Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Nouvelle approche de décryptage de la diversité bactérienne environnementale par capture magnétique de populations spécifiques de bactéries au sein de microbiotes complexes

Résumé : Les bactéries, organismes les plus abondants de notre planète, ont un rôle fondamental dans le fonctionnement des écosystèmes. En dépit de leur importance, la caractérisation des communautés bactériennes (microbiotes) demeure encore aujourd’hui très incomplète. Ceci a pour origine l’impossibilité de complètement décrypter taxonomiquement et fonctionnellement les microbiotes de ces écosystèmes et donc à appréhender la diversité bactérienne dans son ensemble que ce soit par des approches culturales (avec seulement 1% de bactéries cultivables) ou par des approches metagénomiques limitées par les biais d’extraction, de séquençage et d’analyse. Les travaux entrepris dans le cadre de cette thèse visent à développer une nouvelle voie exploratoire passant par le fractionnement des microbiotes afin d’en étudier séparément les génomes des différentes populations ou groupes de populations, leur somme devant permettre de reconstituer un metagénome complet. Cet objectif requiert le développement d’un outil pour la sélection spécifique de bactéries (sur des critères taxonomiques ou fonctionnels) et leur isolement du reste des microorganismes non ciblés. Les travaux de thèse ont porté sur le développement d’une approche de marquage magnétique des bactéries basée sur l’hybridation moléculaire (hybridation in situ) complétée par celui d’un outil de tri microfluidique. Deux méthodes ont été développées, MISH et HCR, ciblant le gène de l’ARNr 23S, chacune reposant sur la formation, lors du processus d’hybridation, d’une structure secondaire en arborescence (MISH) ou ordonnée (HCR) permettant le greffage de nanoparticules magnétiques. Les résultats obtenus illustrent le potentiel des deux approches d’abord pour le marquage spécifique de bactéries cibles (E.coli et Pseudomonas putida) en conditions de culture au laboratoire puis dans un second temps dans des échantillons de sol. Le tri microfluidique a également été optimisé par le développement d’un nouveau dispositif de tri magnétique permettant la séparation des cellules marquées sous flux continu faisant appel à l’injection d’un polymère composite magnétique pour intégrer au fond du microcanal une série de bandes parallèles magnétiques. La fonctionnalité du dispositif a été démontrée, sa simplicité de fabrication en faisant un outil de choix pour une application en routine dans les laboratoires d’écologie microbienne. En dépit de résultats prometteurs toute cette nouvelle approche d’étude de la diversité bactérienne environnementale nécessite encore de nombreuses étapes d’optimisation.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [267 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01625197
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, October 27, 2017 - 12:06:07 PM
Last modification on : Wednesday, July 8, 2020 - 12:43:48 PM
Document(s) archivé(s) le : Sunday, January 28, 2018 - 1:04:32 PM

File

TH_T2560_droyet.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01625197, version 1

Citation

David Royet. Nouvelle approche de décryptage de la diversité bactérienne environnementale par capture magnétique de populations spécifiques de bactéries au sein de microbiotes complexes. Autre. Université de Lyon, 2017. Français. ⟨NNT : 2017LYSEC013⟩. ⟨tel-01625197⟩

Share

Metrics

Record views

345

Files downloads

775