Rôle du strontium en ingénierie tissulaire osseuse pour le développement d’une matrice composite de polysaccharides : application à la technique de Masquelet

Résumé : La reconstruction de lésions osseuses complexes reste un défi dans le domaine de la chirurgie orthopédique et maxillo-faciale. A ce jour, la technique de référence reste la greffe d’os autologue. Cependant cette technique présente de nombreuses limites (risque d’infection, morbidité au site de prélèvement). Dans ce contexte, l’ingénierie tissulaire peut apporter des solutions de reconstruction innovantes. En effet l’utilisation de matrices ostéoconductrices et ostéoinductrices permettrait de remplacer l’autogreffe. Le premier objectif de ce travail a été de mettre au point une matrice de polysaccharides, contenant des particules d’hydroxyapatite (HA) dopées avec du strontium (Sr), afin de stimuler à la fois la régénération osseuse, mais également l’angiogenèse. Les résultats obtenus in vitro et in vivo nous ont permis d’optimiser la formulation de cette matrice, en termes de quantités de particules d’hydroxyapatite dopées par différents taux de substitution en strontium, dispersées au sein de la matrice. La deuxième partie de ce travail a été consacrée à l’application de cette matrice à la technique de Masquelet afin de remplacer l’utilisation de l’autogreffe. Cette procédure chirurgicale en deux temps, basée sur la formation d’une membrane induite, est utilisée fréquemment en chirurgie orthopédique et maxillo-faciale. Le premier temps opératoire utilise un ciment chirurgical, le (poly(méthyl)méthalcrylate, PMMA) qui entraîne la formation d’une membrane induite vascularisée. Notre travail a été de remplacer ce ciment par du silicone et d’étudier l’influence de la radiothérapie sur la qualité et la fonction de la membrane ainsi formée. Les premiers essais d’évaluation de cette matrice ont été réalisés chez le rat après résection segmentaire du fémur, suivie d’une procédure de radiothérapie. Les perspectives de ce travail sont d’évaluer la performance de cette matrice dans une lésion mandibulaire de grand volume, après irradiation, chez le gros animal.
Type de document :
Thèse
Biologie cellulaire. Université de Bordeaux, 2017. Français. 〈NNT : 2017BORD0690〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [346 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01663043
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 13 décembre 2017 - 16:33:09
Dernière modification le : jeudi 14 décembre 2017 - 01:07:30

Fichier

EHRET_CAMILLE_2017.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01663043, version 1

Collections

Citation

Camille Ehret. Rôle du strontium en ingénierie tissulaire osseuse pour le développement d’une matrice composite de polysaccharides : application à la technique de Masquelet. Biologie cellulaire. Université de Bordeaux, 2017. Français. 〈NNT : 2017BORD0690〉. 〈tel-01663043〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

302

Téléchargements de fichiers

141