Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Revisiter le marché du travail urbain en Amérique Latine : segmentation, réseaux sociaux et qualité de l'emploi à Bogota

Résumé : Dans le contexte latino-américain, façonné par une urbanisation rapide, de fortes inégalités et une faiblesse des institutions de placement de la main d’oeuvre, les problématiques liées à la structure du marché du travail et à l’effet des dispositifs d’intermédiation relationnelle sur les performances dans l’emploi apparaissent fondamentales. Cette thèse se propose de décrire la structure du marché du travail et d’analyser les effets des réseaux de relations sur la qualité de l’emploi et les performances des actifs occupés à Bogota (Colombie). Elle adopte une démarche de recherche pluridisciplinaire reposant sur un cadre d’analyse socioéconomique et institutionnaliste. Dans une première partie, une réflexion théorique et analytique est tout d’abord conduite autour de la notion de qualité de l’emploi envisagée comme un nouvel indicateur de performance. Au prisme de la théorie de la segmentation du marché du travail, l’analyse de ce nouvel indicateur permet d’envisager les logiques et les effets différentiés du recours aux relations sociales. À partir de données quantitatives (enquête ménage geih de 2013) et qualitatives (entretiens collectifs), l’analyse exploratoire multidimensionnelle, économétrique et compréhensive permet de vérifier que : (i.) la qualité de l’emploi traduit une structure fortement polarisée du marché du travail à Bogota, (ii.) l’usage des relations est associé différemment à la qualité de l’emploi des travailleurs en fonction de leur segment, des réseaux de nécessité (segment vulnérable) s’opposant à des réseaux d’opportunité (segment protégé). Dans une seconde partie, s’appuyant sur les théories de l’encastrement et de la sociologie des réseaux, la thèse se propose d’explorer plus précisément les effets des différentes dimensions, configurations et mécanismes de réseau de relations personnelles sur les performances dans l’emploi. À partir d’un système spécifique d’enquêtes mixtes déployé à Bogota entre 2016 et 2018 des données originales de réseaux égocentrés ont été collectées. Les analyses statistiques multidimensionnelles et économétriques ainsi que l’analyse des narrations quantifiées mettent en évidence que : (i.) la combinaison entre un réseau potentiel étendu et un réseau actif cohésif augmente le temps de recherche mais aussi la probabilité de trouver un emploi plus satisfaisant, (ii.) la force des liens apparaît contextualisée et est corrélée négativement avec le revenu et positivement avec l’évolution de ce dernier entre deux emplois, (iii.) au cours des trajectoires professionnelles des acteurs, les ressources nécessaires et les relations permettant d’y accéder se différencient nettement en fonction du type de changement d’emploi (incrémental ou radical).
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [1072 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01989927
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Tuesday, January 22, 2019 - 4:24:20 PM
Last modification on : Wednesday, January 23, 2019 - 1:17:06 AM

File

DEGUILHEM_THIBAUD_2018.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01989927, version 1

Collections

Citation

Thibaud Deguilhem. Revisiter le marché du travail urbain en Amérique Latine : segmentation, réseaux sociaux et qualité de l'emploi à Bogota. Economies et finances. Université de Bordeaux, 2018. Français. ⟨NNT : 2018BORD0258⟩. ⟨tel-01989927⟩

Share

Metrics

Record views

374

Files downloads

454