Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

De la collision continentale à l'extension tardi-orogénique, 100 millions d'années d'histoire varisque dans le Massif central français‎. Une étude chronologique par la méthode 40Ar-39Ar

Résumé : La méthode 40Ar-39Ar est appliquée à l'étude chronologique des événements tectonométamorphiques qui se sont succédés dans le Massif Central français, depuis le début de la collision continentale (390 Ma) jusqu'à l'extension tardi-orogénique (290 Ma). Diverses régions ont été étudiées dans la moitié Est de ce massif varisque, le long d'un profil Nord-Sud parallèle à la polarité générale de la chaîne. Cette "coupe chronologique" intéresse successivement les nappes cristallines internes (Monts du Lyonnais, Marvejols, Rouergue) et leur parautochtone, puis les zones externes de la chaîne (Albigeois, Montagne Noire). (i) Les données radiométriques obtenues le long de ce profil permettent d'argumenter la migration du Nord vers le Sud de la structuration tangentielle majeure lors de l'évolution intracontinentale de la partie Est du Massif Central. En effet, des âges de 360-340 Ma ont été révélés par l'ensemble des minéraux analysés dans les nappes cristallines internes, alors que les nappes peu ou pas métamorphiques des zones externes se sont structurées entre 340 Ma au Nord (Albigeois) et 320 Ma au Sud (Montagne Noire). (ii) Le diachronisme Est-Ouest de l'évolution intra-continentale, observé dans le Massif Central, est souligné. En effet, les unités allochtones profondes de la partie Est se mettent en place au plus tard vers 360-340 Ma, alors que les données radiométriques disponibles dans la partie Ouest permettent d'argumenter une structuration vers 390-370 Ma. On remarque que ce diachronisme peut être étendu à l'ensemble de la branche Sud de l'orogène varisque d'Europe. Un schéma interprétatif, qui tente de rendre compte des divers contrastes (lithologique, métamorphique, chronologique) observés d'Est en Ouest, est proposé. (iii) Enfin, les dernières étapes de l'évolution de la chaîne se caractérisent, entre 320 et 290 Ma, par une tectonique extensive (Mont Pilat, Montagne Noire). Ce processus extensif est mis en relation avec le métamorphisme granulitique de la croûte inférieure, qui est de même âge. Il est suggéré que l'extension observée en surface et l'épisode granulitique qui affecte la base de la croûte sont l'expression d'un même processus d'extension tardi-orogénique, permettant le retour à l'équilibre de la croûte préalablement épaissie.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01986574
Contributor : Sophie Passot <>
Submitted on : Tuesday, August 20, 2019 - 7:02:14 PM
Last modification on : Wednesday, August 21, 2019 - 9:08:17 AM

File

These_S_Costa_1990_Montpellier...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01986574, version 2

Citation

Sylvie Costa. De la collision continentale à l'extension tardi-orogénique, 100 millions d'années d'histoire varisque dans le Massif central français‎. Une étude chronologique par la méthode 40Ar-39Ar. Sciences de la Terre. Université Montpellier 2 Sciences et Techniques du Languedoc, 1990. Français. ⟨tel-01986574v2⟩

Share

Metrics

Record views

88

Files downloads

59