Nouvelles écritures du réel : les romans de la "generación X" en Espagne

Résumé : Le roman espagnol contemporain a vu l’émergence dans les années 1990 d’un ensemble de romans publiés par une cohorte de jeunes auteurs regroupés par les critiques sous le nom de «Generación X», appellation sans doute problématique dont nous tenterons néanmoins de délimiter les contours. Nés dans les années 1960, ces auteurs mettent en scène une jeunesse désenchantée dans l'ère des mass media et empreinte de culture rock et punk, à laquelle les critiques les ont souvent assimilés, évoluant dans un cadre résolument urbain (généralement Madrid), qu’ils connaissent pour en avoir souvent été acteurs avant de le mettre en scène. Représentants d’une culture éclectique et contemporaine, la ville et l’univers « underground » et marginal que les romans représentent sont profondément marqués par l’omniprésence de l’image et de la musique, et par le rythme accéléré de la vie moderne. Cela se manifeste dans les modalités d’une écriture novatrice et hétérarchique qui repose sur un mécanisme référentiel imposant et où s’entremêlent différents codes sémiotiques et où le langage de la rue est reproduit de façon mimétique. Ces aspects sont ceux qui permettent d'affirmer la convergence de ces auteurs dans un ensemble de textes qui davantage que le critère biologique permet de les rassembler et de dire que ces romans constituent un jalon dans le mouvement généralisé de retour au réel. Notre thèse consistera à étudier ces aspects, la représentation de la société qui se dégage des romans à travers le traitement et le dépassement des instances classiques du réalisme, et notamment la façon dont les différentes visions et représentations de la ville s’opposent et se superposent pour participer à l’élaboration du portrait d’un secteur dérangeant de la société espagnole de la fin du XXème siècle, qui justifie l’emploi du terme de "realismo sucio" pour qualifier l’esthétique de ces romans. Nous proposerons une approche d’une pluralité de textes représentatifs publiés entre 1990 et 1999 par Francisco Casavella,Lucía Etxebarria, Ismael Grasa,José Angel Mañas, Ray Loriga, Benjamin Prado, Pedro Maestre ou encore Roger Wolfe.
Type de document :
Thèse
Linguistique. Université Grenoble Alpes, 2017. Français. 〈NNT : 2017GREAL027〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [43 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01807901
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mardi 5 juin 2018 - 12:10:10
Dernière modification le : jeudi 21 juin 2018 - 02:04:18
Document(s) archivé(s) le : jeudi 6 septembre 2018 - 14:30:53

Fichier

VION_2017_archivage.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01807901, version 1

Collections

Citation

Magali Vion. Nouvelles écritures du réel : les romans de la "generación X" en Espagne. Linguistique. Université Grenoble Alpes, 2017. Français. 〈NNT : 2017GREAL027〉. 〈tel-01807901〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

97

Téléchargements de fichiers

430