléchir à la notion de réputation et comment elle se construit localement à l’aune des interactions sociales entre l’entreprise et sa clientèle. Entre le «dire» et le «faire», l’identité et l’éthique, les valeurs et les actes d’EDF sont sans cesse jugés. La réputation d’EDF, en tant qu’entreprise toujours solidaire aux yeux des clients, est au centre d’enjeux. Le positionnement et la nature des «Intermédiaires», acteurs à la croisée des chemins ont un rôle majeur pour reconfigurer la réputation d’EDF en tant qu’entreprise qui reste sociale sur les territoires. De par leur ancrage dans le réel, ils régulent et harmonisent par leurs actions la relation qu’entretiennent les clients avec leur distributeur d’énergie. Ce rôle des Intermédiaires reste prégnant malgré l’évolution de la notion de territoire. En effet, ils trouvent aujourd’hui de nouvelles arènes numériques, comme les réseaux sociaux qui ouvrent davantage le marché des réputations, pour mettre à profit leur capital symbolique tout aussi déterminant pour la réputation d’EDF qu’unique. Par l’analyse et la confrontation de cinq cas, nous poserons la question suivante : dans leur contexte respectif, dans quelle mesure les actions des Intermédiaires locaux conduisent-elles la politique de solidarité d’une entreprise à être portée par une réputation sociale harmonieuse et positive aux yeux des clients, et inversement, dans quelle mesure le travail des Intermédiaires locaux est-il influencé par la réputation de la politique de solidarité d’une entreprise ? Dans une approche actionnaliste, notre interprétation sociologique se positionnera autour de l’hypothèse centrale que la réputation se diffuse entre les sphères locales et la sphère plus globale en une étroite corrélation avec les actions et les attitudes des Intermédiaires.
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02003518
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 1 février 2019 - 12:11:28
Dernière modification le : dimanche 3 février 2019 - 01:12:44

Fichier

LAIRAUDAT.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02003518, version 1

Citation

Jean-Marc Lairaudat. De la puissance de la modération involontaire aux réputations harmonieuses : monographie des actions des intermédiaires locaux de la politique sociale d'EDF, des acteurs faibles en statut mais riches de leurs capitaux symboliques. Sociologie. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2017. Français. 〈NNT : 2017PA01E037〉. 〈tel-02003518〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27

Téléchargements de fichiers

55