Contribution de la géochronologie U-Pb à la caractérisation du magmatisme cadomien de la partie Sud-Est du Massif Central et du gisement d'uranium associé de Bertholène

Résumé : Des études géochronologiques U-Pb et géochimiques (éléments majeurs, traces et terres rares) ont été effectuées sur différentes formations ortho- et paradérivées du Sud-Est du Massif Central (France). Les granites du Mendic et des Palanges, témoins directs du magmatisme cadomien, sont respectivement datés à 603 ± 9 Ma et 540 ± 18 Ma. Leur encaissant micaschisteux montre une évolution multi-épisodique en accord avec les données U-Pb obtenues sur les formations métasédimentaires et les leucogranites de la chaîne varisque. Une source de zircons anciens est reconnue pour ces roches et a pu être datée à 1.87 Ga dans les micaschistes des Palanges alors que dans ceux du Mendic, la prédominance du cycle cadomien a vraisemblablement contribué à effacer cette mémoire. Dans le gneiss de Decazeville une composante crustale d'âge indéterminé est identifiée, et l'événement majeur correspond à la migmatisation hercynienne. L'étude géochronologique de la minéralisation de Bertholène associée à l'orthogneiss des Palanges a démontré l'existence de deux phases de mise en place de l'uranium : - l'une à 173±9 Ma s'exprime sous forme d'un oxyde d'uranium qui n'existe plus qu'à l'état de reliques ; - l'autre, correspondant à des coffinites, représente la minéralisation d'importance économique et se met en place de l'Oligocène jusqu'à l'actuel par remobilisation du stock initial liasique. Une discussion conjointe des données géochronologiques et géochimiques de l'encaissant granitique et du gisement conduisent à admettre un lien génétique entre le magmatisme cadomien et les concentrations uranifères spatialement liées à la discordance entre le socle des Palanges et la couverture permo-carbonifère. Le mécanisme proposé pour libérer l'uranium des phases minérales porteuses est la métamictisation combinée avec le facteur tectonique. Les premiers résultats de datation par dosage du xénon de minéraux uranifères des gisements de Bertholène, de Lodève et des Pierres-Plantées confirment l'ensemble des évolutions proposées pour chacun de ces massifs. La fiabilité de cette technique de même que sa rapidité sont démontrées. Ces approches nous permettent par ailleurs de discuter de phénomènes à l'échelle de la structure cristalline et qui concernent entre autres les états d'énergie du xénon et le problème de la diffusion des gaz rares.
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01670335
Contributeur : Francois Guillot <>
Soumis le : jeudi 21 décembre 2017 - 12:06:54
Dernière modification le : mardi 15 mai 2018 - 01:20:44

Fichier

These90_LevequeMH.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01670335, version 1

Collections

Citation

Marie-Hélène Lévêque. Contribution de la géochronologie U-Pb à la caractérisation du magmatisme cadomien de la partie Sud-Est du Massif Central et du gisement d'uranium associé de Bertholène. Planète et Univers [physics]. Université des Sciences et Techniques du Languedoc, 1990. Français. 〈tel-01670335〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

130

Téléchargements de fichiers

67