On dynamics beyond time-dependent mean-field theories

Résumé : Cette thèse présente différentes approches quantiques pour l'exploration de processus dynamiques dans des systèmes multiélectroniques, en particulier après une forte excitation qui peut aboutir à des effets dissipatifs. Les théories de champ moyen sont un outil utile à cet égard. Malgré l'existence de nombreux travaux réalisés ces deux dernières décennies, ces théories peinent à reproduire complètement la corrélation à deux corps. La thermalisation est un des effets des collisions électron-électron. Après un chapitre introductif, on présentera dans le chapitre 2 le formalisme de plusieurs méthodes étudiées dans cette thèse, ayant pour but la description de ces effets en ajoutant un terme de collision au champ moyen. Ces méthodes sont appelées Stochastic Time-Dependent Hartree Fock (STDHF), Extended TDHF (ETDHF) et Collisional TDHF (CTDHF). Cette dernière méthode représente d'une certaine façon le résultat principal de cette thèse. L'implémentation numérique de chacune de ces méthodes sera aussi examinée en détail. Dans les chapitres 3, 4 et 5, nous appliquerons à différents systèmes les méthodes présentées dans le chapitre 2. Dans le chapitre 3, nous étudions d'abord un canal de réaction rare, ici la probabilité d'un électron de s'attacher à un petit agrégat d'eau. Un bon accord avec les données expérimentales a été observé. Dans le chapitre 4, un modèle fréquemment utilisé en physique nucléaire est résolu exactement et comparé quantitativement à STDHF. L'évolution temporelle des observables à un corps s'accorde entre les deux méthodes, plus particulièrement en ce qui concerne le comportement thermique. Néanmoins, pour permettre une bonne description de la dynamique, il est nécessaire d'avoir une grande statistique, ce qui peut être un frein à l'utilisation de STDHF sur de larges systèmes. Pour surpasser cette difficulté, dans le chapitre 5 nous testons CTDHF, qui a été introduit dans le chapitre 2, sur un modèle à une dimension (et sans émission électronique). Le modèle se compose d'électrons dans un potentiel de type jellium avec une interaction auto-cohérente sous la forme d'une fonctionnelle de la densité. L'avantage de ce modèle à une dimension est que les calculs STDHF sont possibles numériquement, ce qui permet une comparaison directe aux calculs CTDHF. Dans cette étude de validité du concept, CTDHF s'accorde remarquablement bien avec STDHF. Cela pose les jalons pour une description efficace de la dissipation dans des systèmes réalistes en trois dimensions par CTDHF.
Type de document :
Thèse
Condensed Matter [cond-mat]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2016. English. 〈NNT : 2016TOU30185〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [101 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01599830
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 2 octobre 2017 - 15:27:08
Dernière modification le : mardi 17 octobre 2017 - 14:36:51

Fichier

2016TOU30185b.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01599830, version 1

Collections

Citation

Lionel Lacombe. On dynamics beyond time-dependent mean-field theories. Condensed Matter [cond-mat]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2016. English. 〈NNT : 2016TOU30185〉. 〈tel-01599830〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

34

Téléchargements de fichiers

5