Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Le français, langue d'« intégration » des adultes migrant·e·s allophones ? Rapports de pouvoir et mises en sens d'un lexème polémique dans le champ de la formation linguistique

Résumé : D'abord constitué à partir d'initiatives associatives, le champ de la formation linguistique des adultes migrants allophones a fait l'objet, en France, d'un processus d'institutionnalisation et de professionnalisation progressives : la publication du Référentiel Français Langue d'Intégration (FLI), en octobre 2011, en constitue l'étape récente la plus marquante. Elle consacre par ailleurs un choix nominatif : l’emploi et la prescription de l'un ou l'autre des lexèmes du paradigme « insertion- intégration-assimilation » fait en effet l'objet, depuis les années 1980, d'une querelle de mots durable au sein des discours politiques et ordinaires. Considérant que le débat autour des nominations du processus de rencontre migrants-société ressurgit à intervalles réguliers, et informe de multiples domaines sociaux, mes recherches visent à éclairer les usages des lexèmes incriminés – et ce notamment au sein du domaine institutionnel et professionnel de la formation linguistique des migrants, dont la présente thèse circonscrit en outre la structuration et la professionnalisation actuelles. À partir de trois sous-ensembles discursifs, dont les locuteurs illustrent des positions sociales distinctes (lexicographes, experts institutionnels, formateurs et formatrices linguistiques professionnels), je m’attache à mettre en évidence les caractéristiques de la saisie sémantique des lexèmes du paradigme. Les outils conceptuels mobilisés sont ceux de l’analyse du discours. Il s'agit d'une part d'identifier, par une analyse de discours à entrée lexicale qui tient compte des caractéristiques des usages réels des lexèmes, des éléments de mise en sens de ces derniers : je repère ainsi des oppositions sémantiques structurantes, mais aussi des zones d'opacité qui favorisent les conflits sémantiques. J'élargis d'autre part l'analyse en tenant compte des spécificités de chacun des sous-corpus, qui ressortissent de genres discursifs distincts, construisant et témoignant de rapports de pouvoir au sein du champ. La thèse pose ainsi de solides bases pour une problématisation du domaine de la formation linguistique des adultes migrants allophones, tant du point de vue de sa structuration et des orientations fixées par l'État, que des besoins qui ressortent des discours des formateurs et formatrices en termes de formation initiale et continue.
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01692474
Contributor : Maude Vadot <>
Submitted on : Thursday, January 25, 2018 - 11:00:58 AM
Last modification on : Tuesday, May 12, 2020 - 1:46:09 PM
Document(s) archivé(s) le : Thursday, May 24, 2018 - 9:12:25 PM

File

vadot_vol1-2_arch_bon.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01692474, version 1

Collections

Citation

Maude Vadot. Le français, langue d'« intégration » des adultes migrant·e·s allophones ? Rapports de pouvoir et mises en sens d'un lexème polémique dans le champ de la formation linguistique. Linguistique. Montpellier III, 2017. Français. ⟨tel-01692474⟩

Share

Metrics

Record views

404

Files downloads

309