Une nouvelle méthode de décomposition polynomiale d’un front d’onde oculaire

Résumé : Les défaut de la vision sont analysés et classés à partir des caractéristiques mathématiques du front d’onde de l’oeil considéré. Après avoir présenté la méthode actuelle basée sur la décomposition du front d’onde dans la base orthonormale de Zernike ainsi que certaines de ses limitations, on propose ici une nouvelle base de décomposition. Celle-ci repose sur l’utilisation del’espace des fronts d’onde polynomiaux de valuation supérieure ou égale à L + 1 (où L est un entier naturel) et permet de décomposer de manière unique un front d’onde polynomial en la somme d’un front d’onde polynomial de bas degré (inférieur ou égal à L) et un front d’onde polynomial de haute valuation (supérieure ou égal à L + 1). En choisissant L = 2, une nouvelle décomposition est obtenue, appelée D2V3, où le front d’onde polynomial de haut degré ne comporte pas de termes de degré radial inférieur ou égal à deux. Cette approche permet de dissocier parfaitement les aberrations optiques corrigibles ou non par le port de lunettes. Différents cas cliniques présentés dans la dernière section permettent de mettre en évidence l’intérêt de cette nouvelle base de décomposition.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [38 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01617820
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mardi 17 octobre 2017 - 10:36:08
Dernière modification le : jeudi 19 octobre 2017 - 01:11:24

Fichier

77844_GATINEL_2017_archivage.p...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01617820, version 1

Citation

Damien Gatinel. Une nouvelle méthode de décomposition polynomiale d’un front d’onde oculaire. Organes des sens. Université Paris-Saclay, 2017. Français. 〈NNT : 2017SACLV042〉. 〈tel-01617820〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

113

Téléchargements du document

53