Impensée mais structurante, refoulée mais exhibée : la mobilité urbaine des marchandises

Résumé : Encore méconnu il y a une trentaine d’années, le transport de marchandises en ville connaît aujourd’hui un essor scientifique incontestable, sous la tutelle d’instances nationales et internationales. Le sujet émerge aujourd’hui comme un enjeu d’autant plus fort que les modes de consommation et de gestion logistique restructurent les flux de biens et impactent la durabilité des villes. Pour autant, il semblerait que l’aménageur peine à se saisir à l’échelle locale de cette nouvelle thématique. Elément essentiel au fonctionnement du système urbain, le transport de marchandises reste ainsi un élément généralement ignoré par les décideurs publics, s’il n’est pas vécu comme une manifestation néfaste de l’activité urbaine.Dans cette thèse nous examinons, à l’échelle des collectivités territoriales l’intégration d’une thématique encore considérée comme faiblement structurante pour l’aménageur public. Si le transport de marchandises en ville a nécessité au début des années 1990 une conceptualisation différente du transport de fret interurbain, ce sujet exige également une adaptation spécifique aux enjeux que se pose l’aménageur. En ce sens nous, discutons les bases conceptuelles permettant de passer d’une approche technique et statistique du transport à la mobilité urbaine des marchandises pour englober les dynamiques du système urbain des « marchandises ». A travers neuf agglomérations françaises, nous confrontons les dispositifs stratégiques d’aménagement aux spécificités de la mobilité urbaine des marchandises et les conflits et incohérences qui en découlent. Nous développons par la suite le cas lyonnais pour illustrer les dynamiques et interactions territoriales complexes qui sous-tendent la mobilité urbaine des marchandises et l’évolution ainsi que les limites de la prise en compte de cette thématique. Enfin, pour discuter les effets de ces modes d’(in)action sur l’environnement urbain nous détaillons le processus d’intégration opérationnelle de la mobilité des marchandises dans deux opérations d’aménagement emblématiques de la ville de Lyon, le projet Lyon-Confluence et la rue Garibaldi.Malgré l’existence d’outils de mesure et d’action, nous montrons que la mobilité urbaine des marchandises est une thématique encore illégitime, en conflit avec le processus d’aménagement classique. Dans ce contexte les techniciens spécialistes du sujet se retrouvent marginalisés du processus d’aménagement mais servent toutefois d’alibi technique et politique pour afficher les capacités de réflexions de la collectivité sur une thématique complexe.
Type de document :
Thèse
Architecture, aménagement de l'espace. Université de Lyon, 2017. Français. 〈NNT : 2017LYSE2078〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01815961
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 14 juin 2018 - 16:00:52
Dernière modification le : vendredi 29 juin 2018 - 14:57:21

Fichier

these_internet_gardrat_m.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01815961, version 1

Collections

Citation

Mathieu Gardrat. Impensée mais structurante, refoulée mais exhibée : la mobilité urbaine des marchandises. Architecture, aménagement de l'espace. Université de Lyon, 2017. Français. 〈NNT : 2017LYSE2078〉. 〈tel-01815961〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

124

Téléchargements de fichiers

53