La révolution du capital humain : d'une approche macroéconomique à une théorie microéconomique

Résumé : L’hypothèse à l’origine de ce travail est que les remises en question récentes du concept de capital humain sont inextricablement liées aux conditions dans lesquelles cette théorie a émergé. En conséquence, remonter aux origines de la révolution du capital humain permet d’apporter un éclairage nouveau sur les problèmes de définition et de mesure que le conceptrencontre aujourd’hui. Dans une perspective d’histoire de la pensée économique, nous nous proposons d’analyser les ondements conceptuels du cadre théorique du capital humain qui a émergé à la fin des années 1950 sous l’impulsion de trois auteurs : Gary Becker, Jacob Mincer et Théodore Schultz. Au début des années 1950, Schultz utilise le concept de capitalhumain pour expliquer le résidu de croissance. Le programme de recherche qu’il lance s’inscrit ainsi dans le corpus des théories de la croissance. Schultz parvient immédiatement à faire la preuve de la pertinence de ce facteur de production oublié. Au même moment, c’est-à-dire au milieu des années 1950, Mincer travaille lui aussi sur le concept de capital humain, mais comme déterminant de la distribution des revenus individuels. Quant à Becker, ce n’est qu’à la fin des années 1950 qu’il s’intéressera au capital humain : il propose d’analyser les choix individuels de formation au moyen de la théorie du choix rationnel et d’étudier le taux de rendement privé de l’investissement dans l’éducation. Le modèle microéconomique élaboré par Becker sera immédiatement utilisé par Mincer et va s’imposer aux dépens de l’approche macroéconomique de Schultz.
Type de document :
Thèse
Economies et finances. Université de Lyon, 2018. Français. 〈NNT : 2018LYSE2068〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01983340
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 16 janvier 2019 - 13:14:21
Dernière modification le : vendredi 18 janvier 2019 - 15:56:27

Fichier

these_internet_mateos_s.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01983340, version 1

Citation

Sylvère Matéos. La révolution du capital humain : d'une approche macroéconomique à une théorie microéconomique. Economies et finances. Université de Lyon, 2018. Français. 〈NNT : 2018LYSE2068〉. 〈tel-01983340〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81

Téléchargements de fichiers

143