Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Développement d’une approche de thérapie cellulaire de l’anévrisme de l’aorte abdominale utilisant les fibroblastes gingivaux chez la souris

Résumé : L’anévrisme de l’aorte abdominale (AAA) correspond à une dilatation progressive de l’aorte dont la complication principale, et potentiellement mortelle, est la rupture. La physiopathologie de l’AAA est complexe mais elle comporte une destruction des fibres élastiques liée à l’activité des métalloprotéinases (MMPs) matricielles, une apoptose des cellules musculaires lisses et une infiltration inflammatoire chronique. Actuellement, il n’existe aucun traitement pharmacologique permettant de limiter la progression et la rupture de l’AAA. Les fibroblastes gingivaux (FGs) sont des cellules multipotentes anti-inflammatoires qui permettent une réparation parfaite de la gencive sans cicatrice ni fibrose. Ces propriétés font des FGs un candidat potentiel pour une approche de thérapie cellulaire de l’AAA. Les FGs murins cultivés in vitro produisent une grande quantité de TIMP 1, un inhibiteur des MMPs. Lorsque les FGs sont implantés autour de l’aorte, ils survivent, prolifèrent et s’organisent en une épaisse couche cellulaire au niveau de l’adventice. In vivo, les FGs produisent au niveau de la paroi aortique de l’IL-10, du TGF-β, du collagène et du TIMP-1. Parallèlement les FGs inhibent l’activité protéolytique de la MMP-9. Dans un modèle d’AAA induit par l’élastase, les FGs inhibent la dégradation de l’élastine, l’infiltration macrophagique et lymphocytaire ainsi que la croissance des AAA. L’invalidation génétique de TIMP-1 dans les FG abolit leur effet protecteur sur le remodelage aortique et la formation des AAA. Dans un second modèle d’AAA induit par l’infusion d’angiotensine II et l’injection d’anticorps neutralisant anti-TGF-β, les FGs limitent localement le développement de la maladie vasculaire et préviennent la rupture de l’aorte abdominale. L’ensemble de ces données expérimentales suggère qu’une approche de thérapie cellulaire utilisant les FG pourrait permettre de ralentir la croissance de l’AAA et in fine sa rupture.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01589201
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Monday, September 18, 2017 - 12:25:09 PM
Last modification on : Saturday, July 11, 2020 - 3:55:07 AM

File

va_giraud_andreas.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01589201, version 1

Collections

Citation

Andréas Giraud. Développement d’une approche de thérapie cellulaire de l’anévrisme de l’aorte abdominale utilisant les fibroblastes gingivaux chez la souris. Biologie cellulaire. Université Sorbonne Paris Cité, 2016. Français. ⟨NNT : 2016USPCB029⟩. ⟨tel-01589201⟩

Share

Metrics

Record views

283

Files downloads

68