Microclouds : an approach for a network-aware energy-efficient decentralised cloud

Résumé : L'architecture actuelle du cloud, reposant sur des datacenters centralisés, limite la qualité des services offerts par le cloud du fait de l'éloignement de ces datacenters par rapport aux utilisateurs. En effet, cette architecture est peu adaptée à la tendance actuelle promouvant l'ubiquité du cloud computing. De plus, la consommation énergétique actuelle des data centers, ainsi que du cœur de réseau, représente 3% de la production totale d'énergie, tandis que selon les dernières estimations, seulement 42,3% de la population serait connectée. Dans cette thèse, nous nous intéressons à deux inconvénients majeurs des clouds centralisés: la consommation d'énergie ainsi que la faible qualité de service offerte. D'une part, du fait de son architecture centralisée, le cœur de réseau consomme plus d'énergie afin de connecter les utilisateurs aux datacenters. D'autre part, la distance entre les utilisateurs et les datacenters entraîne une utilisation accrue du réseau mondial à large bande, menant à des expériences utilisateurs de faible qualité, particulièrement pour les applications interactives. Une approche semi-centralisée peut offrir une meilleur qualité d'expérience aux utilisateurs urbains dans des réseaux clouds mobiles. Pour ce faire, cette approche confine le traffic local au plus proche de l'utilisateur, tout en maintenant les caractéristiques centralisées s’exécutant sur les équipements réseaux et utilisateurs. Dans cette thèse, nous proposons une nouvelle architecture de cloud distribué, basée sur des "microclouds". Des "microclouds" sont créés de manière dynamique, afin que les ressources utilisateurs provenant de leurs ordinateurs, téléphones ou équipements réseaux puissent être mises à disposition dans le cloud. De ce fait, les microclouds offrent un système dynamique, passant à l'échelle, tout en évitant d’investir dans de nouvelles infrastructures. Nous proposons également un exemple d'utilisation des microclouds sur un cas typique réel. Par simulation, nous montrons que notre approche permet une économie d'énergie pouvant atteindre 75%, comparée à une approche centralisée standard. En outre, nos résultats indiquent que cette architecture passe à l'échelle en terme du nombre d'utilisateurs mobiles, tout en offrant une bien plus faible latence qu'une architecture centralisée. Pour finir, nous analysons comment inciter les utilisateurs à partager leur ressources dans les clouds mobiles et proposons un nouveau mécanisme d'enchère adapté à l'hétérogénéité et la forte dynamicité de ces systèmes. Nous comparons notre solution aux autres mécanismes d’enchère existants dans des cas d'utilisations typiques au sein des clouds mobiles, et montrons la pertinence de notre solution.
Type de document :
Thèse
Networking and Internet Architecture [cs.NI]. Université Rennes 1, 2017. English. 〈NNT : 2017REN1S003〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [295 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01498190
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 29 mars 2017 - 16:48:08
Dernière modification le : mardi 26 septembre 2017 - 14:55:52
Document(s) archivé(s) le : vendredi 30 juin 2017 - 16:45:23

Fichier

CUADRADO_CORDERO_Ismael.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01498190, version 1

Collections

Citation

Ismael Cuadrado-Cordero. Microclouds : an approach for a network-aware energy-efficient decentralised cloud. Networking and Internet Architecture [cs.NI]. Université Rennes 1, 2017. English. 〈NNT : 2017REN1S003〉. 〈tel-01498190〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

500

Téléchargements du document

264