T. D. Bustamante and R. , « La interpretación y la fuerza gravitacional de los Precedentes Judiciales: Fragmentos de una teoría del Precedente Judicial " p. 111-140, Contribuciones para el sistema de precedentes jurisprudencial y administrativo » (serie Temas de Derecho Administrativo, pp.133-300, 2014.

A. Aarnio, Le rationnel comme raisonnable: La justification en droit, Trad. par Geneviève Warland), E. Story-Scientia, pp.243-352, 1987.

. De-la-constitution and . La-cour, Suprême la fonction d'agir comme une cour de cassation et, par conséquent, de poursuivre l'unification de la jurisprudence, laquelle n'a guère été atteinte si la jurisprudence a seulement une nature accessoire 438, p.431

. Conseil-d-'état, 2ème Section -Subsection A, Magistrat William Hernández Gómez. « Décision du 21 Avril, pp.3415-2013, 2016.

A. , M. Gustavo-eduardo-gómez-aranguren, and «. Arrêt, Subsection, Conseil d'État, 2 ème Section, pp.3918-3931, 2014.

. Afin-de-déterminer-si-la-tutelle-contre-une-décision-judiciaire, la doctrine constitutionnelle exigeait, d'abord, l'analyse de l'existence d'une « vía de hecho » (arrêts T-231 de 1994, SU-1184 de, institution qu'a été reemplacée par les « causales de procedibilidad » (arrêt C-590 de 2005). (Traduction libre, p.513, 2001.

. Un-autre-exemple, qui se sépare de celui dicté par la Cour Constitutionnelle dans l'arrêt C-258 de 2013, concernant la limite maximum de 25 salaires mensuels pour les pensions des membres du Congrès. Le Conseil d'Etat a estimé que dans le ce cas, il n'était pas nécessaire de méconnaitre l'arrêt de constitutionnalité parce que la situation n'entre pas dans l'une des circonstances de fait de l'arrêt C-258 de l'année 2013. Par conséquent, le Conseil d'Etat a révoqué le jugement contesté et a ordonné à FONPRECON de ne pas étendre les effets de l'arrêt C

. Un-exemple-de-la, arrêt du 17 Novembre 2016 de la cinquième section du Conseil d'Etat, qui a infirmé le jugement du 26 Septembre 2016 de la quatrième section, laquelle avait appliqué le précédent judiciaire de la deuxième section du Conseil d'Etat au lieu de l'interprétation contenue dans l'arrêt SU-230 de 2015 de la Cour Constitutionnelle. En revanche, la cinquième section n'a pas été

L. Loi, Administration de la Justice) régit les cas de responsabilité de l'Etat et de ses fonctionnaires et employés judiciaires, typifiant trois cas impliquant la responsabilité de l'État pour les dommages juridiques qui lui sont attribuables 518, 1996.

C. Ibidem and . Conseil-d-'etat, Véme Section

. Donc, il est nécessaire de trouver « la raison d'être des règles du précédent, l'objectif poursuivi par les règles juridiques, p.553

Y. =. Où, La variable indépendante de la fonction (X = critère juridique), détermine la variable dépendante de la fonction

. Ensuite, autrement dit, si d'après une nouvelle série de faits A, B et D, l'application du résultat Y1 sera fondée sur le même critère juridique X. Cela ne se produira que si le test de pertinence indique que les différences entre C1 et C2 ne concernent pas les faits importants, à savoir les différences, Y1 reste f (X)

. Mais-même-si-la-réponse-est-négative, Y1 n'est pas une fonction de X), rien n'empêcherait le juge du cas C2 de constater que les motifs factuels C1 et C2 satisfont un même critère X'. Ainsi, l'application du résultat Y1 ne serait justifiée que si: (i) X' justifie aussi le test de pertinence pour la comparaison des cas, et (ii) si la décision Y1 est défendable, aussi, en fonction de X', c'est-à-dire une norme juridique qui justifie le résultat Y1 dans les deux cas (C1 et C2), est absent dans le cas C2, devrait être considéré comme « matériel » et donc conduira à une distinction (à savoir, à l'application de Y2)

. De, étant donné le grand nombre de faits matériels qui sont inclus dans la règle judiciaire comme résultat de la manière dont on a formulé le précédent) qu'il y ait un conflit entre les précédents contenus en C0 (dont les faits sont A, B et E, par exemple) et C1 (dont les faits son A, B et C), les deux précédents possiblement applicables pour résoudre le cas C2 (dont les faits sont A, B et D), le choix, comme prévu, ne peut pas dépendre uniquement de la présence de E dans C0 (et son absence dans C1 et dans C2) comme " fait matériel " et de l'argument que C (présent seulement dans C1) n'est pas matériel