Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Variabilité de la capacité de résistance des populations de l’ormeau européen Haliotis tuberculata face à Vibrio harveyi

Résumé : L’augmentation de température que subit la planète ces dernières décennies a de nombreuses conséquences dont la recrudescence de maladies infectieuses aussi bien chez l’homme que chez les animaux. Certaines populations de l’ormeau européen Haliotis tuberculata, vivant dans les zones les plus chaudes de Bretagne et de Normandie ont ainsi subi de très importantes mortalités depuis 1997, dues à la bactérie Vibrio harveyi. Cependant, certaines des populations les plus sévèrement touchées se sont aujourd’hui reconstruites et les mortalités semblent s’être arrêtées dans certaines de ces zones. La question se pose donc de l’apparition d’une résistance de l’ormeau face à cette maladie émergente. Pour répondre à cette question, les réponses à l’infection de plusieurs populations naturelles par cette bactérie ont été analysées. Une population présentant une forte résistance à la maladie a été identifiée.La voie d’entrée de la bactérie (ie. les branchies) a été identifiée comme jouant un rôle dans la résistance à l’infection. Par ailleurs, des infections successives ont permis de démontrer un effet d’amorçage immunitaire. Suite à une première exposition, une protection durant jusqu’à deux mois intervient contre l’effet d’inhibition de la phagocytose, provoquée normalement par une infection à V. harveyi. La différence d’expression de gènes des hémocytes d’ormeaux sensibles et résistants a été quantifiée par RNAseq pendant une infection expérimentale. Cette comparaison a montré une reconnaissance plus efficace du pathogène chez les résistants, par des récepteurs tels que les TLR ou les PGRP. La forte surexpression chez la population résistante, d’un gène impliqué dans la synthèse de mucine qui est l’un des composants principaux du mucus renforce l’hypothèse d’une forte implication des branchies dans la résistance. Enfin, une analyse in silico des séquences obtenues en RNAseq a permis d’apporter des preuves de l’existence d’un système de méthylation de l’ADN chez H. tuberculata ainsi qu’une possible implication de ce système dans l’adaptation de l’ormeau à son milieu.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01694393
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Saturday, January 27, 2018 - 12:47:11 PM
Last modification on : Tuesday, June 23, 2020 - 3:39:16 AM
Document(s) archivé(s) le : Friday, May 25, 2018 - 4:13:57 PM

File

These-2017-EDSM-Biologie_marin...
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01694393, version 1

Collections

Citation

Bruno Dubief. Variabilité de la capacité de résistance des populations de l’ormeau européen Haliotis tuberculata face à Vibrio harveyi. Biologie animale. Université de Bretagne occidentale - Brest, 2017. Français. ⟨NNT : 2017BRES0020⟩. ⟨tel-01694393⟩

Share

Metrics

Record views

477

Files downloads

155