Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Etudes structurales et propriétés enzymatiques de deux nouvelles aminopeptidases TETs auto-compartimentées chez les archées

Résumé : Les aminopeptidases représentent un groupe d’enzymes qui possèdent une fonction cellulaire clef dans les mécanismes physiologiques et pathologiques. Elles interviennent dans la cascade enzymatique après l’action des endoprotéases, dans l’homéostasie au travers le renouvellement du pool d’acides aminés, dans le métabolisme énergétique, la régulation de l’activité des peptides bioactifs, la présentation antigénique ainsi dans une diversité de mécanismes pathologiques tels que les maladies neurologiques et les infections virales et parasitaires. Les aminopeptidases TETs sont capables de former des macro-assemblages tétraédriques comprenant douze sous-unités. En vue de mieux comprendre leur fonction biologique et leur mode d'action, nous avons étudié les propriétés fonctionnelles et structurales de deux nouveaux complexes TETs issus d'archées hyperthermophiles. L'archée hyperthermophile Methanocaldococcus jannaschii ne possède qu'une version de TET (MjTET) qui a été produite dans Escherichia coli et purifiée sous forme de dodécamère. La recherche de son activité enzymatique et de ses substrats peptidiques par des tests chromogéniques et fluorogéniques, ainsi que des études par HPLC en phase inverse, montre que cette enzyme est une leucine aminopeptidase activée par le cobalt se distinguant des autres aminopeptidases M42 par son très large spectre d'action qui s'étend aux résidus aromatiques. Une structure complète de cette aminopeptidase a été résolue en combinant la cristallographie (2.4 Å) et la cryo-EM (4,1 Å). L'analyse de la poche de spécificité de MjTET permet de mieux comprendre les bases structurales de la discrimination de substrat chez les TETs. De plus, l'analyse de la structure interne de la particule permet de proposer un nouveau mécanisme de navigation des peptides à l’intérieur des particules tétraédriques de la famille TET.L'archée hyperthermophile Pyrococcus horikoshii comporte trois types de complexes TETs. L'étude d'une protéine présentant ~20 % d'identité avec ces systèmes, nous a permis d'identifier une quatrième version du système TET dans cet organisme : PhTET4. La protéine recombinante a été purifiée. Elle forme un complexe dodécamérique tétraédrique. Les études biochimiques révèlent que l'enzyme possède une spécificité très étroite dirigée exclusivement vers l'hydrolyse des résidus glycines de l'extrémité N-terminale des peptides. De plus, elle estactivée par le nickel. Ces caractéristiques permettent de proposer que, chez les archées, la multiplication et la spécialisation des enzymes TETs seraient associées au caractère hétérotrophes alors que le système des archées autotrophes se réduirait à une TET unique apte à assurer une fonction de « ménage ».
Complete list of metadatas

Cited literature [56 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01842280
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Wednesday, July 18, 2018 - 10:06:06 AM
Last modification on : Wednesday, July 15, 2020 - 1:02:04 PM
Document(s) archivé(s) le : Friday, October 19, 2018 - 6:52:10 PM

File

BASBOUS_2016_archivage_3.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01842280, version 1

Collections

Citation

Hind Basbous. Etudes structurales et propriétés enzymatiques de deux nouvelles aminopeptidases TETs auto-compartimentées chez les archées. Biologie structurale [q-bio.BM]. Université Grenoble Alpes, 2016. Français. ⟨NNT : 2016GREAV016⟩. ⟨tel-01842280⟩

Share

Metrics

Record views

211

Files downloads

460