Optimiser la validité des comportements observés sur simulateur de conduite : Etude des interactions entre Immersion, présence et comportement.

Résumé : Dans le domaine de la conduite automobile, l’usage de la simulation en environnement virtuel repose à l’heure actuelle sur des considérations de sécurité routière et d’utilisabilité de systèmes d’aide à la conduite. Les simulateurs de conduite permettent donc d’étudier le comportement humain dans différentes conditions fixées expérimentalement. Un avantage majeur de la simulation est de ne pas exposer le sujet à un risque objectif et que les conditions de test sont "facilement" mises en œuvre et manipulées. Le recours à la simulation pose néanmoins la question de la généralisation et transposition des comportements observés en simulation à la situation réelle de conduite. En effet, il est nécessaire de s’assurer que le simulateur mesure précisément l’objet d’étude sans le modifier ou l’influencer. L’évaluation du degré de validité est donc cruciale dans toute étude sur simulateur qui cherche à susciter des comportements réalistes de conducteurs. La simulation de conduite est une des composantes de la réalité virtuelle, dont la finalité est de permettre à une personne (ou à plusieurs) une activité sensori-motrice et cognitive dans un monde artificiel, créé numériquement. La conception d’environnements virtuels a cependant trop longtemps reposé sur des considérations focalisées sur une optimisation d’un haut degré de réalisme. Cette approche techno centrique de l’immersion et de l’interaction semble dépassée et il est très largement admis la nécessité d’adopter une approche anthropocentrique afin de permettre à un homme placé dans un environnement virtuel de se percevoir comme un utilisateur à part entière. L’immersion dans un monde virtuel ne peut pas être la même que celle dans le monde réel, l’utilisateur a appris à agir naturellement dans un monde réel et non virtuel (sans biais sensori-moteurs), certains auteurs parlent alors d’immersion pseudo naturelle. De la même manière un utilisateur, perçoit et agit physiquement avec les entités et éléments du monde virtuel sans que cela se traduise toujours par une activité physique sensori motrice. Cet état de fait empêche d’appréhender la réalité virtuelle comme une simple copie du monde réel. Ainsi l'immersion (au sens des contingences sensorimotrices permises par le simulateur) est une condition nécessaire mais pas suffisante pour l'expression en situation virtuelle d'une performance représentative de la situation de conduite réelle. Face à ce problème, un concept, issu des débuts de la réalité virtuelle dans les années 80, semble permettre d'aborder la question de la validité "écologique" des comportements observés sur simulateur : le concept de présence. Ce concept multidimensionnel est considéré comme la capacité des individus à adopter un comportement similaire à celui de la vie de tous les jours et par conséquent leur propension à réagir aux divers stimuli comme s’ils étaient réels. Le postulat de notre travail repose donc sur l’idée que la présence est un concept clé pour évaluer la représentativité des comportements de conduite observés en simulation. Toutefois plusieurs difficultés seront à résoudre. Une des plus cruciales repose sur le fait que la présence est difficilement mesurable en temps réel puisque le fait même de chercher à la mesurer peut rompre l’état de présence plus ou moins existant. Ainsi obtenir des indicateurs comportementaux de la présence constitue un véritable enjeu 7 pour caractériser la nature d’un phénomène qui à l’heure actuelle est davantage fantasmé à l’aide de mesures post-expérimentation que concrètement démontré par la mise en évidence de comportements spécifiques reproductibles. Ce travail de thèse, a donc pour vocation, à terme, de proposer un ensemble de recommandations concrètes et opérationnelles pour l’élaboration de protocoles expérimentaux cherchant à optimiser la présence dans les simulateurs de conduite.
Type de document :
Thèse
Sciences cognitives. Université Aix-Marseille II, 2017. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [101 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01659438
Contributeur : Christophe Deniaud <>
Soumis le : mardi 19 décembre 2017 - 11:57:44
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:22:22

Fichier

THESE-Dec2017VF.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01659438, version 2

Collections

Citation

Christophe Deniaud. Optimiser la validité des comportements observés sur simulateur de conduite : Etude des interactions entre Immersion, présence et comportement.. Sciences cognitives. Université Aix-Marseille II, 2017. Français. 〈tel-01659438v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

129

Téléchargements de fichiers

93