Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Représentations des aborigènes de Taïwan au musée : entre art et ethnographie dans un contexte post-colonial

Résumé : La représentation des aborigènes qu’elle soit due à des artistes aborigènes ou à un regard extérieur fait partie de la construction d’une identité, notamment lorsque l’acte de création est pensé comme un mode de transmission culturelle (afin de retrouver leurs esprits ancestraux), la première étape pour aborder les œuvres des artistes aborigènes consiste à multiplier les points de vue sur la question de l’identité culturelle (la dimension politique d’affirmation de soi) et à remettre en question leur intention d’être artiste. Le fait que l'artiste aborigène se pense comme artiste dénote déjà une tentative d’inscription dans un monde social non aborigène. Cette posture ne va cependant pas sans tensions. Après le tournant ethnographique (tournant contextuel et identitaire), l’artiste aborigène s’est obligé à réfléchir à son statut, à sa manière de créer et au pourquoi de ce choix de devenir un artiste. La voie choisie par les quatre artistes étudiés ici ne les a pas conduits à apprendre des choses (acte de construire ou se construire). Il s’agit plutôt d’un effort de désapprendre, afin d’exprimer la juxtaposition culturelle et la simultanéité de l’Autre dans un monde global et mobile. En conséquence, l’artiste en tant qu’aborigène-voyageur provoque un court-circuit des interprétations. Dans cette perspective, chaque présentation au musée noue une relation avec le visiteur ou le spectateur dans un espace temporaire ou parallèle à l’espace réel.Cette recherche s’appuie à la fois sur l’analyse de la situation socio-culturelle de quatre artistes aborigènes ( Rahic Talif, Walis Labai, Sapud Kacaw et Chang En-Man ), l’analyse esthétique de leurs oeuvres et l’analyse historique du contexte de production, de diffusion et d’exposition des œuvres aborigène en général entre 1895 et 2017. Elle tente de cerner une vision post-coloniale entre l’art et l’ethnographie et de développer une pratique de l’analyse qualitative bâtie sur trois questions fondamentales : comment les oeuvres des artistes aborigènes ont-elles été représentées et « encadrées » dans un discours identitaire ? Comment l’artiste aborigène met-il en lumière la traçabilité de son appartenance (comme identité traçable) à travers sa représentation ? Comment cette représentation introduit-elle un court-circuit des interprétations culturelles dans les modes de réception ?
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [381 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01772756
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, April 20, 2018 - 3:43:10 PM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 2:37:51 PM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, September 18, 2018 - 7:37:02 PM

File

These_LIN_Yuta_2017.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01772756, version 1

Citation

Yu-Ta Lin. Représentations des aborigènes de Taïwan au musée : entre art et ethnographie dans un contexte post-colonial. Art et histoire de l'art. Université Sorbonne Paris Cité, 2017. Français. ⟨NNT : 2017USPCA164⟩. ⟨tel-01772756⟩

Share

Metrics

Record views

445

Files downloads

815